(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Annuare général héraldique"

Énfl 



i 



RfiffiS 



'isiiïlisSlSi 




(JC 

929.80944 

An78 

1903 

pt.2 

1774382 



■mx «ss* 



3 1833 00858 9365 



5-4^ 







Annuaire Général 




= Héraldique 

Pour 1903 



2/ 



ORGANE OFFICIEL 

Des Cours, du Mor>de- diplomatique 
et de la Noblesse 

PRÉFACE par M. H. G. de la Boulie, 

Chevalier de l'Ordre du Saint-Sépulcre, 

Membre du Conseil Héraldique de France, 

Délègue en France de l'Institut Héraldique d'Italie, etc 

Jules WIGNIOLLE' 

DIRECTEUR 

Baron de MARTR1N-DONOS 
Secrétaire général de la Rédaction 










BUREAUX : A PARIS, 15, rue de Surène (8° Arr.) 

Téléphone 305.73 
'/. A LILLE, 31, rue Faidherb.-, Téléphone W16 



!l «i?ip» Mm 






| 1903 



^*c^p 



U • ïM 



Ï&5 



1774382 



LA FOREST-DIVONNE (( l" 1 " de), 

née Marie-Joséphc de *13qvis; veuve 
du O Hippolyte ni: La Kokkst-Ui- 
vonne (décédé le 15 février 1899); 
dont une fille : Marie. — 29, avenue 
-le Xuailles, à Lyon (Rhône) — et Û 
do la blancherie, ia Neuville- sur- 
Saône (Rhône). 

III 
LA FOREST-DIVONNE (Le Colonel 
O Henri de! et O* 56 , née Vaglienti. 
— Modane (Italie). 

LA FOREST-DIVONNE (C tc Hn-po- 
i.ytk DEL — 30, cours Oporto, à Turin 
(Italie). 

IV 

LA FOREST-DIVONNE ( C t0 LOUIS 

de) et C tcsse , née de *La Rochette. — 
& de Pommier, El fs= éIj Pont-d'Ain 
(Ain). 



LA FOREST-DivONNE(C te Charles 
de) et C tesse , née de *Champagny. — 
& de Trois-Moulins, le: |^ éS Melun 
(Seine-et-Marne). 

ml. s : 

LA FOREST-DIVONNE (O Fran- 
çois de), marié le 30 septembre 1898, 
à M lle Hronesh, — Même adresse. 

LA FOREST-DIVONNE (C tû PaUL 

de). — Même adresse. 
VI 

LA FOREST-DIVONNE (C tes3c AR- 
THUR de) née de Mouffroy d'Aubans. 

— 0, rue Saint-Jacques, à Dôle (Jura). 

ENFANTS : 
LA FOREST-DIVONNE (C te33a Raoul 
de), née *I)i -i'ort deRivoire; dont ■ 
1° Henri (1893;; 2» Marie. — Dôle 
(Jura). 

LA FOREST-DIVONNE (C te PlERRE 

dei, #, chef de bataillon au 97° régi- 
ment d'infanterie, marié en premières 
noces à M hc Lacordaire (décodée); 
dont : Françoise ; en secondes noces 
à M 1,e Grand; dont: 1° Edouard; 2° 
André; 3° Raoul ; 4° Albert ; 5" Mag- 
deleine. 

LA FOREST-DIVONNE ( C t0 Jean 
de) et C teBSe , née Dugas de La Ca- 
tonnière ; dont : 1° Pierre ; 2° An- 
toine; 3° Marie ; 1° Thérèse ; 5° Alix. 

— Montbrison (Loire). 

LA FOREST-DIVONNE ( C te Pâli. 

de) et C teiae , née Roinée de Gotseuil; 

dont : 1° Léon ; 2" Gabriel ; 3° Gene- 
viève.— 3, rue du L\cée, à Besancon 
(Doubs^— et à Gran-e-sur-le-Mont, 
S fc-eâ Salins (Jurai. 



LA FORESTRIE^'i — Voy 
POULAIN. 





- - _ 


*Ai? 


Wîr^ 


-. J-. 


\ ■ 


- 1 1 


vn; j 


- _:■ [ 


• JX ji 


J 


<^£i 


^V; 


d j 



LA FORGE (de). 

Dunois : D'a- 
zur, au c/u-cron 
brisé et contour- 
né d' a rgen t , 
chargé de quu- 
tru moucheturet 
d'hermine de ta- 
ble, accompagné 
du trois mar- 
teaux d'argent, 
deux à téneslre 
et un à dextre. 
Devise : * E J'ornace fortix ». 

LA FORGE (M ,lc Anatole de), £). I. 
— 72, ace nue de Vil lier s (XVII e ). 

LA FORGE (Emile-Aurélien de», né 
le 13 mars 1811, et M"' e , née Margue- 
rite-Marie-Honorine Le Sieur de La 
Hauvagère ; dont : Jehan-Aurélien- 
Léon, né le 3 août 1889 ; Pierre-Michel, 
né le 5 juillet 1892. — fibde laCroize- 
rie, Kl f-: - Diinzé, ê§ Vendôme (15 kit.), 
ou Mondoubleau ill kil.) (Loir-et- 
Cher). 



LAFOSSE (de). 



; : D'azur, au checron d'or, 
de trois étoiles du même. 



NOHMANI 

accompagn 

LAFOSSE (Emile de). — Manoir de 
Rudement rEure), a Jî- la Bouille, 
ï¥î La Londe (Seine-Inférieure). 

LAFOSSE (M mo de). — £ de Gretot, 
a Yerville (Seine-Int'érieure). 



LA FOSSE [de).— Voy. BER- 
NARD. 



LA FREGEOLIÈRE (de). 
Voy. BERNARD. 



LA FRESNAYE (ANDRÉ 

deJ 

Nokmandie : D'asur, au cygne d'ar- 
gent, nageant sur une mer de sinople; 
au chef d'or chargé d'une rose de gueu- 
les, accostée de deux étoiles d'azur. 

ANDRÉ DE LA FRESNAYE (EMMA- 
nuel-Hermann-Christ), U. #, lieute- 
nant-colonel d'artillerie de réserve, 
directeur de l'Ecole d'artillerie.— La 
Fere (Aisne). 



CT)3 



LA FUYE (ALLOTTE de). 
Poitou : De gueules, an croissant d'or. 
ALLOTTE DE LA FUYE (GEORGES), 

C. #, C. >J< *fc >fci etc -i Rénéral de 
brigade, chef d'état-major du20 c corps 
d'armée. — Nancy (Meurthe-et-Mo- 
selle). 

ALLOTTE DE LA FUYE (MAURICE), 

0. #, C. ►£< >J< ; frère du précédent; 
colonel directeur du génie ; et M'"°, 
née Louise Jégou d'*Herheline. — 
17, rue dus Chantiers, à Versailles 
(Seine-et-Oise) — et & de Procé.route 
des Dervalliéres, ^J |j- fâ Nantes 
(Loire-Inférieure). 

ALLOTTE DE LA FUYE, fils du pré- 
cédent, sous-lieutenant au 79 e d'in- 
fanterie, au fort de Bourlémont, par 
Neufchâteau (Vosges). 



LA GAIGNONNIERE 
REAU de). 

h 



du 



LAGABBE (de). 



P5 & 




Lorraine : D'a- 
zur, à la levrette 
courante d'ar- 
yen t ; au chef du 
'même, chargé de. 
deux civiles d'a- 
zur. 

Supports : 
Deux levrettes. 

Devise :* Fidé- 
lité sans con- 
trainte». 



LAGABBE (PlERRE- CHARLES DE), 

capitaine d'artillerie, et M"' L '. née Ju- 
liette-Marie-Louise Le Normand de la 
Fosse. — 3, rue Sainte-Victoire, a 
Versailles (Seine-et-Oise). 

11 
LAGABBE (M mc Edmond de), née 
Caroline-Louise Raoul. — 18, rue 
Neuve, à Neufchâteau (Vosges). 

FILS : 
LAGABBE (A//rerf-HENRI-RAOUI, de), 

avocat, et M mc , née Marie-Madeleine 
('havane. — Même adresse. 

LAGABBE (C/iar/es-EDMOND de), 
ingénieur aux Forges et Chantiers de 
la Méditerranée, clM mc , née Catherine 
DE *Metz Nohlat. — Villa Margarcd, 
a La Sey ne-su r-Mer (Var). 



lent, à la 
barre de queutes, 
frangée de subie. 
REAU DE 
LA GAIGNON- 
NIERE (( :»• Za- 
(II a rie-Raoul 
du), conseiller 
général de Mai- 
ne - et - l.oire ; 
veuf de Marie- 
Thérèse DE *QUATREDARBES ; dont : 
1° Clotilde ;2°Zacharie, #►!<, mai ira 
Marie de*Coukssîn ;3° Paul, religieux 
de la Compagnie de Jésus; 4° Maurice, 
marié à Thérèse de *La Rochedro- 
CHard ; 5° Henry, veuf de Gabrielle 
de La Maufreyère ; h" Raoul. — & 
Barot, l-j f?- Montrevault, ai Varades 
(Loire-Inférieure). 




LA GARDE (JAYAC de), 

France : D'azur, à cinq losanges d'or 
posés 2, 2 et 1. 

JAYAC DELA GARDE (C 1 *) et C te3, % 
née Marie de la Madelaine. — Û 
de Vidaud, isi {?= fii*3 Aixe-sur-Vienne 
(Haute-Vienne). 



LAGARDE (LÉGIER de'. 

Normandie : D'argent, au chevron de 
gueules, accompagne de tr-ois roses de 
même. 

LÉGIER DE LAGARDE (LOUIS) et 

M me , née Corliet de Coursac. — â 
de Lagarde, isi ]*= Gouzon, tS Parsac 

(Creuse). 

LÉGIER DE LAGARDE (JOSEPH) et 

M ,,,e , née de Merphanion. — 18, rue 

des Jardins, à Saint-Etienne (Loire). 



LAGARDE (LONDÈS de 
PAYEN de L'HOTEL de). 

Languedoc: D'a- 
zur, à un checron 
d'or, accompagne 
de trois molettes 
d'éperon du même, 
posées -2 et 1. 

Timure : Cou- 
ronne de Baron. 

lagarde(Leo- 
pold-Marie-Gus- 

tave londès de 
Pavf.n de i-.'Hôtei-, B 0Q de), marié, 
le 24 avril 1894, à Thérese-Mane- 
Alix-Joséphine de * Saqui-Sannes ; 

dont: 1° Albert; 2° Paul ; 3° Henri: 




4 u Maurice. — flfo do Gazavel, S^=fiB 
Saulce-sur-Rhône (Drômo) — et rue 
Jeanne-d'Arc, 11, à Nîmes (Gard). 



LA GARDE {de). — loi/. DE- 
NIS. 



LA GARDE 
TIER de)- 




(de PELLE- 



COMTAT VKNAIS- 

sin : D'azur, à la 
bande d'or, accom- 



pagnée 



de 3 étoiles 



d'argent, ~ <.'t 1 ; au 
chef d'or, charj/ë 
d'un lambel à e'uiq 

pendants de sable. 

Devise : « Qui 
croist en Dieu 
croist ». 
PELLETIER DE LA GARDE {M 13 DE). 

— 4, rue de Babylone (VII e )— & 

de Beuzon, si ]>- ES Angers (Maine- 
et-Loire) — et ils de Sautonne, ŒJ fj^ 
Martazé (Vienne). 



LAGARDE 'de YYAU de). 

Nivernais : D'azur, à la porte de 
cille ouverte, flanquée de deux tours 
d'argent et supportant une troisième du 
même, maçonnée de sable : celle-ci som- 
mée d'un lion issant d'or, armé et lam- 
passé de gueules, tenant dans sa patte 
dextre une demi-pique d'or, armée de 
sable et houppée de gueules. 

VYAU DE LAGARDE (M me DE), née 

de *Terrier-Santans. — ùi de Ville- 
francon, [F] ]i- Gy, â3 Sauvigney 
(Haute-Saône). 

fils : 
VYAU delagarde(Henri de), lieu- 
tenant an 37 u régiment d'artillerie. — 
Toul — et même £â. 



LA GARDE de SAINT- 
ANGEL {de). 

Limousin, Auvergne et Pêrigord : 

D'azur, à une épée haute antique d'ar- 
gent en bande, la pointe en bus. 

Supports : Deux lions. 

Devise : « Non autre part ». 

LA GARDE (LÉON-ThibaULT-AmÉDÉE, 

M is et O de), B on de Saint Angel, #, 
ancien officier de cavalerie ; inaire 
de Saint-Angel, conseiller général; 
né en février 1818. — 4, rue De- 
brousse (XVI e ) — et Û de Saint- 
Angel, Q {s- êÉ Nontron (Dordogne). 




LA GARDETTE de FA- 
YIER (REYNAUD de). 

D A U I' II I N k ET 

r^\\Svt"*ŒO Comtat : Ecarte- 

le ; aux 1 et 1 île 
gueules, a lu grue 
'd'argent tenant 
sa oii/ilaneeitor; 
au i fiej'cousu d'à- 
sur, à trois ban- 
des ondées d'ar- 
gent, qui est tic 
Kavier; aux )i et 
3 de u ueu les, à lu 
bande d'or, char- 
gée de deux pals d'azur, accostée de six 
étoiles d'argent, trais en chef, posées en 
fasce, et 3 en pointe posées 1 et 2, qui 
est de La Gardette. 
Supports : Deux lions. 
Devise : « Semper vigilant ». 

REYNAUD DE LA GARDETTE, NI' 9 

DE favier (Arthur), marié en pre- 
mières noces, en 1802, a Isabelle de 
Yalfons; dont : Gaétan, *, capitaine, 
chef de bureau arabe de l re classe, né 
en 1803, marié en 1898 à sa cousine 
Nathalie du Treyve, dont: Arthur- 
Eugène, né le 2b juin 18'J!) ; en secon- 
des noces, en 1877, à sa cousine, José- 
phine Dr:*Gun.HEUMiER,dont: 1° Louis, 
né en 1880 ; 2 Ù Charles, né en 1889.— 
Êà de Fonisalette-Sainte-Cécile, s \^ 
Avignon et Seriguan, ta Orange 
(Vaucluse) — et à Avignon. 




LAGARENNE (MARETTE 



Normandie : 
D'azur, ci l'aigle 
éplt/ijée, au vol 
abaissé, d'or. 

LAGARENNE 
(Charles de), #, 
ancien secré- 
taire de préfec- 
ture ; né en 
1820 (décédé le 
3 avril 1899); 
marié en premières noces à Alice Le- 

FEBVRE D'ARGENTÉ DES PrOVOTIKRES ; 

en deuxièmes noces, à Léonie Lara- 
bit. — Alençon (Orne). 
enfants : 

(du premier lit) 
LAGARENNE (ROBERT De), #, Cûlo- 

nel du 1 er chasseurs, à Chàteaudun ; 
né en 1853; marié à Mathilde Tou- 
rangin; dont : Jeanne, née en 1880, 
mariée à Pierre Danleux, lieutenant 
de cavalerie. — ÊA des Tourelles, 
i-:\' ë3 Alençon (Orne). 

LAGARENNE (GEORGES DF.),#, lieu- 

tenant-colonel du 10 e chasseurs, à 



655 



Beaune ; né on 1851); marié à Gene- 
viève JOUBERT-BONNAIRE ; dont : 1" 

Georges, né en 1884; 2° François, né 

en 1885.-1;!), rue de Ckaillot (VIII e ). 



LAGARRIGUE ou LA GAR- 
RIGUE [de). 

Bkarn : De gueules, à trois têtes de. 
lion d'or, 2 et 1. 

lagarrigue (de).— ■ 4, rue Lincoln 
(VIII e ). 

LAGARRIGUE (FÉLIX DE). — £â de 

Saja, raÎ5~ Caraman, ëS Viilefranche 
(Haute-Garonne). 

LAGARRIGUE (JuiJSS DE). — 11, rue 

Saint-Rémcsy, à Toulouse (Haute- 
Garonne). 



LAGASNERIE (DANIEL de). 

LAGASNERIE (M m0 de). — 22, rue 
de Dun, à Bourges (Cher). 

LAGASNERIE (Auguste de), lieute- 
nant au 95 a d'infanterie. — même 
adresse. 

LAGASNERIE (CHARLES DE), officier 

d'infanterie, et M me , née de*La Cha- 
pelle — Angoulême (Charente). 

LA GATINAIS (de). — Voij. 
BERNARD. 

LA GÉNARDIÈRE (LABBÉ 

DE>. 

Thoissey (Ain) : 
Coupé : au 1 d'azur, 
au checron renversé 
d'argent, accompa- 
gné en chef dune 
étoile, du nié /ne; au 
2 d'argent, à un 
croissant de gueules. 
Timbre: Couronne 
de Marquis. 

Supports : Li- 
cornes. 

LA GÉNARDIÈRE (Raoul de), chef 
de nom et d'armes. — Éè de Millery, 
El \f= & Autun (4 kil.) (Saône-et- 
Loire) — et 22, rue Dufraigne, à Autun. 

LA GÉNARDIÈRE (ETIENNE DE), jfc, 

chef de hataillon ; marié à M Ue Jeanne 
de *Courten, dont : 1° Marie ; 2° Si- 
mon ; 3° Germaine. — rue Dufraigne 
à Autun (Saône-et-Loire). 




LAGINESTE (de). 

Toulouse : D'or, au palmier de si- 
nople, au lion de gueules, passant et 
brochant sur le tronc du palmier; au 



chef d'azur, charyê de trois étoiles 
d'or. 

LAGINESTE ( DE ). — f'ouzo-Saint- 

Front (Dordogne). 

LAGINESTE (J. DE). 



LA GIRAUDIERE (LON- 
GUET DE". 



îv'y/'"V^/J. : :. ; ':''-'rV ' 

. "^ 7k~ C^ 




Orléanais : 
D'azur, au chef 
d'or, chargé de 
trois létes de 
léopard de gueu- 
les. 



(Voir nos pré- 

cédenleséditions.) 



LA GORSE (de). 

Parti : au I d'azur, au croissant 
d'argent en chef et au lion du même en 
pointe; au II, reparti : au 1, de gueules, 
à la demi-aigle à deux têtes d'argent, 
en chef, mourante de la partition dex- 
tre, et à la demi-croix pattée du même 
en pointe, mouvante du même; au 2 
bandé d'or et d'azur de huit pièces. 

la GORSE (Jules de), #, ancien dé- 
puté, et M' !,e , née Sivaro de Beaulieu. 
— 20'J, boulevard Saint - Germain 
(VII e ) — et Ùi de l'Ermitage, El ]^ 
Valogne.s, èS Ruffosse-Saussemesnil 
(Manche). 



LA GOUPILLIERE 1 HA- 

TON de). 

HATON DE LA GOUPILLIERE, G. O. 
$, membre de l'Académie des Scien- 
ces, et M" ,e , née de Lklêe. — 50, rue 
de Vawjirard iVl c ). 

HATON DELA GOUPILLIERE (Char- 
les), et M""*, née *ïarbé des Sablons. 

— 11, rue d'Aguesseau (VIII e ) (p.-à-t.) 

— et Éè de Dampierre-sur-Blevy, El 
^ Maillehois (2 kil.), es Senonches 
(Eure-et-Loir). 



LA GOURNERIE (MAIL- 
LARD de). 




Bretagne : D'a- 
zur, au sautoir 
alésé d'or, can- 
tonné en chej et 
en Jlancs de trois 
maillets du même, 
et, en pointe, d'un 
lion d'argent, lam- 
passé de gueules. 

Supports : Deux 
lions. 



Fortiter 



C56 — 



MAILLARD, C le DE LA GOURNERIE 
(Humbert), lieutenant-colonel de ca- 
valerie; territoriale ; né Je 22 janvier 
183'.); marié a Jeanne du Bern; dont: 
1° Hermine, mariée en 1894 à Georges 
Gaultier de *Carville [«& Bois-d'ilus- 
son, CE] Morlain (Manche)] ; 2 J Jeanne- 
Marie, mariée en 1895 au V"= Joseph 

HlNGANTDESAINT-MAUR[«ÊlaCllésilie. 

E3 Samt-Herblain (Loire-Inférieure)]; 
3° Eugène, V*« de La Gournerie, 

marié le 3 juin 1902 à M ,ta de *La 
Touche (16, rue Royale à Nantes), 1° 
Jacqueline, mariée en 1898 au V tc 
Pierre de *Fontaines [flà de Marillet, 
E) Faymoreau (Vendée)] ; 5° Heuée. 
— â de la Gournerie, K)p=Saint-Her- 
blain, ^ Basse-Indre ou Nantes (Loi- 
re-Inférieure) — £ de Bretteville 
El js= Brctteville-sur-Laize, êS Caen 
ou Falaise (Calvados) — et 2, place 
Saint-Pierre, à Nantes. 

MAILLARD, C"— HENRI DE LA 
GOURNERIE, née DE GoURDEAU DE 

SAiNT-CYRîdontrl-Charles-IIippolvte- 
1 aul Maillard, V lc de La Gournerie 

£° Lydie, mariée en 18G1, au O de 
Jouan de *Kervenoaêl [& du Loch, El 
Chaleaulin (Finistère) — â de Boisv- 
iis, El fe= la Verrie, ^ Ev 



Morlagne (Vendée). 



LA GRANCIÈRE 

NEAU de». 



(AVE- 



ilï 



Angleterre : De 
gueules, à l'aigle 
d argen 1 au col 
«baisse. — Alias: 
D'argent, à Vuigle 
au col abaisse. 



AVENEAU DE 
LA GRANCIÈRE 

(V'«P A uL)etV tes «», 

née Charlotte Un- 

to?r-I an - P - A .> C - ~ * d ° Mous " 



LA GRANDIÈRE (de). 



rrv: 



tute 
Ali 



Anjou et Breta- 
gne : D'azur, au 
lion chargent, ar- 
me, couronné et 
lampassé de gueu- 
les [alias : d'or). 

Timiire : Cou- 
ronne de Comte. 

Supports : Deu.v 
nègres, deux lions. 
Devise : « Vir- 
et ungtubus poten?. » 

is : * Ungue et oirtute p»tcns. ■ 



BRANCHE AÎNÉE, DITE DE DORDEAUX 

Premier rameau. 
LA GRANDIÈRE ( HuGBNR-MaRIB- 

Franço,s, ( :«• de), né à Niort le mai 

w,! w UIlé lu 23 novembre 18*5, 
à M"« Mathilde-Marie-Pauiine Le V a - 
vasseur de Pontiony; dont : Gaêtan- 
Mane-Joseph, né à Paris, le ^juil- 
let 1887. — 2, rue Porialis 'Vil h). 

ONCLES : 
LA GRANDIÈRE ( MARIE-WILLIAM 

de), né le 10 juin 1811. 

LA GRANDIÈRE (MaRIE-LÊON DE) 
ancien magistrat, né le 8 octobre 
1842, marié le 7 avril 1«81, à Jeanne- 
Désirôe-Rosa *Dupin de Juncarot ; 
dont : 1" Marie-Joséphine, née lé 
8 juin 1883; 2» Anne-Marie-Josepli- 
Allred, né le 8 mai 188!). — & de 
Monget, :-: Samadet (Landes). 

LA GRANDIÈRE (Marie-HyaCINTHE 

de), né le 2t; octobre 1813; marié, le 
12 avril 1877, à Jeanne-Emma-Noely 

Pardon. 

Deuxième rameau. 
LA GRANDIÈRE (MaRIE-FraNÇOIS- 

Arthur, Vf de), ('. #, intendant mi- 
litaire en retraite; ne à Bordeaux, le 
23 novembre 1339; marié : l°le 10 dé- 
cembre 1809, a sa cousine germaine, 
Marie-Louise de La Grandi ère (sœur 
des précédents) (décédée à Bordeaux, 
le 24 lévrier 1883, sans postérité); 
2" le 12 avril 1887, à Jeanne Arrighi 
de *Casa.\ova; dont : ci) Charles, né 
le 7 mars 1888 ; b) Pierre, né le 14 mai 
1881); o Joseph, né le 30 janvier 
1891 ; d) Marie, née le 29 février 1892. 
— Bordeaux (Gironde;. 
frère : 
LA GRANDIÈRE (Marie-Henri-K u- 
gene, B on de), ancien officier de ca- 
valerie, né le 8 juillet 1817, marié le 
21 juin 1873, à M»° Marie-Amédée 
de *Jourdan ; dont : \« Gonzague, né 
le 20 juillet 1874; 2- Pierre, né le 
20 septembre 1875; 3" Madeleine, née 
If 4 juin 1890. — â de la Berthelo- 
tiôre, S Saint -Lambert-du-Lattav 
(Maine-et-Loire) — et â de la Poin- 
dassene, h p~- Montrevault, ^3 Va- 
rades (Maine-et-Loire). 

II 

BRANCHE CADETTE, DITE DE BRETAGNE ■ 
LA GRANDIÈRE (Augustin-Vi.l.ix- 
Marie, V«« de;, #, fila de l'amiral de 
La Grandiêre, né le 29 juillet 1849, 
marié: Me21 février 1877, à Al"* Aube 
de *Bracquemont (décédée le 17 fé- 
vrier 1878 j; 2- le 2S avril 1880, a 



657 



M 1K ' Blanche-Marie-Suzanne de* Saint- 
Genys; dont: ai Palamède-Pierre- 
Félix-Marie, né le 1 er janvier 1881; 
b) Marie-Tliérèse-Anne-Caroline, née 
le 26 juillet 1882; e) Jacques-Félix- 
Marie, né le 6 août 1883; d) Yvonne- 
Marie, née le 10 novembre 1881. — 
ûxâ deTrohanet, EfF 1 Briec, ëii Quim- 
per (Finistère) — & de la Fautrière, 
El ]f= éâ La Jumellière (Maine-et- 
Loire), — flîi de La Grandière, E f?= 
ËâLe-Lion-d'Angers (Maine-et-Loire), 

— et hôtel de La Grandière, à An- 
gers. 

FRÈRES ET SŒURS : 
LA GRANDIÈRE ( M.\RIE-PrUDENCE 

de), née le 8 mai 18-18. 

LA GRANDIÈRE ( CaROLINE-MaRIE 
de), religieuse Carmélite. 

LA GRANDIÈRE (MkLANIE-MaTHILDE 

Marie-Madeleine de), née le 1-1 lé- 
vrier 1857, mariée le 5 juillet 1877, au 
C tt; Louis de *Blois de la Calarde, îfc. 

— & de Kerascouët, E |s= Lannilis, 
ë§ Brest (Finistère). 

LA GRANDIÈRE i FÉLIX-PaLAMÈDE- 
Pierre-Marie de), ancien oflieier 
d'infanterie, né lo 27 avril 185'J. 
cousin germain : 

LA GRANDIÈRE (V«« LOUIS DE), 
conseiller général de la Vendée, né 
le 19 avril 1859, marié le 9 août 1892, 
à Berthe Moraud de*Cai.lac. — ÊÊ3 de 
la Source , H fr- Rocheservière 
(Vendée). 



suppléant près du Tribunal civil de 
Clamecy (Nièvre). 



LA GRANDRIYE (DUPUY 

de). 

Auvergne : D'azur, au lion d'or, sor- 
tant d'un puits d'argent, une étoile de 
même en chef. 

DUPUY DE LA GRANDRIVE (M. et 

M"' e Emmanuel). — éêJ Rouget, El ffc= 
flB Libourne (4 kil.) (Gironde). 



LA GRANDVILLE (de LA 
CHEYARDIÈRE de). 

Champagne : D'argent, à la brunche 
de fougère de sinople. 

LA CHEVARDIÈRE DE LA GRAND- 
VILLE (M n,L ' Henry de). 



LAGRANGE (HEBRAIS 

DE). 

Daupiuné : D'or au checron d'azur, 
accompagné en pointe d'un lion de su- 
bie ; ou chej d'azur chargé de trois 
molettes d'or. 

LAGRANGE (J . HÉBRAIS DE), juge 



LAGRANGE (LE LIEYRE 

DE)- 

Ile- de- France, Bourbonnais, Brie, 
(1Gl>9j : D'azur, au checron d'or, accom- 
pagné en chef de deux quinte feuilles 
d'argent, et en pointe d'une aigle éployée 
du même. 

Cimier : Une aigle issante d'argent. 

Supports : Deux aigles. 

LA GRANGE iM ,s de), et M lee , née 
Leroux; — 6, rue du Cirque (VIII e ). 
et £É de Montgeron, El f^ ë3 Mo.it- 
geron iSeine-et-Oisej. 
Filles : 

LA GRANGE (N... de), mariée au 
C tc Gérard d j *Esc laibes d'Hust, lieu- 
tenant au 9 e cuirassiers. — Même 
adresse. — et a Noyon (Uise). 

LA GRANGE (N... de), mariée au 
B ou Maurice de*Fontenay, lieutenant 
au 7 e dragons. — Fontainebleau 
(Seine-et-Marne). 



LAGRANGE (TRIPPIER 

DE 1 . 

Maine : D'azur, au checron d'or, ac- 
compagné de trois pieds humains coupés 
d'argent ; au chej d'or, chargé de trois 
étoiles de gueules. 

TRIPPIER DE LAGRANGE. — t& 
des Arcis, a fe= Soulgé-le-Bruant, 
^3 Montsurs (Mayenne). 

TRIPPIER DE LAGRANGE (Louis), 
conseiller général, et M me , née du 
Four de la Thuillerie. — éê3 de Saint- 
Christophe -du- Jàmbet, E fF= Ségrio 
(Sarthe) — fiîî de Bellée, E fef Saint- 
Fraimbault-sur-Pisse (4 kil.), ê§ 
Ceaucé (lu kil.) (Orne) — et place 
Clievorus, à Mayenne (Mayenne;. 



LA GRANGE O'TARD. 

Ecosse : Par- 
ti : au 1 d'azur, 
à quatre alérions 
d'or, posés 2, i 
et 1; au 2, de 
gueules, au che- 
cron d'or, accom- 
pagné de trois 
étoiles en chef 
et d'un croissant 
en pointe, le tout 
du même ; sur le 
tout d'argent, au 

chef paie de gueules et d'or. 
Supports : Un lion à dextre et une 

licorne à sénestr'e. 

Devise : « Fortis et fldelis ». 

LA GRANGE O'TARD (B 0QQa D" DE), 
42 




058 — 



née Pastré. — 91, rue de l'Univer- 
sité (VII e ) — et «Ça de Gibeau-Mari- 
Kiiuc, [£] êS Pons, f^ Mosnac-Saint- 
Genis (3 kil.) (Charente-Inférieure). 

LA GRANGE O'TARD (DE K.EITH, B on 

de), né en 1803 au (Si Chesnel (Cha- 
rente). — 57, avenue Montaigne 
(VIII e ) — rue François-I er , à Cognac 
(p.-à-t.) — et fft de Saint-Brice, El fc= 
& Cognac (4 kil.) (Cliarente). 



LA GRASSERIE (GUÉRIN 

de). 

Bretagne : D'azur, au cheoron d'or, 
accompagné en chef de truis besants 
de même, à la bordure engrêlée d'ar- 
gent. 

GUÉRIN DE LAGRASSERIE(RAOUL), 
juge au tribunal de première ins- 
tance. — Rennes (Ille-et- Vilaine). 

GUÉRIN DE LA GRASSERIE (M.), 

receveur des Domaines. — à Janzé 
dlle-et-Vilainei. 



LAGRAYE (BOISSAT deI, 

Dauphiné : De gueules, à la bande 
(Purgent aeeompagnée de six besants 
d'or en orle, 3 et 3. 

BOISSAT DE LAGRAVE (M me E.).— 
Bouideilles (Dordogne). 




Cou- 
Mar- 



LAGRENÉ (de 

Picardie : De 

gueules, à deux 
eh e.vronsen lacés, 
dont l'un d'or et 
l'autre l'enoersê 
d'argent (brancha 
aînée). 

Timbre 
ronne de 
>juis. 

Cimier : Un 
lion issant d'or, larnpassé de gueules. 
Supports : Deux lions d'or. 

BRANCHE AINEE 

Cette famille dont le nom s'est écrit di- 
versement Lagrené, La Grené, Lagrenée, 
avec ou sans particule, se compose ac- 
tuellement de deux branches qui ont pour 
origine Melchior de Lagrené- Valancomt, 
(1620) et Pierre de Lngrené-Hrancourt 
(lG2y),tous deux fils de Pierrede Lagrené, 
procureur au baillage d'Amiens en 1591. 

Ses titres de noblesse ont été conférés le 
2 juillet 1546 a Jean de Lagrené, seigneur 
de Pallestre et de Querrien. 

LAGRENÉ (Le Colonel de), C. #. 
— 17 1, boulevard Huuasmann (VIII e ;. , 



lagrené (Edmond de), #, consul 
général. — 18, rue Matignon (VHP). 

BRANCHE CADETTE 

Picardie (1450): D'azur, au cheoron 
d'or, accompagné en chef d'un croissant 
d'argent accosté de deux roses du même 
et, en pointe, d'un épi d'or. 

LAGRENÉE (M n,B de).— 9, rue Por- 
tails (VIII e ; — et (SA de Frocourt, a 
J£= éâ Beauvais (Oise). 

LAGRENÉE (Maurice de) lieutenant 
de vaisseau, marié à M" 8 Keruhat. 

LAGRENÉE (Gaston de), marié à 
M" 8 La Quiante. 



LAGRÈZE fBASCLE de). 

Béarn, Quergy, Touraine : Parti : au 
I de yueules, à trois macles d'argent, 
deux et une ; au II d'argent, à trois 
bandes denueules, au chef cousu d'azur, 
cltaryé de trois étoiles d'or. 

LAGRÈZE (C te Gaston de), chef de 
nom et d'armes; marié à Marie-Athé- 
nais-Aiinande-Bertille de *Beuverand 
de La Loyère. — aux Palmiers, aj£= 
t£i Pau (Basses-Pyrénées). 



LA GRIMAUDIÈRE (RU- 
BIN DE). 

Bretagne : De sable, éi six coquilles 
d'argent. 

RUBIN, B°"" e DE LA GRIMAUDIÈRE, 
née d'Auvrechi:rd'*Angekville. — {& 
de la Hamonais, El fs- t§ Château- 
bourg (5 kil.) (Ille-et- Vilaine) — et û 
de Douville, H fï= Dozuié, ê3 Vil- 
liers-Saint-Vaast, Dives et lJozulé 
(Calvados). 



LA GROYE {de). — 
COURTIS. 



Voy. 



LAGUEHAY (de). 

Agenois : D'aryent, à deux lions af- 
frontés de gueules, couronnés d'or, au 
chef de gueules, chargé de trois étoiles 
d'or. 

LAGUEHAY (de). — ô2à de Secretayre, 
El |?= Clairac, ê! Tonneins (Lot-et- 
Garonne). 



LA GUERE (de). 
PANTIN. 



Voy. 



LA GUÉRINIÈRE (de). 



Coupe : au 1 
d'argent, à deux 
loups de gueule» 
pa s- .s' a n t l'un sur 
l'autre ; au 2 d'a- 
zur, au chevron 
d'or, accompagné 
de trois crois- 
sants d'argent. 

Supports : Deux 
lions de gueules. 



LA GUÉRINIÈRE (B ' 1 DE). — 20, 

rue du Marché-Saint- Honoré (I er ). 




LA GUÉRIVIÈRE >du PIN 



N O R M AND1E : 
D'argent, à trois 
bourdons de gueu- 
les, mis en pal et 
p o m m êtes d u 
même. 

Timbre : Cou- 
ronne de Marquis. 

Supports : Deux 
lions. 

Devise : « F idem 
peregrinans tes- 
tor ». 
îs éditions.) 




659 — 



I LA GUÉRONNIÈRE (DU BrEUTL-Hê- 

LION, V te de) et V u=so , née de Saint- 
George (décédée) ; dont : 1° Pierre ; 
2° Charles ; 3° Alexandre ; l u Isabelle. 
— ëè de Lavergne-Rolland, El f?= ëli 
Confolens (Charente). 

LA GUÉRONNIÈRE (V'° GedÈON DE) 
et V tc8 -- U , née Mummi ; dont : 1° Alfred; 
2° Hélène; 3° Gaston; 4° Robert; 
5° Louis ; 6° Adèle ; 7" Madeleine ; 8° 
Henri. - Û de Thouron, El |f ë3 
Nantiat (Haute-Vienne). 

LA GUÉRONNIÈRE (V te PlERRE DE) 

et V tesse , née de *Bruchard ; dont : 
Marie, née le 31 juillet 188'.»; Ainable, 
né le 18 mars 1891; Lusigny, né le 
28 mars 1892; Sylvie-Anne, née le 
6 mars 1894; Jean, né le G juin 18%; 
François, né le 27 juillet 1898. — â 
du Bordas, E ^ le Lonzac, ai 
Uzerche (Corrèze). 

LA GUÉRONNIÈRE (V te59e Marc DE), 

née de Jovyac. — & de Chaptelat, El 
Limoges, £f ëî! Couzeix ( Haute - 

Vienne). 



LA GUÉRONNIÈRE 
BREUIL-HÉLION de), 




Pot 


tuu : D'ar- 


gent, 

sable 


au lion de 
armé, lam- 


passt 


et couronné 



d'e 

BRANCHE AINEE 
LA GUÉRON- 
NIÈRE (O DE), 

chef de nom et 
d'armes, et C te3ie , 
née Payennevil- 

le. — Û de la Guéronnière, El ^= 

Usson (Vienne). 

LA GUÉRONNIÈRE (B 0,lne DE), née 

La Guéronnière. — La Paillerie, El 
f? 1 èS Poitiers (Vienne). 

LA GUÉRONNIÈRE (V' e LÉONOR de) 
et V tessu , née Coyreau des *Loges; 
dont : 1° Etienne, né le 2G novembre 
1888; 2° Marc, né le 12 octobre 18S9 ; 
3° Marguerite, née le 29 août 1891 ; 
4° Bernard, né en décembre 1897. — 
tfâ des Granges, El Î5= Lesterps, t-ii 
Confolens (10 kil.) (Cnaivnte). 

LA GUÉRONNIÈRE (L'AbbéRAYMOND 
de), secrétaire do l'évêché de Meaux. 
— 31, rue Alfred-Maury, à Meaux 
(Seine-et-Marnei — tfo de Fief-Clairet, 
El f?= eâ Saint-Benoit (Vienne). 



LA GUERRANDE {de). 

Bretagne : D'argent, à l'aigle à deux 
têtes, éployée de sable, tenant en sa 
patte dextre une branche de laurier de 
sinople. 

LA GUERRANDE (V t0 DE) et V te99 °, 
née de *SurzA.— - Éî les Hurlières, si 
Châtillon-en-Vundelais, fe= sa Dom- 
pierre-du-Chemin (2 kil.) (Ille-et- 
Vilaine). 

LA GUERRANDE (V ta GASTON DE). — 

Éà de Kerrozen, E f?= ëH Lamballe 
(Côtes-du-Nord). 



LA GUETTE {de). 




Touraine : D'a- 
zur, à la fusce 
d'or accompagnée 
de trois étoiles du 
même 2 en chef, 
et 1 en pointe. 

Supports: Deux 

lions. 

Devise : « Lui. 
Luo. Luam ». 



LA GUETTE (C te RaOUE de), Q, O. 
►£, né le 4 septembre 1853, et C te93e , 
née Camille Lévèque. — 3, rue Hégé- 
sippe-Moreau (XVIII e ). 



LA GUETTE (C*'' 990 H. 

rue de Sèvres (VI e ). 



de). — 111, 



_ ggo — 



LA G U I B O U R G ERE 
(CAMUS de). 



m 



Bourgogne : 
D'amr, à trois 
croissants d'ar- 
gent, et une étoile 



abîme. 



LA GUIBOUR- 
GERE (l'Abbé 
de) , curé de 
l'église Saint- 
Germain - des - 
Prés. — 3, place Sl-Germain-des- 
Prcs (VI«). 

LA GUIBOURGERE (C te de), général 
de lu Légion étrangère de S. M. Mé- 
nelick, et G 1 "-- , née Henriette Bruys 
des *Gardes. — Harrar (Abyssinie) 
— ûîâ de la Guibourgère, E Teille, \$= 
Riaillé (Loire-Inférieurej — et éê3 de 
Charly, E Sainte-Cécile (Saône-et- 
Loire). 

LA GUIBOURGERE (V te Charles de) 
et V tCbS0 , née de Lanascol. — É& de 
la Guibourgère, E Teille, \f= Riaillé 
(Loire-Inférieure), — et £Îî de Coélan, 
E Langoui'la (Cûtes-du-Nordj. 



LA GUICHE {de). 

Bourgogne : De suwple, au sautoir 
d'or. 

LA GUICHE (M ise de), née de *Roche- 
chouart-Mortemart. — 10, rue Ma- 
tignon (VIII e ). 

LA GUICHE (M u DE) et M' ae , née 
d'*Arenbeik;. — 10, rue d'Astorç (VIII e ) 
— et £i de Chauinoiit-la-Guiclie, E 
h= eS Saint-Bonnet-de-Joux(Saône-et- 
Loire). 

LA HAIE (TERRIEN de). 

Hketaum: : De gueules, a lu fasce 
d'argent, chargée d'une merlette de 
sable, et accompagnée de trois croissants 
d'argent. 

TERRIEN DE LA HAIE. — & de 

Choux, [-] Saint-Etienne, |f éê Cor- 
deinais (Loire-Inférieure). 

TERRIEN DE LA HAIE. — t& du 
Bois-Gervais, E p;- La Roche-Ber- 
nard, é§ Sévérac (Morbihan). 



LA HANTE (de). — Voij. DE- 
LAHANTE. 



LA HAUGRENIÈRE(CHES- 

NEAU de)- 

Lorraine , Poitou, Berri et Tou- 
kaine : D'a:ur, à une mer ondée de *i- 
nople, à trois chiens passant de sable, 2 



et l; au chef d'or, chargé d'une croix 
potencée de sa/de. 

CHESNEAU DE LA HAUGRENIÈRE 
et M"" J , née Ferrïère La Touche. — 
Se de Mangue, E f;.- é^à Bazouges- 
sur-le-Loir (Sarthe). 

LA HAUSSE (DIDIER de). 
Duché de Bar, confirmée en noblesse au 

XIV siècle. 

Coupé : au 1 de gueules, à la/leur d>- 
lus d'or'; au 2 d'argent, à deux étoile» 
d'azur. 

Ci.mikk : Une main haussant une ban- 
nière {rappelle un fait d'armes accom- 
pli au siège de Jérusalem par les crui- 
ses). 

Cette famille est actuellement représen- 
tée par : 

1° M"" d'*Arbùis de Jubainville née de 
La Hausse, et ses enfants. 

2° M— Ch. *Lanty, née de La Hausse, 
et son petit-fils, M. Lauty, officier d'infan- 
terie, à Epinal. 

LA HAUTIÈRE (TIZON 

DEU 

Bretagne : 
D'argent, fretté 

d'u ;ur de six piè- 
ces, ci une fasce 
d'a;-ur sur le 
tout. 

TIZON DE 
LA HAUTIERE 

(AmÉDÉEi. — ît3 

de Marinande, 
E f> : Mareuil, 
ê3 la Bretonnière (Vendée). 

TIZON DE LA HAUTIÈRE (HYACIN- 
THE). — Dinan (Côtes-du-Nord). 

LA HAYE de CORMENIN 
{de). 

D'asur, à une étoile d'argent en 
abîme, uccompay.iée de uuatre ancres 
d'or posées en croix. 

LA HAYE DE CORMENIN (V e DE). — 

25, rue de l'Arcade (VIII e ) — et eâ 
de Lamotte, E ^~- Viinorv (2 lui.), 
Ëià Montargis (Loiret). 

LA HAYE - JOUSSELIN 
(de). 

Anjou : De 
gueules , à la 
croix tréjlée 
d'/iermine. 

Supports : 
Deux aii/lcs. 

LA HAYE- 
JOUSSELIN 

(Pierre - Go.\ - 
tkax - Marie- 
Edmond de), — 





661 



chef de nom et d'armes. — 3, avenue 
d'Aniin (VIII e ) — et £ de Saint- 
Aubin d'Ecrosville, :-j f. ' Saint-Au- 
bin-d'Ecrosville.ââQuittebeufl Eure). 



LA HAYE-MONTBAULT 
(de). 

Poitou : D'or, au croissant de gueules, 
aecompaqné de six étoiles du même, 
3, 2 et 1. 

Les branches cadettes avaient brisé ces 
armes d'une bordure d'azur chargée de 
six besants d'or. 

LA HAYE-MONTBAULT_Y te DE). — 

& de lu Vergne, 's: f>- es Bressuire 
(Deux-Sevresi. 



LA HITTE 



r.ny.cos, 



LA HORIE (FANNEAU de). 

N Cl R M A N D 1 E : 

Coupe : nu 1 d'ar- 
'jent, à la croix 
alésée d'azur; au 
2 d'azur, à trois 
larme'? d'or, ren- 
versées cl ran- 
gées en fa? ce à 
dextre, et une 
/leur de lis du 
même à sénestre. 




Sourent fort 



Divise 
toujours ». 
'Noir nos précédente.' 



■ourageux 
•dilions.) 



LA HOUGUE (de). 

Normandie. -D'ar- 
gent, a un sautoir 
aesable, accompa- 
gné de quatre tètes 
de léopard de gueu- 
les ; ccartelé : d'a- 
zur, à une fasce, 
accompagnée de 
trois molettes d'é- 
peron à cinq poin- 
tes, 2 en chef et 1 
en pointe, le tout 
d'or. 

LA HOUGUE (11°^ de) et B° nDe , née 
*De.smousseaux de Givré. — 11, acenue 
de lireteuil (VII e ) — et â du la Mé- 
sangêre, E) fs= ëâ Marcilly-sur-Eure 
(Eure). 

LA HOUGUE (B° n Jacques de), fils du 
précédent. — Mêmes adresses. 

la HOUGUE (Jean de) et M me , née 
Jeanne Venu.. — Caen (Calvados). 




».l l.l.l M 1 

ï ï 'l" Y ï 1 

r.ï.ï.t.t.tj 

LLU LU 



LA HOUSSAYE LE VI- 
COMTE (de). 

BRETAGNF.:/jV(er- 
mine à la //ordure 
de gueules. 

LA HOUSSAYE 
LE VICOMTE (G u 
Eustache de ^ma- 
rié a M"* Louise- 
Marie Delorme. 
— Gelos, '-'. J'au 
'>mmmm*tf—mm& | Basses - Pyré - 
nées) — et -It de 
la Manouillère, Bl ^= S Le Mans 
(Sarthe). 

enfants : 
LA HOUSSAYE LE VICOMTE (AU- 
GUSTE de), P cc de Bretagne, C t0 de 
Penthiévre. — Mêmes adresses. 

LA HOUSSAYE LE VICOMTE (M ,les 
Marie et Hélène de). — Mêmes 
adresses. 

LAHURE. 

1"Empirr :Par- 
ti : au I d'azur, 
au sabre d'ar- 
gent, garni d'or-, 
soutenant une 
hure de sanglier 
du même ; allu- 
mée, lampasséc 
et défendue de 
gueules : au 11 
d'or, a la tour 
crénelée et ajou- 
rée de sable ; au 
franc- quartier de baron militaire. 

LAHURE (B' nco Paul ). — Ê de Wa- 
vrechain,iS!Ï?=^ Boueliain (Nord). 
lahure (B°« René). — Même &>. 




LAIDET (de). 

Provence : De gueules, à une tour 
ronde ouverte et paoillonnee d'or. 

Devise : « Turris et fortitudo mea 
Deus ». 

LAIDET Paulin de), #, com- 
mandant en retraite, et M me , née 
Andréa de *Tressemanes-Brunet-Si- 
miane. — Sisteron (Basses-Alpes). 

L'AIGLE des (ACRES de 

Normandie 

D'argent, à trois 

ainles de sable «(< 

Bol abaisse, 2 et 1. 

Timbre : Cou- 
ronne de Marquis. 

Devise : u Virtus 
sinefuco ». 

l'aigle(r0bert- 
Arthur- l'Espé- 
rance des Acres, 
M is de; et M 156 , née 




662 



Louise *Greffulhe. — 12, rue d' As- 
tory (VIII«J — et & de Franc-Port, 
J* au £&, L-] J;--&3 Compiègne (Oise). 

L'AIGLE ( ChaRLES-JoSEPH-MarIE DES 

Acres,C u i>e) etC t0SS8 ,née ElisabetliDE 
♦Colbert. — Mêmes adresses. 

L'aigle (C tC5b0 Frédéric de.s Acres 
de), née de *Gramont. — 41, rue de 
Miromesnil (VIII e ) — et tû des 
Avenues, 3 Compiègne (Oise). 

L'AIGLE (O Louis des Acres de). 
— Mêmes adresses. 




LAIGNEAU {de). 

A G E N A I s : 

D'argent, à un 
agneau pascal de 
gueules, accom- 
pagne d'une étoi- 
le du même posée 
au canton sénes- 
tre du chef. 

L A IG NEAU 

(Alban de). — 

& de Cuq, 
E) fe= le Mas-d'Agenais, ëî§ Faugue- 
rolles (Lot-et-Garonne). 

laigneau (L.-D. de) et M me , née 
de Bertrand de Crozefon. — t& de 
Genthieu, e Buzet (Lot-et-Garonne). 

LAINCEL-YENTO (de). 
Provence : Parti : au 1 de gueules, 

à un fer de lance d'argent, pose en 
bande, la pointe on haut, qui est de 
Lainceul; au II, échiqueté d'argent et 
de gueules, qui est du Vento. 

LAINCEL-VENTO (C tosse Alix de). — 

55, rue de Verneuil (VII e ). 



LAIR. 



D'argent, à la croix 
ccostée en chef de 
, et, en pointe, de 



Anjou, Touraii 

den -liée de sa/A 
L j :lj: étoiles d'azur, 
i ■■ -~ r î-s de 'meules. 

Si ppûkts : Lions. 

LAIR ( Ch.). — 18, rue Las- 
Canes (VIPi — et £i de Blou,G3 Lon- 
Kuo, ]i- tJi Blou ^Maine-et-Loire). 

LAiRiC"" lJ rt ), née Marie-Caroline 
Torterue. — Même t&. 



LA IRE (de). 




TTTTV y ^.^^^--n 


Auvergne et 


:|jv%^-e 


Bourbonnais 


S F\ 


D'azur, à la ban- 
de. d'or f/iarifde 


s ' V i\ 


de trais étoiles de 


sÉPfexS: 


gueule». 


Se 


Itll VNfllK 
U'AI \ KIIIINK 


k..-.. • \'";' - 


LAIRE DE RIS 


>—— HM \w 


(M vi itu i l'i.i ,-l 




nvrn enfants. 



ni a ru 

lont un !i 



BRANCHE DE LA BOL'LAISE 

laire (B°° Maurice de), O de 
*CambacérèS (par adoption de son 
oncle), officier d'artillerie: 
M 119 de Rohan-*Chaboi 

BRANCHE DES PÉRARDS 

laire (Jules de), marié à Emma 
Bouquet d'Espagny de la Grye; dont 
quatre iils (qui suivent) : 

laire (Ernest de), O. #, ancien 
inspecteur général des haras ; marié 
à Berthe du*Hamel; dont un fils ■ 
Edgard, marie à Marie-Thérèse de 
Gaukridi de Dortan. — & de La Cla- 
vière (Indre). 

LAIRE (Abel de), ancien préfet du 
l'Empire (décédé à Paris), laissant de 
son mariage avec Marie Lallier un 
fils : Raoul, célibataire. — 42 arenue 
des Champs-Elysées (VIII e ) — et à 
Saint-Girand-le-Puy (Allier). 

laire (Henri de),*, ancien secré- 
taire général de la préfecture du 
Rhône, C te d'Espagny (par adoption 
dc^ son oncle, Jules Bouquet, O 
d'Espagny) ; de son mariage 'avec 
Louise Le Maire de*Marne, il a deux 
enfants : Louis et Antoinette.— -Û de 
Lanmary, s [$= & Péiigueux (Dor- 
dogne). 

LAIRE (Georges de), # décédé. 



LAISLE (SERVAT de). 

Languedoc : D'argent, au cerf de 
gueules, passant derant un chêne de 
sinople, terrassé de même; au chef 
d'azur chargé à de.ctre d'un nuage 
d'argent, et à senestre d'un soleil d'or 
naissant de l'angle de Vécu. 

laisle (Le G al Raymond de), 0.*, 



LAISTRE (de). 

_ Champagne : D'azur, à deux aiqles 
éploydes d'or, surmontées d'un œil du 
même émail. 



D re de), née de Pas 



LAISTRE (C tes 
de Beaulieu. 

LAISTRE (O 986 Pierre de), née 
Thieffries de Layens. —37, rue Am- 
père (XVII ). 

laistre (C lc Jacques de).— Même 
adresse. 



LAISTRE (O de). _ & , 
[-] ]■ t-A Bio/.ô(Muiiio-ol-l 



I.ALSTIM-; {('<•■'"" (, 
: *l.\ Bu.m.m !-,, N 
U neuve. I \ Vll'i. 



coït m 

KNft V, 



rue. 



LA1STUK (('•• ItAOUf. DE). — 11, 

Uéhully, à Montpellier (Hérault).' 



— 663 



laistre <C" Pierre de), marié le 
6 janvier 1003 à M" c Cyprienne Yva- 
ren. — 7, rue Victor-Hugo, àAvignon 
(Vaucluse). 







LAITRE (de). 

Lorraine : Cou- 
pé: au 1, parti . a) 
d'azur, aux éten- 
dards des mame- 
luks et des c fie- 
rait - loyers polo- 
nais d'argent, pas- 
sés en sautoir ; b) 
de gueules, à la 
tête de cheval 
d'or;au2d'argcnt, 
au chevron de 
gueules, accompa- 
gné en chef de deux merlettes de sable, 
et, en pointe, d'un lévrier du même pas- 
sant devant un hêtre de sinople, à la 
fasce de gueules cliargée d'une fleur de 
lis d'argent posée sur le coupé. 
Supports : Levrettes. 
Devise : « Pro Deo et Patria ». 

LAITRE (V te Charles de) et V te95e , 
née Juliette Jorez (décédée) ; dont : 
1° François; 2° Gabriel; 3° Jean; 4° 
Marie; 5° Elisabeth; G Emmanuel; 
7° Gilbert; 8° Bernard. — Ù\ de Turly, 
13 ^ t^3 Bourges (Cher). 

LAITRE (B°" de), lieutenant-colonel 
au 156 e d'infanterie. — Toul (Meurthe- 
et-Moselle). 



LAIZER (de). 

Auvergne et Artois : De sable, à la 
bande d'or, accompagnée en chef d'une 
étoile et d'une rose du même, et, en 
pointe, d'une rose et d'uneétoile d'argent. 

devise: v Atavis et armis lucet semper 
ad honorem ». 

LAIZER (M 15 de), #, et M' se , née de 
*Brimont ; dont: 1° Yvonne, mariée 
le 9 mai 1879 a Alexandre Tisserand; 
2° Odette. — & de Font-Noble, EifF 
Biozat, tS Gannat (Allier). 

LAIZER (C tc de) et C teàse , née de 
Campagne; dont: 1° Marguerite; 2° 
Berthe; 3° Marie; 1° Louise. — Éè de 
Moussais, E Vouneuil-sur- Vienne — 
et à Poitiers. 



LA JACOPIERE (de BO- 

DARD de). 

Parti : au 1 d'a- 
zur, à trois fasces 
ondées d'argent , 
qui est de Bodard ; 
au 2 d'azur, au 
dard d'or posé en 
fasce et accompa- 
gné de trois têtes 
de loup arrachées 
d'argent; au chef 
d'or, chargé d'une 




épée de sable posée en fasce, qui est de 
La Jaropicre. 

(Voir nos précédentes éditions.) 



LA JAILLE (de). 

Anjou : D'or, à la bande de cinq 
fusées de gueules; à la bordure de ta- 
ble, chargée de huit besants d'or. 

LA JAILLE (M ia de) et M 15e , née 
Louise de La Jaille. — 102, rue Riche- 
lieu (II e ) — et à Morlaix (Finistère). 
Oncles : 

LA JAILLE (le Vice-Amiral C ,e de). 
G. C. #, né le 7 janvier 183G, etC teS5e , 
née de*La-Tour-du-Pin. — 97, rue 
du Bac (VII*) — et à Nantes (Loire- 
Inférieure). 

LA JAILLE (V te Henri de ), conseil- 
ler d'arrondissement de la Mayenne ; 
veuf de M" 6 Rkgnault d'Ancelot; dont: 
Germaine. — Rue du Théâtre, à Chà- 
teau-Gonthier (Mayenne). 



LAJAUMOND (BONHOM- 
ME DE). 

D'azur, au chevron d'or rompu, ac- 
compagné de trois tulipes d'argent. 

LAJAUMONT (Marc de). — Guéret 
(Creuse). 

LAJAUMONT (Roger de), garde 
général des Forêts. — Guéret(Creuse). 



LA JOLIVETTE (HAS- 
TIER de). 

Bourbonnais : D'azur, au croissant 
d'argent, accompagné de trois étoiles du 
même. 

HASTIER DE LA JOLIVETTE (M me 
C». — & les Escures, El fc- Sa Jali- 
gny (2 kil.j un t^i Ohàtelperron (3 lui.) 
(Allier) — et a Moulins. 

HASTIER DE LA JOLIVETTE (M. et 
M""). — Û de la Vallée, S f?= ta 
Gilly-sur-Loire (Saône-et-Loire) — et 
6, rue de laVigenère, à Moulins (Al- 
lier). 



LA JONQUIÈRE (de TAF- 
FANEL de). 

Tarn (Guitalens) : D'azur a un rocher 
de six coupeaux d'argent, surmonté 
d'un cercle du même ; au chef aueti d'ar- 
gent, chargé d'un croi*ti''i i* $±£*let 
entre deux étoile* du mtme. 

TAFFANEL, V" DE LA JONQUlèflE 
(Albert de), C. #, colonel do cavale- 
rie en retraite, et V «••*•, néo La 
Perrine d'Hauïpoul. — 45, rue du 

Grenelle (VII e ) — A Haut do Gui- 



— 604 — 



talens (Tarn) — et ÉÈ de Foucaud, 

E3fj= Preixau, ai Madame (Aude). 

LA JOURDONNIE (de). 

Guyenne: D'or, 

à deux cherrons 
d'azur ; au clxej 
d'azur, chargé 

d'un soleil d'or. 

LA JOURDON- 
NIE ( (> Fran- 
çois-Alfred DE 
Reynaud de), an- 
cien ot'lieier de 
cavalerie; né le 
9 septembre 1804 ; et Cî 68815 , née Mar- 
guerite Sohège, — 04, avenue du 
BoiS'rfe-Boulo'/ne, ^ 539.41 (XVI e ) — 
et & d'Abondant, [E3 ]?- Abondant, «S 
Dreux (Eure-et-Loir). 

LA JOURDONNIE (O Jean de). — 
15, rue du Cirque (VIII e ). 




LAJUDIE (BOURDEAU 

DE). 

Limousin : D'asur, au château d'ar- 
gent flanqué de (/ucttre tours rondes 
pacillonnées et girouettées de même, bâti 
sur une eau (ou rivière) aussi d'argent, 
onde'e de sable, le château sommé d'une 
espèce de clocher garni d'une cloche 
d'argent surmontée d'un lion léopardé. 

BOURDEAU DE LAJUDIE (André) 

et M'" , nee de*Fourtou. — 20, ruede 
Lisbonne (VHP) — êês de Lajudie — 

et «as de Levmarie, S t=3 Aixe-sur- 
Vienne (7 k'il.), fj- Sereilhac (4 lui.) 
(Haute-Vienne). 



LALAIN (de). 

D'or, à l'aigle de sable, accompagnée 
en pointe de truis tiges de chardons du 
même. 

Timbre : Un casque de checalier, 
sommé d'un panache de trois plume*, et 
orné de ses lambrequins. 

LALAIN-CHOMEL (Emmanuel de), et 
M""\ —22, rue de l'Arcade (VIIl e j. 

LALAIN-CHOM EL (Maurice de), vice- 
président au tribunal civil de la Seine, 
et M". — 5, rue de V Université 
(VIF). 

LALANDE (d-ISLE de)- 

Guyenne : D'azur, à trois c/ieorons 
d'or. 

ISLE DE LALANDE (C tesse RAYMOND 
d'), nee de Nardonnk-Pelet-Lautrec. 
— (û de Piehon-Longueville, '^\]v- t-:3 
Pauillac (3 kil.) ou &3 Saint-Julien 
(Gironde) — et Êà Lavielle-Tarnos, 
S ^ eâ Bayonne (Basses-Pyrénées). 



LA LANDE (SENOT de), 
Normandie : De sable, à trois cygne» 
d'argent, posés 2 et 1. 

SENOT DE LA LANDE (G.). —21, 
rue des Carmes, à Caen (Calvados) — 
et îûa de Parfouru-l'Eclin, ;a f?= Cau- 
mont, gg Villers-Bocage (Calvados). 

SENOT DE LA LANDE (M me l. — «fis 
de la Picaudrie, Si ]}= é3 Carquefou 
(Loire-Inférieure). 




LA LANDE de CALAN (de). 

Bretagne : D'a- 
zur, au léopard 
d'argent, ui'iné et 
couronné d'or, ac- 
compagné de sept 
macles du même, 
•1 et 3. 

Supports -.Lions. 

LA LANDE DE 
CALAN (Ferdi- 
nand, V ,,; i)E), con- 
seiller à la Cour des comptes, et V te " e , 
née Aube de *Bracquemont ; dont : 
1° V tesae de Jouan de *K.ervenoael 
[Epinal (Vosges)]; 2° V teMe de*Boscal 
deRéals|5, avenue de Villars (VII e )]; 
3° Pierre ; 4° Jean ; 5° Joseph ; 6° René. 
— 7, rue Monsieur^ VIF) — et £s de 
Kerminaouét, "S é§ Concarneau, ]' r - 
Pont-Aven (Finistère). 

LA LANDE DE CALAN (C ta Louis 
de) et C teS8e , née Fraval. - Ù de 
la Touche-Trébry, El ^ Saint-Glen, 
ë§ Lamballe (Cùtes-du-Nord). 

LA LANDE DE CALAN (C teS8a DE). — 
Malzeville, afFâ Nancy (Meurthe- 
et-Moselle). 



LA LANDE de LAYAU 
SAINT-ETIENNE (de). 

Poitou : Ecar- 
teléd'uiuretd'or 
Supports ; 
Deux lions. 

LA LANDE DE 
LAVAU SAINT- 
ETIENNE (C le 
Marc - Marie - 
Manuel- Au- 
guste de) et 
C te39e , née Ré- 
sina May-Par- 
ROTi'; dont : 1° Régine; 2" Phi- 
lippe, né a Paris le 19 août 1887; 
3" Mair, né à Pans le 30 octobre 1888; 
4° Jean, né le 1" juillet 1895. — 105, 
rue de V Université (VIF) — et «£) de 




— 6Gï 



Neuvillars, C3 |?= Saint-Bonnet-la- 
Rivière (Haute-Vienne). 

LA LANDE ((>"• D re de), née 
Blanche Ruyneau de Saint-George. 
— Mêmes adresses. 



LA LANDE de LHERAU- 
DIERE GOUDON de. 

I'oitou : De gueules, au cœur d'or, 
sommé a"unc Jteur de lit d'argent et 
cinq étoiles d'or en chef, posées en orle. 

GOUDON DE LA LANDE DE 

lhéraudière ■<"• i et ('"-, née Luce 
de Trêmont. — £ de la Lande, z-z 
Montmorillon (Vienne . 



LALANNE d YRENNE de l. 

Toulouse: Ecartelé: au 1 de gueules, 
à une cloche d'argent; au 2 d'azur, au 
lion rampant d'or, lampassé et armé 
de s al/ le ; au 3 d'azur, à quatre besants 
d'or ; au 4 de sinople, a trois fasces 
d'argent. 

YRENNE DE LALANNE (LOUIS D*). 
— rue Saint-Jacques, a Toulouse 
(■Haute-Garonne) — et &S de la Sei- 
gnouretle, s ]^ eS Bram (Aude), 



LALANNE de SOUYE {dt 
• Voxj. GIRAUD. 




LA LAURENCIE (de). 

Limousin, Angou- 
mois (1250): D'azur, 
à l'aigle éployée 
d'argent becquée 
et membrée d'or. 

Supports: Deux 
lions passants, cou- 
ronnés. 

Devise : « Va où 
tu peulr, meurs 
où tu dois ». 

LA LAURENCIE (HENRY, C te DE)i 

ancien officier de marine ; veuf de 
la C tei - e , née de *La Boissière. — 
& de Fleurac, s f^tâNersac (Cha- 
rente). 

frères : 
I 
LA LAURENCIE (JuLÉS, V te DE), #, 
ancien officier supérieur de cavale- 
rie; conseiller municipal de Nantes, 
conseiller général de la Loire-Infé- 
rieure, et V tC5S e, née Fleory. — â de 
Ranzai, a Nantes (Loire-Inférieure). 
Fils : 
LA LAURENCIE (V te LlONEL DE), 

inspecteur des Eaux et Forêts ; marié 
à Henriette, née V lcSM de Beughem 



de Houtem ; dont : Jacqueline. — 10, 
rue Edmond- Valentin (VII«). 

LALAURENCIE(V">Jeande), inspec- 
teur de.-, Forêts, et V"^ , née Bertlie 
d'Mndy; dont : 1° Bibiane ; 2° Marie- 
Alice. — Valence (Drôme). 



LA LAURENCIE (STANISLAS, B on DE) 

et B on,,e , née de Saint-Céran. — r>, rue 
de Strasbourg, à Nantes (Loire-Infé- 
rieure). 

fus : 
LA LAURENCIE ( B on Henri de), lieu- 
tenant au ~~ régiment d'infanterie. 
— Cholet (Maine-et-Loire). 

LA LAURENCIE (Charles DE),ancien 
officier de marine, et M me , née du 
Champ-Renou; dont : 1° Alain; 2° 
Maurice. — Ù> de Fleurac, a [f â 
Nersac (Charente). 

LA LAURENCIE (Sévère de), lieute- 
nant d'infanterie coloniale. 

LA LAURENCIE (Louis dei, lieute- 
nant d'infanterie. 



LA LIGERIE de FAUCHER 



Limousin, Guyenne, Périgord et Sain- 
tonge : De gueules, a une sauterelle ou 
faucheur d'or, 

FAUCHER DE LA LIGERIE (M" DE), 
#,et M isc ,née Leui.ier de *La Faverie 
du Ché. — â des Fresneaux, 3 f 5= ëi 
Saintes (5kil.) (Charente-Inférieure 



LALLEMAND. 




Comté de Bour- 
gogne . Parti : 
au 1 d'argent, à 
la fasce de sa- 
ble, accompagnée 
de trois trèfles 
de gueules, qui 
est de Lallemand- 
Yailte ; au 2 d'a- 
zur, à trois roses 
d'argent. 



LALLEMAND ( B° DDe D re DE). 

LALLEMAND i B on et B onne 
Chartres (Eure-et-Loir L 



DE). 



— 666 — 



LALLEMAND-VAITTE (de). 

Bourgogne : 
D'argent, à la/asce 
de sable, accom- 
pagnée de trois 
trèfles de gueules. 



LALLEMAND 

Vaillant. — 37, 
rue Vineuse 
(XVI*). 

pei et O"*, née 
de Malans, S Jï= 




lallemand 
d'Aussii houx. - 
Pesmes,â*lMon 

LALLEMAND 

tay, s Montbri 



- Ê 

tagneyi Haute-Saône). 

(B OB de). — A d'Eco- 

ion t Loire). 



LALLEMAND de MONT 
de . 

Lorraine : D'azur, à ta croia (/'or. 

LALLEMAND DE MONT (PlERRE DE 

et M B,e ,née deGuaïta; dont plusieurs 
(■[liants. — 1, rue Girardet. a Nancy 
(Meurthe-et-Moselle). 




LALLY TOLENDAL de). 

Ihlandi b r 
Frani i. Croflon 
.!• Môle O'Con- 
n •!' Partidenché 
d'azur et d'or, 
au lion [nuisant 

au naturel. 

Timuri . Cou- 
ronne de Mar- 
qua . 

l'iMM R : Un < : pi 
de blr en pal. 

Supports : Ih-ur lioni couché» au 
pied du 

Devises Dat /><■«« inerementum » et 
-■ ' : ■ a tante ». 

Lally-Toi.endai D'argent >< trms 
aiglctte» </<■ gueule», becquée» d'un 
rameau </-■ laurier, 2 et /, accompagnée» 
</-• troi» croitsant» d'azur 1 et 2. 

Timbrr ( 'ouronne dt 

Ciuibr Une aiglctte contournée por- 
tant un rameau </<■ lauriei 

Si ppon i s . Deux lion». 

In \ isk . i Just and Valiant ». 

Famille issu.; dea rois .lu Connaught 
Irlande), barons I .ail \ de Croflon de 
Môle, Comtes ni onnor, barons d'( Iffaley 
cl de Tolcndal, illustrée par le g< •..■ rai 
comte Thomas Arthur .le Lally-Tolendal, 
vainqueui .i Fontcnoy, gouverneur do 
I fndi I7nj 1766 II épousa en 1750 Fcli- 
eiki de Croflon «lu Môle O'Connor, dont 
rrophimi Gérard (1751-1830), le ministre 
d'El il pair il France 

I.iiii XVIII conféra à Trophi me Gé- 
rard, < " <lo Lally-Tolendal, député nu* 
Etats généraux de 1789 1 1 membre de 



l'Académie française ^ 13* fauteuil), la qua- 
lité de pair de France et les titres de duc 
et marquis, avec la devise * Incontami- 
natis Julget honoribus », pour avoir ëlé 
le défenseur de Louis XVI. 

Principales alliances : Stuart, Ma- 
thieu de Fossey, d'Aux, La Tour d'Au- 
vergne-Bouillon. 

Il existe un rameau irlandais de celle 
famille, antérieur à la venue de Jacques II 
en France, les Lally de Miltower, et une 
branche, fixée en Bretagne, les Lally de 
la Neuville. 

LALLY-TOLENDAL (C te -M i9 de), ad- 
ministrateur au journal V Agricul- 
ture- Elevage : Saint-Malo (Ille-et- 
Vilaine). — 22, avenue de l'Opéra (l") 
— et Rio-de-Janeiro (Brésil). 



LA LOGE [i 







i 


g 


•;• -, 


t 









BOURGOliXE 

[15-19 : D'aïur, à 
trois pommes île 
pin d'or en chef, 
«h ours en pointe 
passant du même. 

Supports; Deux 



Devisb :<tPer ar 
du a ». 



BRANCHE AINEE 
LA LOGE DE DUENNE (LÉON DE). 

— U8, rue La Fontaine (XVI«). 

BRANCHE CADE1 1K 
LA LOGE D'AUSSON (Ed.-WilFRID 

de). — I3,r«e de MézU res (VI«j —et 
H de Magny, :-: \-, Mailly-le-Châ- 
teau, ta CTiâtel-Censoir (Yonne). 
Fils : 

LA LOGE D'AUSSON (THIERRY DEÏ. 

— Mêmes adresses. 

LA LOGE D'AUSSON (PaDL DE). — 

Mêmes adresses. 

Frère : 
LA LOGE D'AUSSON (ALFRED DE)> 
juge au tribunal civil de ClamecY 
(Nièvre). 



LA LONDE Me). 
DES. 



Voy. EU- 



LA LONDE GILLES de». 
Vi \i> huzur, à trot» tètes d'aigle 
arrachée» d'or i et 1. 
< imiki: Un» aigle tuante. 

• s i PPORTS : Ih'iijB lions tigres. 
GILLES DE LA LONDE (Cl MDE- 

Ai ..isiin i); donl : 1" Paul-Cliaili-s 
[Nice i Unes-Maritimes)] : 2" Claire, 
mai icc a M. Delcros [6, quai Debilly 



— (367 — 



(XVI e )] 3° Maurice-Gaston, capitaine 
au 05 e d'infanterie [Bourges, et i^ de 
Banlv (Loiret)]. — l(i, rue Singer 
(XVI»). ' 

GILLES DE LA LONDE (CASIMIR- 

Jean-Makie). — Paris. 




LA LONDE ILE CORDIER 
DE BIGARS DE'. 

Eeartelé : aux 
1 et 4 d'azur, à la 
bande d'argent 
chargée de cinq 
l o s a ng e s de 
gueules, accom- 
pagner de deux 
molettes d' éperon 
d'or, l'une enchef 
et l'autre en 
pointe : aux 2 et 
deux fasoes de gueules. 

Deux lécriens. 
Devise : « Honor dux sequor ». 

la LONDE (M is dk).— 15, rue lioissy- 
d'Amjlas (VIII'). 

la LONDE (C te de), #, conseiller 
référendaire à la Cour des comptes, 
et C tesse , née Passy. — 41, rue Saint- 
Honoré, à Versailles (Seinc-et-Oise). 

LA LONDE (V 10 de) et V<<^', née Le 
Chevalier i.e Jumel de Barneville. 
— 62, rue La BotHie (VIII'-,. 

la londe (Cii.-P. de). — 5, rue 
Carabon (I er ). 

LA LONDE ( V" Louis de), lieutenant 
au 2 e hussards. — Senlis (Oise). 



LA LOZERE (PELET de). 

Languedoc : D'azur, a trois bandes 

d'or et un lion d'urgent entre, la deuxiè- 
me et la troisième bande; à la bordure 
de sinople; au franc quartier d'azur, 
chargé d'un mont de trois eoupeaux 
d'argent, surmonta d'un soleil d'or. 

PELET DE LA LOZÈRE (C te ). — 

fiîî de Sollier, :.-j Saint-Romans, |f 
Moissac (Lozère), ëHà Alais (Gard) — 
et Sade la Rouvièrej r-i f;- Sauve, ta 
Quissac (Gard). 



LAMAESTRE (ESPIAUde) 

Guyenne : D'azur, à trois épis d'or 
rangés sur une terrasse de sinople et 
une nuée d'argent mourant du chef, de 
laquelle tombe une pluie d'or. 

ESPIAU DE LAMAESTRE M""'). — 

& de Gimat, :-j ]',- ta Vic-Kezensac 
(Gers). 




LA MAIRIE (JARRET de). 

Bretagne, An- 
jou : //argent, à 
la hure de san- 
glier de sable, ar- 
rachée de gueu- 
les. 

Timbre : Cou- 
ronne de Mar- 
quis. 

JARRET DE 
LA MAIRIE 
(Henri- Joseph - 
Marie, C te ), chef de nom et d'armes, 
#, capitaine adjudant- major au 
.'}'- zouaves. — Batiia (Algérie) — et 
Ùi de Moulines, C3 }%- éS Bauge 
(4 kil. 500) (Maine-et-Loire). 

JARRET DE LA MAIRIE l Anatole), 
#, et M"' c , née de *Vai.ori. — i£â de 
Chanay, ra h- iël Grez-en-Bouère 
(Mayenne). 

JARRET DE LA MAIRIE fllUMBERT) 
et M ine , née Dalamel de *Bournet ; 
dont: 1° Solange; 2" Madeleine ; 3° 
René; 4" lilïsabcth — Villa de Con- 

leau, lF} [f= t-Jl Vannes (Morbihan). 

JARRET DE LA MAIRIE (M"' e PHI- 
LIPPE», née de*Brui.i.on. — & de Bois- 
jourdan, [3 fs- ëS Bouère (Mayenne). 

JARRET DE LA MAIRIE (AmÉDÉe). 

— Le Mans (Sarthe). 



LA MAISONNEUYE (POU- 
GIN DE'. 

Ii.i:-iii:-Fham -e : D'azur, au chevron 
d'or, surmonté de trois croissants d'ar- 
gent poses 1 et 2, et, en pointe d'une 
gerbe d'or. 

POUGIN DE LA MAISONNEUVE lie 

Contre-Amiral). 

POUGIN DE LA MAISONNEUVEfM. ), 
auditeur a la Cour des Comptes. 



LA MAISONVILLE (ROU- 
TIER DE). 

Normandie, Ile-de-France : D'argent, 
à trais flanchis de. gueules, rangés en 
fasve ; à l<c Champagne d'or, chargée de 
trois bandes de gueules. 

ROUTIER DE LA MAISONVILLE. 
— & de Vaux, im \l- Damville, ëS Til- 
lières (Eure). 



— 608 



L AMAN DÉ (de). 




D'azur, à une 
fasce d'argent, 
accompagnée en 

cite/d'un compas 
oucerl d'or, et, en 
pointe, d'une an- 
cre du même. 

L A M A N D É 
(Henri de). — & 
de Doussav, Ki 
ÏF ta La 'Flè- 
che iSarthe). 



LAMARDELLE 
LIER de'. 



L'HUIL- 



[le-de-France : 

D'azur, au lion 
d'or, arme etlam- 
passê de gueules, 
adextré en chef 
d'un croissant 
tourné d'arnent. 



LHUILLIER DE 
LAMARDELLE 
(H.). — Êtâ de 



Cloffy, o Nouans (Indre-et-Loire 
f?= Leueillé (1 kil.i (Indre). 



LA MARDIERE (de VEIL- 
LECHEZE de)- 

D'azur, à la fiamaîde d'or, enflam- 
mée de gueules. 

LA MARDIÈRE (JEAN DE) et M"", 

née Marguerite Letahd de*La Boura- 
lière; dont: 1° François ; 2° Yves ; 
3° Henri; 4° Jeanne ; 5° André. — 
ÉÊîdu Givre, e les Moutiers-les-Mau- 
faits (Vendée). 



LA MARE (de). 

VERDUN : D'azur, a la croix d'or can- 
tonnée : au 1, d'une licorne contournée 
d'argent; au z, d'une aigle d'or becquée 
et membrée de gueules; aux 3 et I, de 
deux lions affrontés d'or, armés et lam- 
passés de gueule*; les queues passées en 
sautoir. 

la mare ide) et M" ,e , née Sance. 



LAMARE (de). 

France : D'azur, à la croix d'or, ac- 
compagnée : au 1, d'une licorne contour- 
née d'argent; au 2, d'une uigle d'or, 
becquée et membrée de gueule* ; aux 3 
et I, d'un lion d'or, armé et lampassé de 
gueules, celui dui contourné. 

LAMARE (B on et H ""* DE). — 46, 

rue de Lauorde (VIII e ;. 



LAMARE (Gabriel de). — 5, rue 
Chauchat (IX e ). 



LA MARIOUSE (de). 

Basse Normandie : D'azur, à la fuse e 
ondée d'or, accompagnée de trois losanges 
du même. 

LA MARIOUSE (B onne DE), & de 

Campandré, s Jf Aunay-sur-Odon, 

sa Thury-Harcourt (Calvados). 



LA MARLIÈRE (de). 






La Marle et 
Saint - Quentin : 
D'azur, à lu Jusce 
d'or, accompagnée 
de trois merlettes 
d'argent, 2 en chef 
et 1 en pointe. 

Supports: Lion*. 

Timbre : Cou- 
^ ronne de Comte. 

LA MARLIÈRE (MarIE-Louis-DeN'YS, 

V le de), né le 7 décembre 1872; marie 
le 15 juin 1898, à M lle Marie-Fran- 
çoise-SopJiie de *Montangon. — & de 
Fontaine, i-:\y~ Fontaine-la-Guyon, kS 
Saint-Aubin-Sainl-Luperce(3 kil.i, et 
Chartres (13 kil.) (Eure-et-Loir). 



LA MARQUE (de). 

Béarn, Languedoc, Bretagne et Poi- 
tou : D'azur, a une palme d'or en pal, 
accompagnée de trois montagnes à six 
cou peaux d'argent, 2 en chef et 1 en 
pointe. 

LA MARQUE <B°" DE),etB omie , née de 
*Civille.— êê5 de la Baron, Klfe^Ven- 
dœuvre , ei5 Ville - Mal - Nommée 
(Vienne). 



LAMARQUE (de). 



V*— 



De sinople, à la 
fasce éeniquetée 
d'argent cl d'a- 
zur de trois 
traits. 

LAMARQU E 

(de). — & de 
Bourassol, HJF 
ta Riom (Puy- 
de-Dôme). 



LA MARQUE d-ARROU- 
ZAT. 

Gascogne : Coupé : au 1 parti : a] d'or, 
à la tête de citerai de sable et à la bor- 
dure dentelée d'azur; bi de gueules, <i 



— 669 



l'épée d'argent; au 2 d'or, à l'arc bandé 
avec sa flèche de sable. 

lamarque D'ARROUZAT (Le Gé- 
néral B°"). — âià d'Arrouzat, o fî= âl 
Orthez (Basses-Pyrénées). 



LA MARSONNIERE 
VIEIL de'. 



LE 



D azur, a trois 
m ouchet u res 
d'hermines d'ar- 
gent. 

LE VIEIL DE 
LA MARSON- 
NIERE (M lle An- 
toinette), der- 
nière du nom. 
— Ùl de Saint- 
Ustre, s Châ- 
tellerault — et, t')0, rue de la Prome- 
nade, à Châtellerault (Vienne). 



R 


iik 


î 






a. 






r 


4 



















LAMARTINE ( M ADIER de). 
Languedoc : D'argent, au griffon de 

sable. 

MADIER DE LAMARTINE (M'" e HEN- 

ryi. — Nimes — et Pont-Saint-Esprit 
(Gard). 

MADIER DE LAMARTINE (M lle MaG- 

deleine), fille de la précédente. — 
Mêmes adresses. 






LAMARTINIE (BARBA- 

RIN DE'. 

D'argent, à trois 
barberins de gueules; 

au chef du même, 
eh an je de trois étoi- 
les d'or. 

LAMARTINIE 
( M ,n ° de), née Ma- 
rie-Antoinette DE 
*Berranger, née le 
10 décembre 1832. 
^ — 2, rue du Haut- 

Bourg, à Blois (Loir-et-Cher). 

enfants : 

BARBARIN DE LAMARTINIE (M me 
V e Gaullier, née Marie-Aline) ; dont: 
1° Thérèse, mariée à M. de *Lauzon, 
oflicier d'infanterie (décédé à 28 ans) 
(Blois (Loir-et-Cher)]; 2° Madeleine, 
mariée à M. de Mimuit, officier de 
zouaves ; 3° Germaine ; 4° Henry. — 
& de La motte, El Chaumont-sur-Tha- 
ronne (Loir-et-Cher). 

BARBARIN DE LAMARTINIE (M i3e DE 
Bodinat, née Marie-Jenny), décédee 
en 1885, âgée de 20 ans. 



LAMARTINIE (BOUY- 
GUES DE). 

D'or, à six pins 
arrachés de sinu- 
ple, posés 3, 2 eil. 

BOUYGUES DE 

:■$%$)'::. | LAMARTINIE (Ar- 
mand de) et M" 16 , 
;.] née de Campmas 
de Saint-Rf.my ; 
dont : Marie-Thé- 
rèse, née le 21 dé- 
cembre 1878, ma- 
riée le 11 janvier 1800 à Aymar de 
*Kivai.s-Mazèrks.— 15, rue des Dames, 
à Aurillac — ûîâ et de Lamartinie, E3 
J5-é=§ AurillaeiGkil.) (Cantal). 





LA MASSARDIERE (DE- 
LAYAU de TREFFORT de). 

Poitou : D'à- 
sur, au cliecron 
d'or, accompagné 
en chef de deux 
étoiles, et, en 
pointe, d'un cerf 
passant, appuyé 
sur une étoile; le 
tout d'argent. 

Devise : o Mon 
devoir et mon 
droit ». 

LA MASSARDIERE (J.\CQUES-HlPPO- 

lyte-Albert Delavau de Trekfort 
de), #, membre de la Société natio- 
nale d'agriculture de Fiance; né à 
Châtellerault le 211 mars 1830; marié 
le 10 février 1802 à Jane Qltrit de 
*Gûulaine (décédée) ; dont postérité. 
— aà de la Gàtinalière, E3 f?= ^ 
Châtellerault (Vienne). 

LA MASSARDIERE (AnnE-MaRIE DE), 

née le 13 décembre 18G2 ; mariée le 
28 décembre 1881 à Gonzague de*La 
Bahue de Carrov. — (Si de la Fre- 
donnière, isij^ÊlMondoubleau (Loir- 
et-Cher). 

LA MASSARDIERE (Marie-Marthe 
de), née le 4 avril 1800; mariée le l.juîl- 
let 188-1 à Georges Claret de *La Tou- 
che, major au 05 e d'inlanterie. — 
Nantes (Loire-Inférieure). 



LAMAZE (de PRADEL de). 

France : Coupé : au 1 emmanché de 
gueules et d'argent ; au Zd'uiur plein. 

PRADEL DE LAMAZE (M is DE). — flîâ 
de Vi«niols,Œ3 {?= Viguols-Saint-Selve 
(Corréze). 

PRADEL DE LAMAZE (dè), receveur 
des Domaines. — Juillac (Correze). 



670 



LA MAZELIÈRE (ROUS 

DE 1 , 

Italie : D'azur, au lion d'unjent. 

ROUS, M" L DE LA MAZELIÈRE | \ we ), 
née de *Rougé; dont deux fils. — 40, 
rue Barbet-de-Jouy (VII e ) — et à Em- 
brun (Hautes-Alpes). 




LAMBEL (de). 

Lokkaine : D'ar- 
gent, au lambel de 
gueules supportant 

un ptn de sinople, 
accosté de deux 
tours crénelées au 
naturel; à la bor- 
dure d'azur, avec 
semis de violettes 
d'or sans nombre. 
_ Supports : Un 
lion et une levrette. 
Devise : «Virtus, fuies ». 

lambel iC le de). — 10, rue de Va- 
renne (VII e ) — et ùi de Fléville, ca 
Nancy, \y~ g§ Ludro (Meurthe-et-Mo- 
selle). 

LAMBEL (V ta DE) ot Y lMM , né§ DC 

*1.a Motte. — 53, rue de Ponthieu 
(VII1-»; — ÉÊâ de Fléville, kiîFéSN 
(Meurthe-et-Moselle) — et 8, 
Saint-Louis, à Poitiers (Vienne). 



ney 

rue 



LAMBERT (de). 

Përigoku, Normandie et Angoumois : 
Coupé, vmanché de trois pièces de y ueuleg, 
sur deux et deux demies d'argent. 

LAMBERT (<> Ma DE), née DE I.AN- 

cosme-Brèves. — 1 1, rue Picot (XVI 9 ) 
— et & do Brèves, c-: |f Vendœuvre, 
ëil Buzançais (Indre). 

LAMBERT (O DE) et (> 

Consett. — Mûmes ud cesses. 

lambert (de). — t& de Basségan, 
:-: \? Simorre, *£> Gimont (Gers). 



née 



LAMBERT (de). 




lion 



D'or, au 
de gueules. 

Timbre : Cou- 
ronne de comte, 
à l'antique, sur \ 
un casque taré I, 
de trois quarts 
d'argent grillé 
d'or. 



.loi 



Devise : 

leo ». 

Rancurelol 



Vicit 



LAMBERT DES CHABRIERS (I\VAN 

de). — t& des Chabriers, c-jfj- Crest 
(Drôme)-- û de Routeau sCléon- 
d'Andran, J;- Puy-Saint-Martin, â 



Montélimar (Drôme) — et fà do Font- 
losier, H f?= ta Valence (Drôme). 

LAMBERT DE CHABEUIL (LOUIS 

de). — éû de Rosier, e ]^ Chabeuil, 
ëê3 Valence (Drôme). 



LAMBERT de BEAULIEU, 



A/\ÇT 


* s ' 



Beauvaisis : D'ar- 
gent, au c/ieoron de 
gueules, accompu- 

yné de trois étoiles 
du même, deux en 
chef et une en pointe. 

TuiitKE : Tortil de 

Baron. 

Tenants : Deux 
sauvages. 



J'y serai. 
uel de noi 
ics des de 



i et d'armes écar- 
Monsur.es, depuis 
ernière represen- 

- Les Barons de 



< Le chef ac 
tèle des ai ii 
la tnorl de sa ni 
tante de cette fa ni 
Monsures |)orteni : 

De sable à une croix il' argent char- 
gée de cinq fermaux de gueules. 

LAMBERT DE BEAULIEU (GASTON 
B""i, chef de nom et d'armes, et B " 1 "', 
née d'Auzanet. — '.)(>, rue de Miromes- 
nil ^N'Ill 6 ) — et Û de Baromesnil, à 
Baromesnil, ;-] J; Sainl-Romy-Bos- 
corcourt, «3 Ku (Seine-Inférieure). 
fils : 

LAMBERT DE BEAULIEU (B u " É.ME- 

Ric) et IV"" 1 ', née Anne-Marie *C'has- 

TELAIN DE TilBROL tANNE ; dont : 1° Ma- 

rie-Paul; 2" Michel. — l\), boulevard 
de Coureelles (' 



VIII e ). 

MSIN : 



LAMBERT DE BEAULIEU (ANATOLE), 

docteur en droit, ancien bâtonnier de 
l'ordre «les avocats de Douai, marié 
à M 11, Camaret; dont: 1° André, juge 
suppléant a l.ille(Nord); 2° Georges, 
II" Aime. — 17, rue de Chanaleilles 
(VII 6 ) — et & d'Escannain, s f; So- 
le.smes (Nord). 



LAMBERT 
CROIX. 




de SAINTE- 

[le-de-France : De 
gueules, au cheoron 
d'or, accompagné en 
chef de deux crois- 
sants d'araent,et, en 
pointe, d'un arbre 
d'or. 

LAMBERT DE 
SAINTE - CROIX 

lM"' L " ( 'il AKI I.-.J. — 

4, rue Xewton 
(XVI e ). 



071 — 



LAMBERT DE SAINTE-CROIX 

(Alexandre), Sjî A., >£, ►£, ►£ (Char- 
les 111; Isabelle la Catholique; Christ 
de Portugal): capitaine de réserve au 

1 er cuirassiers, chef de nom et d'ar- 
mes, ne le 17 mai 18."* 1, marié à 
M" e *Gordon; dont : 1" Marie; 2 J Isa- 
belle. — 8, rue Alboni (XVI e ). 



LAMBERTERIE {de). 



PÉKIGÛIU) ET 
Limousin : D'u- 
nir, au lion d'ar- 
gent arméet lam- 

passe de gueules. 

Timbre : Cou- 
ronne de comte, 

surmontée d'un 
de m i- Hercule 
portant une tor- 
che. 

Tenants : Deux auvages tenant cha- 
cun une massue. 
Devise : » Vis atque cirtus ». 

PREMIÈRE BRANCHE 
LAMBERTERIE (RAOUL DE), B on DU 
Cros, chef actuel de nom et d'armes 
de la famille ; né le 10 décembre 1S«U>. 
— & de Brussy, ra Genis, ëâ Porn- 
padour (Dordogne). 

P'reres et sœurs : 
LAMBERTERIE (CHARLES DE), né le 

20 mars 1876. 

LAMBERTERIE (EDMOND DE), né le 

23 juillet 1880. 

LAMBERTERIE (AlbÉRIC DE), né le 
8 octobre 1885. 

LAMBERTERIE (Jeanne de), mariée 
le 16 février 1807 à Robert de Bel- 
fort. — San-Salvador (Amérique Cen- 
trale). 

LAMBERTERIE (THÉRÈSE DE), née le 
30 décembre 1877. 

LAMBERTERIE (MARGUERITE DE), 

mariée le 18 avril 1000 au M 13 Mau- 
rice DE*D0UHET DEVilLOSSANGES. — G& 

de Laurnède, H Lalinde, giâ Mauzac 
(Dordogne). 

LAMBERTERIE (ELISABETH DE), 

née le 4 novembre 1882. 
Mère: 

LAMBERTERIE (V ve AdhÉMAR DE), 
gonne DU Cros, née Marie de *Mor- 
court ; — & de Brussy, E \ï= Gé- 
nis (Dordogne), M Pompadour 
(Corrèze) — et Ê du Cros, E du 
Saint-Pierre-de-Chignac, éS Milhac 
i Dordogne). 

deuxième branche 

lamberterie (Albkric de), marié 



le 21 mars 1870 a Marie de *Moneys 
d'O rdi ères; dont : Marguerite; 
Yvonne ; Maurice. — £& de Beausé- 
jour, E3 \f- eS Mirambeau (Charente- 
Inférieure). 

LAMBERTERIE (Mathilde de), ma- 
riée le 20 octobre 18.7.) à Alexandre 
de *Bosredon, #, ancien député et 
ancien sénateur' de la Dordogne. — 
É@B de la Fauconnie, E Terrasson, 
è3 Terrasson et Larche (Dordogne). 

TROISIÈME BRANCHE 
LAMBERTERIE (B°" Paul DE), #, 
ancien préfet et ancien député du 
Lot; ne le 29 mai 1830; veuf do Marie- 
Antoinette de*Blom. — 3, place d'Iéna 
(XVI e ) — et & de la Combe, El }^ 
Adriers, ë~i Moussac (Vienne) — villa 
du Rocdel-Poi t, e Martel (G kil.), fs= 
[restant), ta Mouvaient (1 kil.) (Lot). 

LAMBERTERIE (Marie-Julia DEI, 
mariée le 22 juillet 1803 à Mau- 
rice de *Bar. — 5, rue Martignae 
(VII e )— & Argentat, s ^ Argentat. 
ai Tulle (Corrèze) — dh de Laroque, 
El Martel, fj= (restant) ^â Montvalent 
(Lotj — et && de La Barrière, E jiF 
Saint-Santin-Cantales, t=5 Nieudan- 
Saint- Victor (Cantal). 

LAMBERTERIE (Marie de), dame 
de l'Ordre royal de Bavière; mariée 
à Sulpice *Calmels d'Artinsac. — Û 
de Montvalent (Lot). 

quatrième branche 

LAMBERTERIE (MaRIE-HeNRIETTE 

de), mariée le 20 août 1873 au M 1 " de 
*Cardaillac. — û de Latrayne, El 

Souillac (Lot). 



LAMBERTIE (de). 

Péhiuouu et Auvergne : D'azur, à un 
agneau pusca l d'argent, passant sur deux 
croissants du même, et surmonte de trois 
étoiles aussi d'argent, rangées en chef. 

lambertie (de). — & de la Chan- 
sardie, E f?= Cubjac, ^i Négrondes 
(Dordogne). 



LAMBERTYE (de). 

PÉRIGORD : D'azur, à deux chevrons 
d'or. 

LAMBERTYE (M ia DE) et M' âa , née 
Roux de Reilhac de *Chateaurocher. 
— é£j de Menet, e js= Montbron, dS 
Marthon (Charente). 

LAMBERTYE (C ta PaUL DE) et C tesse , 

née de *Liron d'Airolles. — 1, place 
Pussoz (XVP). 

LAMBERTYE, M ifl DE TANCARVILLE 

(C te Henri de). — 49, rue des Mathu- 



— 672 



rins (VIII')— et t& de Tancarville, la 

î?=Ê3Saint-Roinain (Seine-inférieure). 
LAMBERTYE (C te de) et C tea3e , née 
Durbach. — 42, avenue de Waqram 
(VIII"). J 

LAMBERTYE (O Ed. de) et C te33e , 

née Sottomayor. — 51, avenue Mon- 
taigne (VIII e ). 

LAMBERTYE (V* 8 DE) et V«"» nee 

de *Bonnault-Sauldre. — 14 ter, ave- 
nue Bosquet (VII ). 

URANCUE DE CONS LA GRANDVILLE 

Parti : d'azur, à deux chevrons d'or, 
qui est de Lambertye : et d'argent, à une 
branche de cinq roses de. gueules, 1, 2 et 
2 feuillées de sinople, qui est de Cons la 
Oranvule. 

Tenants : Deux sauvages armés de 
massues. 

Devise : « Fais le bien, advienne que 
pourra ». 

LAMBERTYE, ET DE CONS LA 
GRANDVILLE ( Luciex-Jean-Raymond, 
M 13 de), né le 15 février 1859 ; ma- 
rié à Marie-Reine-Marguerite d'An- 
san d'Egremo.nt ; dont : 1° Joseph 
né le 23 août 1804; 2° Stanislas, ne le 
5 lévrier 1898 ; 3° Antoine, né le 
18 janvier 1901. — (Si de Cons-la- 
Grandville, a h= eâ Cons-la-Grand- 
ville (Meurthe-et-Moselle). 



LAMBILLY (de). 




Bretagne -.D'a- 
zur, à six quinte- 
J'euilles d'argent. 

Supports : 
Deux lions, 

Devise:.. Point 
gesnant, point 
g e s né. » 

L A M B I LLY 
(Geoffroy, M 1S 
de), capitaine au ÎO cuirassiers, et 
M' 3 °, née de*Ravl\el.— Lyon (Rhône). 

LAMBILLY (UESRY-MARIE-Robert, 

C te de), capitaine au 8 e dragons, et 
C teMe , née Thérèse Roger de Villers; 
dont : Henri, né le 8 mai 1893. — 
Lunéville (Meurthe-et-Moselle). 

LAMBILLY (V«« RoGATIEN DE) et 

V te3Be , née DE *CoRNULIER-LuCINIÈRE.— 

6, rue Sully, a Nantes — {£& Nay s 
h= ëS Sucé (Loire-Inférieure). 

LAMBILLY (C te René DE) et C te88e , 

née Marie-Antoinette-Emma *Hars- 
couèt de Saint -George ; dont : 
1° Anne, née le 7 septembre 1892 ; 
2° Pierre, né le 17 juillet 1894; 3° 
Yvonne, née le 20 décembre 1895 ; 
4° Gabriel, né le 2 janvier 1807; 5° 
Marguerite-Marie, née le 18 juin 1898; 



6» Marthe, née le 10 juin 1900- 7« 
Paule, nee le 13 octobre 1901. — ' û 
de Lambilly, HfFfiÉi Ploërmel (Mor- 
bihan). 

LAMBILLY (C te LOUIS de) et C tM " 

nee Marie du Hamel de *Breuil. — 
12, boulevard Malesherbes (VHP) — 
et «fia des Noés-Blanches, a Jjp sa 
Nogen-sur-Sarthe (Sarthe)— et & de 
Hosnay, a Joncherv-sur-Vesle, fc- 
Gueux, ëS Muizon (Marnée 

lambilly (V*« Jean de), capitaine 
breveté d'état-major, officier d'ordon- 
nance du général commandant la 
12 e division d'infanterie ; né le 29 fé- 
vrier 1804, et V»"»«, nee Jeanne de 
*xMon'tagu ; dont : 1° Henri, né le 4 
mars 1892; 2 a Robert, né le 31 juil- 
let 1897.— 90,ruePonsardin,àReims 
(Marne) — et & de Nay, s fe= â 
Lucé (Loire-Inférieure). 



LA MÉNARDIÈRE ( AR- 
NAULT de). 

Vendée : Losange d'argent et d'azur, 
au faisceau d'armes consulaire de sable 
lie dor, broc/ta ni. 

ARNAULT DE LA MÉNARDIÈRE 

(Pierre-Gustave- Gabriel-Olivier), 
O. #, chef de bataillon au 70° de 
ligne.— Vitre (Ille-et-Vilaine). 

ARNAULT DE LA MÉNARDIÈRE, 
professeur à la Faculté de droit. — 
Poitiers (Vienne). 

ARNAULT DE LA MÉNARDIÈRE. fils 

du précédent, avocat à la Cour d'Ap- 
pel. — à Poitiers (vienne). 

ARNAULT DE LA MÉNARDIÈRE 
(C.-J.), lieutenant au 103 e d'infante- 
rie. — Alençon (Orne). 



LA MESSELIÈRE (de). — 
Vo\j. FROTIER. 



LA MESSUZIÈRE (AUBIN 

de). 

Ernée (Mayenne) : D'argent, à cinq 
étoiles d'amr, posées 2, 1 et 2. 
Timbre : Couronne de Comte. 
Supports : Lions. 

AUBIN DE LA MESSUZIÈRE (Er- 

nest), chef de nom et d'armes; né à 
Ernée; marié ùM'^AUxDoynel de*La 
Sausserie; dont : 1" Charles (11 mai 
1883) ;2 U Paul (2 avril 1880); 3° Marthe 
(29 juin 1889); 4" Marie-Thérèse 
(5 mai 1891); 5° Olivier (20 novembre 
1892); 0° Antoinette (10 mars 1891); 
7° François-Xavier (20 novembre 1895); 
8° Bernadette (11 août 1898) ; 9° Joseph 



073 — 



(20 octobre 1899) ; 10° Gonzague 
(12 août 1901). — à& des Gaudèches, 
ra fc= Juvigné-des-Landes, ë*l Lrnée 
(Mayenne) — et 21, rue Lenoir, au 
Mans (Sarthe). 



LAMETH (de). 




Pays-Bas et Pi- 
cardie : Ëcartelé : 
au 1 et 1 de gueu- 
les, à labanded! ar- 
gent, accompagnée 
de six croisettes 
recroisetées, au 
pied fiché du mê- 
me ; au 2 d'argent 
à trois maillets de 
sable, ait 3 J'retté 
d'or et de gueules 
de six pièces, brisé 

d'un franc-canton d'argent, a une étoile 

à six rais d'azur. 
Supports : Licornes. 
Devise : « Sans redire ». 

LAMETH (M ia de). — & d'Hénen- 
court,0 Warloy-Baillon, Jî^tâ Méri- 
eourt-Ribemont (Somme). 
frère : 

lameth (C le de) et C te88e , née DE 
Touchimbert ; dont trois enfants (qui 
suivent). — 113, rue de l'Université 
( Vil) — et £> de Londigny, Kl Mont- 
'ean, fi- é§ Rulïec (Charente). 

LAMETH (C t0 Thibaut de). — Mê- 
mes adresses. 

lameth (Adrienne de), mariée le 
17 juin 18% au M' 5 d'*Estourmel ; 
dont : 1° Magdelaine, née le 9 juil- 
let 1897 ; 2 U Reimbold, né le 15 no- 
vembre 1898; 3" Louis, né le 10 no- 
vembre 1900. — 11, rue de Bour- 
gogne (VII e ) — et îiîâ de Cappy, H 
Bray-sur-Somme (Somme) . 

lameth (Germaine de), née leôavril 
188li. 



LA METTRIE (de LA 
CHOUË de), 

Bretagne : D'ar- 
gent, à troischouct- 
tes de sable, bec- 
guées et membrées 
de gueules. 

TiMiniE : Cou- 
ronne de Marquis. 

Supports: Deux 
lions. 

Dkvise : « Qui 
m'entend me con- 
naît ». 

CHOUE DE LA METTRIE (C to 

- ê& de Langeviniêre, es ]j- éS 
e-Fougères (9 kil.) (llle-et-Vi- 




Ple 
laii 



LA CHOUE DE LA METTRIE (V tes " 

D rc de;, néeMAGON de *La Vili.ehuchet. 
— û de la Haute-Mettrie, c-j [f Plou- 
balay, gjçl Plancoët (Côtes-du-Nord). 

LA CHOUE DE LA METTRIE (O 

Roger de), #, etC tesse , née de Cuzol; 
dont un fils (qui suit). — 19, ave- 
nue Bosquet (VII e ) — villa Viviane, ù 
Dinard (Ille-et-Vilainej — et êêj Mau- 
camp, à Talence (Gironde). 

LA CHOUË DE LA METTRIE (V t8 
Henri de), attaché de l'ambassade de 
France à Madrid. — Mêmes adresses. 




LAMINIERE (COLLIN de), 

Bretagne 
Marche Berry ; 
D'argent, au che- 
vron de gueules, 
accompagné de 
trois étoiles du 
même, posées 2 
en chef 1 en 
pointe. 

Timbre : Cou- 
ronne de Comte. 
Devise : « Yirtus et actio ». 
COLLIN DE LAMINIERE (M mo 
Marie -Antoinette - Si don ie Lami - 
mère de i.'Esi'Ixay. — Ùi de Colli- 
gis,LEi^Colligis, ^Chailvet (10 kil.) 
(Aisne). 

Enfants : 
COLLIN DE LAMINIERE (HENRl), 
ingénieur, chef de nom et d'armes. — 
Même adresse. 

COLLIN DE LAMINIERE : 2) CHAR- 
LES ; 3) René; 4) Louis; 5) Georges. 




LAMIRAULT (de). 

Orléanais : 
D'or, à une rose 
de gueules; au 
chef du même. 

Cimier : Une 
nymphe tenant à 
la main droite 
une rose. 

S U P P O R T S : 
Deux lions. 
^^ ***Y Devise : a Vir- 

tule ». 
Cette famille est citée, dès 122-1, dans 
une charte de l'abbaye de Sainl-Mesmin. 

LAMIRAULT (C t0 ChaRLES-RaIMOND 
de), ne le 27 septembre 1833, et C ,C5SC , 
née Claire-Marie *Lanty ; dont : 1° 
Jean-Baptiste-Charles, né le 13 jan- 
vier 1K01, capitaine hors cadre, offi- 
cier d'ordonnance du général com- 
mandant le 5 U corps d'armée, marié à 
Jeanne de Kessling.; 2° Marie-An toi- 

43 



G74 — 



nette- Amélie, née le 22 décembre 
1864 ; 3° Félix-André-Joseph, né le 12 
août 1800, marié à Yvonne-Marie-Jo- 
seph Pacotte; 4° Alix-Marie-Pauline, 
née le 4 mai 1808; 5° Charlotte-Amélie- 
Dieudonnée, née le 10 janvier 1872; 
6° Anne-Marie, née le 12 octobre 1877; 
7 U Marguerite-Marie, née le 15 jan- 
vier 1881 ; 8° Marie-Paule-Yolande- 
Antoinette, née le 21 décembre 1882. 
— Lay-Saint-Christophe (Meurthe-et- 
Moselle). 



LAMMERYILLE 
TAULT de . 



HEUR 



Normandie : D'a- 
zur, à trois têtes 
d'aigle d'or arra- 
chées et posées 2 et\ . 

•Supports : Li- 
cornes. 

Divise : « Ad 
morte ni Jidelis et 
ultra ». 

HEURTAULT, C" 

DE LAMMERVILLE 

i Louisj, ueen 1N23; 

marié en 1810 à M Uc de La Varenne. 

— Ê de Chéry, :-; ]v- Lury (Cher) — 

et rue Moyenne, u Bourges. 

ni. s : 

HEURTAULT, C l DE LAMMERVILLE 

(Louis-Marie-Joseph), <>. #, général 
commandant la 77 r brigade, d'infan- 
terie a Toul ; ne le 9 août 1817; ma- 
rie le 7 juin 1875 à Françoise DE 
*Maistre ; dont douze entants, parmi 
lesquels : Louis, lieutenant au 7'' rhas- 
seurs à Sampigny (Meuse) — et £\ 
de la Périsse, :-: f; t^l Dun-sur- 
Auiun (Cher). 



LE 



LA MOISSONNIERE 
PRÉVOST de'. 

Normandie : D'azur, au lion d'argent, 
tenant une. /lallebarde de même, arme 
et lampassé de gueules. 

LE PRÉVOST DE LA MOISSON- 
NIERE (Charles) et M ,ue , née m: 

MaRGUERIT DE RoCHEFORT. — £ de 

Rochefort, S h- Saint-Clair, èëLison 
(Manche). 



LAMOLÈRE {de 



Languedoc : D'azur-, à un qriffon d'or ; 
au chef de gueules, diurne de deux meu- 
les de moulin d'or. 

LAMOLÈRE (Ludovic de), O. #, ins- 
pecteur général honoraire de la O 
P.-L.-M., et M n,e , née Thierry de 
Saixt-Amand. — 124, rue de Provence 
(V1II«). 



FRERE : 

LA MOLÈRE (AUGUSTE DE), Colonel 

u retraite, et M" ,e , née d'*EscLAiiiES. 
- Pont-Bernard (Côte-d'Or). 



LA MONNERAYEute). 

Bretagne : D'or, à la bande de gueu- 
les, chargée de trois têtes de lion ur ni- 
chées d'argent, et accostée de deux ser- 
pents rolunts d'azur. 

LA MONNERAYE (C ta de), ancien 
sénateur. — 40, rite Jacob (Vl e j — 
et ïi de Cléyo, si te= Malestroit, ta 
Questeinbert (Morbihan). 

LA MONNERAYE (Jean DE).— £i de 
Loterie, H Taulé-Penzé, f^= Penzé, câ 
Morlaix (Finistère). 

LA MONNERAYE (A. DE). — 31, rue 

d'Amsterdam (VIII e ;. 

LA MONNERAYE (V w DE), lieute- 
nant-colonel du 2 e chasseurs. — & 
du l J in, par Bïendie (Ille-et- Vilaine). 

LA MONNERAYE (V*« DE). — fÊj .le 

de Coëtcaret, e f?= Herbignac, t£ 
Guerande (Loire-Inférieure). 

LA MONNERAYE (Henri DE),etM m «, 
née Haouiske de La * Ville aucomte. 

— £ du Lover, s fj- ta Mauron 
(Morbihan). 

LA MONNERAYE (rtlARLES DE). — 
îÎ3 de Cléyo, S ^ Malestroit ^Mor- 
bihan). 

LA MONNERAYE (SÉVÈRE DE).— Rue 
Saint-Michel, à Bedon (Illc-et-Yi- 
laine). 



LA MORANDAIS 
LARD de). 



MAIL- 



De gueules, à 

trois maillets d'or. 



Mil 



^ , §' '•' 



MAILLARD DE 
LA MORANDAIS 

Hhm'olyte-Fran- 
i. ois-Antoine de), 
■y?, conseiller gê- 
nerai de la Loire- 
Inférieure ; ne le 
ô janvier 1854 ; 
et M me , née Eli- 
sabeth Richard de Latour; dont : 
1 ' ( harles, né le mars 1883 ; 2° Jo- 
seph, né le 13 septembre 1885; 3" 
Yves, né le 10 août 1890. — £ de 
Kei Hisse, :-: J;~ Herbignac, rS Gué- 
rande i Loire-Inférieure). 



LAMORANDAIS PICHOT 

DE 1 , 

Maine : D'azur, à une aigle essorante 
d'or mouvante d'une nuée tfargent, 



675— 



1774382 



fixant un soleil posé au canton dextre 
du chef; le tout accompagné d'une mer 
d'argent en pointe. 

PICHOT DE LA MORANDAIS. — Éè 

de la Saulnie, ra Jf Bierné, êS Châ- 
teau-Gontier (Mayenne). 



LA MORANDIÈRE (PO- 
TIER DE'. 

Basse Bretagne : D'azur, à deux 
mains ilextres appaumées d'or, au 
franc-quartier échiqueté d'argent et 
d'azur. 

LA MORANDIÈRE (FRANÇOIS DE).— 

& de La Morandière, ES ^ Chà- 
teaubourg, |î= Vitré (llie-et-Vilaine)— 

et 1!', rur des Fosses, à Hennés. 



LA MORICIÈRE ldé).—Voy. 
JUCHAULT. 



BZfiwê 

wÊÊrm 




LA MORLIÈRE (de). 

Vendée : De 
gueules , à un 
lion d'argent. 

Devise :« Tou- 
jours ». 

LA MORLIÈRE 
(CtMw [ )E )._ 2;{, 
rue Boissière 
(XVI e ). 

LA MORLIÈRE 

(V e de). — &, rue de Ponthieu iYHI u ). 

LAMORTE-FÉLINES (de). 

Daui-iiink : D/iermine, a l'oranger de 
ginoplc, fruité de trois pièces d'or, ter- 
rassé du second. 

lamorte-félines (de), directeur 
de l'enregistrement et dus domaines. 

— Evreux (Eure;. 

lamorte-félines (de), receveur 
de l'enregistrement et des domaines. 

— Neuilly-sur-Seine (Seine). 

LA MOSKOWA (de).— \'oy. 
NEY. 



LAMOTE-BARACÉ (de). 

Bretagne et Anjou : D'argent, au lion 
<le sable, cantonné de quatre merlettes du 
même ; à l'écusfion du champ, chargé (F une 
fasce de gueules, garnie de six fleurs 
de Un contre pointées du même, brochant 
sur le lion. 

LAMOTE-BARACÉ (M 13 DE) et M iso , 

née d*'Andignk. — (fo du Coudray- 
Montpensier, [-] Cliinon, ]: &% La 
Roche-Clerinault (Indre-et-Loire). 



LAMOTE-BARACÉ (C lc DE). — ÊÛâ de 

la Gral'iinièro, H Cuon, Jf ë3 Jumel- 
les-Binon (2 kil. 500) (Maine-et-Loire). 



LAMOTHE (de). 

Languedoc : Ecartelé : aux 1 et 4 
d'azur, à la tour d'argent, maçonnée de 
sable; aux ~ et 3 d'argent, au lécrier 
de gueules boudé d'or, accompagné de 
trois tourteaux de gueules, 2 et 1, sur- 
monté en chef d'un lambel du même 
émail; sur le tout, en abîme, un champ 
de gueules chargé d'une croix ridée, 
pommetée et alaisée d'or. 

LAMOTHE (C t0 Camille de). — Sîâ 
d'Antonne, s Carbon-Blanc, ^ é*i 
Sainte-Eulalie (Gironde) — et 95, quai 
des Cliartrons, à Bordeaux. 

LAMOTHE (de). — ÊÊâ de Larce- 
bauld, ;-; |; ëi Crôon (Gironde). 

LAMOTHE (B on et R on,>0 DE). — ÉÊ3 

de Camiran, kS La Réole (t*> kil.) (Gi- 
ronde). 

LAMOTHE (Maurice de). — Ê de 
Saint-Denis, S \* ~J° Ambarès, fêl la 
Grave-d'Ambarès (3 kil.) Gironde). 

LAMOTHE (('. DE). — Ùi de Belaix, 
;-: f- t^i Sa'mt-Loubès (Gironde). 



LAMOTHE (de). — 
DUFAU. 



Voy. 




LAMOTHE-BESSOT (de). 

PÉRIOORD : D'or, 
à l'aigle de sable, 
au chef d'ucur 
chargé d'un crois- 
sant accosté de. 
deux étoiles, le tout 
d'or. 

Supports: Deux 
lions. 

LAMOTHE 

(Etienne de), chef 
de nom et d'ar- 
mes; marié à, Catherine de Carles, 
dont : 1° Etiennette; 2° Olivier. — 
ÊÊâdeVilliers-les-Maillets,KiLaFerté- 
( îaucher (Seine-et-Marne). 
mère : 
LAMOTHE (M" ,c Alexandre de), née 
de *Bonet d'Olkon. — Villa Borghe- 
tah, i-] îs= Villeneuve-lès-Avignon 
(2 kil.) e*3, Villeneuve-Pujaut (Gard) 
— Hôtel d'Oléon, à Avignon (Vau- 
cluse). 

IRKRE : 

lamothe (Paul de). — Mêmes 
adresses. 






- 
• ■ • 



G7G — 



LA MOTHE D'ISAULT. 

Comté dk Comminges : Ecartelé : aux 
1 et 4 d'or, à trois suidas de tiiiople sur 
une motte ou terrasse de même, qui est 
de La Mothe d'Isault; au 2 d'azur, au 
lion d'or; au '6 d'argent, à trois fasecs 
ondées de gueules, surmontées de deux 
tourteaux de gueules, qui est de Lambès. 

LA MOTHE D'ISAULT I Henri DE). — 

ÊÊ3 de l'onsan, [-J Riguepeu, fi- Vie- 
Fezensae, tièa Isle-le-Noé (Gers). 



LAMOTTE (DUCHESNE 



Picardie : D'azur, au checron d'or, 
accompagné de trois glands du même. 

LAMOTTE (O*"), née *DuRSUS DE 

Courcy. — êî3 de Rouvres, Kl p= 
Rouvres-sur-Aube, ^ Villars-Sante- 
noge (Haute-Marne). 

lamotte (Jean-Jules, C te de) et 
C tcsse , née Marie- Yvonne Chevalier 
de *La Teillais. — 122, rue de Gre- 
nelle (VU ) — et mente &. 

DUCHESNE DE LAMOTTE (PaUL- 

Etienne), lieutenant au 10 e cuirassiers. 
— Lyon (Rhône) — et même Éà. 




LA MOTTE de BROONS 
de YAUYERT {de). 

Bretagne : J)'a- 
sur,f'retté d'argent 

de six pièces. 

Supports : Deux 
lions. 

LA MOTTE DE 
BROONS DE 
VA U VERT (O 

Bertrand de), né 
le 21 janvier 18 10; 
engagé volontaire dans la mobile 
des Côtes-du-Nord en 1870, promu 
officier le 27 janvier 1871; et C tMse , 
née Adeline Roger; dont: l u Henri 
né en 1878 ; 2" Louis, né en 1880 ; 3° 
Hippolyte, né en 1881 ; 4° Adeline, 
née en 1882 ; 5° Robert, né en 1803 ; 
O" André, né en 189-1. — flà de la 
Moussa ve, ;-] fî= Plenée, r=S Plénée- 
Jugon (0 kil.) (Côles-du-Nord). 

LA MOTTE-VAUVERT (C tcsso de). — 

éù de Vauvert, :=j J; -- Jugon, ^S Ple- 
née (Côtes-du-Nord). 




LA MOTTE-ROUGE (de 

LA MOTTE de). 

Bretagne : De 
sable, fretté d\,r 
de six pièces. 

Se ppo rts : 
Lions. 

LA MOTTE, 

C l " DE LA MOT- 
TE-ROUGEiKe- 

nk -Jules-Marie 
de), #, chef do 
bataillon lire- 
veto de l'Ecole d'état-niajor, attaché 
à l'état-inajor de Lyon; ne le 10 juin 
1853; et C teSâe , née Louise Montanier 
de *Belmont ; dont un iils : Raoul, ne 
le 25 octobre 1802. — 13, rue de 
Bourgogne (VII e ) — £} de la Motte- 
Rouge, 13 Hénansal (Cùtes-du-Nurd). 

LA MOTTE-ROUGE (V t0 RAOUL DE), 

#, capitaine de frégate, officier d'or- 
donnance du préfet maritime de 
Cherbourg; né en 1851; et V ,csse , née 

DE *DlEl l.EVEUT ; doill 1111 fils. 
LA MOTTE-ROUGE (V^GeORGESDE), 

#, chef de bataillon au 71° d'infante- 
rie; né en 1855; et V tesse , née de 
*Saint-Exupery; dont: Georges, né à 
Argentan (Orne) le 12 avril 1000. — 
Saint-lJrieue (( Ydes-du-Nord). 

LA MOTTE-ROUGE (V ta ALAIN de), 
ne en 1X57, et V lessc , née Zoé de Lau- 
nay ; dont doux lils. — & de Kerhie, 
:-] Pommcrit-le- Vicomte (Côtes-du- 
Nord). 

LA MOTTE-ROUGE (V teâa ° AUGUSTE 

de), née Angelina de La Motte- 
Rouge. — ÊÊ3 de Vaurauault, 131 Plé- 
hérel (Côtes-du-Nord). 

LA MOTTE-ROUGE (V e A.NTONIN 
DE). — Même 6à. 

LA MOTTE-ROUGE (V e AMAND- 

Augusti.n-François-René de), 0. #, 
inspecteur général honoraire des ha- 
ras ; né en 1820; etV te3S0 , née Louise 
Ermangart de • *Bournonville ; dont 
un fils. — 11, mie des Cordeliers, à 
Conipiégne (Oise). 

LA MOTTE-ROUGE (V tc HENRY- 

Louis-Mariede), capitaine au 12 e dra- 
gons, no on 1802 ; et V tcsse , née Alice 
de *Bonnaui.T ; dont un Iils. — Pont- 
a Mousson (Meurthe-et-Moselle). 

LA MOTTE-ROUGE (V e EDOUARD 
DE), ne on 1827; et V "*■-■, née Berlin; 
Martin-Métairie. — ùi des Essarts, 
:-: Plouguenast (en été) — cl à Pa- 
ramé (en hiver) (Ille-et-Vilaino). 

LA MOTTE-ROUGE (V u OuviERDE), 

(ils du précèdent, capitaine au 20° ré- 



G77 



giment d'artillerie; né en 1866. — 
Laon (Aisne). 

la motte-rouge (de) : V te Gas- 
ton (né en 1871) ut Henri (né en 
187'.)) frères du précédent. 

LA MOTTE-ROUGE (V te Al.I'HOXSE 

de 1 ), #, officier d'infanterie en re- 
traite ; ne en 1838; et V tcsse , née Nas 
de Tourris; dont deux fils, et une 
fille : Emmanuelle, mariée le '.» jan- 
vier 1901 ;i Maurice Dejean de La 
Bâtit:. — Saint-Brieuc iCûte.s-du- 
Nord). 



LA MOTTE SAINT-GE- 
NYS (cfc'i. — Voxj. HORRIC. 



LA MOUSSAYE {de). 



LA MOTTE-SAINT - 
PIERRE [de). 



liOU H 11 ONN AIS 

ET Beauvoisis : 
D'azur, au lion 
d'or, armé etlam- 
passé (/-• gueules, 
à la barre en 
dicise de sable, 
brochant sur le 
tout. 




fcsUPPOl 

Cimier : 
lions d'oi 



S ET 

Trois 



et lampassés de gueules. 
Devise : « In tenebris adest ». 

LA MOTTE-SAINT-PIERRE (E.MILE 
de) et M'" c , liée DE Monicauet. — lin, 
rue La Boëtie (VIII e ) — et & de 
Montpoupoii, e: Ce ré, ]r- Montpou- 
pon,^3 Clienonceauxl Indre-et-Loire). 

LA MOTTE-SAINT-PIERRE ( JEANDE), 

offieier de cavalerie, et M n,e , née 
Mi.v.Mi.u. — 5, rue Paitl-Baudry 
i VIII e ). — Evreux(Eure) — et même&. 

LA MOTTE SAINT-PIERRE|Gly De), 
lieutenant «le vraissvau, et M me , née 
Brabant.— 20, rue de Madrid (VIII e ) 

— et £ de Morenchies, S Cambrai 
iN'.ird, — et même *Î3. 

LA MOTTE-SAINT-PIERREi Bernard 
de). — 110, rue La lioëtie iVHBi — 
et même ù\. 

LA MOTTE-SAINT-PIERRE (ANDRÉ 
de), marie en V.H\2 a M Ue Oliyonc 
*Gi:ii.hem de Pothuai:. — & de Briard- 
la-Clia pelle, El Ceré (Indre-et-Loire). 




Bretagne : D'or, 
fretté (Tueur de 
six pièces. 

Devise : •< Hon- 
nour, Ilonnour a 
Moussa t/e ». 

LA MOUSSAYE 

(G al M is DE),0.#, 
etM ise ,néeDE SE- 
ran. — 'J , rue 
Monsieur (VII e ). 

— et & de La Ville-Roger, 3 \^ â 

PleheveliVétes-du-Nord). 

LA MOUSSAYE (V te8SB E. DE), née 
de *Kératry. — 0, rue de Solférino 
(VII e ). 

LA MOUSSAYE (C te == e DE). — 2, rue 

de.s Dames, a Rennes (Ille-et- Vilaine). 

LA MOUSSAYE (V te " e ARTHUR DE). 



LA MURE RIVIERE de). 
Provence, Daupiiiké : Degueules, a la 

croix componnée de quatre pièces d azur 
et de cinq pièces d'or. 

RIVIÈRE DE LA MURE 'Le C A O e U 

&. — Ê de Coinbeaumont, :-J f'.- t=3 

Châteauneut'-du-Hliune (Drôme). 

RIVIÈRE DE LA MURE {0''" c JULES), 

née de *Mauni. — 12, rue Fortuny 
(XVII e ) — et £i de la Grangette, El 

Chateauneut-du-Hliùne iDn'itnei. 

RIVIÈRE DE LA MURE (V tesse Ed.), 

née Abeille du Rivoire. — - £ de 
Port-Vieux, :-: $= ^ Cliâteauneuf- 
du-Rliône (Drôme). 

RIVIÈRE DE LA MURE (V te RoGER), 

et V tesbe , née de *Fayoli.e. — M ême ï$. 



LA MYRE-MORY (de). 
Guyenne, Languedoc et Quehcy : Ecar- 

tele : aux 1 et 1 d'azur, à trois aiylettes 
au col abaissé d'or, becquées, membrées 
et diadémées de gueules; aux X et 'S d'or, 
à la lande de gueules, accompagnée en 
chef de trois merlettes de sable et, en 
pointe, de deux tourteaux d'azur. 

LA MYRE-MORY (FerDINAND-MaRIE- 
Rexé, C u de) et C le9se , née Marie-Ju- 
lienne DE LA BoRIE DE St-StEPICE. — 

Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne). 

E M- A Ni S : 

LA MYRE-MORY I ( > RoBER T DE), et 
C ,esse , née N..., dont postérité. 

LA MYRE-MORY i(' ,u JOSEPH DE), 
directeur de la Italique d'Haïti (Com- 
pagnie française), et <" ,e "\ née Marie 
Carré; dont une lille et un lils. — 
Port-au-Prince (Haïti). 



678 — 



LA MYRE-MORY (V'« DE) et V"—, 

née Juteaux, dont postérité. — Tou- 
lenne, :-:f Langon (Gironde). 

LA MYRE-MORY (GABRIEL DE), ma- 
pié à Marie de Fornel, Mlle de feu 
Matliiou-Eusèbe, directeur du service 
de sanie maritime, et de M" ,u , née 
Mallet de i.a Madeleine, dont trois 
fils. — 13, avenue liostjuei (VII e ). 



LANCEY (de). 

Nkw-Yokk : D'azur, a un pennnn d'ar- 
gent flottant cers sénestre, attaché à une 
lance de tournoi d'or, à lu l'usée du 
dernier brochant sur le tout. 

^ LANCEY (M"- Alice-J. TaHL DE). — 

£3 do Larroque, à Ondres, a La- 
bonne (Landes), \?= èâ Bayonne (Bas- 
ses-Pyrénées). 



LANCOSME(</6'i, 

Touraine, Berri : F.enrtelë d'arqent 
et de sable. 

BRANCHE DE BRÈVES 

LANCOSME-BRÈVES (C ,esse Sïanis- 
i.as-Savahy de), née Gau-dard de 
Laverjmne. — 1 1. rue Picot (XVI e ), — 
et sÉî de Brèves, :-: Vendoeuvres-en- 
Brenne (Indre). 



LANDAL \de). — Voy. 
BREIL. 



LANDEMONT (dé). — Voy. 
PANTIN. 



LANDERSET (de). 

Vauu et Fkidourg (Suisse) : Eeartelé : 
au.c 1 et 4 d'u:ur, au checron ubaissë 
sous la lettre majuscule D, renversée 
dans le sent dé la fasce, surmontée 
d'une croie nattée, dont le pied est tra- 
versé par la lettre, le tout d'or, qui 
est de Landerscl ; aux 2 et 3 d'azur à 
trois bandes d'or. 

LANDERSET (Ernest de), >£, >£, et 
M me , née de "Longes. — 234, rue du 
Faubourtj-Saint-IIonoré (VIII e ) — et 
villa des Tilleuls-Montelar, a Avi- 
gnon (Vaueluse). 

LANDERSET (Henri de). — Mêmes 
adresses. 



LANDEVOISIN 
CANYE de. 



SOU- 



J 



m 



Picardie : D'a- 
zur à iroin terres 
il' a if/le d'an/ eut 
posées - i-t 1.' 

Timbre: Cou- 
ronne de Comte. 

TkNaN rS : DeUX 

Mores. 



LANDEVOISIN 

(Edmond, B u '* de», 
iel de nom et d'armes. — Tunis. 



LANDEVOISIN (BLANCHE DE), Veuve 

i \" Henri de M.a Barre. 

LANDEVOISIN (CÉCILE DE). 
COUSINS GERMAINS : 

LANDEVOISIN (B»" Armand-Marie- 
Joseph de), ne le 18 janvier I80G, 
marié à M» e Louise-Eugénie *Fery 
dLscla.nds, dont: 1" René, né a Paris 
le 11 avril 1901; 2 U Henrv, né à Paris 
le 29 mai 1902. — 53, "rue Pierre- 
Charron (VIII e ), _ et £ des Places, 
''- fc~ Daou, t^j Chateau-Gonlier 
i Mayenne i. 

■ LANDEVOISIN (B- Hoger-Marie- 
Joseph-Llcien dei, frère du précé- 
dent, ne le 20 avril 1807, marié à M"« 
Germaine Villatte des Prûgnes, 
dont : 1" Simone, née au ùi des 
Prugnes le 1 avril 1897 ; 2° Guy, ne 
au â du Mont-Saint- Angel le 11 avril 
1898; 3- Aliette, née au même lieu, 
le 25 novembre 1899. — â du Mont- 
Saint-Angel, s fc= & Montlucon 
(Allier). 



LANDREYILLE de MAIL- 
LART de). 

D'azur, A Vécus- 
son d'arijentmisen 
abime ; surmonté 
d'un lion naissant 
du même, armé et 
lampassé île gueu- 
les. 

MAILLART DE 
LANDREVILLE 
(M 15 DE). — 6Ê de 
Curie, Kl fc £g 
Loire i Haute-Saône i — et 51, rue 
Stanislas, à Nancy (Meurthe-et-Mo- 
sellei. 

MAILLART DE LANDREVILLE (O 

de) et C ,csse , née de Mailla rt d« 

Landri vu .le, dont :jl° Caroline, mariée 
le I e ' décembre 1898 au C tL ' de Job, 
11, rite Lincoln (VIII e ;; 2 U Marie, 




679 



mariée le 21 juin 1902 à Jean Leroux 
de * 1 • i : i s ii : i • x ; 3° Antoine, ne en 1885. 
— ùi Monsures, r-j Conty (Somme), 
fe= g§ Croissy (Oise) — et 51, rue 
Stanislas, à Nancy (Meurthe-et-Mo- 
selle). 

LANDRIAN de FISSON 
du MONTET (de). 

Milanais, Lorraine : D'or, à un cliâ- 
teau de sinople, maçonné de sable, som- 
mé de ileux tours crénelées du même et 
d'une aigle au vol éplogé de sable, bec- 
quée et couronnée de gueules, tenant les 
serres étendues sur l'une et l'autre 
tour. 

LANDRIAN DU MONTET (C ,e DE) et 

C ttsse , née de *Lallemand de Mont ; 
dont deux fils. — 17, rue Bailly, à 
Nancy (Meurthe-et-Moselle) — et à 
Bourmont ( Haute-Marne). 

LANDRIAN DU MONTET (C te3à8 Ma- 
rie de), elianoinesse ; so^ur du précé- 
dent. — Place Saint-Georges, à Nancv 
(Meurthe-et-Moselle) 



LANERY D'ARC. - Voy. 
ARC. 



LANET {de). 



Poitou : De 
gueules, au tau- 
reau d'argent, on- 
<jlé et accorné d'or. 

Supports: Deux 
lions. 

Devise : « Ne dé- 
vie, ne faillit ». 

LANET ( O 
François - Mau - 

RUE DE), C. #, 

colonel d'artillerie ; né le l octobre 
182'.»; et C 1 "" , née Marguerite de La 
Ville; dont: 1" Pierre, élève à l'Ecole 
de Saint-Cyr, né le 5 janvier 1 87'. > ; 
2" François," né le 1 er décembre 1889. 
— La Garde-Giron, El ]$= Prissac, tài 
Scoui'v (Indre). 




LA NEUFYILLE (LE 
QUIEN de). 

Ile-de-France et Guvenne : Ecartelé : 
aux 1 et 1 </(.' sinople, au chien braque 
d'or, ayant un collier de sable surmonté 
d'une palme d'argent en f(sce; aux 2 et 
3 bandés de cair et de gueules. 

LE QUIEN DE LA NEUFVILLE. — 



lia tic y a| 

Moulis t<; 



deli 



it, l-] J; : Lamarque, éS 



LANGE [de). 



N O R M A N D I s : 
D'or, à la j us- 
ée de sinople, 
accompagnée en 
chef dune tête de 
chérubin au na- 
turel, ailée d'ar- 
gent, et, en poin- 
te, de deux tner- 
lettes affrontées 
de sable. 

T E N A N T S : 

Deux arujes. 
LANGE DE CENDRAY (AUGUSTE DE), 

et M" 16 , née le Roux de Salvert. — âb 
de la Cantée, E p- Ligny-lc-Hibault, 
ê§ La Ferté-Saint-Aubin (Loiret). 

LANGE (M" 10 de), née Le Clerc de 
*Lesseville. — Villa des Pins, E 
Cliauinont-sur-Tliaronne(L.-et-Clier). 

LANGE (M 1,e de). — Même adresse. 



LANGLE, 
GLE (de). 



DE L'AN- 




BRETAGNE : D'a- 
;ur, au sautoir 
d'or, accompagne 
de quatre billettes 
du même. 

Le tout entouré 
du manteau de pré- 
sident des états de 
Bretagne : velours 
muge doublé d'her- 
mine et couronne 
ducale. 
Lesarmesdecette 
famille se trouvent dans la salle des Croi- 
sades à Versailles. 
Timhre : Couronne de Marquis. 
Supports : Deux lions. 
Devise : « J'agme qui m'agme ». 
Cette famille porte aussi « ecartelé des 
armes de Beaumanoir; la Jille aînée du 
Beaumanoir du combat des Trente ayant 
épousé un de Larigle, a eu l'autorisation 
de relever le nom et les armes de Beau- 
manoir. 

BRANCHE AÎNÉE 

L'ANGLE-BEAUMANOIR (M ,se DE), 

née de Bourdon (décédée) ; dont: 1° 
Marie; 2° Raoul (décédé en 1899), 
laissant un lils : Emmanuel, M is de 
L'Angle de Beaumanoir, né en 188G. 

— Éà de Beaumanoir, E fî- Evran, 
ta Dinan i^Cùtes-du-Nord). 

LANGLE (C testfa DE), née DE RanCHER. 

— 0, rue de Corbin, à Hennés (111e- 
et- Vilaine). 

LANGLE (C tB DE) et (' Unso , née DE 
La Salie. — îi) i\o^ Tesnieros, E 
Argentré-du-PIcssis, ]', fâQ Vitré (1 11e- 
et-Vilaine). 

langle (V l « de) et V ,c83c , née de 



G80 



Pennélé. — é& de Pennélé, sf^Ëâ 
Morlaix (5 kil.) (Finistère). 

BRANCHE CADETTE 
LANGLE (M' 5L- de), née DE Labriffe; 
dont : 1° Louis, M ia de Langue (,qiii suit); 
2° Marguerite, mariée à Jacques de 
*Largentay'e ; 3° Hélène, mariée au 
M IS de*Champagne-Giffart; 4° Marie, 
mariée le 10 juin 1902 àA/am-Honoré- 
Albert, V lc Maingard [& de Sainte- 
Barbe, [£] Ambès (Gironde)]; 5°Jean 
(décédé) ; 6° Henry, C t0 de Langle; 
7° Claude. — 71, rue de Grenelle 
(VII e ) — âî3 du Plessix, El Tresbœuf, 
ÎF 1 Coésmes (6 kil.) ou Janzô (8 kil.), 
éà Janzéi8 kil.) (Ille-et- Vilaine) — t& 
de Kerdréan et flîî de la BouLaye, El 
]- f Locniiné, é§ Pontivy (Morbihan) 
— Hôtel de Langle, rue de la Mon- 
naie, à Rennes (Ille-et- Vilaine). 

langle (M is de). — Mêmes adres- 
ses. 



LANGSDORFF (de). 



la 



LANGLE de CARY (de). 

Normandie (Evreux) : D'azur, à 
fusée d'or,accumpagne'e en chef de deux 
glands du même, tige'es et f'euillces 
d'une feuille d'or et, en pointe, d'une 



du n 
feuille 
aussi d't 



LANGLE DE CARY (FerNAND-LouTS- 

Armand-Marik de), <). #, général 
commandant la 3 e brigade de cavale- 

rie d'Algérie; né à Lurient le 4 juil- 
let 18-1UJ marie le 5 février 1878 a 
Marie de *1 ,emud ; dont : l u Albéric, né 
à Tours le 13 décembre 1878; 2° Pierre. 
— Sétif (Algérie). 

LANGLE DE CARY (ALBERT-LOUIS- 
Marie de), capitaine d'infanterie en 
retraite; chef de nuin et d'armes; né 
en 1838; marie le 10 juin 188N àJules- 
Marie-Ernestine du *Plessis de Grk- 
nédan. — ta du Vergier, :-j fs~- <=â 
Gestel (Morbihan). 

LANGLE DE CARY (Louise), mariée 
à Albert Le Mintierde *Sai.\t-André, 
officier de marine. 

FRÈRE DU PÈRE : 

LANGLE DE CARY (JaCQUF.S DE), 
marié à M ,lc Boulay (décodés). 
fils : 

LANGLE DE CARY (CHARLES de), 
marie a M Ile de Courgy. — fiîî de Pen- 
frat, e f*= ê§ Gestel (Morbihan). 
II 

LANGLE DE CARY (m.), ancien 
juge au tribunal civil de Nevers, et 
M"". — ùi de Corvol, E ];- Corvol- 
d'Embernard, Êâ Brinon (Nièvre). 




rine, mariée le 18 , 
Maurice *Vltllet 



Guiennk kt Gas- 
cogne: D'azur, au 
lion dur armé et 
lampassé de ijueu- 

Devise :»Per*c- 
oerandooincimus» 

LANGSDORFF 
(B ou DE), #,et 
B onne , née Alice 
d'*H arc omit ; 
dont : 1° Victo- 
invier 1808 au B° n 
2-' Roger: 3 e Hé- 



lène ; 4° Alain. — 22, avenue de A/es? 
sine (VIII e ) — et â de Fuuiel, H f*= 
& Fumel (Lot-et-Garonne). 

LANGSDORFF (B ol,ne CHARLES DE), 

née Marie John Saint-Pepin ; dont : 
1° Jacqueline ; 2° Jean, maréchal des 
logis aux spahis. — 8, rue Léonce- 
Reynaud (XVI e ) (p.-à-t.) — et & 
de Saint-Genès de Lombaud, E3 \'>- 
g§ Ciéon (3 kil.) (Gironde i. 



LANJUINAIS {de). 
Bretagne : Ecartelé : au. 



1 et 1 

d'azur, au lion d'or, tenant une balance 
d'argent de la patte se'nestre, et de lu 
de. rire un frein du même, ù la bordure 
de sable; au 'Z d'argent, à la croix po- 
tencée de sinople; au 3 d'argent, à trois 
mains de carnation appaumées, posées 
2 et \. 

Supports : Deux lion*. 

Devise : <• Dieu et se* lois ». 

LANJUINAIS iC te DE), député, et 

(>'-"■', née de *Boisgelin. — 31, rue 
Cambon (IX e ; — et â de Kergue- 
hennec, E \^ Bignan. M Vannes 

(28 ' ' 



il.) (Morbihan). 



LANLAY (BAHEZRE de). 

Bretagne : D'ar- 
yen t, au lion de 
gueules, armé et 
lampassë de sable. 

Timbre : Cou- 
ronne de Marquis. 

LANLAY IDE), 
chef de nom et 
d'armes, ancien 
inspecteur des 
Eaux et Forêts. 
— Landemeau (Finistère). 

lanlay (Albert de), et M" ,e , née 
de *Kertanguy. — Brest (Finistère). 
LANLAY iM"' B Arthur dk), née DE 
*Bei.i.ahre. — ft de Bouronguel, C-: fr 
t-Jï Plouigneati (Finistère) — ol route 
de Brest, à Saint-Brieuc (Côtes-du- 
Nord). 




— C81 — 



lanlay (Louis de), lieutenant au 
71" d'infanterie, et M"", née de *Fou- 
cauu. — Saint -Brieuc (Côtes-du- 
Noi-d). 

lanlay (François de), et M l,,e , née 
de *Peyronxy. — 6Ê3 de Kerlulëdec, 
E! f- Rostrenen, t-iî Guingamp iCû- 
tes-du-Nord) — et 5, rue Vicaire, à 
Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord). 



LANNEAU (de). 

Bourgogne : D'azur, au barbeau nu- 
grant d'argent; au chef cousu d'azur 
chargé de trois Lésants d'or. 

LANNEAU (H. DE). — 31, rue Bona- 
parte (VI e ;. 

LANNEAU iE. DE). — Ê de Bard, 
E ]:•- t~5 Epoisses (Côte.-d'Or). 



LANNE de SAINT-AGNE 
ou de SAINT-AIGNE. 

_, _. France : Parti 

au 1 d'or à une 
Sainte-Anne anti- 
que d'azur, tenant 
la Vierge d'argent, 
laquelle supporte 
V Enfant Jésus de 
carnation; au 2d'u- 
;ur, au fruit d'a- 
nanas d'or feuille 
cl fleuri d'argent; 
et en pal, formant 
le parti, une épée surmontée d'une vroi- 
sette l'une et Vautre de queules et d'or. 
Devise : *.Per fas et ne/as ». 




LANNEY (de). 

N O R M A N 1 1 I h : 

D'argent, a l'aigle 
de sable. 

lanney (Mau- 
rice DE), 0. -#, 

inspecteur géné- 
ral des haras ; né 
le 8 janvier 18-18, 
marié à Odette 
Picot de Buis- 
saizon; dont: Silvain-Louis-Jules-Ber- 
nard, né le 20 août 1890. — 12, boule- 
vard des Capucines {Grand- Hôtel) 
(II e )— et Ê de la Pérelle, :-i]r- Pont- 
Audenu'i-, es Corneille-Saint-Paul 
(Eure). 




LANNOY LE CLERCQ de). 



f 


:H: 


3 il 


n 


î 


•:•:•■:•■: . : : 


"liifi 



h 
a un tourteau de 

sable, accompagné 
de trois rocs d'é- 
chiquier du même, 
le tout accompa- 
gné de 19 billes de 
uueules. posées j, 
1. 1. ■' 1. 



LANNOY (M. et 

M'»« Louis-Fé- 
i.ix-Emile Le Clercq de). — 22, rue de 
Lisbonne (VIII 1 1 — et villa Bagatelle, 
à Trouville (Calvados); dont: Jeanne, 
mariée à Adrien Aube de *Bracque- 
MON'i |22, rue de Lisbonne (VIIl e ;J. 

lannoy (Jean dej, fils des précé- 
dents, marie a Marie de Lille de *Lo- 
tlre, dont : Emile-Gaston-Marie-Mi- 
chel-Robert né le 25 mai 1901. — 
lô, rue V-eselay (VIII e ) —et SE de 
Courtonne.Œj Saint-Gerinain-la-Cam- 
pagne, Jf La Cliapelle-Yvon, ta 
Saint-Mards-de-Fresnes (Eure). 



LANNURIEN I BARAZER 

DE . 

[)e gueules, à une barre d'hermine ac- 
costée de deux anneletS d'argent. 

LANNURIEN (EmiLE-MaRIE-HyaCIX- 

the de), lieutenant au 41 e d'infan- 
terie. — Bennes (Ille-et-Vilaine). 



LA NOE de LA BASTILLE 
{de). 

Normandie (Pontorson, Manche.. — D'a- 
zur, au checron d'argent, chargé de cinq 

roues de gueules, et accompagne de trois 
coquilles d'or, 2 en chef et î en pointe. 
Supports : Levrettes. 

LA NOE DE LA BASTILLE (GUS- 
ïave-Louis DE), marie a Pauline de 
*Yn î .outreys. — 21, boulevard du 
Roi-René, à Angers — et â de La 
Roclie-Chauvon, tel fc~ Fenen, ag 
Tiercé i Maine-et-Loire). 



LA NOE DE LA BASTILLE (de) : 

1° Marguerite, mariée à Roger de 
*Bruli.on. — £î île Yaulx, s Seiches 
(Maine-et-Loire). 

2 u Gabrieli.e, mariée à Charles de 
*Grili.ox. — £$ de laGrave, lEl Ebreuil 
(Allier). 

3° Marie-Antoinette. 

4° Françoise, mariée au C lc Paul 
de *Vili.outreys. — £) de Drignac,^ 
Seiches (Maine-et-Loire . 

5° Hknry. 



(532 — 



LANSADE de JONQUIÈ 
RES {de). 



LANTY {de). 




UPPORTS 



LANSADE, B°" 
DE JONQUIÈ- 

RES (François- 
Marie- Joseph, C ,u DE), &, né Je 
12 mai 1851, chef de bataillon au 
122 e d'infanterie territoriale, etC tessc , 
née Elisabeth -Jeanne -Marie-Hen- 
riette de Muvknel ; dont : 1° Pierre, 
né le 1 er juillet 1886; 2° Amédee, né 
le 2 septembre 181)4; 3° Madeleine, 
née le 15 avril 1881; -1° Germaine, 
née Je 2 juin 1883. - É de Jon- 
quières, H Saint-André, ^F Saint- 
Saturnin, ê§ Saint-André (intérêt 
local) et Rabieux(Midi) (Hérault). 




LANTIANY 'de'. 

Comtat Vënaissin : D'asur, au griffon 
d'argent tenant entre set pattes une 
lance d'or. 

Ti.Miim:: Couronne de Comte. 

LANTIANY (Roger, O DE), marié, 
le 1«J février 1887, à Madeleine Mau- 
rin de Brignac. — Montpellier (Hé- 
rault) — et Ùi de Loriol.Hj^eâCar- 
pentras (Vaucluse). 



LANTIYY (de). 



TT 7 "'"" 



Pays de Galles, 
Bretagne : De 
gueules, à une 

t'pée il'argent en 
/»</, la pointe en 
bas. 



l)i 



« Qui 
■epos 



dé- 



LANTIVY DE 
TRÉDION (Ode) 
et G tBSSe , née de *Rien< ourt. —4, rue 
du Commandant-Rivière (VIII e ) — 
et éê de Beaucourt, a Haugest-en- 
Santerre (Somme). 

LANTIVY DE TRÉDION (de), rece- 
veur des Domaines. — Rennes (Ille- 
ilaine). 



ei-V 



LANTIVY DE KERVENO (C te DE). - 
& «le Beauregard, Kl ]y Saint-Meloir- 
des-Ondes i? kil.), ^ La Goues- 
nière-Cancale (I Ile-et-Vilaine). 



TOUX ET MlîTZ : 

D'or, à la fasce 
de gueules, char- 
gée d'un sautoir 
d'argent, accosté 
de deux coquilles 



de même, et ,. 
compagnéedetrois 
tourteaux de queu- 
les, 2 en chef et 1 

en pointe. 

... . . La branche de 

ftjeiz, cadette, et seule existante actuelle- 
ment, a substitué une rose au sautoir et 
ne porte plus la particule depuis la Révo- 
lution. 

lanty (Ernest-Christophe), C. * 
Sérierai de division; né a Metz en 
1820. 

LANTY (Marcel-Charles-Joseph), 
lieutenant au 44 e régiment d'infan- 
terie ; né à Saint-Die en 1874; marié 
a M llu Marie-Edniée-Hortcnse-Ghis- 
lame Corbin de Grandchamp. — Epi- 
nal i Vosges i. 



LA PAILLONNEu/e).— Foi/. 
BENOIT, 



LA PANOUSE (de). 

Rouergue : D'argent, à si.c cotiees de 
gueules. 

LA PANOUSE <C te de), marié : 1» à 
Angélique de *Vogué (décédée): 2° le 
29 octobre 1892, à M "«de *Lur-Salu- 
ces. — 29, rue du Faubourg- Saint- 
Honorè (VIII e ; — & de Tlioirv.El £= 
ta Villiers-Neauphle (Seine-et-Oise) 
— et t& de Tiregand, a Mouleydier 
(Dordogne). 

LA PANOUSE (V«« ArtUS DE). — 

33, rue Saint-Dominique (VII e ) —et 
âà de Saint-Rome, a ]ï= ta Ville- 
franche (Haute-Garonne). 

LA PANOUSE (V»e Louis de), capi- 
taine au 31'' dragons, et V tesse , née de 
*Wendei.. — 33 5 rue Saint- Domini- 
que (VII e ) — et â du Mortier, S Mon- 
nais (Indre-et-Loire). 

LA PANOUSE (Gustave de) et M nie , 
née de *Gorsse. — & de Pounis, iafe= 
Villefranche, ë§ Albi (Tarn). 

LA PANOUSE (Frédéric de). — tfj 
de La Garrigue, a k= Villefranche, 
*A, Albi (Tarn). 

LA PANOUSE (Ernest de) et M" ,<! , 
née Ckzard. — 11, rue Jeanne-d'Air' 
à Orléans ( Loiret i. 



— 083 — 



LAPASSE {de). 

Foix, Gascogne, Languedoc: D'azur, 
à un pin d'or fruité de gueules, adextré 
d'un lion contourné d'or, sé/iestré d'un 
léorier d'aryent colleté de gueules; au 
chef cousu de gueules, chargé de trois 
étoiles d'or-. 

Tenants : Saunages à la massue 
abaissée. 

Devise : « Altus ab origine alta ». 

lapasse (Joseph-Marie- Henry de), 

#, lieutenant de vaisseau en retraite, 
né le -1 janvier 1822 ; et M me , née Ma- 
rie Magués: dont: 1° Roger, né le 11 
décembre 1S57, inspecteur des Eaux 
et Forêts à Audi, marié en 1885 à 
Jeanne Lasvigne ; 2 U Jean, né le 28 
septembre 185'.), contrôleur des con- 
tributions directes à Toulouse (Haute- 
Garonne), marié en 1885 à Marie Der- 
rouch ; 3 J Pauline, née en 1801, ma- 
riée en 1887 à Albert Auburtin, pré- 
sident du tribunal civil du Mansi.Sar- 
the) ; 4° Henriette, née en 1863, reli- 
gieuse de la Société de Marie-Répa- 
ratrice. — 22, rue de la Dalbade, à 
Toulouse — et âh de l'Ecluse, s £= 
Saint-Jory (Haute-Garonne). 

LAPASSE (Fernand de), né en 1850; 
marié en 18S1 à Gabrielle de Massia. 
— È de Pevres, a fj= Le Fossat 
(Ariège). 



LA PASTELLIERE (DU- 
RANT DE). 

D'aryent au c/iecron d'azur, accom- 
pagné de trois grenades de gueules, 
tioées et feuillées de sinople. 

LA PASTELLIERE (AbEL-LoL'IS- 

Charles-Dieudonné Durant de), et 
M ,,ie , née Adrien ne de *Maroi.les. 
— 10, «renne de Villars (VII e ). 



LA PERCHE (de). 




Bretagne : De 
gueules, à deiuc 
perches nageantes 
d'argent, l'une sur 
l'autre. 

LA PERCHE 

(de). — 130, rue de 
la Tour (XVI e ) — 
et&de la Perche, 
El Jf Sallanches 

i Haute-Savoie). 



LA PERELLE i.PRU 
DHOMME de). 

Normandie. To 



' 



1 te 



■M 



raine, Maine: D'a- 
zur, à deux épées 
d' a rgen t garnies 

d'or passées en 
sautoir et accom- 
pagnées de trois 
merlettes du mê- 
me, deux en flancs 
et une en pointe. 

LA PÉRELLE 

(Paul-Marie-Gas- 
ton Prudhomme de), et M"' e , née Ca- 
therine *Marchal de Calvi; dont: 
Marie-Valentine-Loujse-Renee, ma- 
riée au C te Charles de*Béthunë-Suixy. 

— 21, rue de la lieinfaisance (VIII e ) 

— et Ê La Motbe-Archambault, :-: 
\ï= Hérisson (Allier, (3 kil.), â Val- 
lon-en-Sullv (11 kil.) ou Cosne-sur- 
l'Œil (12 kil.,. 



LA PEROTIERE (HU- 
GUET de), 

l$Eititi ; 

LA PEROTIERE (HlPPOLYTE HuGUET 
DE), et M" ,c , née Morix, dont : l'- 
Henri ; 2° Jeanne 1 . — Bu/.ançais 
(Indre) — et Éi de la Ginaoniere, 
[3 Vendœuvres-en-Brenne (Indre,. 



cra 




LAPEROUSE «DE BORS- 
SAT). 

Bresse et Bour- 
gogne : D'azur, au 
laurier d'or sou- 
tenu d'un croissant 
d'argent; au chej 
de gueules, chargé 
de trois étoiles 
d'aryent. 

Supports: Deux 
lions. 

Cette famille re- 
monte au xu* siècle. 

BORSSAT DE LAPEROUSE ( HENRI 

de), •#, chef de bataillon de l'armée 
territoriale. — 0, rue des Ursules, 
;i Bourg (Ain). 

BORSSAT DE LAPEROUSE ( Al.EXAN- 

dre-Charles-Emile de;, # et décoré 
de plusieurs Ordres français et étran- 
gers; ne le 21 octobre 1805; lieute- 
nant de vaisseau, aide de camp du 
vice-amiral commandant en chef l'es- 
cadre de la Méditerranée. — Toulon 
(Varj — et Bourg (Ain). 



684 — 



LA PERRIÈRE {dé). 




Bourgogne, Ber- 
i;i, Ile-de-France 
(1239) : Ecartclé : 
aux 1 et 1, d'ar- 
gent^ la J'usce ae 
sable surmontée 
de truis têtes de 
léopard du même, 
posées en fasce, 
couronnées à l'an- 
tique et lampassées 
de gueules; aux 2 
et 3 de sable à la 
montai/ne de sir eoupeaux d'argent ; 
nu chef d'or, chargé de trots étoiles 
d'a:ur. 

Timbre. Un casque à cinq grilles taré 
de trois quarts. 

Cimjek : L'n léopard. 
Supports : Léopards. 
Devisk : « Impur impore gauclet». 

LA Perrière (L'Intendant général 
de), G. O. #, d. O. ►£<, C. ►&, et M"' 6 , 
née Perbosc, dont: 1" Pauline; 2" 
Marguerite, religieuse à la Visita- 
tion; 3" Renée, mariée au capitaine 
Raguin [31, avenue de Saxe (VII e ;]. 

— 31, avenue Durjuesne (VIL) — et à 
Saint -Gervais d'Auvergne i Puy-de- 
Dôme). 

FRÈRE : 
LA PERRIÈRE (MARIE-ANTOINE DF.I, 

#, G. O. >£, C. >j< (décédé le 28 juil- 
let 1902), et M , née Marie-Antoinette 

( 'hkymkr DE*NouLENs;dont: 1° Adrien 
ii|iii suit); 2° Jeanne, mariée à Raoul 
*Gili.aRT ; 3° Hélène, mariée a 
Charles de *L\ Conuamine; 4° Henri. 

— 3, rue (VAryenson (VHP) — et villa 
Ker-Armor, :-:f'. t^j Pornichet i Loire- 
Inférieure). 

LA PERRIÈRE (ADRIEN DE) et M me , 

née *Bazin de Gribeauval. — "2(13, 
boulevard Malesherbes (XVII e ). 



LA PERRIÈRE (BRAC de 



Beaujolais 

D'un/eut, à trois 
bandes d'asur. 

Supports : 
Deux lerrettes, 
une assise et 
l'autre couchée 
sous Vécu. 

Devises : «Dco, 
legi, régi semper 
Jl'dus »'. et « Par 
moij même ». 

BRANCHE AINEE 

LA PERRIÈRE DE BOURDONNEL 

(Henri Brac de), O. #, capitaine de 
frégate, et M" ,c , née Lombard. — Tou- 
lon (Var). 




Tante: 
LA PERRIÈRE (M me DF.), Il6e A. DK 

Besse. — 15, rue de la Ville-V Evèque 
(VIII e ) — et £j_ de Santeny, l-j Ville- 
cresne, j£= ta Santeny (Seine-ot- 
Oise) ; dont: 

LA PERRIÈRE (JACQUES-AUGUSTE 

Brac de), et M""-', née Marie-Thérèse 
de*Maupas.— 130, boulevard Maillot, 
23, avenue de Madrid, à Neuilly(Seine) 
— et £3 tle la Perrière, :-j f; : Saiut- 
Lager, ëg Belleville (4 kïl.) (Rhône). 

LA PERRIÈRE (Paul Bracde), capi- 
taine d'infanterie ; marie à Jeanne de 
*Laplanche. — éê9 du Charnay, i-i]y- 
tS Remilly (Nièvre) — et Autun 
iSaûne-et-Loire). 

LA PERRIÈRE (Catherine Brac de), 

M isc DE Mo.NTESSUS DE *RuLLY. — 15, 

rue de la Ville- l'Ecêquc ( VIII e ] — et 
& de Rully, s ]%- Rully, èâ Cliagny 
(Saône-et-Loire). 

LA PERRIÈRE ( GaBRIELLE BrAC 

de), C lcssu d'*x\rfeuii.les. — Même 
adresse — £) du Lonzat, s Saint- 
Remy, kS .Saint-Germain-des-Fos>es 
(Allier) — et & d'Arfeuille, l£. Fel- 
letin (Creuse). 

LA PERRIÈRE (Marthe Brac de), 

Qtesau DE *| A I3 ARRE DE C-ARROY. — 15, 

rue de la Ville- l'Ecêque (VIII e ) — et 
£l de la Fredonniére, H |f tés Mon- 
doubleau i Loir-et-Cher). 

LA PERRIÈRE (M ,le Tll. BraC DE). 

BRANCHE CADETTE 
LA PERRIÈRE (Palt.-Marie-Louis 
Brac de)* ►{<, né le 23 février 1851 et 
M'" e , née Gabrielle Emery. — -10, quai 
Jean-Jacques-Rousseau, à Lyon — et 
SA du Pave, ei fe= Saint-Lager, é3 
Belleville (Rhône). 

LA PERRIÈRE (JACQUES BrAC DE) 

et M""', née Marie Girin. — Même 
((dresse — et i£â de la Pilonniére, s 
f>= Saint-Lager, ëâ Belleville (Rhône). 

LA PERRIÈRE (PlERRE BrAC DE), 

notaire, et M u,e , née Robin. — 7, rue 
Sala, a Lyon (Rhône) — et même Sa. 

LA PERRIÈRE (ANDRÉ BrAC DE), 

oflicier démissionnaire, et M'" e , née 
Dupont de la Tuillerie. — Fleury 
(Rhône). 

LA PERRIÈRE (JEAN BraC DE) et 
M"" ; , née Fixas. — SÎâ de Bennevent, 
à Vaugnerais — et S, rue Victor- 
Hugo, a Lyon (Rhône). 

la PERRIÈRE (Geneviève Btur ni>, 
mariée a M. Gabriel Perri.n, avocat. 
— 25, rue Sala, a Lyon (Rhône). 



— Gsr 



LA PERRIÈRE (BLANCHE BRAC DE), 

mariée a M. Paul La Mâche. — 40, 
quai Jean-Jacques-Rousseau, à Lyon 
iRhône). 

LA PERRIÈRE (JEANNE BRAC DE), 

mariée à M. Emmanuel Perrin. 
— 21, quaiFulchiron, à Lyon! Rhône). 



LA PERRIÈRE (de), 

( VOIJ. LE BRETON DE LA PERRIÈRE), 

LA PERRIÈRE (MAIRE de, 

D'a:ar, à une ruche d'argent, accos- 
tée de quatre abeilles du tnême, et 
accompagnée en chef île trois étoiles 
d'or. 

LA PERRIÈRE (MAIRE DE). 
iii.s : 

la PERRIÈRE (de) : 1" André ; 
2" Hemi. 



LA PERROCHERIE (de).— 
Voy. VIVIER. 



LA PEYRADE (ESPITA- 

LIÉ DE'. 

Languedoc : D'azur, à la bande d'ar- 
gent chargée de trois mouchetures de 
sable et accompagnée à deœtre et à sé- 
nestre d'une gerbe de blé d'or, mourante 
d'un croissant d'argent (armes de 16%). 

ESP1TALIÉ DE LA PEYRADE, et 

M"", née Fadre de la Benodikre. — 
êês du Bois de Roz, El Malansac, 
J.i- Peaule iMorbilianj. 



LA PEYRÈRE (dé). 

Guyenne : De gueules, à trois fers de 
lance d'or. 

LAPEYRÈRE (Pacl de) et M mo , née 
de *( 'héki.sey. — 17, rue de la Pompe 
(XVI e )— et Ê des Granges, l-l [- ^ 
Aval Ion (Yonne). 

LAPEYRÈRE (de). — ÊÊ3 de Sus-les- 
Bois, El p= Xavanenx, ê! Orthez 
(Basses-Pyrénées). 



LAPEYRIERE (de MAGES 



DEJ 



|VV 



L a N G u K n o c : 
D'azur, à la fas- 
ce d'or, ehargée 
de trois losanges 
de gueules. 

Devise: « Et eir- 
tute cici ». 

MAGES DE LA- 
PEYRIERE I l'.M I- 

( 'nAiii.L.s -Victor 
de), né le 30 mai 
1853 (décédé) ; 



marié, le 20 janvier 18N5, à Margue 
rite-Marie de Bienassis de *Cauli;son. 
— ICI, rue Fran<;ois-de-Sourdis, à 
Bordeaux (Gironde). 

FRÈRE : 
MAGES DE LAPEYRIERE (PlERRE- 

Marie-François de), né le 28 lévrier 
1 si "> 1 ; marié le 23 mai 1K!)'.» à Léonie- 
SÎarie-Lueienne|DE*LAPOMARÈDE;dont: 
Nicolu-< >dette-Marguerite-Marie-Eini- 
lie, nec le 11 mai 1!)0L 



LAPEYROUSE 'de BON- 
FILS de ROCHON DE». 

lioi.or.NE et Auvergne : Ecartelé : 
aux 1 et 1 d'azur, à la bande d'argent 
chargée de trois étoiles de gueules et 
accompagnée de deux cheorons alaises 
d'argent, qui est de Rochon de Lapey- 
rouse ; mi /■ 'J et •'< de gueules, à la patte 
d'ours d'or onglée de sable, posée en 
bande ; au che f cousu d'azur, chargé de 
trois fleurs de lys d'or, qui est de Bon- 
lils. 

Timbre : Couronne de Comte. 

Devises : « Tu es bon fils » et « Rochon 
vaillance. » 

BONFILS DE ROCHON DE LAPEY- 
ROUSE ^O"" D re de), née Napoléone 
ut; *Montholon. — Hue Esparriat, à 
Aix - en - Provence ^ Bouches - du - 
Rhône). 

BONFILS DE ROCHON DE LAPEY- 
ROUSE (Renée de), mariée en pre- 
mières noces au C tc Ciughizola-Vi- 
cini; en secondes noces à Léonce de 
*Villeneuve-Flayosc, M is de Trans. 
— £â de Roquefort, i_-J ÎF kS Au- 
bagne (12 kil.) (Bouches-du-Rliône). 

BONFILS DE ROCHON DE LAPEY- 
ROUSE (C tc Amblard de), marié à 
doua Fidela Andiconagoitia. 

BONFILS DE ROCHON DE LAPEY- 
ROUSE i.Mamme, C |L de), né en 1850, 
et C tl ' SBe , née Roscline de*Vhxeneuve- 
Flayosc; dont : l ù Andréïne, née le 
3 octobre 1881; 2° Irène, née le 13 sep- 
tembre 18S7 ; :i° Angèle, née le 1 sep- 
tembre 1880. — îî3 de la Pesseguiôre, 
:^J>~tS Folcarqueiret (Van. 

BONFILS DE ROCHON DE LAPEY- 
ROUSE (V lc Gabriel de), capitaine au 
5 e d'infanterie, et V tïSSC , née Berthe 
de *Mandrot. — 95, avenue Victor- 
Hugo (XVI e ). 



LAPEYROUSE (PICOT 

DE 1 . 

Languedoc : Ecartelé: aux 1 et 1 d'a- 
zur o trois /'ers de lance d'argent ; au 
chef d'or, chargé d'un coq issant de 

sable, cretc et barbé de gueules; aux 



G8C 



2 et 3 d'or, à un arbre de sinople, fruité 
de gueules ; nu Hun léopardé du même 
brochant sur l'arbre. 

PICOT DE LAPEYROUSE (le Géné- 
ral). — 5(1, nie de Salory, à Ver- 
sailles (Seinc-et-Oisej. 



LA PIERRE (de), 

Languedoc : lïor au c/ievron de 
(/ueides,aceompa<jné de trois losanges du 
même. 

LA PIERRE DE LA ROUVIÈRE (Ed- 
mond de), (J. -,\-, capitaine de frégate 

en retraite, et M""', née DE'TaRTERON. 

— 3, rue de Logelbaeh (XVII e ). 

LA PIERRE DE LA VALETTE (M. 

et M" 10 de) ; dont : Henri, élève à 
l'Ecole normale supérieure. — 17, 
rue Faraday (XVIP). 



LA PILORGERIE (LUET 

DE). 
Bretagne : De gueules, à trois lions 

d'hermine couronnes d'or. 

LA PILORGERIE (M mo DK), née DK 
*L'Espinay. — 13, rue du Lycée à 
Nantes (Loire-Inférieure). — £& de 
Lan nay-Hazard,E ]*- Grand- Au verne, 
tS Issé (Loire-Inférieure). 
Filles : 

LUET DE LA PILORGERIE (Ju- 
liette), mariée le 12 août 1879 à 
Charles C tB de Fins de Saint-Amand. 

LUET DE LA PILORGERIE (Ga- 
buieli.e), mariée; le 3 juin 18% a 
Georges Garron dk La Bévière. — 
5, rue du Lvcée à Nantes. 



LAPLAGNOLLE {de). 

Languedoc : 
D'argent, à trois 
J'asees de gueules, 
et entre - deux, 
de sept molettes 
d'éperon de sa- 
bli>, posées :i, 3 
et 1 en pointe. 

BRANCHE AÎNÉE 

LAPLAGNOLLE 

(Maurice dk). — 
A de Trémoulet, e f^ *â Caruonne 
(Haute-Garonne) — et 13, Grande- 
Rue-Nu/.aretli, a Toulouse. 

LAPLAGNOLLE (ROBERT DK). — & 

de Roques, e fc= Lanta, eâ Montlaur 
(Haute-Garonne) — et 11, rue Mon- 
tesquieu, à Libourne (Gironde). 

LAPLAGNOLLE (M me LÉON DE). — 

Puicely (Tarn) — et 23, place du Sa- 
lin, à Toulouse (Haute-Garonne). 




LAPLAGNOLLE (M" 8 II. de). — Tou- 
louse (Haute-Garonne). 

BRANCHE CADETTE 
LAPLAGNOLLE (Al.BERT DE). — £i 

de Saint-Sernin, El ]f= Lanta, t£ 
Montlaur (Haute-Garonne) — et 13, 
Grande-Rue-Nazareth, à Toulouse. 

LAPLAGNOLLE (HENRI DE). — ÊÊ3 du 

Levézou, E \¥= ta Castres (Tarn) — 
et 14, rue des Renforts, à Toulouse 
(Haute-Garonne). 

LAPLAGNOLLE (Jean de). — Même 
adresse. 



LAPLANCHE (COUJARD 

DE). 



1ÎEAUCE ET GATl- 

NAIS : D'or, à la 
cigogne de sable. 




LAPLANCHE 

(Maurice dk), — 
Ù\ de Laplanche, 
El Luzy, fj- ë§ 
Millay (Nièvre). 



ENFANTS : 

LAPLANCHE (Georges de). — Même 



LAPLANCHE (PlERRE de) 



Même 



LAPLANCHE (M lle Jeanne de), ma- 
riée à Paul Brac de *Laperrière. — 
Âutun (Saûne-et-Loire). 

Frères et sœur : 
LAPLANCHE (Lucien de). — 47, rue 
de lierri (VIII e ) — et êîs de Laplan- 
che, e Luzy, |?= ta Millay (Nièvre). 

LAPLANCHE (OCTAVE DE).— Même» 

adresses. 

LAPLANCHE (Marguerite de), ma- 
riée à Paul Bonne.u: du *Martray. 
— 26, rue Marbeuf (V III«), — et fa 
de Monimoyen, Et f?= ëi Recev-sur- 
Oiircu (Cote-d'Or). 



LA PLESSE (de), 

Bretagne : D'azur, à deux épées 
d'argent passées en sautoir. 

LA PLESSE (B on Alexandre de). 

la PLESSE (Thomas de). — tÊà de 
Marche, E [£= Le Pertre, a3 Saint- 
Pierre-la-Cour (Ille-et- Vilaine). 



687 — 



LA POEZE (de). 

Bretagne et Anjou : D'argent, à trois 
bandes de sable. 
Supports : Deux eheraux d'hermine. 
Devise : * Auxilium ad ulta ». 

la poeze (Gabriel- Koes-OuviER- 
Jean-Marie, O de), chef de nom et 
d'armes ; né le 1!) octobre 1861 ; mariéù 
Marguorite-Juliettc-Marthe *Legoux ; 
dont : 1° Olivier, né le 11 avril 181)0; 
2° Mii'iam, née le 20 octobre 1891; 
3° Goslen, né le 19 octobre 1892; 
4° Yvonne, née le 22 décembre 1897. 
— 37, avenue d'Antin (VIII e ) — et tfa 
de la Ra'bastelière, El Saint-Fulgent, 
te= Chavagnes-en-Paillers, fi L'Her- 
bergeinent (Vendée). 

sœur : 
la poÈze (Antoinette de;. 

MÈRE : 

LA POËZE (O sso D re de), née de La 
Rochelambert. — 30, rue de Lille 
(VIP) — et manoir de la Colaissicre, 
El Champtoceaux. (Maine-et-Loire). 



LAPOMAREDE (de BON- 
NEFONT de). 



Gascogne: D'or, à 
Vécusson de gueules 
en abîme. 



LAPOMAREDE 

(Il enry-Georges- 
Marie-Robert de), 
né le 27 octobre 
1872 ; lieutenant 
au 83 e régiment 
d'infanterie. — Toulouse (Haute-Ga- 
ronne). 

sœur : 
BONNEFONT DE LAPOMAREDE 

(Léonie-Marie-Luciennede), mariée le 
23 mai 1899 à Piere-Marie-l'Yanoois 
de *Mages-Lapeyrikre — pieupentale, 

E fc- £l Dieupenlnle (Tarn-et-Ga- 
ronne). 




LA POMMERAYE (GUYOT 

DE), 

Ecartelé : aux 1 et 1 de sable, aux 
trois poissons d'argent; aux 2 et, 3 d'ar- 
gent, aux trois fontaines de sable. 

GUYOT DE LA POMMERAYE (G al ) 

O. #, —10, rue Charnel (VII e ;. 

GUYOT DE LA POMMERAYE (RENÉ) 

et M» 10 , née de Circouut. — 93, rue 
Jouffroy (XV 11«) — et Cottage des 
Bruyères, à la Celle-Saint-Cloud 
(Seine-et-Oise). 



GUYOT DE LA POMMERAYE. — i£â 

de Pay-Milon, [-] ]-,- Saint-Philbert, 
è-Ii Nantes (Loire-Inférieure). 



LA PORTE (de). 





•|^ 


in 


S 




■Il 


^ 


^n^ 






V 



Périgord, An- 

GOUMOIS, Sain- 

tonge, (juyknnk, 
Poitou et Maine: 
D'azur, à la fus- 
ée eonipo nnée 
d'or et, de gueules 
de quatre pièees, 
accompagnée de 
deux loups pas- 
sants d'or, un en 
chef l'autre en 
pointe. 
: : aux 1 et 1 de 
cêtu d'azur sur un 



Flandre : Ecart 
gueules, au eacalie 

cheval d'argent et, tenant une épée haut 
de même ; aux 2 et '6 d'argent, à une 
barre hérissée de flammes et de gueules 

Dit ANCHE AÎNÉE 
LA PORTE-AUX-LOUPS (M is JeaN- 

Gabriel de), O d'Hust, né à La 
Roche, près Poitiers, de Jean-Ar- 
mand et de Hélène-Marie de La 
Buoue de Vareilles-*Sommh':res ; 
marié le 27 janvier 1857 à Catherine- 
Emilie de Guandsaigne; dont: Jean- 
Louis, né le 21 novembre 1857. 

LA PORTE-AUX-LOUPS (C te HENRI- 

Aumand de), C te d'Hust, fils de Gas- 
pard-Louis-Henri (fils cadet de Jean- 
Armand, décédé le 7 juin 1875) et de 
Louise-Agathe-Junia de Lescours ; 
#, commandant au 08 e régiment 
d'infanterie à Issoudun ; né "à Sal- 
les (Deux-Sèvres) le 23 novembre 
1855 ; marié le 7 avril 1891 à Ma- 
rie-Jacqueline de *Gi.os ; dont : 1° 
Marie-Henriette-Hélene, née le 2G 
février 1892 ; 2° Jacques-Marie-Ar- 
mand-Henri, né le 7 août 1893; 3° 
Gaspard-Marie-Jacques, né le 9 août 
1891 ; 'l u Jules-Marie-Guy, né le 25 
septembre 1895. — (Sa de' la Couette- 
t'ie, El f^ ta Chàteau-du-Loir (Sar- 
the). 

LA PORTE-AUX-LOUPS (C tesse DE), 
née Henriette d'*Argy, seconde femme 
et veuve du C t0 Gaspard-Louis-Henri 
de La Porte-aux-Louds, C lu d'Hust ; 
dont : Gabrielle-Caroline-Marie (dé- 
cédée le 7 janvier 1898). — fixa du 
Chesnay, El Jf-" eM Bonnétable (Sar- 
the). 

BRANCHE CADETTE 

LA PORTE (M mo V vo de), née Al- 
lai n -Ta rgé; dont trois enfants. 



— 688 



LA PORTE (tic). 

Sut: m; : h'n-itr au cheoron d'argent 
accompagné en chef de deu.c roses d a 
mente, eu, en pointe, d'une étoile d'or. 

Devise : « Spes mea Deux ». 

LA PORTE DE LA FERTÉ FRESNEL 

(Hubert, M is de), et M ,se , née de 
Vather, dont: 1° Pierre; 2° Made- 
leine. — É& de I'inson, ;-] [j= Illiers 
l'Evèque (Eure). 



LAPORTERIE {de). 

Espagne (1132). 
Comté d'Arma- 
gnac : De gueules, 

à la porte d'or, 

sommée de trois 

tours de Castille 

fjLîM B 5555B alBl d'argent, le tout 

V^âr TïPCiJ maçonné de sable, 

jA^ia^^S'Ju crénelé et soutenu 

• par deux lions 

d'or, affrontés et 
posés sur une ter- 
rasse d'argent, mouvante de la pointe de 
it'cu;au chef aussi d'argent, chanté de 
t'ois étoiles de ijueules. ' 

^Louis-Martial Laporterie (de), né à 
bouesnon (Finistère) le 29 septembre 1811 
— 11 ans de service dont 30 à la mer — 
Mousse en 1827, il franchit tous les éche- 
lons hiérarchiques militaires. Capitaine de 
vaisseau en L8f>7, il lut appelé à Tours 
personnellement par Gambetla ; nommé 
par lui général en 1870, puis préfet du Var 




1871, 



■elle époque 



des pouvoirs militaires dans l'arrondisse- 
ment de Draguignan (Var), Commandeur 
de la Légion d'honneur, Ofiit-ier d'Ins- 
truction publique, Membre de l'Académie 
des Sciences, décoré de Pie IX. Cet offi- 
cier supérieur comptait à son actif : deux 
Rations dans l'Amérique du Sud, deux 
d;ms Océan Pacifique, la croisière de la 
Manche et de la Mer du Nord, lors du 
siège d'Anvers; deux ans et demi de 
commandement comme lieutenant de vais- 
seau, dont six mois en Algérie et près de 
deux ans sur la Côte occidentale d'Afri- 
que, une mission hydrographique sur le 
banc de Porgas, à l'ouest du banc d'Ar- 
gnainelà Sainte-Croix de Ténérilïe; enfin, 
vingt-deux mois de commandement comme 
capitaine de vaisseau à la station de Co- 
chinchine. — Ji avait naufragé au Cap 
I.'-vy su,- i a frégate la Résolue, 1833. — 
Comme simple enseigne de vaisseau, il 
avait été envoyé à Djema-Gazaouét (Ne- 
mours. Algérie, en qualité de Directeur 
de la plage (18-14). - Il avait déjà su se 
taire remarquer, puisque c'est grâce à l'ar- 
mée, aux généraux Lamoricière, Fouri- 
cln.n, Montaignae et Bugeaud qu'il fut 
"-..une Chevalier de la Légion d'honneur 
— Autel,,- ,l, Jn ouvrage militaire: « Des 
Uliiciers de mer à terre », il fut mis plu- 
sieurs fois a la tète des troupes de débar- 
quement. Durant sa carrière militaire, il 
l'inplit ave,- sucées les fonctions de substi- 
tut- < ommepréfet, différentes missions déli- 



cales lui furent confiées et toujours menées 
a bien.— En 18 IS, comme simple lieutenant 
de vaisseau, il obtint [dus de C,iM)(j voix 
pour l'Assemblée constituante dans le dé- 
partement du Var. — Il quitta la Préfec- 
ture en 187.;. — Il fut porté, malgré lui, 
aux élections de 1871 et 1876, mais décidé 
a se retirer de la vie politique, il resta 
sourd aux nombreuses sollicitations qui 
lui lurent faites à ce sujet, et ne lit rien 
pour réussir. — Il s'était allié à la famille 
Pcyre-Ferry, de Port-Royal (Martinique-). 

LAPORTERIE (LouiS-El.ISÉE DE), (ils 
du procèdent, propriétaire, président 
d'honneur et membre fondateur de la 
Protection de l'Enfance maltraitée 
ou moralement abandonnée, corres- 
pondant de diverses sociétés philan- 
tropiques, né en 1843 à Toulon (Var) ; 
marié à Marie-Augustine-Ursule Gas- 
QUET; dont .Marie-Sophie, née a Tou- 
lon le i mai 1887. — Valbourdin, 
villa Ursule, 12, rue Sainte-Rose, si 
Toulon (Var). 



LAPORTERIE {de). 

Gascogne : De 
gueules, à la fasce 
de sinople, chargée 
de trois quinte- 
feuilles d'or, ac- 
compagnée en chef 
d'une tour créne- 
lée d'or, ajourée 
de sable, à deux 
portes d'or, celle à 
sénestre fermée, 
celte a dextre a demi ouverte, et en 
pointe d'un bélier d'or passant et cla- 
rine d'a;ur. 

Supports : Griffons. 

LAPORTERIE (JOSEPH DE), docteur 

en droit, ancien magistrat. — Saint- 
Sever (Landes), — £i de Dumont,a 
p= Habas, ^ Misson (Landes). 




LA POTERIE 'GUILLOT 

DE 1 . 

Touraine : D'argent, à la fasce de 
gueules, accompagnée de trois aigles à 
deux têtes, au roi abaissé de sable. 

GUILLOT DE LA POTERIE (NoEI.) 

— â de Detilly,ta f?= m Avoine (In- 
dre-et-Loire) — et villa Sainle-Marie- 
des-Grèves, à ( îhatelaillon (Charente- 
Inférieure). 



689 — 



LA POTERIE (QUETIL 



Basse-Norman- 
die : D'argent, à 
lafasce de yueu- 
les, accompagnée 
de trois ruses du 
ruante, 2 en chef 
et 1 en pointe. 

Devise : » To- 
tum adeenit ». 




•I et 



de l'un 

d'Ozouville; sei- 
gneur de Kcville, La Motte-Saint- Waast, 
Le Buisson, etc.; garde royal .le la Mon- 
naie, sénéchal, procureur au baillagc; vi- 
comte de Bayeux; comte de la Poterie. 

QUETIL DE LA POTERIE (B ou HEN- 

ry-Jui.es-Gabriel), lieutenant de ca- 
valeriejné en liS5S; marié à Jeanne- 
Marie Derheimer; dont : 1° Roland- 
Jucques-Henry-Georges, né en 1895; 
2' Solange-Myrtille-Jeanne-Gabrielle- 
Lucie, née en 189G. — U<>, avenue de 
Villien (XVII' ') — et rempart Bel- 
levue, à Senlis (Oise). 




LA POUYADE'MEAUDRE 
e), 

Forez, Limousin, 

Ecarte lé: un 1 par- 
ti d'argent, à une 
branche de lau- 
rier en bande de 
sinople, et d'azur 
au lion irempant 
d'or, couronné du 
'même, lampassé et 
orné de r/ueules, 
(qui est de Uui- 
mard); au ~ de yueules, au checron d'or, 
accompagné de trois trianyles du même 
(qui est du Tiers de la Koehelle); au 3 
d'uxur, a lu croix d'argent (qui est de 
Crozant); <<« 1 d'argent, à 3 roses de 
yueules, fcuillées e'i lit/ces de sinople 
(qui est de Bousiers); aur le tout d'usur 
ou de yueules, au checron brisé d'or, 
à trois étoiles mal ordonnées, en chef, 
au Lésant du même, en pointe (qui est 
de MeaudredelaPouyade). 
Devise : >< Meauldre que moult ». 

MEAUDRE DE LA POUYADE (JEAN- 

Baptiste-André), né le 31 juillet 1872, 
et M« le , née Marie-Cécile-Madeleine 
Denan ; dont : Jean-Maurice-Heelor- 
Mario-Çésar, né le 23 novembre 18'J'J. 
— 23, rue Monbazon, à Bordeaux — 
et û «lu Puch, [3 Çf Saint-Germain- 
du-Puch, t-Ji Arvavres (Gironde). 



LA POUZAIRE nie,.— Voy 
QUERQUI. 



LAPPARENT (COCHON 

DE 1 . 

L.v Rochelle : D'or, au checron de 
yueules, accompagné de trois hures de 
sangliers de sable défendues d'argent. 

lapparent ^ 1CM D rc de), née 
de Thiéblin; dont : l u C te Charles- 
Joseph-Emmanuel, docteur eu droit; 
marié a M. -A. Viollet du Breil, 
dont: Solange [80, rue du Bac (VII e )], 
et Sa de Eavrille, s t~i Issoudun 
(lOkil.), ]y- Paudy (5 kil.) (Indre)] ; 2° 
le II. P. Joseph, S. J., ancien commis- 
saire de la marine; 3° Magdeleine, 
religieuse au Carmel de Tours. — 7, 
rue Porte-Saint-Jean, à Bourges 
(Cher) 

LAPPARENT (M" 10 DEY, liée TûU- 
RAXGIN DES 1ÏRISSARDS. — IsSOllduil 

(Indre). 

LAPPARENT (V t «* sc de) , née DE 
*Rayxal; dent : 1° Bertlie, veuve de 
E. de *Mori .aincourt; 2° Henri, <>.#, 
inspecteur général de l'agriculture 
l'.'l, rue île Semé (VI e )], marié a Cé- 
cile Lucas; dont : a\ André, prêtre, 
missionnaire diocésain [19, rue. Ni- 
îoMXVl'i]; b) Lucien, capitaine de 
chasseurs à pied à Baccarat, marié à 
Clémence Scalbert; e) Philippe, pro- 
fesseur d'agriculture, marie à Mar- 
guerite GoRGEU,à A y (Mai ne); t/).M;iu- 
rice, inspecteur des chemins de 1er de 
l'Ouest, à (Jhai très; e) Henriette, 
mariée a Henri Bichot, lieutenant au 
4 U régiment d'infanterie coloniale, 
à Toulon. — *!î du Perron, ;-: |.i- 
Saint-Iîloi-de-Gy, ëil Bourges (Cher). 

lapparent (B°" Albert de), mem- 
bre de l'Institut ; marié a Lucie 
Chenest; dont : 1° Paul; 2 U Mario, 
épouse' de M. DumaT, ingénieur; 3° 
François; 1" Pierre; 5" Jacques; 0° 
Clément. — 3, rue de Tilsitt (VIII e ). 

LAPPARENT (MARTHE DE). — BOUI- 

ges (Cher). 



LA PRADE uh 
FENIS. 



ï r oy. 



LA PRADE (LIGIERde'i. 



r^ 



i'^'W 



xm 



Mr. 



yfk 



Auveuune: D'or, 
à une branche d'a- 
lisier de sinople, 
garnie de ses fruits 
de yueules et en- 
trelaeée en sautoir; 
au chef de gueules, 
chargé de trois 
flammes d'or. 
LIGIER DE LA 

PRADE (Guil- 
laume) et M ule , 

44 



— C90 — 



née de Chazei.ije. — tSi de Bïllom, r- n 
f;- m Billom (Puy-de-Dôme). 

LICIER DE LA PRADE (M me DE). — 

{fil de Mo/el, raî?= eS Pont-du-Châ- 
teau (5 kil.) (Puy-de-Dôme) — et & 
dePrédal, Pont-du-Chateau (Puy-de- 
Dôme). 




LAPRADE (RICHARD de). 
Forez ut Vei.ay : 
Ecartelé : aux 1 
et -1 de gueules, au 
checron d'argent, 
accompagné de 
deux étoiles d'ar- 
gent en chef et d'un 
lésant d'or en 
pointe; uu,v 2 et 3 
d'or, au pont de. 
gueules maçonné 
de sable et terras- 
sé de si /tu pie. 
RICHARD DE LAPRADE I NoilBERT), 

marie à Marie de *Pisançon. — £î 

d'Orsan , EEi Jf Orsan (Gard). 

RICHARD DE LAPRADE (VlCTOR). 

— 10, rue de Castries, à Lyon — et 
Ùt du Perray, 53 Bellegarde (Loire). 

RICHARD DE LAPRADE (PAUL-VlC- 

tor), avocat à la Cour d'appel, marié 
;ï Madeleine de Tomas de Saint-Lau- 
rent, dont Pierre-Victor, né à Lyon, 
le 27 mai l ( J02. — 10, rue do Cas- 
tries, à Lyon iHIiûno) — et même û2a. 



LA PRANDIE (FONFAYE 



DE 




inilie est 

le titre p_... 

aînée des Kontayc, qui, avant la Kévolutioi., 
possédait le château de la Praiidic, à 
elle donné par Kranrois I", pour faits 
d'armes à Pavie, avec la seigneurie de la 
Prandie; cette seigneurie lui donna droit, 
jusqu'en 17.S0, à la dîme do la paroisse 
de Valojoulx. 

Il a existé une autre branche de cotte 
famille, la branche cadette des Fonfaye 
du Portai. 

Ai.i.ixn, is : Du Jarric,clu Biqord du 
Verdier,de Murocingeàs.de la Salle, de 
Milon, de la Filolie, de Boni cVHau- 
teportj a Escars, de Suliynac-Fénelon, 



de La Conte de liessou, Merilhou, de 
Lacrousille, de Swrae, de Labrouste 
Bosredon, etc. 

FONFAYE DE LA PRANDIE (Ciiau- 

les-Loi isi, né le 3 septembre 181!); 
marié à Mari..- Sueur; dont: l°Louis- 
Jean-Firmin, né le (5 décembre 1881); 
2 Maric-Louiso-Rose-Augusline-Eliza, 
née le 22 lévrier 1893.— 25, rue Bar- 
thélemy-Delespaul, à Lille (Nord). 



LA PREYALAYE (de). - 
Voy. ESPIYENT de LA VIL- 
LESBOISNET. 



LA PRUNARÈDE (de BE- 
NOIST de), 

Languedoc : D'azur à trois bandes 
a or. — Alias : D'azur à trois bandes 
d'or, au chef cousu de gueules, chargé 
de trois croissants d'argent, coupé d'or 
au lion de gueules, armé et lampassé 
de sable, qui est de Benoist : parti d'or 
au prunier de sinople, au chef d'azur 
chargé de trois étoiles d'or, qui est de 
Peiran-la-Prunarède. 

LA PRUNARÈDE IDE BeNOIST, M" 

de). — £ de Roquelune, s ]^ Pé- 
zenas (Hérault) — et 12, rue Natio- 
nale, a .Montpellier. 

LA PRUNARÈDE (DE BeNOIST, C t0 

de), et (•>•*• -, née Mazuc. — Mêmes 
adresses. 



LA 



LAQUEILLE ou 
QUEUILLE {de). 

Auvergne : De sable, à la croix en- 
grelee d'or. 

LAQUEUILLE(M-DE). — û de l'Ab- 
baje, :-] A/.at ^Hauto- Vienne). 

LAQUEUILLE (B 011 de). — 97 rue 
du Bac (VII e ). 



LA QUINTINIE (de). 

Limousin : D'argent, au checron d'a- 
zur, accompagné en chef de deux étoiles 
de même, et en pointe d'un arbre de si- 
nople. 

Timbre : Couronne de Comte. 

LA QUINTINIE (LOUIS-ANTOINE DE), 

ne le 2 octobre 18-1-1; marié à Ga- 
bnelle de *Tahragon; dont: l u Fran- 
çois, ne le 12 mai 1897; 2° Jean, né le 
3() septembre 1899; 3" Simone, née le 
2 avril 18t)0. — Chabanais (Charente). 



G91 — 



LA RAFFINIE (de RAFFIN 

DE'- 

Roannais : D'azur, à la fusée d'ur- 
gent surmontée de tr-ois étoiles d'or. 

RAFFIN DE LA RAFFINIE (de). — 

tù de la Joui'danic, :-j f; ; Saiers, &2 
Neussargues (Cantal). 



LA RAFFINIERE (de RI- 
VAUX DE) 

Poitou : Coupé : au 1 d'argent, à 
deux jumelles ondées de sable, posées en 
bandes ; au ~ d'azur, au lion calé d'or, 
accompagné en chef de trois étoiles du 
même, 2 et 1. 

RIVAUD, C te DE LA RAFFINIERE 

(O. de;. — éê5 «le la Raflinière, El 
Chaunay, ]$= ê§ Yanvilliers (Vienne). 

RIVAUD, V tc DE LA RAFFINIERE 

(Roger de). — & du Moueorbin,E) fea 
Poitiers, f.;- Montreuil-Bonnin, ou é£ 
Couiombiers (Vienne). 



LARCHER {de). 

Bretagne : De gueules, à trois trèfles 
d'argent. 

LARCHER ide). — âà de Beauchêne, 
ra U- Loroux, èS Thouarô (Loire-In- 
férieure). 

LARCHER (M'" e de). — Û du Ter, 
[-] Plœmeur, Jf êi Lorient (Mor- 
bihan). 

LARDEMELLE (de). 

Lorraine : D'argent, à la fasce de 
gueules ; Vécu entouré d'une bordure 
comportée d'or et de gueules. 

LARDEMELLE (M"' e E.-J. DE), née 

de *Beausire. — l J,rue de la Bienfai- 
sance (VIII e ). 

LARDEMELLE (Le G 

(Vosges). 

LARDEMELLE (CHARLES de), eapi- 

taine de chasseurs à pied. — Verdun 
(Meuse). 



:).— Epinal 



¥tfû 



LA REDORTE 'MATHIEU 



Burelë d'argent 
et de sinople, au 
chef de gueules 
chargé de trois 
étoiles d'or. 

Vécu timbré 
d'une couronne de 
Comte, eu entoure 
du manteau de 
Pair sur-monte 
d'une couronne de 
liuron. 



LA REDORTE (LoUIS-MaURICE Ma- 



ï-iiieu, C t0 dm), clief de nom et d'armes 
né h) 7 janvier ltf.'tt, marié en octobre 
1893 à Charlotte -Emilie Bouchez, 
veuve du général Caillier. — 5, ave- 
nue Marceau (XVI e ), — villa Riche- 
lieu, à La Rochelle, — et & de la 
Redorte, El A/.ille (Aude). 
fils (adoptif) : 

LA REDORTE (V*« MaXIME-MûK- 

riee Moore Mathieu de), né le ^sep- 
tembre 1801), marié le 1 er juillet 1892 
à Marie-Eugénie-Simonne de *Frois- 
sard-Broissia. — 3, rue Lconee-Rey- 
naud (XVI e ). 

FRÈRE : 
LA REDORTE (LûUIS-ErNEST MA- 
THIEU, V" de), officier supérieur, né 
le 25 octobre 1841, marie le 24 no- 
vembre lS'.ll à Stéphanie -Marie 
*Abeille, veine du C te de *Gouy- 
d'Arsy. — 51, avenue du Dois-de- 
Boulogne (XVI e ), — et villa Yvonne, 
a Monte-Carlo. 



LA REGLE (LOUYEAU de) 
Poitou : D'azur, au checron d'or, ac- 
compagné en chef de deuas étoiles d'ar- 
gent et d'une rose de même en pointe. 

LOUVEAU DE LA RÈGLE (RaûL'L) 
et M 1 " 1 ', née d'Availi.es. — 2, rue de 
Strasbourg, à Niort (Deux-Sèvres). 



LAREINTY (de BAILLAR- 

DEL de». 



W3g\ Normandie : D'à- 
-'■:; . I sur, au Pégase 
3g§i d urnent, aecomna- 



*--.: 



'•gent, accompa- 
gné en eh et' de 
deux épées de 
■3.-' ^J^fjg même garnies d'or, 
^^ ^^p posées en sautoir-; 
et, en pointe, d'une 
fourmi aussi d'or-. 
Timiikk : Cou- 
ronne de Comte. 
Devise : « Labor 
improbus ornnia vincit ». 

LAREINTY (B 0,lne DE), DÔO DE *PuY- 

ségur. — 18, rue de l'Université 
(VII e ) — & de Guermentes, m [jr= ta 
Lagny (Seine-et-Marne). 

LAREINTY, M'= u DE THOLOZAN 

(de), née de *Sabran-Pontevès. — 

12, rue de Poitiers (VII e ) — éÈ de 
Blain et tfe do Pont-Piétin, Kl \$- éiî 
Blain (Loire-Inférieure) — & du Lac, 
:-: f.- Sigean, èS la Nouvelle (Aude) 
— et villa 'l'holozan, à Ilyères (Var). 



692 



LA REVELIÈRE (de). 



Anjou - Poitou : 
D'azur, à la Lande 
d'argent. 

Supports : Deux 
chimères ailées. 

Devise -.«Pensez- 
y ce que cous rou- 

LA REVELIÈRE 

(Ernest-Jean-Ni- 
colas, C ,c de), ancien magistrat ; néle 
23 janvier 1803; marié à Marie-Fran- 
çoise-Magdeleine Guignard; dont : 
Ernest-Louis-Marie-Jehan, né le 17 
avril 1808. — 101 bis, rue du Rane- 
lagli (XVI e ) — et Ééa de Poreé, L3 Jf 
Arradon, fêi Vannes (Morbihan). 




LA REYMONDIE (LA FI- 
LOLIE de), 

Limousin et Périgord: Ecartelé : aux 
1 et i d'azur, au lion d'or, pose à dextre, 
armé et lampassé de f/tieules, et une épée 
d'or posée en pal a aénestre, <iui est de 
La I-ïlolie; aux ï et 3 de gueules, au 
chef d'un, chargé de trois '/leurs de lis 
d'azur, nui est île Fonlanges. 

LA FILOLIE DE LA REYMONDIE 

(de). — êê3 de Savignac, El f;- ëS Ter- 
rasson (Dordogne). 



LARIBOISÏERE iBAS- 
TON de). 

Poitou et Bretagne : D'argent, à 
l'aigle de sable becquée et membrée de 

gueules, à la bande d'ur brochant sur le 
tout. 

lariboisière (C ta de) et C tcssc , née 
Riionk. — 50, avenue Montaigne 
(VI11«) — et Û de Monthorin, El f*= 
Louvignc-du-Désert, *=3 Fougères 
(Ille-et-Vilaine). 



LA RIBOULLERIE (GO- 
DET DE). 
Vendée : Parti : au 1 d'azur, au 

checron d'or, accompagné en chef de 
date croiseites et en pointe d'uni- coupe 
d'or; au 2 d'azur, à la tour d'ur cré- 
nelée, ou rente et ajourée de sable, ac- 
compagnée en chef de de au: étoiles et 
en pointe d'un croissant d'argent et 
surmontée au ~" point en chef d'une 
eroisette d'ur; au franc-quartier à s< : - 
nestra des membres du collège électo- 
ral, ijwi ust : l)e gueules, à lu branche 
de chêne d'argent, posée en bande. 

LA RIBOULLERIE ( B°" DE). — (Sa 

des Forges, s Vaslos, fp Méni- 
goulte, iJl Saint-Maixent (Deux- 
Sèvros). 



LA RIBOULLERIE (B 0D GABRIEL De), 

&,el 1! "', née Nivard des Ormeaux. 

— Es do la Barre, ta h Jageneuil 
(2 lui.), M Lusignan(8 kil.) (Vienne). 

LA RIBOULLERIE (llAOUL DE). — £> 

des Moulières, El ÎF l'Hcrmenault 
(Vendée). 



LA RICHERIE {de). — Voy. 
DUPIN. 



LA RIVIERE (BOREL de). 

Berri : De gueules, à la bande de 

tair, accostée de deu.e lions d'or. 

DE LA RIVIÈRE (Maxime), moine, 
à l'Abbaye de Saint-IIonorat de Lé- 
lioo, l't: \r- tS Cannes (Alpes-Mari- 
times). 

la rivière (Scipion de), avocat à 
la Cour d'appel de Paris, marié à 
M i1l ' de La Berth'elliére (déeédée); 
dont ; deux fils. — 11, rue Castellane 
(Vll'i. 



LARIVIEREiCHEREILde ). 

Bretagne : D'azur, au sautoir engrêlé 

d'argent. 

CHEREIL DE LA RIVIÈRE ( O 

Alexandre) et C tesse , née de *Kerret. 
— £a des Luges, ;-] Bruz (Ille-et-Vi- 
laine). 

CHEREIL DE LA RIVIÈRE (V te 

Raoul) et V tebse , née de *Tftucm. — 
Même Sa. 

LA RIVIÈRE (MORIN de). 

Ecart clé : aux\ et -1 d'or, a lu croix 
engrêlée de sable; uux'iet 3 d'argent, à 
deux t'asees d'azur, accompagnées de sue 
merlettes de gueules, 3, 2 et 1. 

MORIN DE LA RIVIÈRE, O. #. — 

£â de Vaucelles, El fë= ëéI Baveux 
(Calvados). 



LARMINAT [de). 

Espagne, Lor- 
raine : D'hermine 
plein. 

Timbre : Cou- 
ronne de Comte. 

LARMINAT 

(Edouard, B°" de), 

chef de nom et 
d'armes; ancien 
élève à l'Ecole 
Pol ytech nique, 
sous-lieutenant au 38° régiment d'ar- 
tillerie. — Nimes (Gard). 

LARMINAT (M ,lca Marie et Jeanne 




_ (593 

de), sœurs du précédent.— Beaurieux 
(Aisne). 

LARMINAT (JEAN DE), #, C. ►£< (St- 

Stanislas de Ltussio), ingénieur des 
Ponts et Chaussées, directeur des 
Chemins de fer de l'Ouest; veut de 
M» 10 , née Colas des*Francs; dont huit 
enfants; remarié a M"' ! de Lamothe 
Ureuzy, dont une tille. — 38, avenue 
Bugeaud (XVI ). 

larminat (Henri de) .officier 
d'artillerie, commandant d'état-ma- 
jor, et M'" , née du Bochet de la 
Porte; dont huit enfants. — Rouen 
(Seine-Inférieure). 

LARMINAT (Louisde), #, ingénieur 
en chef des Ponts et Chaussées, et 
M"' e , née de *Cacqueray de Lorme : 
dontscnl enfants. — Hanoi (Tonkin). 

larminat (Etienne de), # capi- 
taine d'infanterie, Professeur de to- 
pographie à l'Ecole spéciale militaire, 
et M me , née du *Peyroux. — Saint- 
Cyr. 

LARMINAT (L'Abbé Pierre de), pro- 
fesseur a Boulogne-sur-Mcr. 

LARMINAT (Vicïorine de), mariée 
au C u du *Merle, dont deux enfants. 

— Orbec (Calvados). 
LARMINAT (Adèle de), mariée à 

Alexis de Laage; dont une fille. — 
Libourne (Gironde). 

LARMINAT (Anne de).— Beaurieux 
(Aisne). 

LARMINAT (M" ia ALEXANDRE DE), 

née de *La Salle ; dont deux filles : 
1° Marie, mariée au général de Gar- 
nier des *Garets, G. 0. #, membre 
du Conseil supérieur de la guerre; 
2° Alexandrine, mariée à Robert de 
♦Devise [£} de Béhéricourt, L3 ]ï= ta 
Noyon (Oise)]. — 11, rue Monsieur 
(VIP). 

LARMINAT (HeNRYDE), iilsdeLouis 
(décédé), et M" 10 , née Pigenat ; dont 
une fille, mariée au C t0 Henri de 
*Samimgny, lieutenant au ÎO chas- 
seurs, (11, rue dcChagny, a Moulins). 

— éCs de Pannessiéres, H f?= Saint- 
Ennemond, fii Moulins (Allier) — 
et éêJ de la Cour de Sommant, ra &% 
Autun (12kil.),£= Lucenay-l'Evèque 
(7 kil.) (Saône-et-Loire). 

LARMINAT (M'"° Cu arles de), née 
de*Launay; dont une lille, mariée au 
B°" Daniel d'*Arcy (décédé), dont un 
enfant. — A Fontainebleau (Seine- 
et-Marne). 

LARMINAT (M me Ferdinand de), née 
u'*ENTRAiGUEs[àNiinos (Gard)] ; dont : 



1° Victor, inspecteur adjoint des 
Eaux et Forets, et M"' , née de 
TAILLASSON, dont deux enfants [Dijon 
(Côte-d'Or), — et ^ de Cabanes, El 
Margueriltes (Var)l ; 2" liené, inspec- 
teur "adjoint des Faux et Forêts, et 
M" 10 , née de Pazzis, dont quatre en- 
fants— Gap (Hautes-Alpes)- et £â de 
Louverot, ra Voiteur, Js=élMontaiu- 
Savigny (Jura)]. 

LARNAGE (de MURE de', 

Viennois : D'or, à l'arbre de sinople, 
sur une terrasse du menu-, soutenu de 
deux lions de gueules. 

Supports: Deux Huns. 

MURE DE LARNAGE(V te DE)etV tcsS8 , 
née DE Marguerit. — & de la Bre- 
tonnière, i-] Saint-Uze, \r- Château- 
neuf, «S Saint - Vallier (Drôme). 

MURE, B on DE LARNAGE (HuGUES" 
Jean-Marie de), capitaine d'artillerie 
territoriale, officier d'ordonnance de 
réserve de M. le général commandant 
le 5 e corps, né le 31 octobre 1856; 
et B onn0 , née Marie-Elisabeth n'Oit- 
SANNE DE THIZAY ; dont : 1° Jacques, 
né le 30 octobre 1880; 2° Guy-Joseph- 
Marie-Félix, né le 7 septembre 1881; 
3° Jean-Charles-Marie-Guy, né le 3 
millet 1889 ; 4° Marie-Louise-Made- 
leine ; née le 25 juillet 1882. - 37, 
boulevard des Capucines (II e ) (p.-à-t.) 

— et ÊÊa de Mézières, ra f?= Clery-sur- 
Loire (4 kil.), f3 Orléans (11 kil.) ou 
fig Meun g-sur-Loire (8 kil.) (Loiret). 

LA ROCHE [de). 

Bourgogne et Beaujolais: Ecartelé: 
aux 1 et 4 d'argent, à trois fusées de 
gueules; aux 2 et 3 d'or, au chevron 
d'azur, accompagné de trois cruisettes 
du même. . . , roi 

Trois branches principales: La Kocne- 
Nully ; La Roche-Poncier, et La Kochc 
de La Carelle. 

Bourbonnais : D'azur, au checron 
d'or, accompagné de trois trejles du 
même, 2 en chef et 1 en pointe. 

Trois branches : 1° des comtes de La 
Hoche ; 2° des seigneurs de Chassincourl ; 
3° des Monceaux, qui prend le nom et les 
armes de Breschard. 

la ROCHE (M id DE) et M iso , née de 
*Perthuis. — 19, rue Bassano{XVl"\ 

— etÉÊà de Lalande,ra f?= Saulzais-le 
Potier (Cher), ëS Urçay (Allier). 

la roche (C t0 Henri de).— 10, rue 
Pierre-Charron (XVI e ) — et éû de la 
Barre, «&= leVeurdre (Okil.) (Allier), 
é^ sàint-Fierre-le-Moutier (Nièvre), 
Sancoins (Cher). 

LA ROCHE (C tc Anatole Dis). — Le 
Péage, ta Thiel (Allier). 



— G9Ï 

LA ROCHE (V te FERNAND DE). — (û) 

du Mont, ;-: Ygrande, ]r- Bourbon- 

rArçhambault, ^ Souvigny (Allier). 

LA ROCHE (H. de) et M'" , née DE 

*PlNDRAY D'AmOELLE. — î!i de l'uy- 

Louût, L-] \f= les Aubiers (4 lui.), èJî 
Nueil-lcs-Aubiers (6 kil.) (l)eux-Se- 
vres). 

LA ROCHE-PONCIER ( B oane DE). — 

7, rue de Villersexel (VII e ). 



LA ROCHE ORRY de). 

Maine : D'argent,à labttnde de </ueu- 
les, uccompaynçe île troig merleties de 
sable, ~ en chef et 1 en pointe. 

ORRY DE LA ROCHE (H.) et M rue , 
liée DE*PlNI)RAY D'AmBELLE. — £l (le. 
Puy-Loiit, CE] fc= les Aubiers (1 kil.), 
eS Nueil-lcs-Aubiers (G kil.) (Deux- 
Scvres). 

ORRY DE LA ROCHE. — Ëâ «le la 

Rochu,C3Î?= Montrevault, ^ Varades 
(Maine-et-Loire). 




LA ROCHE-AYMON (de). 

Bourbonnais , 
Auvergne, Mar- 
che, Limousin, 
PérigordetIîer- 
ry : De sable, au 
lion d'or, armé 
et la m passé de 
gueules ; Vécu se- 
mé d'étoiles du 
même (alias : se- 
mé de trèfles au 
lieu d'étoiles). 

Supports : Deux lions. 

Devise : a Je porte partout la ter- 
reur et la mort ». 

PREMIÈRE BRANCHE 

I 

LA ROCHE-AYMON (M is « de), née 
Marie de Mon ville. — £ de Mainsat 
(Creuse). 

Enfants : 

LA ROCHE-AYMON (RENAUD, W 

de), marie àM lle DE *La Roche-Foxte- 

nili.es ; dont : 1° Louise ; 2 U Marie ; 

3 U Antoinette ; 4° Renaud. — Même &. 

LA ROCHE - AYMON ( ANTOINETTE 
de), mariée au C tc de *Yili.ebresne. 
— 10, place Saint-François-Xavier 
(VII e ), —et îîj de Rocheux, ;-: Fré- 
terai (Loir-et-Cher). 

^ LA ROCHE-AYMON (C tcsse DE), née 
Giuert, veuve du C- Casimir de La 
Roche-Av.mon. — 72, rue de Vurenne 
(VIF). 



Entants : 

LA ROCHE-AYMON (C ,c Al.ARl» DE), 
ne en 185(1 ; maiic en 187G a 
Béalrix ni; *Hi.acas, fille du O 
Etienne de Hi.acas et de Félicie 
DE *CllASTELI uxilille d'Henri DE CllAS- 
TEl.Lt'x, due DE ItAUZAN) ; dont : l u 
Jean ; 2° Françoise, mariée le 2!J juil- 
let 11)01 au ("- DE *Pange. — Même 
adresse — et £i de Champigny, :-: êU 
Champigny, \f= Richelieu ^Indre-et- 
Loire). 

LA ROCHE-AYMON (C tc GUILLAUME 
de), marie en 1 î^TS à Alix DE Mérode, 
lille du C 1, di: Mérode- We.steri.oo, 
P Cu de Grimberghe, et de la I'"- Ma- 
rie d'*Arenberg, arrière-pctite-fille du 
duc de Périgord ; dont : 1" Raoul ; 
2° Elie ; 3° Elisabeth. — 11, rue Saint- 
Domini'jue | VIFj. 

DEUXIÈME BRANCHE 
LA ROCHE-AYMON (C ,e Jean DE), 
veuf de Jeanne Li: Mulier. — 10G, rue 
Miromesiiil (VUFj. 

Enfants : 
LA ROCHE-AYMON(C tc Alfred de.. 
— Mente adresse. 

LA ROCHE-AYMON (C 10 GEORGES 
de), marié a Mathilde Plrrot. — 225, 
fauboury Saint- Honore (VIII e ). 

LA ROCHE-AYMON (Marie de\ ma- 
riée au V tc de la Vaissière de la 

Vlrgne. 

LA ROCHE-AYMON (MaTH1I.DE DE). 
LA ROCHE-AYMON (Alix DE). 
LA ROCHE-AYMON (Jeanne DE). 



LA ROCHEBRIANT [de 

— Voy. AUTIER. 



LA ROCHEBROCHARD 
'BROCHARD de). 






l; 



Poitou (La Ro- 
che-, commune de 
Beceleui', près 
Niort' : D'argent, 
au pal de gueu- 
les, cotoye de 
deux pals d'a- 
zur. 

Timbre : Cou- 
ronne de Mar- 
quis. 



Devj 



: Deux lions. 
Fides ac cirtus 

branche aînée 



LA ROCHEBROCHARD me.: l°Fran- 
çois, ne le 5 février 18S7; 2' Charles, 
ne le 28 lévrier 1888; 3° Jean, né le 



695 — 



5 juin 1889. — (SA de Boissoudan, ra 
Champdcnicrs (Deux-Sèvres). 

DEUXIÈME BRANCHE 
LA ROCHEBROCHARD (C tcsâ0 VF.), 

née Octavic i>e *Guercheville. — 7, 
rue de Blossac, à Poitiers. 

LA ROCHEBROCHARD (MaRIR- 

Louise-Zénaïde, C tcsSu D rc de), née le 
lOoctobrc 181 1. — ('hiié-en-Moiiiivuil, 
H Poitiei'S (Vienne), — et flà d' Aiffres, 

L=J Aiffres (Deux-Sèvres. 

Fila : 
LA rochebrochard (Georges- 
Henri-Xavieii, C te de), B°" d'Auzay, 
né le 1 er octobre 183!), etC t0Sbe , née nu 
*LlGONDÈs ; dont : 1° Jean : 2° Simonne. 
■ — tfo d'Auzay, iei ]?= ê§ Fontenay-le- 
Comte(Vendèe) — et 11, rue Saint- 
Maixent, à Poitiers (Vienne). 

LA ROCHE-BROCHARD (Raoul-Cl.È- 
MENT-XAVIER,C te DE),#,>i< (de Pie IX), 

né au (SA d'Etrie (Deux-Sèvres), le 
1() oetol)i'e 1810; maii'u de Sillars 
(Vienne); et C lLibe , née de *Ladmi- 
rault. —G, rue de Beaune (VII e ) — 
tfa de Fresne, L3 î?= ta Gourgé 
(Deux-Sèvres) — et fia de la Fou- 
chardière, S Lussac-les-Chàteaux 
(Vienne). 

LA ROCHEBROCHARD D'AUZAY 
(AJ/m^-HENRI-XAVIER, B on DE), ffr 

(S'-Grégoire-le-Grand), ne au ûîî de 
Sansais (Deux-Sèvres), le 17 avril 
1812; et B onn8 , ncu DE *Terves; dont ; 
1° Marie-Thérèse, mariée à Jean du 
*Crest, capitaine au 137 e de ligne, à 
Fontenay-le-Comte; 2° Claire, mariée 
au V e Aymard de Tonquedec, #, 
lieutenant d'infanterie coloniale; 3° 
Magdeleine, mariée à Georges de 
*Lépinay |îÎ3 de la Pigossière,H Pont- 
S*-Martin (Loire-Inferieure)|; 4° Xa- 
vier, contrôleur de la C 10 d'Orléans; 
5° Alfred, lieutenant d'infanterie co- 
loniale; 6° Jéhanno; 7 ,J Léonce, sur- 
numéraire à la Banque de France. 
— Vannes (Morbihan). 

LA ROCHEBROCHARD (Charles- 
Marie-Louis-Xayier de), né à Aiffres, 
le 18 septembre 1851 ; et M mo , née 
Jeanne-Germai ne-Edith Harpedanne 
de Belleville; dont: Marie- Charjes- 
Edmond-Henri, né à Aiffres le 28 jan- 
vier 1881. — & dAiffres, ta ^ &g 
Aiffres (Doux-Sèvres). 

TROISIÈME BRANCHE 
I 
LA ROCHEBROCHARD (O Yvan 

de). — & de la Coussaye, es Bres- 
suire (Deux-Sèvres). 



Fille : 

LA ROCHEBROCHARD (DENYSE DE), 

mariée on 1!J0I au 15"" Noël de *La 
Poterie. — Angers (Maine-et-Loire). 
Frères et Sœurs : 
LA ROCHEBROCHARD (V" Mau- 
rice de), officier de cavalerie territo- 
riale, et V tosse , née Poignand de la 
Salinière ; dont : 1° Raymond; 2° 
Marc ; 3° Magdeleine, mariée le 20 
avril l'JOl à James Sampayo, lieute- 
nant au 0° cuirassiers, à Tours. — 
Rue Alsace - Lorraine, à Poitiers 
(Vienne) — et ci) de Chalandeau, C2 
Parlhenay (Deux-Sèvres). 

LA ROCHEBROCHARD ( V te Renë 

de), et V tlJ88e , née Clouet. — 23, rue 
de l'Est, à Poitiers (Vienne) — et Ù\ 
du Genêt, îz] Chailles (Loir-et-Cher). 

LA ROCHEBROCHARD (V te Guy DE), 
et V tesso , née Colas des * Francs; 
dont : 1° Yvonne; 2° Xavier; 3° Ma- 
rie; 4° Jeanne. — Rue Ril'faut, à Poi- 
tiers (Vienne;. 

LA ROCHEBROCHARD (V te HUBERT 

DE), #, capitaine au 113 e régiment 
d'infanterie, et V tC3S0 , née de Sachy 
de Fourdrinoy; dont : 1° Hélène ; 
2° Renée; 3 U Jean. — Blois (Loir-et- 
Cher). 

LA ROCHEBROCHARD (V l « JACQUES 
de) et V tease , née Rolland du *Noday; 
dont : 1° Hervé; 2° Alain; 3°Yvon. — 
21, rue de l'Est, à Poitiers (Vienne). 

LA ROCHEBROCHARD (V'° ALBERT 

de), capitaine au 135 e régiment d'in- 
fanterie, et V ,c ' si; , née de *Tinguy; 
dont: 1- Henri; 2- Henriette; 3° Mar- 
the. — Angers (Maine-et-Loire). 

LA ROCHEBROCHARD (LUCE DE). 

mariée à M. Poncelin de *Raucourt, 

(veuve); dont huit enfants. — Rue Ra- 
belais, à Poitiers (Vienne). 

LA ROCHEBROCHARD (JACQUELINE 

de), mariée à M. de *Petigny de Saint- 
Romain; dont : 1° François, lieute- 
nant de hussards, à Dinan; 2° Xavier, 
lieutenant de chasseurs, au Mans. — 
Ék de Clénord, El Collettes (Loir-et- 
Cher). 

LA ROCHEBROCHARD (Jeanne de), 
mariée à M. de Vimal nu Bouchet; 
dont huit enfants. — Ambert (Puy- 
de-Dôme). 

LA ROCHEBROCHARD (MARTHE de), 

mariée à Louis Denys de *Bonnaven- 
ture; dont : 1° Elisabeth; 2° Jean. 
— t£â d'Aytré (Charente-Inférieure). 
I! 

LA ROCHEBROCHARD (V* XAVIER 
de), ancien officier d'infanterie, et 



— 696 



V te886 , née nu Pin de *La Guèrivièrr; 
dont : 1° Mario; 2 U Pierre; 3" Elisa- 
beth ; 4° Joseph. — dîa d'Etrie, c-d 
La Chapelle-Saint-Laurent (Doux- 
Sèvres). 

LA ROCHEBROCHARD (V<° Jo.SKPH 

de), capitaine au 102 e régiment d'in- 
fanterie, à Paris. 

LA ROCHEBROCHARD (ELISABETH 

de), mariée au C l ° de *L.\ Sayette. — 
£i de La Sayette, E3 Vaslcs (Deux- 
Sèvres). 

III 

LA ROCHEBROCHARD (B° nQe HENRI 

de). — 40, rue Desjardins, à Angers 
(Maine-et-Loire). 



LA ROCHEBROCHARD (MaRIE-Anne 

de), mariée au C le de *Tinguy, née le 
9 mars 1851. — &> de Ciriôres, D3 fe= 
éS Cérizay (Deux-Sèvres). 

LA ROCHEBROCHARD (LOUISE DE), 
religieuse auxiliatrice ; née à Angers 
le 21 août 1852. 

LA ROCHEBROCHARD (ThÈRÈSEDE), 
née a Angers, le 23 lévrier 1858 ; 
mariée au C t0 Maurice du *Reau. — 
fiîâ de la Crroussinière, El Cliûteauneuf- 
sur-Sarthe (Maine-et-Loire). 



rr 



LA ROCHE-FONTENIL- 
LES (de). 

Toulouse: D'a- 
zur-, à trois rocs 
d'échiquier d'or. 

Timbre : Cou- 
ronne ducale. 

LA ROCHE- 
FONTENILLES 

(M iso D ro DE), née 

** DE * DltÉE. — 

VillaSaint-Louis,àCompiègne (Oise). 

LA ROCHE-FONTENILLES(M i3e DE), 

née *La Perche. — Ê de Bonneval, 
E3 f>~ tâl Cous sac-Bonne val (Haute- 

Vienne). 

LA ROCHE- FONTENILLES (C te 
Henry de) et C teSâe , née de La Hachée. 
— tèè d'01ondon,isi ]?= Jort, é3 Ven- 
deuvre (Calvados). 



mmm 



LA 

(de). 



ROCHEFOUCAULD 



Angoumois : lia- 
rch : d'argent et d'a- 
zur </c dix pièce», 

a trois cher roui 
de gueules, le pre- 
mier êcimé, bro- 
chant sur le tout. 

Timbre : Cou- 
ronne ducale. 



- / 


£• 


-/ :yv 


•• \ 




Mi 



Cimier: Une nu 
lutine. 



Tenants : Deux saurai/es. 
Devise : « C'est mon plaisir ». 

PREMIÈRE BRANCHE 
Premier Hameau 

DUCS DE LA ROCHEFOUCAULD 
LA ROCHEFOUCAULD (François- 
Alfred-Gaston, Duc de), Duc de Lian- 
court, P ct: ne Marcillac, Duc d'An- 
ville; capitaine de cavalerie; né le 
21 avril 1853; marié le 11 lévrier 1802 
à Mathie-Elisabeth Mitchk.il. -r- 4, 
rue Au;/ uste- Vaeque rie (XVI e ) — et 
& de Montmirail 03 Î5= ^5 Montmirail 
(Marne). 

frère : 
LA ROCHEFOUCAULD (MARIE-FaAN- 

çois- Gabriel- Alfred, C ,e de), né le 
27 septembre 1851; ofhxier de cavale- 
rie territoriale ; marié le 5 juin 1881 à 
Pauline Piscatory de *Vaufreland ; 
dont : 1° Marie-Françoise, née en 
1885; 2° Jean, né en 1887 ; 3° Georges, 
né en 1889. — 11, rue Traversière, à 
Tours (Indre-et-Loire) — et £) de 
Beaumont, K) J£= éH Montmirail 
(Marne). 

frère du père: 

LA ROCHEFOUCAULD, DUC DE LA 

ROCHEGUYON (Alfred de), né le 
5 septembre 1819 (décédé le 3 juillet 
1883) ; marie, le 7 février 1851, à 
Isabelle *Nivière. — 18, boulevard 
des Invalides (VII e ) — et fiîâ do la Ro- 
che-Guyon, ra f?= La Roche-Guyon, ^ 
Bonnières (Seine-et-Oise). 

Fils : 
LA ROCHEFOUCAULD, DUC DE LA 
ROCHE GUYON (AnTOINE-FraNÇOIS- 

MARiE-Pierre de), ancien capitaine 
d'état-major territorial, né le 24 juil- 
let 1853; marié le 30 octobre 1888, 
à Marie-Sophie-Gildippe Odoart du 
Hazey de Versainvm.i.e; dont : 1° Gil- 
bert, né le 21 août 18S'J ; 2° Jacques, 
né le 18 juillet 1897; 3° Bernard, né 
le 23 lévrier 11)01.— 18, boulevard 
des Invalides (VII e ; — et & de la 



697 — 



Roche-Guyon, r3 Jif LaKoehe-Guyon, 
e3 Bonnières iSeinu-et-Oisc). 

LA ROCHEFOUCAULD (C t0 A.UGUS- 
ris-LÉus-MMui:- Hubert de), né le 22 
décembre 1855. — lis, boulevard des 
Invalides (VII e ). 

LA ROCHEFOUCAULD (O Antùine- 

Marie-Joseph-Augustin de), capitaine 
au 31 e d'infanterie territoriale; né le 
1U octobre 1802. — 19, rue d'Offê- 
mont (XVII e ) — et gâ de la Grande- 
Cour, [3 f;- ëi Ménisle (Eure). 

FRÈRES DU GRAND-PÈRE : 



LA ROCHEFOUCAULD (O OLIVIER- 

Joseph-Marie-Alexandre de), né en 
1798 (décédé le 22 avril 1885); marie 
le 20 septembre 1853 à Euphrosine 
Augustinc de*Montgomery. — 4, ace- 
nue de la Motte-Piquet (VII e ) — et ÉA 
de Villeneuve-Saint-Germain, h f?= 
^S Soissons (Aisne). 
Fils : 
LA ROCHEFOUCAULD (C tc GutJ- 

Marie-Henri de), ofticier d'artillerie 
territoriale; né en janvier 1855 ; ma- 
rié à Saint- Vrain, le -1 octobre 1881, à 
Marie de*R.ochechouart-Mortemart, 
fille du Duc François de Mortemart 
(née le 21 mai 1800); dont : l u Guil- 
lemette , née le 2'.) décembre 18*2 ; 
2° Henri, né le 18 janvier 1883; 3* Oli- 
vier, né lu 22 janvier 1888; 4° Guy, 
né le 11 mai 1894. — 1, avenue de 
la Moite- Piquet (VII e ) — ut ù\ de 
Villeneuve-Saint-Germain, Œj fs= ta 
Soissons (Aisne . 

II 
LA ROCHEFOUCAULD (Ç te Char- 
les-LrédEric de), né lu 9 juin 1802 
(décédé le 10 janvier 1805) ; marié en 
lb25 a Anne-Charlotte, née Perron 
(décédée le 29 février 1892). 

Fille : 

LA ROCHEFOUCAULD (CHARLOTTE- 

ViCTORiNE-MAuiK-y-'/a/e/û/se de), née 
a Faiis le 15 février 1811; mariée le 
10 septembre l805âPiETO Ai.dobran- 
dini, P" de Sarsina (décédé le I er 
mai 1885;. — 102, rue de l'Université 
(VIP). 

III 

LA ROCHEFOUCAULD (C u HiPPO- 
lyte de), ancien ministre plénipo- 
tentiaire ; ne a Liancourt, le 13 août 
1801 (décédé le 11 janvier 18'J3) ; ma- 
rié en août 1S33 à Marie-Gabrielle- 
Elisabetb du Houx ulécedue le 25 
avril 1875). 



Fils : 
LA ROCHEFOUCAULD {Gaston O 

de ), ministre plénipotentiaire ; né 

a Vienne lu 2 juillet 1831 ; marié 
le 20 août 187U à Emilie, née Rum- 
noi.D, H "" 1 de Delmar. — Pavillon La 
Rochefoucauld, a Biarritz (Basses- 
Pyrénées). 

LA ROCHEFOUCAULD | C te AlMERY 

dei, ne le 3 septembre 1815; marié le 
10 juillet 1871 a Henriette-Adolpliine- 
Humbertinc de *Maii.lv; dont: Ga- 
briel, né en 1870. — 93, rue de l'Uni- 
versité (VIL, — et ;Î3 de Verleuil, i-z 
\f= Verteuil-sur-Cliarente, ta Ruffuc 
(Charente). 

Deuxième Rameau 
DUCS D'ESTISSAC 

LA ROCHEFOUCAULD, DUC D'ES- 
TISSAC [A/r.randre-Svi.v.s-P.wi.-l'iw- 
Lippe-François de), né à Paris lu 20 
mars 1851 ; tils du duc Roger (succéda 
à Sun père) ; marié à Paris, le 18 jan- 
vier 1883, à Jeanne de*Rocuechouart- 
Mortemart, lille du M' 3 François de 
Mortemart (née le 8 juillet 1801). — 
28, rue Saint-Dominique (VII e ) — et 
£5 de Combreux, a Vitry-aux-Loges, 
fjî= ta ComljieuxiLoiretE 
enfants : 

LA ROCHEFOUCAULD (DE) : 1° 
Louis, nu à Paris, le 7 avril 1885 ; £o 
Pierre, né à Paris le 21 février 1887 ; 
3° Thérèse, nue à Combreux-Cochel 
le 19 octobre 1888 ; 4° Marie, née à 
Paris le 14 avril 1803 ; 5° Hélène, née 
a Meillant le 29 août 1890. 

SŒURS : 

la Rochefoucauld (Marie-Bm- 
gitte-Helene-Gexeviuve dei, née à 
Paris le 20 octobre 1857 ; mariée 
le 28 mai 1878 à Louis-Jean-Gvtave, 
C t0 de *Kergori.ay. — 2fi, rue Saint- 
Dominique (VII e ) — & de Deuiêcourt, 
Sj.F Lslrées-Deniécourt , éS Chaul- 
nes (Somme) — et £ de Canisy, EEJfF 1 
e^j Canisy (Manche). 

LA ROCHEFOUCAULD ( Pauline - 
Charloite-Josépuine de), née à Pa- 
ris, le 7 janvier 1859 ; mariée à Paris 
le 21 février 1881, au C t0 Werncr 
de*Mérode. — 25, rue aux Laines, a 
Bruxelles (Belgique) — etîîî de Lover- 
val, e Gouillet (Hainaut, Belgique). 

LA ROCHEFOUCAULD (Amélie- 
Jeanne-Joski'UINE-Marie de), née à 
Paris le 27 juin 1800; mariée à Pa- 
ris, lu 12 mai 1880, au O Iformann 
de *Merode. — 55, rue de Yarcnnc. 
(VII e ) — et Ê deTi'éloiijO |j- & 'fre- 
lon (Nordj. 



— G08 — 



LA ROCHEFOUCAULD (Hélène-T\iii- 

rèse-Philippine-Marie de), née à Pa- 
ns le 15 août 1805 ; mariée à Paris, 
le30dôccmbre l88G,àLouis de*Maillé 
de i.a Tour-Landry, duc de Plaisance. 

— 3, bouleoard Malesherbes (Vlll°) 

— et dà de la Jumcliôrc, s ]f= ta I.a 
Jumeliéro (Maine-et-Loire). 

mère : 

LA ROCHEFOUCAULD, D C3Se D re 

d'estissac (Juliette de), fille du O 
Paul dl *Ségur, néeà Paris, le 10 août 
1835; mariée à Paris, le 21 avril 1853. 

— 28, rue Saint-Dominique (VII e ) — 
et ES de Combreux, ;-; Vitry-aux- 
Lbges, \$= t=Ëj Combreux (Loiret). 

FRÈRE ET SŒUR DU PÈRE : 

Du mariage du grand-pore, le duc 
Alexandre-Jules (né le 22 janvier 1796, dé- 
cédé lu -21 avril 1S5U) avec Charlotte Des- 
soles (née le 17 juillet 1803, mariée le 

11 septembre 1822, décédée le 10 juillet 
IS&l : ' J 

I 

LA ROCHEFOUCAULD (O Ar- 

^/t«r-FRAN(;ois-ERNEST de), né le 1 er 
mai 1831 (décédé le22 juin 1888); marié 
le 18 septembrel85 1, à Luce de *Mont- 
bel (née le 10 juin 1835). — Pellevoi- 
si n, Kl |?= Pelle voisin, iâ Buzançais 
(Indre). 

Enfants 
LA ROCHEFOUCAULD I O JuleS- 
Louis-Ciiarles de), nu à Paris le 10 fé- 
vrier 1857 : marié le 2 juillet 1881 à 
JeanneLE Beef DE*Mc>NiGERMONT,iiée 
a Paris le 3 avril 1800 (décédée le 

12 niai 181)8) ; dont : Emmanuel, né 
à Paris le octobre 1SS3. — ^ de 
Poiriers, e ]$= Pellevoisin, ^ Bu- 
zançais (Indre). 



C te Jean- 
a Paris le 



^ LA ROCHEFOUCAULD 
Charles-Joseph de» , né 
3 lévrier 1805 ; lieutenant de réserve 
au 2 e hussards; marié le 21 avril 18S'J 
à Marie-Elisabeth-Laure Le Tonne- 
lier de*Breteeil ; dont : 1- Gaston, né 
a Paris le 25 avril 1803 ; 2° Fran- 
çoise, née à Paris le 25 octobre 1807. 
— 0-1, aoenue Marceau (VIII e ). 

LA ROCHEFOUCAULD (C tc Xarier- 
Ludovic-Philippe de), ne à Paris le 
21 octobre 1807; marié le 7 septembre 
1800 à Marie-Martbe-Marguerite-Isa- 
belle de Val de *Box.\eval, tille du 
M ,s de Boxneval et de la M'-\ née 
d'*Albuféra ; dont : Solange, née à 
Paris, le 12 août 1801. —40, rue La 
Boétiù (VIII e ) — et a Ilautot, E! Diep- 
pedalle (Seine-Inférieure). 

LA ROCHEFOUCAULD {Solantje- 
ihérèse-Albertine-Philomène de), 



née à Paris le 6 août 1850; mariée 
le 11 août 1870 à Emmanuel Le Dec, 
M ta de *Lh.i.ers.— 15, avenue Mon- 
iaigne (VIII e ) -ctû de Gravenclion, 
S ÎF à Notre-Dame-de-Gravenclion, 
ia Lillebonne (Seine-Inférieure). 

LA ROCHEFOUCAULD (LoiuM-Ma- 
rie-Pauline de;, née à Paris le 30 dé- 
cembre 1803; mariée le 10 mars lsss 
au C le Timolôon de *Bonneval.— 01, 
avenue d'Iùna (X\T'j — et Le Val- 
d'Avignon, :-: Chaumont-sur-Tlia- 
ronne, r.-; La Eerte-Saint-Aubin (Loi- 
ret). 

II 

LA ROCHEFOUCAULD [FélicUé- 
Pauli.ne-Marie de), née à Paris, 
le 3 décembre 1821; mariée, le 2'.) 
avril 1810, au C te Charles *Greffuliie 
(décédé le 27 septembre 1888). — 10, 
rue d'Astorg (VIII e ) — et û de là 
Uiviôre, es Thoinery (Seine-et-Marne). 

' FRKRE DU GRAND-PÈRE : 
LA ROCHEFOUCAULD (C te Fran- 
ÇOIS-JOSEPII-POLYDORE DE), né le 15 

mai 1801 (décédé le 15 avril 1855) ; ma- 
rié : 1° en premières noces, en 1812, 
à Rosemonde, B onne von dem Bussche- 
Hunnefeld (décédée en janvier 1847) ; 
en secondes noces, le septembre 
1852, à Marie - Christine, fille du 
M» de *Pracomtal. — 28, rue 
Saint- Dominique (VII e ) — et IÊ de 
Chàtillon-en-Bazois, é3 Tonnay-Cliâ- 
tillon (Nièvre). 

Fils du premier Itt : 
LA ROCHEFOUCAULD t C t0 Fran- 
çois- Marie- Clément- Ernest- Jules - 
Aymar de), ancien secrétaire d'am- 
bassade ; né le 20 décembre 1813; 
marié le 23 décembre 1867 à Adrienne- 
Gabrielle-Marie de Morgan de *Bel- 

I.OY. 

DEUXIÈME BRANCHE. 

DUCS DE DO U DE AU VILLE 

Souche : 

La Rochefoucauld (Louis de), marquis 

de Surgères (vers 1500), grand d'Espagne 

de P« classe au titre de duc de Doudeau- 

ville (Calvados) ; primog. en 1780; duc et 

pair de France, en 1814. 

LA ROCHEFOUCAULD, DUC DE 
DOUDEAUVILLE [O* Marie-Charles- 
Gabkiel- Sosihène de), né à Paris, 
le 1" septembre 1825; fils du duc Sos- 
thène (né le 15 février 1785, décédé le 
5 octobre 1801) et de sa première épou- 
se Elisabeth, née de*Monimorexcy-I.a- 
val (née le 18 août 1700 ; mariée le 1« 
février 1807; décédée le 27 juin 1831); 
succéda à son frère le duc Stanislas 



690 



|(né le U avril 1822, mort le 4 avril 
1887); ancien membre de la Chambre 
des députés, ancien ambassadeur à 
Londres ; bailli grand-croix de l'Or- 
dre de Malte ; marié : en premières 
noces, à Paris, le 16 avril 1848, à la 
peesse Yolande de *PouGNAC(née le 10 
novembre 1830, décodée le 10 mars 
1855) ; en secondes noces, à Belœil 
(Belgique), le 8 juillet 1802, à la 
peesac Marie de *LiGNE(née le 19 avril 
1813, décodée le 4 mars 1898). — -17, 
rue de Vurenne (VII e ) — & de Bon- 
nétable, El fj= ëi Bonnétable (Sarthe) 

— et Éà d'Eclimont, ra Gallardon, f>- 
Eclimont (Eure-et-Loir). 

ENFANTS DU PREMIER LIT : 
LA ROCHEFOUCAULD DE DOU- 
DEAUVILLE ( rofancfë-FRANÇOISE-MA- 

kie-Jui.ienne de), née à Versailles le 
20 juin 1819 ; mariée à Paris, le 5 dé- 
cembre 1807, à Charles d'Aluert, due 
DE *Luynes; veuve le 2 décembre 1870. 

— 51, rue de Vurenne iYll r ) — ÉÊ3 
de Dampierre, Kl f;= Dampierre, éS 
Laverriôre (Ouest), Saint-Rêmy-lôs- 
Cbovreuse (Orléans) (Seine-et-Oise) 

— el villa Luynes, à Cannes (Alpes- 
Maritimes). 

ENFANTS DU SECOND LIT : 
LA ROCHEFOUCAULD DE DOU- 
DEAUVILLE (V te C7u(/'/C'S-Marie-Fran- 
çois de), né à Paris le 7 mai 1803 ; 
marié à Paris, le 10 octobre 1885, à la 
peesse Charlotte de La *Trémoille (née 
à Paris, le 1!) octobre 1804); dont: 
Marguerite, née à Paris le auût 
18S6Ï — 17, rue de Vurenne (VII e ) — 
et ù\ de Bonnétable, Kl .$= Ëjg Bon- 
nétable (Sarthe). 

LA ROCHEFOUCAULD DE DOU- 
DE AU VILLE (El iaubeth-^l.\K\E-Vu.\>;- 
çoise dei, née à la Val lée-aux- Loups 
le 1 août 1805 ; mariée à. Paris, le 
26 juillet 1881, au P« Louis de *Li- 
gne. — 3, rue Darbet-de-Juuv (VII e ). 

LA ROCHEFOUCAULD DE DOU- 
DEAUVILLE, DUC DE BISACCIA (Ar~ 

mancf-FRANçois-JuLEs-MARiE de), né à 
Paris le 27 février 1870 ; sous4ieute- 
nant de réserve au 2 e chasseurs ; ma- 
rie leOjuin 1894àlaP« ssc Louise*RAD- 
ziwill; dont: 1° Hedwige, née à T J aris 
le 15 lévrier 1800 ; 2 U Sostliône, né à 
Pans le 20 juin 1807. — 18, rue Va- 
neau (VII e ) — et u la Yallée-aux- 
Loups, u-j }%= Chatenay (Seine). 

LA ROCHEFOUCAULD DE DOU- 
DE AU VILLE (A/a/'f'e-IlENRIETTE-FRAN- 

çoise-Amélie dei, née à Versailles le 
27 avril 1871; mariée le 27 juillet 1892 
a Henri, Duc d'*Hàrcourt, lieutenant 
au 8 e bataillon do chasseurs. — 17, 



rue de Varenne (VII e ) — et Éè d'Har- 
court, ra f?- Thury-Harcourt (Calva- 
dos). 

LA ROCHEFOUCAULD DE DOU- 
DEAUVILLE (O Edùuard-Vn.W^niï,- 
Marie dei, ne ù Paris le 1 lévrier 
1871; marié le 19 juin 1901 à Marie- 
Camille de *Colbert; dont: une fille. 

— 5, cité de Varenne (VIL, — £3 de 
Bonnétable, Kl ]:- iiéi Bonnétable 
(Sartliei — et ^3 d'Esclimont, EtGal- 
lardon, \f= Esclimont (Lure-et-Loir). 

frère : 

LA ROCHEFOUCAULD DE DOU- 
DEAUVILLE (DllC STANISLAS DE), né 

le avril 1822 (décédé le 4 avril 1887); 
marié à Paris, le 22 septembre 1853, 
à Marie-Adolphine-Sophie de *Coi.- 
ueut (née à Paris le 28 avril 1833). 

— 05, rue île Varenne (VIP) — villa 
La Rochefoucauld, à Cannes — et îîi 
de La Gaudinière, Kl La Ville-aux- 
Clers, ~J° au ûîî (Loir-et-Cher), ê§ 
Cloyes (Eure-et-Loir) et Freteval ou 
Pezou (Loir-et-Cher). 

TROISIÈME BRANCHE 
(La Rochefoucauld- Bayers) 

REPRÉSENTANTS ACTUELS : 
LA ROCHEFOUCAULD-BAYERS (M IS 

de). — 5, rue Maurice-Duval, à Nan- 
tes (Loire-inférieure). 

LA ROCHEFOUCAULD-BAYERS (C ,e 
François de), ■&, secrétaire d'ambas- 
sade en disponibilité ; marié à M" e 
*Armand. — 3, rue Franklin (XVI e ) 

— et É& de Fresnay, Kl fc- Plessé, ta 
St-Gildas-des-Bois (Loire-Inférieure). 



\ de 
lies 



LA ROCHEJAQUELEIN 
(du YERGIER dei. 

Poitou : De sinople, à la croix char- 
gent, chargée en cœur d'une coqu.Hl 
queutes vt cantonnée de quatre coqu 
'd'argent. 

Dkvisk : « Vendée, Bordeaux, Vendre ». 

VERGIER DE LA ROCHEJAQUELEIN 

(C tcsse Marie-Anne-Laurence du), ma- 
riée au C' u DE *RoCHECHOUART. — 31, 

rue Saint-Dominique (VIP). 
LA ROCHELAMBERT(de). 

A U V i: R G n E : 
D'argent,au che- 
vron d'azur ; uu 
chef de gueules. 

LA ROCHE- 
LAMBERT - 
MONTFORT 
(M iso D ,c de), née 

DE THELLUSON. 

— 10, rue du 
Cirque (VIII e ), 



' 




;. ; , 




./ 


^ 



700 — 



— tj .1 Esternay, ra fe= & Esternay 
(Marne), - et Û do la Rochelambcrt 
Eip=Saint-Paulien (Haute-Loire). 

LA ROCHE-LAMBERT-MONTFORT 

(M ,s de), et M ise , née de MSouthiller- 

!.'"* v !Vm,- — fj > rue Fràdérie-Uas- 
tiat (\ III e ). 



tesauM 



LA ROCHE MACÉ (de). 

BRETAGNE : De 

gueules, à trois 
rencontres de cerf 
d'ur (ahas : daims); 
au chef cousu d'a- 
zur, chargé d'une 
c roi m engrêlée 
d'argent. 

Timbre : Cou- 
ronne de Marquis. 
Devise : « Inter 
aspera mitis », 
LA ROCHE MACÉ ( M<iurice-C\\\u.- 
LES-ClÉMENT, C u DE), chef (lu nom et 

d'armes ; 



Ifl 



^clioservierc ta f; Rochcserviôre. 
Êâ Montajgu (Vendée). 



LA ROCHÈRE (GUIOTde'. 



//o/-. 



f o/% a fro/s perroquets de ai/m, de 
becques, membres et colleté» de gueules. 
LA ROCHERE (MÉDÉRIC GuiOT DK), 

chel d'escadrons an 7 U cuirassier* — 
2, place Monccy, à Lyon (Rliône) — 
et à l'IsIe-en-Jourdain (Vienne) 



no le 29 juin 1852 ; marié 
en lH.'Jà Marie-Louise de Yrigoyen; 
dont : l u Marie-Thérèse, née en 1880; 
2 ,J ltaymonde, née en 1883; 3 U Fran- 
çois, né en 1888. — & de la Roc.'ie, 
El f;- Couffé,é§ Ancenis (Loire-Infé- 
rieure). 



LA ROCHE D'OISY (de). 



1ÎRET A G N E ET 

Champagne : D'a- 
sur, au checron 



i.JAJ 



d'or, accompagné 
eu chef de deux 
larmes d'argent et, 
en pointe, d'un lion 
d'or ; a u chef 
d'hermines. 

Supports : Deux 
lions. 



LA ROCHE D'OISY (C'-e GabrIELLE 

de), née de La Roche d'Oisy.— 20, rue 

Chaptal iIX L i. 



LA ROCHE SAINT-AN- 
DRE (de). 

Bretagne: De gueules.à trois roquets 

(ou fers de lunée) rompus d'or. 

LA ROCHE SAINT-ANDRÉ (O DE). 

— â de La Gracière, El ÎF *â la 
Mothe-Acliard (Vendée). 

LA ROCHE SAINT-ANDRÉ (C te Ed- 
mond de) et O*», née du *Fougeroux. 

— ïi de La Forêt, l-j ]y- M la Mothe- 
Achard (Vendée). 

LA ROCHE SAINT-ANDRÉ (ALEXAN- 
DRE de). — éÊ de la Garde, pai Ro- 
cheserviôre (Vendée). 

LA ROCHE SAINT-ANDRÉ (Gabriel 



LA ROCHÈRE (du THEIL 





Poitou: D'or, au 


iSSlRpBii 


chef d'azur, auliun 
de gueules, armé, 


."-^"^V -r "-■ 


lampassé et cou- 


^WiflPh 


ronne d'argent, 

broc h a ut sur le 




tout. 

Supports : beux 

lions. 

Voir nos 
précédentes 




éditions. 



LA ROCHETHULON (THI- 
BAUD de'. 

Beaujolais, Charolais, Maine, Poitou, 
Bekki : D'argent, au checron d'azur, 
au chef du même. 

LA ROCHETHULON (M iâ de). — 10, 

boulevard Flandrin (XVI e ) (p.-à-t.j 
— & de Beaudiment, s fc= ^ Chà- 
tellerault (\ ienne). 

LA ROCHETHULON *Le Général C" 
F.) 0. #, général au cadre de ré- 
serve, veuf do M 11 '-' Charlotte-Marie 
de Ladoucette. — 13, boulevard La 
Tour-Maubourg (VII e ) — ê de Pé- 
rassay, :-: [5= Sainte-Sévère, éâ Ur- 
ciers (Indre) — et ^ de Clémery, ta 
\if Nomény ( 1 kil.i, gg Pont-à-Mous- 
son (Meurthe-et-Moselle). 

LA ROCHETHULON (C le GEORGES 

de), députe de la Vendée, et C**** 
née de *Las-Cases, dont Jean. — 
Mêmes & ÊÊâ. 

LA ROCHETHULON (C lesse He.NRY 

de), née de *Goulaine. — 58, rue de 
Varenne (VII e ) — et & de La 
Rochechevreux, si f;~ Prissac, ë3 

Ciron tlndre). 

LA ROCHETHULON (C t8 Ouvikr 
ni:), et O'** 8 , née des *Colriiis. — 
15, rue La3-Cases(VU e ) —et Ê d,. Lu 
Rochechevreux, si f;- Piissue èâ 

Ciron | Indre). 



701 



LA ROCHETHULON (M i£0 DE) , née 
pk Rondy. — 53, rue Pierre-Charron 
(VIII e ) — ctÉÊ ileBlaiidiiuent,Elf5=£â 
l.a Trieherie (Vienne). 

LA ROCHETHULON (C tc et C te39c DÉ). 

— lîi, boulevard Suehet (XVI e ). 



LA ROCHETOLAY («le). - 
Voij. H ORRIC. 

LA ROGHETTE [de\ 
Bretagne: De gueules, à trois haches 
d'urgent. 

LA ROCHETTE (B on EMMERAN DE), 

ci li°" nc , née Isi.i: de *Beaixhaine.— 
Au luit Hikonik, E j£= É=3 Le Croisic 
(Loil'C-Inlélieure). 



I 



LA ROCHETTE {de). 

Auvergne : D'a- 
zur, à la fasce 
d'or, accompagnée 
de trois étoiles 
d'argent, 2 et I. 



BRANCHE AINEE. 
LA ROCHETTE 
DE ROCHEGON- 

DE (< : ,e François- 
Achille- Henri 
de). — & de la 



m:- 



\*H 



BESSON DE LA ROCHETTE (Marc- 
Pierre-Régis de) et M'" v , née Anne 
de JulliendeVilleneuve; dont: l°Ma- 
deleine, née le 10 mai 1895 ; 2° Jac- 
ques, né le 12juin 1890:3° Paul 
le 19 septeinbr 
sf-^i Lapte 



L'C 

1900. — 8Ê5 de Lapte, 
Haute-Loirei. 



Rochette, par Villeneuve-d'Allicr, Kl 
]i= Lavoûte-Chillac, ta Brioude <Hte- 

Loirci. 

LA ROCHETTE DE ROCHEGONDE 

(Emmanuel -Hyacinthe- Eernand de), 
lieutenant au 139° d'infanterie. — 
Aurillac (Cantal). 

DEUXIÈME BRANCHE. 
LA ROCHETTE DE BEAUCASTEL- 

mercurette (Jean de), contrôleur 
des Contributions directes. — 51, rue 
Mo/ige ( Y'). 

TROISIÈME BRANCHE. 
LA ROCHETTE D'AUGER (V t0 Jo- 

sei'ii de). — £) d'Auger, commune de 
Manglieu, zn |5- ê3 Vie -le -Comte 
(Puy-de-Dôme). 

LA ROCHETTE de BES- 
SON DE). 

Velay, Auver- 
gne : I/a;ur, à 
la fasce d'or, 
accompagnée en 
chef d'un crois- 
sant du même, et 
en pointe d'une 
mon tag ne de six 
rochers aussi 
d'argent. 

Supports : 
Driu lions. 



|P»1 



RM 



LA ROCHETTEiMOREAU 

DE 1 . 

D'a;ur, ati cheeron d'or accompagné 
en chef de deux canettes au naturel et, 
en pointe, d'un croissant d'aryent. 

LA ROCHETTE (B onne DE), HeC DE 

*Girardin. — 11, rue d'Argenson i VIII e ) 
— et â de la Rochette, Œ] ^" Melun, 
âH Dammarie-les-Lys (Seine-et-Mar- 
ne). 

LA ROCHETTE (B on Armand DE) et 

B°" ,le , née Bûcher. — 11, rue d'Ar- 
genson (V1I1°) — et même êêi. 



LAROCQUE-LATOUR(de). 

Guyenne : Écartelê : aux 1 et 1 de 

gueules, à la tour carrée et crénelée de 
trois pièces d'argent, oucerte et maçonnée 

de sable. ; aux 2 et 'à d'azur, à trois bandes 
d'or. 

LAROCQUE-LATOUR (C t0 DE) et 
C tc3àc , née de Mony-Coi.chen, dont 
trois entants. — Foritenay-le-Comte 

(Vendée). 

LAROCQUE-LATOUR (V te HENRY DE) 

et V tcsse , née de *Cugna/:. — îlj de 
Crainalié, :-: &S La Jarrie, J>= Salles- 
sur-Mer (Charente-Inférieure). 

LAROCQUE-LATOUR [B on DE) et 
B on " c , née de *La Roche-Saint-André. 
— ÊÊâ de la Garenne, 3 f;- ei5 Champ- 
Saint-Père (Vendée). 



LA ROCHE-YAUNAC {de). 

Écartelée : d'argent et de sable, à 
l'aigle éployée de l'un en l'autre. 

LA ROCHE-VAUNAC (M"" DE), née 
Marie de Vachon; veuve de N... de 
La Rochk-Vaunac (décédé le 1!) juil- 
let 1890); dont : Alice, veuve, le 31 
mai 1898, du colonel Louis Di:i «xiuit. 
— jês de Vaunac, El ]}- &H Yssin- 
geaux i Haute-Loire). 



702 — 




LAROCQUEouLA ROQUE 
(de). 

Le Carladez, 
Haute Auver- 
gne : D'azur, a 
deux lévriers af- 
frontes, et col- 
letés d'argent ; 
au chef du mê- 
me, à trois j-uis 
d'échiquier de 
sable. 

Devise : « Deo 

cero et liunori ». 

LA ROCQUE DE SÉVÉRAC DE LA 
TOURETTE iFÉLIX, C"' DE), 1 ieutcnanl- 

colonel d'artillerie en retraite, cbef 
de nom et d'armes. — Clermont-Fer- 
raiid i Puy-de-Dûine). 
1 rère : 

LA ROCQUE DE SÉVÉRAC DE LA 
TOURETTE (Le Général C te JEAN- 

Pierre- Raymond de), C. #, >$*, né le 
13 août 1811, et C tesse , née Anne- 
Marie-Clémence-Adèle Sollieu; dont : 
1° Anne-Marie, mariée à Augustin 
Sépulchre, directeur (les mines d'Ho- 
niécourt (Meurthe-et-Moselle); 2° 
Raymond, lieutenant au 01 e d'in- 
fanterie ; 3° Pierre, élevé à l'Ecole 
spéciale militaire; 4° François; 5° 
Elisabeth ; (> ù Louis ; 1° Marguerite ; 
<S u Edouard. — 21, rue Desburdes- 
Valmore (XVI e ). 



LA ROMAGERE (LE 
GROÏNG de), 



lu 



i;< 



snais, Auvergne : Dar- 

gent, à trois têtes de lion, arrachées de 

gueules, couronnées et lumpùssées d'or. 

LE GROING DE LA ROMAGERE 

(C" i el <"- c "% née d'*Acoult.— Place 
Sainte-Marie, à Moiitiurou — et & de 
la Romagère, :-: f.- Saint-Sauvier, 
éS Treiiriiat (Allier). 



LA RONCIERE le NOU- 
RY 'CLEMENT de), 

France: D'azur, 
au chevron d'or, 
accompagné c n 
chef de deux étoiles 
d'argent, et, en 
pointe, d'une co- 
lombe du même, 
tenant en son bec 
^U une branche d'oli- 
vier de sinople; au 
chef d'or, chargé 
d'un senestrochère 
</c gueules, et au 
canton se'nestrc de gueules, chargé d'un 
casque de dragon d'or, à la oisière de 
Subie. 

LA RONCIERE LE NOURY (M lle 




Marguerite de). — 38 bis, rue do la 
Petite-Cité, à Evreux (Mure) — et Û 
de Craconville, [_-] \y- tJj Evreux (G 
kil.) (Eure). 



LA ROQUE {de). 

Languedoc et Vivarais : D'or, à un 
cœur de gueules auquel sont attachées 
en pointe, par deux cordons du même, 
deux pommes de pin de sinople ; au chef 
cousu d'argent, chargé de trois mouche» 
a miel de sable. 

.Supports : Deux lions. 

LA roque |B U " Jo.sl;ph de). — tîîdes 
Près, El tr.-2 Sarras (Ardôche), ]y- de 
Sarras (Ardécbe). 

la roque (B on Adhémar de) et 
B oailC , née Fournier. — Même adresse. 

la roque (Yolande de), mariée à 
Raymond Dufeaut de Saint-Etienne, 
*, capitaine commandant au 5 e chas- 
seurs. — Neul'chàteau i Vosges), —et 
même âà. 

la roque (Le Général Paul ve,, 
G. (). #, général de division de ca- 
valerie en retraite. — Même ÊÊi. 



LA ROQUE DE M ON S (de)- 

Périgokd : De gueules, à un lion leo- 

pardé d'or, sur une montagne de sinople. 

LA ROQUE DE MONS (M iie DE). — 

Ê de Lubeck, El Jy= le Bouscat, êS 
Bordeaux (Gironde). 

LA ROQUE DE MONS (C ,e8Se DE). — 

Éà de l'Hurbe, l-j fe= é§ Saint-André- 
de-Cubzac (Gironde). 



LA ROULIÈRE {de).— Voy. 
CHEBROU- 



LA ROULLIERE (BROS- 
SIER de'. 

Lyonnais : D'azur, à un mont d'or, 
sommé d'une tour d'argent ; au chef d'or, 
cha'rgé de trois trèfles de sinople' 

BROSSIER DE LA ROULLIERE (AU- 
GUSTE). — Êûâ d'Anthon, ^-Jf.i-t^l'ont- 
de-Chérui (Isère). 

BROSSIER DE LA ROULLIERE 

(B 0,me ), née Bavo.n de Libertat. — £l 
du Pavillon, El $= Chevagnes (Al- 
lier). 

BROSSIER DE LA ROULLIERE (B OD ) 

et B 1 """', née Pinet de Maupas. — ta 
de Vertrieu, S la Balme, f'.- «3 La- 
gnieu (Isère) — SÎ3 l;i Boulic, [-:] 
Cbevagnos, t-i3 Tbi.ul (Allier) — el 2, 
rue Mas.sena, a Lyon (Rhûne). 



703 



LA ROUSSELIÈRE (de). — 
Voxj. MAJOU 



LA ROUSSERIE (ANDRE 

DE). 

Corrèze : De gueules, à trois Jlanchis, 
2 et 1 ; au chef cousu d'azur, à trois 

études, 1 et 2. 

ANDRÉ DE LA ROUSSERIE (Louis), 

conservateur des hypothèques, et 
M" 10 , née Marie-Lise Pasteau. — No- 
gent-sur-Seine (Aube). 

ANDRÉ DE LA ROUSSERIE (GaS- 

tuni, receveur des domaines. — Li- 
iniières (Cher). 



is, veuf de la M i3 °, née Edith- 
net Tilgiiman (de New- York) 



«LAN- 



LA ROUSSIERE 
GLOIS de>. 

BllEl 

gueule 
sinuple. 

LANGLOIS DE LA ROUSSIERE. 

10, rue Royale, à Nantes (Loire-In 



une : D'art 
barbée* d\ 



'nt, a trou 
sable, et p 



nnti 



s de 
s de 



LAROUZIERE de BEGON 

DE. 1 . 

Kouergue : D'azur, à trois roues d'or; 
au chef d argent, chargé d'un lion pas- 
sant de gueules. 

BÉGON DE LAROUZIERE (O et 

C' CSic Gaston de). — 40, boulevard de 
Courcelles (XVII ). 

BÉGON DE LAROUZIERE (M u Henry 
de) et M'~ , ne Uaynauu ni; Montlo- 
sier. — eûa des Hoches, E3 J^=Pontgi- 
baud (Puv-de-Dôme) — ^ de llan- 
ilanne, ;-: fc- Saint-Amand-Tallende 
fPuy-de-Dônie) — et 71, rue d'Anjou, 
a Versailles (>Seine-et-Oise). 

BÉGON DE LAROUZIERE (C tc L.- 

C.-L. m ,'i, capitaine au l*»U d'infante- 
rie, et C tcssc . — Besançon (Doubs). 



LA ROZIERE (de). 

Piémont : D'ar- 
gent, au chêne de 
ai no pie, chargé de 

d e u x ép é e s (/ e 
gueu les posées en 
sautoir ; en chef, 
deux étoiles d'a- 
zur, et, a dextre 
et à sé/iestre, deux 
Jleurs de lis d'à z ut: 

Devise : « Lilia 

sernper et armes et 

torde ». 

LA ROZIÈRE (Eugène-Lucien Car- 
let, M" de), né le 17 janvier 1808 à 




dont deux enfants (jumeaux r — 4, 
villa Dupont, rue Peraolése, ~E 
518.30 (XVI«). 




LARRARD-LARA (de). 

Guyenne: Parti : 
au 1 d'argent, au 
chevron d'azur, 
ae compagne de 

trois co'juilles de 
sable, posées deux 
en chef et une. en 
pointe; au chef 
d'azur, chargé de 
truis têtes de loup 
d'urgent; au ï, 
d'or, auchecronde 
gueules, accompa- 
gné en chef de deux merlettes de saule, 
et, en pointe, d'un pin de sinople. 
Supports : Deux lions. 
Devise : u A'o de reyes si 7iu ellos de 
nos r>. 

LARRARD-LARA (V te Charles-Lau- 
rent-Luduvic de), né le 2 lévrier 1818 ; 
et V tesse , née Marie-Nathalie de *Mo.n- 
taudon. — £i de Monrepos-les-Ruses, 
Z£l pF t-.4Î Libouriie (Gironde). 

LARRARD-LARA (M"° DE). — £â de 

Caubourg, H |;= Mirambeau, t5 Jun- 
zac (Charente-Inférieure). 



D', 
de d 



LARRIVIEREJUDDE de). 

<< l'ancre d'argent, accostée 
'toiles du même. 

JUDDE DE LARRIVIÈRE (FerNANd) 
et M" , liée DES CoUItTIES DE BESSY. 

— Ê des Gourdins, i-i Blasimon, fe= 
Sauveterre, t-.-j Castillon (Gironde). 




Espagne : Béarn 
Parti : au 1 d'a- 
zur, ù trois pals 
d'argent, qui est 
du Lait; au 2 de 
gueules, a cinq 
cotices d'or ; écar- 
telé d'argent <i un 
lion de sable, armé 
et lam passé de 
gueules, oui est 
Lustrac^illiuiicedu 

XV siée' 
Armagnac : Ecartelé : aux 1 et 4 de 

gueules, et trois bandes d'argent; au 2 

d'azur, au lion (/'<</•; au 'à d'argent, à 

trois épieu.c de sable. 
Supports : Deux lions. 

LART DE RIGOULLIÈRES (M M DE), 

B 0,, deBascon ktde Saint-Oauuel, né 
le 14 février 1822, décédé et M ise , née 
Marie de Lauat de Savionac de Mon- 



704 — 



clairon; dont: 1° Arnauld, M is de 
Lart de Rigoullières, chef de nom 
et d'armes, marié à Jeanne de *Bou- 
ville; 2- Madeleine. — & deTizac,E! 
f^= éâ Cavignac (Gironde). 

LART DE BORDENEUVE (B°' ine D ro 
de). — êù do la Perrière, H ^= ëH 
Beaugency (Loiretj. 

LART DE BORDENEUVE (B on GAS- 
TON' de) et B"" ;,u , née Marie-Louise 
de Pierres. — Même é&. 



LARTIGUE {de). 
Armagnac : De gueules, au lion d'or, 
lampassé et arme de sable. 

lartigue (Alphonse de) et M me , 
née de *Bourrousse de Laffore. — ùi 
de la Salle-d'Auzun, a p= éê3 Mezin 

(Lot-et-Garonne). 

LARTIGUE DE GOUEYTES (B on DE) 

— 13, rue Velane, à Toulouse. 

LARTIGUE DE GOUEYTES (BER- 
NARD de). — Même adresse. 

LARTIGUE (B°" M. -II. DE), G. O. #, 
général de division en retraite, et 
B""" u , née de Sai.es de Bannières. 

— 1, rue de Tounis, à Toulouse 
(Haute-Garonne). 

lartigue (de). — t& de Faudade, 
ra J;;~ Lévignac , ê§ Merenvielle 
(Haute-Garonne). 

lartigue (Henri de), et M mc , née 
Girangy de Claye. — Ê3 de Marie, 
:-:]. Clairac, tS Tonneins (Lot-et- 
Garonne). 



LARTURIERE' LA HUPPE 
de)- 

Normandie : De 

yueules, ctu paon 
d'or passant. 

Dévisse : « Vir- 

tus ». 



$1 x% 



LA HUPPE DE 
LARTURIEREiEr- 

nest - Emmanuel 

^* niond-Jules et de 

Marie-Augustine-Stéphanie de Pen- 
nart ; marié a Louise de *France ; 
dont : Jean-Joseph, né en 1877. — & 
du Houx, [-] j?" tJi Mortain (Manche) 
— et & de la Douëtle, r-j fs~ Brecey, 
i^il Avranchcs (Manche). 




LA RUE de MAREILLES- 
GRIGNAN (de). 

Champagne: D'a- 
zur, au chevron 
d'or, accompagné 
de trois losanges 
d'argent, poses 2 en 
chef et 1 en pointe. 

Provence :Ecar- 

télé : au 1 d'azur, 
au c/tecron d'or, 
accompagné en 
chef de deux croix 
de Jérusalem et en 
pointe d'une rose d'argent, qui est du 
Grignan; aux 2 et 3 d'azur, au c/tecron 
d'or accompagné de trois losanges d'ar- 
gent, 2 en chef et 1 en pointe, qui est La 
Rue de Mareilles-Grignan ; au 1 d'azur, 
à trois abeilles d'or, qui est de Barberin- 
Barberine. 

LA RUE DE MAREILLES-GRIGNAN 

(M lle de), mariée au L> Antoine de 
*Barberin. — Hôtel de Grignan, a 
Aix — ÉÊJ de Grignan, H Istres (Bou- 
chos-du-Rhôhe; — et& de Mareilles- 
le-Vi^an, E! leVigan (Gard). 



LA RUE du CAN. 

Touraine : D'azur, au c/tecron d'or, 
accompagné de deux roses d'argent en 
chef et d'un cerf {on ekeoreuil) passant 

du même, en pointe. 

LA RUE DU CAN (B 0:1 de), et B 01 '" a , 
née *Brossaud de Jutgné. — 10, rue 
d'Aguesseau, à Nantes (Loire-Inté- 
rieure) — et âà de la Filonniere, a 
fë= Luynes, eëi Fondettes (Indre-et- 
Loire). 



LA RUÉE (de). 

Bretagne : D'argent, ci trois branches 
de feuilles de rue de sinople. 

LA RUÉE (C ,e Auguste de) et C teâse , 
née nr: Lambert de *Boisjan. — êCs de 
Castellan, :-_j la Gaeièly, ë& Redon 
(Morbihan). 

LA RUÉE (V te3 " DE ^ nee D uVERfiF.U 

du Cuy. — ÉÊ3 du Préclos, ra fi^ Ca- 
rentoir, rJi Redon (Morbihan). 

LA RUÉE (de).— ù\ de la Mauvière, 
H Géveze, f;= Ronhllé, ta Rennes 
(Ille-et- Vilaine). 

LA RUELLE (de). 

Lorraine: D'a- 

zur, éi une patte 



181 0k El) 




de lion arrachée 
d'or, armée de 
gueules; au chef 
d'aryen t, chargé 
de trois tour- 
teaux de gueules. 

LA RUELLE 

(OLéon de) et 

(Jtesso n00 DE 



705 



♦Montesquiou-Fezensac. — 7, quai 
Voltaire (VII e ) — <& «lu Moulin-Hen- 
riette, ei^êS Sainte-Pazanne (Loire- 
Inférieure) — et à Ker-Mahrattè, es 
[F éS Pornic (Loire-Inférieure). 

LA RUELLE (V te PaEL DE), f î 1 S des 

précédents. — Mêmes adresses. 

LA RUELLE (M'" e DE). — 11, rue 
Sainte-Sophie, à Versailles (Seine- 
et-Oise). 



LA RUPELLE (BOUCHER 



C 1 1 A M P A (1 N lî 

Ho U RGOG N E : 

D'argent, à trois 
ecreoisses de gueu- 
les posées en pal, 
2 et 1. 

Supports: Lions. 

Famille « extraite 
de noble race, et 
d'une noblesse bien 
antique ». Arrêts du 
s par d'IIozier [Ar- 
VI" registre). 




morial gênerai 

BRANCHE AINEE 
LA RUPELLE (O PiERRE-MaRIE- 

Amable - Alphonse de), chef de nom 
et d'armes; né en 1801; lieutenant au 
G e cuirassiers. — Sainte-Menehould 
(Marne). 

Frère et sœurs : 
LA RUPELLE (V e LoUIS-SlMON- 
L.vurent de), ne en 1805 ; marié le 
10 juillet 1901 à Jeanne de*Mauande, 
dont : Gity-Marie - Louis - Charles - 
Henry, ne ie 20 juin FJ02. — 50, rue 
de Monceau (\ 111-). 

LA RUPELLE (MARIE- HenRIEÏTE- 

Françoise de), née en 1858; mariée 
à Maurice *Le Breton V e de Van- 

XOISE 

LA RUPELLE ( Claire-Josépuine- 
Fuançoise de), née en 1859. 
Mère : 
LA RUPELLE ( C'« 3U V vo ALBERT- 

Henry de), née Charlotte-Camille de 
*Tascher. — 22, rue d'Artois (VIII e ). 
Oncle : 
LA RUPELLE (V t0 CuarlesT'aUL- 

Emile de), chevalier d'honneur et 
dévotion de l'ordre de Malte; ancien 
magistrat à la Cour d'appel de Paris; 
né le 13 août 1829: marié àM Uû Emilie- 
Françoise-Augustine Passerat de 
*Silan.s; dont: 1" François (qui suit); 
2° Marie-Charlotte-Kmilie, née le 
5 novembre 1871; 3" Geneviéve-Augus- 
tine-Amelie, née le 21 octobre 1873; 
4° Louis-Charles-Emmanuel-Marie, né 
le décembre 1875, auditeur à laCoui' 



des Comptes. — 5, rue de t'Unioer- 
sitè (Vil') — et ÊÊ5 de Vermot, El |î= 
d'Ilun-lts-Places, ta Brassy-Garco- 
gne (Nièvre). 

Cousin germain : 
LA RUPELLE (V tB ArTUS-ErNEST- 
Marie-François de), lils aine du 
précèdent; ne le 19 juillet 1807; 
capitaine d'infanterie breveté au 72 e de 
ligne ; et Y 1 " 30 , née Isaure-Louise- 
Marie de Cuastenet de *PuysëGUR; 
dont: 1° Anloinette-Pauline-Marie- 
Joseph, née le 2:3 septembre 18!)2; 
2 Ù Marguerite-Marie-Joseph-Alphon- 
sine-Emilie, née le 30 juin 189-1; 
3° Jacques-François- Antoine-Marie-Jo- 
seph, ne le 18 octobre 1890; 4° Cé- 
cile, née en 1899; 5° Françoise, née 
en 1901. — 11, rue Lus Cases (VII e ) 
— et a Amiens (Somme). 

BRANCHE cadette 

LA RUPELLE (Marie-Henry de), né 
en 1838; veuf de M Uo , née Antoinette 
des Mares de ïrébons. — ûîâ de Cer- 
vets, El \} - ta Troyes (Aube). 
F niants : 

LA RUPELLE (MarIE-RûBERT de), 
né en 1804 ; marié en 1893 à Jeanne 
de *Perthuis. — Tours (Indre-et- 
Loire). 

LA RUPELLE (Marie-Edmond DE), 
né en 180-1; frère jumeau du pré- 
cédent; marié en 1895 à Edith de 
Damoiseau ; dont : Françoise, née en 
1899. — â de Montchevreuil, :-J p= 
Chaource (7 kil.), tS Jeugny (12 lui). 
(Aube). 

LA RUPELLE (Marie-An'TOINETTE- 
Charlotte dei, née en 1809; mariée 
en 18!)7 a Henry, M' 3 de *GermaY de 
Ciui ontaixe; dont : Marie-Antoinette, 
née en 1898; Philippe et Jacques (ju- 
meaux), nés le 25 juillet 1900. — Éà 
de Cervets, El f>- Tioyes (Aube). 



LARY de LATOURWe). 

Gascogne : D'azur, au pal d'or ac- 
costé de quatre cergettes de sinople; au 
chef d'argent^ chargé de trois corneil- 
les de sable, becquées et, membrées de 
gueules. 

Timbre : Couronne de Comte. 

Devise : « Durum patientiu J'rango ». 

LARY DE LATOUR (C te DE), chef do 
nom et d'armes. — f£î do La Tour, 
czi Fleurance (Gers). 

LARY DE LATOUR (M mo DE), née 
DE*T()IT.«)i:SE-l,AETREC.— Aucll((ieis). 

LARY DE LATOUR (M \n n:-.lnsi:ril-Mi- 
CHEi.C u 'Dic), né le 30 avril 1870; marié 
à M lle Helene-lda Thiel (de Buea- 



15 



70C — 



rest); dont : Pierre-Marie, né le 31 
août 1899. — Villa Louise-Marie, 
41, rouie de Grasse, à Cannes (Alpes- 
Maritimes). 



LA SABLIERE (de). 

Lyonnais : D'a- 
zur, à la bande 
d'or, accompagnée 
de deux branches 
de lis d'argent. 

LA SABLIÈRE 
(M"' c de), née de 
*Kerret. — dû de 
LanniroiijElfj^tâ 
Quimpcr (Finis- 
turc) 

LA SABLIÈRE (M me GEORGES DE), 

née *Harscouët de Saint - George ; 
dont : 1° Marie-Thérèse, née le 23 
mai 1891; 2° Cari, ne le 20 avril 1895; 
3° Madeleine, née le (j mars 1898. — 
Villa de Keranna,68, quai de l'Odet à 
Quimper — et Ê& de Boutiguéry, E 
\f= Bénodet, eâ Quimper (Finistère). 




LA SALLE (de). 

Guyenne : D'or, à six annelets de 
gueules poses 'S, 2 et 1 ; au c/ief d'azur 
chargé d'un oiseau d'or. 

la salle (B°" Georges de) et B oimc , 
néeDE*GiMEL. — éêj de Beaurin, Eif£= 
Saint-Aubin-Cliâteauneuf, éâ Joigny 

et Villers - Saint - Benoit - Yonne 
(Yonne). 



LA SALLEl.COLLINET de). 
Lorraine : Ecart clé : D'azur, à un fleu- 
ret d'argent garni d'or nus en pal. 
Timbre : au tortil d'argent, orné de 

ses lambrequins aux émaux de Vécu. 
Cuivre : le fleuret de Vécu. 
Supports : Deux lions. 

COLLINET (_> DE LA SALLE 

(Henri-Alain), #, chef de nom et 
d'armes; ne le 4 juin 1819; veut' 
de Marie Guilhem de Pothuau (dô- 
cédée le 7 juin 1899). — £â de Sainte- 
Marie, [-1 f;- t^i Vieil- salin (Bel- 
gique,. 

enfants : 
COLLINET V tc DE LA SALLE 

(Henri-Marie-Armand), né le 12 jan- 
vier 187G, marié le 1" juillet 1002 à 
M u "'' Marie-Thérèse-Eudoxie Guéhe- 
neuc de Boisuue. — 18, rue de Ma- 
rignan (VIII) (p.-à-t), — et îù du 
Breuil, L-] ]y ^ Cour Cheverny 
( Loir-et-Cher]. 

COLLINET DE LA SALLE (MaRIE- 

THÉRÈsjE),née le 14 mars 1878; mariée 



à Gaston Martin de*Maroi.i.es, lieute- 
nant au 2 e hussards, à Senlis (Oise). 
— et ûîî de la Itozelle E \ï- && Cel- 
lettes (Loir-et-Cher). 

COLLINET DE LA SALLE (Ma- 
thilde), née le 18 janvier 1879; ma- 
riée au V lc Albert df. *Sars.— & do 
Bellebranche, El Bouëre (Mayenne). 

COLLINET DE LA SALLE (MARGUE- 
RITE), née le 8 avril 1887. 



LA SALLE (de) 
GRIX. 



— Voy. LE 



LA SALLE (RIPOUD de). 

Bourbonnais : D'azur, à la J'asce d'ar- 
gent, accompagnée en chef de deux 
trèfles, et en pointe d'une étoile, le tout 
d'argent. 

RIPOUD DE LA SALLE (Henri), né 
le 30 décembre 1827, marie le 28 dé- 
cembre 1875 à Marguerite de*Massol 
de Rebetz, dont : Alice, mariée le G 
lévrier V.)Q0 à Raymond de La Barge 
de Certeau. 



LA SALLE 
MAURE (de). 



de ROCHE- 




Béarn, Auver- 
gne, Champagne : 
Ecurtelé : au 1 d'à- 
sur, à trois che- 
vrons brisés d'or ; 
au '2 d'argent, à la 
bande de gueules 
accompagnée de 
six merlcttes de 
sable; au '6, parti: 
au A de gueules, à 
trois fastes d'or ; 
au 15 d'azur, au château à trois tours 
d'argent; au l, parti : au A d'azur, à 
trois bandes d'argent, au chef du même 
chargé de trois étoiles de subie ; au B 
d'azur, à trois coquilles d'argent et au 
croissant du même en abîme. Sur le 
tout : de gueules, à la tour d'argent 
donjonnec de deux pièces, soutenue de 
deux troncs d'arbres écoles et déracinés 
d'or passés en sautoir, et au-dessous 
d'un croissant d'argent. 
Timbre : Couronne ducale. 
Supports : Deux lions couronnés te- 
nant une bannière. 
Devise : « Que sien toustem ligat 



amale ». 
Cri de 



guerre : 



Sa lia 



LA SALLE DE ROCHEMAURE, DUC 
DE LA SALLE (Louis-Fixix, C" ni;). 
G. 0. >£ ►£< (Saint-Grégoire, Isabelle, 
etc.), chambellan de Sa Sainteté ; ne 



707 



en 1850; marié en 1882 à Marie de 
*Forceville; dont : Mme-, néon 1883; 
Robert, ne en 1881; Gérald, né en 
1885. — En leur Hôtel, 21, rue de VU- 
nicersitè (VII e ) — «fc de Rochemaure, 
a \^ Lanoljre (5 kil.), ë& Bort (3 kil.) 
(Cantal). — & de Clavières-Ayrens, 
h Ayrens (2 kil.), ʧ Nieudan-Saint- 
Victor (0 kil.) — Aurillac (12 kil.) 
— et Le Doux, S Aurillac, ]}~ ^a Le 
Doux-Yolet (1 kil.) (Cantal). 



LA SALMONIERE 'GO- 
GUET de). 

Poitou : D'azur, au croissant d'or> 
accompagné de trois coquilles de même- 

GOGUET DE LA SALMONIERE, et 

M IUC , née de *Vialart deMoligny. — 
5à Je Dieusie, E3^=^Segré (Maine- 
et-Loire). 

LA SALYANIE (BAR- 
DOUILLAT de), 

Limousin : Cou 
pé : uu 1 d'argent, 
a un chevron de 
gueules, surmonte 
de trois étoiles d'a- 
zur, et accompagné 
en pointe d'une an- 
cre de sable ; au 2 
d ' a r g ent , à un 
chêne de sinople, 
entortille d'un ser- 
pent de gueules. 

: Deux lions. 
Impaeidus et fui élis ». 

de), née de Le- 

-de-Juillet, à 

). 

et M lî0 , née 

deTudeils,isi£=Beau- 

nux (Lot). 




SUPPOR 

Devise 

LA SALVANIE C 

net. — Une du Chain 
Limoges (Haute-Vienn 

LA SALVANIE (M is I > I : ) 
JOUVENII.. — SB 

lieu, trJi Bretei 

LA SALVANIE (M" 10 DE). - Û de 

Laguenne, l-j fe= ëSa Tulle (Corrèze). 



LA SAUSSAY PAUL du 
BOIS DE. 

Guadeloupe : D'azur, au lion passant 
d'argent. 

PAUL DU BOIS DE LA SAUSSAY 

(M IUC Edith-Alice- Henriette-Marie), 
née Langlois d'*Estaintot. — Rouen 
(Seine-Inférieure). 

PAUL DU BOIS DE LA SAUSSAY 

(Eugène-Marik-Roukrt-Kdmond), [ils 
de la précédente. — 1, rue du Pérou, 
à Rouen (Seine-Infériujire). 

PAUL DU BOIS DE LA SAUSSAY 

(M mc ), veuve de M. d'Agon de la 



CONT RIE, 

ronnel. 



Toulouse (Ilaute-Ga- 



LA SAUSSAYE {de). 

Orléanais : D'argent, au cheoron de 

gueules, accompagné en c/tef de trois 
saules de sinople rangés, et, en pointe, 
d'un porc-épic de sable passant. 

LA SAUSSAYE (M me de). — La Ma- 
ladreric, El j>- êS Le Chartre-sur- 
Loir (Sarthe). 



LA SAUSSERIE DOYNEL 



NORMANDIF 


: D'argent, au chevron dt 


gueules, acee 


mpagné de trois merletle 


de sable, 2 t 


n chef, 1 en pointe. 



DOYNEL DE LA SAUSSERIE (V te ) 

et V"**, née de *Saint-Meleuc; dont 
Christine, mariée le 3 octobre l'JOl. 
— i de Boisgrimot, S f^ Saint- 
Eny (Manche) — £ de Dampierre, 
Si fe= Saint-Martin-des-Besaces (Cal- 
vados) — et S, rue des Dames, à 
Rennes (I Ile-et-Vilaine). 



DOYNEL DE LA 

Fraxçoisl — & de 

èS Do in Iront (Orne: 



SAUSSERIE (V' 

Torchamp, s p 



LA SAYETTE [d 



e . 



Poitou : D'azur, à trois J'ers de lance 
d'argent, 2 et 1. 

Supports : Deux sagittaires (armes 
parlantes). 

BRANCHE AÎNÉE 
LA SAYETTE (HlLAIRE M îa DE), et 

M ise , née Marie de *Lassus. — 
3, avenue de Messines (VIII e ). — et 
53, rue Thèophraste-Renaudet à Poi- 
tiers (Vienne). * 

LA SAYETTE (Louis, C tc DE)etC tMSe , 

née Elisabeth de*I.a Rochebrochard. 
— & de la Sayette, H Vasles (Deux- 
Sèvres ). 



BRANCHE 

LA SAYETTE ((? 

née d'*Andigxé. — 

Roscofï i Finistère) 

rue des Brebi 



CADETTE 

'Raoul de) €tG to!e , 
Villa Kerdudi, ra 
— et villa Kerros, 



Mur 



aix. 



LA SAYETTE (V tc Louis de) etV t03?0 , 
née *Dui.ong de Rosnay. — £) do 
Beaulieu, [S Loviou (Mayenne). 



*0* — 



LAS CASES [de). 




Espagne : D'or, 
à la bande d'azur, 
à Ut Lu/dure de 

yueules. 

LAS CASES 
(M ~ D re DE), née 
Bigot de Lapres- 
i.e. — 15, rue de 
Dellecliasse(\'\\ c ) 
— et ÊÊâ île la 
Presle, ca \?= ëS Moulins (Allier). 

las cases (M is de) et M iae , née 
*Mercier de Lostende. — 15, rue '/e 
Bellechasse iVIl c j - et â de la Presle, 
Elf^éâ Moulins (Allier). 

LAS CASES (M 13 Gaston de), et M'= e , 
née d'Hauïmoxt. — i Je Sévcrac 
iE2 f;- êS Séverac (Aveyron). 

las cases (C le de).—- il, rue De- 
eamps iXVl«). 

las cases lO de) et C te£ie , née 
Guilloux. — 10, rue Copernic (Vlll") 
— et SÊ3 de Saint- Vincent, n: |?= Chà- 
teauneuf, ta Saint-Sauveur iEure-et- 
Loir). 

las cases (C tc Emmanuel de) et 
C tLS " 1 -', née Mayran. — (il, rueci Anjou 
(VIII'j — et th de la Beauuie,EiMar- 
vejols (Lozère h 



LA SELLE 




de). 

Bretagne : De 

su.ble, au croissant 
montant accompa- 
gné de trois quin- 
lefeuilles, posées '2 

et 1 ; le tout d'or. 

Devise : « Rt 

et Jurtiter ». 



'.ete 



la selle 
(Çtcsse Raymond 
de), née Sio'chan 
de *Kersabiec. — tîh de l'Etang, Œip- 
Afgenton-Château (12 kil.), *â Cleré 
— et 1, rue des Ursulines, à Angers 
(Maine-et-Loire). 

LA SELLE ( Fernand de) et M me , née 
d'Ambry. — 20, rue Saint-Etienne, à 
Orléans (Loiret). 

LA SELLE (V le Alfred de). — â de 
Preuil, :-j fr= Nueil-sous-Passavant, 
(Maine-et-Loire). — et 10 bis, rue des 
Ursules, à Angers (Maine-et-Loire). 

LA selle (C tcssc de) née Achard 
de la Haye. — â de la Tremblaye, 
E3 ^= £§ Doué (Maine-et-Loire). 

LA SELLE [M A < Marie de). — Mê- 
me £i. 



la selle (C te Gustave de) et C le "\ 
née de Buor de Cuissard. — & de la 
Chênaie, s \?~- t=S Nueil-sous-Passa- 
vant — et impasse des Jacobins, à 
Angers (Maine-et-Loire). 

LA SELLE (C tc de), et 0" c , née 
Roui.let de *La Bouillerie ; dont : 
Marie, mariée le 1 septembre 11)02 
au U 10 de *Quénetain. — 89, rue 
de V Université (VII e ) — et û de la 
Barbée, ia ]■- t^ Bazouges-sur- Loire 
(Sarthe) — et tà des Mothcs, :-; ]r- 
t-Âi La Chapelle-Saint-Laurent (Deux- 
Sèvres). 

la selle (Roger de) et M" ie , née 
Balsan. — 8, rue de la Baume (VIII e ) 
— et & du l'arc, ^-\l>- t^CllàteauPOUX 
(Indre). 






m 


§ 


T <wy 




-\ 


1 l-A • /-> 


>;\ 



LA SERRAZ SALTEUR 



Savoie (Cham- 
béryj : De gueules, 
à la band-- échi- 
quetée d'or et d'a- 
zur de trois tires, 
accompagnée de 
deux étoiles d'ar- 
gent, 1 en chef et 
1 en pointe. 

TIMBRE : Cou- 
ronne de Marquis. 
Supports : Leeriers. 

Devise : * Iules et o/Jlcium ». 

SALTEUR M' 5 DE LA SERRAZ. — 

Ê de La Seriez, a -Î5= Bourget-du- 

Lac, tS Viviers (7 kil.) — et a Cham- 
bèry (10 kil.) (Savoie). 
FILS : 
SALTEUR DE LA SERRAZ (O Ma- 
RiE-Louis-JAe\>LEs-y'(er/'cj, ne le 1 er 
janvier 1803, marie à Madeleine de 
*Chieusses de Combaud ; dont : l J Ma- 
rie - Angèle - Ernestine - Gabrielle- 
Yvonne, née le 31 juillet 1891; 2° 
Jeanne-Marie-Mathilde-Roseline, née 
le 3 juin 1893 ; 3° Jean-Emmanuel- 
Marie-Joseph, né le 28 mais 1899. — 
34, avenue de Messine (VIII e ), JH 
518-80 — et même â. 

SALTEUR DE LASERRAZ (OMarie- 

Albert-Antoine-Othon), né le 8 juil- 
let 1870, marie a Marie-Madeleine 
de Grasset, dont : l u Marie-Clé- 
ment-Erncst-Jacques, né le 21 no- 
vembre 1808; 2 J Cliarlotte-Auguste- 
Anne-Maric, née le 24 mai 1900; 
3° Marie-Louisc-Pierrette-Alix, née le 
juillet 1901. — <û de Voglans, R ]y- 
eiï Viviers(Savoie). — £ itoTarailhan, 
cr. Fleury (Aude) — et Chambéry (Sa- 
voie). 



709 — 



LA SERRE {de). 

Limousin : De gueules, à un cerf d'ar- 
gent, passant : au chef d'unir, charge 
de trois Modes d'or. 

Timbre : Couronne de Marquis. 

la SERRE (Henri de) et M""\ néo 

FlLOLIE DE *I.-A LlEYMONDIE. — ÊÊJ do 

Savignac,C3 Terrasson (Dordogne) — 
et é de La Beune, :-"; Montignac 
^Dordogne). 

la serre (M" Alexis de), née 
Tass.un; dont : l u Antoinette, 2° Ma- 
deleine. — Tonneins (Lot-et-Ga- 
ronne). 

la serre (Adolphe de» et M me , 
née Ciiapgier-la-Boissière; dont : 
Isabelle, mariée à 11. Lepicouché. — 
41, rue Victor- Hugo à Péngueux 
(Dordogne). 



LA SERVE {de) 




Périgord: D'«- 
zur, à la tour 
crénelée d'or, 
oucerte, ajourée 
et maçonnée de 
sable. 

PREMIÈRE BR. 
LA SERVE 

(Norbert Robi- 
net de), marié 
u Nathalie Jac- 
: 1° Emmanuel; 
itoinette, veuve 



quet du Clos ; dont 
2 U Marguerite-Marie-— 
de M i>e Sauinier. — Bertric-tSuree, 
s f5= Verteillac, & Ribérac (Dor- 
dogne). 

deuxième branche 
la serve (Joseph-Maurice Teys- 
saxdier de), mainéàMane-Françoise- 
Louise- Camille Ribault de Laugar- 
dière; dont : 1° Joseph-Pierre, ne le 
16 juillet 1881; 2° Maurice-Henri, ne 
le 3 avril 1888; 3 a Marie-Léome-Laure, 
née le 11 août 1880, mariée au I3°" 
Paul de Solan; 4° Marie-Hennette- 
Gabrielle, née le 10 juillet 1882. — b& 
d'Issac, L£] {?= Is^ac, & Issac (Dor- 
dogne). 

la SERVE (Anne Teyssandier de). 
— 172, boulevard Haussmann (VHP). 

TROISIÈME BRANCHE 

LA SERVE (Robinet de), C te de 
Plas. 

LA SERVE (BOUTHIL- 
LON de'. 

Dauphiné : D'azur, à la bande d'ar- 
lient, chargée de deux épis de blé de si- 
nople, accompagnée en chef d'un lion 
d'or et, en pointe, d'une tour d argent. 



BOUTHILLON DE LA SERVE (B on 

Léon) etlV"""% née de Laboullaye. — 
ÉÛ de Saint-Romain, G3 ]:~- â Rome- 
nay (Saône-et-Loire) — et ffiâ de la 
Serve,fa^=Romenay(Saûne-el-Loire). 

BOUTHILLON DE LA SERVE ( B"" 

Raoul) etB u " na , née de*Bantel — fil 
deMolaise, i-J fF â Cuisery (Saône- 
et-Loire). 

BOUTHILLON DE LA SERVE (B ùn 

Jules) et B on,l °, née de * La Servette. 
_ & de la Balme, ï=i fF LaBahme 
(Isère), es Lagnieu (Ain). 

BOUTHILLON DE LA SERVE (B' J " 

Maurice), capitaine au 7 e chasseurs, 
et B onne , née Rouland. — Se/.anne 
(Marne) — et même &. 

LA SERYETTE (COMPA- 
GNON de). 

D'argent, à une foi de carnation, te- 
nant deux bourdons de pèlerin dazur 
en sautoir. 

LA SERVETTE (Abel de), marié 
en 1873 à M Ue Marie Crozet de *La 
Fay, sa nièce. 

Sœurs : 
la servette (Valentine de), ma- 
riée • 1° en 1849, à Charles Crozet 
de *La Fay : 2° en 1805, à N... Sepit 
de Fructus. - 21, place Perrache, a 
Ly 0n _ et à Brides-les-Bains iSa- 
voie). 

LA SERVETTE (Noémie de), mariée 

à Jules BOUTHILLON DE *La SeUVE. — 

Ê de la Balme (Isère). 

LA SERVETTE (Jeanne de), mariée 
en 18G0à Philogène, C ,0 de*Baiixien- 
court-Courcol. — 26, avenue Hoche 

(VHP». 



LA SERVIÈRE (de GAL' 
LERY de). 



NOHMANDIEfDom- 

fi ont, Orne) : De 
gueules, à l'épée 
d'argent en pal, la 
pointe en haut, gar- 
nie d'or, accostée 
de deux croix de 
Lorraine damême 
Timbre : Cou- 
ronne de Comte. 
Supports: Lions. 
GALLERY DE LA SERVIÈRE jHen- 
av de,, lieutenant au ICO" ^g»men 
d'infanterie; ne le dO mars 18/., et 
M"c n ée de *Balthasar de Cacueo. 
_ 1, place de la République, à loul 



IL" 



710 



(Meurthe-et-Moselle)— et (SA de Dor- 
ceau, [3 fc- Rémalard, ë& Condé-sur- 
Huisne (Orne). 




LA SIZERANNE (MO- 
NIER de). 

Dauphin h : 

Ecarteld : aux 1 
et 1 d'argent, au 
lion de gueules , 
à la favce d'azur 
chargée de trois 
cro lise t te s d' or 
et brochant sur le 
lion, qui est Mon- 
nier de La Size- 
ranne; aux 2 et i 
d'azur, à l'ours 
rampant d'argent, 

supportant un monde, d'or, cerclé et 

croisé, qui est de Cordoiie. 

Support: Une aigle française à deux 

têtes. 
Devise : « Ferme en l'adeersité ». 

LA SIZERANNE (C te FernaND de), 
ancien député, et C 1 " 30 , née Séguin. 

— 07, rue Pierre-Charron (VIII e ) "Jà 

— et 6*3 ~%°, ]%- de Beausemblant l-j 
êS Saint-Vallier (Drôme). 

LA SIZERANNE (V te DE) et V ttssc , 

née de Vergnette de Lamotte. — 
Mêmes adresses. 

LA SIZERANNE (Max de) et M' ne , 
née de La Sizeranne. — 9, avenue de 
BretettU (VII e ) — fiîâ de Marges, El {?= 
Saint-Donat — et à Tain (Drôme). 

LA SIZERANNE (^MAURICE de), & — 

Mêmes adresses. 

LA SIZERANNE (ROBERT DE). — 

Mêmes adresses — et Êà de la Size- 
ranne, El f*- Chatuzanye-le-Uoubet, 
&k Romans (Drôme). 



LAS MARISMAS {de).—Voij. 
AGUADO. 



LA SORINIÈRE (du VER- 
DIER de). 

An.iou, Vendre : D'azur, à la fasce 
ondée d'argent, accompagnée de trois 
émerillons d'or, becqués, chaperonnés et 
ongles de gueules, 2 en clicf, et 1 en 
pointe. 

Supports : Lions. 

VERDIER DE LA SORINIÈRE (M lla 
du), dernière du nom. — û!j du Ver- 
diur, El Gien (Loiret). 



LA SOUDIERE (de RE« 
GNAULD de)- 



iccompagnées de 
; merlettes de sa- 



ANfioUMOisfl 100): 
D'argent, à deux 
fasce* de gueules 
ace 
G 
Lie, 3; 2, et 1. 

Supports -.Deux 
lions. 

Devise : « Corde 
Regno ». 

REGNAULD.M" 
DE LASOUDIÈRE 

(Louis de), né le 12 mars 18715. — 59, 
rue de Ponihieu (VIII e ;. 

REGNAULD, M IJC DE LA SOUDIÈRE 
(de), née Stéphanie Sari. — Même 
adresse. 




LASSAT (de). 




Limousin : D'a- 
zur, au lion cou- 
ronné d'or armé et 
lampassé de gueu- 



BRANCHE AINEE 



LASSAT DE 
PRESSIGNY (M I,,e 

Henri de), née 

Elisabeth Le Sel- 

t : 1° Louis ; 2° Marie. — 

Carmélites , à Poitiers 

LASSAT DE PRESSIGNY (ROBERT 
de), né le 22 février 1870, lieutenant 
au 3° Rég' d'infanterie. — 219, avenue 
Gambetta (XX e ). 

LASSAT DE PRESSIGNY (MARGUE- 
RITE de). — 22, rue Trayon (XVII e ). 

BRANCHE CADETTE 

LASSAT (M me de), née Lespagneul 
de i.a Plante. — ù\ du Pré, Et fs= 
Allonnes (3 kil.), ê3 Saumur (7 kil.) 
et Vivy (5 kil.) (Maine-et-Loire) — et 
5, rue Alienor d'Aquitaine, à Poitiers 
(Vienne). 

LASSAT (Marie-Gilb rt de), et M me ) 
née de Meynakd de la Large ; dont : 
1° Sabine; 2° Guillemette ; 3° France'» 
4° Marie ; 5° Stanislas ; 0° Pierre. — 
Ékâ de Saint-Paixeut, [à ]}- £éi l'isle- 
Jourdain (1 kil.) — et 5, rue Aliénor- 
d'Aqtiitaine a Poitiers (Vienne). 



LASSUCHETTE (du COUR- 
THIAL de'- 

COURTHIAL DE LASSUCHETTE, 

Victor du), lieutenant-colonel de 
cavalerie, et M" 10 , née Jeanne de 



711 — 



*Marbot. — 30, rue Grandpierre à 
Epernay (Marne). — et £} d'Acque- 
ville , :-J tJï Poissy, f;= Villennes 
(Seine-et-Oise). 

COURTHIAL DE LASSUCHETTE 
(Henri du). — 371, rue de Vaiujirard 
(XV e ) — et même Se. 

COURTHIAL DE LASSUCHETTE (AL- 
BERT du) et M n,e , née Lezaud (veuve 
duC lo DE*PiERREs de LouviÙREs; dont 
unu fille : Henriette de Pierres de 
Louvières, née le 12 octobre 1.89G). 
10, rue Léo-Delibes (XVI e ) - à de 
Lacou réelle , El ]\- Preveranges 
(Cher), ^ Saint-Marien _(Creuse) — 
fui de Vasex, E \;>- t^j Limoges 
(Haute-Vienne) — et les Housses, e 
Glaize, »â Villefranclie iRhône). 



LASSUS (de). 




Languedoc : 
D'or, à la bande 
engrêlée de gueu- 
les, accompagnée 
de deux grena- 
des tigées et J'euiL 
lées du même. 



LASSUS (HEN- 
™ RY DE) et M" 10 



™ née Harlé d'O- 

phove. — 123, rue de Grenelle (VII e ). 

lassus (H or " ie de), née de Gassaud. 

— 57, boulevard Malesherbes (VII e ) 

— et êcJ de Montrejeau (Haute-Ga- 
ronne). 

lassus (B on de). — Mêmes adres- 
ses. — et Sa de Valmirande, El fc= iM 
Montrejeau (Haute-Garonne). 

lassus (de). — SA de Rose, El [?= 
Fontaine-le-Dun,tiSDoudeville(Seine- 
Inférieure). 

BRANCHE DE SAINT-GENIES 
LASSUS SAINT-GENIES (B onne de), 

née (iounod. —20, place Malesherbes 
XVII e ). 

LASSUS SAINT-GENIES (B onne HENRI 

de), née de *Boissonnet.— 58, rue de 
la Rochefoucauld (IX e ). 

LASTEYRIE (de). 

BRANCHE AINEE DU SAILLANT 

Armes :Écartelé: 
Auœl et 4 de sable, 
à l'uif/le d'or(Las- 
teyric); au 2 et 3 
d'argent, à un lam- 
bel de trois pen- 
lants île gueules 
aillant). 

Supports : Deux 
griJJ'ons. 
Deo monstrante ciam ». 




Devis 



LASTEYRIE, M ia DU SAILLANT(GuY- 

Charles- Horace de), né le 7 juillet 
1811, marié à Clémence du Pré. — 
Montmorency (Seine-et-Oise). 

LASTEYRIE, C l ' J DU SAILLANT (Guy 
de), marié à M" u Sûlomirsky. — 
Même adresse. 

branche cadette : 

De sable, à l'ai- 
gle d'or. 

LASTEYRIE(M i3 

de) et M'= e , née 
Goodlake. — 2^5, 
rue de VUnioer- 
silé (VIL) — et 
SAde La£range,E 
ë§ 
itang, 
^ôRozoy-en-Biie (Seine-et-Marne). 

LASTEYRIE (Robert C te de), ancien 
député, et C Ui * e , née des Forges. — 
10 bis, rue du Pré-aux '-Clercs (VII ) 
— et Et du Saillant-Vieux, e ]f= Al- 
lassac, é§ Allassac (Corréze). 




fc= Courpalay. 

Verneuil-1'Eu 



LASTIC (de). 




Auvergne, Li- 
mousin et Poi- 
tou : De gueules, 
à la J'asce d'ar- 
gent. 

Cimier : Une 
tête de checal 
dans un col. 

Supports : Un 
sauvage et un 
lion . 



Cri 



Rocliegonde ! 



BRANCHE AINEE : 
LASTIC SAINT-JAL (B unû « DE), née 

Bérardi. — 12, rue de Varenne 
(VU-). 

LASTIC SAINT-JAL (M' 3 de) et M ise , 

née dé Fouchier. — Si de la Routière, 
E ]j^ &3 Lencloitre (Vienne). 

LASTIC SAINT-JAL (C te CHARLES 
de) et C tesse , née de *Clervaux. — Si 
de Gaudion, E fy= éâ Lencloitre 
(Vienne). 

LASTIC-ROCHEGONDE (M is DEj. — 

Louvain | Belgique). 

LASTIC SAINT-JAL (C te GASTON DE), 

#, inspecteur honoraire des haras, 
et C tcssi; , née Montaudin. — Chàtelle- 
rault (Vienne). 

LASTIC SAINT-JALfC'"" GUILLAUME 

de), née A.RNOUS. — Vouillé (Vienne). 
LASTIC SAINT - JAL (C teBBe JEHAN 

de), née Dieudonné d'Arrentières . 



711 — 



*Marbot. — 30, rue Grandpierre à 
Epemay (Marne). — et â d'Acque- 
ville, :*-: ê3 Poissy, |£= Villennes 

(Seine-et-Oise). 

COURTHIAL DE LASSUCHETTE 

(Henri du ). — 371, r«c c/e Vawjirarà 
(XV e ) — et même &. 

COURTHIAL DE LASSUCHETTE (AL- 
BERT du) et M" 10 , née Lezaud i veuve 
duC te DE*PiERREs de Louvières; dont 
une fille : Henriette de Pierres de 
Louvières, née lu 12 octobre 1890). 
10, rue Lèo-Delibes (XVI e ) - â de 
Lacourcelle , El î- Preveranges 
(Cher), ëâ Saint-Marien ^Creuse) — 
éêS de Vasex, Si fF éà Limoges 
(Haute-Vienne) — et les Housses, Kl 
Glaize, ta Villefranche (Rhône). 



LASSUS (de). 




Languedoc 
D'or, h la bande 
enyrêlee de gueu- 
les, accompagnée 
de deux grena- 
des tigêes et Jeuil- 
Ices du même. 

LASSUS (Hen- 
ry de) et M" ie , 
née Harlé d'O- 
phove. — 123, rue de Grenelle (VIP). 
LASSUS (B o,liie de), née de Gassaud. 

— 57, boulevard Males/terbes (VII e ) 

— et & de Montréjeau (Haute-Ga- 
ronne). 

lassus (B ou de). -- Mêmes adres- 
ses. — et é$ de Vahnirande, S J$= iëâ 
Montréjeau (Haute-Garonne). 

lassus (de). — ■ éês de Bosc, El $= 
Fontaine-le-Dun,tâDoudeville (Seine- 
Inférieure). 

BRANCHE DE SAINT-GENIES 
LASSUS SAINT-GENIES (B onne de), 

née Gounod. — 20, place Malesherbes 
XVII e ). 

LASSUS SAINT-GENIES (B onne HENRI 
de), née ni: *Boissonnet. — 58, rue de 
la Rochefoucauld (IX e ). 



LASTEYRIE (de). 

BRANCHE AINEE DU SAILLANT 



A i'. m es : Éca rtele: 
Auœ\ et 1 de sable, 
à l'aigle U'or(Las- 
teyrie); au 2 et 3 
d'argent, à un lam- 
bel de trois pen- 
dants de gueules 
(du Saillant). 




LASTEYRIE, M ji DU SAILLANTfGuY- 

Charles- Horace de), ne le 7 juillet 
1811, marie à Clémence du Pré. — 
Montmorency (Seine-et-Oise). 

LASTEYRIE, C ta DU SAILLANT (Gt'Y 
DE), marié a M" SOLOMIRSKY. — 
Même adresse. 

branche cadette : 

De sable, à l'ai- 
gle d'or. 

LASTEYRIE(M 13 

de) et M' se , née 
Goodi.ake. — 225, 
rue de V Univer- 
sité (VII") — et 
&de Lagrange,El 
h~ Courpalay, ^?3 
Verneuil-l'Etang, 
^JôRozoy-en-Brie (Seine-et-Marne). 

LASTEYRIE (Robert C te de), ancien 
député, et C tci=e , née des Forges. — 
10 bis, rue du Pré-aux-Cleres (VII e ) 
— et & du Saillant-Vieux, e ji= Al- 
lassac, tS Allassac (Corrèze). 




LASTIC (de). 




Auvergne, Li- 
mousin et Poi- 
tou : De gueules, 
à la J'asce d'ar- 
gent. 

Cimier : Une 
tête de checal 
dans un col. 

Supports : 
sauvage et 
lion. 



Un 

un 



Cri 



Devis 



Supports : De use 

gn [Ions. 
Deo monstrante ciam ». 



Rocliegonde ! » 

BRANCHE AINEE : 
LASTIC SAINT-JAL (B onne DE), née 

Bérardi. — 12, rue de Varenne 

(VIP). 

LASTIC SAINT-JAL (M i3 DE) et M' 9e , 

née de Fouchier. — ÊÊ3 de la Boutière, 
E î? 1 i^ Lencloitre (Vienne). 

LASTIC SAINT-JAL (C te CHARLES 

de) et C tesse , née de *Clervaux. — Ê 
de Gaudion, a ^ â Lencloitre 
(Vienne). 

LASTIC-ROCHEGONDE (M is DE). — 

Louvain | Belgique). 

LASTIC SAINT-JAL (C te GASTON DE), 

#, inspecteur honoraire des haras, 
et C tease , née Montaubin. — Chàtelle- 
rault (Vienne). 

LASTIC SAINT-JALfG»"" GUILLAUME 

de), née Arnous. — Vouillé (Vienne). 
LASTIC SAINT - JAL (C teB3e JEHAN 

de), née Dieudonné d'Arrentières . 



712 



— â de Prieuré, |f â Poitiers 
(5 kil.) (Vienne). 

LASTIC SAINT-JAL (V*» ROGER DE), 

lieutenant au 7 e chasseurs, et V 1 "", 
née de *Bkh.ms. — Sarnpigny (Meuse)! 

BRANCHE CADETTE : 

LASTIC SAINT-JAL (C tB DE) et C tesae , 
née de *Marcellus. — é& de Bcaulieuj 
Saint- Germain -Lambron (Puy- de - 

Dôme). 

LASTIC SAINT-JAL (V** JEHAN de), 
lieutenant au 8 e hussards. — Verdun 
(Meuse). 

AUTRE H HANCHE : 

lastic (M" de) et ftp», née Vialla. 

— £ de Parentignat, s J£= Paren- 
tignat, ta Issoire (5 kil.) (Puy-de- 
Dùnie) — et 20, rue des Grenadiers, 
à Montpellier (Hérault 1. 

lastic (C ,e Edmond de; et C tc5ie , 
née Girard de Meillard. — 3, boule- 
vard de La Tour-Maubourg iVIL, 

— Ùi Meillard, a Cliàtel-de-Neuvre, 
f?= Moulins (25 kil.), ta Hauterive 
(11 kil.) (Allier;. 

LASTIC (V tesse de), née de *Saint 
Didier: dont Robert.— î!î de Pallin 
Bressuirc (Deux-Sevres). 



LASTOURS DOR de). 

LASTOURS (C ,c DEi, #, et O s = e , 

née de Monbel, dont quatre enfants. 
— 37, rue de La Boétie (VIII e ), — et 
ÉA de Lastours, S Castres (Tarn). 
lastours (C tcsse D re de).— MêmeÉk. 



LASTOURS (GAUZENCE 




Comté de Foix : 
D'argent, au châ- 
teau du même, 
donjonné de trois 

pièces, maçonné 
de subie, ajouré 
de gueules. 

Voir nu.s précé- 
dcnlcs éditions. 



LA SUDRIE (de). 

B\s Lahoueooc : D'azur, au lion d'or, 
accompagné de douce bexant* du même 
en orle. 

la SUDRIE (de).— «a de Campanès, 
El J;- t^3 Gondrin (Gers). 



LA SUDRIE (B on Jean de) et B°<"'", 
née Yvonne *Delage DE Luget. — 
44, rue du ('ours d'Albrefc, à Bor- 
deaux (Gironde). 



LA TAILLE (de). 

nnmïpxH^m™*:- GaTINAIS : /)(> 

subie, au lion 
d'or, rampant, 
couronné, armé 
de même et lum- 
passé de gueules. 

I 



BRANCHE AINEE 
LA TAILLE 
DES ESSARTS 
née Tlrner. — iAn- 



(C ta DE) etC te5se 
gleterre). 



LA TAILLE DES ESSARTS (V'« de) 

et V—, née de *La Porte de La Fer- 

te-1-resnel; dont: un fils (qui suit). 

& de Boisanzeray, s à | a Neuve- 
Lyre, fi- la Baire-en-Ouche (Eure). 

LA TAILLE DES ESSARTS (B 0B 
Jean de), — fâ de la B; 
âl La Ferté-Fresnel 



saronuie, 3 fj^ 
(Orne). 



LA TAILLE DES ESSARTS(B on de), 

et B ouna , née de Planterose. — lij-l' 
rue de la Pompe iXVI-, _ et £ des 
Landes, El f;- Brulon (Sarthe). 

II 

BRANCHE CADETTE DE LALAIN VILLE : 
LA TAILLE (HENRI de), Û. #. — 16 

bis, rue Bœuf- Saint-Paterne, à Or- 
léans (Loiret). 

LA TAILLE 1 M me THÉOPHILE DE) née 
DE *BlSSY. — [& de Mur, a fc: ^ 

Mur-de-Sologne (Loir-et-Cher) — et 
38, boulevard Alexandre-Martin, a 
Orléans (Loiret). 

LA TAILLE (Iréxée de), #, et M' ne 
née Veytard. — £ de Bellevue, El 
p= é§ La Cliapelle-Saint-Mesmin — 
et 16, rue du Pot-de-Fer, a Orléans 

(Loiret). 

LA TAILLE (Ferdinand de), et M" 16 . 
— La Presle, a Cerdon (Loiret). 

LA TAILLE (Stanislas de), •#, et 
M"' e , née de Bouvkyron. — Corbeil 
(Seine- et-Oise). 

LA TAILLE 1 Le G< 

de), G. <>. *._ 8> rm 
lombier (Vl«'i. 



néral Gustave 
du Vieux- Co- 



la, taille (Maurice de) 

M"" ; , née de*Li;/v. — Be 



#, ©. et 
auvais (Oise). 



1 



713 — 



III 



LA TAILLE-TRÉTINVILLEiO Henri 
de) et C ,C!,:ie , née Marie-Louise Con- 
i ex de Neuilly. — tùà de Blanchainp, 
;-j f*- i=3 Authon (Loir-et-Clier) — 
et 73, rue Beijnard-Palissy, à Tours 
(Indre-et-Loire). 



LATAULADE (de). 

De gueules, à trois poires d'argent 
poser s 2 et 1. 

LATAULADE (DOMINIQUE B on DEl, 

chef de nom et d'armes, marie à Ma- 
rie -Thérèse Roques de Bouda. — Ê 
de Saint-Cricq-en-Chalosse, le: ]>~ 
Hagetinau, &S Saint-Sever (Landes). 

LATAULADE (B" u; ' e de), née Marie- 
Thérese de*Bebterèche de Menditte. 
— 19, rue Bavard, à Pau i Basses- 
Pyrénéesj. 

LATAULADE i Félix de), rnariè à 
Adeline d'Axrix. — ê& d'Agest, a ^ 
Hagetmau, t^ Saint-Sever (Landes). 

LATAULADE (GaSPARD DE), avocat; 
marié a Louise Moulas. — Dax (Lan- 
des» — et £Îa de Monfort-en-Chalosse 
(Landes). 



LA TAULE >PINEL de . 

Languedoc : Ecartelé : aux 1 et 4 
d'azur, à une /carpe d'or, cordée d'ar- 
gent ; aux 2 et 3 d'azur, à une palme 
d'argent accompagnée de trois croisettes 
du mérite, :i enjlancèet 1 en pointe ; sur 
le tout, d'or, à un chêne de sinople, ter- 
rassé du même; au chef d'azur, chargé 
de trois étoiles d'argent. 

PINEL DE LA TAULE (O Henri DE) 

et C t,:5Se , née de *Serres de Mesplés. 
— & de Truillas, par Sallcles-d'Aude 
(Aude). 



LA TEILLAIS (CHEVA- 



LIER. 



Bretagne : De 
gueules, au chccul 
passant d'argent, 
sellé et bridé d'a- 
zur ; au chef éclii- 
queté d'or et d'a- 



CHEVALIER DE 
LA TEILLAIS 

((Jtcssi; DE ^ , )( i e D ,, : 

*Poléon. — 122, 

rue de Grenelle (VI M — et & de Po- 
léon, :-: \p= é3 Saint-Gcorges-du-Bois 
(Charente-Inférieure). 




CHEVALIER DE LA TEILLAIS (C ta 

Edouard de), capitaine-instructeur à 
l'Ecole de cavalerie de Saumur, et 
C te55 % née Gravier. — 11, rue de 
Proniji VHP) — et & du Boulet, a J^ 
Saint-Flovier (Indre-et-Loire). 

CHEVALIER DE LA TEILLAIS (C l 

Henri de), lieutenant au 21" dragons 
— 122, rue de Grenelle (VIPj— et & 
de Puloon, sj5= âSaint-Georges-du- 
Bois (Charente-Inférieure). 

CHEVALIER DE LA TEILLAIS (M.\- 

rie-Antoinette- Yvonne) , mariée au 
C'- Duchesne de *Lamotte. — â de 

Rouvres, ES f?= Rouvres-sur-Aube,t3 
Villars- Santenoire (Haute-Marne). 




la 



LATENAY de LISSAC. 

Languedoc iBé- 
ziers) : D'azur, a 
la tour d'or ma- 
çonnée de sable, 
accostée d'un lion 
d'or, armé et lam- 
passé de gueules, 
tenant une épt 
posée en pal, 
pointe en bas. 

LATENAY (Gas- 
ton, M ;3 DE'. — 

Montpellier (Hérault). 

LATENAY DE LISSAC (C te GEORGES 

de), et C l " 3e , née Sherrard. — 5, rue 
Jean-Baptiste-Dumas (XVII e ). 

LATENAY DE LISSAC (M IIe JEANNE 

de). — \\\,ruede Toequeville (XVII e ). 
LA TERRADE [de). 

Bigokre, Gasco- 
gne et Bretagne : 
D'azur, à deux 
^slHiPl fasces ondées d'or. 

LA TERRADE 

(Léon de), #, et 
M"- e , née de Ri- 
beaux. — Ê de 
Lasserrade, 3f?= 
Plaisance-du- 
Gers, ê1 Castel- 
nau-Riviere-Basse (Gersi. 




LA TEYSSONNIÈRE (de). 




Auvergne : Par- 
ti emmanché d'or 
et de gueules de 
cinq pointes. 

LA TEYSSON- 
NIERE iOde) et 
C 1 *" - , née de Fus- 
sy. — Û clo la 
îVyssonni'.-i «', Es] 
fef ê§ Bourg (7 
kil.) (Ain). 



— 714 




LA TOCNAYE (BOUGRE- 
NET DE'. 

Bretagne : D'or, 
au lion de gueules 
grimpant, chargé 
de mufles d'argent 
sans nombre. 

Devise : « Net de 
toute, bougrerie ». 

LA TOCNAYE 

(O ss " de), née Gé- 

NÈBRIAS DE FRÉ- 
DAIGUES. — (SA de 

Frédaigues, ra ]^ Mézicro, &3Bellac 
(Haute- Vienne). 

BOUGRENET DE LA TOCNAYE (V te 

Henry de), sous-intendant militaire, 
et V tosso , née Boyer. — !û de Tulock, 
E fî= tS Guérande (Loire-Inférieure). 

LA TORRE (de). 

Espagne : D'a- 
zur, à la tour d'ar- 
gent, accostée de 
deux lions affron- 
tée d'or, rampant 
contre la tour, et 
surmontée d'un 
soleil aussi d'or. 

Supports : Deux 

lions. 



LA TORRE (M' 3 
de) et M isc , née de la. Prada Caballe- 
ro. — 11, rue Pierre-Charron (VIII e ). 

fils : 
LA TORRE (A. de), #, attaché à 
l'ambassade d'Espagne. — Même 
adresse. 

LA TOUANNE(BIGOT de). 

pgpfe Berri : De sable, 

à trois têtes de 
léopards d'or, lam- 
passés de gueules. 

Supports : Deux 
léopards. 

Devise: « De par 
Dieu ». 

Voir nos précé- 
dentes éditions. 





LA TOUCHE (ROUMAIN 



de) 




Provence : D'a- 
zur, à t/ois pom- 
mes de pin d'or, 2 
et 1, la queue en 
haut. 

ROUMAIN DE 
LA TOUCHE 

(Heny-Hyacinthe 
Clément), ancien 
magistrat; marié 
à Lucie - Marie 



Blanchard ; dont : 1° Marie, mariée 
au V- André DE *PlOGER ; 2" Elisabeth, 
mariée an M' 8 *Le Mintier de Leiik- 
lec; 3° [Henry-Louis-Marie ; l" Hya- 
cinthe-Louise, mariée an V t0 Eugène 
de*La Gournerie. — É& de Champto- 
ceaux, [-:]• Cliamptoceaux, ââ Oudon 
(M.-et-L.j. 



LA TOUR {de). 

Provence : D'azur, à une tour créne- 
lée de quatre pièces d'argent, maçonnée 
de sable; deux colombes d'argent bec- 
quées et membrées de. gueules affron- 
tées, perchées sur les deux créneuux 
extrêmes et soutenant de leurs becs une 
étoile d'or. 

Auvergne : D'a- 
zur, à la tour d'ar- 
gent, accompagnée 
de neuf fleurs de 
lis d'or, posées en 
pal, quatre de c/ia- 
que coté, et une 
en pointe ; le tout 
sur une bande de 
gueules, chargée en 
chef d'un écusson 
d'argent. 

la TOUR (O de). — éêj de Geay, 
El fs= Saint- Porchaire, é§ Saint - 
Savinien (Charente-Intérieure). 

LA TOUR (C tesse Victor de), née de 
*Brimont. — Sa de Chaméane, El f;- 
Le Vernet-la-Varenne (5 kii.), ëâ 
Issoire (23 kil.) (Puy-de-Dôme) — et 
à Rome. 



m m 



! dm[ 



LATOUR(BOUTHIERde). 

Dauphin é : D'azur, à l'épercier d'or, 
chaperonné de gueules, longé et grilleté 
d'argent. 

BOUTHIER DE LA TOUR (M me Char- 
les), née Passer at de *La Chapelle. 
— ë& de la Tour, à Varenne-l'Arconce, 
El p= Sajnt-Cliristophe-en-Brionnais 
(7 kil.), ë§ Marcigny (14 kil.) ou Pa- 
ray-le-Monial (15 kil.) (Saône-et-Loire). 



LA TOUR (IMBART de). 

D'azur, au che- 
vron d'or, accom- 
pagné en c h ef 
d'une croisette du 
même, et de trois 
tours aussi d'or po- 
sées 2 et 1. 

IMBART DE LA 

TOUR (M" ,c Gns- 

—7^. «■!■■ ■! tave), née Le 

Rasi.e. — 50, rue 

Madame (VI e ) — et dÊs de Chevret,ig] 

Iinphy.f;- ʧ Béard (Nièvre). 

IMBART DE LA TOUR (C le JOSEPH) 




— 7ir, — 



et C tcssc , née Yvonne du Périer de 
Larsan. — 11 bis, rue Gozlin (VI"; 

— et même Êtâ. 

IMBART DE LA TOUR (Edouard). 

— & de Couëron, l-U \y= ta Fours 
(Nièvre). 

IMBART DE LA TOUR (JEAN). — 21, 

rue Cheoert (VII e ) — et Éà de Oha- 
natix, K) Eu /.y (Nièvre). 

LATOUR* (SOUQUET de). 

Normandie : D'azur, à trois /as 
d'argent, au lion d'or brochant sui 
tout. 

SOUQUET DE LATOUR (ANATOLE- 

Gaspard). — Moulins-sur-Orne, El [F 
tS Argentan (< >rne). 

SOUQUET DE LATOUR (GASPARD 

Adolphe). — Pointel, El \ï= éS Briouze 
(Orne). 



le 




LA TOUR d'ARTAISE {de). 

C Il AMPAGN E : 

D'azur, au cygne 
d'argent. 

Devise : a Tou- 
jours droit ». 

LA TOUR 
D'ARTAISE (Le 

Ch" Léopold 
de), veut' de 
Constance de 
Mauraige; dont : 1° Marguerite, née 
en 181)0; 2° Jeanne, née en 1892. — 
Bel-Air, El Î.F & Charleville (Ar- 
dennes). 

LA TOUR d'AUYERGNE- 
BOUILLON (de). 



m 




Haute et Basse Auvergne: De gueules, 
à la fasce d'argent, chargée d'une croix 



potencée d'or, cantonnée de quatre croi- 
settes du même, accompagnée en chef 
d'une tour d'argent, ajourée et maçonnée 
de suljle, et chargée en abîme de trois 
fleurs de lys d'or; en pointe, de truis 
étoiles d'uryent, 2 et 1. 

Quartiers: Deux 
écus accostés; pur- 
ti de sept, coupé 
de trois, '|ui fait â 
chacun 32 quar- 
tiers : Boulogne et 
Raucourt..., Nar- 
bonne..., Nassau.-., 
Turenne- Beau- 
fort..., Eoreux..., 
A IL cet..., La Tré- 
moille... , Hesse- 
A remberg..., Apchier..., 
- de Fosse;/, etc.. Sur le 
de la four, La Marck, 
tout du 




d'Auvergne et de Bouillon- 



Rheinfeh 

Saint-Ma 

tout : Ecartel 

Lorraine, Montmorency. Sur 1 

tout : Parti " 

Jérusalem. 

LA TOUR D'AUVERGNE ET DE 

bouillon ^P ce -Duc Paul Mathieu 
DE), M is de la Margueride, Sire de 
la Vastrie, C te d'Apcher et de Fos- 
sey, O. #, colonel en retraite ; né 
le 8 janvier 1832; marié le 29 juin 
1867 à M" e d'*Eon, M ise de Be\umont 
(Laure-Jeanne-Sopliie) ; dont : Fré- 
déric-René-Enguerraud, né le 25 fé- 
vrier 1809. —0, rue Montesquieu (I er ) 
— et dumaine de la Flaudais, s, \5=, 
Saint-Servan (2 kil.), ta Saint-Malo 
(Ille-et- Vilaine). 



LA TOUR D'AUYERGNE- 
LAURAGUAIS (de). 

Auvergne: Eeartelé: aux leti d'azur, 
semé de fleurs de lis d'or, à la tour 
d'argent ajourée, maçonnée de sable, 
brochante sur le tout, qui est de La 
Tour; aux 2 et 3 de gueules, à la croix 
d'or, cloehée, vidée et pommetée, qui est 
de Toulouse; sur le tout d'argent, au 
gonj'unon de gueules, frangé de sinople, 
qui est d'Auvergne. 

Guyenne : Par- 
ti : au 1, d'azur, 
à deux clefs d'ar- 
gent posées en 
sautoir' ; au II, 
d'or, à la tour 
d'argent, accom- 
pagnée à dextre 
et à sénestre 
d'une étoile, et, 
en pointe, d'un 
croissant, le tout 
du même. 

LA TOUR D'AUVERGNE-LAURA- 
GUAIS (Pce«e nE ) ) ncc nl: pi.KUMARTIN. 

— 10, boulevard des Invalides (VU*) 

— et & de la Valette, cafe- Villiers- 
Charlemagne, é3 Gennes-Eonguefuye 
(Mayenne). 




— 716 — 



LA TOUR D'AUVERGNE (C te Marie- 
DE-LORETTE- ERNEST- FrANÇOIS-DE- 

Salle-Emile de), né le 30 juin 1851, 
et C tcssc , née Bougourd de Lamarre 
(déeédéei; dont: 1° Marie-Joseph- 
Raymond, né le G décembre 1870; 
2° Marie-Marcelle, née le 16 janvier 
1881; 3 g Marie-Béatrix, née le 3 août 
1882; 4° Marie-Marguerite, née le 
5 juin 1881; &° Marie-Edmôe, née le 
20 novembre 1885; 6° Marie-Antoi- 
nette, née le 6 avril 1887 ; 2° Marie- 
Fabienne, née le 28 août 1888. 



LA TOUR du BREUIL 
HUET de). 

b'azur, à trois épis de blé d'or, 2 et\. 

HUET DE LA TOUR DU BREUIL 
(M me ), née de *La Celle de Château- 
clos. — Villa Châteauneuf, b Argen- 
ton-sur-Creuse (Indre). 



LA TOURDEJEAN' PRA- 
DELLES de), 

Languedoc : De gueules, à la tour 
d'argent; au chef d'unir, chargé de 
trois étoiles d'argent. 

PRADELLES DE LATOUR-DEJEAN. 
— Ùi de Mirabel,L3 f;- t^à Labruguière 

(Tarn). 

LA TOUR-FONDUEfCOU- 

SIN DE ). 

Nivernais : De gueules, à la foi d'ar- 
gent. 

COUSIN DE LA TOUR-FONDUE 

(C ,e Anatole). — *Î3 de Saint-Amant- 
Tallende, 13 j?= Saint-Amant, t£a les 
Martres (Puy-de-Duinei. 



LA TOUR-GIRARD (COM- 
PAING de). 

Dorruu : D'azur à trois fasces d'or, 
surmontées, la première <le deux étoiles 
de même cartonnées, la deu ciérne d'un 
cicur t/e gueules percé d'une Jlèehe d'ar- 
gent, la troisième d'une étoile d'orposée 
au centre. 

LA TOUR-GIRARD (HENRI DE), ma- 
rié : 1° à Louise Arnait.det ; 2° a Ju- 
liette de Gerres. — &A de la Plante, 
lzI Chatellerault (Vienne). 

LA TOUR-GIRARD (PaUL de), et 

M""', née Le Taveunier deLa Mairie. 

— âti du Vigneau, ta Chatellerault 
(Vienne). 

LA TOUR-GIRARD (Pierre DE), ca- 
pitaine d'artillerie. — Bourges (Cher) 

— et êû de la Mothe, El Chatellerault 
(Vienne,. 



LA TOUR-LANDORTHE 
(de). 

Comté de Cûmminges : D'azur, semé 
de fleurs de lis d'or, à la tour d'argent 
ouverte, ajourée et maçonnée de subie, 
brochant sur le tout. 

LA TOUR-LANDORTHE (HuGUES- 
Gérard, M 16 de), # ancien officier 
au 4 U hussards; marié en 1870 a Pau- 
line de *Galard-Terraube; dont: 1° 
Hugues; 2° Asciscle; 3° André; -1° 
Henriette; 5° Charlotte. — êÎ3 de Saint- 
Ignan, ËJf^bS Saint-Gaudcns(Hautc- 
Garonnci. 

LA TOUR-LANDORTHE (BLANCHE- 
Marguerite-Valentine-Amélie de). — 
Même adresse. 



LATOUR 
(de). 




DU MOULIN 



Guyenne et Gas- 
cogne : Parti : au 
I d'azur, à la tour 
d'argent maçonnée 

de sable ; au II, 
d'argent à la croix 
ancrée de sable 
ajourée en losa 



Timbre 

ronne dut 



£/<-'■ 

Cou- 



Sui'forts : Deux lions. 
Devises : « Parcere subjectis et debel- 
lare superbos. » — « Veritas cincit. » 

LATOUR DU MOULIN (GEORGES, C ,e 

B. de), C. ►£<, ^ (Nicham, Lion et 
Soleil de Perse i, consul général de 
Perse, ancien oflicier d'infanterie, et 
M me ; doni un dis, Pierre. — 15, rue 
Boissière (XVI e ), J° 081.71 — Tunis 
— et îÎ3 de Tuloch, a Guérande 
(Loire-Inférieure). 



LA-TOUR-du-PIN {de). 

Daupuiné : Eeartelé : auxlet A d'azur, 
à la tour d'argent maçonnée di sable 
uece machieoidis, ouverte en porte et 
de deux fenêtres , crénelée de trois 
pièces ; au chef cousu de gueules, chargé 
de trois casques d'or ; aux 2 et 3 d'or, 
au dauphin d'azur. 

Timbre : Couronne ducale. 
Supports : Deux griffons au naturel, 

couronnés à l'antique. 

Devises : « Turms fortitudo mea. ».— 
« Courage et Loyauté ». 

BRANXHE DE GOUVERNET 
LA-TOUR-DU-PIN GOUVERNET (M 15 

Humdert-Adelin-Marie de), #,►£<, ca- 
pitaine au 11 e cuirassiers, à Lunéville 
(Meurthe-et-Moselle); né le 15 niai 
1805;marié, le lOoctobre 1883,àLouise- 
Eugénie-Marie-Gabrielle ^nee le 1-1 
juillet 180(1), iille de feu le général 



717 — 




C'° Àymard de *Clermont-Tonnerre 
et de Victoire de La-Tour-du-Pin Fa- 
Charce ; dont : 1° Marie-Sabine-Ga- 
brielle, née le 17.juillet 1881 ; 2 J Renée- 
Marie-CharloUe-Vicloire,née le21jan- 
vier 188(1; 3° Anne, né le 20 avril 1891. 

BRANCHE DE LA CHARGE (ùHAMBLY) 

Premier rameau. 
(Substitué aux noms, titres et armes des 
comtes de Chambly.) 
% Picardie : E- 

cartelé : aux 1 et 
•1 contre-éeurtelés : 
aux A et I) d'azur, 
à la tour d'argent 
à trois créneaux, 
au chef de gueu- 
les, chargé de 
trois casqu.es d'or, 
aux B et Cd'or, au 
dauphin d'azur ; 
aux Z et Zd'argent, 
à la croix dentelée 
d'azur, chargée de cinq Jleurs de lis 
d'or, le premier canton chargé d'un écu 
de gueules à trois coquilles d'or (bran- 
che de Chambly). 

LA-TOUR-DU-PIN CHAMBLY DE LA 

CHARCE (M iâ Charles-Humbert-René 

de), O. #, lieutenant-colonel ; né le 
1 er avril 1834; fils du C tc Iluinbert de 
La-Tour-du-Pin Chambly, M is de La 
Charge (décédé en 1883), etd'Aloxan- 
drine de *Maussion ; marié le 5 niai 
1892 à Marie-Séraphine de La-Tour- 

DL'-PlN MONTAUBAN, C tesse DE CHA- 

brillan, — 180, rue du Faubourg- 
Saint- Honoré (VHP) — et flà d'Ar- 
rancy, es |;- Fostieux (4 kil.), tëi 
Sain't-Erme (11 kil.) (Aisne). 

LA-TOUR-DU-PIN CHAMBLY DE LA 
CHARCE (C tB Aymar de), O. #, né le 
19 octobre 1838; veut' de Marie de 
*Vougy ; dont: 1° Iluinbert de La- 
Tour-du-Pin, V u de la Charge (dans 
l'usage : V tu de La-Tour-du-Pin tle la 
Charce), marié à Marie Le *Gonidec 
de Penlan, dont : l"Hené, 2° Sibylle 
[tu de Bo.smont, [-] Tavaux (Aisne)]; 
2° Jacques, V tu de La-Tour-du-Pin 
Chambly, lieutenant au 2"-' hussards; 
3° Jeanne de La-Tour-du-Pin, mariée 
au C t,: Louis de *Bernis-Calvière ; 
4° François de La-Tour-du-Pin; 5° 
Alix de La-Tour-du-Pin. — 08, rue de 
Belleehasse (VIL) — et tà& de Cha- 
marande, o j£= Saint-Germain-Lespi- 
nasse (Loire). 

Deuxième rameau. 

LA-TOUR-DU-PIN CHAMBLY DE LA 
CHARCE (C tesso Jeanne de), veuve du 
C te Henry, fille de feu le M ia Henry 
d'*IIarcourt. 

Frère et sœur : 

LA-TOUR-DU-PIN CHAMBLY DE LA 



CHARCE (de) : 1° C te Humbert, capi- 
taine de vaisseau; né le 20 mars 
1835; marié en 1871 à Hélène, fille do 
Félix Passy, conseiller-maître à la 
Cour des comptes; 2° Victoire, ma- 
riée en 1850 au général C ta Aymard 
de *Clermont-Tonnerre (décédé en 
1881). 

Cousines : 
LA-TOUR-DU-PIN CHAMBLY DE 
LA CHARCE (de) : 1° Jacquemine, 
mariée en 1871 au C tc de*La Jaille, 
vice-amiral; 2° Marguerite, filles du 
B°" de La Tour du Pin Chambly et 
de Henriette de Belle-Isle. 

BRANCHE DE MONTAUBAN 
LA-TOUR-DU-PIN MONTAUBAN 

(M ell ° Philis de), fille du M" de La- 
Tour-du-Pin Montauban et de Julie 
Mili.in de*Grandmaison; mariée le 15 
novembre 1879, au V te de*Saint-Pol. 

Tante : 
Marie-Séraphine, mariée en 1854 
au C te René de Moreton de*Chabril- 
lan (veuve en 1800); remariée en 
1892 aliéné de La-Tour-du-Pin Cham- 
bly, M ia de la Charce. 

branche de verclause 

LA-TOUR-DU-PIN VERCLAUSE (C te 
Girard-Louis-Marie de), né le 4 juin 
1855; marié le 24mail881 àMaiïc-Loui- 
se, fille du C to de ^Chateaubriand, née 
le 14 octobre 1858; dont : 1° Georges- 
Antoine-Louis-Marie, né le 2 avril 
1885; 2° Guy-Charles-Marie-Joseph, 
né le 7 mars 1880; 3° Isabelle. — 
25, rue Barbet-de-Jouy (VII e ) — et 
ÊÛ de Nanteaux, Kl f?- éê5 Nemours 
(Seine-et-Marne). 

Cousine : 

Charlotte, fille du B on Paul (décédé 
en 1807) et d'Anne-Laure Hh.i.iet; 
mariée en 1837 à Auguste *Aciiard, 
C te de Bonvouloir (veuve en 1882). — 
0, rue Yvon-Viilarceau (XVPj — 
et villa Bonvouloir, à Bagnéres-de- 
Bigorre (Il au te -Pyrénées). 



LA TOUR-EN-VŒVRE 

(de). 

Lorraine ': Ecartelé : aux 1 et 1 de 
gueules, à trois lions d'argent; aux 2 et 
3 de saule, à une j'asce d'argent, accom- 
pagnée de trois pattes de lion du même, 
2 en chef contre-onglées, et l'autre con- 
tournée mouvante de la pointe. 

LA TOUR-EN-VŒVRE (C'° DE) et 

C U " >L , nce Doria d'Anqri. — 30, place 
de la Madeleine (VUI'i. 

LA TOUR-EN-VŒVRE (C"> EMMA- 
NUEL de). — Même adresse. 



718 — 



LA TOUR-EN-VŒVRE(C te François 

de). — Même adresse. 

LA TOUR-EN-VŒVRE (C te MaRINO 
de). — Même adresse. 



LA TOUR du YILLARD 
fODDE de'. 

Dauph in é: Cou- 
pé : au 1 de gueu- 
les, au lion d'or 
grimpant, armé 
et lampassé; au 




^ d'argent , au 
porc - épie pas- 
sant de sable. 

ODDE, M' 5 DE 
LA TOUR DU 
VILLARD, ancien magistrat. — Nî- 
mes — et Êà de Bezouce, El fj= gH 
Nimes (Gard). 

ODDE, C te DE LA TOUR DU BIL- 
LARD. — Lyon (Rhône). 

odde (Raymond), m 15 de la tour 
DU villard. — 62, boulevard du 
Port-Royal (V e ) — et é& de l'Ermi- 
tage, àVorey (Haute-Loire). 

ODDE, V te DE LA TOUR DU VIL- 
LARD. — fia de Praslong, ŒD \p= Lap- 
tes, ta Dunières-Montfaucon (Haute- 
Loire). 

odde (Jules), v te de la tour du 

VILLARD, fils du comte. — Même 
adresse. 



LA TOURNELLE (de). 

Bourgogne : De gueules, à trois tours 
d'or. 

LA TOURNELLE (,B° n DE) et B onne , 

née Meinei.l. — 22, rue de Marignan 
iVIH' j — et £â de Fargot, a [Feâ 
Montoire (Loir-et-Cher). 

LA TOURNELLE (B°" NlCOLAS DE), 
marié le 20 avril 1896 à M Ue DE*Tu- 
renne d'Avnac. — 21 , rue Bahac 
(VIII ) — et même Ùl. 

LA TOURRETTE d'AM- 
BERT {de). 

QUERCY : Ecar- 
te le : aux 1 et -1 
de gueules, à la 
panthère d'or ; aux 
2 et •'! d'a:ur, au 
croissant d'or, ac- 
costé de deux étoi- 
les d'argent posées 
en fasce. 
Supports : Lions. 



LA TOURRETTE 
D'AMBERT (MAURICE M is DE), clief do 

nom et d'armes; ne le 10 juin 1872; 




marié à M 1Ie Eugénie de La Nikpck 
de Jeufosse ; dont: Jélian, ne le .'il 
août '1898. — 25, rue de Lauriston 
(XVI e ). — ej_ ùt de Saint-Martin, s ^ 
Morestel, éH Soleymieu-Sablonniéres 
(Isère). 

LA TOURRETTE D'AMBERT (M' M 

D r,; DE). — 25, ruede Lauriston (XVI ). 




LA TOUSCHE {de). 

Poitou : D'or, 
au lion de subie, 
armé, couronné 
et lampassé de 
gueules. 

Supports 
Deux a'njles. 

Devise : « Deo 
jucante ». 

LA TOUSCHE 

D'AVRIGNY (Lu- 
dovic, B on de), né le 10 mai 18 IL», ma- 
rié à Marthe de *Lichy de LicHYjdont: 
Marie, née le 20 janvier 1898. — û 
de la Guittière, ra ]}- St-Pierre-de- 
Maillé (Vienne). 

LA TOUSCHE D'AVRIGNY (M"° DE), 

sœur du précédent.— Même &. 

LA TOUSCHE D'AVRIGNY (B 01lne CH. 

de). — ûxj de la Vallée, El Saint-Pierre- 
de-Maillé (Vienne) — et & de Parthé- 

neval, s \ï= ês3 Talence (Gironde). 

LA TOUSCHE D'AVRIGNY ( B°"RoGER 

de), marie à M"° Alix de *Chevig.né.— 
— Mêmes adresses. 



LA TOUSCHE-LIMOUSI- 
NIERE (de), 

Bretagne : D'or, à trois tourteaux de 
gueules, 2 et 1. 

LA TOUSCHE-LIMOUSINlÈRE(C te3S0 

de), née de *Freslon de Saint-Aubin. 

— 1, rue Corbin, a Hennés (Ille-et- 
Vilaine). 

LA TOUSCHE-LIMOUSINIÈRE(C tesse 

L. de), née de La Choue de *La Mettrie. 

— £s de Saint-Brice (Ille-et- Vilaine). 



LA TRÉMOÏLLE {de). 

Poitou : D'or, au chevron de gueules, 
aeeompagné de trois aù/lettes d'azur, 
becquées et membrées de gueules. 

LA TRÉMOÏLLE ET DE THOUARS 
(Louis-Charles, Duc de), fils du duc 
Charles (ne le 21 mars' 1704, décédé 
le 10 novembre 1839) et de sa troi- 
sième épouse, Valentine de WaI.sh- 
Serrant (née le 7 mars 1S10, mariée 
le 11 septembre 1830, décédée le 10 
septembre 1887); ne à Paris le 20 oc- 
tobre 1838; succède à son père; ma- 



— 710 — 



rié le 2 juillet 18G2 à Marguerite- 
Jeanne-Eglé, fille du C te Duchatel 

(née à Paris le 15 décembre 1810). — 
•1, avenue Gabriel (VIII e ) — et té de 
Serrant (Maine-et-Loire). 

enfants : 

LA TRÉMOILLE, P ce DE TARENTE 
ET DE TALMONT i LûUIS-Charles- 
Marie de), ne à Paris le 23 mars 
1803; marié à Paris, le 1 er février 
1892, à Hélène, fille du C tc *Pillet- 
Will, née à Paris en 1>!75; dont : 1° 

ÎC tes = e Charlotte, née le 20 novembre 
1892 ; 2° C te = se Marguerite, née le 
5 décembre 1894; 3° 0=* e Hélène, 
née le 28 mais 1899. — 101, avenue 
Malakoff (XVI e ). 

LA TRÉMOILLE (P<*sse CHARLOTTE- 

Cécile- Eglé - Valentine de), née à 
Chantilly, le 19 octobre 1864; mariée, 
le 19 novembre 18^5, au V te Charles 
de *La Rochefoucauld de Doudeau- 

VILI.E. 

FRÈRE DU PÈRE : 
LA TRÉMOJLLE (P ce LOUIS DE), né 

le 11 juillet 1708 (décédé le 20 juillet 
1837; ; marie, le 12août 183 1, à Augusta, 
tille d'Alexandre Murray (née le 15 
janvier 181 1, décedèe le 22 janvier 
1»7T); dont : 1° P cesse Félieie-Emma- 
nuelle-Agathe, née le 8 juillet 1836, 
mariée le 12 septembre 1805 au P ce 
Jules de Montléard (veuve le 18 octo- 
bre 1865); 2° p««e Louise-Marie, née 
le 8 juillet 1830, mariée le 20 mars 
185S au P ce Gabriel -Laurent- Charles 

DE TORREMUZZA. 



LATTAIGNANT de LE- 
DINGHEM (de). 
Picardie : D'azur, à trois coqs d'or. 
LATTAIGNANT DE LEDINGHEM I DE). 

— îîi dt YaleinOrun, le: p- ta Wimille 
(Pas-de-Calais i. 

LATTAIGNANT DE LEDINGHEM 
(Henry de) et M me , née nu Pi.antavit 
de La Pause. — ^ de La Baume, El 
j>= ÉÊi Roujan (Hérault). 



LATTRE de TASSIGNY 

de>. 

Picardie, Flandre, Artois et Cham- 
pagne : D'azur, à la J'asce d'or, accom- 
pagnée de trois étoiles rangées en chef, 
et, en pointe, de trois canettes du même, 
becquées et membrées de gueules. 

LATTRE DE TASSIGNY (GASTON DE). 
— â de la Touche, E J> r tS Saint- 
Julien-Lars (Vienne). 



LATTRE DE TASSIGNY RoGER de), 

et M""-, née Anne Hknault. — Même 
â. — et 25, rue Carnot, à Poitiers 
i Vienne). 



LATUDE fFABRE de). 

Languedoc : D'azur, a une tour d'ar- 
gent, renversée et surmontée d'un pélican 
d'or, avec sa piété. 

FABRE DE LA TUDE (B on ). — Êà 

des Belles-Eaux, s fj^ é§ Caux (Hé- 
rault). 



LA TULLAYE [de). 
TULLAYE- 



oy. 



LA TUOLLAYS (d 



ej. 



Bretagne : D'azur, à une main dextre 
apprcHinée d'or en pal; au chef du même, 
chargé d'une plante de fougère de si- 
nople. 

LA TUOLLAYS (M me DE). — & de la 
Chauvrais, a |^ Romillé, ta Montfort 
(Ille-et- Vilaine). 



LATURMELIÈREiTHOIN- 

NET de', 

Ecart elé : aux 
1 et 4 d'azur, au 
château d'or de 
deux tourelles du 
même, girouette, 
ajouré et maçon- 
né de saLle, qui 
est de Bretagne ; 
aux 'Z et 3 d'or, 
à trois œillets 
de gueules, tiges 
et branchés de 
sinople; au chef 

d'azur, chargé de trois étoiles d'argent, 

qui est de Forez. 

THOINNET DE LA TURMELIÈRE 
(C tc ), membre du conseil général de 
la Loire-Inferieure. — 23, rue de Va- 
renne (VII e ) — et& de laTurmelière, 
H ]ï= ta Ancenis (Loire-Inférieure). 





i^e 




mm 


* 6 



LAU {du). 

Béarn, Périgord : D'or, au laurier à 
trois branches de sinople, au lion léo- 
pardé de gueules, brochant sur le fût de 
l'arbre; à la bordure d'azûr, chargée de 
quinze besants d'argent. 

LAU_fC te du). — & de Lagebaston, 
Ë f^K^Ea Rochefoucauld (Charente). 

LAU D'ALLEMANS (M' â DU), —99, 
rue ries Petits-Champs (I er ). — et Û 
de Montardy, :-] ]-. - Moniagrier (Dor- 
dogne). 

LAU D'ALLEMANS (C te35 ° DU), née 



720 — 



de Suzannet. — 1, rue Auguste Vac- 
querie (XVI e ). — etê&deMontiseaux, 
El I.ailïv (Loiret). 




LAUBESPIN (MOUCHET 
de BATTEFORT de). 

Franche- Com- 
té: Ecartelé:aux 
1 et ide gueules, 
à une épée d'or, 
accostée de deux 
roses du même 
(Batlefort); aux 
'l et 3 d'azur, au 
sautoir d'or, can- 
tonné de quatre 
billelles du même 
(Laubespinj ; sur 
le tout de gueu- 
les, à la Jasce d'argent, accompagnée 
de trois émouchets d'or, deux en chef 
et un en pointe (Mouche!) . 

Supports : Deux lions regardant d'or, 
armés et larnpassés de gueules. 

LAUBESPIN (M' 3 de), et M i3e , née 
de Saint-Mauris. — 51, rue de Lille 
VII e ) — et ùi de Dracy-les-Couches, 
Kl |f Couches-les-Mines \Saone-et- 
Loire). 

LAUBESPIN (0 33e Leonel de), née 
Sieyks. — 78, rue de l'Université 
(VII e ). 

laubespin (C ,u de), et O 330 , née 
de *Bernis. — 30, rue Saint-Guil- 
laume (VII e ). 

laubespin (C tfl Pierre de), et C ,essc , 
née d'*Andigné. — 14, rue Fran- 
çois-l"' (VII e ). 

laubespin (O Alfred de), et 
(' l " ac , née d'Ennetières. — 17, ave- 
nue Montaigne (VIII e ) — et Ù\ d'El 
verdinghe, EJ ]-,- "Jô £§, lilverdinghe 
(Flandre occidentale) (Belgique). 

LAUBESPIN (C te Camille de), et 
C 1 '- 3 ", née de *Marescot. — 7, rue 
Portalis (VIII e ). — et même £&. 

LAUBESPIN (C t0 Théodule de), et 
C lc33L ', née d'Âvesgo de *Coui.onges, 
dont: Humbert. 47, avenue Montai- 
gne (VIII e ) et iâ de Freyr, El |^= éS 
\Vaulsort-Freyr (province de Namur) 
Belgique). 

LAUBESPIN (C le IIUMDERT DE), — 

Mêmes adresses. 



LAUBIER (de). 

Poitou : De gueules, à l'étoile de huit 
ruis d'or posée en franc-quartier. 

LAUBIER (de). — i&) de Saint-Lupien, 
r£3 \y-- Marcilly-le-Hayer, M Aix-en- 
Othe (Aube). 



LAUBIER (M lle DE). - 
E Saint-Pierre, ]f= Anj 
Savin (Vienne). 



t& des Vaux, 
les, tS Saint- 



LAUCOURT (PLANTARD 

DE). 

Picardie : D'or, au chevron de salle, 
chargé ci la pointe d'une mac le d'argent. 

PLANTARD DE LAUCOURT (Emile). 

— & de Bellancourt, l-j |f bS Al.be- 
ville (Somme). 




LAUGARDIÈRE (RI- 
BAULT du MESNIL de L'IS- 
LE de 1 . 

Bretagne : De 
gueules, à lu 
Jasce d'azur, 
chargée de trois 
lésants d'or, et 
accompagnée de 
trois croix an- 
crées d'argent, 2 
en chef et 1 en 
pointe' (armes à 
enquerre). 

BRANCHE aînée 
RIBAULT DE LAUGARDIÈRE (C te69e 

D«). 

RIBAULT, C te DE LAUGARDIÈRE 

Léon-Ferdinand-Hippolyte), chef de 
nom et d'armes, et C tesso .— Monlreuil- 

sous-Bois (Seine). 

RIBAULT DE LAUGARDIÈRE (JuLES- 

Antoinb-Léon-Ferdinand-Hippolyte), 
iils du précédent. — Même adresse. 

branche cadette 
Cousins germains : 
RIBAULT, V u DE LAUGARDIÈRE 
(Marie-Sylvain-Cuari.es), ancien ma- 
gistrat, marié ; dont quatre lilles. — 
13, rue Hôtel Lallemand. à Bourges 
(Cher;. 

RIBAULT, B°" DE LAUGARDIÈRE 
( Marie - Gabriel - Maxime ), ancien 
magistrat, marie ; dont trois iils : 1° 
Maurice ; 2° Joseph ; 3° Gabriel. — 
11, boulevard de l'Industrie, à Bour- 
ses (Cher). 



LAUGIER-VILLARS {de). 




Provence et 
Comtat Venais - 
sin : D'argent, à 
un lion de gueules, 
armé et lam passé 
du même. 

Cimier : Un lion 
ittant de gueules. 

Support.*»: Deux 

lions de gueules. 

Devise : « Non 
J'ortior altcr ». 



— 721 



Cri : « Dieu pour guidon ». 

En IMG Raymond de Laugier est cité 
parmi les barons qui prêtent serment au 
comte de Provence, ;'i Tarascon. 

LAUGIER- VILLARS (BÏENRI-MaRIE- 

Ciiaiu.es, B on et C u de), #, ijj, »Jj, etc. 
ministre plénipotentiaire; chef de 
nom et d'armes ; né en janvier 18 IG; 
marié en 18U4 à Caroia Livingston 
(d'une des plus anciennes familles 
anglo-saxonnes). — 250, boulevard 
Saint-Germain (VII e ) — et êÊâ de 
(.'luïteauredon, El ïj- ta Mezeh Basses- 
Alpes). 

FRERE ET SCEUR : 
LAUGIER-VILLARS (C te R.AYMOND 

de), veut' de Marie de *Gaeard de 
Béarn; dont: 1° Jean-Marie-Camille- 
Etienne, ne le 23 février 1871); 2 U 
Régine-Marie-Etiennette, mariée en 
180(3 au V tc de Law de *Lauiusto.\.— 
21, nœ de l'Université (VII e ). 

LAUGIER-VILLARS (Marie-Auguste- 
Emma nuelle de), mariée auM is *GL'iL- 
hem de Pothuau ; — 35, avenue de 
l'Aima (VIII e ) — et êè de Chitenay, 
E Î5- tiS Cliitenay (Loir-et-Cher). 
mère : 

LAUGIER-VILLARS (O iSC 
née Charlotte de Messey; 
C te de *Messey et de la C ,csSe 
Bassompierre ; veuve du O 
de Laugier -Villars, capitaine au 
4 e chasseurs et membre du conseil 
général de Seine-et-Oise. — 21, rue 
de l'Université (YII'i. 



D re DE), 


fille du 


, née de 


e Alfred 



LAUJARDIEREiBRIL- 
LAUD de). 

Bretagne : D'argent, au rencontre de 
cerf de sable. 

BRILLAUD DE LAUJARDIÈRE. — 

Clieix, i-: Le Pellerin, \~2 Couéron 
(Loire- Inférieure). 



LAULANIÉ de SAINTE- 
CROIX (de), 

Limousin : D'ar 
gent, au chêne de 
sinople terrussé de 
sable. 

Timbre : Cou- 
ronne de Comte. 

LAULANIÉ DE 
SAINTE - CROIX 
(Ke.nE de), chef 
de nom et d'ar- 
mes. — é& de Sainle-Croix, El Mont- 
ïerrand (Dordogne). 




FRERE ET SŒUR : 
LAULANIÉ DE SAINTE-CROIX (LU- 
DOVIC DE), marié à M l:lle Ackermann. 
— 02, rue Lu lioétie (VIII e ) — et 
£3 de Jalesnes, r-j Vernantes (Maine- 
et-Loire). 

LAULANIÉ DE SAINTE-CROIX (M 1 " c 
DE;, mariée au M is DE *Ma!LLARD- 



LAUNAY (de). 

Normandie: Cou- 
pe : au 1 faecé 
d'argent et d'a- 
zur de sij~ pièces, 
à la bande de 
gueul.es chargée 
d'une moucheture 
d'hermine bro- 
chant sur le tant ; 
au 2 d'ar lient, à 
V arbre arraché de 
sinople. 

Supports : Deux lions armés et lam- 
passcs de gueules. 

Devise: .. Yirtus ubique sustineat ». 

launay ( Etienne-Tiuurce-Kaymond, 
O de), né le 12 septembre 1808; ma, 
rié à Jeanne CrettÉ de *Palluel- 
ddnt un lils : Jehan, né le 22 novem- 
bre 1900. — 205, rue du Faubourg- 
Saint-Honoré (VIII e ) — et fiîâ de 
Beaune, E f^të3 Eymoutiers (Haute- 
Vienne). 




LAUNAY (de). 




Bretagne: D'ar- 
gent, à Vaigle é- 
p logée d'azur, 
membrée et bec- 
quée de gueules. 

Voir nos précé- 
dentes éditions. 



LAUNAY (de). 

Coupé : au 1 de gueules, à deux mas- 
sues d'or en sautoir parti d'or au crois- 
sant de sable, au chef d'azur chargé 
d'une étoile d'argent; au 2, d'argent à 
l'arbre arraché de sinople. 

LAUNAY (Le G al B on DE), G. O. #. 

et B on,,e , née Lamy. — 10, rue Duphot 
(I"). 

launay (B"" Christian du) et B onM 1 

née Geneviève *I.i.ii:viu:-P<>maus. — 
53, avenue Montaigne (Vïïï*). 



46 



— 722 



LAUNAY fCORDIER de,'. 




Normandie : lia- 
sur, au checron 
d'or, accompagné 
de trois croissants 
du même. 

Deux 



IPPOR1 



Ilot 



Les Cordier, sei- 
gneurs de Launay, 
barons dcMôntreuil- 
^ . l'Argillé, dansl'Eu- 

T rc; Claude- René 

Cordier, écuycr, seigneur de Launay, fut 
créé jjaron de Monlreuil et nommé en 
même temps président de la Cour des aides 
en 1713. 

CORDIER DE LAUNAY (ALFRED), 

B on de Montreuil, >J< : maire de Sar- 
îon (Oise) : veut' de M mc , née Marie- 
Tbérése de *Curtex ; dont: 1 J Su- 
zanne, mariée à M. Carlos Martinez 
dk Hoz: i" j Hélène, mariée à Albert 

JODON DE *VlI.LEROCHE ; 3° Léon. 



L'AUNAY (GONTARDde). 

Anjou : D'argent, au sautoir d'azur, 
accompagné de quatre ruses de gueules. 
Devisk : « I.aborn sine cana spe ». 

GONTARD DE L'AUNAY (LÉONCE) 

et M , née Yvonne de Bruc de 

MoN'J plaisir ; dont : 1° Daniel, né le 
(') mars 1881; 2° Marie-Henriette, née 
le 15 juillet 1890. — fi& des Chesnayes, 
[3 à Ansrei'S i Maine-et-Loire). 



LAUNAY de 
THAYE de . 




LA MO- 

Maine et Anjou: 
D'or, à une aune. 
arrachée de sino- 
ple, accostée de 
deux aiglons af- 
frontés de. sable, 
membres et bec- 
gués de gueules. 

Supports: [)eux 
checuux sauvages. 
l)i \ ise : « Pour 
Dieu et l'honneur». 
La famille de Launay de La Mothaye 
est originaire du Maine et de l'Anjou, elle 
était alliée à Henri IV par les Rillon- 
Vendùme par contrat de mariage du 15 
février 1575 avec Fulvie de Bourbon-Ven- 
dôme, grande tante du roi. 

LAUNAY DE LA MOTHAYE (LOUIS- 

Marie-Joseph dei, né le 12 août lSôo, 
et M"", née Aline-Jane-Marie-Geor- 
giana Vatar des Aumkrs ; dont: 1° 
Maurice-Louis-Anatole, né le 5 lévrier 
1X81; 2° Géraldine-Marie- Valentine, 
née le 20 octobre 1X87 ; 3° Cbarles- 



Edouard-Albert, né le 19 mai 1893.- 
& d'Isoré, a Jf= Avoine, tS Avoine 
Beau mont (Indre-et-Loire). 



LAURENCIN {de). 

Lyonnais : De sable, au checron d'or, 
accompagné de trois étoiles d'argent, 2 
et 1. 

LAURENCIN i(' te DE| et C l «' e , née 
de Piolenc. — Rue Cliarles-Nodier, à 
Besancon (Doubs). 



LAURENS iYEYRIÈRES 

DU». 

D'argent, à trois cernes à pied de 
gueules, oui est de Yeyrières, et une 

branche de laurier de sinople en bande 
et en abîme, qui est de Laurens. 

VEYRIÈRES DU LAURENS (de). — 

Ê du Laurens, ia ]%= Beaulieu-sous- 
Menoire, ta Saint-Denis (Corréze). 



LAURENS-CASTELET(^). 

Languedoc : De gueules, à trois co- 
quilles d'argent, rayées de sable, ~ et 1. 

LAURENS-CASTELET ( M'* DE », #, 

députe de l'Aude, et M isc née *Bei.- 
casiei- — 112, rue Saint-Dominique 
(VII e ) — et £ du Castelet, :-: ^ Cas- 
telnaudary, fj- Soupex (Audej. 

LAURENS (V te Maurice de) et Y te? -*, 
née de I.onjon. — 22, Grande -Rue - 
Nazaretli,àToulousei Haute-Garonnei. 




LAURENS D'OISELAY 
du). 

T O S C A N E ET 

Provence: Kcar- 
tclé : aux 1 et A 
d'or, à l'aigle é- 
ployée de sable, 
becquée, membrée 
et couronnée d'or, 
qui e.it de l'Em- 
pire ; aux 2 et o, 
parti: au a] coupé 
d'or et de subie 
à deux roses de 
l'u?i l'autre ; au 
b) de gueules, a 
Vacant-bras armé d'argent, qui e>t île 
Guyard Saint-Julien Walsée; sur le tout, 
d'argent, à l'ours au naturel, ronronné 
d'or, au chef de gueules chargé de trois 
casques d'argent grillés d'or. 
Timkre : Couronne ducale. 
Cimier : L'aigle de l'Empire issunte 
d'une couronne ducale. 

Supports : Deux ours tenant une ban- 
nière d'&r à trois bandes de gueules. 
Devise : « /V-o/Wsi sanguini* impedio ». 

PREMIÈRE BRANCHE 

LAURENS D'OISELAY i Pierre, B on 
du), #, capitaine au 20 e dragons, et 



7:23 



B uim -, née Françoise i>e*Duranti la 
Calade; dunt : 1° Valenline : 2° Mar- 
guerite ; 3° Amédée. — & d'Oiselay, 
:-: ]$- t~i de Sorgues-sur-l'Ouvèze 
(Vaucluso — ut rue de Metz.à Dijon 
(Côte-d'Or). 

Frères et Sœurs : 
LAURENS D'OISELAY il!°" GASTON 

du). — 1">, rue Petite-Saunerie, à 
Avignon i Vauelusej. 

LAURENS D'OISELAY I B on M AURK :E 

du), #, chef de bataillon au 22 c d'infan- 
terie, ci H"'""-, née B oll,,c Valentine du 
Laurens d'Oiselay; dont : 1° Sebastien; 
2" Pierrette ; 'ô" Philippe-Guillaume. 
— Gap liantes-Alpes) — 14, rueSaint- 
Etieune, a Avignon |Vaucluse). 

LAURENS D'OISELAY (B 0lll,e HENRY 

ni'i, née de Martin de *La Bastide; 
veuve du B°" Henri du Laurens d'Oi- 
selay, décédé le 9 janvier 11)01, donl 
Siiiiunne. — 88 bis, avenue Klèber 
(XVI e ) — et mêmes adresses. 

LAURENS D'OISELAY (B on GEORGES 
DU), #, capitaine au 10 e hussards. — 
Tarbos (Hautes-Pyrénéesj. 

LAURENS D'OISELAY (B OB JOSEPH 

m- 1, Chancelier du Cambodge. — 15, 
rue Pelite-Saunerie,à Avignon. 

LAURENS D OISELAY i B û "" e Anna 
dli. — Même adresse. 

LAURENS D'OISELAY lB°""- MARIE 

du), mariée au V" Helen des *Is- 
nards. 

Tantes : 
LAURENS D'OISELAY (B onnc CLÉ- 
MENTINE du), veuve d'Isidore d'*Athé- 
nosv. — Avignon. 

LAURENS D'OISELAY (B onne I'hilo- 
mèxe ni/, veuve de Louis de Hen- 
nault-Vaquette. — Avignon. 

LAURENS D'OISELAY (B o:,,,<! MaRIE- 
Thérèse duj, mariée à Charles Du- 
mergue. — Avignon. 



, B o„ue D re 

— 1 1, rue 
Yauclusei. 



DEUXIEME BRANC 

LAURENS D'OISELAY 

Louis du), née Nouvèxe 

Saint-Etienne, a Avignon 
Enfants : 
LAURENS D'OISELAY i B"" GriL- 

eaume dl) et B'"""-, née C u '" u Marie- 
Madeleine- A ugustinc DE *BrIEY.— 
17, rue Pelite-Fusterie, a Avignon 
(Vaucluse) — et Lthe-la-Claireau 
(Belgique). 

LAURENS D'OISELAY lB onno Marie- 

Ix>uise du), mariée ù Frédéric de 
*Bunet d'Oléon. — Aviinum. 



tine du), mariée au B°" Maurice du 
Laurens d'Oiselay. 

LAURENS D'OISELAY l B°""" MAR- 
GUERITE du), Sœur de la Charité. 

TROISIÈME BRANCHE 
LAURENS D'OISELAY i B"'"" Bi. an- 
che du), veuve de Paul de Tocsin, 
C tc de *Lavallière, (décédé le 1"' mai 
1902). — Avignon. 



LAURES (de). 

Languedoc : D'azur, au pélican arer 
sa pietc d'argent, sur une terrasse du 
même; au chef d'or, chargé de trois 
ruses île gueules. 

LAURÈS (de). — t& de Jouaignes, 
El f- t?i Braisne (Aisne;. 



LAURIÈREPASQUETde). 

Angolmois : D'azur, au cheoron d'or, 
accompagné en chef dan croissant d'or- 
ient accosté de deu.r étoiles du même et, 
en pointe, d'une sphère d'argent, posée 

sur un pied d'or. 

PASQUET DE LAURIÈRE (FERDI- 
nandi et M" ,e , née de*Boissière. — 3ê» 
de Sainte-Marie, :-: Siorac, p= Lau- 
riere-Siorac, ^ Siorac-de-Belvés 
i Dordo«?ne). 



LAURIS (de). 

Proven» h : Ecartelé : au 1 d'argent, 

à trois bandes, celle du mil ira de sinople, 
et les deux autres de gueules, qui est de 
Lauris; ait 2 d'argent, a la bande de 
stt/jle, accompagnée en chef (F une mer- 
lette de même, ■jui est de Deffand; au 3 
d'argent, <i la fasce d'azur, chargée de 
trois cheerons d'or couchés, et accom- 
pagnée de trois roses de gueules, qui est 
(.le Gérards; au i d'argent, <i trois fasres 
de f/ueules, qui est de Vassadel :'««/■ le 
tout de gueules, au château êi trois tours 
d'or, maçonné de sable, qui est de Castel- 
lane. 

lauris (M ise D re dei. — 28, rue 
Washington i VIII e ). 

LAURIS (M iâ dei. — Même adresse. 



LAURENS D'OISELAY lB" 



Valen- 



LAURISTON (de LAWdej- 

Ecosse : D'hermine, à la bande de 
gueules, accompagnée de deuu- ctnjs de 



LAW. W* DE LAURISTON (DE), 
chel' de muii et d'.n mes ; veul de 
M' 1, *l .WJl IN'ais. — T."). rue de (hail- 

lot K \[\\ |_ ,. t & de Fréehines, î-:Tï- 
La Chapelle-Vcndômoisc, éS Ville 
tïaiicumri Loir-et-Cher). 



— 724 — 



ENFANTS : 
LAURISTON (l'Abbé DK). 

LAURISTON i M"" N. . . DK), mariée 
a Lndovic-Marie-Micliel Hurault, V" 
DE *VibraYE, #, colonel au .'i' ehas- 
seurs à Abbcville (Somme). 

FRÈRE : 
LAW, C te DE LAURISTON (LOUIS- 

Charles-Alexandre de), ancien offi- 
cier de cavalerie, lié le 25 juillet 
1821: marié le 1 1 avril 1852 a M"« 
Marie-Félicie Pascal. — 82, rue 
de l'Université (VII e j — et & de Ri- 
eheeoui't, :-j Crécy-sur-Serre, ^= Mes- 
brecourt- Richecourt,^i Mesbrecourt 
i Aisne i. * 

Enfants : 
LAURISTON <('"■ Jacques DE), ne le 
25 juillet 1853 (décédé en juin 1895), 
marié le 15 mars 1883, a Amélie 
Belhomme de *Franqueville ; dunt : 
1- N... ; 2° Yvonne ; 3° Odette.— 123, 
avenue des Champs-Elysées (VIII e ) 

— et £i de Charbonnière, El ]i^ ta 
Autlion-du-i'erclie i Eure-et-Loir). 

LAURISTON (Roger, V lc ni;;, né en 
1858 (décédé en 1887/, marié à Jeanne 
Hihhlikk d'*Aii.ly, remariée en 1801 
au M 1 " m; *Nettancocrt-Vaubecourt. 

— 17. aoenue Montaigne (VIII e ). — 
et î& de Xottaneourt (. Nleti.se). 

LAURISTON (Antoinette de), mariée 
le -i août 1N^5 à Edgard-Marie-Sté- 
pliane de Moulins, ( ! te de *Rochefort. 

— & de Granville, :-z l'ort-Saint-Pére 
i Loire-Inférieure t. 

LAURISTON i HlbERT-LoUIS-PaUL- 

Emile LAW V te de), ne le 22 août 
18(30 ; marie, ie 20 mai 1890, a Régine 
Marie-Lliennetteni:*L\i ;isier-Vii.lars; 
dont : 1° Symonne, née le 10 mars 
18i)7; 2 ,j Germaine, née en octobre 
1901. — 7, rue Marbeuf {VIII e ) — et 
ù± de Richecourl, :-j Crécy-sur-Serre 
( Aisne i. 

LAW DE LAURISTON (GEORGES DE), 

et M mc , née Racch. — 100, rue du 
Fauboury- Saint- Honoré (VIII e ) — 
et £3 du Ras-Coudray, ;-: f>- Corbeil 
(Seine-et-Oise). 

BRANCHE DE LAURISTON-BOUBERS 

LAW DE LAURISTON-BOUBERS 

(Charles de) et M" ,e , née de*Bou- 
bers-Abbevii.le. — 9, rue de Mari- 
rjnan (VIII e ) — et £1 de- Rocon, :-: fj= 
Molineuf, t^S Chouzy (Loir-et-Cher). 

LAW DE LAURISTON-BOUBERS 

(Emmanuel de), et M'"', née Labre. 

— Mêmes adresses. 

LAW DE LAURISTON-BOUBERS 



(Olivier de), et M mc , née de *Marsay. 

— 5, rue Chrisiopfie-Colomb iW'l'» 

— et â de Mousseau, Efy=Orbigny, 
tÀ Montrésor (Indre-et-Loire). 



LAUSUN (VIDAL de'. 

Languedoc : D'aryent, à deux lions 
ilf tjueules, soutenant un olieier de ni- 
nupïe. 

VIDAL DE LAUSUN. — £l de Ro- 

gistan, a \> Cuq-Toulza (Tarn). 



LAUTREC (de). 

Languedoc : De gueules, à la croix 
ciilee, clé' liée et pommelée d'or, aux douze 
pointes. 

LAUTREC (de). — Éâ de Saint-Jean, 
:^î> : Vert'eil, eâ Gragnagne (Haute- 
Garonne). 

LAUTREC (M me DE). -- £ du Saul- 
du-Chévreuil, [3 ë*k Avessac (Loire- 
Inférieure, J;;= Redon (Ille-et- Vilaine). 



LAUYERJAT (de). 

Bekki : D'azur, à la fasce d'argent, 
chargée de trois roses de gueules et ac- 
compaynce de trois chicots d'or. 

LAUVERJAT (GASTON DE). — 51, 

rue Camb(jn (IX e ). 




LAUWEREYNS de ROO- 
SENDAELE (de). 

Flandre : h'ar- 
gent, à l'arbre de 

sinople, ou chef 
de gueules, chargé 
de trois merlettes 
d'aryent. 

L'écu surmonté 
d'un heaume ou- 
vert, grillé et liseré 
d'oi\ accompagné 
de ses lambrequins 
d'à r ge n t e t d e g ucu les. 

Cimier : Une mcrlette de Vécu entre 
un col d'argent et de gueule*. 

•Supports : Un ours et un lion, armés 
lampassc's et colletés de gueules. 
Devisk : >< Ad laurum, non aurum *. 

LAUWEREYNS DE ROOSENDAELE 

(Charles-Joseph-Louis de), (J. #, lieu- 
tenant-colonel en retraite. — Lille 
(Nord). 

LAUWEREYNS DE ROOSENDAELE 

(Ciiarles-Vicior-Michel de), avocat, 
Docteur en droit. — Lille (Nord). 

LAUWEREYNS DE ROOSENDAELE 

(Louis de), ij< I., professeur au lycée 

de Louai (Nord). 

LAUWEREYNS DE ROOSENDAELE 

(Emile de), Docteur en médecine, an- 



— 72r, — 



rien major de l'armée. — Valen- 
ciennes (Nord). 

LAUWEREYNS DE ROOSENDAELE 

(Louise de), mariée a M. Damenez, 
gj A., professeur au lycée Lakanal. — 
Paris. 

LAUWEREYNS DE ROOSENDAELE 
(Jane de), mariée à M. Blanchard 
professeur au lycée de Douai (Nord). 

LAUWEREYNS DE ROOSENDAELE 
(Emile de), ujè A., professeur au col- 
lège d'Armentières (Nord) ; dont : 1° 
Nelly; 2° Maurice. 

LAUWEREYNS DE ROOSENDAELE 
(Léonie de), mariée à M. Deperrois, 
directeur de l'octroi de Suint-Omer, 
(Pas-de-Calais); dont : 1° Marguerite; 
2° Rèmc. 

LAUWEREYNS DE ROOSENDAELE 
(Loeise de), mariée a M. Fleury, re- 
ceveur municipal ; dont : Pierre. — 
Sainfr-Omer (Pas-de-Calais). 

LAUWEREYNS DE ROOSENDAELE 

(Antony de), propriétaire à Anzin ; 

dont : Jane. 

LAUWEREYNS DE ROOSENDAELE 

(Florimond de), chef de comptabilité. 
— Valenciennes (Nord). 



LAUZANNE (il 




Supports : U ., 
Devise: « Candvr > 

Voir du 



\uvergne,Berri, 
Bretagne : D'a- 
zur, au croissant 
d'urgent aecompa- 
t/néîle deux éludes 
d'or, une en chef 
et l'autre en 
pointe. 

! )'a. ur au crois- 
sant d'argent ; au 
chef de ' gueules, 
chargé de 2 étoiles 
d'or (branche d'Au- 
vergne). 
■jriU'uH et une licorne. 

uperat aurum » . 



icédentes éditions 



LAUZIÈRE (de).— Voxj. BER- 
NARD- 



LAUZON [de). 



. D'azur, à trois serpents ar- 
rondis d'aryent, se mordant la queue, 
2 en chef et 1 en pointe. 

TiMi;iu: : Couronne de Marquis. 

LAUZON iB u " François de) et B on " e , 
lire de *Ponti.evoy.— & de la Biron- 
niere, ta fc= Saint-Hermine (Ven- 
dée). 



LAUZON (James de) et M me , née Le 
Poussin. — il de Péré-en-Forêt, ;-j 
\f= Beauvoir (Deux-Sèvres). 

lauzon (Etienne de) et M iue , née 
de La Ruche Saint-André. — 19, rue 
Haute-du-Château, à Nantes(Loire-In- 
fèrieure) — et «fia de la Forêt, s La 
Motlie-Achard (Vendée). 

lauzon (C tc Antoine de) et C leMe , 
née Dutfoy. — & de Villegontier, 
>• |;z gg Candé (Maine-et-Loire). 

LAVAL 'de RASQUE de- 

Pkovence : D'azur, au citée ron d'or, 
accompagné en [jointe d'une croire tre- 
flée, au pied fiché du même; au chef 
cousu de (jueutes, charge dune étoile 
d'or. 

RASQUE DE LAVAL (B 0Bne DE), liée 
DE *Ravel d'EsCLAPON. — Lorgnes 
(Van. 

RASQUE DE LAVAL (B OT de). — 

Même adresse. 

RASQUE DE LAVAL (DE). — ÊÊÊ de 

Muntpe/.ai, rs fF Riez, ^ Manosque 

(Basses- Allies). 



LAVAL iRECH de 




Norman ni E : 
Ecartelé : aux 1 
et 1 de gueules, 
à une croix écl ti- 
quetée d'aryent 
et de sable détruis 
traits, cantonnée 
de quatre lion- 
ceau. e d'or au 
bord engrêlê d'a- 
zur, qui est de 
Kech tle Laval ; 
aux 2 et 3 de gueules, à trois fasces 
d'or, chargées de six /termines 3, 2 et 1; 
au chef d'argent, à un lion issant 
d'azur, qui est des Iles-Maisons. 

RECH DE LAVAL (ArTHUR-HiPPO- 

i.vii:i el M" ,c , née Jeanne-Françoise- 
Martlie-Hannuic de*Raousset-Boul- 
liOMd.mt : Marïe-Paule-Valenlinc et 
Paul-Louis-Auguste-Henri. — Sorèze 
(Tarn). 

LA VALDÈNE 'LORRAINE 
de GAILLARD de'. 

Provence: D'azur, à trois fasces d'or; 
au chef d'argent, chargé de trois roses 
de queules, que la famille écartële, depuis 
le xvin' siècle, avec les armes de Mouschon 
qui étaient : D'azur, un don passant ou 
lion léopardé d'or; au chef d'aryent, a 
deux étoiles tle gueules. 

LORRAINE DE GAILLARD DE LA 

VALDÈNE (C tc Henri de) et O-"", née 
de *Tai.ode du Craie. — «Sa de Belle- 
vue, [a ]r- êâ Bollène (Vaucluse). 



72i ; 



LORRAINE DE GAILLARD DE LA 
VALDÈNE (O l)K), et C ,csse , liée DE 
iiOVIXKS. 



LA VALETTE iGUIAL- 
BERT de». 

Languedoc: D'azur, au dauphin d'or, 
couronné de même. 

G UI ALBERT DE LA VALETTE (C tesso ). 

— â de Mai-cols, ta f: Marcols, fi 
Beauchastel l 10 kil.l (Ai'dùclic). 



LAYALETTE (YEYRENC 

de). 

Vivakais -.Part i: 

au 1 du cuir, uu ~ 
de gueules, à une 
colonne d'argent, 
la buse et le 'cha- 
piteau d'un, sout- 
int- d'une couronne 
du même. 

VEYRENC DE 
LAVALETT E 
(M me ), née Saba- 

TIER DE LaCHADENÈDE. — AubelKlS 

(Ardèche). 

VEYRENC DE LAVALETTE (M. et 

M""-' Joseph). — Même adresse, 

VEYRENC DE LAVALETTE (M. et 

M"" Jean). — Même adresse. 




LA YALLÉE {de). 

I>e gueules, à 
trois lions d'her- 
mine couronnes 
et la m passés 
d'or. 

LA VALLÉE 

iM" lu Edouard- 
Henri -Auchois 
de), née Marie- 
tëugénie-Natha- 
lie Frégère : dont: l°Marcel-Paul,né 
le 11 novembre 1878; 2°Louis-Edmond, 
ne le 21 octobre 1881; 3° Georges-Ro- 
bert, ne le 28 octobre 1892. — 50, 
boulevard Saint-Michel (VI e ). 




LA YALLÉE (de). 

Orléanais : D'asur, à une épée d'ar- 
gent, accompagnée en chef de deux 
étoiles de même. 

LA VALLÉE (RiCHARD l>i:i et M"". — 
70, rue île l'Université (VU"). 



LA YALLIERE (de BOIS- 
GUERET de). 

Ohi.kan VIS : D'or, et trois arbres de 
sinople, -sur une terrasse de même, ac- 
costés de ileu r. croix pattées de gueules 
et soutenus d'un croissant d'a:ur, men- 
tant en pointe. 

BOISGUÉRET DE LA VALLIERElO. 

de). — 29, rue des Papegault, a Blois 
i Loir-et-Cher). 



LA YALLIERE (de COU- 
SIN DE'- 

D'argent, à deux checrons de gueules, 
accompagnés en pointa d'un cœur et de 
trois tourteaux de même, posés 'i, et 1 : au 
chef d'azur, chargé de irais molettes 
d'éperon d'or. 

COUSIN DE LA VALLIÈRE (C te3SC DE), 

née Blanche du *Laurens d'Oisei.ay, 
veuve du C ' Paul DE (.-0USIN de La 
Vallièhe, £,. décédé le 1"'' mai 1902, 
dont : l u ( ' l '' Henri, administrateur- 
adjoint des affaires indigènes au 
Soudan; 2° Marie-Thérèse, mariée le 
\2 février 1900 a Hubert Boxoet de 
L\ Bernardie, lieutenant au 11'' dra- 
gons a Bellbrl — 53, rue de Limas, 
a Avignon (Vaucluse). 

COUSIN DE LA VALLIÈRE (C ,e GA- 
BRIEL dk), et C tess<! , née Berthe de 
*M\uléox; dont: 1° Jacques ; 2" Gas- 
ton. — Saint- Suipice - la - Pointe 
(Tarn;. 

COUSIN DE LA VALLIÈRE (C 1 * 

Gaston de). — £É de Saint-Eugène, 
Si \r Lavaur(Tarn). 



LA YARENDE (de MAL- 
LARD de). 

D'asur, à la/asce d'or, chargée d'un 
fer de mulet de sable, cloué d'argent 
de six pièces; ledit fer accosté de deux 
losanges de 'jueules. 

MALLARD DE LA VARENDE (( "'""), 

née Fleuriot de La nu le. — & de 
Bonncville, r-i ]- £â Broglie (Eure). 



LAYAU {de). 

D'argent, au 
c/iecron de gueu- 
les, accompagné 
en chef de deux 
molettes à six 
rais du même, et, 
en pointe, d'un 
chêne arraché de 
sinople. 

LAVAU (Gas- 
ton- de; (décé- 
dé) et M ,ne , née *Assemn de Ville- 




tt. — t& de Mai 
Loir-el-< 'lien. 



fr= 



— 727 
éM 1' 



lavau (Bernard de) et M ule , née 
AuTi'ii de La *Vii.larmois. — Même 
adresse. 

LAVAU (Louis DE)etM me ,née d'*Acy. 

— 7(5, rue de Monceau (VIII e ). — et 
fiîâ do Meslav, :-j Vendôme (Loir-et- 
Cher). 

lavau (René DE)etM me , néen'*AcY. 

— 95, rue MiromesnU (VIII e ; — et Éà 
de Missy, ra |;i= eiS Noyers (Calvados). 



(ES- 



■hei'i'oni 



LAVAUBLANCHE 
MOINGT de'. 

Limousin : D'argent, à troi 
de gueules. 
*ESMOINGT DE LAVAUBLANCHE 

(M 1110 ). — i^ de la Faye, c-: fs- ê§ 
Saint-Junien-la-Breyère (Creuse). 

ESMOINGT DE LAVAUBLANCHE 
(Sébastien). — ÊÊà de la Grillière, 
r-i \'r- ë£i Saint-Junien-la-Breyérë 
(Creuse». 

ESMOINGT DE LAVAUBLANCHE 
(Emmanuel), et M 1 "", née de*La Serre. 
— 22, rue de Grenelle (MI 1 ') — et 
ÈÊ3 de Gorro, m Jf Saint-]. auieut 
(Haute- Vienne). 



LA YAULX (de). 

Duché de Luxembourg : Ecartelê : 

aux 1 et 4 d'azur, a deux truites 
adossées d'argent, écaillées de gueules, 
entre quatre croisettes recroisetées d'ar- 
gent. 1, -' et 1 au pied fiché d'or, qui est 
de Chinv; «t/.c 2 c£ 3'rfe &Y<Me, ( < trois 
herses d'argent, qui est de La Vaulx; sur 
le tout de sable, à trois tours d'argent, 
L', 1, armes de récompense. — Vécu, tim- 
bre d'une couronne murale, qui est d'hoti- 
neur, surmontée d'une couronne de 
comte. 

Tenants : Deux saucai/es tenant cha- 
cun une bannière d'une de Ch in g, 
l'autre de Luxembourg). 

Devise : « Tout par umour ». 

la vaulx (Paul, C te okï, cliet' de 
nom et d'armes ; marié a Marie ou 
Boulet. — 122, avenue des C/tamps- 
Elt/sées (VIII e ) — et èêS de Bierville, 
[E2 Morgny- la-Pommeraye,J?~- Blain- 
ville-Crévon, é§ Longuerue-Vieux- 
Manoir (Seine-Inférieure). 

FILS : 
LA VAULX (C te Henri de), vice-pré- 
sident de l'Aéro-Club. — Mêmes 
adresses. 

cousins germains : 
LA VAULX (C le Loris-MARiE-/faouZ 
de), #, né le 10 mai 1819, marié en 



1880à M" Germaine Bergerot; dont: 
l u Jean, né le 8 octobre 1881 ; 2 U So- 
lange, née le 27 juin 188.*}; 'A" Cécile, 
née le 19 lévrier 1885; 4" Marcelle, 
née le octobre 1888; 5" Marie- 
Agnès, née le 20 octobre 189.'}; G° 
Alain, ne le 11 mars 1896.— 10, rue 
Saint-Honoré, à Versailles (Seine- 
et-()isei. 

LA VAULX (C tc ERARD-JULES DE), 

# (décédé), marié à Gabrielle Leleu- 
Delemar; dont : 1° Geneviève; 2° Ro- 
land ; 3" François. 



LAYEAUCOUPET (MERLE 
de LA BRUGIÈRE de). 



Ci 



pe 




Marche 
au I d'an 
merlette d'argent; 
ou II d'argent, au 
lion issani , cou- 
ronné, de sable, 
lampussé de '/((cil- 
les . 

Devise : « Vis ac 
cirtus e.r alto «. 

MERLE DE LA 
BRUGIÈRE, C ,U DE 
LA VEAU COU PET (MaRIE-RaYMOND- 

François), capitaine commandant au 
5° cuirassiers; né le & mars 1857; ma- 
rié a Marie-Einmanuelle-Edwige de 
Hakowska; dont: L'Elisabeth ; 2° Mar- 
guerite; S" Madeleine; l u François. 
— 5, rue Ney, a Lyon (Bouches-du- 
Rliûne) — et <& de Hombani-Most, 
gouvernement de Kiew (Russie). 



LAYEDAN. 

BlGORRE : D'argent, à trois corbeaux 
de sable. 

lavedan (C te et C te3ie ). — 31, rue 
Saint- Guillaume (XVI II e ). 



LAYENNE de SICHAMPS 

{de ) . 

Bretagne : D'azur, à deux lions af- 
frontés d'or, soutenant un cœur de gueu- 
les, surmonté d'une couronne d'or, ac- 
costée de deux étoiles d'argent. 

LAVENNE DE SICHAMPS (Cll er DE). 

— ÊÊâ de la Motte, El \> '■'- Billy-sur- 

Oisv (Nièvre). 



LA VENTE {de). — Voy. 
ACHARD. 



728 



LA YERGNE [de). 

Languedoc : 
D'argent, au chef 
de gueules, chargé 
île trois coquilles 
du champ. 

LA VERGNE 

(O de). — HÊ5 de 
Morange, a j£= 
eH Ludon-Médoc 
(Gironde). 

LA VERGNE (HENRI BaCON DE ) , 

propriétaire; neveu du précédent. — 
ÉÊJ de Morange, El Ludon (Gironde) 
— et ÎÊ5 de La Vergne, Valadon 
(Aveyron). 

LA VERGNE (C te ALFRED DE) et 

C l " bC , née de Moutard. — Et de Po- 
méro, El fs= ta Montréal (Gers). 




ÉfiS du Pont,ElSaint-Jean-de-Mariiéiol> 
ÏF &3 Saint-Ambroix (Gard). 



LA YERGNE (PELLERIN 

de;. 

De sable, au pin 
pi/lier de sinople, 
à trois pommes 
d'or, accompagne 
de huit Lésants du 
même placés en 
orle. 

PELLERIN DE 
LA VERGNE 
(Charles), ancien 
conseiller géné- 
ral, maire de 
Boussay;né le 21 janvier 1821 (décédé 
en avril 1901); marié à Antonia Gltm- 
berteau de la Melolier. — Ùi de la 
Vergne, H fj.~ ê§ Clisson (Loire-Infé- 
rieure). 

PELLERIN DE LA VERGNE (Al- 
bert), fils du précédent; marié à 
Marguerite-Mario de la Pouzaine. — 
i£s de Bel-Air, El p= Carquet'ou, éS 
Thoure (Loire-Inférieure). 




LAYERNEDE (de PAGEZE 

de)- 

Languedoc : De gueules, au ehej 
d'argent. 

Quelques membres de cette famille 
portent : Coupé d'argent sur gueules. 

PAGEZE DE LAVERNÈDE (Hexri), 
né en 1812; veut' de M"'' de Sers; 
dont: 1" Marie, née en 1811, mariée 
au B°" Georges du*Gadé de Touilles, 
dont: Jeanne et Antoinette ; 2° Claire, 
née en 1818, mariée à LionePCoQUE- 
bert de Neuville, dont : Léonce, 
Pierre et Yvonne; 3° Paul, lieutenant 
d'infanterie, né en 1850 (décédé). — 



(BER- 



LA YERNETTE 
NARD de». 

Bourgogne : De gueules à la bande 
d'or chargée de trois étoiles d'azur ac- 
compagnées à senestre d'un cor de 
chasse d'or, enguiché et virole d'azur. 

Cimier : Un griffon naissant d'or. 

Supports : Deux griffons d'or. 

Devises : « Sonat'adastra. »— « Se/n- 
per cerne t. » 

LA VERNETTE (HENRY de). — É& 

de la Vernette, El Leynes (Saône-et- 
Loire). 

LA VERNETTE (Paul de), frère du 
précédent, no le 11 février 1861, 
marié à M llu Jeanne Colon; dont : 
l u Henri (188?) ; 2" Joseph (1880) ; 3° 
Roger (1893) ; 4- Marie (18!).',). — & 
de Keclesne, e fs= Lucenay-Levêque, 
èâCordesse-Igornay (Saône-et- Loire). 

LA VERNETTE (Maxime de), et M mB , 
née Prost. — 32, rue de Pent/tiùcre 
(VHP). 

BRANCHE DE LA VERNETTE 
SAINT-MAURICE. 
LA VERNETTE - SAINT -MAURICE 
(C ta de), et C t,iSc ', née de *Saint-1m:r- 
riol. — 15, rue Roqué pine (VIII"). 
--et «es de la Rochétle, e fc= ti§ 
Saint-Gengoux (Saône-et-Loire). 

LA VERNETTE-SAINT- MAURICE 

(V"-' de). — 11, rue Baissa d'Anglas 

(VHP). 

LA VERNETTE-SAINT-MAURICE 
(B°" Max de), et B onne , née de *Con- 
tenson. — 0, rue Saint-Simon (VU*). 
— et & du Thil, e Saint-Boil (Saône- 
et-Loiro. 



LA YERTEYILLE (de). — 
Voij. MILLON. 



LA YESYRE {de). 

Bourgogne : D'azur, à la bande d'or, 
accompagnée de trois étoiles du même, 2 
en chef et 1 en pointe. 

LA VESVRE (Henri de). — êês de 
Montalin, e J?= gâ Pougues (Nièvre) 
— et Ék de Clamour, E Germiny 
(Nièvre). 

LA VESVRE (Ed. del — t& de la 
Plaine, es f?= ⧠Vendôme (Loir-et- 
Cher). 



— 720 




LAYESYRE LOISEAU de>. 

15ii U It BO NNAIS, 
Touraine: D'azur, 
au chevron d'ar- 
gent, accompagne 
en pointe d'une 
aigle éployée, sur- 
montée d'une m<>- 
lette d'éperon, le 
tout d'argent. 

Supports: Lions. 

LA VESVREi Fran- 
çois- Marie-Pierre de), tils do Frédéric 
et de Maria Lorin de Lacroix (décè- 
des) ; né le 8 juillet 1858. — ± de la 
Herserie, s fc~= Bléré, éS Bléré-la 
Croix (Indre-et-Loire). 



SŒfRS : 
LOISEAU DE LAVESVRE (JEANNE), 
mariée à Charles, M = d'*ArgENT DE 

Dec x-Fonta ines. 

LOISEAU DE LAVESVRE (MarIE- 
Thérèse), mariée a Raoul, C te de *Sar- 
razin. 



LA YEYRIE ou LAYEYRIE 
(de). 

Normandie, Picardie, Périgord : D'a- 
zur, à suc macles d'argent, posés 3, 2 
et 1. 

LAVEYRIE (de). — & de la Balvie, 
E fy= Sexeles, èS Tulle (Corrèze). 



LAYIGERIE TAYEAU de). 

Poitou : D'or, 
au chef de gueules* 
charge de deux 
pals de cuir. 



"1 

LJ 



S. 



BRANCHE AINEE 
T AVEAU DE 

lavigerie (Hen- 
ri - DlEUDONNK - 

Jean-Olivier), fila 

de l'eu B on Louis- 
OlivierTAVEAu de 
Lavigerie et de Louise-Marie de*Rou- 
gemont ; né le lévrier 1874 ; sœurs: 
1° Renée-Radegonde, née le 8 août 
1875: mariée le 28 décembre 1800 à 
Jacques de *Francqueville d'Aban- 
court ; dont : deux tilles : Paule et 
Hélène ; 2° Françoise-Octavie, née le 
19 novembre 1870. 

BRANCHE CADETTE 
TAVEAU DE LAVIGERIE (LouiS- 
Maurice), tftf, marie a Louise-Mar- 
guerite-Madeleiue de *Rougemont ; 
dont : 1° Catherine, née le 12 lévrier 
1875, mariée le 6 août 1902 au B J " 
Maurice d'*Arthuys; 2° Jacques, né 



le 11 janvier 1878; 3° Denise, née le 
1 novembre 187'.), mariée le I er juin 
1901 au B u " d'*Arthuys — 30, rue de 
Saint- Péiersbourg (VIII e ) — ei & de 
Mussel, :-: Arlod, ]y- m Bellegarde 
(Ain). 

Sœur : 

TAVEAU DE LAVIGERIE (Anne- 

Louise-HermaNCE), mariée en 1888 à 

Amédée Dolkris, dont 1 enfants. — 

20, boulevard de Cournelles (XVII e ). 



LA YILLARMOIS (ARTUR 



L 



Normandie : De 

gueules, à une co- 
quille d'or, au c/ief 
d'argent. 

Supports : Le- 
vrettes. 

Devise : « Virjl- 

delis et lortis ». 



LA VILLARMOIS iC tesse DE).— Ê de 

Trans, :-: }£= Pleine-Fougère(Ille-et- 
Vilaine). 

LA VILLARMOIS (V te Martial DE | 
et V tcsse , née Claire d'Espous; dont 
deux tils et deux Mlles.— & de Mont- 
goger, s fj- Saint-Epain (2 kil.), >^ 
Suinte-Maure ou Villeperdue (8 kil.) 
(Indre-et-Loire) — et rue Salle- 
l'Evéque, a Montpellier (Hérault,. 

LA VILLARMOIS (V tcise HUBERT DE), 

née des Courtils DE Merlemont. — 

tj, rue de lu Renaissance (VIII e ). 



LA YILLASSE <AUDI- 
BERT de'- 

Bretagne : D'azur, au lion d'or ac- 
compagné eu chef de deux croissants 

dament. 

AUDIBERT DE LAVILLASSE. — Ê 

de Pontois, E! ^3 I.anderneau, f;- 
Ploudirv i Finistère). 



LA YÏLLATTE COU' 
DERT de 1 . 



Creuse ci Bou- 
ches-Du- ltuùNi: : 
D'azur, aucherron 
d'or, accompagné 
en pointe d'un 
agneau passant 
d'argent; au chef 
cousu de gueules, 
chargé de trois 
roaes d'argent. 




lion couche et un lion debout. 
Devise : « Semper idem ». 



COUDERT DE LA VILLATTE (PlERRE- 
Amédf.eï, chef île nom et d'armes, 
O. * > iss'.t,, 0. £| (1882), ij (de Gus- 
tave Wasa de Suède), >fr (de Saint- 
Stanislas de Russie), ►£« (médaille de 
Chine 1859); né le 7 janvier 1837; 
entt'éù Saint-Cyr le 15 octobre 1855; 
lieutenant-colonel en retraite ; marié 
a M 11, Marie-Thérèse *du Cheyron du 
Pavillon. — â de la Uulgarie, El j£= 
Sarliae-les-Egiises ((j kil.), tramway 
Laurière (Durdogne) — et l, rue de 
1 \ brouvoir, a Périgueux. 

COUDERT DE LA VILLATTE (FER- 

n.wim, lils des précédents ; né le 18 
juillet 1873; marié à M 11, Uetavie de 
*Pixdray d'Ambeixe; dont une lille : 
i «dette, née le 28 février 1900. — £ 
d'Ambelle, s Jf Mareuil-sur-Belle 
(Durdogne). 

COUDERT DE LA VILLATTE (M me ), 
née DE Tci.I.ON. 



LA VILLATTE [de). — Voxj. 
DISSANDES. 



LA VILLE >du BOST 
AUBUGEOIS de). 



Limousin (no- 
blesse de robe) : 
D'azur, au cher nui. 
d'or, accompagné 
en chef de trois 
étoiles d'argent,po- 
sées 1 et ï, et en 
pointe d'un crois- 
sant du même. 



LA VILLE DU BOST 

(Henri de), homme de lettres; ne le 
20 juillet 1851 ; et M me , née Gene- 
viève Pkrigord des Granges; dont : 
1" Jean, né à Poitiers le 30 avril 1nS5; 
2° Marguerite, née à Poitiers le 20 sep- 
tembre 1887;3 U Pierre, né à Poitiers 
le 30 mai 1890. — £ de la Ville-du- 
Host, :-: le Dorât (Haute- Vienne) — 
et 20, rue- Théophraste-Renaudot, à 
Poitiers (Vienne). 




LA VILLEAU COMTE 
'HAOUISEE de', 

Biietagxe : D'azur, à trois feuilles de 
chêne d'argent. 2 et 1. 
Supports : Deux Uuns. 

HAOUISEE DE LA VILLEAUCOMTE 

(M" ,c Adolphe), née Marie-Ange-Jac- 
ques de i.a Bézardais ; née onl829,à 
Rennes; veuve de Adolphe-Francois- 



Marie Haouisée de la Villeaucomte 
(décède en 1884). — & du Bovcr, par 
Mauron (Morbihan). 

Le père d'Adolphe Haouisée de la 
Villeaucomte était maire de Saint-Biieuc, 
député i t pair de l-'ranec sous la Kestau- 
ration. 

ENFANTS . 

HAOUISÉE DE LA VILLEAUCOMTE 

( L'Abbé Adolphe-François -Marie), 
né en 1819; cure de Saint-Aubin de 
Hennés (Ille-et-Vilaine). 

HAOUISÉE DE LA VILLEAUCOMTE 

(Marie-Ange), née en isr>l. 

HAOUISÉE DE LA VILLEAUCOMTE 

(Henri-Marie), •&, >J< (Nichani), of- 
ficier de dragons ; marie en 1881», a 
Hennés, à Amélie BégaSSEDES FléGÈs; 
dont : 1° Henri : 2° Anne ; 3° Norbert. 
— Dinan (Cûtes-du-Nord). 

HAOUISÉE DE LA VILLEAUCOMTE 
(Noémie-Marie), mariée en 18'.)2 à 
Henri de *La Monneraye ; dont : \° 
Yves ; 2" Georges ; 3° André. 



LA VILLEBIOT' GUILLE- 
MOT de KERGOFF de), 



Bretagne : 
D'azur, au lion 
couronné d'or, ac- 
compagné de 
trois molettes du 



GUILLEMOT 
DE KERGOFF 
DE LA VILLE- 

BIOT (Georges) 
et M u,c ,| née de 
*Lorière. — ÊÊ3 de la Cartrie, ;-_: J;= 
Bécon, tS Champtocé (Maine-et- 
Loire) — et rue lionne-Nouvelle, à 
Angers. 

GUILLEMOT DE KERGOFF DE LA 

VILLE8IOT (Geoffroy) etM me , née de 
*Fontaine. — (si de Koche-Vernaize, 
E3 Jf èS les Trois-Moutiers i 1 kil.) 

(Vienne) — et 26, rue Ko. bêlais, à 
Angers. 




LA VILLEGONTI ER 

(FRAIN de'. 

Bretagne : D'azur, au cheeron d'ar- 
gent accompagne en chef de deux tête- 
de bœuf </'<■!■, et, en pointe, d'un croiss 
sa ni de même 

LA VILLEGONTIER (C u DE), séna- 
teur, et (""—. ,mm- ni: I.a B*I.IKaVE.— 
.'>'.), ruo Saint-Dominique f VII e ) — et 
£> de La Villegontier,r3^=èS Fougères 
(Ille-et- Vilaine). 



— 731 



LAYILLE-MONBAZON(de). 

Lohhaink : De 
sînop 




laville-mon 
' bazon(Georues 
de) el M""-', née de Poursàgues. — £Éâ 
de Monbeau, par Mosempron-Libos 
(Lot-et-Garonne). 

LAVILLE-MONBAZON (de). — & de 

Combai-ds, :-.: f.' : Verteuil, ta Ton- 
neins (Lot-et-Garonne). 



LA YILLESBRET (GAR- 
NIER de). 

CiiAMi'.voNR : D'argent, à trois haches 
d'armes de sable. 

GARNIER DE LA VILLESBRET 
Henri), et M mc , née Joséphine *< 'haril 
des Masures. — âà des Cours-en- 
Taillis, :-: ]■ - ^ Vitré (Ule-et-Vilaine). 



LA YILLESTREUX FER- 
REE DE>. 




Brk 


1AGNE : De 


queilll 


S, au el.e- 


croit 

pagne 

deux 


l'or uectiiit- 

en chef de 
( -7 o/7 es et, en 


pointt 


, d'une un- 
ie, tout du 


Sri' 


l'oins : Deux 


1)H\ 


isi: : , Mare 
'tut- forti- 



ttidu ». 
PERRÉE, C" J DE LA VILLESTREUX 

(( Iuviku-Louis-Antoine), chel' de nom 
et d'armes; ancien oHicier de cavale- 
rie ; ne le 21) février 1851, et C 1 "**, 
née Mario Conuceré de Monhrison; 
d.uiL un tils: Paul, né en 1885, et une 
lille, Antoinette, née en 1880. — 27, 
rue liutjnouard (XVP) — et & de 
Couzières, S) \f= ËÊz Monlbazon (In- 
dre-et-Loire). 

PERRÉE DE LA VILLESTREUX (V te 

Edgard), chef d'escadrons breveté à 
l'élal-major général, et V tcssc , née 
Henriette- de MoNimisox. — 12, rue 
de Coureelles (VIII*;. 

PERRÉE, V ,L DE LA VILLESTREUX 

(Charees-Axtoine-EdouardI, collier de 
l'Eperon dur (Rome), commandeur 
avec plaque du Christ de Portugal, de 
Charles 111 d'Espagne et du Sauveur 
.le Grèce; C. etO. ij, >J<. ►£,►£, >Ji, ^, 
>£.»£: ne le 19 juillet 1830; élève de 
Saint-Cyr, diplomate, peintre, litté- 



rateur tX. Ellival). — Pavillon Ellival, 
a Vevev (Suisse). 



LA YILLETANET (DI- 
BARD de). 

Iîki.iaum; : D'argent, à trais têtes de 
Maures de. subie, tortillées et couronnées 
d'or. 

DIBARD DE LA VILLETANET. — & 

deVille-Gros,ra Seront, fc=Malestroit, 
ë§ Rue (Morbihan), 



LA YILLIROUET «MOU 
ESSAN de»- 




LA YINGTRIE iBAYARD 



l'i:u< 1 1 1 : : D'ar- 
ijeni, à un chêne 
de sinople, soute- 
nu di: deux bran- 
ches de laurier 
du même. 

LA VINGTRIE 
fJt'LES DE). — tà 

des Places, El 

fF Beaupré au 
i Maine-et-Loire) 
— et rue d'Alsace, a Angers (Maine- 
et-Loire). 

LA VINGTRIE (R..-C- M. DE), lieu- 
tenant au 3 e dragons. — Nantes 
i Loire-Inférieure). 

LA VINGTRIE (PaUI.-ArMAND DE), 

ft statuaire. — 11, rue Boissonade 
(XIV e ). 




LAYENS (THIEFFRIES 

DE 1 . 

D'argent, à quatre jumelles de gueules 
en bande, accompagnées de neuf mer- 
lettes de même, posées 3 en chef, 3 au 
milieu et 3 en pointe. 

THIEFFRIES DE LAYENS (M is ). 

— & de Bouchy, a f?= ë§ Koisel 

iSomuii'i. 

THIEFFPIES DE LAYENS fC , " ,3 °), 
née Damée de Hoisdenkmi t/. — 11, 
avenue de Lu liuurdonnais iVll") — 

et même &$. 



7.'!: 



LAYRE (BOURGNON de). 

Poitou : D'argent, au ocrceux (ou 
bourg non) de gueules, dans lequel entre 
un poisson de même, accompagné de 
trois roses, aussi de gueules, feuillues et 
soutenues de même, 2 et 1. 

layre (B ou » 9 de), née Mortimer- 
Ternaux. — 43, rue de Lisbonne 
(VIII e ) — êês de Beaumont, ra ^= 
~£ Beaumont-les-Autcls, eJ3 Authon- 
du-Perche (11 kil.) (Eure-et-Loir). 

layre (B ù " de), et B u, '» e , née Bal- 
san. — 8, rue La Baume (VIII e ) — et 
même &. 



LEAUTAUD {de). 

Provence : D'azur, à un anneau d'or, 
cramponné de (/uatre croix de Lorraine 
de même, faisant face aux quatre bords 
de Vécu. 

léautaud (C tesee de). — 15, rue du 
Colisêe (VIII e ). 

léautaud (O de). — A de Cos- 
tebelle, :-j Jj- tëi Hyères (Var). 

léautaud (V te de) et V tesse , née 
d'Arthel. — ÈÊ3 de Busagny, El J?= 
ëS l'on toise (Seine-et-Oise). 



LE BAILLY de LA FA- 
LAISE de LA COUDRAYE. 

Normandie : D'a- 
zur, à la la sce em- 
manchée d'or et de 
gueules de cinq 
pointes, accompa- 
gnée de deux crois- 
sants d'argent en 
chef, et d'une mo- 
lette d'éperon du 
même en pointe. 
Timhrk : Lecrette. 

Supports: Deux 
levrettes d'argent colletées de gueules. 



wm 




Sic itur ad astra ». 



LE BAILLY DE LA FALAISE, M 13 DE 
LA COUDRAYE, et M'-, née*PlCHARDDE 

la Blanchère. — êê3 de Montorgueil, 
:-; Uhamp-Saint-Pèro — et & de Ger- 
mon, :-: ft- êëI Vouvant (Vendée), 
i ils : 

LE BAILLY DE LA FALAISE (C ,c ), 

capitaine au 4 U chasseurs, et C tosse , 
née Hhnnkssy. — Epinal (Vosges) — 
et ê£â de Montorgueil,l3!f5=ʧCliamp- 
Saint-Pére (Vendée). 



LE BARBIER de TINAN. 
- l'oy. POCHET. 



LE BAS. 

Franche-Comté, Ile-de-France : D'or, 
au lion de gueules, accompagné de trais 
arbres île siimple,^ en chcj et 1 en pointe. 

Supports : Lions. 

Devise : « Vel aculsœ fruhdescent ». 

branche du plessis 
le bas, c 10 du plessis (Gabriel), 

#, capitaine de cavalerie; chef do 
nom et d'amies; ne le 17 octobre 
1853; marie le 2G septembre 18N3 à 
Germaine de *Forcevili,e ; dont : 1° 
Isabelle; 2° Anne. — 8, rue Las-Ca- 
ses (VII e ). 

BRANCHE DE COURMONT 
LE BAS DE COURMONT (JuLES- 

Edouard-Emmanuel), chef de (Joui- 
mont; ne le 12 octobre 1866; marié à 
Berthe Ethis DE*CoRNY;dont : Hélène- 
Marie-Alix, née le 28 septembre 
1898.— 7, rue de Phalsbourg (XVII e ) 
— même & — et & d'Etrepagny, :-] 
]?= éS Etrépagny (2 kil.) (Eure). 
branche de claye 

LE BAS DE GIRANGY, B 01 ""' DE 

CLAYE, née Sagi.io. — 52 bis, rue 
de Yarenne (VII e ) — et Sa d'Amou, 
:-:: \r- Ainou,a Orthez (Landes). 



LE BIHAN. 

Bretagne : D'or, au chevron de gueu- 
les, issant d'une mer d'à car. 

le bihan (Gabriel). — êê3 de Lher- 
mitage, ra p= tS Brest (Finistère) — 
et 5, rue Monge, à Brest. 



LE BOULLEUR. 

Normandie : D'azur, au chevron d'ur- 
gent, accompagné de trois besants d'or, 
suspendus acec des chaînes de même, 2 
(Vi chef et 1 en pointe. — Ou : D'azur, ci 
trois tourteaux d'or, posés 2 et 1, et, en 
cœur, une étoile de même. 

LE BOULLEUR DE COURLON (A.). 

— £â de Courlon, si J> J Grancey-le- 
Çhàteau , ë§ Pavillon-le-Grancey 
(Côte-d'Or). 



LE BOURGEOIS. 

Basse-Normandie (Saini-Lô) : /).' si- 
nopte, au c/ierron il'or, accompagné de 
deux trèfles du même en chef, et d'une 
tour (l'argent en pointe. 

le bourgeois (Jt:i.E.s), Jfc, ancien 
sous-préfet; veuf de l.éonie Girard 
nr *I)emaine, decedee le ld janvier 
1890. — j£a île Bonsecours, l=j h- Le 
Mesnil-Esnard, ^ Rouen (4 kil.) 
(Seine-Inférieure). 



733 — 



LE BOURGEOIS (l'Abbé LUDOVIC). 

— 18, nie: limeric-David, à Aix-en- 
Provonce (Bouehes-du-Rhône) — 
Cliabeuil (Drômoj — et même ÉA. 

le BOURGEOIS (Robert), marié le 
18 juillet 1898, à Germaine de *Sa- 
qui-Sannes. —26, rue Ampère (XVII e ) 

— et même Éh. 



LE BOURGEOIS. 

Bassk-Xokmandie (Caen) : D'azur, à 
un c/iecron d'or, accompagné de trois 
molettes d'éperon du même, posées ± 
et 1. 

I 

LE BOURGEOIS (René), #, colonel 
d'infanterie; né le 6 décembre 1847; 
marié le 30 avril 1873 à Marie-Louise 
du *Bos (décédé).— Annecy i^Haute- 
Savoie. 



LE BOURGEOIS (JaCQUES-MaRIE- 

Armaîs'd), lieutenant au 11 e bataillon 
de chasseurs alpins ; né à Bovelles 
le 15 septembre; 1877: marie a Paris 
le 30 octobre 1901 a Yseult Lehec de 
Montosse. — Annecy i Haute-Savoie). 
le bourgeois' (Robert-Marie- 
Jo.seph-Augcstej, lieutenant au 5 ,J 
régiment du génie, né au ùi de Bo- 
velle le 2 octobre 1871). — Versailles 
(Seine-et-Oise). 



FRERE 

le bourgeois (Paul), avocat. — 
Dieppe (Seine- Intérieure;. 



LE BOURGEOIS (Raymond), avocat; 
marié à Louise Veron-Duverger. — 
Toulon iVari. 



LE BOURGEOIS (Louis), marié à 
Marguerite Gomont. — ÊÊJ de Conte- 
ville, iei fs= Cany (Seine-Inférieure). 



LE BOURGEOIS (Raodl), *, marié 
à Lucie Le Clerc ; dont: 1° Marcel, 
marie à Andrée Cauchois ; 2° Georges ; 
3° Pierre. — & de Cailleville, El 
\i= rJ= Saint-Yalery-en-Caux (Seine- 
Inférieurej. 



LE BOURGUIGNON du 
PERRE. 

No II M AN OIE , 

Bailliage de 
Caen : De, gueu- 
les, à un cheoron 
d'or accompagné 
en chef de d'eux 
croissants du mê- 
me, et, en pointe, 
d'une rose d'ar- 
gent. 

Supports : 
Deux licornes au 
naturel, la pointe tournée cers la cou- 
ronne. 

Voir nos précédentes éditions.) 





LE BOURGUIGNON du 
PERRÉ de LISLE. 

De gueules, à un 
checron d'or, ac- 
compagné en chef 
de deux croissants 
du même, et, en 
pointe, d'une mse 
d'argent;et au chef 
aussi d'argent, 
chargé de deux 
branches d'olicicr 
de sinople, passées 
en sautoir. — Ledit 
écu , timbré d'un casque de profil, orné 
de ses lambrequins d'or, de gueules 
d'argent et de sinople, et surmonté d'un 
miroir au naturel, uyant bordure d'or, 
à pied. 
.Supports : Deux cygnes. 
Devise : « L'nanimi colo ». 

(Voir nos précédentes éditions.) 



LE BOUTEILLER. 

Bretagne: D'ar- 
gent, à cinq fusées 
de subie, posées en 
bande. — Armes pri- 
mitives : De sable, 
à la coupe d'or, 
en abîme ( modi- 
fiées au xiv siècle 
comme* ci-dessus). 

g* Supports : Deux 

licornes. 

Devise : a Sine maculis ». 

Cimier : Une coupe d'or entre deux 
cols éployés de sable. 

Tire son origine et son nom de la charge 
de bouteillcr qu'elle exerçait à son profit 
et vraisemblablement à litre de partage de 
cadet de la maison de Dol, dés le xr siè- 
cle, dans les |Kiys île Dol, Dinan, Saint- 
Brieuc et l'enlhièvre. 

LE BOUTEILLER (ChRISI IAN-MaHIK- 

Joskpu,V , « i, chevalier de Saint-Grégoi- 

re-le-Grand, né le 30 mars 1837, et 




— 7: 



y«e**e, née Elisabelh-Marie-Carolino- 
FYançoiseDE*VAUJUAS-LANGAN. — flà le 

Bois-Février, r-; f; : ^5 Fougères 
(7 lui.) (Ille-et- Vilaine). 

ENFANTS : 
LE BOUTEILLER (V te JEAN-MARIE- 

Joseiui-Charles), ne le 27 avril 1870, 
et V tesse , née Isabelle de Crozé. — 
Même adresse. 

LE BOUTEILLER (V te Hknri-Marie- 

Joseph-Gaston), né le l« octobre 
1873, et V lessc , née Marie *LeGonidec 
de Traissan; dont : 1° Elisabeth- 
Marie-Anne-Thérèse, née le 22 lé- 
vrier 18D9; 2°Marie-Thôrèse-Jeanne- 
Josephe-Anne, née le 23 octobre 
1900 ; 3° Paule-Marie-Josépbe-Anne- 
Léonie, née le 15 février 1003. — 
Même adresse. 

LE BOUTEILLER (ELISABETH-MARIE- 

Anne-Therèse), religieuse de Marie- 
Réparatrice, née le 2(5 novembre 1871. 
— Bruxelles (Belinnue). 




LE BRETON de LA PER- 
RIÈRE et de YANNOISE. 

N OliM A Mil r. 

(1320) : D'argent, 
à trois roses de 
tjueules. 

BRANCHE DE LA 

PERRIÈRE 

LA PERRIÈRE 

(EvARISTE DE), 

conservateur 
des liypotbè- 
qucs ; marié ù 
a M Ue de *Martel. — Melun I Seine - 
et-Mai'ne). 

LA PERRIÈRE (PiERRE-PaUL-EmILE 

de), directeur des contributions direc- 
tes; né en juillet 1839 ; marié en 1807 
a Marie Tranxoy; dont: 1" Ludovic, 
ne le 12 janvier 1800; 2° Maurice, né 
le 1 er novembre 1872 ; 3" Josepli, né 
le 5 octobre 1879. — Laval (Ma- 
yenne). 

Il 

BRANCHE DE VANNOISE 

VANNOISE (yuan L" ui:), née 
Leontine de *Beugny d'Haguerue. — 
Le Mans (Sarthe). 

VANNOISE (Macrice, V e de) et 
V tcsse , née Henriette Bolxher de *La 
Kci'ELLE ; dent ; 1° Jean, ne le 17 fé- 
vrier 1883; 2" Marguerite : 3" Marie- 
Thérèse ; l u Kobert, ne le 10 décembre 
IKN7: 5 U Jacques, né le 30 novembre 
ISSS; 0» Elisabeth. — «Ê3 de Sainl- 
Mars-la-Biiere (Sarlliei 



vannoise (Henri, B°" de) et »«■», 
née *Becquet de Sonnay, dont : l u 
Xavier, ne le 28 janvier 1885; 2° 
Alice; 3" Yvonne. — ê& de Sonnay, 
:-: l'Ile-Bouchard (Indre-et-Loire). 

VANNOISE (Berthe de), Veuve de 
Octave ni: *Mory de Neum.iéux. 



LE BRUN. 

Basse-Normandie: D , argent t à la fusée 
d,- sable, chargée de deux molettes d'or, 
à cinq rais, et d'une coquille de même; 

à l'ours leoê de solde, idluiue' il'n r'jenl . 

langue et onyué île gueules, armé en se- 
nestre d'un e'pieu de sinople, au chef de 
gueules, chargé de trois fleurettes d'or, 
feuillées et tiqées de sinople, posées 'Z 
'et 1. 

Timbre : un casque ouvert, taré de 
l'are et orné de ses lambrequins. 

LE BRUN (Armand). — 8, houlerard 
Saint-Michel (VI e )— et & de laMon- 
nerie, :-: fs= Saint-Denis-le-Gast, *P* 
Côrences (Manche). 

le brun (Raymond). — 1, rue de 

Copen/uv/tie (VIII') — sûa de Haut- 
Bel, >: ]•' ta Airel (Manche). 

LE BRUN (Charles) et M me , née 
Bignon. — 9, rue de V Echelle (I") 
— et villa Le Brun, a Fécamp (Seine- 
Inférieure). 



LE CHANTEUR. 

Normandie : De gueules, au c/icrrun 
d'or, accompagné de trois larmes d'ar- 
gent. 

LE CHANTEUR (M.0tM mc LUDOVIC). 

— 2."), rue Casimîr-Perier (VII e ) — et 
thi de Guilbaut, lîj Moutiers, ]'?- é§ 
Bretoncelles (Orne). 

LE CHANTEUR (M. et M n,c lÎAY- 

mond). — 28, avenue Marceau (VIII e ) 
— et £i La l'ierronnerie, iE2 Jf iâ 
Nouzon i3 kil.i (Ardennes). 



LECHE [de). — Voy. CHE- 
NON. 

LE CLERC. 

lie sinople, à la colombe rolante, en 
bande d'argent, au dernier canton, te- 
nant en non bec un rameau d'olicier d'or 
et s'élecant vers un soleil du même au 
prenuer canton. 

LE CLERC (Raymond) et M""\ née 
DE MoMur.n I ARD. — Ê de( 'oui litout, 

;-: ];■ Falaise, *£ frYesn«M«-MiM-e 

(Calvados-. 



L'ÉCLUSE. 




SA1NTONI 

; ii r , /; u r 



L'ÉCLUSE 

(Charles de). — 
1)4, rue Joujf'roy 
— et «ES de Ville- 
fargeau , H ]• 
Auxerre (Yonne). 
L ' É C L U SE 
(E. de). — Douarnenez (Finistère). 



L'ÉCLUSE (BOUHIERde)- 

Poitou : D'a- 
zur, au checron 
d ' r accompagné 
en chef d'un crois- 
sant d'argent et, 
en pointe, d'une 
tête de bœuf (Cor. 

L'ÉCLUSE (M ia 
DE) et M isc , née de 
Nabos de Saint- 
Jammes. — & de Villebourgeon, : :-!]:> : 
N'eung-sur-Beuvron (7 kil.), é§ La 
Motle-Bcuvron (10 kil.) (Loir-et-Clier) 
— EÉ de Coloinme, E3 \y- Lembeye 
(5 kil.), ta Maubourguet (Basses- Py- 
rénées) — et I, avenue Porte-Neuve, 
à Pan. 




L'ÉCCRSE Icfe).— Voy.LE 
MAIGNAN. 

LE COUTEULX. 

XOKMANDIE : 1 forgent, au c/iecron de 
gueules, accompagné de train trèfles de 
sliioide, 2 et 1 . 

Trois branches : celle de Canleleu, celle 
île Caumout et celle iiu Molay. 

KRANCHE DE CANTELEU. 
LE COUTEULX DE CANTELEU (C te ). 
— Sa de Saint-Martin, ;-: \%= t^ Etre- 

pagny I Mure). 

LE COUTEULX DE CANTELEU (C te 

Emmanuel). — Même âà, 

BRANCHE DE CAUMONT. 

LE COUTEULX DE CAUMONT <i' u 
Henri); marie à Louise Le Couteulx 
de Canteleu; dont cinq enfants. — 
Même êî. 

LE COUTEULX DE CAUMONT 
(Louis), marie à Marie MONXIER. — 
1, rue Desbordes- Valmore (XVI e ) — 
et il Conipiègne (Oisej. 

BRANCHE DU MOLAY 

LE COUTEULX DU MOLAY (B 0,mc 



D |T de), née Boigues. — 5, rue Mon- 
taigne (VIII e ) — et & de Courcelies, 
S! p= ~$>. sS Gif (Seinc-et-Oise). 

LE COUTEULX DU MOLAY (M"').— 
Mêmes adresses. 

LE COUTEULX DU MOLAY (B on ), 

marie a Mario de Commixesde *Mar- 
silly ; dont six enfants. — . r ), rue 
Montaigne (VIII e ) (p.-à.t.) — et â 
de Gamaches, El f> *â Etrepagny 
tEure). 



LE DUC. 

('u impagnk et Ii.e-de-Fhance : D'azur, 
au checron accompagné en chef de deux 
roses, et, en pointe, d'une croix tre/lée, 
le tout d'or. 

LE DUC (A.), O. *. et M'" e — 117, 
avenue des Champs - Elgsées (VIII e ), 
jô 50K.92. 



LEFEBURE. 

Normandie, Artois : Burelé d'ar 
et d'azur, à la tour d'argent, la / 
ouverte, brochant sur le tout. 

LEFEBURE (Léon), #, ancien 
pute. — 3G, avenue Marceau (V 

— éi de Ronfeugeray, s Athis f 
tS Fiers (Orne) — et à Orbey s 
Orbey (Alsace). 

LEFEBURE (Eugène), mari.' 1 
juin 1899 à Madeleine de *Bousq 

— Mêmes adresses. 

LEFEBURE, (EDOUARD) et M"' e , 

Lefort. — 9, rue Las Cases (VII 
etdfiî du Boulay-Saint-Clair, h fs 
Boissy-le-Sec (Eure-et-Loir). 

LEFEBURE DE FOURCY (CHAR 

— 21. rue de Tournon (VI e ). 



,ent 
urte 



III') 
e £2 

CET. 



LE FEBVRE. 

Normanoie, Blaisois, Bourbonnais : 
D'azur, au pélican d'or, posé sur son 
aire et entouré de huit petits du même; 
au chef cousu de gueules, chargé de 
trois besants d'argent. 

La branche de Villequetout ùcartélc : 
De gueules, à la tour d'argent, maçon' 
née^ de. sable. 



LE FEBVRE ( H°" MAXENCE) et B 0I,,ie , 
née DE Vaugelas. — §ÊJ de La Ronde, 
L-:|i : eS Moulins (Allier). 

LE FEBVRE (B on Pierre) et B°"" e , 
née Marie-Aune SuBERVIELLE. — 39, 
rue du Cotisée (VIII e ') — et 8 bis, 
rue de l'Es» a Mcluii. 

LE FEBVRE iM"'< ChARLI-S), née 

de *L.\ Potterie. — {£â de Cantelou, 



— 73G — 



SI Pont - Saint - Pierre, \r- (restant) 
Ecluses et A.mfreville -sous- les - 
Monts, &J1 Pitres et Romilly-sur- 
Andelle (Eure) — et à Montivilliers 
(Seine-Inférieure). 

le febvre iMaciimki et M l,a ', née 
de*La Ferrière. — £i de Raim bourg, 
;-] ['» - kS Montivilliers (Seine-Infé- 
rieure). 

LE FEBVRE iM"' c ). — 2ÊS de Momille, 
i-j |; T «S Monville (Seine-Inférieure). 

II 

LE FEBVRE DE VILLEQUETOUT 

(Jri.Es) et M""', née Marie Moreno 
de Moka; dent: cinq enfants. — 
Moulins (Allier) — et & île Thard, 
El f^ Onlav, t^ Moulins-Engilbert 
(Nièvre). 



LE FERON d'ETERPI- 
GNY et de LA BRUYÈRE. 
Flandre, lu: de France, Touraine : 

De gueules, au sautoir d'or cantonné 
en chef et en pointe de. deux molettes 
d'or, et à de.rtre et senestre de deux 
nierions du même. 

Timurk : Couronne de Marquis ou 
casque de face. 

Supports : Deux aigles dragonnées. 

Devise : « Eques ad Uocinum » 

1 
ETERPIGNY (BERNARD-PlERRE-AN- 
TOINE I.F. FÉRON, M is li'l, chef de nom 

et d'armes; licencie en droit; né le 
30 août 1873 ; marié le 2\ mai 18'.) ( .) à 
Marguerite *Magon de La Giclais; 
dont : Jehan, né le ti mars 1900.— 
Margny-lès-( îompiègne (Oise). 

ETERPIGNY (Le FÉRON, M" 1)"' d'), 

née Hortense *Magon de La Giclais. 
— Môme adresse — et chalet Saint- 
Firmin, El Bruvères (Aisne). 



an L 



LABRUYERE (Jl 
et M""', dont I.aure. — 29, 
Chassaigne, a Bordeaux (Gi 

LABRUYERE (M 11 ' Le FéH 

Même adresse. 



onde). 

>N DE). — 



née i>F.*Cn.\nRE. - 
-J ]:• t-Jl Quimpei 



Û de Bourdonncl, 
(Finistère). 



LE GENDRE. 

Saintonge et Aums : E( 
it 1 de sinople, au pélicai 



irtelë: aux 1 
d'argent, au 

chef du même ; aux 2 et 3 d'azur, et une 
fasce d'argent, accompagnée de trois 



bustes di 



pue, 



•lies du même, êchecelces 



d'un, deux en chef et une en pointe. 

LE GENDRE i< -tu ) et C tcs3e , née DE 

Lajai.let. — £3 de Boisfontaine, Elf^ 
t-Fj Surgères (Charente-Inférieure). 

LE GENDRE (V te HENRY) et V tcss % 




LEGGE (de). 

Parti : d'argent 
et d'azur, au 'che- 
vron de l'un a 
l'autre, accompa- 
gne de trois lions, 
aussi de l'un êi 
l'autre, 2 en chef 
et 1 en pointe. 

Cimier : Un cal- 
que, tourne arc: 
une couronne de 
fleurs de lis d'or, 
sur laquelle est un ci/une au naturel. 
Devise : « Mal se repose qui n'a con- 
tentement ». 

LEGGE (C te de) et O sse , née DE 
Monteiro de Bahros. — 15, avenue 
Bosquet (VII e ) — et £j de Kerriou, :-; 
f;=Pleyben, êlChâteaulin (Finistère). 

legge (V ,e Paul de). — £ de 
Lanhuron, eJf= Bénodet, ^SQuimper 
(Finistère) — et 15, rue du Château, 
à Nantes i Loire-Inférieure). 

LEGGE DE KERLÉAN (V lc5Se de). 

— ÈÊ de Belair, le: f;= Le Pertre, 
ʧ Argentiê-du-Plessis i Ille-ct- Vi- 
laine i ou é^a Saint-I J iorre-la-Cour 
i Mayenne) — & de la Vallée, S f i- ëS 
Lainballe (Côles-du-Nord) — et ^, rue 
Victor- Hugo, à Bennes (Ille-et- 
Vilaine; — et âîi de Bonescat, 3 fF 
é3 Quimper (Finistère). 

LEGGE DE KERLÉAN (V te de), an- 
cien officier de marine. — Mêmes 

adresses. 



L'EGLISE de FERRIER 
de FÉLIX (de) 

Comtat Venaissin : Tiercé en fasce 
d'azur, a trois fleurs de lis d'or, d'ar- 
gent (i une église de gueules, et de gueu- 
les. 

L'ÉGLISE DE FERRIER DE FÉLIX 

(M is ni:), *, et M'"-, née de Vroye; 
dont Fernand. — G, acenue des Peu- 
pliers, cilla Montmorenci/ (XVI e ). 

L'ÉGLISE DE FERRIER DE FÉLIX 
(O 1 O DE), C.#, et C teïSC ; dont: 
Jacques, avocat à la Cour d'appel. — 
15, rue de Toequeville (XVII e ). 



7.17 — 



LE GONIDEC. 




Bretagne (Quin- 
lin,Côlcs-du-Nord): 
D'arycnt, à trais 
bandes d'azur. 



>UP 



.hts:Lio/j* 



Devise : « Champ 

d'arycnt n'est pas 
sans traverses. » 

Cltl DR GUERRE : 

« J 'oui Doue. » (La 
volonté de Dieu ) 



BRANCHE AINEE DE TRAISSAN 

LE GONIDEC, C K DE TRAISSAN 
(Ouvier-Mériadec), chef de nom et 
d'armes; député. — 59, rue des Saints- 
Pères (VI c i — et ËÊa île la Baratière, 
a J>-~ b?i Vitre ! llic-et- Vilaine). 

LE GONIDEC DE TRAISSAN (C te 
Raoul) et C tCbSC , née Fanny Mlrphy. 
— 44, avenue d'Iéna (XVI e ) — et à 
Soulgé-lc-Bruaut, a fj- es Laval 
(Mayenne). 

BRANCHE CADETTE DE PENLAN 
LE GONIDEC DE PENLAN i O Guy), 

officier démissionnaire, capitaine d'é- 

tat-major de réserve. — 7, acenue 
de Vidais ((VII e } — etfâ du Tertre, 
53 Falaise Calvados). 
Frère : 
LE CONIDEC DE PENLAN iO 
Jeani, marié a Elisabeth Le Gonidec 
de Pem.an, sa cousine; dont : 1° Yves; 
2° Guy. — 20, boulevard des Inva- 
lides (VII e ) — ei Le Prieurè-Colom- 
belles,53 Caen (Calvados). 



LE GONIDEC DE PENLAN (C lesse 

Constantin), née Marie de*Laistre. 

— 20, boulevard des Invalides (VII e ) 

— et même Ê du Tertre. 

Grand'incre : 
LE GONIDEC DE PENLAN fC 1 " 5 ^, 
veuve d'Ernest, née Amélie de Va- 
nembras.— Villa Gelos à Pau | Basses- 



Pvréneesi 



Oncle et tante : 



LE GONIDEC DE PENLAN (C 1c Fer- 

nand), fils de la précédente; marié à 
Geneviève d**Aramox ; dont : 1° Alain 
(décédé); 2° Maine, mariée au V 10 
de *La-Tocr-du-Pin La Charce [â de 
Bosmont, 53 fe= Tavaux, éS Marie 
(AisneiJ. — 39, rue Copernic (XVI e ;. 
LE GONIDEC DE PENLAN <C tei5e 
Berthe», chanoinesse, — a Pau 
(Basses-Pvrénées). 



Cousins : 
1 
LE GONIDEC DE PENLAN (Le R. P. 

Max), de la Compagnie de Jésus, 
prédicateur. — Orvieto (Italien 
11 

LE GONIDEC DE PENLAN (Ste- 

I'Hen), tils de Aimé-François et de 
Albertine de *Montalembert (décé- 
désj ; marié en 1870 a Marie-George 
Massonnais 'décédée;. — & de.Saint- 
Tliurien, 53 fs= Sainte-Opportune près 
Vieux-Port, ÊâPont-Audemer(Eurej. 
Enfants : 

LE GONIDEC DE PENLAN (FRANCK), 
né a Saint-TIiurien en 1872; marie 
le 18 juillet 1899 à Marie de*Quer- 
hoent de Kergournadec'h; dont : 
1° Jean ; 2 ,J Alain. — Même &. 

LE GONIDEC DE PENLAN (ELISA- 
BETH), née a Saint-Thurien en 1876; 
mariée au C te Jean Le Gonidec de 
Penlan, son cousin, ci-dessus. 



LE GONIDEC DE PENLAN (CaRL) 
(décédé i, marié à Marie de*Brévedent 
d'Ablon. — 25, boulevard Montmo- 
reneij (XVI e ). 

Fils : 
LE GONIDEC DE PENLAN (HENRY), 

né au ùi d'Ablon, près Honfleur 
(Calvados), en 187-1. — A/é /ne adresse. 



(Palle). 



IV 
LE GONIDEC DE PENLAN 

Deauville (Calvados), 



DRVNCHE DE KERDAMEL 

(éteinte) 

LE GONIDEC DE KERDANIEL iV A - 

lemi.nei, veuve du M" de *Ludre-Fro- 

lois. — 153, boulevard Haussmann 

(VHP,. 



LE GOUBIN de VILLO 
DON. 




irner 


ia 


(12 


; marie 


celle 


*B 


Kl. 


N de Gn 


(Yon 


ie i 







Normandie -.D'a- 
zur, à neuf lacs 
d'umour d'or, po- 
sés 3, 3 et 3. 

le goubin (Ju- 
les-Emile), #, 

C ,e DE VlI.LODOX, 

capitaine au 89 e 
d'infanterie ; chef 
actuel de la fa- 
mille; né le H fu- 
it, Josépliine-Mar- 
ibeauvai.. — Sens 



— 738 



LEGOUX. 




li.. t; i< i; .> «; N 1: , 
[•'hanche-Comté . 
ïiercL',enpul,d'/ic.i'- 

//////es, de i/iiculfs 
eldeaonire-hcrmi- 
nets, le n u <: nies 
chargé d'une élude 
i'i dix puinlesd' ur- 
gent. 
Supports: Deu,c 

lions. 

Devise : « Furjit te/npus, munet Jlde- 
Utus ». 

BRANCHE AÎNÉE 

legoux (B 011 ), ancien magistrat; 
chef de nom et d'armes. — Rue du 
Petit-Potet, à Dijon (Cùte-d'Or). 

BRANCHE CADBTTE 

legoux ili"" Jules), ancien ma- 
gistrat, marié à Lucv Chausson (dé- 
cédéej , dont : Marguerite, mariée au 
C t,; de*LaPokze, demeurant au £3 de 
la Uabastelière, :-. Herbergenient 
(Validée).— 3, rite Guunod (XVII e ) 
- - et a Bar-sur-Seine (Aube). 




LE GRAS. 

Auvergne : D'a- 
zur à trom ren- 
contres de cerf 
d'or. 

C'est à cette fa- 
mille qu'appartien- 
nent : 1" Antoine Le 
ciras, secrétaire des 
commandements de 
la reine Marie de 
Médias, qui épousa 
le l» lévrier lGl.'f, la 
[lieuse Louise de Marillac, fondatrice avec 
Saint Vincent de Paul des Fillesde la Cha- 
rité et leur première supérieure, morte en 
odeur de sainteté le 1T> mars 16G0, et dé- 
clarée Vénérable par le pape Léon XIII, 
par décret du 10 juin lS'.tf» — et 2° Simon 
Le Gras, évêque de Soissons, qui eut le 
privilège de sacrer le roi Louis XIV, le 
7 juin lGfil, dans la cathédiale de Reims, 
I)endant la vacance de ce siège. 

le gras (Charles-Ferdinand), tfr 
(Croix-Bouge d'Lspagne), licencie eu 
droit, notaire, et M" ,e , née Amélie de 
*Terris-Morardde Saint-Jaume, dont: 
l u Isabelle; 2° Berthe. — 16, rueBou- 
querie, a Avignon (Vaucluse) — et 
Le Bercon, c-J |?= éS Bagnols (Gard). 

FRÈRE : 
LE GRAS (Jl'LEs-Louis-JosePh), étu- 
diant en médecine. — (î8, rue Ma- 
dame i VI' - ) — et racines adresses. 



LE GRIX. 




liMinu: : Cou- 
nne de Comte. 



LE GRIX DE LA SALLE (ALUERTÏ 
et M""', née Lemercier de Maison- 

( ELLE VERTILLE DE *HlCHEMONT. — Û 

du Grand- Verdus, H Sadirae, éâ Li- 
gnai] (Gironde). 

Fils : 
LE GRIX DE LA SALLE (JaCQUEss) 

et M" IL , née*CARRON de La Carrière; 
dont": 1" Jacques; 2° Michel. — & de 
Villaure, ;-] Camarsac, \y- Saint-Ger- 
inain-du-Pucli, eS Créon [Girondej. 

LE GRIX DE LA SALLE (PlERRE). 

— £a du Grand-Verdus, >j Sadinac. 
i-JJi Lignan (Gironde;. 

LE GRIX DE LA SALLE (LOUIS). 

—•Même adresse. 



lieu 

•ne y 



OI< VNCHE DE LAVAL 

■tAe : de Le Grix et de Monti 



LE GRIX DE LAVAL (AUGUSTE), 
docteur en médecine, et M""', née 
Nhirie-Louiso Besset. — 28, rue Mo- 
zart i XVI'). 

Mère : 
LE GRIX DE LAVAL - MONTMO- 



RENCY iM"",, 
(îrtix. — Argent! 



d'Auguste 1. 



LE HARIVEL. 




Normandie : I>< 
gueules, à trui- 



roses- d'or, 



■t 1. 



LE HARIVEL 

DU ROCHER (Jo- 
seph) et M""', née 
Marguerite d e 

1 > A M A J O RIE D E 
SOURSAC. — Û 

de Montrigaud, 
03 te=- Seyssinet, sS Grenoble (Isère). 

LE HARIVEL DE GOUNEVILLE. — 

lil.iuiont (Mourtlie-ct-MoM lie, 



LE HON. 

liHKTAtiNK : Kcurtclé : mue 1 et I de. 
tjueules, an lion d'or; aux 2 et :; d'ar- 
gent, au croissant de. gueules; sur le 
huit : d'azur, à deux mains jointes, dont 
l'une porte au doigt un anneau de ma- 
riage, surmontées d'une couronne royale. 

le HON (('"■) et C ,esso , néo*Gixoux 
di: Pkkmox. — 22, rue Clément- Ma- 
rot (VHP) — et à la Villeneuve-au- 
Chatelot,:-: fi Villenauxe (S kil.),ȉ3 
Périgny-la-Rose (Aubo). 

le hon (C tl ' ssc Marie). — 00, rue 
François-I"' (VHP). 

LE HON (C tc Ad ALBERT). — 205, rue 
du Faubourg Saint-Honoré (VIII r j. 

LE HON (C tc Hubert). — Même 
adresse. 

LE LASSEUR. 

Basse Normandie : De gueules au 
chevron d'argent, accompa'/né de trois 
coqs d'or, 2 et 1, les deux en chef af- 
frontes. 

le lasseur (B onue ), née Margue- 
i-itc de *Jaxzé, veuve du H"" Albéric 
Le Lasseur (décédé lo 2(5 avril IÏM)2); 
dont : 1" Guillemotte; 2° Simone; 3° 
Guy; -1" Denyse. — 51, avenue Mala- 
A-o^(XVI-) —"et â de Bénouville, ;-: 
f;- ê3 Béuouvillc (Calvados). 

LE LASSEUR (B°" no ), HCC PkRIEH. 

— 10, place des Etats-Unis (XVP/; 
■Jô 520.-80, 

LE LASSEUR DE RANZAY (Louis), 

et M""-.— 95, rue de la Pompe (XVI e ). 



| LE MARESCHAL. 



LELUARDIERE fcle'i. — Foi/. 
ACHARD. 



LE MAIGNAN de L'É- 
CORSE et de LA YERRIE. 

Bkltm.m: : De i/ueules, à la bande 
d'argent, chargée de. trois cogiiilles de 
sable. 

BRANCHE DE I.'ÉCORSE 

LE MAIGNAN DE L'ÉCORSE. — ÊÊS 
do l'Erorse, ;-: [j Vieille- Vigne, ^1 
Mbntaigu i Loire-Inférieure). 

LE MAIGNAN DE L'ÉCORSE (ClIAR- 

i.ks). — & de la Buliéie, :-: f; l'IIer- 
bergement (Vendue). 

LE MAIGNAN DE L'ÉCORSE. — ÈÊÉ 

du Lierre, :-; La Roobe-sur-Yon, h- 
&3 les Plou/.eaux (Vendée). 

BRANCHE DE LA VERRIE 

LE MAIGNAN DE LA VERRIE iC!"— ), 

née de Beli.lsle. — Pornicliel fLoii'e 




lii 



(je 



D'argent,auche- 
cron-d'asur, sur- 
monté d'un trèfle 
de sinople, ac- 
costé en chef de. 
deux étoiles d'à- 
siïret, en pointe, 
d'une ancre de 

su/de. 

De gueules, à 
la fusce d'argent, 
chargée de trois merlcft'os de sable. 

le MARESCHAL (C te Henri) et C ,cssc , 
née Isabelle de Terrouexne ; dont 
une lîlle : Hélène.— 43, rue de Cour- 
celles (VIII e ) — et tk de Warluis, ;-] 
Beauvais, f; Rochy-Condé (Oise). 



LE MAROIS, 

Eçartelé : au.,- 1 et \ d'azur, u la 
croix alésée d'or-, au -i de sinople, au 
cheval d'argent; au 3 de sinople à une 
pensée au naturel. 

le marois (C te ) et C teBse , née 
d'*Haussoxville. — 142, rue de Gre- 
nelle (VII-,. 

le marois (C teS8e P.). — 9, avenue 
d'An tin (VIII e ). 



LE MINTIER. 




BlUiTAGNE De 

gueules, à la croie 
engrêlée d'argent. 

LE MINTIER 

(Oh — ÉÎJdeLcs- 
quilly, E3 Pleu- 
gueneuc, f- ël 
Coinbourg (Ille- 
et-Vilaine). 



branche dk saint-axdre 

le mintier de saint- andré 
(C' 1 '** 1 '), née de *Lam.i.i; de < 'arv ; veuve 
du C> Albert-René. — £f de la Tul- 
lay, ;-: Janzé (Ule-et- Vilaine). 

LE MINTIER DE SAINT- ANDRÉ 

(C ,us *'), née de Poklpiqeet du *Hal- 
gouet. — Même îSâ. 

RRANCHE DE LÉHE1 l!C 

LE MINTIER DE LÉHELEC (M'*). 
LE MINTIER DE LÉHELEC (M is cl 

LE MINTIER DE LÉHELEC (O et 

LE MINTIER DE LÉHELEC 'V'" et 
Vt—e). 

LE MINTIER DE LÉHELEC iM"" 

Marie), religieuse de la Visitation. 



— 7'ili 



LE MINTIER DE LÉHELEC (M' 

Clotilde), dame du Sacré-Cœur. 



LEMUD (GEORGES de). 

Metz : D'azur, à la fasce d'argent 
chargée d'un croissant d'azur, accostée 
de deux croisettes de, </ueules,et accom- 
pagnée de trois abeilles d'or, deu.c en 
chef et une en pointe. 

Cette famille a re.;u de plus un titre de 
Baron de l'Empire sous Napoléon l° r . 

LEMUD (Charles de), lieutenant de 

dragons. — Pont-à-Mousson (Meur- 
tbe-et-Moselle). 

LEMUD (Lotis de). — Hue des 
Bourdonnais, a Versailles (Seine-et- 

Oise,. 

lemud (Madeleine de). — Même 

adresse . 

lemud (Marie de), mariée au gé- 
néral de *Langle de Cahv. — Sétif 
(Algérie). 




LE MYRE de YILERS. 

Normandie (Gé- 
néralité de Rouen) : 
De gueules, au che- 
vron d'or, accom- 
pagne en chef de 
deu.c etniles du 
même, et, en poin- 
te, d'un croissant 
d'argent surmonté 
d'une rose tigée du 
même. 

LE MYRE DE 
VILERS (Charles-Marie), G. O. #, 
député de la Cochineliine; ne un 
1833; marié à Isabelle *Hennet de 
Goutel. — 3, rue Cambacérès (VIII e j. 



LE MYRE DE VILERS (HÉLÈNE), 
mariée à Raoul de *(Jkoi;snilhon, #, 
c-lief d'escadrons au 10" régiment de 
dragons; dont: 1° Jean ; 2° Albertine ; 
3° Bernard. — Montauban (Tarn-et- 
Garonne) — et 21, rue Grande-Fus- 
li-rie a Avignon i Vaucluse). 

LE MYRE DE VILERS (Jean), &, 
lieutenant au 1 er cuirassiers ; ne le 1 er 
mai I8ti(i. — 10, rue Camou (VII e ). 

LE MYRE DE VILERS (MariE-MàDE- 

i.Ei.NE) (décédée), mariée à Georges, 
O de*Massol de Rebetz; dont: A bel. 



L'ENFERNAT (de). 



# 



h'a-ur, à trois 
Insanr/es d'or, po- 
sés 2 et 1. 

Devise : « Qui 
bien fuit, l'en- 
fer n'a; ,jui mal 
fuit l'enfer a ... 

Tenants: Deux 

anges. 



L'ENFERNAT (Gi:oiu.i;s-( 'i.ui.k- Ai i;- 
xaniire-Albert de), clicf (le nom cl 
d'armes, et M U1C , née Uelamali.e. — 

JÊ3 île la Croix, ;-] p ë§ Nevers 
(Nièvre). 

L'ENFERNAT (M llu DE). — Même ÊÊJ. 

II 
L'ENFERNAT iM" DE), #, et M isc , 

née O'Diette. — 10, rue île Vienne 
(VIII e ; — et éêJ de Saint-Martin-du- 
Bosc, Kl fj- ɧEtrépagny (Eure). 

LENTILHAC {de). 

Quercy : lie gueules, à la bande d'or. 

LENTILHAC (M iM de), née DriMN. — 
US, rue du Bac (VII e ) — et £ de Pes- 
clieseul, 53 Avoise, f^~ (restant) Par- 
ce, fêg Noyen (0 kil.) (Sartlie). 



LÉOBARDY {de) 

Limousin : D'a~-ur, au lion d'argent 
tenant une hache, et accompw/né en 
chef de trois étoiles d'or. 

LÉOBARDY (CHARLES DE) et M r,l< \ 

née Jarry-Delile. — £î du Yignaud. 
E2 La Joncliere (Haute-Vienne). 



LÉON (P ce de). — Voij. CHA 
BOT. 



LEOTOING D-ANJONY 
IPELLISSIER de FELI- 
GONDE de), 

A UVERG N E : Kca l '- 
TvA'à'a K^vîV^i télé : au 1 d'or, à 




sur, posées 5, '1 et 
3, qui e>t de Léo- 
toing ; au ~ d'ar- 
gent éi trois fasces 
ondées de gueules, 
au chef d'azur, 
chargé "de trois co- 
t . , .. (juilles d'arf/ent, 

^^^ qui est d'Anjony; 

au 3 d'<>r, a trois puis de f/ueules, qui 
est de Foix; ou 1 d'or, à deux coches 
passantes de gueules, aceorne'es. 



et clurinées d'aju, 



5t d( 



'il — 



Réarn; sur le tout, d'à sur, nu pélican 
d'argent, arec nu piété ilans wn air;' 
d'or) un chef d'argent, chargé de train 
mouchetures d'hermines, qui est l'ellis- 
sier .K- Kélifjoude. 

Timrke : Couronne, de Marquis. 

Tenants : Deux anges. 

LÉOTOING D'ANJONY (PelLISSIËR 

in.; Eéligonue, M ls de), lieutenant au 
139 e d'i n raillerie: chef de nom et 
d'armes. — Aurillac — et *Î3 d'An- 
jony, ;-.: J? Saint-Cernin (G Uil.'i, éS 
Aurillac (Cantal). 

FRÈRE : 
LÉOTOING D'ANJONY (PeLUSSIER 

de Fkligonde, C tc Robertde). — 19 Ws, 
avenue de la République, à Aurillac 

^Cantal). 



LÉOTOING D'ANJONY (PELUSSIER 

de Ekligonde, M isc de), née d'Al- 
garra : mère dos précédents. — 19 bis, 
avenue de la République, à Aurillac 
(Cantal). 



LE PELLETIER, 

Bourgogne : D'asur, à la fasve d'ar- 
gent chargée d'un croissant de gueules, 
et accompagnée de trois étoiles d'or, 
,1 en chef et 1 en pointe. 

Timbre : Tortil île Baron. 

Supports : Deux chiens. 

Devise : « Videlis et audux ». 

le PELLETIER (B ou Henri) et B OIin0 , 
née Baudenet de *Perrigny. — 155, 
boulevard Saint- Germain i\Ti — - î!j 
de Cliipilly, ta f> Sailly, 4S Guil- 
laueourt (Somme) — et£$ de Silly-la- 
Potcrîe, ra Jp I.a Fertô-JMilon, *3 
Silly-la-Poterie (Aisne). 

LE pelletier (Louis). — Mêmes 
adresses. 



LEPIC. 



BRANCHE AINE 




Coupé : au I, 
parti d'or, à trois 
grenades de sable 
enf aminées de 
gueules, 2 et 1, et 
de gueules au si- 
ijne de barons tirés 
'de L'urinée; au II, 
d'azur, au fais- 
ceau à l'antique 
d'argent, accosté à de. rire et à senestre 
d'un lion d'or, chacun surmonté d'une 
toile d'argent, celui à seii'stre armé 
d'un badelaire du même. 




UR.WCHE CADETTE 

Parti: au 1 dur, 

a un de.rtrocherc 
au naturel, re- 

brassé de si no pie, 

raturant du fane 
de. rire et tenant 



. i'i'KjS j un car de c/iUSSP 

i j'y$iifc* rVl'J'J tl'a:-ur, surmonté 

V : ■ ^ ' : VJ d'un tronc d'arbre 

^ de sinople, accolé 



a Sénestre d'un pic grimpant de sabh 
au 2 d'azur, au rocher d'or, sommé 
d'une tour d'argent, ouverte, ajourée et 
maçonnée de sable, senestrée en ehej 
d'un soleil cantonné d'or; éc la Cham- 
pagne de gueules, brochant su/- le parti, 
et chargée du signe des généraux légion- 
net ires. 

Supports : D'eux aigles. 

Baron de l'Empire par décret impérial 
du ^ avril 1814, chevalier par lettres pa- 
tentes du 1810. — Titre confirmé par dé- 
cret impérial de 1SI>:5, avec modification 
de supports. 

lepic (Joachim-Charles-Edmonp , 

Oi, né le 30 août 18<Mi; marié le 
30 septembre 1902 a M"' Andrée 
Whitcomb. — 1, rue d'Anjou (YIII ,> 

— Place S'-Hilaire, à Poitiers(Vienne! 

— & de .Montant. K Monréal (Gers) 

— et à Andrésy (Seine-et-Oise). 
lepic (C 1 * Ch.), lieutenant au 5° 

chasseurs. — Neurchàtcau (Vosges) 

— et /armes adresses. 

lepic (B ou Jehan). — 159, rue de 
la Pompe VI c j — et mêmes 
adresses. (\ 




LE PICARD. 

Normandie (Pays 
de Caux : l)e uuc'u- 
les, à trois fers de 
pigue d'argent, 2 
et I. 

LE PICARD 

(Albert) et M mo , 
née Barbet; dont : 
1" Henri, marié à 
Edith Ribard; ï" 
Jeanne, mariée à 
Charles de Robiu.ard de Beaurepai- 
re ; 3° Emmanuel; 1° Marguerite; 
5° Jacques. — Sa de Saint- Vielor- 
l'Abbaye (Seine-Intérieure) — et place 
de la Pucelle-d'Orléans à Rouen. 

LE PICARD (CHARLES), donat de 
l'Ordre souverain de Malte, et M'"°, 
née BagnÉRIS ; dont : 1° Madeleine; 
2° Jacques-Guillaume. — <'». place du 
Palais-llourlum (Vil — et â de 
Montaure (Eure). 

LE picard (Louis) et M" ,e , née de 



UOLOMBKL. — l'I; 

Rouen (Seiuo-Ini'ô 



Saint-Paul, 
re). 



LÉPINAY (JANNET de) 




ports: Dcu.i 



LÉPINAY (CHARLES JaNXKT DE) et 

M' ne , née Matliildu Lk Page du Bols- 
ciiKVALMKR. — A du Reerédy, EJ 
Belleville-sur-Yic (Vendée). 
fils : 

lépinay (Gaston Janxkt dk) et 
M""% née Maria Gili.aizkau; veuve 
en premières noces du Roger Rive- 
doux. — La Roche-sur-Yon (Ven- 
dée). 

II 

LÉPINAY (EuGKNK Janxkt DK) et 
M" e , née Coralie Fricoxxeau dk la 
Motiikrik, dont: 1° Lucie, mariée à 
Joseph m: *Tix<;rY ni: i.\ I ilROl ilikre; 
2" Georges; ;L Thérèse. —La Itoclie- 
sur-Yon i Vendée). 



LEPINAY (MERCIER de». 







Marciik . D'ar- 
;/ent au navire de 
subie, cof/uant à 
pleines roiles mâ- 
tine mer d"a*ur;au 
chef Wusur chargé 
de ' trois étoiles 
d'aryent. 

Timiikk : Cou- 
ronne de Comte. 



Si ppuii i s : h. ii v léeners. 

I 
LÉPINAY i Kmii r. Mkrcikr DK) et M'"-, 
née Llisa m: *Tin<uy dk la Gikol*- 
likrk. — A de Riclicbonne, :-] Légé 

KNTANTK : 
LÉPINAY (GKOUOKS MKRCIKR DK), 

marié â Mîigdeloiuu Bitoi dard dk *l..\ 
lioCIIKHKOCII \i;i>. — M àtue A . 

LÉPINAY rJnsKl'll Mi.im n:.: DK). — 
Urine A. 

II 

LÉPINAY il;>'-i: M i:î:i:i kiï ni:i et 
M nue Mnrv Dimi ys: dont : 1" 



René (1880); 2" Henry (1888); 3° Hu- 
bert i ISSU). — A de Sigournais, :-: Jj 
Chantonnay, êI3 Sigournais (Vendée) 
— et vil la 'des Fleurs, Les Sables- 
d'< lionne (Vendée). 



L'ÉPINE {de). 

D'or, < hupé d'azur, l'or chargea dextre 
d'une tête <le lion arrachée d'argent, et 
à sénestre d'une tour du même, ajourée, 
ouverte et maçonnée de subie, l'cuur 
chan/é île deux fanées de sable, treillis- 
sées d'aryent. 

l'Épine (B ou de). — A deYVargnies, 
:-■ h- le Quesnov, fea Wargnies 
(Nord) — et £ de Pruu/.el, ;-] ]\- Su- 
leux, é§ Prouzel (Somme). 

l'Épine i B on Ferdinand de ). — 
Mêmes adresses. 

l'Épine (B°"Rohebt de). — Mêmes 
adresses. 



LÉP1NEY (GRANJON de) 

Lyonnais://. 




lient, 

de subie pi 
sautoii 



ni'i cou- 
d'épines 



GRANJON DE 

lépiney (Pier- 
re- Fi.kury -Fer- 
dinand), iii a rie 
en avril 1817 à 
Marie -Sopliie- 
Hectorine du Puy. — A de Saint- 
Andrô-d'Huiriat, ;-: fF ^ Pont-de- 
Veyle ili kil.) (Ain). 

fils : 

GRANJON DE LÉPINEY ( I.OL'IS- 
Hecïor-Roger), marie à Matliilde, 
née C u -= tc de Semainville. — Même A. 

GRANJON DE LÉPINEY (GaBRIEL- 

Henri), #, lieutenant de vaisseau; 
inspecteur à la Société centrale de 
sauvetage des naufrages : marie à Ga- 
brielle/lille du général B°" *TilOMAS. 
— Lu sou Hôtel, 0, rue Le Verrier 
IVP). 

GRANJON DE LÉPINEY (GaBRIEL- 

Joseph). 



LÉP1NIÈRE (de). — V'oj/. 
BARRÉ. 



L'ÉPINOIS (deBUCHERE 



Ii.k-dk-Fraxce : D'argent, au checron 
d'acur, aveompayné enchef d'une étoilt 
a dextre et d'un croissant à né neutre, le 




tout aussi d'cuur, et, en pointe, d'un 
mouton de sable. 

BUCHÈRE DE L'ÉPINOIS ((> sso DE), 

née d'Kxéa,— (El de Scalibert,^Saint- 
Paul (Tarn); — dont : 

BUCHÈRE DE L'ÉPINOIS (OPlERRE 

de), lieutenant au ('." hussards; marié 
le 12 juillet 1897 àElisabelh de*1<lei:- 
kiau. — Commercy (Meuse). 

BUCHÈRE DE L'ÉPINOIS (C ,e PaUL 

1)K)) capitaine d'artillerie à racole de 
t/uerre; marié le 25 octobre 1898 a 
Jeanne de Touchebceuf-Clermont. — 
Ê du Plessis-Limeray (Indre-et- 
Loire). ___ 

LE PROVOST de LA RO- 
CHE. 

Normandie, Ar- 
tois : De sinople, 

à une bande d'ar- 
gent, chargée de. 
irais merleites de 
gueules 

Timbre : Un cas* 
rfiie de Duc et 
Comte souverain, 
taré île front, sur- 
monté d'une cou- 
ronne ducale. 
Si l'i'OKTS : Lions. 

1 a famille Le Provost de La Roche, 
dont la brandie nliu-o, éteinte au xvur sic- 
cle, a porté le titre de marquis reconnue 
noble et d'ancienne extraction, lors de ,a 
recherche de Montfaut, commissaire du 
i-„i en 1 Ib3, a l'ait également ses < 
en chancellerie et devant le 
idecret du W octobre 1S7.> . 

Les historiens lui donnent comme pre- 
mier auteur connu Guillaume Le 1 ro- 
vost, compagnon d'armes de Guillaume le 
Conquérant (10G6). . 

Madeleine de La Personne d Acy et de 
La Koche, issue dos dues et comtes de 
Limbourg et de La Roche, en Antennes, 
et .les ducs de La Roche et de Brienne, 
épousa Messiie Le Provost le 2S novem- 

r jean-Jacques Le Provost, leur fils, comte, 
puis due de La Koche, P*r héritage des 
Slroils de sa mère, épousa en 17-12 M 1 " Boul- 
laire du Plessis, et prit pour armes 1 ecu 
des vicomtes d'Acy, ses ancêtres : de si- 
nople, à une bande d'argent, > { u il chargea 
de trois merlettes de gueules; abandon- 
nant, ainsi que ses descendants, 1 ecu :_ 
d'azur, au lion d'or, arme et lampasse 
,le gueules, tenant une hache d armes 
d'argent (armes anciennes de la lamine). 

Son fils, Mathurin-Jean- Charles, comte 
Le Provost de La Koche, puis duc de La 
Roche, épousa en 1770 M'" de LaVilleloy 
et mourut à l'âge de lut) ans 

Le petit-fils de ce dernier, Charles-Ma- 
rie-Servais, comte Le Provost de La Ro- 
che, .lue de La Koche, lieutenant-colonel 
du génie, <>• &, mourut à Rennes, sans 
alliance, en 1873. 



il d'L 



Son frère cadet, Théophile, comte Le 
Provost de La Loche, duc de La Koche, 
épousa en 1<si:î M"" Chœsnet de La l'.uil- 
lunniùro. — H :i laissé un fils, qui suil : 

LE PROVOST DE LA ROCHE, DUC 
DE LA ROCHE (Ai.BERT-JeaN-LoUIS- 

Makie, C te ), chef de nom et d'armes; 
né à Saint-Malo le 23 janvier 1813; 
marié à Rennes à Emma-Marie Gau- 
tier, présidente d'honneur du •• Souve- 
nir français », d'une ancienne famille 
bretonne, alliée aux Jarry, Suiut- 
Ai»nan, etc. — En leur Hôtel, S, rue 
de Fougères, à Rennes (llle-et-Vi- 



LE REBOURS. 

Normandie : De gueules, à sept lo- 
sanges d'argent, 3, 3 et 1. 

LE REBOURS ( CaMILLE-ChaRLES- 

Oswald, V"), né le 12 septembre 1815, 
et Y"—, née Florent-Lefebvre. — & 
de Pracomtal, :-: ]r- â Montélimar 
(Drôme). 

LE REBOURS (Y"' CHARLES). — 

2'.), avenue d'Antin (VUI'i — et Sri 
de Coolus,i£3^= fS Cliâlons (Marne). 

LE RICHE. 

Poitou: De gueu- 
les, au coq d'argent 
posé sur une chaîne 
il'or miseenfasce, 

«gant la patte dc.r- 
ire 1er de, et regar- 
dant une étoile 
d'or posée à l'angle 
dextre du chef. 

Ti m nu K : Cou- 
ronne de Marquis. 

Tenants : Deux Hercules. 
Devisis : « l'ortis et dices ». 

Celte famille établit sa filiation suivie 
depuis 1-13S. Mlle compte parmi ses an- 
cêtres le célèbre Le Riche de la Popeli- 
mére, un des (inanciers le plus fameux du 
riîîïnu de Louis XV, qui fut appelé e 
« Mécène de .son temps », à cause .le la 
protection qu'il donna aux arts et aux 

Le marquisat de Breuilpont est entré 
dans la famille sous Louis XV 

Ai ltakces: du Dezerseiil, La A illcbruiic 
du Coëtlosquet, Clerambault, La Maison- 
fort, Beaumonl.Harscouët de Saint-Ocoi- 
ties de Broc Lspivent de In Villcsbois- 
nct' Arlur de la Villarmois, d'LIbenne, Le 
Peltetier de la Houssayc, cle GnnUiut 
Sainl-Klaneard, d'Aguesscau , de Fronde- 
ville, La Melliie, Salvamg de Hoissieii, 
de Toustain, de Salles, de Chellonlaiaes. 

1 

BRANCHE aini'm: m:s mak^iis 

de breuilpont 

LE RICHE, M' 5 DE BREUILPONT 




(Isidore), chef de nom et d'armes'; 
veuf du Blanche-Marie-Paulinu de 
Coetquen des Ormeaux de Coëtdi- 
hoel. — 3, rue Anatole de la Forae 
(XVI1«), y, 510-13 — Vannes _ et 
Domaine du Caden, ;-i Jaiv.eau (Mor- 
liilian ). 

tintante ; 
LE RICHE DE BREUILPONT (M" e 

Mario - Josèplie- Anne - Madeleine). 
— Mûmes adresses. 

LE RICHE, C te DE BREUILPONT 

(Guillaume- Charles-Marie- Joseph - 

Anne), lieutenant d« l'année territo- 
nalo; nui rie à M lle Marie-Pauline 
Paradis [sœur de M" ,e Pierre de 
Yermolofe, du & de Lalongue, El 
Siinacoint (Basses-Pyrénées)] ; dont 
une fille :Marie-J osèphe-Anne-lsidore- 
Pauline - Jacqueline. — Mêmes 
adresses. 

LE RICHE DE BREUILPONT (M lle 

\lARiE-JosÈPHE-ANNE-Germfl:me),ma- 
i ice le 5 août 1902 au commandant 
Appert, #, fils du général Appert. 

LE RICHE DE BREUILPONT (M u « 
.MAiïii'.-Jo.M':i'HK-.ln/)ei. mariée au lieu- 
lenani-eolonel d'*Hattecourt, du Ilf, c 
régiment d'infanterie.— Vannes (Mor- 
bihan) — et marnes adresses. 
Sœurs : 

LE RICHE DE BREUILPONT (C leM « 
de *Legge, née), décodée. 

LE RICHE DE BREUILPONT (M»' 

oe *Comac, née). 
II 

BRANCHE CADETTE DE CHEVEIGNÉ 
LE RICHE DE CHEVEIGNÉ (Ro- 
BERT;. 

LE RICHE DE CHEVEIGNÉ (Mi- 
CHEI i. 



LE ROUX de BRETAGNE 
d'ARCHIVAL. 

Au rois, Flan- 
dre : Deyueules, 
au lion d'un, ar- 
me et lampassé 

du même, a la 
bande d'azur, 
chargée de trois 
étoiles d'ari/ent, 

l>r<„l ta iit sûr le 
tout. 

•S u p p o r r s : 
Deu.r- Uunf. 
Timbre : Un casque orne de ses lam- 
» requins, surmonta d'une étoile. 

LE ROUX DE BRETAGNE (AUGUSTE- 

Henry-Joseph), né le 4 mai 1857; ma- 
rié en 1884 à Marie-Louise Joiy 




n Al-ssy; dont : i- Germaine, née 
en 1885, mariée le 5 août 15)02 à 1<V- 
"? Appert, *, c | ie f de bataillon 
d înlanierie, fils du général ■ 2° Au- 
guste, ne en 1880; ;s- Suzanne née 
en 1887; 4» Jeanne, née en 1890 ; 5° 
Marie-Madeleine., née en 1893; «"An- 
toine, né en 1895 ; 7" Fran.-ois, né 
en 1900. - & de la Folatière, si fe= 

Denis-du-Pm (3 kil.) (Charente-Infé- 
rieure). 

FRÈRES : 
LE ROUX DE BRETAGNE (Henry) 
né en 18o8; marié en 188 1 à Joséphine 
Uubrullede Kolvroy; dont: 1- \nne- 
Mane, née en 1885; 2° Geneviève, 
née en 1887; 3" Marie-Antoinette 
née en 1888; 4« Madeleine, née en 
I»J1; o° Henry, né en 1892; 6» José- 
phine, née en 1896; 7- René, né en 
wjj. _ SKâdeFouquiéres,isife=^Bé- 
tlmne (Pas-de-Calais). 

LE ROUX DE BRETAGNE (Mau- 
rice), né en 1801, et M"-, née Pau- 
Une de *Mazière; dont : 1" \nue- 

l \Ûo n t ? l ] m2 > 2 ° Maurice, né 
en 18.U; .5° Jehan, né enl894 ; 4° Jac- 

1K.' rt^, 1 ^ 1 fj ° Gisèl0 > "<"'<> ^ 
i?7' {> , Uinstsane, née en 1900- 
< u Joseph né en 1901; 8" Guy, ne eu 

i r^t H °' S ' ra ^ *3 Béthune 
(^as-de-Calais). 

LE ROUX DE BRETAGNE (PALI) 

ne en 1870; marié en 1897 à Marie 
BEHAGHEL,dont: 1° Paul, né en 1898; 
~° Marie-Thérèse, née en 1900; 3° 
André, né en 1901. - 10, ,. ue du 
Cloître, a Boulogne-sur-Mer (Pas- 
de-Calais). 

oncles et tantes : 

LE ROUX DE BRETAGNE (L'\bhel 
chanoine honoraire. - 130, avenue de 
1 illiers (XVII e ). 

LE ROUX DE BRETAGNE (Charles), 
ne en 1838; marié en premières noces 
a M !• de *Bizemont; dont: 1° Louise, 
née en 1800, mariée en 1892 à Gus- 
tave d *Orsanne, dont: ai Antoine, né 
en 1894; b) Madeleine, née en 1899 
[14, rue Amelot, à La Rochelle (Cha- 
renie-Iniôneure)]; eu secondes noces 
â M"« babnelle de La Bajonnière, 
dont : Charles, né en 1871. — â de 
la n Bijoire .si éS Cliamp-Saint-Père 
gîiH-VPT £ s ^outiers-les-Maux- 
faits il, kil.) (Vendée). 

LE ROUX DE BRETAGNE (M'»« J„. 

seph), née Clément. — & de Morta- 
gne, Bife= Mortagne, <& Maulde-Moi-- 
tagne (Nord). 



L'ESCALE (de). 

LoMHAitDiK, Italie: De i/ueules, à l'é- 
chelle d'argent, qui est l'fcisealu; au chef 
d'or, chargé d une aiyle éployée de sable, 
couronnée d'or à l'antique, qui est lim- 
pire. 

Timhki: : Casque fermé de mi:.' grill?s. 

Supports : Deux dogues. 

Dkvisk : « Sempré fédélé ». 

BRANCHE DE BRETAGNE 

l'escale (Antoine-Adolphe, C 1 " 
de;, #, ancien capitaine d'infanterie; 
marie à Caroline de Spinette, le 27 
novembre 1837. 

De ce mariage : 1° Antoine, comte 
du Saint-Empire romain ; né lu 13 
murs 1847 à Antibes, lieutenant de 
I)i garde mobile à Verdun, en 1870, 
lieutenant d'état- major territorial; 
marie le 10 juin 1808 à Anna du 
Verger de Guy de Poulmic; résidant 
au fa île Uuénanec- en -Plumelin 
(Morbihan); dont : en Yves-Antoine- 
Victorien-Marie, né le 2 mars 180'.), 
marié le 22 août 1893 à Marie Sioc'- 
iian de *Kersabiec [éêî de Kerdoué, 
a Molac, fr- Malestroit (Mobihan)]; 
0) Anne, née le 20 octobre 1871 ; 
mariée, le li septembre 18!)5, à Joseph 
Temek d'Arnoult; c) Henri, né le 20 
septembre 1873; d) Xavier, ne le 20 
mai 1870; e) Marie-Thérèse, née le 
15 avril 1878; — 2° Hélène, mariée à 
M. de Longeaux, garde général des 
Eaux et Furets ; — 3° Paul, marie à 
M lle de *Hedocvili.e ; dont : a) Elisa- 
beth, mariée en mai 18'.il au M 1S de 
Cluny, dont une lille : Olga, née en 
1890; b) Kenee ; c) Germaine; d) 
Maurice. 

L'escale (M Ue Fklicie de), mariée 
à sun cousin, Augustin Ulry de Kiau- 

COURT. 



L'ESCALOPIER {de). 

Ile-de-France : De gueules, à la croix 
d'or, cantonnée de quatre croissants du 
même. 

L'ESCALOPIER (C tc8se DE). — fa de 
Liancourt, El fv- eëi Roye (Somme). 

L'ESCALOPIER ((> F. DE). — 0, 

rue Férou (Yl'i. 




LE SCELLIER de CHÉ- 
ZELLES et de BLÉCOUR. 

l'icAiihii: : D'or, 
à l'aigle d'azur, 
becquée et ;ncm- 
brée de gueules. 

I 
BRANCHE 

DE CIIE/EI.I.KS 

CHÉZELLES 

(V 1 *"" G A ET AN DE), 

née Amélie de 

*Pracomtal. — li, 

rue Fabert (VII e , y, 700-05 — et fa 

de Gjaignes, J£ h jf?= Ôrrouy-Glaignes, 

ÊïaCrespy-en-ValoisetOrrouv-Glaiffne 

(Oise). 

CHÉZELLES (V««" ETIENNE DE), 
née Carmen *AguaD0. — 2, avenue 
Thiers, à Compiégne (Oise). 

r CHÉZELLES (V te Arthur de) et 
V tusse , née Thérèse de *Bryas. — 6, 
rueFabert{Vll c )— fa du Boulleaume,' 
El Lierville, \y- Boulleauine, êS l.iau- 
court-Saint-Pierre (Oise). 

CHÉZELLES (V te Pierre de) et V tcsse , 
née Gertrude van Dlssen Heed; dont 
un lils. - 20, rue Jioissièrc (XVII'-;, 
J£ 088.51 — et même fa. 

chézelles (V" dei. — 19, boule- 
runl La Tour-Maubourg [VII e ) — 
Cl fa de Frieres-Faillouël.Ef;: Friè- 
ros-FailloucI, é§ Cergnier (express), 
Mennsis (Omnibus) (Aisne). 

CHÉZELLES (V te JACQUES DE) et 

V"- 1 ', née Adeline.— M, rue de Ma- 
riffnan (VIIF) — et même fa. 

II 
BRANCHE de bi.écour 

BLÉCOUR (M"> Marie de). — 
Bruyères (Aisne). 



LESCHAUX [de). 

Savoie et Franche-Comté : D'azur, à 
un griffon d'or. 

LESCHAUX ( PlERRE-LouiS-JlJLES- 
Bernard, C tu de), marié à Marie-Jo- 
sèphe-Louise-Geneviêve de *Serres 
de Mespi.es.-- fa de Chilly, l-j ]î - tS 
Lons-le-Saunicr (Jurai. 



LESCÔET (BARBIER de). 
Bretagne : D'argent, à deux fascesde 

Sable. 

Devise : « Var eu Bues. » 

LESCOET (M» dei et M 130 , née 
Godde.s de Varennes. — fa de Les- 



74tf 



quifflou, KiPleyber-Christ,|fc=âi Mur 
laix i 1 kil.) (Finistère). 



LESCOUETiROUXEL de). 
Brktvune ■ D'azur, à trois roussettes 
ou chiens de mer forgent. 

ROUXEL DE LESCOUET (C te Jo- 

seimO. — «ta de Tronjoly, >i U= Gourin 
(Morbihan), t^> Baniuiïce (Finistère). 



LE SERGEANT d-HEN- 
DECOURT , de MONNE- 
COYE et de BAYENGHEM, 




Artois , An- 
gleterre, Bre- 
tagne, Norman- 
die et Picardie : 
D'azur, ù trois 
gerbes debléd'or, 
lices de gueules. 

BRANCHE 

d'hkndecourt 



HENDECOURT 
(Louis o'), lieutenant au 10" chasseurs, 
marié à M" Nicole Lauukns de 
*Waru ;dont: Ghislain, né à Annecy le 
Ci septembre 1898. — 30, rue du Cerf- 
Volant, a Moulins (Allier). 

BRANCHE DE MONNECOVE 

MONNECOVEili-" dk), ancien conseil- 
ler général de la Somme. 

MONNECOVE |M""' DE), née Carr 
Fostes, belle-sœur du bai'on; dont 

un (ils : Edouard. 

Cousins : 
LE SERGEANT DE MONNECOVE : 

1" Albert; 2° Octave. — & de liadin- 
glieiu,L=Jfs=âFruges (Pas-de-Calais). 



ns i 


l'une 


autre 1) 


■anche cadette é 


ni ( 


les 1 


e Sergi 


ani d'Hcmlucou 



LE SERGEANT DE BAYENGHEM 

et M"", uée de Butler; dont deux lils 
et une tille.— ÉÊ3 d'Upen, El fs- Thé- 
rouanne, t^Tj Delettes (Pas-de-Calais). 



LESPARDA. 






Béarn : Vazur,à 


p^— -=^ ^ 


trois tours d'ar- 


=--^=- == 




i/ent, ouvertes, 
ajourées et maçon- 


=, i, ' t=| - r- |= 


■- 


ne en île sabla, 


ppi 


n> 




rangées en fas- 
-r, celle du mi- 


WÊM 


•'. 




lieu accostée de 
deux /ers de 


= -.^^=3= 


lanee du même. 



LESPARDA 

(B 011 Jules de) et 
B u "" e , lice i>k*Gyvks de Creuzy. — 31, 



rue du Bourdon-Blanc, à Orléans 
(Loiret)— et & de Trétinville, El |f 
iSS Pithiviers (Loiret). 

LESPARDA 1 15 """ m:). — 80, rue de 
Monceau (VIII e ). 

LESPARDA (B on DE) et B 0BM . —11, 

bis, rue de Milan (IX e ). 



LESPARRE (de). — loi/. 
GRAMONT. 



L'ESPEE [de). 

Lorraine : D'azur, à la fasce d'ar- 
gent, accompagnée en chef de deux 
'croie recroisetées au pied fiché d'or; à 
l'épée d'argent, garnie d'or, mise en pal, 
la pointe en haut et brochant sur le 
tout. 

L'ESPÉE (B onne Henri de), née Dcr- 
sus , _ ÉÊj de Froville, OJ^^Bayon 
(Meurthe-et-Moselle). 

L'ESPÉE (B on Jean de) et H 01 ""--, née 
Falciano, lieutenant-colonel au 9 e dra- 
•rons, dont: 1" Jeanne, née le 21 jan- 
vier 1892; 2° Nicole, née le 14 jan- 
vier 1898. — 2, rue Paul-Baudry 
(VIII e ), — Dinan (Côtes-du-Nord) — 
et £â de Froville, [-] fF ai Bayou 
(Meurthe-et-Moselle). 

L'ESPÉE (B on Henri de). — ÊÉâ de 
Bouvigny, Kl [> '- *S Spincourt 
(Meuse). 

L'ESPÉE (B on Albert de) et B°"" e , 
née de Bongars. — 55, avenue des 
Champs-Elysées (VIII e )— Si de Khé- 
roset, i-2 fe= éâ Vannes (Morbihan). 

L'ESPÉE (B on Edouard de), #, et 
B°» ne , née Marguerite de *Beaure- 
paire; dont: 1-Jean, néle20avril 1898; 
2" Roland, né le 13 juillet 1901. —43, 
avenue du Bois de Boulogne (XVI 1 '). 



L'ESPERONNIÈRE [de). 




Anjou 
mine, j'r 
gueules. 



D'her 

<tté d< 



Tan 



L'ESPERON- 
NIERE ( Rhné-Ma- 
rie-Antoine, M'" 
de) et M" e , née 
Cécile de *Cas- 
tries. — & de la 
Saulaie, sjFfâ 
dé (Maine-et-Loire). 



LESPINASSE <LE BLANC 



Nivernais: Parti : au 1 de. gueules au 
lion d'u nient, qui est Le Blanc; au 2, 



fascé d'argent et de gueules île. /mit 
pièces, (pli i.'St de Lcs]>iiiiis.se. 

LESPINASSE (R.ENÉ de), Q [., ffr, 
président de la Société nïvernaise 
des lettres, sciences et ans, et M" 11 ', 
née du *I'i:yi;<)c\ de i a Sai magne. — 
•II, me du Hue i\'lhi — el efc de 
Luanges, :-: Guérigny, f- Novers 
(5 kil.i t^î Nevers et Urzv (Nièvre). 



LESPINAY (de). 

Bretaokk et Poitou : D'arnent, à trois 

arbres d'épines arrachés de' sinople, i 
et 1. 

1 
lespinay (M is de), député de la 
Vendée, et M ise , née Marie-Thérèse 
*Benoistd'Azy; dont: l°Jean; 2° Jac- 
queline; 3" Denise. — 105, quai d'Or- 
say i VU'* — et ÊÊa de la Mouée, :-: f; : 
ta ( 'lia n lonnav i Vendée |. 

11 
lespinay (Alexis, O dej et C tesâC , 
née Clolilde ni: *Saint-Exupéry. — 
ÊÊâ des Moulinets, ;-: Sainte-Cécile 
(Vendée). 

enfants : 
lespinay (Henki, V ,e de). — Même 

lespinay (V IC Albert dej el V ,i,sse , 
née de * Place. — Bourges — et 3& 
du Colombier, :-• Avor iChcr). 

LESPINAY (Thaïs de), mariée le 
-1 décembre 1895 a Maurice *Coi.lin 
de l'Hortet. — SÎ5 (lu Thoureau, :-:: 
Montinorilllon (Vienne). 
111 

lespinay iV"- e Armand de), née 
Blanpain. — Place Louis Wl à 
Nantes i Loire-Inférieure). 

Kii.i.i: : 
lespinay (Marie de). 

lespinay (V lc Armand DE)etV t6Sac , 

liée DURAND DE *La PaSTEI.I.IÈRE. — Sa 

du Cormier, ;- Baulon (Ille-et- Vi- 
laine). 
lespinay (V le Joseph de). — Même 



LESPINAY (de). 




IJ argent, a trots 
losanges de gueu- 
les, posés tet 1. 

LESPINAY 

(Edouard-Théo- 
dore de), marié 
lu li mai lssi 
à Henriette de 
Muu.y. — â 



de lîomagne-sous-Monllaucon, :-. [; 
Montfaucon, M Brieulles (Meuse). 

LESPINAY DE MARTEV1LLE DE 
PANCY (M is CHARLES-EUGÈNE-EDOUARU 

de), marié le 10 janvier 1882 à 
Jeanne DE *La MONNERAYE, fille dll C te 

m: La Monneraye, sénateur du Mor- 
bihan. — £ du Cléyo, ;-] f;- *5 Ma- 
lestroit (Morbihan). ' 



L'ESPINE (de) 



Daupiiiné -.D'ar- 
gent, à la croix 
de gueules, accom- 
pagnée au 1" can- 
ton d'un aubespin 
arraché de sinople. 



L'ESPINE ( M ,s 

de i et M ibe , née 
de Pégueiroles; 
dont: Thérèse.— 
35, rue Joseph- 
Vernet, à Avignon (Vaucluse) — le 
Petit-Pigeolet,'raLesle (Vaucluseï — 
et £$ de Montblanc, :-: $ è§ Maus- 
sane iBouches-du-Rhône). 



LESPINOIS (BONNES- 

CUELLE de)- 

Poitou : Kcartelé : aux 1 et 1 d'ar- 
gent, nu lion de gueules; aux ~! etSd'a- 
:ur, à une merlette d'or transpercée 
d'une flèche d'urgent. 

LESPINOIS (Charles de), #. — La 
Ciotat (Bouches-du-Rhûne). 



LESQUEN du PLESSIS 
CASSO (de). 

Bretagne : De sable, à trois jars d'ar- 
gent, becqués et armes de gueules. 

LESQUEN DU PLESSIS CASSO (C te 
DE), conseil 1er doyen a la Cour de 
Hennés; marie a M" u ItOBERT DE 
Saint-Vincent. — (i, rue d'Echange, 
à Bennes (Ille-et-Vilaine). 



LESQUEN DU PLESSIS CASSO (DE)- 

1" Joseph, capitaine d'artillerie, 
marié à M" Yvonne du Bouays dk 
*La Bégassière, dont : 1" Marthe- 
Anne ; 2° Bernadette : 3» Marguerite- 
Marie. — Vannes (Morbihan). 

2° Constant, lieutenant de vaisseau, 
marie a M"' Marie ni: Mênildurand, 
dont : 1° Paul ; 2° André; 3° Marie- 
Madeleine. — Cher!.., m- (Manche). 

3 U Pierre, capitaine d'état-major, 
oflicier d'ordonnance du général ad- 
joint au préfet maritime de Cherbourg, 
marié le 20 juillet 1902 a M"- Gene- 
viève ne *Massin. — 75, rue de Gre- 



ne ll c (VII e ), — ol û do Brandon, :-: 
fî Conrhes-les-Mines, *£ Le Creusol 
iSaûm.'-ct-Loirc). 

1" Lkoi'oi.h, lieutenant de vaisseau, 
marié a M 11, Clémence de *Boisanger. 
— Brest (Finistère), 

a» Marik. 

Ci' Anne, mariée a M. Costrel de 
< )orainvii.le, dont : < luillaunie. 

7" Madeleine. 

S" Guy, prêtre. 

9° René, sous-lieutenant d'infante- 
rie. — Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord). 




LESSEPS {de). 

L A N G U E D O C : 

D'argent, à un cep 
de cit/ne de sino- 
jiU\ planté sur une 
terrasse du même, 
mourant de la 
pointe de l'écu, 
tifjé aussi de si- 
nople, fruité dans 
le milieu de deux 
(trappes de raisin 
de sable, et sur- 
montée d'une étoile d'azur. 

I 

LESSEPS (O 356 Ferdinand de), née 
*Autard de Bragard. — 11, avenue 
Montaigne (VIII*.). 



lesseps (C tc Mathieu de), chef de 
nom et d'armes; marie le 20 novem- 
bre 1902 a M»- Jeanne de *La Fon- 

TAl.NE-SOI.ARE. — Même (td/'CSSc — et 

& de la Cliesnaye, :-: Va tau (Indre). 

lesseps (Ismael de), lieutenant 
au 1 hussards; marie le 11 octobre 
1902 n M»«Valentinei)E*LA Fontaine- 
Soi.ark. — Meaux (Seine-et-Marne). 

lesseps (Bertrand de), lieutenant 
au l« chasseurs ; marié le 15 avril 
1902 à M»« Marguerite Favre. - Eni- 
nal (Vosges). 

lesseps (Paul de), mariéle30oc- 
tobre 1902 a M"" Marguerite de *Bk- 
'v[ : | N ,!: >Sri LY - ~~ ' ] ' aceniu ' Montaigne 

lesseps (Robert de». — Même 
adresse. 

lesseps (Jacques de). — Même 

adresse. 

LESSEPS (Ferdinande de), mariée 
au C" François de *Miramon. 

LESSEPS (Consuei.0 de), mariée au 
H u " Prospcr *Loï.s dk La Grange. — 
U5, rue de la Pumpt i XVI e ). 



lesseps (Hélène dk) mariée à 
François m: BoiAYS, ( '" m; M.a Bi> 

lesseps (Solange de), 
lesseps (Gisèle de). 

lesseps iC" Charles-Aimé de) et 
C u '** u , née Comte de la Maisonfort. 
— 53, avenue Vietor-Hugo (XVI e ). 

lesseps (Victor de) (décédé) et 
M" 1 -, née SiXADiNo; dont : 1" Charles; 
2° Edmond. — 83, avenue Mala- 
koffÇLVl'). 



LESSERT (de). 

Suisse : D'asur, à une /leur de Us 
pasée en chef, deux études en fasce et 
un croissant en pointe, le tout d'or, 
ialias : la Jleur de lis d'or, les étoiles 
et le croissant d'argent). 

lessert (Alfred de) et M" ie , née 
de *Neufville.— 38, rue Raynouard 
iXVli — et û> de Saint-Barthélémy 

(Suisse). 




LESSEVILLE (LE CLERC 



Normandie: D'a- 
sur, à trois cri as- 
sauts d'or, posés ~ 
et 1. 

Supports: Deu.r 
lions, dont un cou- 
ché. 

BRANCHE AÎNÉE 

LE CLERC DE 
LESSEVILLE 

(C ,a ), #, etC tesso , née Mesnet de la 
Cour. — âîâ de la llolletière, o Le 
Lnde,fs i@Tlioréo(Ukil.)(.SartIie). 

LE CLERC DE LESSEVILLE (V te ). 

— Sablé (Sartlie). 

BRANCHE CADETTE 
LE CLERC DE LESSEVILLE |M 1S ). 

â à Aulnay-le-Châtel, >: La < "'haus- 
s cp- \>- ~J° Aulnay, èés Vitry-la-Ville 
(10 kil.'j et Sougy'(halte) (Marne). 

LE CLERC DE LESSEVILLE (C ,e 

Eustache-Paul); né le 16 octobre 
1848, et C ,ess8 , née Elisabeth des 
Dunes de Poincy. — Même âà. 

LE CLERC DE LESSEVILLE (M lle ). 

— 20, rue Luirettc, a Reims (Marne). 



74'J — 




LESSORÉ de SAINTE- 
FOY. 

[-"hanche-Comté : 
EcaHelé : aux l et 
1 d'à zur, à la co- 
lombe essorant 
d'urgent, qui est de 
1. essoré ; aux 2 et 
'à d'azur, à la croix 
fourchetée d'ar- 
!/ent, accostée en 
pointe, de deux 
étoiles du même, 
<{uï est de Sainte- 
b'oy. 
Tenants : Deux anges a la croix 
fourchetée sur la poitrine. 
Devise : « A nette ». 
lessorè de sâinte-foy. #, con- 
seiller honoraire à la Cour des comp- 
tes, t_'t M" ,e , née Roquebert. — 2:i. 
rue Las-Cases (VIP,. 
enkants : 
LESSORÉ DE SAINTE-FOY (Eu- 
gène), capitaine au 12.V d'infanterie, 
et M'"", née Godet de *La Ribouille- 
rie. — Poitiers (Vienne). 

LESSORÉ DE SAINTE-FOY (Paul), 

lieutenant au T'.l" d'infanterie.— Xanev 
(Meurthe-et-Moselle). 

LESSORÉ DE SAINTE-FOY (MaU- 

rici . — 2li, nu Lus-Cases (VH e i. 



LESTANG {de, 




Anuoi mois: D'ar- 
gent, à sept fusées 
<le gueules posée* 
l et 3. 

Supports : Lions. 

L E S T A N G 
(Jl v\ - TlIÉODORE- 

Gabriei., c ,e de), 
chef «le nom et 
d'aï nies, ne le 25 
février 1854, ma- 
rié à M»' Klisaheth m: *Cosxac, dont: 
r Maçdelcine, née le 21 décembre 
1880, mariée le 28 aoûl I901.au C ,b uk 
*< 'orni: ni; Lunignax. [^ de Mézieux, 
:-; Ceaux-en-Coulié i\'ienne)|; 2 U Ma- 
thilde, née le 1 I décembre 1882 ; 
3" Henue, née le 1 I mars 1885. — îîî 
de Yaugoubert, :-: ]; Pliampaguac- 
de-Belair, sa Saint-Pardoux-la-Ri- 
viere (Dordogne). 

LESTANG (O A. DE) et r 1 " 56 , 
liée PllKVOST DE SaXSAC DE TaVER- 

bay. — '- & de Valence, :-:]■ Couhé, 
gë Couho-Vérac (Vienne) — et 12, 

ne- Sainte - Opportune , a Poitiers 
i Vieillie . 



L'ESTANG IDE PRAT de'- 

Toi'lolsl: : D'or, à trois tierces-feuil- 
les de sinople, posées 2 en chef et 1 en 

pointe; au chef d'azur plein. 

PRAT DE L'ESTANG 'DE:. — Ê tic 

Saloinbeny, :-z ]■- Saint-Lys, ta Muret 

i Haute-Garonne i. 



LESTANG-PARADE (de). 

Provence Arles et Ai.\ : D'or t au lion 
d'azur, armé et lai n passé de gueules. 

Devise : •< Ad un unique •>. 

LESTANG-PARADE | HexRI-Jeax- 

Joseph-Melchior, M* 8 oei. *. ancien 
oflicier; né le 23 novembre liSôl ; ma- 
rie a Matliilde Godefroy : dont : 1" 
Jean, ne le 8 juin 1881 ; 2 U Jacques, 
ne le 27 octobre 1SS3. — £ de Notre- 
Dame, si ]• eS Romorantin (Loir-et- 
Clier.i. 

LESTANG-PARADE (C lc DE) CtC ,Mse , 

née de Flotte d'Argexsox. — Hôtel 

de Parade, à Aix Houelies-du- 
Rhûiie). 




LESTANYILLE LUCAS de 1 , 

XoUMANlilK : 
D'or, ii la fasce 
tl'azttr, accompa- 
gnée di' six tré- 
jles île gueules, 
3 en chef et 3 en 

pointe. 
LESTANVILLE 

(Gustave de), 
décédé, marie : 
en premières 
noces a Noémi *Assei.ix de Vii.i.e- 
quier; duiit un fils: François, marie 
à M lle Doazan [0, avenue de Vilfars 
(YlPi] ; en secondes noces à Hen- 
riette DE *GouHCUI> ; dent une lille : 
Yveline, mariée au C u ' JOURDAIN DE 
*Thieui i.oy, capitainecommandaut au 
18« chasseurs. — 102, rue de Gre- 
nelle (VII » — et £ de Boscoursel, :-: 
fi- Fleurv-s,,, -Andelle, fig Hv (Eure). 



LESTERPS-BEAUYAISce/ 
LESTER [de). 

Basse Marche: 
D'azur, à la sou- 
che d'or. 

In viaF..' Stirps 
mobilie non de- 
fuît ». 

LESTERPS - 
BEAUVAIS (C«« 

Fran«;ois-Suzan- 
xe-rorert de), 

H . ►£ (.sauvetage 
t Nicliam), oflicier de cavalerie à 




Noyou (Oise) ; no le 19 février lsni; 
et C ,e89e , née Florence Siegfried; 
dont : l u Gaultier; 2° llohcrte. — 9, 
rue Porlalis (VIII'j — et ± de la 
Chabronlie, :-: L- Isle, éS Limoges 
i Haule-Vienne). 

Tu.' autre branche de lu famille de. Les- 
terps-lîeauvais existe à lîellac (Haute- 
Vicimc); elle descend d'Ahxis de Lesterps- 
lîi-auv.iis. garde du corps, maréchal des 
lojris di- la compagnie de Luxembourg, 
Irère de L'harles-François-Pierre de Les- 
terps-Kea avais, qui commandait l'escouade 
d'artillerie de ladite compagnie. 

('..tic branche, plus connue sous le nom 
de Bkauvais, est représentée actuellement 
par : 

LESTERPS-BEAUVAIS (HEXR1 DE), 

avocat; marié à Louise Arxaudet ; 
dont trois enfants. — Bcllac (Haute- 
Vienne). 

LESTERPS-BEAUVAIS |MaX DE), of- 
ficier des haras; mariéàÀlice Hérali 
m. i a Véroxë ; sans postérité. 

LESTERPS-BEAUVAIS i BLAXCHE 

de'), mariée à Kiuile ou Bois de Termes, 
ancien magistrat. 



L'ESTOILE {de). 
Orléanais : ltasur,à une étoile d'ur. 
L'ESTOILE lOOuviEB DE) et C ,cSSC , 

née ni: *Sai.vert.-~ 13, rue rie Solfc- 
rino 'VIl'i — et «à de la Cclletrie, L3 
] ta Angers (Maine-et-Loire). 

L'ESTOILE i("- Raymond de) et 
C lcisc , née ni; *F6xtexay. — éi de 
Landechasle, :-: f; t Bauge i Maine- 
et-Loire). 



L'ESTOILE lB°" DEL 
gnon, au Mans iSarth 



Bi- 



L'ESTOURBEILLON de 
la GARNACHE 'M. 



ïfartjent,au ijrif- 

J'in de vaille, ar- 
nni et lampassc 
de ijuculen. 

TlMIiltK : C'OU- 

nmiui </e M«r- 

Dkvisk:* Crains 
le tourbillon ». 



L'ESTOURBEILLON DE LA GAR- 
NACHE (Réuis-Marie-Josei'U, M" de), 
chef de nom et d'armes, député du 
Morbihan, capitaine de territoriale 
au service des chemins de 1er de 
rEtat, inspecteur divisionnaire do la 
Société d'archéologie, directeur et 




fondateur de l'Union rèyionalistc do 
Bretagne, président de nombreuses 
Soeiétés philanthropiques ou sa- 
vantes, directeur de la Rcrue de 
liretayne, iy A ; né à Nantes le 11 fé- 
vrier 1SÔS, marie à Anais-Marie- 
Thérése l.i: Bonne de Tavanxes. — 
Vannes (Morbihan), — et £i de 
Penhoët,Eî]î=>âAvessac(Loire-liiré- 
rieure). 



L'ESTOURBEILLON DE LA GAR- 
NACHE (Marie;, mariée au B°" Henri 
Dodcx, dont doux filles. — Angers. 

L'ESTOURBEILLON DE LA GAR- 
NACHE (Mai .< n: -Cypriexxe de), reli- 
gieuse de Saint-Vincent-de-J'aul. — 
Uharonne. 

Cousines : 

I 

L»ESTOURBEILLON(C ,psse DE),néeDE 
Bellooan, veuve du O'Jean-Prosper, 
conseiller général du Morbihan, dont 
quatre entants qui suivent. — éi des 
Tousches, :-:f;= Guer (Morbihan), ta 
Moissac illle-ct-Vilaine). 

L'ESTOURBEILLON (ARMEL C le DE), 
marié à Mario m: *Kersalsox de l'i:- 
N\\ni;i:i î , dont trois enfants. — 5, rue 
Koyale, a Nantes. 

L'ESTOURBEILLON (LOUIS-OLIVIER, 

V e de), marie le 1 * * mai l*J02ii Jeanne 
de *lii:i;.,NY d'Haguerue. — îb des 
Tousches. 

L'ESTOURBEILLON (MaRIE-CaRO- 

lixede), religieuse delà Hetraite.— 
Vannes. 

L'ESTOURBEILLON (AnNE-MaIUE 
DE), marie.- à M. Dociixé, administra- 
tour colonial au Congo. 

II 
L'ESTOURBEILLON |V ,e » M m;i, née 
DE I'rochard. — 22, rue Biffant, a 
l'oiiiois, — et £ de lu Venaiserie, 
:-:f; : Saint-Barthélémy, gS Angers 
(Maine-et-Loire;. 

III 

L'ESTOURBEiLLONiN.. dk), mariée 
i'i feu M. de Vernelil. — A la San- 
dray, ;-: Uuérande (Morbihan). 

L'ESTOURBEILLON (E.MII.IE DE), 

mariée à Henri ni fîitos de Boissé- 
guix, directeur de l'Enre^isI renient. 
— A Vannes (Morbihan). ' 



LESTRA 'VACHON de 1 . 
Daupiiink : De table, à la ruche dm 

VACHON DE LESTRA (ANTOINE 



— 751 



Charler), ►£, conseiller général 
l'Ardèche.— «ES «les Rieux, par Ai 
nay (Ardéche). __ 



LESTRADE 
(de). 



de CONTY 




D'argent, au lion 
de gueules. 

LESTRADE 
DE CONTY (Kn- 
M ON' D, M ,s I> K) 

et M i8e , née Le 
Comte de Tetl. 
— A de la K.i- 
gaudière , H 
Rom (Deux-Sè- 
vres), f, gsàCouhé-Vérac (Vienne). 

LESTRADE (L'Abbé C t0 Etienne de), 
vicaire. — Cbàtellcrault (Vienne). 

LESTRADE DE CONTY (CarOLINK 

de), mariée le 25 février 18'. (5 a Roger 
Mesneau m-: Saint-Paul. 

LESTRADE DE CONTY (MARIE DE). 

LESTRADE DE CONTY (MARGUERITE 
de;, marier le 30 avril l'.HH au V e 
Léopold de *Marcé. 

LESTRADE DE CONTY (C te AdhÉ- 
MAR DE) et C tesse , IieC DE BOURGOGNE; 

dont : Tony et Jehan. — & deConty, 
El \f~ tS Coulaures (Dordogne). 



mm 




LESTRADE de LA 
COUSSE Ide). 

PèRiGORD(cnl000, 
GèrolddoLcstradc): 
D'or, à lu fasce 
d'azur, chargée de 
trais étoiles d'ur- 
gent et accompa- 
gnée de trois mou- 
chetures d'hermi- 
ne de sable. 

Supports : Deux 
lions. 



LESTRADE 

(Georges, M' 9 de), marié le 28 janvier 
18SC à M"" Marie-Tliere.se Laurent. 

— âîà de la Grange-Artbuix, s f^ 
Lavau, eiï Saint-Fargeau (Yonne). 

LESTRADE (GENEVIÈVE DE;, S03UT 

du précédent, mariée le ('» août 187'.) 
au ( ' t0 d'*Astorg. — 7, rue du Pot- 
de-fer à Orléans. 

LESTRADE (V tea9e DE), née DE *La 
Bourdonnaye ; dont : 1° Odon, C ta de 
Lestrade ; 2° Augustin, V te de Les- 
trade. — 46, rue de Varenne (VII e ; 

— et tâl de Tannerre, [-_: [j - Tannerre- 
en-Puisaye, t-SGrandchamps (Yonne). 

LESTRADE (C te HUBERT DE) et 



C teMe , née Hamot. — 57, rue Pierre- 
Charron iVlll'i — et môme êfis. 

LESTRADE (V te GaKTAN de) et 

V 1 ''"'', née l'"' 3nu de Manganeixi. — fû 
de Saint-Asne (Haute-Garonne). 



LESTRANGE Me). 



AUVERGNE) VlVA 
RAIS, Limousin : 
De gueules, à deu.r 
lions adossé* d'or : 
au léopard d'ar- 
gent passant en 
chef. 

Tenants : Deu.r 
saucages, 
Devise : « Vis cir- 

tutem Jucet ». 

LESTRANGE (AuDOlN-ClIARLES - AL- 
FRED, M ia ni:), né le IJO mai 1849. — 
Éè de 'l'ouvre, ;-j ]■,-- ts§ Magnac-sur- 
Touvre (Charente). 

lestrange (O Henry de), con- 
seiller général de la Charente-Infé- 
rieure; né le 29 avril 1X03; marie : 
1° à Alix de *Bertier de Sauvigny; 
2° à Blanche de *Bertier de Sauvi- 
gny; dont: 1" Alix; 2" Edmond; 3 ,J 
Jeanne ; 4° Odette. — 43, avenue Mon- 
taigne (VIII e )— ct& de Saint-Julien, 
:-] f; : Saint-Genis, ë£ Mosnac-sur- 
Seugne, et Saint-Genis-de-Saintonge 
(Charente-Inférieure). 

LESTRANGE (C tessc DE), née DU 

*Tertre. — Même ÈÊl. 

LESTRANGE (C tB MaRIE-CiIARLE.S- 
Guillaume de), ancien capitaine de 
cavalerie, et C tesSl ', née Rosi ta Gra- 
vier; dont: 1° Amaury;2°Audouin. — 
11, rue de Prony (XVII e ). — et eâa de 
l'Arehette, r-J {£ Olivet, ta Orléans 
(Loire). 

LESTRANGE ( O"" ROGER DE), née 
de *Verthamon. — Chalet des Bois,:-j 
Saint-Germain-d'Estcuil (Gironde). 

LESTRANGE (V 1 ' et V 1 "* Raymond 
de). — Odessa (Russie). 

LESTRANGE(Y ,LSSL 'DE),nÔeCROMBEZ. 

— 1, place cl'lêna (XVI e ) — £î de 
Lancosme. SI f; ; Vendœuvres-en- 
Brenne, èS Buzançais (Indre). 

LESTRANGE (V te8se RAOUL DE), née 
Treuii.ee; dont : 1° Yvonne; 2° An- 
toine. — 92, avenue des Champs-Ely- 
sées (VIII e ) — et même t£è. 

LESTRANGE ( B on HUBERT DE). — 

1, place d'irna (XVI e ) — et même &. 

LESTRANGE (V ,c MAURICE DE) et 

V K =^,uée Henriette Le 1 -WP de *Sancy 
de Rolland; dont Guillaume. — 21, 
avenue du l'rocadèro (XVI e ) — et 
même s£S. 



LESTRANGE (V to LOUIS DE), lieute- 
nant au :(.'(•' régiment d'artillerie, ù 
Poitiers cl V tc8S0 , née l'unM. - fi, rue 
de la Trimoille (VIII") ci môme &. 



LESZES [de su 
BUISSON. 



foi 



L'ETANG «CŒUR de). 

Bkri<\ : D'azur, à la fasce d'arpent, 
chargée de trois coquilles de sable et 
accompagnée de trois cœurs de gueules. 

L'ETANG un:), receveur des domai- 
nes. — Dourdan (Seine-et-Oise). 



L'ETOILLE (JOURDAIN de) 
Picardie : D'a- 
zur, ait cerf pui- 
sant d argent, ac- 
compagne à dextre 
d'un arbre d'or, et 
à l'angle senestre 
du che /'d'une étoile 
de même. 

Supports : Deux 
Huns. 

Devise : « Ducit 
in viam ». 




JOURD 
née Vin. 
(Somme) 

JOURD 

et M , i 

COVE. — 

<XV1<, - 
(Somine), 



AIN 
U, D 



L'ETOILLE (M'_" e ), 

kry. — Abbeville 



AIN DE L'ETOILLE (GASTON) 

iée Lk Sekokant de *Monne- 

24, rue Pierre- Charron 
et & d'Argoules, [£] Vron 



LETOURYILLE ROSSET 

DE 1 - 

Daupuink : D'tcur, à trois trèfles d'or. 
ROSSET DE LÊTOURVILLE (C tcS3e 

de), née d'*Osmoy. — 24, rite de Va- 
renne (VIP) — et ù\ de Guiry, ra |j-- 
Magny-en-Vexin, £j Us-Marines (S.- 
et-Oise). 

ROSSET DE LÊTOURVILLE (C te DE) 

et C tc3Sl! , née de *Rkverseaux. — 57, 
arenue MareeamW'b) — et mêmetâ&. 



LEUDEYILLE (PETIT de). 



P.\ms: Paie d'ar- 
gent et d'azur de 
si. c pièces : au che- 
rrait d'or brochant 
sur le tout, chargé 
sur la pointe d'un 
écusson d'azur à 
une fleur de Igs 
d'or. ' 

Supports: Deux 
lions. 




PETIT DE LEUDEVILLE ( Al.l'.XAN- 

dre-Thiïopiiili:), rliof do nom h d'ar- 
mes; nri \e S .mus |HIN; viMlf de M"" 
Marie Clnfildi- Ail, ni. no Modèle. ..o 
ni; M. 'Km tlui'll H ; iloill : I" V un.' 
Main- Jn!n>[iliiuo, née \o I» mars 
IST'J; X'" Mario- Jo-sépliino- Louiso- 
Agnés, née le 7 janvier IWS1, mariée 
au B°" Henri DE *Nobi.et, dont une 
fille: Magdeleine [& de Beaucliamp, 
[-] |; Neuvy-Grand-Cliamp (Saûne- 
et-Loire)] ; <l" Marie-Josepli-Joachim- 
Théophile, né le 8 avril 1883. — Û 
de Villplte, (-; }f= Verrey-sous-Sal- 
maise, ê§ Verrey (Côte-d'Or) — et & 
de Leudeville, (Si fc- tel Marolles 
iSeine-et-Oise). 

PETIT DE LEUDEVILLE (THÉO- 
PHILE). — Mêmes îfc éêî. 




LEUSSE (de), 

Daupuink : De 
r/ueules,à deuxbro- 
chets adossés d'ar- 
gent, accompagnés 
de trois croix de 
Malte d'or, 1 en 
chef et 2 en Jlanc. 

Supports : Deux 
lions. 

Devise : « Honor 
in terra lo spirito 
in cielo ». 

BRANCHE DU DAUPHINÉ 

LEUSSE (M ia de) et M i8e , née Gwcn- 
doline de *I3astard; dont : Louis, né 
en juillet 1900. — 30, avenue du Bois- 
de-Boulopne (XVI e )— â de Gourdan, 
ra ]ç= ë§ Meximieux (10 kil.) (Ain) — 
Anthon, h Pont-de-Cheruy (Isère). 

LEUSSE (M i5e D re de). — 21, rue 
du Payrat, à Lyon (Rhône) — et 
même ES. 

leusse (C te de). — 15, rue Dttret 
(XVI e ) — et même âÎ3. 

leusse (V e Raoul de), et V ,esse , 
née Struefski. — 32, arenue Kléber 
(XVI e )— Le Donjon-Anthon, El Pont- 
de-Cheruy (Isère). 

LEUSSE (O Léon de) et O â3e , née 
Turin d'Hurigny. — tûi d'Hurigny, 
El ]r- & Màcon (0 kil.) (Saône-et- 
Loire) — et 3, place Bellecour, à 
Lyon (Rhône). 

LEUSSE (V te Emmanuel de) etV ,es ", 
née de *1.a Chaise. — t£à de Saint- 
Vallerin, i-:p - éS Buxy (4 kil.) (Saône- 
et-Loire) — et même adresse. 

LEUSSE (V te de), et V tosse , née de 
•Champ. — ê& du Colombier, isJf ë£3 
Pont-de-Clieruv (Isère). 



— 753 — 



LEUSSE (B on Alexis de), et B°" ne , 
née de *i..\*ll(M m. i il. — î!î de Champ- 
fort, :-: ]■ Bourgoin (Isère). 

LEUSSE (B°" AllTHUK DE), et H""', 

née de Saint-Vk lx>r. — Même £. 

BR \M HE D'AÏ SACE 

leusse (C le i'.xi i. 1» .), 0. #, ê- 

ancien député du lias-Rhin, ancien 
ofticier de marine, et C UbS0 , née de 
*Bussierre. — £ de Lteichshoffcn, le: 
J;~ t-5 Reiclisholïen (Alsace-Lorraine) 

— et villa Leusse, à Cannes l Alpes- 
Maritimes >. 

Enfants : 

LEUSSE V*« Guy) et V tesse , née 
*Moreau. — 7 bis, rue Jean-Goujon 
iVllI | — et ± d'Anet,G£]ÎJ- Anet, ta 
Ezy-Anef \2 kil.) (Eure-et-Loir). 

LEUSSE< V lc Gi;oR(ir.s de), capitaine 
au 21* dragons, et V leSbe , née *Ber- 
thier. — 11 bis, avenue Kléber (XVI" ) 

— et a Versailles (Seine-et-Oise). 
LEUSSE iY- Charles dei et V tesse , 

née Eugster. — 22, avenue d'Eylau 
(XVI 1 l^ô — et £ de Pouilly, H Seurre 
(Cùte-d'Or). 

LEUSSE ^C te THÉODORE DE) et C ,e3Se , 
née de Marmèke de Guer ; dont . 
1° Yvonne, née eu novembre 189lj : 'J J 
Jacques, ne en décembre 18U7 ; 3 U 
Roland, né en juillet 1899 : 1" Annie, 
né en août 1901. — 5, rue Maurice Bu- 
val ;i Nantes ( Loire-Inférieure ), 

LEUSSE (V te Jean de). — Ù. de 
Reiclisholïen (Alsace) — et villa 
Leusse, a Cannes (Alpes-Maritimes). 



LE VAILLANT. 

Normandie : D'a- 
zur, au dcastro- 
clière mouvant 
d'une nui : e,paréde 
yuculf$,teiiantune 
épee en pal, aussi 
iVarijent, garnie 
d'or. 

Supports : Deux 
lions. 

Devise: «A cœur 
caillant, rien d'impossible ». 

BRANCHE DE C1IARNY 
LE VAILLANT DE CHARNY v ChaR- 
les-Marie-Alujed), ne le 22 octobre 
18:30, et M"", née Marie-Clotilde Ca- 
zajeux ; dont : 1° Henriette, née le 
11 mars 1895; 2° Albert-Joseph- 
Claude-Pierre, né le 7 avril 1898. — 
£ de Mouilaines, s ]'>- Les Thilliers- 
on-Vexin, eâ Etrépagny (Eure). 





BRANCHE DE FOLLEVILLE 

LE VAILLANT DE FOLLEVILLE 

(Li nuvie-AuM m -Josu-h C te ), né le 
29 janvier 1851, marié en premières 
noces à Berthe des Essai s ; dont : 
1° Roger, né le le décembre 1882; 
2" Yvonne, née le 26 novembre 1883; 
en secondes noces a Edith Brandinde 
*S.\j\i -Lai rens : donl :1° Geneviève, 
née le ((juillet 1886; 2° Louis, né le 
1U octobre bS>>8; 3° Marie, née le 27 
mars 1890 — ± du Mont, à_ Saint- 
Maclou, :-; fi- Beuze\ilie, ta Saint- 
Macluu (Eure). 

BRANCHE DE MONCHY 

Parti : au 1 
d'azur, à la main 
d'argent l>-nai<t 
une êpee du mê- 
me, et Sortant 
d'un nuage aussi 
d'argent. i)iii est 
le Vaillant; au 2 
degueules, à trois 
maillets d'or, )i 
et 1, qui est de 
Monchy. 

LE VAILLANT DE MONCHY (AU- 
GUSTE), chef de nom et d'armes. — 

8, boulevard Flandrin (XYI^ — et a 
Rimogne >Ardennes). 

Frère et Sœur : 

LE VAILLANT DE MONCHY O 
Henry i et C Usse , née de Blrruyer. — 
27, rue Lapérouse (XVI e ). 

LE VAILLANT DE MONCHY iMaRIE- 
Ai.Mi.E - Caroline - Mélanie), veuve de 
Pierre- Alphée- Charles *Habert de 

Montmort. — 8, boulecad Flandrin 
(XVI e ) — et Rimogne (Ardennes). 

BRANCHE DL' DOUËT DE GRAVILLE 

GRAVILLE i Le VaILLANT du Douét, 
M M de) et M= e , née de *Boutresse. — 
39, rue François-I". ÇVlll') — et £ de 
Redan, ; r j f;- ta Xointot (Seine-In- 
férieure). 

GRAVILLE | Le Vaillant du Douët, 
C te dej et C l,r " e , née de Boispréaux. 

— 85, ace nue Victor-Hugo iXVLi — 
et £ de Cramesnil, s |f ta Saint- 
Romain (Seine-Inf.) — et à Gisors 
(Eure). 

GRAVILLE (Le Vaillant du Douet 

C te Robert de) et C le " e , née des *Ko- 
tours. — 3!»,/'/<e Françoîs-I ' (VIII e ). 

— et â de l'oitinort, ^jf;- tS Gaillon 
(Eure) 



r.Vi 




LE YAYASSEUR. 

Normandie 
Ecartelé : au 1 
paru . u) d'azur, 
au dauphin d'ar- 
gent urcompa- 
gnéen chef d'une 
étoile d'argent ; 
b) d'ur, „u che- 
vron d'asur; au 
2 d'or, a irais 
l'usées de gueu- 
les, au A d'ar- 
gent au vaisseau 
éauipé, POguant sur une mer de sino- 
ples : au J d'azur, au chevron d'ur. 
Suppokts : Lions. 

LE VAVASSEUR (B on Arthur) et 
B u "" r , née Aubourgde *Bolry; dont: 
1° Jacques, lieutenant au 11" chas- 
seurs a Dole (Jura), marié le 21 ocio- 
bre 1902 a M" e Marthe du*Tillet; 2° 
Robert.— 17, rue François-1^ (VIII e ) 
— et 6ÊJ de Rade pont, [?j Fleury-sur- 
Andelle, f?= ta Hadepont (Eure). 

LE VAVASSEUR (IF" LÉONCE) et 

B° ,,ne , née d'*Argence. — 50, avenue 
Marceau (VIII e )— & du Grand-Lucé, 
^f^ti^Le Grand-Lucé (Sarthe) — 
et & d'Orquevaux. s b= Orque vaux 

i Haute-Marne i. ' 



LE VENEUR de BEAU- 
VAIS. 

Bretagne : D'argent, au grêlier dt 

sable, accompagné de trois rases dt 
y u eu les, 2 et 1. 

LE VENEUR DE BEAUVAIS (M" 

Eugène). — Royan (Charente-Infé- 
rieure). 



LE VERDIER, 

N H M A NOIE 

D'or, au lion d'a- 
zur, armé, lam- 
passé de gueules ; 
au chef du même, 
chargé de trois Lé- 
sants du champ. 

LE VERDIER 

(M" 1 -). — e& d'Auf- 
t'ay, a ^-- Hen- 
court-en-Caux (5 
ki1.),é® Doudeville (Seine-Inférieure) 
— et Hôtel Senneville, 30, rue Du- 
nnette, ù Rouen. 

^ LE VERDIER (AmÊDÊE). — & de 

Saint-Michel, à DénestanviJle, aL- 
iâ Lon-ueville (Seine-Inférieure). 




LÉVIN (de FRESNAYE de'- 

Mm i \ii.si: : D'argent, ù trois branches 

de frêne de sinople, posées g en chef 

et 1 en pointe. 

FRESNAYE DE LÈVIN (M'" e DE). — 

ÉÊâde Porte-Maison, rgf; iSPithiviers 
(Loiret). 



LEVIS-MIREPOIX (de). 

Ile-de-France, Coûté ni. Foix (depuis 
la guerre des Albigeois) : lïor, a trois 
eh écrans de sable. 

Supports : Deux lions. 

Devise : « Dieu ayde au second chré- 
tien Lecis ». 

LEVIS- MIREPOIX ( ChARLES-FraN- 

çois-Henri-Jean-Marie, Duc de), Duc 
de San Fernando Luis, grand d'Es- 
pagne de l rc classe; né le 21 juillet 
1810 à Bruxelles (Belgique); et D"«, 
née Henriette -Marie -Catherine de 
*Chauannes La Pai.ice ; dont : 1° An- 
toine-Pierre-François-Marie-Joseph, 
ne le l"aoûtl884; 2 Philomène-Marie- 
Charlotte-Félicitô-Ghislaine-Gaudéri- 
que, née le 11 août 1^87. — 55, rue 
(le Varenne (VIF; — â de Leran, 
taJ£-Leian, ^S Moulin-Neuf (Ariège) 
— et 10, rue Saint-Bernard, Toulouse 
(Haute-Garonne). 

COUSINS GERMAINS : 

I 

LEVIS (Gaston, M ,s de) et M lse , née 
Marie-Thérèse d'*Hinnisdael. — 121, 
rue de Lille (VII e ), ;jô 265.12. — Ê 
de Monchy-Cayeux, s ^= tg Anvin 

(Pas-de-Calais — et îÎ3 de Montigny, 
CEI f£= £Ëi (Jloyés (Eure-et-Loir). 
II 

LEVIS-MIREPOIX (FÉLIX, C le DE) 
('.>£<,( Sain t-( Jre :;oire>dépu té de l'Orne, 
et C Usse , née Marthe de *SaULTY. — 
121, rue de Lille (VII e ) — et t& de 
Chèreperrine, 5J Mainers (Sarthe). 
Enfants : 

LEVIS-MIREPOIX (DE): 1° C te Jean, 
marié le 23 juillet 1902 à M ,,e Elisa- 
beth de *Moni esqliou-Fezensac ; 2° 
Albert (décédé a Tunis, le o janvier 
1003] ; 3° Marie; -1° François. 

LEVIS (Philippe, O de) et C te3âe , 
née de *Beaufkort. — 32, rue Saint- 
Dominique (VIF) — et même &. 

LEVIS-MIREPOIX (Nelly de), ma- 
riée ù Félix-Edouard, B OQ d'*Hu- 
nolstein. — 125, rue de Grenelle 
(VII e ). 

III 
LEVIS-MIREPOIX ((>' Adrien DE) 
et C u '-= r , née Isabelle de *Beal - eeort ; 



durit : 1° Guy ; 2° Félicité, mariée à 
Aymard Çuigues de Moreton, C' l ' de 
"Chabrillan. — 25, rue de la Ville- 
tEoêque (VIII e ) — et Ê do Males- 
herbes (Loiret). 



LEYMARIE (de). 

PïAUGono-.D'or, 
à trois /uses de 
gueules. 

LEYMARIE 
(M' ne DE). — 23, 

rue de Beau ne 
(VII e ). 

LEYMARIE M. 

et M me Léopold 

dei; dont : 1" 

Jac<jues;2°Jean; 

rue de Verneu.il. 




LEZARDIERE ROBERT 



DE>. 

D'argent à trois quintaines de gueu- 

LÉZARDIÈRE | C te de), et C us =-', née 
de *Maynard ; donc : 1" Paul ; 2" 
Céline ; 3 U Germaine ; 4° Clara. — 
£à de la Proustière :=: Avrillo (Ven- 
dée). 

L'H ERMITE (de). 

Limousin et Auvergne : Parti : nu I 
de sinople, aux patenôtres dur, enfilées 
et lioupée.s du même, mises en e/tecron, 
accompagnées de trois quinte/euilles 
d'argent, 2 en, chef et 1 en pointe ; au 
II d'argent, à trois chevrons de gueules : 
au chef de Jérusalem, brochant sur le 
tout. 

Supports : Deux lions. 

Devise : « Prier- cault à l'Hermite ». 

L'HERMITE (C te Roger de), #, an- 
cien préfet ; marié à M ,le Claire Bon- 
neau du *Martray. — 50, avenue de 
SaintrCloud à Versailles — et â de 
Rilïardeau, :-i ]}- éS Nérondes (Cher). 



LHOMELde MONTCLAIR 
(de). 

Pays-Bas : D'a- 
zur, à trois puis 
d'argent sur une 
terrasse d'or. 



LHOMEL, C te 
DEMONTCLAIR 
(Emue dei, #, 
ancien député. 
— & de la 
Bruyère, E \f= 
Montreuil -sur- 
Montreuil-Verton 




Mer (5 
(Pas-de-Ca 



LHOMEL DE MONTCLAIR |C ,e GEOR- 
ges DE) et Me , née Adam, dont Ni- 
cole, mariée en 11./02 au C te d' Argent. 
— 27, rue Marbeuf (VIII e ) — et 
même £â). 



LHOUMEAU SAUZÉ de'. 

Poi rou : Uasur, 
à lu fasre fuselée 
d'or et de sinople. 

SAUZÉ DE 
LHOUMEAU 

«< hakles), ancien 
magistrat, ne le 
2(5 août 18G4. — 
15, rue de Lille 
iVIPi - et La 
Mothe-Saint-Héray i Deux-Sèvres). 




LIBERSAC 'de CAZENAVE 

DE . 

Cascogne : D'argent, à deux chevrons 
d'azur. 

CAZENAVE DE LIBERSAC (Louis 

de) et M""', née Durand. — SES de Li- 
bersae, :-'. }r- ëi Eynet iDordogne). 

CAZENAVE DE LIBERSAC (M™» DE), 

née d'*Artigues. — Même â. 



LIBRAN d'ABEL de). 



Provence: D'ar- 
gent à une aigle 
essorante de sable, 
posée sur une mon- 
tagne de tr-ois cou- 
peaux de gueules, 
ladite montagne 
chargée de trois 
J'ers de lance d'ar- 
gent placés 
gerbe : au cl 
d'azur chargé 




le 



étoile 



-gent. 

ABEL, C te DE LIBRAN (C tre -A al 
Henri-Gaspard d'; (décédé en lUUlj, 
et M me , née Le Marchand; dont : 1° 
Madeleine, mariée à M. Fatûu, lieu- 
tenant de vaisseau; 2° Raymond, C lc 
de Libran, $, lieutenant au 3 e cui- 
rassiers, a Youziers, chef de nom et 
d'armes, marié le 27 décembre l'J02 
à M 1,e Victoire-Louise de *Gasquet- 
James; 3° Maxime, lieutenant au 18* 
dragons, à Melun ; 4° Alix. — ES de 
Libran. El Lambesc (Bouches-du- 



Rli 



me;. 



ABEL DE LIBRAN (LnuiS-GlJSTAVE- 

Maxime d'j, généra Ide brigade de ca- 
valerie, frère de l'amiral (décédé le 
3 février 1807), et M'" e , née de la 
Motte-Ango de *Flers; dont : 1" 



— 756 



Odette, mariée à N... Blin, lieutenant 
au 24 e dragons, à Diuan ; ~° Fernand, 
lieutenant au ( J L ' hussards, à Mar- 
seille, né le l'J juin 1872. — Dinan 
(Côtes-du-Nord) — et â de Mont- 
plaisir, E3 ];* z Lambesc, t^j Salon nu 
La Calade (Bouches-du-Rhône). 



LICHY de LICHY (de). 
Nivernais et Bourbonnais : Vf azur, 
à la bande d'argent, accompagnée de 

trois losanges d'or, et posés 1 en chef et 
2 en pointe. 

Timbre : Couronne de Comte. 

Supports : Deux lions. 

Devise : » De Lichy de Lichy, aussy 
noble que Henri/; aussi/ brare que lui/ ; 
c'est le Roi qui Va dit Henry ». 

LICHY (C u -" e de), — ùi de Saint- 
Saulge (Nièvre). 

LICHY (O Charles de). —Même 

â. 

LICHY DE LICHY (O DE) et C te5 = e , 
née de *Masccreau. — Le Dorât 
(Haute-Vienne). 

LICHY DE LICHY tC te L. DE) et 

C ,es - e , née Ducret de Langes. — £â 
de Langes, 3 Bagé-le-Chàtel, f?= éS 
Montrevel i7 kil.) (Ain) ou tiâ Mâcon 
(18 kil.) (Saône-et-Loire). 



LIEBERT. 

Ecartele : aux 1 et 4 d'argent, à trois 
cœurs de gueules enflammes au naturel ; 
aux 2 et 3 d'or, à trois fleurs de lus d'a- 
zur. Sur le tout : de sable, à la croix 
alésée île gueules, cantonnée de quatre 
boules d'or. 

LIEBERT DE NITRAY (B on,ie D re ), 

née Cqssin de la Gauterie. — 4, 

rue de Sontay (XVI e ) — et â de Ni- 
îray, si Athée, f^tS Saint-Martin-le- 
Beau (Indre-et-Loire). 

LIEBERT DE NITRAY <B 0Q ). — 

Même adresse — e i(Ë de Cigogne, 
E) Mézières-en-Brenne, |!f Saulnay, 

ta Buzançais i Indre.. 



LIEDEKERKE (de). 

Liège : Ecartele : aux 1 et 1 de gueu- 
les, à 3 lions d'or, armés, lampassés et 
couronnés d'azur (Liedekerke) ; aux 2 et 
3 d'hermine, à la bande coticée de 
gueules iBeaufort). 

LIEDEKERKE-BEAUFORT (C el C te 

Aymar de), #, et C teS8e , née *Beran- 
gek. — 51, avenue Montaigne (VIII e ) 

— & de Noisy, a \>~ Gendron-Celles 

— et à Dinant (Belgique). 

liedekerkeïOEd.de) etC tesse ,née 



Ferrière le Vayer. — 17, avenue 
des Arts — à Bruxelles (Belgique). 
LIEDEKERKE (O et C teMe H. DE). 

— Bruxelles — et Libois, s Have- 
langes (Belgique). 



LIÉNARD (de). 

Champagne : 
D'azur, au lion 
d'argent. 

LIÉNARD (A- 

natole - Char - 
les-louis de), 
marie u Edith 

DE *BERNARD DE 

Gautret; dont: 
1° Noémi, ma- 
riée le 14 jan- 
vier 1897 a Robert Le Chanoine du 
♦Manoir de Juaye, lieu tenant au 5 e chas- 
seurs ; 2° Guy ; 3° Odette. — (i, rue du 
Marché, à Bayeux (Calvados). 

LIÉNARD (Louis-Henri de), marie 
à Thérèse de *Fromont de Botjaille ; 
dont : Jean, né en 1871. — 2, rue de 
l'Asile, à Alençon (Urne). 




LIGER (de). 

Bas-Maine : Uar- 
gent, au chevron de 
sable, accompagné 
en chef de deux 
molettes d'éperon de 
même et, en pointe, 
d'une tête de cheval, 
aussi d'or. 

Timbre: Couronne 
de Comte. 

liger ( Henri - 
Marie-François-Luc de), né le iljuil- 
let 1858 ; marié le 19 janvier 1887 a 
Marie-Jeanne-Louise de *Goué. — ÉJ 
de l'Ennerie, a ]?= Sainte-Pazanne 
(Loire-Inférieure). 




LIG ER-BELAIR 
QUILL ON 



(BOC 




ir 1 






6^ 



Bourgogne : D'azur 
à la Jasce d'or ac- 
compagnée de six 
étoiles d'argent, 3 en 
chef et 3 en pointe. 

Supports : Lions. 

Baron de l'Empire, 
1809, 2 mars 1S70. 
Comtes (titre hérédi- 
aire). 12 avril 18~'3. 



BOCQUILLON, C ,e LIGER-BELAIR 

(Edgard-Loxjis-Fëlix), ne le 10 juillet 
18:*5, marié à Augustine-Mniie Bi- 
daut. — Ê de Vosne-Roinanée, >•?;- 
ëâ Nuits-Saint-Georges — et a Nuits- 
Saint-Georges (Côte-d'Or). 



757 



BOCQUILLON, V to LIGER-BELAIR 
(Henri), rt V 1 *-' 1 ""-', née Suzanne Lar- 
guer. — Même îù . 

BOCQUILLON LIGER BELAIR (V t0 
EUGÈNE), et V lL,sse , née Ludovic Fou- 
ceu. — éè de la Gouohère, S Millau- 
ça y (Loir-et-Cher). 

BOCQUILLON LIGER-BELAIR (Fé- 
lix), et M""', nue Elisabeth Gilardoni. 
— à Nuits-Sainl-Georges (Côte-d'Or). 



LIGNIERES (de). — Voy. 
BOURBON. 




Pays-Bas, 
France , Alle- 
magne : D'or, à la 
bande de gueu- 
les. 

LIGNE (Louis- 
Eugène- Henri- 
Marie Lamoral, 

P ce DE),P ce O'A.M- 
BLISE ET D'ESPI- 

nov, grand d'Es- 
pagne de l re classe , >$< honoraire de 
l'ordre de Malte; né à Paris le 
18 juillet 1851; iils du P«* Henri (né 
le octobre 1821, décédé le 27 no- 
vembre 1871 ) ; succède a son grand- 
père, le P ce Eugène (né le 28 janvier 
1801, décédé le 20 mai 1880) ; marié à 
Paris, le 20 juillet 188 1, à Elisabeth 
de *La HocuEKOL'cAurn (tille du duc 
Sosthènes de Doudeauville), née le 
•1 août 180,") ; dont : P ce ^° Marie-Su- 
zanne-Marguerite-Louise, née à 
Chauny le 22 juillet 1885. 

FRRRE ET SŒUR : 
LIGNE (Presse MaRIE-MÉLANIE-Er- 

nestine-Hedwige dei, dame de la 
Croix étoilée d'Autriche et dame du 
palais ; née à Paris, le 25 novembre 
1855; mariée à Paris, le 2 juin 1875, 
au duc Frédéric de*Beal t fort-Spontin. 
— Vienne (Autriche). 

ligne (P cc Ernest-Louis Lamoral 
de), ji, né a Paris, le 12 janvier 1857; 
marie à Paris, le 4 janvier 1887, à 
Diane de *Cossé-Brissac, née à Paris 
le 19 septembre 1809 ; dont : 1° P ce:,be 
Jeanne-Marie-Louise, née le 2 octobre 
1887; 2° P ccssc Isabelle-Marie-Mélanie, 
née à Bruxelles, le 23 septembre 
1889 ; 3" P"> Claude-René-Maurice 
Lamoral, né à Bruxelles, le 19 octo- 
bre 1890 ; .p pce 638 Henriette-Marie- 
Juliette, née à Bruxelles, le 31 dé- 
cembre 1891 ; 5° P CB Eugène-Marie- 
Frédéric Lamoral, né a Breuilpont, 



le 10 août 1893; 0° P«« Beaudouin- 
Henri Lamoral, né à Bruxelles le 28 
janvier 1896; 7° P"» 88 Marie-Char- 
lotte-Béatrice, née à Montbait, le 
23 août 1898. — -10, ru.; Montoyer, à 
Bruxelles — et É& de Brissac, H 
]ï= Brissac, & Quincé-Brissac (Maine- 
et-Loire). 

mère : 

ligne (P cc39e D re Marguerite Lamo- 
ral de), née P" 83 * de *Talleyrand- 
Périgord ; née le 29 mars 1832 ; ma- 
riée le 30 septembre 1851. — 32, rue 
de Babtjlone (VIP). 

frères du père : 

(Du troisième mariage du grand-père avec 
la princesse Hedwige) 

LIGNE (P ce Charles-Joseph Lamo- 
ral de), ne à Bruxelles le 17 no- 
vembre 1837; marié en 1870 à Char- 
lotte, lille du C te Etienne de *Biron 
(née à. Paris le 19 juillet 1851); dont: 
1° P ceâ3c Hedwige- Marie -Gabrielle, 
née à Paris le 11 mai 1877, mariée 
à Bruxelles le 14 octobre 1897 à En- 
gelbert, Ducd'*ARENBERG; 2° P oe Flo- 
rent-François-Henri, né à Paris le 
9 décembre 1881. — 55, avenue des 
Beaux-Arts, à Bruxelles. 

LIGNE (P ce Edouard-Henri Lamoral 
de), né à Bruxelles le 17 février 
1839; marié : en premières noces, à 
Londres, le 20 septembre 1800, à 
Augusta-Théodosie, fille du B onui ' 1 sir 
David Cunynghan (décédée le 27 oc- 
tobre 1872) ; en secondes noces, à 
Bade, le 12 mars 1874, à la P cesse Eu- 
lalie de Solms-Braunfels, née le fé- 
vrier 1851 ; dont : (du second lit) 1° P ce 
Albert-Edouard Lamoral, né à Bru- 
xelles le 12 décembre 1874 ; 2° P« âSe 
Eléonore, née à Bruxelles le 25 jan- 
vier 1877 ; 3° P ce Georges Lamoral, 
né à Bruxelles le 10 décembre 1879; 
4° P cesae Hélène-Marie, née le 24 
août 1887. 



LIGNERIS {des). 



Beauce et Per- 
che : De queules, 
fretté d'or de 
six pièces, au 
franc - quartier 
du même, chargé 
d'un lion de sa- 
ble, larnpassé de 
ijueules. 

Supports 

Deux lions is- 
santt. 
Devise : » Fuc et spera ». 

LIGNERIS (Jacques - Joseph - Ma- 




— 758 — 



XIMIIIF.X-ChARI.ES, M' s DES), C Ie DE 

CouRViLLE;^,né le 11 septembre 18 1*> ; 
et M' 3e , née Charlotte-Murie-Berthe 
du*Plaix. — 2-18, tue de Riooli (I er ) 
— ^3 du Plaix H Liguièrcs (Cher) — 
et ùi de Mércglisc, milliers (Eure-et- 
Loir). 

ligneris (Charles- Nicolas-Ma- 
rie- Anne-Théodoke, C" di.si, #, né le 
2 novembre 1817,etC te5ic , née Alexan- 
drine-Jeanne-Marie-ThérOse*FRÉTEAU 
de Péxy ; dont : 1° Etienne-Charles- 
Marie-Eramunuel, né le 7 août 1878; 
2 3 Jean-Baptiste-Marie-Eugène, né le 
25 juin 1880; 3 J Michel-Marie-Ga- 
briel-Héraele-Dominique, né le 2 août 
1882. — â de Bressolles, s fj= *â 
Moulin:; (Allier). 



LIGNIYILLE {de). 

Lorraine : Losange d'or et de subie. 

LIGNIVILLE (C teS3e de), née d'Au- 
bêry de Frawemberg. — 2, rue Bou- 
douville, a Nancy (Meurthe-et-Mo- 
selle). 

LIGNIVILLE (Gaston de). — 15, rue 
de l'Alliance, à Nancy (Meurthe-et- 
Moselle) — et ^3 de Woinville, LS f?= 
ta Saint-Mihiel (Meuse). 



LIGNY HURAULTde 
GONDRECOURT de, 

Lorraine : D'argent, au lion de sable, 
armé et lumpasséû'or, chargé sur l'épaule 
sénestre dune croix potencée d'or; à la 
bordure cngrélée de yueules, chargée de 
treize Lillelles (t argent. 

HURAULT DE GONDRECOURT, C' c 
DE LIGNY N... . 



HURAULT DE GONDRECOURT, V ltt 

DE ligny (Louis-Daniel- Lucien), ca- 
pitaine de chasseurs à pied breveté, 
officier d'ordonnance du gênerai 
cunanandant la division d'Aller. 



LIGNY LE PAN de . 

CAMURÉsis-.D'a- 
znr, ci la fasce 
abaissée tTargent 
chargée de deux 
trèfles de subi.,-, 
surmontée de 
trois étoiles d'or 
et ac' ompagnée 
en pointe d'une 
tête de paon ar- 
rachée au même; 
au chef d' henni- 



OjfcA*? 


~ y ~-j i>- 


4h # 


r'>;f A 



ne chargé d'une croisette de gueules. 



Famille de l'éehevinage de Tournay, 
qui ;i donnéauxvn' siècle, des conseillera 
et procureurs au parlement de celte ville, 
et des membres distingués à l'Université 
de Douai. 

Alliances : Gobert, Canonne, Galloi île 
R nare, Paquol du Perron, etc. 

Kdouard-Mane-Joscph Le l'an, seigneur 
de Lignj -en-Cambrésis, né à l'ansen 17G5, 
mort dans celle ville en 1 >> 1 4 , d'abord 
avocat au conseil du roi, défendit son 
propre père à la Convention. Il se vma 
depuis a la carrière des lettres et sent con- 
naître par de nombreux ouvrages de mé- 
rite. (Voyez Quérard, Louandre et La- 
rousse . Il est le père du chef actuel Ju 



LE PAN DE LIGNY ■Louis», né à 
Paris le 14 juillet 1832, et M'" e , née 
Amélie *Hulot de Collart. — ;Î3 de 
Recelas, iz: (f â Vannes (Morbihan). 

ENFANTS : 

LE PAN DE LIGNY (JoSEPH-MarIE- 

Camille), Artiste peintre, ne le h jan- 
vier 18*58, mari.- à Carquefou (Loire- 
Inl'erieute le 21 août l'.KJO a M lle Ga- 
brielle Marchis de*La Chambbe, dont 

Joseph, ne le 12 juin l'.'U2. — 17, rue 
Raijet iXVI . 

LE PAN DE LIGNY (CaMILLE-LoCIS- 

Arthur), avocat, né le 10 novembre 
1869. — 4, rue Cavalotti (XVIII e i. 



LIGONDÈS [de;. 

Auvergne : D'azur, au lion rampant 
d'or, accompagné de molettes d'éperon 
de même, suns nombre. 

LIGONDÈS (O de) et C teS3e , née de 
*Saincthorent. — Ê du Layrit, s fp= 
Croeq, ta Letiade (Creuse). 



LIGONÈS d'ANTIL de. 

Auvergne : D'a- 
zur, au lion d'or, 
accompagné de 
trois dents d'ar- 
gent, 2 en chef, 1 
en pointe, cette der- 
nière accostée de 
deux fleurs de lis 
du même. 



ANTIL DE LI- 
GONÈS iC :e Eu- 
gène- Emmanuel- 
Antoine-Claude d'; (décédé le 36 mars 
l'JOli; laissant une fille : Jeanne, 
mariée en 1 8'. »0 au M 15 Gaétan de 
*Digoine du Palais. — £3 de Don- 
din, s Js= Saint-Bonnet-de-Joux 
(Saône-et-Loire). 




759 — 



LIGONNES (du PONT de). 
Vivarais, Gkvauoan : De gueules, au 

heaume dlor, accompagné de. trois étoiles 
d'argent, 2 en chef et 1 en pointe. 

LIGONNÈS (M^ r DE), chanoine de 
Monde. — Mende — et fa de Booz, 
l-j f : ; La Canourgue (Lozère). 

LIGONNÈS (C tu MaRIE-IgNACE-AmÉ- 

dée-Bernard de), lieutenant au 58 e 
régiment d'infanterie, et C tesse , née 
Pkllat. — 12, rue de la Masse à 
Avignon (Vaueluse) — et fa de la 
Tourette, Kl Tarascon (Bouches-du- 
Rhône). 

LIGONNÈS (V t0 MARIE-FRANÇOIS- 

Ernest-Pierre de), lieutenant au 11 e 
régiment de dragons, et V tesso , née 
Saint-René-Taillandier. — Tarascon 
(Bouches-du-Rhône). 



LIHUS(^). 
TIEN. 



Voy. CHRES- 



LIMAIRAC {de). 

Périgord : D'axur, à une fasce. d'or, 
chargée de trois limes de sable. 

limairac (M me de), née de*Felzins. 
— fa d'Ardus, à Lamothe-Capdeville, 
ISl^=^M6ntauban(Tarn-et-Garpnne). 

LIMAIRAC (M""' Jules de), née de 
*Bonfils. — fa de Lasserre, Elfc= él 
Soual-l'Estap (Tain). 

LIMAIRAC (Casimir de). — de Sou- 
lages, El |>- El Langogne (Lozère). 



LIMERVILLE (CRETON 

de). 




Picardie : D'a- 


zur, a 


la croix 


dentel 


'■e d'ar- 


gent. 




Voi 


■ nos 


précé 


dentés 


ôdit 


ons. 



LIMUR (CHANU de). 

Bretagne : D'azur, à l'étoile d'or. 

limur (O sso de).— -En son Hôtel de 
Limur, à Vannes (Morbihan). 

limur (V 10 de) et V tesse . née 
Jeanne Pierrugues du Harlay, — 
Même adresse. 



LINAGE (ROZIER de). 

Daupuiné : I)'a:nr, au cheeron brise 
d'or, accompagne de trois mucs d'ar- 
gent, 2 et I 

ROZIER DE LINAGE (C teMe Al.BERT). 

— 2, rue de la Cathédrale, à Versailles 
(Seine-et-Oise). 



LINDEMANN (de). 

Bavière : Coupé : au 1 de gueules, à 
l'aigle naissante d'or, mouvante du coupé ; 
au ~ d'or, à une J'en il le de tilleul de 
sinople, la tige en bas, ladite feuille ac- 
costée de deux étoiles d'axur. 

lindemann (C te de). — G7, avenue 
des Champs-Elysées (VIII e ). 



LINIERE (OUVRARD de). 



WffW0 



Maine: D'azur, 
à deux aigles 
affrontées d'or, 
accompagnées en 
chef d'un soleil 
aussi d'or et, en 
pointe,d' un crois- 
sant d'argent. 

OUVRARD 

^ DE LIN 1ÈRE 

(Raoul-François-Joseph-Marie-Hen- 
ri), ancien ot'iicier ; né le 24 janvier 
18(17 ; et M me , née Béatrix-Marie- 
Ghislaine de*Hauteclocque ; dont : 
1° Simone-Julienne-Alix-Marie-Ghis- 
laine, nue le 27 juin 1893; 2° Max- 
Raoul-Marie-Joseph, né le 20 sep- 
tembre 18'J4; 3° Jaeques-Marie-Char- 
les, né le 5 septembre 189G ; 4° René- 
Marie-Guillaume, né le 7 août 1807. 
— fa du Maurier, s Cerens-Foulle- 
tourte (Saillie), — et 23, rue de Tas- 
chez, au Mans (Sartlie). 

LINIÈRES (DESPORTES 

DE). 

Maine : De sinople, au cheeron d'or, 
accompagné en chef de deux étoiles du 
même, et en pointe, d'une canette de 
sable sur une ritière d'argent. 

DESPORTES DE LINIÈRES (Ed.).— 

fa du Pied-Guichard, g] ^= eâ La 
Flèche (Sartlie). 



LINIERS (de). 




Poitou : D'ar- 
gent, à la fasce 
de gueules, à la 
bordure de sable 
semée de huit be- 
sauts d'or. 

LINIERS (M i9a 
D'° dm), née de 
*Fmrrièri;s. — 
Vitry-le - Fran- 
çois (Marne). 



— 760 



LINIERS (M ia de) et M ibC , née Stof- 
fels de Varsbisrg. — £1 île Varsbcrg, 
:-: Ilani (Lorraine). 

LINIERS*(C tesse V vc JoSEPHDE), liée DE 
*Morlaincourt. — Vilry-le-François 
(Marne). 

LINIERS (C tcssa de), née de ♦Cons- 
tantin'. — 43, rue Saint- Placide (VI e ) 
— et à Vitry-le-François (Marne). 

liniers (V te Amaury de). — MOme 
adresse 

LINIERS (V tesse de), née de Val- 
longue. — 40, rue d'Assas (VI e ). 

liniers (V t0 Henry de). — Même 
adresse. 

liniers (M lle de). — 9, rue Notre- 
Dame-des-Champs (VI e ). 



LINSINGEN {de). 

Allemagne : De gueules, à trois fasces 
cousues d'azur, chargées de sept figures 
qui sont sept lentilles d'or, posées ii, 3 
et L. 

LINSINGEN (B on Armand de) et B onne , 
née de Horn. — 29, avenue de la 
Grande- Armée (XVI e ). 



LIRON D-AIROLES. 

Languedoc : De gueules, à un lion 
d'argent, et un chef d'azur, charge de 
deux étoiles d'or. 

LIRON D'AIROLLES (TONY DE) et 
M mc , née de *Ciieroé. — fia du Pin, 
Elfc- îS le Blanc (13 kil.) \ Indre). 



LISCOET 'BAHUNO duÏ. 



De 

ongh 
d'un 



ihle, nu loup d'argent, In 
le i/ueuli'S, passant et si 
vissant d'argent. 



LISCOET (lÙJLES-SlGISMOND DU), #, 

lieutenant-colonel du L ; 7' dragons. — 
Saint-Cloud (Seine). 



LISLE (RICHARD de). 

Comtat-Yenaissin, Nivernais : D'ar- 
gent, a deux palmes adossées de, si/iople, 
accompagnées enpointe d'une grenade de 
gueules, tigée et feuillée du second. 

RICHARD DE LISLE (M mu ). — & 

de Bel-Air, El fj= Charroux, ^Saint- 
Bonnet (Allier). 



LISLE du DRENEUC et 
du FIEF (de). 



Bretagne De 
(/ueules, à dite bil- 
lettes d'or, I, .',, 2, 
1. 

Supports -.Lions. 

Devise : « Dieu 
de uns pères, tou- 
jours ». 

LISLE DU DRE- 
NEUC (Henry de) 
et M""--, necl.KpA- 
ge de Bois-Cheva- 
lier. — ôà de la Grande-Haie, H fj- 
éS La Haie (Loire-Inférieure). 

LISLE DU DRENEUC (PlERRE-RENé, 
V tB de), et V tesSfl ; dont : 1" Guy ; 
2° René ; 3° Yves.— 1'», rue de Paris, 
a Nantes et Ses du Fie!', :-l Sautron 

i Loire-liil'eneurei. 



%ë 11 



LISLE-MONTRÉAL (de).— 
Vôy. MAILLY-CHALON. 

LISLEROY (de VANEL de), 
Languedoc (Pont-Saint-Esprit), et Com- 
tat-Yenaissin : D'argent au chêne de si- 
nople, mourant d'une terrasse du même. 

I 
VANEL DE LISLEROY (B n "" c pis), 

née Berthe de Pi.storis, veuve du 
B°" Roch de Vanel de Lisi.eroy. — 

([liai du Rhône, à Pont-Saint-Lsprit 
(Gard). 

Enfants : 

VANEL DE LISLEROY (B ou AUGUSTE 
de). — MOme adresse. 

VANEL DE LISLEROY (LUDOVIC DE). 

— Même adresse. 

Frère : 
VANEL DE LISLEROY (B on Ma.XIME 

de) et B ûnuo , née Ma lie d'Hautefare, 
dont : 1" Alexis; 2° Elisabeth; 3° Ai- 
mée; 4" Marie. — Pont-Saint-Esprit 
(Gard). 

II 

VANEL DE LISLEROY (ROBERT DE), 

juge au tribunal civil de Lar^entière, 
et M" 10 , née Valentine de *La Bruyère. 

— Largentière (Ardèclie). 

VANEL DE LISLEROY (MAURICE DE), 

capitaine lie cavalerie en retraite. 



LISSAC (LAPORTE de)- 

Limousin : D'argent, à trois pals re- 
traits de gueulet, mourants d'une dicise 
du même; au chef d'<<:ur chargé de 
trois étoiles d'or. 

LAPORTE DE LISSAC (de). — St 

de Li:-sae, ;-j f;.- &à Larche (Corrèzo). 



— 701 



LIYRON (de). 



W 



Daui'hiné : 
D'argent, à trois 
f'asces <d' gueu- 
l'-s ; au j'ranc- 
quartier d'argent 
• hurgé d'un roc 
d'échiquier de 
nueules. 



Tenants 
homme et 



l'a 
une 



/■■mint' saueages 
^ au naturel. 

livron (Jeax-Amable M ia de), né le 
15 août 1835; marié a M"« Marie- 
Julic-Louise de*Galard-Bkarn; dont: 
I e Henry-Marie-Jean, né le 20 sep- 
tembre 1861 ; marié le 7 décembre 
1885 a Bonne-A:igcle-Marie-< >ctavieDE 
*Cosx*ac, fille deDaniel-Louis-Fernand 
et de Louise-Eugénie-Gersinde de*Sa- 
bran-Pontevès; dont uuatre enfants: 
a) Foucault-Jean-Marie-Sébastien, ne 
le 4 septembre 1880; b) Blanche- 
Marie-Claire-Gabrielle, née le 9 août 
1<S8 ( J; c) Ma rie-Germaine-E m manuelle, 
née le 25 mars 1891 : d) Elisabeth- 
Marie-Gersinde, née le 7 août 1891 
(Périgueux); 2° Blanche-Marie-Hen- 
riette, née le 2 juin 1805, Bénédictine 
de l'Ordre de Solesmes [Wisques, 
près Saint-Omer (Pas-de-Calais)]; :5° 
Pierre-Henry-Marie-Joseph, né le ~ ; 
décembre 1873 (êê3 de Bellevue).— 
Ê de Bellevue, par Mareuil-sur-Belle 
(Dordogne). 

Frère : 

LIVRON (PaUL-MaRIE-Gl 

de), né le 21 septembre 18 



AVE, ( 



LLOBET {de) 



R.OUSSILLON : 

D'or, au loup 
rac issan t de 
gueules; au chef 
d'à eut-, chargé 
de trois étoiles 
d'argent. 

LLOBET (M me 

de), née Ga- 
brielle-DE*CHEF- 
deihen. — En 
ie de l'Ange, à Perpi- 
r>s — et à Vinça (Pyré- 
nées-Unentales). 

ENFANTS : 

1° Mai ie-Théiese, mariée à Joseph 
du *LAc[chalcf Saint-Mi, diel (Gironde) 
etâ Métairie Giande (Tarn)]; 2°Char- 
les, marié à Geneviève Guiraud du 
Faloa I fiêa du Castelet (Tarn)]; '3° Mi- 
chel, #, capitaine d'infanterie de 
marine; 4° Augustine (rue do l'Ange, 
a Perpignan); 5° Eraéi entienne, sœur 




de la Charité de Saint-Vincent de 
Paul ; fi° Joseph, marié à Elisabeth 
d'Auderic (Grande-Rue de la Real, 
à Perpignan); 7° Gabriel, prêtre à 
Montpellier. 



LOCARD- 

Ecosse, Flandre, 
Champagne : he 

Subie, (\ deux épr- 

rons d'argent, l'un 
sur- l'autre, celui 
du bas contourné. 
Devise : Corda 
serrata pando » . 

LOCARD (E- 
TIEXNE - Al.EXAN - 

dre-Arnould), ( '. 

#, (Christ de 
Portugal), i% I., ingénieur civil, et 
M n,e , née Gibert de Sennevikres ; 
dont .; 1° Alexandre- Arnoud-Edmond, 
docteur en médecine, préparateur du 
cours de médecine légale a la Faculté 
de Lyon: 2° Marguerite. — 158, quai de 
la Charité à Lyon (Rhône). 

LOCARD (AnNE-LoUIS-PiERRE),0.#, 

lieutenant-colonel d'artillerie en re- 
traite, ancien directeur de la fonde- 
rie de Bourges, et M'" e Locard. — 
SÎ3 de Salvi/.iuet, [£] Feurs (Loire). 

locard (Henri), ||I., sous-chef au 
bureau îles affaires criminelles au 
ministère delà Justice. — Paris. 



LOGES COYREAU des)- 

l>e gueules à trois cœurs enflammés 
d'argent, ~' et 1. 

loges (Ernest- Charles-Antoine 
Coyrkau des), marié a M lle Marie 
Poigxand de La Sai.ixiéue. — Mus- 
tapha (Alger). 

LOGES (< îharles-René-Jacques Coy- 

reau des), marié a M Ue Germaine 
Nicolas des Fossettes. — £îdu Theil, 
iZ] Chauvigny (Vienne). 

LOGES ( f/l7ai/*e-CHARLES-CASIMIR 

Coyrkau des), marié à M Ue Isabelle 
Savim d'Orfond. — £ de Savigny, h 
Vonneuil-sur-Vienne (Vienne). 

LOGES (Félix Cqyreau des), marié 
à M" Marie-Thérèse du Moustier m: 
la Fond. — 2'J bis, rue des Papegault, 
à Blois (Loir-et-< Hier). 

loges (P<crre-CnARLE.s-HENK Coy- 

reau ois;, ancien oflicier. — ah de 

Sainle-Xiomayc, .-: La < 'réche (Deux 
Sevrés». 



— 762 — 



LOGES DODARD des'. 

Bas Maine : /)'a- 
zitf, à un sautoir 
d'argent cantonne 
de quatre besants 

DODARD DES 

loges (Louis- 
Denis) et M"'% 
née de *Place.— 
G, rue de la Pré- 
fecture, à Angers 
(Maine-et-Loire) — et & de Robée, 
s }f= ^ Meslay-du-Maine (Mayenne). 




LOGES I des 
FOUQUE. 



Voxj. 



LOGIYIERE <LENTAIGNE 

DE!, 

Normandie : D'or, au chevron d'azur, 
chargé d'une fleur de lis du champ et 
accompagné de trois merlettes de sable; 
au chef d'az-ur, chargé de trois étoiles 
d'argent. 

LENTAIGNE DE LOGIVIÈRE, — îîj 
de Meautry,;z:Moiit pinçon t Calvados). 



LOISNE (MENCHE de). 

Artois : D'a- 
zur, au chevron 
d'or. accompagné 
de deux étoiles 
du même en chef 
et d'un croissant 
égale me n t d'or en 
pointe. 

MENCHE DE 
LOISNE (Au- 

guste-Charles- 
Hexri), comte 
par bref du pape Léon XIII; officier 
de l'armée territoriale ; marié en 1883 
à Marie Foucher de *Brandois ; dont : 
1° Henri; 2° Pierre. — 51, rue de 
Varenne (VII e ) — et îÊs de Beaulieu 
Ef?= Ëâ Saint- Venant (Pas-de-Calais)' 




LOISY (CARRELET de) 



Pays-Bas; Bourgo- 
gne : D'azur, au lion 
d'or armé et lampas- 
sé du même; au 
chef cousu de gueu- 
les, chargé de trois 
losanges ou carreaux 
d'argent. 

BRANCHE AÎNÉE 



C ARRELET DE 
LOISY | Marie-Edouard-Bernard-An- 

tokne) chef de nom et d'armes, né à 




Dijon le 13 septembre 1831, veuf de 
1)"' Marie-Ghislaine-Margueritc de 
*Caulaincourt. — 2s 1, boulevard 
Saint- Germain (p.-à-t.) (VII e ) — & 
d'Epiry, s£= Couches-les-Mines, é3 
Saint-Léger-eur-Dlieune (Saône-et- 
Loire) — et 28, rue Saint-Pierre, à 
Dijon (Côte-d'Or). 

CARRELET DE LOISY (ROBERT) 
décédé, et M mc , née *Curial, tlont : 
1° Philibert, marie le 11 septembre 
1901 a D ,u Madeleine Brame, dont 
Marguerite; 2° Bernard; 3° Gabriel; 
4°Jean, S.-L 1 . au 1 er dragons, marié à 
M"' J Marguerite Stoffels; 5° Raoul, 
élève commissaire de Marine a Brest, 
0° Marguerite-Marie. — è& de Mi- 
rande, e ]?= ta Dijon (4 lui.) —et 
28, iue Saint-Pierre à Dijon (Côte- 
d'Or). 

CARRELET DE LOISY (EMMANUEL) ; 
dont : 1° Edouard ; 2° Louis ; 3° Jac- 
ques. — 4, rue de Villejust (XVI e ). 
— & de la Coudraye, E fs= tS Mont- 
ceau-les-Mines (Saône-et-Loire) — et& 
de Satenot, o La Noche-Mauclaix 
(Nièvre). 

CARRELET DE LOISY (M lle MaGDE- 
i.einei. — â d'Arceau, a |?= Beire- 
le-Châtel (Côte-d'Or) — et 28, rue 

Saint-Pierre, à Dijon. 

BRANCHE CADETTE 
CARRELET DE LOISY (Raoul) et 
M"' e , née Chevreul; dont: 1° Marie, 
mariée à Maurice de Miauvillb : 2° 
Henriette, mariée à Pierre de *Sure- 
main : 3° Hubert; 4° Sophie; 5° Jo- 
seph. — îîî de Terrans, 23 J?= £§ 
Pierre-en-Bresse (Saône-et-Loire). 

CARRELET DE LOISY D'ARCELOT 

(Albert) et M me , née Menans; dont : 
1° Régina, mariée à Roger Bacon- 
nière de *Salverte ; 2° Blanche, 
mariée au C te François de *Roussy de 
Sales ; 3° Henry ; 4° René. — & d'Ar- 
celot, E Beire-Ie-Châtel, fs=tiS Arc- 
sur-Tille (3 kil.) (Côte-d'Or) — et 3, 
rue ButTon, à. Dijon. 



LOIZELLERIE «LASNIER 

DEi, 

Anjou et Maine: 

D'azur, au sautoir 
de 13 carreaux 
d'or, cantonné de 
"TSfTff quatre la nier» 
FfîJr~^T~ Wttl ép logés de même. 
&WH--I Timbre : Cou- 

ronne de Marquis, 
surmontée d'un 
casque de Cheoa- 
lier-, orné d'an pa- 
nache de 3 plumes. 
Devise . « Anima Deo, cor homini ». 




763 



LASNIER DE LOIZELLERIE (JuLES- 

Marik) et M"", née Berthe Hilaire. 

— ûÎ3 de la Touche, >] f; ■ eJî Segré 
(Maine-et-Loire). — É9 «le la Fuye, 
Elle Lion d'Angers, ]£ Vern (5 kil.), 

t?j Andigtjé (5 kil.) (Maine-et-Loire) 

— et place de Hercé, à Mayenne 
(Mayenne). 

ENFANTS : 
LASNIER DE LOIZELLERIE (ThaÏS- 

Marie), née en mars 1872 ; mariée 
le 9 lévrier 1897 au O' Bruno DE 

*QuERHOËNT DE KÉRGOURNÀDECH. — (Se 

de la Pyrie (Côtes-du-Nord). 

LASNIER DE LOIZELLERIE (HENRI- 
Jules-Marie), ne en avril 1873, 
marie le 18 avril 1000 à Marie-An- 
toinette de * Cuivré. — fiîâ de Sotte- 
vast, EJ fe= é£~ Sottevast (Manche). 



LOMBARD - MONTCHA- 
LIN [de). 

Bourgogne : D'argent, au cheoron de 
gueules, accompagné de trois fleurs de 
lis de sable, au chef de gueules, qui est 
de Lombard; écartelé de gueules à trois 
pals d'or, à la bande de sable, brochant 
sur Le tout, qui est de la Balme-Mont- 
clialia. 

Devise : « Deux, rex, honor ». 

LOMBARD-MONTCHALIN (C te DE). 

— î£î de Montchalin, El jï 2 ta Mo- 
restel (Isère). 

LOMBARD-MONTCHALIN (V tu EDME 
de), capitaine breveté au 15 e régiment 
d'infanterie ; marié à M lle Marie de 
*Parseval. — 24, rue de la Liberté, 
à Marseille (Bouches-du-Rhône). 



LOMBARES (de RIMON- 
TEIL de'. 

Agenais : Parti : 
au\ de gueules, à la 
branche d'olirier 
d'or chargée d'une 
corneille de sable, 
armée et becquée de 
gueules ; au chef 
cousu d'azur, à la 
croix pattée d'ar- 
gent, accostée de 
deux étoiles du 
même ; au 2 d'or, 
à trois aigles de 
gueules 2 et 1. 
RIMONTEIL, C te DE LOMBARÈS 

Leopold de), chef de nom et d'armes. 
— «ù de Saint-Germain, E f*= Mont- 
pazier, ëS le Got (Dordogne). 



RIMONTEIL DE LOMBARÈS (V» 

Guy de), lieutenant au 08 e d'infanterie, 




à Roanne, et V tCB »°, née dAutras. — 
Même Ék. 

RIMONTEIL DE LOMBARÈS (Mar- 

guerite de), mariée au C t0 Gabriel 
de BonV de *Lavergne. — û do Mon- 
tagnac, El ]'*- Monpazier, ta le Got 
(Durdogne). 

frères : 
RIMONTEIL DE LOMBARÈS (V ta 

Georgesde), #, gg, et V tes5e , née Mar- 
tre, dont : l°Madeleine ; 2° Raymond, 
eleve à l'école spéciale militaire de 
Saint-Cyr. — Repaire de Ram pieux. 
El Beaumont-du-Périgord (Dordo- 
gne). 

RIMONTEIL DE LOMBARÈS (V te 

Augustw-François-Paul de), ig», sous- 
intendant militaire ; né le 10 octobre 
1852 ; marié à Claire *Barbou des 
Courières. — 48, rue Saint-Jacques, 
à Clnilon-sur-Marne, et Ùi de Mon- 
tagnac, El Montagnac-sur-Lède, fF 
Monflanquin (7 kil.), ê§ Cuzorn (10 
kil.) (Lot-et-Garonne); dont : 

RIMONTEIL DE LOMBARÈS (JEHAN- 

Lovs de), fils du précédent, né le 
10 décembre 1882. — Mêmes adresses. 



LOMÉNIE (de). 

Limousin : D'or, à l'arbre de sinople , 
au chef d'azur, chargé de trois losanges 
d'argent. 

loménie (Ch. de). — 92, rue de 
Miromesnil (VIII e ). 



LONGCAMP (LE FERON 

de). 

Normandie : D'azur, au c/teoron d'or 
accompagné de trois fers de lance d'ar- 
gent ; au chef du même, chargé de trois 
trèfles de sable. 

LE FERON DE LONGCAMP (Al- 
bert), marié à Louise Pineau de 
*Viennay. — 51, rue de Geôle, à Caen 
(Calvados) — <£& d'Hermanville, El 
fe= é§ Lion-sur-Mer (Calvados) — 
et ÊÊ3 de la Grande-Noë, El f?= Lon- 
gny, tS Tourouvre (Orne). 
enfants : 

LE FERON DE LONGCAMP (Henri), 

marié à Marie Laisné des *Hàyes ; 

dont: 1° Renée; 2° Jean; 3° Guy. — 
(Si de Vauville, El Jî= ~%>. ^ Mathieu 
(Calvados), — et 51, rue de Geôle à 
Caen. 

LE FERON DE LONGCAMP (René), 
marié à Jeanne Laisnk des Hayes ; 
dont: 1° Pierre ; 2° Gérard. — Mêmes 
adresses. 



764 



LONGES Me). 



Principauté d'Orange: Coupé: au 1 
d'azur, à un tournesol tige et feuille 
dur, surmonté d'un soleil du même, mou- 
vant da chef; au 2 de gueules, à trois 
merlettes d'argent, posées 2 et 1. 

Timhre : Couronne de Marquis. 

longes (François de). — (Se de 
Guerny, l-i ë3 Tilliers-en-Vexin, Jf 
Bordeaux-Saint-Clair (2 kil.) (Eure). 
sœur : 

longes (Marcelle de). — Même Sa. 

ONCLES ET TANTE! 

longes (Frédéric de). — flîâ de 
Parnans, si Châtillon-St-Jean, f?= iâ 
Saint -Paul -les -Romans (5 kil.) 
(Drôme). 

LONGES (Léopold de), #, i$», capi- 
taine de cavalerie en retraite, et M" ,c , 
née Flavie Fermin; dont: 1° Roger, 
décédé en 1902 ; 2° Marthe ; 3" Léo- 
poldine. — GO, boulevard de Cliehy 
(XVII ). 

LONGES (Marie de), mariée à 
Ernest de *La.\derset, dont: 1" Gas- 
ton, marié à M' 1, Chapmaxn; 2° 
Blanche, mariée en 18'.)3 à Paul 
Vallon de Parnans ; 3 ,J Henri. — 
234, Faubourg-Saint-Honoré (VIII e ), 
— et villa des Tilleuls -Montclar, à 
Avignon (Vaucluse), 



LONGEYIALLE (de) 
Voy. FALCON, 



LONGEVILLE de LA 
RODDE MARESCHAL de), 

Franche-Comté : Eeartelé : aux 1 et 
4 d'azur, au chevron d'or, accompagné 
en chef de deux coquilles du même et, 
en pointe, d'un croissant, d'argent qui est 
de Mareschal de Longeville ; au,e i et 3 
d'azur, à lu roue d'or ; au chef d'argent, 
chargé de trois cheerons de gueules, 
posés en J'asce, qui est de La Rodde. 

Devise : » Audaces fortuna jucat ». 

LONGEVILLE DE LA RODDE (( ' te 

Marie-Louis-Paui. de), né le 3 avril 
1831; marié en premières noces à 
Anna ni: *Wangen de Geroldseck, 
et en .secondes noces a M Uo Adé- 
laïde-Mn rie Carrelet de *Loisy (dé- 
codée); dont : du premier lit : C le Eu- 
gène-Marie-Philippe, et C tesse , née DE 
Charon, dont : 1° Paul ; 2° Gabriel.— 
Éà de TI»oraise,EJ Boussières (Doubs). 
— l)u second lit : 1" C te Marie-Gus- 
tave-Olivier, né le 25 avril 1805, ma- 
rié le 11 juin 1902 à M 11 - Jeanne des 
*n,.MEs; 2° Marie-Louis-Philibert-Hu- 
gues, né le 1 er juin 18(57, marié le 2 oc- 



tobre 1900à Marie de *Bochet ; 3° Ma- 
rie-Josej)h-Henri, ne Ie23 lévrier 180!), 
lieutenanl au ")2 u régiment dintanle- 
ric ; I" Anna-Marie, née le 18 juin 
18(')G, mariée au Y" Ludovic de *La 
Vernette Saint-Maurice ; ô" Marie- 
Marguorite-Emilie, sœur de la Cha- 
rité, née- le 2 octobre 1«7(». — 8Ê3 de 
Montcony, :-; Louhans (Saône-et- 
Loire). 

LONGEVILLE (DE), et M me , née DE 

Malot.yu de *Guerne. — Besançon 
(Uoiibs). 



LONGEVILLE SIRIEZ de-, 
Auvergne : D'argent, à l'arbre déra- 
ciné de sinople, accompagné d'étoiles de 
sable, 1 en chef et ~ côtoyantes, et d'un 
croissant de. gueules en pointe. 

SIRIEZ DE LONGEVILLE. — âÊ5 de 

la Calolerie, :=j V- - Montreuil, ^3 
Beutin (Pas-de-Calais). 

SIRIEZ DE LONGEVILLE (ROBERT) 

et M"", née Verquère des Marais. — 
3, impasse de Lille, à Boulogne-sur- 
Mer iPas-dc-Calais). 



LONGPÉRIER (de). 



D'azur, à trois macles d'or. 

La branche de Luiiypéiier-Grimoard 
porte : parti de Longpérier et de Grinioard, 
qui est: De gueules, au chef dentelé d'or. 

LONGPÉRIER-GRIMOARD (C tcàsr 
DE), née Marie-Eugéuie-Josephine de 
*Frédy. — 12, boulevard de La Tour- 
Maubourg (VII e ) — et £i de Lagny- 
le-Sec, 53 f;= éS Plessis-Bellevil'le 
(Oise). 

ENFANTS : 
LONGPÉRIER-GRIMOARD (YVONNE 

de) (décédée), mariée au Y 1 '' d'*Osse- 
Ville; dont : Thérèse, mariée au C K ' 
Jean de *Kergorlay. 

LONGPÉRIER-GRIMOARD (HÉLÈNE 

de), marice au C tL ' de *L'Espinasse- 
Langeac; dont : Odette et Yolande. 
— Mêmes adresses. 



LONGUEAU de SAINT- 
MICHEL (de). 

Gatinais : D'azur, fretté d'argent de 
six pièces. 

LONGUEAU DE SAINT-MICHEL(Er- 
nest de) et M""', née Le Fer de i.a 
Moite. — 2, rue d'Anjou, à Ver- 
sailles (Seine-et-Oise) — et £ de 
Saint-Michol, :-; f;^ ï& Heanue la- 
Rolande i Loiret). 

LONGUEAU DE SAINT-MICHEL(JeaN 



705 



de), marié le 10 avril 1891 à Elisa- 
beth LoiSSON DE GuiNAUMONT. — 

Même flîâ. 



LONGUEIL -(de). 

N R M AND J E : 

D'azur, et trois 
roses if arnent; au 
chef d'or', chargé 
de (n.is roses de 
gueules. 

LONGUEIL 

iM' 3 de) el M ise , 
née de *Montai- 

GNAC. — fliâ do 

Boussac, El p= ë§ Target (Allier). 
LONGUEIL (M iie D rt: de), née DE 
Charbonnel. — & de Saint-Quintin, 
El Jf ë3 Ebreuil (Puy-de-Dôme). 




LONGUEMARE (de). 

N û R M A N n I E 

[for, au lion de 
sable, armé et 
lampassé de gueu- 
les. 

LONGUEMARE 

(Pa Cl.- A I. 1- RED 

de), marié en 
1882, à Jeanne- 
Marie Mauchon; 
dont : 1° Pierre- 
leph-Xavier, né le u avril 1881; 
Jeanne- Marie- Bertille, née le 
juin 1886; 3° Elisabeth, née le 
décembre 1800.— t& de Vendes, El 
t^l Noyers-Bocage (3 lui.) (Calva- 
s) — et VJ, place Saint-Sauveur, à 
en. 




ton ; 3° Robert ; 4° Gabriel ; 5° Xavier 

— (îûa du Domec, E3 Bordeaux (<ji- 
rundei. 



LONGUERUE (GALAND 

DE). 

Picardie et Iîi.rry : Parti : 1 au de 
table, au panache de trois plumes d'ar- 
gent lices de gueules ; au i d'azur, 
au theeron d'or, accompagné d'un crois- 
sant d'argent tais à la pointe du chevron 
et de trois roses tiyées de sinople, posées 
deux en chef et une en pointe. 

TiMLtKK : Couronne de Comte. 

Supports : Deux lions. 

LONGUERUE (B"""° de), née Mar- 
guerite Normant ; dont: 1° Renée; 
'2° Françoise ; 3 U Jacques. — 58, rue 
de Varenne (VIP) — et ^ de Ba- 
gneux, El }r Saint-Christophe-en- 
Ba/ellf (Indre), ëi3 Villefranche-sur- 
Cher (Loir-et-Cher). 

LONGUERUE (Henri de), neveu de 
la précédente, et M n,e , née nu Tkms 
du Gric ; dont : 1° Elisabeth; 2 U Gaa- 



LONGUEYAL {dé). 
Comté de VermandOis : Bandé de oair 
et de gueules. 
Supports . Cri/fous. 
Devise :« A tout féal Longueeal ». 

LONGUEVAL D'HARAUCOURT ( HëN- 

rï-Dieudonné-Raoul, M'»de), né le 28 

mai 1830 (décédé le 13 janvier 1902) ; 
marie a Marie- Noémie- Elisabeth - 
Marguerite oe *Sarcé. — £Î3 de la 
Chevalerie, El ^= ëâ le Grand-Lucé 
(Sarthe). 



LONGUEVAL (LE RENDU 



Normandie et 
Bretagne: D'hermi- 
nes et trois croix 
Jleuronnées de gueu- 
les, rangées en chef. 
Timbre: Couronne 
de Baron. 

LONGUEVAL 
( Fernand - Victor 
Le Rendu de), né 
le 31 octobre 1871. 
— 235, Faub. Saint- Honoré (VIII"). 




LONJON (de). 

Guyenne : D'or, à une bande de gueu- 
les. 

La branche de la Prade a adopté pour 
brisure depuis l'an IGuo : un chef de 
gueules, chargé d'une croix patlée cl 
alésée d'argent. 

LONJON (C te93e de), née de*Oornu- 
lier. — îù de Benquet, Eifi^ ëâ Mont- 
de-Marsan (Landes). 

Enfants : 

LONJON (Yvonne de), mariée en 
1880 au V le Maurice de Laurens; 
dont : Joseph. 

LONJON (Charlotte de), mariée en 
1883 au M 15 Paul Barbara de Labe- 
lotterie de *Boisséson. — SÎîdeGour- 
jade, El j>= ëâ Castres (Tarn). 

LONJON (Geneviève de) mariée en 
1885 au B°" Gaétan de *La Fage. — 
Place Saint-Georges à Toulouse. — 
et & de Lasnéons,ElLévignac(Haute- 
Garonne). 



LONZELIÈRE ( CADOR 

de). 

Le Lude (canton de La Flcclie, Sarthe). 
(1110). D'azur, à trois émerUlons d'or 
ép logés, 2. et 1. 



— 76G 



Timbre : Un casque de Chevalier. 
Cimier : Un bras, dont la main supporte 
une /leur de lys. r 

Supports : A dextre, une licorne, 

colletée d'une couronne eotntale ; à ne- 
neutre, un lévrier à une /termine pendue 
au cou. r 

Devise : t Ad ccelum ascendant ». 

CADOR DE LONZELIÈRE (FÉLIX), 

chef actuel de nom et d'armes, et 
M me , née PouTEnaa'r. — Angers 
(Maine-et-Loirej. 

CADOR DE LONZELIÈRE (L'Abbé 

Charles), neveu du précédent; iils 
amé de feu Auguste et d'Elisabeth 
Guillet; né le 26 mars 1876; vicaire. 
— Sainte-Adresse (Seine-Inférieure). 

CADOR DE LONZELIÈRE (AuGUSTEj. 
CADOR DE LONZELIÈRE (Marie). 
CADOR DE LONZELIÈRE (YVONNE). 



LOQUEYSSIE (LACHAUD 




de) 

Limousin et 

PÉKlLiOHI) (.W 

siècle : D'argent, 
à l'agneau de 
sable paissunt ; 
au chef d'azur 
chargé de trois 
étoiles d'ur. 

Supports : 
Deux agneaux. 

, Devise : « Sou 

lo que Soy ». ( Je suis celui que je suis^ 

LACHAUD DE LOQUEYSSIE (B OB 
Pal-l-Fra\çoi*-Alfred-E.mii.ei, né le 
5 janvier 1853; marié à Eisa Grosser; 
dont: 1» Roger, né le 1" janvier 1897; 
~ Henri, né le 13 mars 19(J0. — G 
boulevard Flandrin (XV)>). 

LACHAUD DE LOQUEYSSIE <B°™ e 
Emile), née Clarisse *Chas. — 124, rue 

de la Faisanderie (XVI e , 



LORDAT (de). 

Comté de Foix : D'or, d la croix de 
gueules. 

LORDAT (M'* de) et M is «, née de 
iVf'y ~ ^ de Bra ™, S pF éS Bram 
(Aude) — ^ de Sainte-Gemme, sfc 
« Bram (3 kil.) (Aude) — et 19, rue 
INmau, a Toulouse (Haute-Garonne). 

LORDAT (O de) et O s ", née de 
,v°u? ; Lakcv - - 29, rue Cambacérès 



' LORGE uû 
FORT. 



Voy. DUR- 



LORGERIE (LE MÉTAER 

DE,'. 

Bretaohe: D'argent, à trois merlettcs 
ue gaule. 

LE MÉTAËR DE LORGERIE (C t0 ) — 

Û de Lor g e,ie,isi^Hénanbiiion,aa 
Landebia s Côtes-du-Nord). 




LORGERIL {de). 

Bretagne : De 

gueules, au che- 
cron d'argent, 
chargé de cinq 
mouchetures d'her- 
mines de sable, ac- 
compagné de trois 
molettes d'éperon 
d'or, 2 en chef et 
1 en pointe. 

Suppokts : Deua 
léoriers. 
devises : «A ma vie » et « Spero ». 

Voir nos précédentes éditions. 
LORIÈRE (BILLARD de). 




Ecartelé: Aux l et i échiquetê d'or 
et d azur au chef cousu d'azur, chargé 
de trois fleurs de lis d'or; aux 2 et 
à de sable, a la croix d'argent chargée 
de cinq coquilles de gueules, 1, '6 et \- 
sur le tout échiquetê d'argent et d'azur 
de six traits. 

Timbre : Couronne de Marquis. 

Tenants : Deux saucages. 

La famille Billard de Lorière est la 
seule famille de Lorière qui ait été repré- 
senta aux étais de la noblesse en 1789. 

LORIÈRE (M- E. Billard de). - 
30, rue Michel- Ange (XVI e ). 

LORiÈREfCvR Billard de). —Saint- 
\ aléry-sur-Somme (Somme). 

LORIÈRE (Irénée Billard de), et 

A?-n Ce 0etavie DE *Malinglehe.v. 

— Villa de Lonère, à Cannes (Al- 



— 707 



pes-Maritimes) — et Grand-Biard, 
Kl Céré,fc=ëlGenillé (Indre-et-Loire). 



LORIÈRE (LE MONNIER 




Dasur, au san- 
glier d'or, accom- 
pagné de trois 
gerbes de bit de 
même, 2 et 1. 



Voir nos 

précédentes 

éditions. 



LORIN. 

Bretagne, Poitou : D'or, parti d'azur 
à deux brandies de laurier de l'une en 
l'autre, posées en pal. 

Quatre- branches : de Bianbuan, du 
Boisse, du Chaffin, du Heure. 

BRANCHE DE BRANBUAN 

LORIN DE BRANBUAN (M me ). — & 

de Latouche, s f;- Plumaugat, êi 

Caulnes (Cùtes-du-Noid). 

LORIN DE BRANBUAN. — ÊÊJ de la 
Créole, C-] ]y~ ta Bain-de-Bretagne 
(Ille-et-Vilame). 

LORIN DE BRANBUAN (Ch.). — Éà 
de Saint-Jacques, sf^Sarzeau (Mor- 
bihan). 

BRANCHE DE CHAFFIN 
LORIN SARTE DE CHAFFIN (Fran- 
çois). — t& de Chaffin, E]]£= Saint-Lau- 
rent-des-Eaux, $& Beaugeney (Loir- 
et-Cher) — et à Orléans (Loiret). 



LORIOL (de). 
PORT. 



Voy. DU 



LORMAIS (PINAULT de), 

B H E ï A G N E : 

D'arijent, à trois 
fasces de gueules, 
au franc-canton 
d'azur, chargé de 
trois /usées d'or, 
posées en bande. 

LORMAIS (B ou 
Léon- Jean-Gas- 
ton PlNAULT 
de), né en 1859; marie, en 1884, à 
M" c Gastineau ; dunt : Henri-Louis- 
Marie, né en 1885. —8, rue de Turin 
(VIII^). 



E 


'~7~» "j-W'h f ' 






}',-;.<* ;.,■:.,..< :'wi,;...;,' 




! . ' . : 









LORT-SERIGNAN (de). 

Languedoc : D'azur, au lion d'or, 
lampassé et armé de gueules, adextré en 
chef d'une étoile d'argent. 

LORT-SERIGNAN (O DE). - (£) (le 

Lort, h fi t-3 Baillargues (Hérault). 




LOSTANGES (de). 

Bas Limousin, 
périgûkd, quek- 
cy : D'argent, au 
lion de gueules, 
armé, lampassé 
et couronné d'a- 
zur, accompagné 
de cinq étoiles de 
yueules en orles, 
2, 2 et 1. 

Cimier : Un 

amje issant de 

la couronne. 

Tenants : Deux saucages portant 

massue, à dextre au repos, à sénestre 

sur l'épaule. 

Devise : « Fortitudine et sapientia as- 
ce n dam ». 

BRANCHE AÎNÉE 

LOSTANGES SAINTE-ALVÈRE (M 1Be 

d'Adhémar de), née Marie Bouchard 

de la Poterie. — & du Sablou, h ^= 

të Montignac-sur-Vézére t^Doi dogue). 

LOSTANGES SAINTE-ALVÈRE (M" 

Henri-Gaston-Marie-Joseph d'Adhé- 
mar de), né le 1 er mars 1877. — Mémetsâ. 

LOSTANGES (M lle HENRIETTE DE). 

— àâ. de la Roche-Turpin, s fF fi3 
Candé (Maine-et-Loire). 

branche cadette 

LOSTANGES-BEDUER (M" MariE- 

Michei.-Amedée-Kobert de), *, mem- 
bre du Conseil héraldique de 
France, etc.; né le 9 février 1842; 
marié à Rose-Marie Bonaccorsi, dont : 
Paul. 

Sœurs : 1° M ise de *Gestas-Mont- 
maurin ; 2° C te8ae de Cheverry ; 3° Claire, 
chanoinesse ; 4° M me de Laya. 

LOSTANGES (M Ue de). — 20, rue 
Vaneau (VIF). 



LOSTIERES(de lançon 

DE), 

Provence : De yueules, à une lance 
d'or. 

LANÇON DE LOSTIÈRES (HENRI 

de). — aîâ de Cantel, s Samazan 
(Lot-et-Garonne). 



— 70S — 



LOT H (de). 

Provence : 1 >'<(.- 
sur, au fer de 
lunée d'argent, à 
la fusce cousue de 
(jueules,broc/iante. 

branche ainee 
loth (Henri 
de), né en 182G; 
voufde Elisabeth 
de*Roussy de Sa- 
les (1839-1809); 
dont .- 1° Hippolyte, né en 1802; 2° 
Jean, né en 1803; 3° Léon, né en 
1806. — Manosque (Basses-Alpes). 

BRANCHE CADETTE 

loth (CIi or Emile de), consul à 
Monaco (principauté), né en 1831, 
marié à Emma de Bioves, dont : 
1° Marie; 2° Ketly; :>° Henriette; 
4° Elisabeth ; 5" Pauline; 0° Jeanne. 




LOUSTAL [de). 

Bkarn: D'or, au checron brise d'a«ur, 
accompagné de trois trèfles de gueu- 
les, 2 en ehef et 1 en pointe. 

Ukvisk : « Va droit et laisse dire. « 

LOUSTAL (C tfi Jacques de), lils de 
Charles de Loustal (décédé en 188'.)), 

et de la C 1 " 3 '-, née Enne. — 39, rue 
Décampa (XYI r ). 

loustal (Pierre de), frère du pré- 
cédent. — Même adresse. 

LOUSTAL (Georges de) et M me , née 
de Gif. — fil, rue de Bourgogne 

(VUa 

LOUSTAL (Prosper de), officier. — 
Tuul (Meurthe-et-Moselle). 



LOURMEL du HOURME- 
LIN 'LE NORMAND de', 

Bretagne : Coupé : au 1 d'azur, au 
lion léopardè d'or, au chef cousu de 
gueules soutenu d'argent et charge d'un 
léopard d'or, qui est Le Normand de 
Lourmel; au 2 d'ar{jent,àtrois merlettes 
de sable, deux en chef et une en pointe, 
qui est Le Metaer du Hounnelin. 

BRANCHE AÎNÉE 
LE NORMAND DE LOURMEL 

(Charles-Pierre-Aiméj, C te du Hour- 
melin, marié a Marie-Hyacinthe de 
la Motte de* La Motte- Rouge ;dont: 
1° Mario, mariée au V te Gaston de 
*Madrid de Montaigle. — & de Le 
Hérie-la-Viéville (Aisne); 2° O Vic- 
tor, #, commandant au 82° de ligne; 
3° Y lu Cliarles, marié à Marie de 
Cresolles, dont : a) Marie, mariée 
au B°" Jacques Surcoût; b) Anne; 



c) Yvonne; d) Jeanne; e) Charlotte 
[Affreville (Algérie)]; 4° 15"" Fran- 
cis, ancien ol'licier de cavalerie, ma- 
rie à Noémi Vautier, dont: a) Si- 
mone; In Francis \£è de Gussignies, 
;- , I5ava\ (Nord)] ; 5 u Mathilde, mariée 
à Friincis de Verchère, #<, capitaine 
de frégate; dont : a) Anne; In Jean; 
(I" Lucie; ~" Yves. — îîî du Hounne- 
lin, [a \i Pleneuf, ëS Lainballe 
(Côtes-du-Nord). 

branche cadette 
Les armes de cette branche ne sont pas 
écartelées avec celles de Le Metaer du 
Hounnelin. 

LE NORMAND DE LOURMEL (AlMÉ) 

et M" ,c , née Angélique Sébert. — S& 
de Thaumatz, Lti Plélan, f;- Jugon, é3 
Plénôe-Jugon — et (Si des Marais, El 
f; eâ Yl'liniac (Côtes-du-Nord). 



LOUYENCOURT {de). 



Picard 



H 



iJï 



E : D'a- 
zur, à ht fasce 
d'or, chargée de 
trois merlettes de 
subie, et accom- 
pagnée de trois 
croissants du se- 
cond émail, po- 
ses deux eu cliej 
et un en pointe. 
LOUVEN- 
~ ^C COURT (M is DE) 

etM iso ,néeMoN- 
taud.— 60, rue d'Amsterdam dX")- 
ÉÉ3 de Muret, e £f Hartennes et Taux, 
èêS Soissons (Aisne) — et & de Fer- 
reuxEjChampcenest(Seine et-Marne). 
LOUVENCOURT (O sa <= de), née DE 

Chavoy. — 9, rue Tronehet (VIII L ). 

^ LOUVENCOURT (C te RAOUL DE) et 

C tcsse , née Lerou de la Chênaie. — 
âà de Montigny, e \y~ é§ Chàteau-la- 
Vallière (Indre-et-Loire). 

^LOUVENCOURT (C te "' DE), liée DE 
Kreuznacii, veuve de Guillaume, C te 
de Louvencourt (décède le 23 mars 
1902); dont : 1" Maurice ; 2° Bernard; 
3° Paule. -ûde Prébailly, e fs-éS 
Gex (Ain). 

LOUVENCOURT (O Henry de) et 
C tesse , née Calvet. — Ê deDoscares, 
E Saint-Aunès ]}- gg les Mazes-le- 
Crès (Hérault) — et Éè du Morlet, H 
fc= È?3 Epmac (Saône-et-Loire). 

LOUVENCOURT (OGhisi.ain DE) et 
C u ' ,,,; , née Le Nom DE *Bi:< < % u ixcoiut; 
dont : Marthe, mariée le 10 juin 1902 

a N... DU *B0UEXIC, V te iik GUICIIEN 

[20, avenue Marceau (VI1I U )]. — 11, 
rue Tronehet (Vill ) (p.-à-t.), — et 




Moreau (de). Van Coustremans. Mauioy ;dei 




Nouhes (des). 



Planut (de). 



Pontac (de). 



Kaincourt (de). 




Roux de Ruffi 



Roy de Loula\ 



Salignac- 

Fénelon (de). 



Sézille (de). 




Tliannberg Truchis Vallerand Virieu (de). 

(Perrot de). de Varennes (de). Je la Fosse (de) 



— 769 — 



£& de Couin, [-] fë= Pas-en-Artois 
Mondicourt (Pas-de-Calais). 

LOUVENCOURT (V 1 '' ROBERT DE 

Mêmes adresses. 

LOUVENCOURT ((>' ADRIEN DE 

C tcsso , née de Louvel d'Ault. — 
rue de la Pâture, à Amiens (Soini 

LOUVENCOURT (C te ALOF DE) 
C 1 ''**', née lleinart nu NéuKpré. 
EU de Seux, :-j Mol liens- Vid 
Somme), 



m 



) et 
35, 

ne). 
, et 

aine 



LOUYIÈRES (dePIERRES 

de)- 

Noumanuie :/)'«/■- 
gen t, auc/i eoron de 
gueules, accompa- 
gné de trois lion- 
ceaux du même, 
les deux en chef 
affrontés. 

LOUVlÈRES(M i9 
nie) et M isa , née 
*Bartholoni. — 
80, rue de l'Université (VII e )— et û 
de Louviéres, ra Vierville (2 kil.), \ï= 
Pointe-de-la-Percée, g3 Baveux (24 
kil.) (Calvados). 




LOYERDO (ch 




Venise : I/or,à 
l'aigle éployéede 
sable. 

D'or,auvol ou- 
rert surmonté de 
deux têtes d'aigle 
adossées, le tout 
île sable (armes 
données au géné- 
ral de l'Empire). 

LOVERDO(C IC 



(>i 



IRGES DE). 



LOYNES (de). 

ÛRLÉANAISetlLE- 

de-France(1250): 
Coupé; au 1 de 
gueules, à la/as- 
ee gironne'e d'or 
et d'asur, de si.c 
pièces, et accom- 
pagnée de deu.c 
acres d'argent 
en fasce; au 2 
d'azur, à sept fré- 
tants d'or, 4 et 3. 
Alias : Coupe de gueules et d'azur, au 
checron cicré et rencersé d'argent, sou- 
tenant un autre checron cicré de même 
et accompar/né en pointe de sept besants 
dor, 1 et 3, et une JUsce gironne'e et 




contre-gironnée d'or et d'asur de huit 
pièces, brochant sur le tout. 

loynes (Paul de) et M rae , née Ber- 
nard de Bessines. — (i, rue Vital- 
Caries, à Bordeaux (Gironde) — et 
& des Essards, r-jf;- laMothe-Saint- 
Hôraye, tel La Villedieu (Deux- 
Sèvres). 

loynes (C tess « E. de) — 152, avenue 
des Champs-Elysées (VI 1 1"). 

loynes (Joseph de) et M" ,e , née 
Adam. — 30, rue de Lubeck (XVP). 

BRANCHE DE l'UMICIION 

LOYNES DEFUMICHON (IP"Marik- 
Pikrre-Adrîen de), et B 0,me , née de 
*Pommereau; dont : 1» Pierre; 2» 
Jeanne. — 9 bis, rue des Anglaises, 
à Orléans (Loiret). 

LOYNES, B°" DE FUMICHON (HEN- 

ri-Dieudonné-Adrien de), né le 3 juil- 
let 1855 ; marié à Louise-Marie-Alice 
de Charsonville ; dont: 1° Robert- 
Marie- Richard, né le 26 septembre 
1883; 2 U Maurice-Marie-Gaston né le 
10 octobre 1884; 3° Edgard-Marie- 
Adnen, né le 11 juillet 1880; -I» Mar- 
gueritc-Marie-Mathilde, née le 5 sep- 
tembre 1887; 5» Elisabeth-Marié- 
Cécile, née le 10 novembre 1888; 6° 
Roger-Marie-Joseph, ne le 14 dé- 
cembre 188'J. — ai) de Boucheteau, 
:-J \jr- Saint-Hilaire-sur-Mesmin, ta 
Orléans (Loiret). 

BRANCHE UU HOULLEY 
Orléanais: Coupe : au 1 de gueules, à 
la Jasee gironne'e d'or et d'azur, de sijc 
pièces, et accompagnée de deux cicres 
il argent en Jasce; au )> d'azur, à sept 
besants d'or, A et 3. 

LOYNES, ET"' DU HOULLEY (Al.EXAN- 
dre-Marik-Jacques-Lmii.ikn ne) #, 
marie a Catherine-Suzanne Le'Bre- 
tçn de Vonxe. — fa de Montour, El 
p- Cléry, tS Beaugency (Loiret). 

Enfants : 

LOYNES DU HOULLEY (MaRIE-GaS- 
ton-Ernest de), marie à Marie-Félicie 
Key (decedée). — 3, rue du Dôme 
(XVI") — et ÊÊa de la Saussaye m 
f>- Soins, ^ Berchôres-les-Pierres 
(Eure-et-Loir). 

LOYNES DU HOULLEY (MarIE-JeaN- 

Hippolyte-Jacques de), lieutenant au 

o e chasseurs. — Xcufchàteau(Vosges). 



— 770 — 



LOYS {de). 




D'argent au che- 
•rnn (/(> gueules , 
i/iargd en cirne d'une 



de Comte. 

Supports :. Deux 
lions. — Croix de 
Suint-Louis. 

Devise : •< Virtuti 

lorluna contes. » 



La famille de Loys a été formée au 
xv° siècle par une troisième branche issue 
de Mermet-Loys, vassal de l'évêque de 
Lauzanne. Elle a été fondée en 1 130 à 
l'oit sur Saune par Claude Lovs (Révé- 
rend du Mesnil, Annuaire nobiliaire de 
Bresse). Son petit-fils Claude Loys, marié 
à Franroi.se île Vaux, personnage consi- 
dérable du Comté de Bourgogne, reçut le 
30 septembre 1500 et le 1:2 février 1508 de 
Charles-Quint, du grandes lettres d'ano- 
blissement. 

BRANCHE DITE DE LA SU'oE 

LOYS i Frédéric de), chef do nom et 
d'armes, né le 25 septembre 1855, 
marié en 1883 a M" e Lucienne Bar- 
bier ; dont : 1° Pierre, né a Angers 
le 1"- août 1887; 2 Ù Elisabeth, née a 
Angers le 2!) juillet 18N4. — !), rue de 
la Préfecture ù Tours (Indre-et-Loire) 
— et à Sainl-Romain-sur-Vienne, :-: 
fs- êSS Dangé i Vienne). 



LOYS-CHANDIEU (de). 

Angleterre et Suisse : D'asur, à un 
demi-col d'or, e'eartelé des armes de 
Chandicu qui sont : de gueules, au lion 
d'or, arme cl lampassé d'azur nu de 

subie. 

LOYS-CHANDIEU (M is DE) et M ise , 
née de *Pourtai.ès. — 0, rue Pierre- 
Charron (XVI' ) — et à DorJgny, si 
Benens (canton de Vaud, Suisse). 






LOYS de LA GRANGE, 

Lorraine : De 
gueules, semé' de 
grains de sel 
d'argent, à l'ours 
en pied enchaîné 
d'or, armé, col- 
leté et lampassé 
d'azur. 

Tenants : 

Deux saucayes 
deearnationxou- 
ronnés </e sino- 

dle, appuyés chacun sur une massue au 
naturel. 

Depuis l'alliance de Pierre Loys de La 





Grange av.-, ; Claude-Marguerite-Chrisline 
de Choiseul 10 février W51), les desren- 
dants de son second lils, dont se compose 
la famille actuelle, ont adopté les armes 

D'azur, à la croix 
d'or cantonnée de 
dix-huit /Ailettes du 
même, dm/ aux can- 
tons <lu chef et qua- 
tre aux cantons de 
pointe, qui est de 
Choiseul; portant en 
ubime un cru de 
gueules s ciné de 
grainsdesel, à l'ours 
en pied enchaîné d'or 
armé, colleté et lutn- 
passê d'asur, qui est de La Grange. 

PREMIÈRE BRANCHE 

LOYS, B ou DE LA GRANGE, #, chef 
de nom, et B oune , née Li: Cl.ÉMENT 
de Saint-Marcq; dont : 1° Berthe, 
mariée à M. Cl.EENVERCK DE Cuayen- 
court;2° Baudoin; 3° Gabrielle; 4° 
Claudine; 5° Fernand ; 0° Madeleine ; 
~° Marie-Antoinette. — £i du Fay- 
CobrieuXj :-z ta Cysoing (Nord). 

LOYS DE LA GRANGE (GUSTAVE) et 
M"' L , née Th. de Mu.ns d'Hédicourt ; 
dont : 1° Jeanne, mariée à G. de 
Montevillê; 2° Marthe (décédéè le 
23 mai 18ï>7) ; 3° Henriette: 4° Amaurv, 
maréchal dos logis au 28 e dragons; 
5° Robert, maréchal des logis aux 
spahis soudanais (mort à .Sikasso 
(Soudan) le 22 mai 181)81; 0° Cécile, 
mariée à Ch. de la Hamayda. — £s de 
Bourghelles, Kl Cysoing (Nord). 

LOYS DE LA GRANGE (A.Maury), 
marie h; 17 janvier 181)5 a Joséphine- 
Esther Decoursières (décédé le 5 
mars DUO). — !)2, rue Victor-Hugo, 
a Bois-Colombes (Seine). 

deuxième branche 

LOYS DE LA GRANGE ( B oa PROSrER- 

Amaury-Louis-Charles-Hubert), B on 

de Dietfurt, ® (sauvetage!, né le 
20 octobre 1870, et M"'", née Eugénie- 
Marie-Consuelo de *Lesseps ; dont : 
Guilleniette-Mai'ie - Marguerite - Hé- 
lène, née le7 février 1898.— 115, rue 
de la Pompe (XVI e ) — et fia de la 
Chesnaye, :-j f?= Vatan, kS Issoudun 
(Indre), et Vierzon (Cher). 

TROISIÈME branche 
LOYS DE LA GRANGE! IV'» Al.EXIS) et 
B°"" c , née Zoé de *Lacoste; dont : 1° 
Amic.ie, mariée au M" de *Champa- 
gnk (décodée le 7 septembre 1880); 
2° Ernest, marié à M Uc de *Chadmont- 
Quitry, dont un fils, Amaury, et une 
fille ; 3° Marie, mariée au B°" de 
l'Epine (décédée); 4° Louis, marié à 



— 771 — 



M llu A. Carrol, dont deux filles [40, 
rue Copernic (XVI U )] ; 5° Léonie, 
mariée au M'* *H\\ des Netumières. 
— Si de Sebourg, ta J£ Sebourg, ^3 
Curines (Nord). 



LUART (LE GRAS du ). 
Champagne: D 




LUART, (M 1S ne, 
chef de nom et 
d'armes, et M'"', 
ou née Camboust de Coislin. — 281, 
boulcoard Saint- Germain (VII e ) — et 
Si du Luart, ;-j [; - Le Luart, ëâ Con- 
nerréet Dolon-le-Luart (Sartbe). 

KNI'VNT.S : 

LUART i Roland C t0 du), et G tesâe , 
née de *Montsaulnix. — 185, rue de 
La Pompe (XVI e ) — et même Si. 

LUART (( ' le JeaN-GeORGES-AdOLPHE- 

Uolaxd- Charles nri, marié à Elisa- 
beth de *Montaigu. — 18, rue Mar- 
tignae (VII e ) — et Si de Flogny, :-J 
f;- ta Flogny (Yonne). 
luart (Louise du). 

KRÈ11E : 

luart (C te Robert duj, veuf de 
M 11, de *(iuERCHEVii.i.E. — TU, rue de 
Ponihieuiy llï i — et Sa de Montigny, 
El Longueville (Seine-Inférieure). 

hi.s : 
luart (C te Henry du), marié le 1 er 
septembre 1002 à M" r de *Janzé. — 
70, rue de Pontliieu (VIII ) — et Si 
do Montigny, Si Longueville (Seine- 
Inférieure). 

luart (C' 1 ' François du), marié le 
1" février 181'0, a M llc *HéLY d'Ois- 
sel. — 1, rue de la Manutention 

iXVl"). 
luart (Adrien du). 



LUART (liEORGl 
LUART (JaCQUË 



(Aisne) — et Si de Lubersac, es Jf 
l-A Lubersac (Corréze). 

lubersac (C te de). — Mêmes 
adresses. 

LUBERSAC (O Jean de), marié le 
9 juillet 1901 a M ll ° d'*Hinnisdai.. — 
00, rue de Varenne (VII ) — et mê- 
mes Si Sa. 



LUÇAY (LE GENDRE de). 

D'azur, uu cfteorun d'or, accompagné 
en chef il f, deux étoiles du même, et, en 
pointe, d'une lerretle courante d'aruent, 
colletée de sable. 

luçay (O de). — 90, rue de Va- 
renne (VIII e ) — et Sa de Saint- 
Agnan, :-] Jf ë§ Mouy (Oise). 

luçay (C u Charles de). — Mêmes 

adresses. 



LUCINGE (Je). — Voy. 
FAUCIGNY. 




LUCMAU de CLASSUN 

(de.)- 

Béarn f Lan- 
des : j.cartele : 
au.r l et 1, de 
y u eu les à un 
mont de trois 
eoupeatt r d'ar- 
gent : (eu 2 d'or- 
i/ent à un oiseau 
volant de subie 
posé en barre la 
tète en bas : au 3 
d'asurà une mer 
lette d'or. 

LUCMAU DE CLASSUN (O HENRI 
ni;;, cbef de nom et d'armes. — Sa de 
Garrey, El Montfort (Landes). 

LUCMAU DE CLASSUN (C lc GaBRIEL 

de), et G tcS6e , née de*Beaumont. 

LUCMAU DE CLASSUN (('.K"*° D re 
de), née Desperiès in; Lagei.on.se. — 
Si de Fargues, El Grenade-su r-l'A- 
dour ( Landes). 

LUCMAU DE CLASSUN (B on BENJA- 
MIN de). — Même Si. 



LUDRE (de 



LUBERSAC (Je). 

Limousin : De 'jueules, à un loup pas- \ 
sant d'or. 

Devis k : « In prœliii promptus ». 

LUBERSAC (M i3 de) et M 1St , née de 
*Chaumont-Quitry. — 09, rue de Va- 
renne (VII e ), 3» — Si de Maucreux, 
H f?- Faverolles, ë§ Villers-Cotterets 




Bourgogne : 

Bande d'or et 
d'azur, desix piè- 
ces, à la bor- 
dure engrélée de 
gueules. 

IIKANCHE AINKE 

LUDRE, M ia 
DE FROLOIS 

(René de), ot'li- 



77: 



cier de cavalerie; né en 18G4; marié 
• •n mai 18U5, à Solange Bianciii; 
dont : une fille, née un li)02. — 
il bis, rue Jean-Goujon (Ylll'i — et 
à Lunéville (Meurthe-et-Moselle). 

LUDRE-FROLOIS (M iïu in'.), née 

Valentine*Lrc Goxidec m: Kerdaniel, 
veuve d'Auguste-Joseph-Louis-Marie. 

— 153, boulevard Haussmann (VIIl 1 ") 

— et êè d'Art-sur-Meurtho, :-i ]-.- 
Saint-Nicolas-du-Port, t^î Varange- 
ville (Meurthe-et-Moselle). 

LUDRE (C tc Raoul DE), lié Cil 1808. 

— Mêmes adresses. 

ludre (Caroline de), veuve du co- 
lonel ('" de *Lalande de Calan. — 
Malzèville, :-j J.;- ta Nancy (Meurthe- 
et-Moselle). 

ludre (Nicole de), mariée au lieu- 
tenant-colonel Y 1 * de *Vaulogé. — 
(i, rue Edmond- Valentin (V1I U ). 

BRANCHE CADETTE 
LUDRE (FeRRI-AuGUSTE-MaRC-Ma- 

rie, C lu de), sous-lieutenant de réserve, 
membre de la Société des Agricul- 
teurs île France ; (ils du C le Gaston de 
Ludre et de lu C lcsse , née P^sse de 
*Beauvau; né le 11 août 1870; marie 
le 30 mai 18'J-l à Hélène-Louise- 
Marie de *Maili.é de La Tour-Landry, 
fille du C lc Armand de Maillé, séna- 
teur de Maine-et-Loire, et de la O' 551 ', 
uee Lebrun de*Plaisance. — 15,ace- 
nue Bosquet (VI I 1 ") — et Ù\ de Ludre, 
r-: Flavigny-sur-Moselle (Meurthe-et- 
Moselle). 

ludre (Amélie de), mariée au C le 
Théodore DE *Briey, général de bri- 
gade en retraite. — 15, avenue Mon- 
taigne (VIII"). 



LUIGNÉ(de)-— Voy. DEAN. 
LUMEAU iPASQUIER de), 

l'i< akiiik : D'azur, au sautoir d'or, 
accompagné en chef de deux croissants 
i't, en pointe, d'une étoile du même. 

PASQUIER DE LUMEAU (H.). — Ê 

de Luineau, GD Orgères i Eure-et-Loir), 
]y- tSi Artenay (Loiret). 



LUPPÉ (de 




Gascogne : D'a- 
zur, à trois Landes 
d'or. 

LUPPÉ (M i3 DE) 

et M ioe , née de 
*Broglie. — 2'.», 
rue Barbet-de- 
Jouij (VII e ) "Jpô — 
t* t Ùl de Beau re- 
paire, [-J |5- ^ 

Pont- Sain te-Ma- 



xenco (Oise)— et û de la Grange, 
[-] Blaye (Gironde). 

luppé (C»° Louis de). — 103, rue 
de l'Université (V II") — £a d'Asson, 
ra ]■■ t-Ài Coarraze-Nay (Basses-Py- 
rénées). 

luppé |V<" Gaston de), fils du pré- 
cédent, marie le 21 août 1902 à M" 
de Caumo.nt *La Force. — Mêmes 
adresses. 

luppé (V*° Hubert de), frère du 
précédent. — Même adresse — et £} 
de Belair, ;-j Jf *S Levet (Clier). 

LUPPÉ (V tc Olivier de) et V** 8 » 
née Galon. — 22, rue Oudinot (VII e ) 
— & de Mamets, Œ] Fœ'cy (Cher) — 
et & de Revenac, a le Mas-d'Age- 
uais (Lot-et-Garonne). 

luppé (C te Gontran de). — 25, rite 
de la Ville-V Eoêque (VIII e ) — et ééî 
de la Cassagne, la Saint-Avit-Fran- 
dat (G*ers). 



LURCY (de CHARRY de)- 

Nivernais et 
Bourbonnais : 
D'azur, à une 
croix- ancrée 
d'argent. 

CHARRY DE 
LURCY (C u DE), 

né en 1837, et 

C Us,e , née de 
Lavenne de Si- 
champs. — £l de 
Mont-Judé, t3j£=«gïPrémery (Nièvre). 

CHARRY DE LURCY (V t0 Âl.FRED DE) 

et V tcssa ; dont un tils : Henrv, né en 
187:3. — û des Pierroux, Êi £= â 
Prémery (Nièvre). 

CHARRY DE LURCY (V w ANTOINE 

de). — £ de Fly, ta ]y- éS Varzy 

i Nièvre i. 




LUR-SALUCES {de). 

Limousin, Pkrigoru et Auvergne : 
Parti : au 1 d'argent; au chef d'azur, 
qui est de Saluées, au 2, de France ; sur 
le tout de gueules, à trois croissants 
d'argent, 2 et 1, au chef d'or, oui est de 
Lur. 

LUR-SALUCES (M' se de), née DE 
*Clermont - Tonnerre. — 78, rue de 
l'Université (VII e ) — et â d'L'za, ia 
Y?- ta Uza (Landes). 

LUR-SALUCES (M is DE). — 31, rue 
Boissy-d'Anglm (Vlli'j — et & de 
Filliot, :-: ]iz Sauterne, f; Preignac 
(Gironde). 

LUR-SALUCES (O A. DE) et S9e 



773 — 



née de*Biencourï. — 10 , r ue Dumont- 
d'UroMe (XVI"). 

LUR-SALUCES (C te EUGÈNE DE), et 

C ,e " L née de*MacMahon. — 1, avenue 
i/e TourotUe(Xn u ). 

LUR-SALUCES iC te PlERRE DE), #, 



%J* 



n officier de cavalerie. — 



& de Malle, S)p=fâ Preignac (3 lui.) 
i Gironde). 



LUSANÇAY (CARRE de )• 

Grande-Iîretaune : D'a~ur, au che- 
cron d'aryent, chargé de trois molettes 
d'éperon de gueules; (tu franc-canton 
d'or , chargé d'un lion du troisième 
email. 

lusançay (de). — ÉÊâ de la Brau- 
dière, ŒJ Saint- Laurent, J;~ Champ- 
toceaux, i-Ji Oudon (Maine-et-Loire). 



LUSSANDIÈRE(^')-— Ton. 
PANDIN. 



LUSSY (de): 

Irlanu : D'or, à la tour de yueules, 
sur- une terrasse de sinople; au chef de 
sable, chargé de trois étoiles d'argent. 

lussy iM. et M ,,,c Eugène de). — 
(fit do Maubourguet, i-i f; - é£ Mau- 
bourguet (Hautes-Pyrénées). 

LUSSY (Xavier de) et M" 10 , née nie 
*Guii.loutet. — & de Castolvieil, ;-] 
|?- ta Feugerolles (Lot-et-Garonne). 



ipuh 


ip 












Pi 


i 


— ___._. 


* """" ■"—•-■-■ 






t 



LUSTRAC (de). 

l'i'.iuiioiu) : E- 
eartelé; aux 1 et 
1 de i,ueu(es, à 
trois Jasces d'ar- 
gent; aux 2 et 8 
d'a:ur, à un lion 

\ampassë et°ar- 

mc de yueules. 

LUSTRAC 
(Henri, 15°" de>, 
►!<, né le 1 juin 
1863; capitaine d'artillerie; et B"'» 10 , 
née Anne-Marie de la Corbière de 
Juvigni'-:; dont: 1" Simone, née en 
1891 ; 2" Jean, ne en 1894. — Bourges 
(Cher). 

LUSTRAC {h"""" DE), née SaINT- 
PlERRÉ DR I .AKEUILLADE. — Vic-Bigorre 

(Hautes-Pyrénées). 

LUSTRAC (ItOGER DE), officier de 

cavalerie en retraite. — Vic-Bigorre 
(Hautes-Pyrénées). 
lustrac (Gaston de), -lieutenant 



au 2 e chasseurs. — Pontivy (Mor- 
bihan). 

lustrac (M^Vde). — ÉÊ Pouyau, 
Ct2 p= éâ Lesparre (Gironde). 

LUSTRAC (M. et M" ,e André de), 
dont : 1° Etienne, ne le 29 octobre 
1900; 2" Hubert, né le 14 août 1902. 
— Bordeaux (Gironde). 

LUSTRAC (M'" e Charles de). — 
à Sainte-Livrade (Lot-et-Garonne). 

LUSTRAC (Marguerite de), veuve 
du B°" de *Marignan; dont un fils 
et une fille ; remariée le 18 décem- 
bre 1899 à Joseph de *Boissoudy. — 
Ubis, rue Marbeuf (VIII e )— et & de 
Lias, i-j ]%-- Estang, ê! Eause (Gers). 




LUYNES (d' ALBERT de!- 
Italie : Ecarte- 

•.vï.^&jï-'-è lé: aux 1 et 1 d'a- 
zur, à quatre 
chaînes d'aryent 
en sautoir, abou- 
tissant en cœur 
à un anneau du 
même ; aux 2 et 3 
d'or, au lion de 
gueules couronné 
du même- sur le 
tout : d'or- au pat 
de gueules chargé de trias cherrons d'ar- 
yent, ijui ust de Neufchàtel. 

Timiski: : Couronne ducale fermée. 

I 

DUCS DE LU Y SES 
ET DE CHEVRE USE 
Duc et pair do Luyncs en 1C1U ; duc do 
Cliaulncs en Uïlt) ; duc do Chevrcuse en 
1G77. 

luynes (H.-S.-M.-C. d'Albert 
Dut; de), dixième Une de Luynes et 

DE CllKVREUSE, P cc DE NEUFCHATEL El 

de Vali.engin, Duc de Montkort, C" 
de Tours et de Dunois, M is d'Albert, 
Ch' 1 ' honoraire de l'Ordre de Malle 
et otïieier de cavalerie de réserve au 
7'' chasseurs à cheval; né à Dam- 
pierre, le 30 octobre 1808; fils de 
Charles d'Albert, neuvième Duc dl 
Luynes (mort sur le champ de bataille 
de Patay), marié en 1881), a Simonne 
de Crussol, fille aînée du feu Duc 
d'*Uzès, dont: 1° LIinmanuela-Anne- 
Yolande-Charlotte-Syiuone-Vnlentine- 
Marie-Gabrielle, née le 20 septeiubre 
1891 ; 2 J Charles-Honoré-Jacques- 
Pbilippe-Marie-Louis, Duc de Ciie- 
vreuse, né le ."il août 1892; 3 U Elisa- 
beth, née le 15 septembre 1895; 
1° Yolande, née le I septembre 1897; 
5" M.uie, née lu I 1 novembre 1898. 

— 70 et 78, ruede Courcelles, (VIII e ), 

— & de Dam pierre, L-Jf;- Dam pierre, 



— 774 

tâLa Verrière (Ouest), Saint-Remy- 
lès-Ghevreuse (Orléans) (Seine-et- 
Oise) — et & de Luynes, 13 J£= 
Luynes, *S Tours (Indre-et-Loire). 

luynes (Yolande d'Albert de), 
mariée au Duc Maurice de*Noaiu.es. 

— 70, rue de la Faisanderie, ~Jô 
600.08 (XVI e ) — et & de Maintenonj 
rafj" i-î5 Maintenon (Eure-et-Loir). 
Mûre : 
luynes (D csse d'Albert de), née 

DE La *ll0CHEF0UCAULD-D0UDEAUVILLE, 

née le 2<t juin 1S1!). — 51, rue de Va- 
renne, ~J° 701. 53 (Vil ).— âb de Dam- 
pierre, i-h \r- Dampierre, êH La Ver- 
rière (Ouest), Saint-Remy-Ies-Cbe- 
vreuse (Orléans i (Seine-et-Oise) — et 
villa Luynes, route de Frejus, a Cannes 
(Alpes-Maritimes). 

II 

DUCS DE CH AULNES 

ET DE P1CQUIGNY 

Picardie : Eàartelé : aux 1 et 4 d'or-, 
au lion de gueules, firme, lampassé et 
couronne d'azur (Albert' : aux 2 et 3 de 
gueules, à deux brandies d'alisier d'ar- 
gent passées en double sautoir, et au 
chef éc/iiqueté d'azur et d'argent de 
trois tires (Ailly). 

ALBERT DE LUYNES d'AILLY, DUC 
DE CHAULNES (EMMANUEL d'), neu- 
vième Due de Chaulxes etdePicqui- 
gny, Marquis de La Meili.eraye et de 
Dangeau, Comte d'AuxY et Vidame 
d'AMiENS, fils du Duc Paul, frère du 
neuvième Due de Luynes, et de la 
P ccssa Sophie *Galitzin; né le Kl avril 
1S78. — (i(i, avenue d'Iéna (X\ I e ). 
Sœur : 

ALBERT DE LUYNES (MaRIE-ThÊ- 

rksk n'), née le 12 janvier 1870; mariée 
à Paris le 10 janvier 1804 a Louis DE 
Crussol, quatorzième Duc d'*Uzès. — 

70 et 78, rue de Cottrce/les (VHP). 



LUZE (de). 




Ecartelë : aux. 
1 et 4 d'argent, à 
deux demi-cols 
adossés de sable; 
aux 2 et à d'a- 
zur, au checron 
d'or accompagné 
en pointe d'une 
Jleur de lis d'ar- 
gent; Vécu bordé 
d'or. 



LUZY {de). 




Nivernais, Forez 

ET DaUPIIINÉ : De 

gueules, 'dic/ierron 
d'argent, accompa- 
gné détruis étoiles 

d'or. 



LUZY (M 13 DE). 

— éù deMaissieu, 
123 ]ï- e?à Deau re- 
paire (Isère). 



LUZY de PELISSAC (de). 




Nivernais : 

D'argent, au cite- 
cron de sable, ac- 
compagné de 
trois étoiles de 
gueules, posées 
deux- en chef et 
une en pointe. 

Supports : 
Deux lions. 



LUZY DE 
PELISSAC (M ia 

François-Marie-Imbert de), M' 8 de 
Couzan; ne le 20 décembre 1812; et 
M ise , née M.-J.-H.-M. Gardon de 
Calamand; dont: l C ,e Uo^er-François- 
Marie- Joseph, né le 11 décembre 
1808; 2" V te Gaston-François-Marie- 
Alexandre, né le 31 janvier 1871 ; 
3° Germaine-Marie-Franeoise-Gaspa- 
rine-Anne, mariée le septembre 
lî)02 au M is d'*Agrain. — & de Bres- 
sou, h Beaurepaire — et êêj de Gou- 
tefrey, 'la Sainl-Siméon-de-Bressieux, 
Êâ La Côte-Saint- André — et àBres- 
son,[S] Beaurepaire (Isère). 



LYON {du). 

B É AIIN E T 

Guyenne : D'or, 
au lion d'a;ur. 
Sur pour s : 
Deux lions. 

Devise : « Léo 
rugiet et non ti- 
mebit. » 

LYON(M iâ DU) 
et M ibi: , née de 
*Maui.éox. — Ùi 
de Campet, s 
Mont-de-Marsan |f= ta Saint-Martin- 
d'Oney (Laudes). — 1, rue Saint- 
Jacques à Toulouse (Haute-Garonne). 

sœur : 
lyon (Marie du), mariée à Paul 
DU *Bosc ni: PeVraX. — Bordeaux 
(Gironde). 




; 



— 77.", 



LYONNE {de). 



Dauphin* 1 : : D'a- 
sur, à la fasce 
d'arc/ent, accompa- 
;///<(■ de trois têtes 
de lion du même. 
Les armes pri- 
mitives de la fa- 
mille étaient : De 
fiueules, a uni- co- 
lu/un', lïuiijfiit, po- 
sée en pal, au chef 
d'asur,char<,éd'un 
lion léopardë clor. 
Devise : « Svandit fastiyia ri/tus» 
LYONNE (C te DE), O. #, cl C teMe , 

née Mazuyeu. — !SS, rue de Va- 
renne (Vil') — ÊÊJ de Ségure, '•-'■ Ba- 
yonne (Basses-Pyrénées) — et £â de 




Coulon, ;-: ]■■ Graçay, tfS Vierzon 
(Cher}. 



LYROT ou LIROT [de). 
Anjou : D'azur, au lion d'aryent. 
lyrot iC ,c de) et C teM0 , née d'Ei 
stein. — 18. rue de l'Arcade iVIll' 



LYYET d'ARANTOT. 

Normandie : D'arnent, à la croix d'à- 
sur, enyrêlce de sable, à la bordure de 
yueules, brochant sur le tout. 

LYVET D'ARANTOT (O M-:>. — £) 

J'Arantot, ^ f; Ourville (Seine-Infé- 
rieure). 





MABARET du BASTY (&< 



D'a- 




iu 



accompagne a ui 

/leur de lis enL 
deux étoiles e 
chef, et de tre 
besants en pointe 
le tout d'or. 



DU 



MABARET 
BASTY (HUPHÉ- 

mie-Jean-Baptis- 
eonservateur des 
lu 16 septembre 
Marie-Henriette- 



te-Edouard oui, 
hypothèques ; n< 
1810; et M"-, né 
Suzanne Seney d'Argences ; dont: 1° 
Lôonard-Charles-Henri, né le 28 jan- 
vier 1S77 ; 2 U Martial-Charles, né le 
2 septembre 1878; 3° Marie-Gabrielle- 
Geneviève, née le 28 novembre 1883. 
— Sens (Yonne) — et à Saintes (Cha- 
rente-Inférieure). 

MABARET DU BASTY | PaUL-GaBRIEL 

nu), frère du précédent; docteur en 
médecine; né le 24 juin 181-4; et M" ,e , 
née Antoinette - Blanche- Gabrielle 
Jn i.iix ; dont : 1° Madeleine, née le 
22 février 1881; 2° Albert, né le 22 
décembre 1882. — Saint-Léonard (H te - 
Vienne). 




MABILLE. 

Anjou : D'azur, 
au chevron d'or 
a e e.o nt p h g it e (/ e 
trois tours du mê- 
me, d eux en chef 
et une en pointe. 

Suppoit rs: Deux 
lions. 

I 

BRANCHE 
DE LA PAUMEUÈRE 
MABILLE, B°" DE LA PAUME- 
HÈRE (Hervé), ne le 30 mai 18t»8; 
marié à Jeanne-Marie de *Beauregard. 
— SES du Lavouër, o Sainte-Christine, 
ÎF Neuvy-en-Mauges, ^ La Jumel- 
lière (Maine-et-Loire). 
II 

BRANCHE DU CHÊNE 

MABILLE DU CHÊNE (ALEXANDRE- 

François-Xavier), >%*, né le 17 février 
1827 (décédé au É& de la Crochar- 
dière, le 21 août 1880), et M mc , née 
Augustine-Alexandrine-MarieDE*( 'uo- 
chard. — éè de la Crochardière, par 
Cheviré-le-Rouge, h \f= é§ Beaugé 
(8 Uil.) (Maine-et-Loire). 

MABILLE DU CHÊNE (ARTHUR), •&, 

ancien officier de mobiles ; fils de la 
précédente ; ne à Saint-Michel-de- 
Chavignes (Sarlhe) le 13 juin 1818 
(décédé le lj janvier 1809) ; marié à 
Angôle Beaumont ; dont: 1° Georges, 
marié à Nantes le 12 novembre 1001 
h Anne-Marie de Boussineau; 2" 



Jeanne (décédée) ; 3° Gaston. — Châ- 
Jeau-Gon lier (Mayenne) — et à Baugé 
(Maine-et-Loire). 

MABILLE DU CHÊNE (ARMAND- 

Louis-Marie), frère du précédent; né 
le 12 juin 1852; mari.- le 17 septem- 
bre 1901 a Charlotte de Boussixeau. 
— éê de la Crochardière, :-: |; L tS 
liauLré (Maine-et-Loire). 




MAC CARTHY 'de'- 

Irlande : D'ar- 
gent, au cerf pas- 
sant de gueules y 
ramé de di.o cors 
et ongle d'or. 

Vécu timbré de 
VAsionn (couronne 
Royale antique ir- 
landaise). 

Tenants : Deux 
anges de carnation 
ailés et checelés 
cétus de tuniques d'argent, le man- 
teau de pourpre, chacun se couvrant la 
poitrine d'un bouclier, celui de de rire 
uur urines du royaume de Munster; 
celui de senestre aux armes de la cille 
de Oui.-. 

Cimier : Un de, vtroch ère tenant un 

lézard au naturel, arec le cri de guerre : 

<> Lain Laidir Abou » (Vive le bras fort). 

Légende : « Sinsior Clanna Milead » 

(Les aînés de la rare, de» Milcsius). 

Devises : « Forti et fideli ni/iil dif- 
ficile . Mac Carthy-Mor ,1c Grand . 

« Fortis, terne et celer » (Mac l 'artliv- 
lleagh). 

branche aînée : 

(Mac Carthy-Mûr) 
CLAN CARTHY-BLARNEY (Duc Poi. 

de). — 12, place du Commerce à 
Nantes (Loire-Inférieure). 

RRANCHK CADETTE : 

(Ma.- Carthy-Hcagli; 

MAC CARTHY-REAGH (C ,e DE) et 

C te " e , née de *Bazox. — 12, rue 
Jean-Baptiste Dumas (XVII e ). 



MACDONALD. 




Lcosse : Ecar- 
tclé : (ai 1 émar- 
gent, au lion de 
gueules ; au ~ 
d'or, au dextro- 
chère armé de 
gueules, tenant 
une croix de cal- 
caire recroise- 
tée ou fichée du 
même ; au 3 tfo/', 
(i la galère de 
sable, pavillon née et girouettée de gueu- 
les, sur une mer de si'noplc,dans laquelle 
nage un saumon d'or; au l d'argent, à 
L'arbre arraché de sinople, surmonté 



d'une aigle éployée de sable; a la Cham- 
pagne d'or, chargée d'un scorpion de 
sable, en blinde; au croissant de gueules 
brochant au centre de l'écu, sur les 
écart cl ures. 

MACDONALD, DUC DE TARENTL 

(Nai*oléon -Eugène -Alexandre-Fer 
Gus),né a Courcelles-le-ltoi le 18 jan- 
vier 1851; fils du duc Alexandre (né le 
11 novembre 1824, décédé le G avril 
1881) et de Sidoine, née Wellener 
(décédée le G janvier 1879/;: succéda à 
son père. 

SŒURS : 
MACDONALD DE TARENTE (MARIE- 

Thérèse-Alexandrine-Sidonje), née à 

Nice le 23 avril 18ol); mariée a Paris 
le 1 er juin 1809 au B°" Henri de *1»om- 

MEREL'L. 

MACDONALD DE TARENTE I M ARIE- 

Krxestine-Andrée-Suzanne , née le 
1 octobre 1858. 

MACDONALD DE TARENTE | MaRIE- 

Alexandrine-Sidonie-Marianne). 



MACHADO {de). 

}>c '/ueidcs, à cinq haches d'argent, 
2, 1 et 2. 

machado (de). — 28, avenue Mar- 
ceau iVIll' i. 



MACKAU {de). 

Irlande : E- 
cartelé : aux 1 
et 1 de gueule*, 
à une couronne 
héraldique d'or; 
au.c ~ et 3 d'or, 
d un c/iecal cabré 
de gueules, celui 
du 3 contourné. 

MACKAU iB' J " 

Ange - Ferdi - 
nand-Armand de), député de l'Orne; 
dont une lille : Anne de Mackau, 
mariée au C'° Huiubcrt de *Quixsoxas 
(décédée en 1891), laissant une' lille : 
Elisabeth df Quinsonas. — 22, ace- 
nue d'Antin ( VIII e j — et s£â do Vimer, 
ES p- ta Vimoutiers t5 kil.) (Orne). 





il™ 


1 


*&&& 
•&&& 




Y 



MAC MAHON (de). 

Irlande ; Bourgogne : D'argent, << 

trois li"i(S léopardés de gueules, la tête 
contournée, armés et lampassés d'azur, 
posés l'un sur l'autre. 

Tl.MHRK : Couronne irlandaise. 

Si im'mkts : Griffons ou chimères. 

Devise : «Sec non sic- sucra tuemur». 

MAC MAHON, DUC DE MAGENTA 

(Patrice, M is de), commandant du 2* ; 
chasseurs à pied à Lunéville(Meurtbe- 



77.S — 



et-Moselle); marié à la L ,CCMC Margue- 
rite d'*Ôrléans, fille du Duc de Char- 
tres, dont, .- !» Marie ; 2° Amélie. — 
70, rue de liellechasse (VIL,— et 
«fis do la Forest, m f; Montcresson, 
<@ Sol terre (Loiret). 

MAC MAHON (C t0 EMMANUEL DE), 

commandant au 51 e de ligne ù Beau- 
vais; marié àM llu de *Fromessent. — 
Mêmes adresses. 

MAC MAHON (M iBe 1)'" DE), née DE 

Pérusse des *0ars. — 1, acenue de 
Tourville (VII e ) — et fia de Cruguil, 
El î? ; «S Lannion (Côtes-du-Nord). 

MAC MAHON | M— DE '), née DE 

*Vogué. — 2, rue Fabert (VII e ) — et 
& de Sully, E!fs=Saint-Léger-du-Bois, 
t£l Saint-Léger-Sully et Sully (Saône- 
et-Loire l. 



MERE : 
MADAILLAN (M mo DE), nÔC Hen- 

ii.-n l'-.Sii/.ainie Poumeau, veuve de 
Paul de Madaii.i.an, (décodé le 20 
avril 1898). 



M A DI ÈRES (de). 

Lyonnais : D'ctjur, au cheeron accom- 
pagne de trois croissants, soutenant cha- 
rnu une palme, le tout d'art/ent; au chef 
de gueules, chargé d'un Uun léopardé 
a argent. 

MADIÈRES (DE). — fft do la Motlio 

:-j Vienne-en-Val, f?= Tigy, <S Saint- 
Denis (Loiret). 



MAC-MAMARA {de). 

De gueules, au lion d'argent, accom- 
pagne en chef d'un croissant du même, 
entre deux fers de lance. 

MAC-MAMARA ( B°» DE). — Villa 

Beau-Désert, à «'aunes (Alpes-Mari- 
times). 



MADAILLAN [dey 



Languedoc ; Péwgord : Ecartelé : 
aux 1 et I tranché d'or et de gueules; 
eue 2 et 3 d'asur, au lion (for, nui est 
de Lesparre. 

MADAILLAN i Ji; \\-/ Verre-MoNiA- 
TAiiu-: hk], chef du nom et d'armes, ne 
le 28 juin 1857, marie le 25 avril 
1887 à M"- Henriette de *Gorsse, 
dont : 1° Louis, né le 14 lévrier 1888 ; 
2° Simon-Pierre, né le 27 septembre 
1891 ; 3° Jane, né le 13 lévrier 1897. 
FRÈRES ET SŒl'lt : 

MADAILLAN (Soi'HIE - Bert/œ DE), 

née le 2 septembre 1858, mariée le 18 
novembre 1880 à Edmond *Bayssel- 
lance, 0. &, ingénieur en chef de 
l rc classe du génie maritime. 

MADAILLAN (jEAN-El)MOND-Amatt- 

Inj m;), né le 22 lévrier 1800, marié 
le 28 décembre 1887 à M" e Marthe 
de *Bridier.s de Vii.lemor. — Clairac 
(Lot-et-Garonne). 

MADAILLAN ( h:w-A7nanieu de), 
commissaire de l"' classe de la ma- 
rine, né le 23 octobre 1802, marié le 
1 er août 1899 à M»« Henriette Larrat. 

MADAILLAN l Jkan-Ji i.i.s-Louis de), 
né le 7 août 1805, marie le 18 avril 
1895 à M" e Clémence-Louise Boyer- 
Guillox. —Bergerac —et fia de Pèr- 
rou, af;- t^i Gardonne i Dordogne). 



MADRAZO [de). 

Espagne : Ecartelé : au 1 d'or, à une 
tour sommée de trois tourelles de gueu- 
les, surmontée d'une aigle calante de sa- 
ble; au i! d'Escolera; au 3 de Gutierrez ■ 
au\ d'Areé. 

MADRAZO (RAYMUNDO DE), O. #, 

artiste peintre, né le 2-1 juillet 1841, 
marié ù Maria Hahn. — 32, rue lieau- 
jon (VHP). 



MADRE (de). 

Flan nui: : D'a- 
zur, à l'entrelacs 
d'or. 

MADRE (C ,esse 
DE), née Dal- 
l.oz. — 18, rue 

Vaneau (VII e ), 
7JF° 701.27 — et Éâ 
d'Augcrville-Ia- 
Rivière, ;-: Ma- 

'esherbes, f?= ta Labrosse (Loiret). 
MADRE (0 6 = e David de), née de 

*Frédy de Coubertin. — 7 , avenue 

Jules-Janin (XVI e ). 

MADRE DE LOOS (O LOUIS DE). — 
18, rue Vaneau (VII e ) — et îîj d'Au- 
gerville-la- Rivière, s Malesherbes, 
[ï- è3 Labrosse (Loiret). 

madré (O Jean de). — Mêmes 
adresses. 




MADRID de MONTAIGLE 
(de). 




Castillé : De 

g u e u l e s , a u 
château d'or, 
sommé de trois 
tours, chacune 
de trois cré- 
neau, r, aussi d'or, 
maçonné et de 
solde ferme d'a- 
zur et surmonté 
d'une aigle nais- 
sante de sable. 



77!) 



Timhrk : Un casque de trois quarts, 
arec son bourrelet de gueule* et d'or. 

Cimier : l'nc aigle naissante de sable. 

SUPPORTS : Deux lions couronnes d'or. 

MADRID DE MONTAIGLE (Y u GAS- 
TON de), O. >fi (Royal Di'agon d'An- 
nam), et V tMse , née Marie Le Non- 

MAND DE *L0URMEL DU HOURMELIN. — 

éê de Le Hérie-la-Viéville, :-: ]■> Le 
Hérie-la-Viéville, é§ Faueouzy (1 kil.) 

(Aisnej. m 



MADRON. 

Toulouse : D'or, à une cache passant 
de gueule*, colletée et clarinée d'azur; 
au chef d'azur, chargé de trois étoiles 
d'or. 

MADRON (C tC3Se de), née des Granges. 
— 3G, rue de Lille (VII e ). 

madron (V 10 de). — ê& des Vita- 
relles, :-_: Plaisance, ]■>- Leguevin, hS 
Brax (Haute-Garonne) — et ÊÊ3 de 
Madron, :-: \° z ta Miremont (Haute- 
Garonno). 



MAFFIOLI, 




SuissE(Grisons) : 
D'azur, au che- 
vron d'or; au chef 
d'argent, à la tour 
ajourée et maçon- 
née de gueule*. 

MAFFIOLI 

(François- Al- 
bert;. — 70, rue 
de Dunkvrque 
iLVi. 



MAGALLON [dt 



arraché d'or, sur- 
s du même, rangées 
l'un croissant d'ar- 



D'azur, à l'arbre 
monté de trois étoilt 
en chef y et soutenu 
gent. 

MAGALLON (FRÉDÉRIC DE), O. *, 

chef d'escadron d'artillerie en re- 
traite, et M" 10 , née Ricard. — (Y.), 
boulevard Lougchainp, à Marseille 
(Bouches-du-Rhône). 

MAGALLON i Xavier de), membre 
du conseil général des Hantes-Alpes, 
vice-président de l'Académie d'Aix, 
et M me , née Giraudy. — Aix-en-Pro- 
vence (Bouches-du-Rhône). 



MAGNAC (de). 

De gueules, à deux pals de ruir; au 
chef d'or, brisé d'un lambel de cinq pen- 
dants d'azur. 

MAGNAC (Etienne de). — Si de 
Puyvidal, :-i \p= ê! La Rochefoucauld 
(Clïarente). 



MAGNAC (AVED de). 

Ecartelé : aux l et l tCanir, à deux 
patte* d'ours d'or, arrachées et posée» 
en sautoir; aux k et '6 d'or, à l'aigle 
cploi/ée et < ouronnee de sable ; sur le 
tout d'azur, à la croix engrêlëe d'ar- 
gent [AvedJ 



TlHIIRI 

H 



Couronne de Comte. 
» J'er ardu a cirtus « 



magnac (G ,c Etienne de).— & de 
Gudmoni, E3 Jf t-Jî Gudmonl (Haute- 
Marne). 

SIEE h s : 

AVED DE MAGNAC (nées) : M" 10 Léon 
*Mertian de Muller (commissaire 
de la Marine, à Brest) ; M" 1C Joseph 
de La Fournière ( lieutenant de 

vaisseau) ; M Jean Sainte-* 'i.uki:- 

Devillk (lieutenant au 13 e bataillon 
d'artillerie, à Nice). 

AVED DE MAGNAC (M'^G.umiEi.l.E), 
supérieure des Petites-Sieurs des 
Pauvres. — Paris. 



MAGNÏENYILLE (MA- 
GNIEN de) 

D'azur, à la fasce d'or, accompagnée 
de trois cosses de pois du même, 2 en 
cfief et un en pointe. 

MAGNIENV1LLE (ROGER DE) et M me , 
née de Bienval. — Compiéyne (Oise). 

MAGNIENVILLE (LUCIEN DE) et M ma 

— Reims (Marne). 

MAGNIENVILLE (Georges de) et 
M nu , née de Heydouville. — Place des 
Dames, à Nancy (Meurthe-et-Mo- 
selle). 

MAGNIENVILLE) Louise de).— Rue de 
la Source, à Nancy (Meurthe-et-Mo- 
selle). 



MAGNIER de MAISON- 
NEUVE. 

Champagne : 

Bandé d'azur et 
d'or de douze piè- 
ces, au cerf d'ar- 
gent rampant sur 

le tout. 

MAGNIER DE 
MAISONNEUVE. 

— 9, place des 
Ternes (XV1P). 

MAGNIER DE MAISONNEUVE (Re- 
NÉ), conseiller référendaire à la Cour 
des coinples, et M"'°, née Bertrand- 
Gesi.in. — 24, rite Ilainclin iXYLi 
— et ÉÊ i\u Dini<"'t-G;iriiier [3 \> t-Âi 
N'unies iLoire-lnlerieurei. 

MAGNIER DE MAISONNEUVE (Max) 




780 



et M'-\ née Halgan. — 10, boulevard 
Delorme, à Nantes | Loire-Inférieure). 



MAGNIEU [de). 
D'azur, à de u.c. palme* adossées rfor, 
MAGNIEU [C 1 *** DE). — 31, rue 'I' 

rUniceniitc iVHn. 



MAGNY'PICQUOT de. 

NouxiAM.it; : Tiercé en ïns< e ; au 1 
d'unir, à deux ma cl es d'or; au 2 de 
ijueules, dentelé par le bas ; au -i d'or, 
« la macie tTasur. 

PICQUOT DE MAGNY (DE). — Ê de 

la Motte, :-: \f= eâ La Ferté-Macé 
(Orne). 



MAGON. 

D'azur, au c/iecron d'<>r, accompagné 
en chef de deu.e étoiles du même, et, en 
pointe, d'un lion arme d'or, couronne 
d'argent. 

BRANCHE 1>L LA GICLAIS 

MAGON DE LA GICLAIS (M me ). — 

& de Caillait, :-; f ^ Niort (Deux- 
Sèvres). 

BRANCHE DE LA VIEUVILLE 

MAGON DE LA VIEUVILLE.— ± de 

La Ville-és-Oiseaux, >: J; - Saiul- 
Servan.ëii Sain t-Malo(Ille-et- Vilaine). 

MAGON DE LA VIEUVILLE ^CHRIS- 
TIAN) et M'" u , née Blanche Magon de 
La Vieuville. — £ du Plessis, El J.'.- 
iM V'ern (llle-et- Vilaine). 

BRANCHE DE SA1XT-HÉLIER 

MAGON DE SAINT-HÉLIER iM lle i.— 

Ê de Saint-Hélier, :-: fi- ta Saint- 
Servan (11 le-et- Vilaine). 

BRANCHE DE LA VII.LEHUCHET 

MAGON DE LA VILLEHUCHETiM nie ), 

née de la ( 'non. de *La Mettrie. — â 
de la Touche-Porée, :-:f; : Pleudihcn 
(Côtes-du-Nord), tS Miniac illlc-et- 
Vilaine) — et 7, rue de Toulouse, à 

Saiiil-Malo. 



MAIGRET {de). 



MAICHIN {de). 

D'azur, à iieu.c fasces d'or accompa- 
gnées de cinq coquilles d'argent et char- 
gées de cinq rotes de gueules, J'euillées 
de sinople, à en chef, 2 en pointe; un 
croissant montant d'argent soutenant le 
tout. 

MAICHIN (O Thibault de). — Ê 
de Vern.m, :-: Vilhulieu-du-Clain, ft= 
►M Pleuré i Vienne). 




liOUHfiOO N F. * 

Pays - H.\s, Au " 
i itK ne, Lorrai- 
ne : Kcartelé : 
au 1 d'or, à l'ai- 
gle éployée de 
sable, Uinguée et 
membrée de gueu- 
le» ; au 2 d'or, 
int lion de sable, 
lam passé degueu- 
u 'S a" argent. 



au lion de gueules ; au l de yueules, à la 
'•roi e de Bourgogne d'argent (sautoir 
• >•' »i'l- ; sur le tout : d'azur, a la J'asce 
d'or, accompagnée de trois coquilles du 

même. 

MAIGRET DE NÉAU ( C te MaRIE- 

Edgard de), C t,J du Saint-Empire, I3 on 
de Stockem, G. (.». -£s vice-amiral, 
ancien chef d'état-major de l'amiral 
Courbet, commandant en chef l'es- 
cadre de la Méditerranée : ne au 
± d'Hermonville le S mai 1811; mû- 
rie à Paris, le 18 avril 1808, a Ma- 
rie KeynaL'd; dont: 1° Jean VI, rie à 
Trouville le -1 novembre 1873; 2° Re- 
née, née à Cherbourg le 11 lévrier 
IST'.-i, mariée à Georges du Mesnil. — 
25, rue de Uassano (VIIPj . — et aux 
Anuelles, El Trouville v Calvados). 

MAIGRET (C ,esse ARTHUR-AMÉDÉE DE), 

née Marie *Chaxdon de Briailles. 

— 22, rue de Téhéran (VHP; — et £3 
de Maigret, si p= ta Senlis (Oisej — 
et villa des ( 'harmes a Lnxeuil (Haute- 
Saône) ; dont : Joseph-Christian, C" 
de Maigret, né à Senlis, le 2o mars 
1877, marié, à Paris, le 7 décembre 
18'. C'a M llc Marie d'*Axterroche; dont : 
1" Henri-Marie Hubert, né le 17 
octobre l'.iou; 2° Arthur -Marie - 
Alain, ne le 2?) mai 1902. — 2^ J , rue 
île Téhéran (VHP). — et âà de Saint- 
liomain, :-: f; Porrecy-les-Forges, 
t3Génélard(Saône-et-Loire'. 

maigret ■ (*''-• Joseph-Octave-Gas- 
ton de», C t0 du Saint-Empire; con- 
seiller de préfecture démissionnaire 
en 1878; cauiérier secret de cape et 
d'épée de S. S. Léon XIII; ne au £ 
d'Hermouville(Marne),lc20avril 1850; 
marie le l' r mai 187(1, à Johanue 
*Chaxdon de Briailles, sœur de la 
précédente ; dont : l ù Jean-Marie- 
Joseph-Pauï-Félix-Emmanuel, né à 
Epernay le 2* juin 1*77; 2° Anne-Ma- 
ric-Josephc -Paule- Charlotte-Nicole, 
née a Epernayle Ulaoïii 1878, mariée, a 
Epernay, le '2 août IS'W a Andochc, 
Duc u'VVimAMi s: 3" Itaiidouiii-Marie- 
Joseph-Hcnri-Frain;ois-( ihislain, né 
à Epernay le i?'.» octobre 1882; 4° (las- 
ton -Marie -Joseph - Ghislain- Pian- 



781 



çois-Guillaumc, n6 à Epernay le 20 
février 1885; 5° Louis-Claver-Marie- 
Joseph-Ghislain-Bruno, ne a Epernay 
h- 21 octobre 1888; 0° Odon-Marie- 
Joscph-Ghislain-Kémacle-Ivan, né à 
Epernay le s mai 1892. — 2, rue 
Marbeuf (VIII»; — et Hôtel de Mai- 
gret, à Epernay (Marne). 



MAILLARD (d< 




lia uni:: !>' 
" trois poi 
de pin d'à 



île 



BU. DE LAFAYE 
MAILLARD-LAFAYE (M iâ DE) et M* 80 , 

née de *Laulanié de Sainte-Croix. — 
123, rue de Lonf/ehamp (XVI e ) — et Ê 
de Lal'aye, :•} [•-■- Mareuil-sur- Belle, 
e5 Mareuil-Goûté (Dordogne). 

BRANCHE DE MARAKY 

MAILLARD DE MARAFY lC' c DE) 

et C ,esse , née de Viaxy d' Anjou. — 
8, menue du Square, Villa Mont- 
morenctf (XVPj — et êêî de la Com- 
manderic, El La Connnanderlc, fe= 
Le Neubourg, kS Sainte-Colombe 
(Eure). 

MAILLARD D'HUST (ARMAND DE) et 

M" ,e , née de Latocche. — & de Mont- 
choisy, :-: \;- Mareuil, t^ï Javechac 
(Dordogne). 

MAILLARD D'HUST (C ,e GEORGES 

di:i et C tesse , née de *Taii.lefer. — êcâ 
de Feydoux,ia]?=Saint-Pierre-de-Côle 
— et £3 de Fages, Eif^Saint-Cyprien 
(Dordogne). 

MAILLARD DE SALLES t RaOUI. 
DE) et M" 1 ", liée DE LaUMANDIE. — Éà 

de Leybardic, par Villamblard, ë£ 
Issae (Dordogne). 

BRANCHE DE LA COMBE 

Branche aînée. 

MAILLARD LA COMBE (C lesse D re 

de), née de *Barbarin. — ê& de la 
Combe, s \f= Mareuil-sur-Belle, t=5 
Mareuil-sur-Belle et Larochebeau- 
court ( Dordogne). 

MAILLARD LA COMBE (C te Gus- 

t.w e de) et < ■ ,eS: -'', née Amélie Pigheiti 
de Rivasso. — Même adresse. 

MAILLARD LA COMBE ( V te GUY 
DE) et V Usse , née Auiii'.i.i.OT DE Va- 
queur. — Hue de Paris, à Angoulême 
(Charente). 



MAILLARD LA COMBE (V u HENRI 

de).— /2, rue du Pré-aiue-Cierc8(\ll'). 
Branche cadette. 

MAILLARD LA COMBE (PaUL DE) 

et M , née de Larmandie. — & de 

Smli -ie, >: ]■ - Manzac, eS Issac (Dor- 
dogne i. 

MAILLARD LA COMBE ( G ASTON 

DE)et M'"", née de*Moneys d'I >rdières. 
— & de la Grange, El ]• ■ Villebois- 
la-Valette, t~i Charmant (Charente). 



MAILLE de LA TOUR 
LANDRY [de). 

Touraine : l)'m\ à trois fonces ondée» 
et ncbulées de f/ueules. 

Devise : « Scetit unda fl tiens ». 

BRANCHE DES DUCS DE MAILLÉ 

MAILLÉ DE LA TOUR-LANDRY, DUC 
DE MAILLÉ (MaRIE-AR! TS-1 lll'l'i m.Y'1 E- 

Jean de), capitaine au 00 e d'infante- 
rie à 'Tours (Indre-et-Loire); né à 
Paris en 1858; marié a Paris, le 23 
janvier 188*.), à Marie-Charlolte-Con- 
suelo-Carmen de*\Vendel (née le 27 
mars 1870) ; dont : 1° Jacquelin, né 
le 5 juillet 1891 ; 2" Gilles, ne le 2 
septembre 1803 ; 3° Osmonde, née 
le 30 janvier 189G; 4° Robert, né le 
15 novembre 1898; 5° Roland, né le 
2 août 1809. — 3, rue Paul-Baudru 
(VHP). 

FRÈRES ET SŒURS : 
MAILLÉ DELA TOUR-LANDRY i DE ) : 
1° Heléne-Jeanne-Blanclie, née à Pa- 
ris i,. ijuilletl&JG (décédée); 2° Claude- 
Louise-Marie, née à Paris le 1S avril 
1848, mariée le 25 niai 1872 au V e 
Sigismond du Pouget de*Nadaillac, 
colonel du 130 e régiment d'infan- 
terie ; 3° Renée-Berthe-Marie, née 



à Pnnlehartrain h 



■£ J«i 



1851 



mariée le 20 octobre 1871 au <' ,e Jac- 
ques de *Ganay, gênerai de division 
(décédé le 30 mai 1809) [0, rue Frei/- 
einet (XVI e )]; 4° Solange-Marie -Eu- 
génie -Laure, née à Pontchartrain le 
24 octobre 1852, mariée le 27 mai 1873 
au C u François de *Gontaut-Biron ; 
5° C te Foulques-Marie- Al bert-Jacque- 
lin, né à Châteauneuf le29 août 1800, 
marie le 17 décembre 1880, a Cathe- 
rine *Di(.eo.\ [51, avenue liwjeaud 
(XVI e ;]; dont : a\ Hardouin, né le 10 
mars 1891; b) Urbain, né le 22 avril 
1892; c) Guy, né le 8 mars 1894; d) 
Jean, né le lOoctobre 18!)5; e) Yolande, 
née le 2 septembre 18'.'7 ; 0°) Marie- 
Hélène -ïxnùse, née le -1 août 1800, 
mariée le 9 août 1888 à André Lç 
Caron B°" de *Feeurv, [1, rue de 
Pomereu (XVI )]. 



78: 



-RERE DU 



•1:1:1 



MAILLE DE LA TOUR-LANDRY, C'° 

de MAILLÉ (Armand-Urbain de), né à 
Paris le l cr juillet 1810; marié à Paris, 
le 11 mai 1853, a Anno-Elisabeth- 
Jeanne Lebrun de *Pi.aisance, fille de 
feu Jules, dernier duc de Plaisance 
(née 11' 5 avril 1835). — 3, boulevard 
Malesherbes (VlIPj —et & de la Ju- 
mellière (Maine-et-Loire). 

Enfants : 

MAILL*É DE LATOUR-LANDRY(de') : 

1° Blanche, née à Paris le 8 mai 1854, 
mariée le 22 mai 1870 à Bertrand de 
Caumont, Duc de*La Force [133, ace- 
nue des Champs-Elysées (VIII )]; 
2° Louis-Armand-Joseph-Jules, due 
de Plaisance (ei-apresi ; 3° Fran- 
çois-Charles-Fdmond-Marie, né à 
Paris le 3 mai 1802, marie : 1° le 
30 mai 18S8 à Madeleine de*Mon- 
tesquiou-Fezensac, fille du Duc Phi- 
lippe de Fezensac niée le 28 octobre 
1805, décédée le 10 juillet 1890), dont : 
ai Philippe (décédé); b) Claire; re- 
mariée en 1000 à Aleth de Cléron 
d'*Haussonville \3,bouleoard Males- 
herbes (VIII e )]; 4° Jeanne-Marie, née à 
Paris le 10 août 1800, mariée a Paris 
le 28 mai 1880 au C tc Pierre de 
*Grammont [\b, avenue Bosquct{ VIP)] 
5° Louise, née à Paris le 11 juillet 
1873, mariée le 30 mai 1894 au C l ° de 

*LUDRE. 

BRANCHE DES DUCS DE PLAISANCE 

Due do Plaisance (coll. primog.), par 

suite d'héritage de la maison Lebrun <~7 
avril 1857 et 13 juin 187^ . 

MAILLÉ DE LA TOUR-LANDRY, 
DUC DE PLAISANCE ( LoUIS-ArMAND- 
JoSEPH-Jui.ES DE), iils du ( l te A rmand 
de Maillé; né à Paris le 27 juin 1800; 
marié a Paris, le 30 décembre 1880, à 
Hélène de*1.a Rochei-oucaui.d, fille de 
l'eu Roger, Due d'Estissac (née à Pa- 
ris, le 15 août 1805). — 3, boulevard 
Malesherbes (VIII e ). 

Enfants: 

MAILLÉ DE LA TOUR - LANDRY 
(Jeanne-Marie de), née à Paris en 
lévrier 1888. 

MAILLÉ DE LA TOUR - LANDRY 

(Si>ioN.\EDE),néeàParis le20 mai 1889. 

MAILLÉ DE LA TOUR - LANDRY 

(Armand-Louis-Joseph- François de), 

né le 25 lévrier 1891. 

BRANCHE DES MARQUIS DE MAILLÉ 
MAILLÉ DE LA TOUR - LANDRY 
(M" de). — 235, boulevard Saint- 
Germain (VII e ) — et & de Grande- 
Marie, :-: LeLoiiKué iM.-et-L.l 



MAILLE DE LA TOUR - LANDRY 
(C ta de) et C UMB , née LOUVET. — fîl 
d'Etiau, t-j Le Longue (Maine-et- 
Loire). 

MAILLÉ DE LA TOUR - LANDRY 

((>• Urbain de) et C les »°, née de *Gai- 

«jnero.v — 2, rue de la Planche (VIP). 

MAILLÉ |C U! ' C Marie de). — 77, rue 
du liac (VIP). 



MAILLEFER {de). 

D'or, a lu bande de gueules, accom- 
pagnée de deux ancres de sable. 

maillefer (M" ,u de). — G, avenue 
de Messine (VHP). 



MAILLIER [de,. 

De sinople, a trois pals d'argent, au 
chef d'or. 

maillier (Le Général Rodollhe 
de), C. #, et M rne , née de Missery. — 
8, rue Pierre-Charron (XVI e ) — 
Chenoves, :-: Saint-Poil ( Saûne-et- 
Loire) — et ÉA de Pont-de-Pany, ;-: 
fî- Pont-de-Pany, ta Malain (Côte-- 
d*Or). 

maillier (Raoul de)— Rue Bailly, 
à Nancv i.M.-et-M. |. 



Flandre, Ar- 
tois, Picardie : 
D'or, a truis 
niaillets de si- 
nople. 

M A I L L Y - 
CHALON i <>• 

DE l, P' e DE 
LlSLE, et C ,esse , 

lieeDEMuRELL. 

Éà de Fon- 
taine,:^ Senlis (Oise) — et ÉÊâ de la Da- 
viére, El f; - t^ Bonnétable 'Sarthe). 
MAILLY-NESLE (M isc DE), P c " sc d'O- 
range, née ni: Cibeins. — 11, rue 
Pierre-Charron (XVI e ) — et iîl de la 
Roche -Mailly, isi p= Pontvallain, é3 
Lleonomoy (Saillie). 




MAINDREVILLE DOEde' 



Champagne : 

D'a;ur, au che- 
vron d'or accom- 
pagné de truis 
rose* du même. 

Devise : « D<>c 
ÛCù ». 




DOE DEMAIN- 
D R E V I L L E 

(Adrien), chef de 
nom et d'armes, 



— 783 — 



et M 1 "", née Usiner de Nazon. — 22, 
rue. d'Anjou (VIII^j — et Û d'Antilly, 
El te Betz (3 kil.), Èâ Ai.tilly (Oise). 



DOE DE MAINDREVILLE (M.WIMI) 

O. #, chef de bataillon au 5l a d'in- 
fanterie, ne le I e ' août 1857, veuf sans 
postérité de M"' Gabrielle I'kwon, 
remarie en 1891 à M»° Thérèse Au- 
bûpin de i.\ Mothe Dreuzy ; dont .' 
1° Suzanne; 2" Simonne ; 3° André ■ 
4° Michel ; 5° François ; <>■• Magde- 
leme ; 7" Anne. — A Beauvais (Oise). 

DOË de MAINDREVILLE (Jean), ma- 
rié en 1890 a M"" Henriette Lk Blond 

du l'i.uuv, dont des tilles. — ASaint- 
Omer (Pas-de-Calais). 

DOË DE MAINDREVILLE (Paul), 

marié en 1902 à M" Suzanne Piœr- 
uo\ i)kMom)k.sih.— 18, rue d'Orléans, 
ù Neuilly-sur-Seine (Seine). 

DOË DE MAINDREVILLE (M m « Xa- 
vier DE *( iORUl IEÏTKS d'AhgŒUVHES 

née). 

DOË DE MAINDREVILLE (M me l'an] 
TaKPIN [JE *GlVE.NClIY, née). 

hei.Le-.sœur : 

DOË DE MAINDREVILLE (M'""), née 
DuviVlER, veuve de Gaston DoË de 
M\i.\nui:vw.u: ; doni : 1" Octave, ne le 
2 mars 1870, officier de marine; 2° 
< 'lia. 'les, 3° Jacques ; -1" X..., mariée 

a l'aul Piœruon ni; Mondiïkir. 70 

rue Bonaparte (VI e ;— et t& de Grand- 
cpurt,s^Grandcourt,^lïlangv-siu 
Bresle (12 kil.) (Seine-Inférieure). 



DOE DE MAINDREVILLE (le Général 

M.u-kki;,, C. *, et M»-«, née NocilÉ 
d Aulnay, dent : l» Henri ; 2° N 
mariée ù Aymar ni: *Chkhgk, lieute- 
nant au 14* hussards à Alençon. — 3 
rueFrcdéric-DastiaUVlU")^ et â 
de Uhôgcs, H PlancvJ; - Pouan (5 kil.), 
ââ Mesgngny (13 kil.) ou Arcis-sur- 
Auhe (12 kil.) (Aube). 

NEVEU : 
DOË DE MAINDREVILLE (LÉON) et 

M""\ née Césanne de *Givenchy, dont 
musieura filles. — â d'Aramont, a 
p= âa Verberie (2 kil.) (Oise). 



MAINGARD. 

mm 



*m* 



Bretagne : 

D or, i) une fus- 
ée de gueules ; au 
chêne arraché de 

tlnople, brochant 

sur le tout et 
fruité de deux 



glands d'e 



pen- 



dants sur la j\ 

ts : Deux 



Tek, 
anges. 
Devise : « Ut rupes nosira ». 

MAINGARD (C- ArTHUR-AndrÉ-Jos- 
selin), né le 11) octobre 1837; marié 
le 9 avril 1872 à Marie- Françoise 
CrettédePalluel, fille du H- Jules 
et de Hortense Arnoux; dont : V te 
Alnin-IIomu-é-Albcrt, né le 21 avril 
1874, marie le 9 juin v.m à M ul . i( ,_ 
Anne-Augustine de *I.y\.,u : . _ r,i) 
Oouleoard de Coureelles iXVIPj — et 
aa de Samte-Barbe, ta te Ambôs, ti 
l.a Crrave-d'Ambarés (Gironde). 

MAÏNYILLE (-JAGQUE de). 

Ilk-de-Fhance : 
D'azur, au cite- 
rron d' argent, 
accompagné de 

trou coquilles 
d'or, dont 2 en 
chef et 1 en 

pointe. 

•S U P P O R T s : 

Lerrier et lion. 

M AIN VILLE 

[(''" de) et C te ' Me , 
née de *Beaupréau; dont : 1- Anne; 
2° Jeanne ; 3° Marie. — & de View 
H p= Oucques, ^ Fréteval (Loir-e'l- 
( iim'i 




MAIRESSE (de), 



Da 7 -" p ' " ï« croie d'or, remplie de 
nueules, accostée en chef de deux fleurs 
>ie lis dor, et, en pointe, de deux étoiles 
il argent. 

Supports : Deux lions. 

MAIRESSE (M'»" DE», née DE MûN- 

taignac de Chauvance. - 16, rue 
Cassette (S II e ), 



MAISNIEL (du) 



P.eA.u.m: D'argent, à deux fasces de 
f/ueules chargée» chacune de trois li- 
sants a or. 

Suppohts : Dsux !ioi>s\ 

Dkvisk : «O* ad kom>m*. 

r.iAISNIEL, C t0 D'APPLAINCOURT 

(Aymar du) et O»*. — En leur hôtel, 



— 784 — 



àAbbeville - et â de la Triquerie, si 
|F= *3 Abbeville (Somme). 

MAISNIEL, V" D'APPLAINCOURT 

(Pierre du), capitaine au i I.V d'in- 
fanterie, el V , ,„.,. de l'Etoli.e. - 

Mauoeuge (Nordj — et môme £. 

MAISNIEL Y" D>APPLAINCOURT 

(Jean du) et V—, llut . Tii.letie de 
Buigny - £ .le Neuville, :-: Jf *3 
bamt-\ alery-sur-Somme (Somme). 

MAISNIEL DE SAVEUSE (C Usse Fer- 
nand du,, née Marthe du Maisniel de 
Savix.sk.— â du Pont Kemy, sf^ 



Pônt-Rei 



Son 



MAISON. 

Ecartclë : au 1 d'a;ur, à l'épée en pal 
d argent garnie dor ; aux 2 et \i d'azur, 
« la maison d'urgent ouoerte et maçon- 
née de sable, essorée et i/irouettée d'or, 
surmontée de trois étoiles d'argent ; au 
* d azur, a l'éperoier ,le profil s'esso- 
runt dur, sur un monticule d'argent 
tenant en son bec un anneau de même. 

maison (M-). _ 152, boulevard 
Haussmann (VIII e ) — et u Yuber- 
genville, h J^= Flins-sur-Seine , ^ 
Aubergenville (Seine-et-Oise). 



MAISONFORT -PAGE de 




pagné en chef de 
dru/- roses tiqées 

et feuilles d'ar- 
gent, et en pointe, 
d'un coq tenant en 
son be< une palme, 
surmonta d'un-' 
étoile d'urgent. 

MAISONFORT 

i Louis -Jean- Jo- 
seph-Marie-Athanase Page de) et 
M me , née Félicie-Joseph-Geneviéve- 
Mane-Antoinette Cosson de La 

Lande. — S, rue Saint-Martin (IV e ). 



MAISON 
NOUX de', 



ROUGE <AR- 



Auvehgne : D'or, 
à lafasce de sable 
churgée de trois 
mouchetures de 
ça n tre - h erm i ne 
d'argent, ai compa- 
gnie de trois roses 
tigées et feuillées 
île gueules posées 
2 en chef et 1 en 
pointe. 

MAISON-ROUGE (B on GeORGES-Ma- 
iuj.-Yr n.uDi:) etB°" ne ,néeDE*TRUCHis 
de Lays. — A Merignac (Gironde). 




ARNOUX DE MAISON-ROUGE (Ma- 

rie), veuve de Maurice de*La Chaise 
ancien ollieier. — & de la Roche, 
■ ->[;- *aj Aigueperse (Puy-de-Dôme). 

ARNOUX DE MAISON-ROUGE(An\T- 

Alice), mariée a Henry Duché de 
Bricourt. — £ de MontreuiI,afc=â 
Chantenay-Saint-lmbert 14 kil l (Niè- 
vre). 

ARNOUX DZ MAISON-ROUGE (Lou- 

se), mariée a Roger de*Boisset de 
Torsiac. — t£â de Maison-Rouge, î-j 
î- Lnnezat, t& Entraigues ou Riorn 
(Puy-de-Dôme) — et à Riom. 



MAISON-ROUGE I SAL - 

MON de. 

Touraine : D'azur, au cheoron d'ar- 
gent, accompagné en pointe d'une cloche 
de. même, bataillée de sable ; au chef 
d argent, chargé de trois trèfles de tî- 
nople. 

SALMON DE MAISON-ROUGE et 

M ■•, née de Chambeaudrie. — 9 rue 
Richelieu, à Tunis — et éês de laMi- 
gnonerie, si f?= *S Tours (Indre-et- 
Loire). 



i 


1 

ï 


Ti t 


W\ 









MAISTRE [de). 

I 

BRANCHE RESTÉE EN FRANCE 

Toulouse : D'ar- 
gent, à deux fusées 
de gueules, surmon- 
tées de cinq mouche- 
tures d'hermine de 
*oble, rangées ai 
ehel. 

Timbre: Couronne 
de Comte. 
Supports : Lions. 
MAISTRE ( B° Q »<> 
L™ de), née de 
*Montsaulnin. — Hue Moyenne, à 
Bourges (Cher). — et Ê de Château- 
Renaud, :^L=t3 LaGuerche (Cher). 
maistre (B»° de), général d'artil- 
lerie, et B°"" e , née de Villaines. — 
même &. 

MAISTRE (B« Henry de), colo- 
nel du 5 e hussards, et B°" n % née de 
*Coriolis. —Nancy (Meurthe-et-Mo- 
selle). 

MAISTRE (B on Yvan dei et B onne 
née Camaret. — & de % r auxbuirï, s 
Soissons 'Aisne». 

MAISTRE (B on Armand de), officier 
de cavalerie, et B onue , née de Saint- 

Lalmer. — Chartres (Eure-et-Loir). 

maistre (V'««« de; née de *Sa.ma- 



785 — 



TAN. OU 

Marseille 



boulevard Notre-Dame 

II 



BRANCHE DE SAVOIE 



M mu , née des Châteaux de Champrêi.e. 

— ciîâ tle Ccrcigny, E Vivonne 

'iennej. 



Vi( 




trois 



Deux 



D'atur, 
soucis d'or. 

Tenants 
sauvages. 

Devise : « Fors 
V honneur nul sou- 



MAISTRE (C t0 
de) et C'" 3C , née 
DU*B0URG. — fiîâ 

de Bissy, El Chambéry (Savoie). 

MAISTRE (C tcsso Charles de), née 
de *Villequier. — ÊÊâ de Beaumes- 
nil, ;-] f>- Beauraesnil, ë3 Beaumont 
(Eure). 

MAISTRE (C t0 et C tes8e Rodolphe). 
— Même adresse. 

MAISTRE (C le François de) et C te9S % 
née de*Villeneuve-Bargemon. — 80, 
rue de Grenelle (VII e ) ■— et tSè de 
Vendeuil, E |s= â Breteuil (Oise). 

MAISTRE (C tc Eugène de). — ÉEÛ 
d'Allerey, E f:F ëâ Verdun-sur-le- 
Doubs (Saône-et-Loire). 

MAISTRE (C te Maurice de), lieute- 
nant au 19 e dragons, et C tesse , née de 
*Froissard. — Même adresse. 

MAISTRE (C te Xavier de) et C tM3B , 
née *Boula de Mareuil. — Même 
adresse. 

MAISTRE (C le GONZAGUE DE) et 

C 1 " 56 , née Henriette de Tourville.— 
<Û de Tourville, J>. au û, ra |f â 
l'ont- Audem er (Eure). 

MAIZÏÈRE (de). 

De gueules, à la fasce d'hermine. 

MAIZÏÈRE (Roger de). — Rue de 
l'Arc, à Chalon-sur-Saône (Saône-et- 
Loire). 



MAJAMBOST (& 
ARDANT. 



Voy. 



MAJOU de LA DEBU- 
TRIE et de LA ROUSSE- 
LIÈRE. 

Poitou : D azur 
à la téie de lion 
arrachée d'argent, 
lumpassée de gueu- 
les , accompagnée 
de trois trèfles 
d'or, 2 et 1 . 

Branche 
de La Débltrie 

1 

LA DÉBUTRIE (ERNEST MaJOU DE) et 




Enfants : 

LA DÉBUTRIE (ANTONY MaJOU DE) 
et M""', née de ("ressac. — Même ÛÎ3, 

LA DÉBUTRIE (HUBERT MaJOU DK) 
et M mo , née B LAN PAIN de Saint-Mars. 

— Il), Hue du Jardin des Plantes, a 
Poitiers (Vienne;. 

II 
la DÉBUTRIE (Stanislas Majou de), 
ancien conseiller général, veuf de 
M" u de Tusseau ; dont : l u Jacques, 
mariée à M llu de *Tardy de Rossy; 
2° Bernardette ; 3° Thérèse ; 4° Ca- 
therine ; 5" Marie ; ,J Antoinette. — 
fiîà de la Débutrie , E Mouchainps 
(Vendée). 

III 

LA DÉBUTRIE (GUSTAVE MaJOU DE). 

— & de la Louisière, E3 *?i Pouzau- 
ges, [F La Flocelliére (Vendée). 

IV 

LA DÉBUTRIE (CAMILLE MaJOU DE), 

veuf de M" 1 ' de *Tinguy, dont : 1" Ho- 
ger, marie à Miss Harker ; 2° Guil- 
laume; 3° Charlotte, mariée à Henri 
de *Buor de Villeneuve; 4° Yvonne, 
mariée à Charles Baii.ly. 

Branche de La Rousseliére 
LA ROUSSELIÈRE ( ALPHONSE MaJOU 
de), marié a sa cousine Majou de 
La Débltrie. — é& de La Rousselière, 
E La Châtaigneraie (Vendée). 
Enfants : 
LA ROUSSELIÈRE (Anne Majou de). 
i — Même ÊÊS. 

LA ROUSSELIÈRE (ANTOINE MaJOU 

de) et M mu , née Bei.lot des*Mintéres. 
— é& de Ligaudiére, E Lusignan 
(Vienne;. 

LA ROUSSELIÈRE (Henri MaJOU DE) 

et M 11 "', née de Flrsac. — Fontenay- 
le-Comte (Vendée). 



MALAFOSSE (de). 

Auvergne : D'azur, au chevron d'or, 
accom]>agné en chef de deux massues 
d'argent, et. en pointe, d'une tête de 
lion d'or la/npassée et arrachée de 
gueules. 

La branche du Cou flou v porte : De 
gueules, au chef dentelé d'or. 

MALAFOSSE (Gaston de) et M me , 
née d'*Anglade. — Ùt de la Roque, E 
ÏF= tel Salléles-d'Aude (Aude). 

MALAFOSSE (Louis de). — ?0, rue 
Mage, à Toulouse (Haute-Garonne). 

MALAFOSSE (JOSEPH DR). — ÈÈ du 

Boy, E fj- ti3 Mende (Lozère). 



50 



7. se. 



MALAPERT du PEUX. 

D'azur, semé de fleurs de lis d'argent. 
MALAPERT DU PEUX(M n,,, ),néo DE La 

Maruonnikre, veuve de Gaston-Jean- 
Marie-Gustave Malapekt di; Peux, 
médecin aide -major de première 

classe de réserve au 19 L ' régiment de 
chasseurs, décédé le 7 septembre 1902, 
dont : l u Renée ; 2° Simone ; 3 U Chris- 
liane. — 5, rue Patou, à Lille (Nord). 

MALAPERT DU PEUX (M me ) — Mê- 
me adresse. 

MALAPERT DU PEUX (GEORGES ). — 

Mérite adresse. 



MALARET (de). — Voy. AI- 
GUESVIVES. 



MALARTIC (de MAURES 



Glyknne et Gas- 
cogne : Ecartelé : 
au 1 d'or, au chef 
d'azur, chargé de 
trais étoiles d'ar- 
f/ent ; au.r i et IS, 

de sable, « l'aiyle 
d'argent , becquée 
etmembréedetjueu- 

les ; au I de gueules 
plein. Sur le tout 
d'argent, à la croisa 
mpagnee au. 




pommetée de gueules, ,_,. 

2° et 3* cantons d'une molette d'éperoi 



s : Deux aigles. 
« Non ces, sed Jides 



de sable. 
Sei'i'oH 
Devisk 

branche ainee 

MAURES, C u DE MALARTIC (HENRI- 

Mauie-Raymond-Maxtme de), chef de 
nom ei d'armes; ol'licior démission- 
naire ; marie a Mai ie-'l'lierese Borot 
deUres.se de Prékontaine ; dont deil\ 
enfants : 1° Jehan (qui suit); 2° Edith. 
— 1!*, îue Jeaunin, à Dijon (Cûte- 
d'Or] — ei û de Saucé, :-: f- *£ Ma- 
çon (Saôue-et-Loirej. 

MAURES, V' DE MALARTIC lM.\- 

rie-Jkiian de;, marié le 3(J avril 1900 à 
Marthe Guyerdet. — 33 bis, rue de 
Moscou (VIII e )— et £) des Poeeards, 
:-: Hurigny, f'. tS Màcon (Saéne-et- 
Loire;. 

BRANCHE CADETTE 
MAURES DE MALARTIC (O Ga- 
beiiei. ni:) ; marié à Madeleine de *Fer- 
rand de Mauvezin; dont : 1° Arnaud; 

2" Anne; .'{° Paule. — 5."», rue Va/watt 
iVIPi - £ d'Yville, ;-] ]'>- «S la 
Mouille l Seine-Inférieure) — et 11», 
place Sa m t- Pierre, à Poitiers( Vienne). 



MALASPINA. 

Corse : De gueu- 
les, au lion d'or, 
encadré de deux 
branches d'épine 
de sable. 

Devise: « Pungo- 

no» (Elles piquent). 

MALASPINA 
(Jean-Toussaint), 
député de la Cor- 
se, président du 
né le9 novembre 1853; 
et M me , née Gary de Lostalot de 
Lassai.le ; dont : Amhroiso-Obert, 
né le 13 septembre 1887. —140, «ce- 
nue Malakojf (XVP) — et ù\ de la 
Costa, c?2 \%= èS Belgodère (Corse). 




conseil 



MALAUSSENA (de). — Voy. 
ALZIARY. 



MALBOSC (BASTIDE de'. 

D'azur, à trois e/wcro/is d'argent. 

BASTIDE DE MALBOSC (M me ), née 
de *Houssy de Sai.es. — Ùi de Berrias 
lArdôche). 

BASTIDE DE MALBOSC (JOSEPH) 
et M me , née m; *Tai.ode du Grau.. — 
Manie adresse. 




MALCOTE de KESSEL 

(Vanj. 

Accolés : au 1 
i/'argent, au lion 
i/e sable armé et 
la m fiasse de 
gueules couronné 
d'or ■ au II d'ar- 
gent, a trois tètes 
de bn-ul de gueu- 
les, posées 2 et I . 

Devise : «Fide- 

Deo et Pr in ci pi ». 

Famille patricienne de Louvain, du 
lignage van Kedinghen, investie du fief de 
Kessel au quartier de Couvain par lettres 
patentes tle Philippe, due de Bourgogne, 
du 21 novembre 1450, avec hommage aux 
ducs de Brabant; reconnue dans la noblesse 
de Belgique, par arrêté royal du II février 
1861 et lettres patentes données au châ- 
teau de Laeken par Léopold I",lel9 octo- 
bre 1861. 

MALCOTE DE KESSEL (M Mle CHAR- 
LES-Louts-ThéODORE VAN i,>i<,>î<, écuyer, 
et M 11 ", née Prudence - Stéphanie - 
Wilhelmine - Charlotte du Pont de 
Gaix. — cû de Zwl te (Flandre Orientale, 
Belgique). 

Enfants : 1° tîeorges-GhisIain-Ju- 

lien, né le 10 août 1856, marié à Marie- 



7H7 



Madeleine - Anne - Josepli - Thérèse - 
Hélène-Pauline Notwomb; 2° Albert- 
Jean-Gliislain-Léon, no le h janvier 
LSôS, marié à Marie -Clémentine- 
Alphonsine-Lucie Nothomd (sœur do 
la précédente), toutes doux Mlles d'Al- 
phonse Nothomb, ministre d'Etat et 
sénateur de Belgique. — £& do Zulte 
(Flandre-Orientale) — 13, Marche au 
Lin, àGand (Belgique) — et £5 de IV- 
tarye (Grand Duché de Luxembourg). 




MALEISSYE (TARDIEU 

DE 1 . 

Les Alpks ni: 
Provence (au XI" 
siècle) : L'cartele : 
aux 1 et 4 d'azur, 
à trois pointes ren 
cerse'es </'or (qui est 
de Maleissyej ; aux 
2 et 3 d'azur, au 
checron d'or, ac- 
compagne en chef 
de deux croissants 
et en pointe d'une 
croix patte V — (qui 

est de Tardieu)— le tout d'argent, au chef 

cousu de nueules, c/iarge d'une étoile 

d'or. 
Cimier : I.a Pucelle issante, tenant 

de sa main dextre une cpc'e soutenant 

une couronne et de sa main senestre un 

itendard. 
Devise : « Tard à Dieu, tout à Dieu ». 
Ou : « La Pucelle ». 

MALEISSYE (M is DE), O. #, ot M ise , 
née dk*La Fresnaye. — & de Houville, 
;-j Chartres, ]$= *M Houville (Eure-et- 
Loir) — et ÈÎi du Grais, [33 ^= La 
Fertô-Macé, iâ Briouze (Orne). 

MALEISSYE (C te DE) ot C tCâ3e , née 
Burnett-Stears. — 9, rue Duponi- 
des-Loyes (VIL) — ot &à de Houville, 
H Cliartres, fp si Houville (Eure- 
et-Loir). 

MALEISSYE (O LÉON DE) Cl C tesso , 
née de La Martraye. — îîî du (Irais, 
:-j [.-,- La Ferté-Macé, è3 Briouze 
(Orne)— et Éâ du Mesnil, cj f?= Ma- 
thieu il kil.i, tiS Caen (Calvados). 

MALEISSYE (C tc ArISTARQI.'E DE) 

et (:•<"'■, née de *Vibraye. — 5(>, rue 
de Varenne (VII e ) — et Sa de Fains- 
lez-Monthard, L-: fF ta Montbard 
(Cùte-d'Or). 

MALEISSYE (C te de), #, conseiller gé- 
néral,et C ,esse ,née de*Mailly-Chalon. 
— 72, rue de Lille (Vil') — ot ÊÊJ do 
la Bouvricre, :-: Berd'huis, ];- *â 
Condé-sur-Huisne (0 kil.) (Orne). 

MALEISSYE (C te CHARLES DE), lieu- 

tenaut au 13 e cuirassiers, et C ,e "°, 

née Valoniino de *Mei.ln — 3, square 



de Lu Tour-Maubourfi (VII e ) — à 
Cliartres (Eure-et-Loir) — èêî do Bru- 
mfetz, [-] Jî Gandely (Aisne), tëp 
Crouy-sur-< >urcq (Seine-et-Marne) -' 
ot iû de La Beuvriére, ;-] Berd'huis, 
\> éli Condé-sur-Huisne t(i kil.) 
(Orne). 

MALEISSYE (M n ° de). — 5, rue du 
GénêraL-Foij (VIII e ) — ot & de Cha- 
teaurenard, :-) f; ê3 Chàteaurenard 

(Loiret). 



MALEPRADE {de). 

D'or, à un or/ns 
de xinople, terrassC 
du même, au lion 
passant de sable, 
brochant sur le 
Jùl; au chef d'a- 
zur,, cii aine île 
trois étoiles d'ar- 
gent. 

MALEPRADE 
(B°" de).— tfh de 
Poudepe, E3 \f= Lalitte, ^ Clairae 
(Lot-et-Garonne). 




(de) 



MALESTROIT de BRUC 




D'argent, à la 
rose de 'jueules, 
feuillee et' bouton- 
née d'or. 

Cimier: La sain- 
te Yieri/e tenant 
V Enfant Jésus en- 
toure de rayons ; 
au-dessus une ban- 
derole arec les 
mot a : .< Virgo 
Maria, in te conlidc ». 
Tenants : Deux anijes en tunique. 
Devise : « L'Ion Jtorum, eques equi- 
tum ». 

MALESTROIT DE BRUC (C ,e DE) ot. 

C teSbe , née*HiQUETDE Caraman. — 2.'5, 
rue Moniaif/ric, (VIII e ) — et £j de l.-i 
Noë, s p= Vallet, M Le Pallet (Loire_ 
Inférieure). 

Fils : 
MALESTROIT DE BRUC (V e de) et 
V ttS3c , née DE*VlLLEI>KANCHE-BlGNY — 

âà d'Ainav-le-Vieil, l-j îp ɧ Ainav- 
le-Vieil (Cher). 

MALESTROIT DE BRUC (C*° AR- 
MAND de), marié le 21 juillet 1902, a 
M !,c d'*Etchegoyen.— [5, rue Keppler 
(XVP)— & de la Noë, C3 Vallet 
(Loire-Int'erieuio) — et ÊÎ3 de Baclair. 
L-] Nointot (Seine-Inférieure). 



788 



MALET (de). 




France : r>e gueu- 
les, à trois fer- 
maux (ou boucles) 

d'or. 

Devises : « Ma 
furceileen haull». 

« In arduis for- 
tior » (Malet-Ro- 
quefort). 



BRANCHE AINEE DE LA J0R1E 
MALET ( Edouard -Dieudonné, C te 
de), •#, ancien capitaine d'artillerie; 
no le 21 juillet 1831; marié le 1 er mai 
1860 à Marie-Valentine Demartin du 
Tyrac de * Marcellus (décodée le 1 er 
juillet 1808) — Ê de Glanes, 3 fs=tâ 
Coulaures (Dordogne). 

Enfants : 
malet (Marie-Jean-Robert, C te 

DE), capitaine commandant au 2 e cui- 
rassiers; ne le 27 juillet 1803. — 6, 
avenue Loicendal (VII e ). 

MALET iMadei.eine-Marie-Paui.ine 
de), mariée le 2 juin 18S5 au C te de 
*Tanouarn. — (& de Marécreux, :-:; 
Hu/.aij'jais (Indre). 

Frères et somrs : 

MALET (C te Raoul de), né le 2-1 jan- 
vier 1837; marié le 2!J décembre 1858 
à Marie de*Saint-Etienne ; dont : Ma- 
rie-Antoinette, mariée à Henry de 
*Douhet. — ÊÎ3 de Saint-Etienne, 13 
fs- £§H Riom-ès-Montagne (Cantal). 

MALET (O Maxime de), né le 23 
mars 1811; marié le 11 avril 1866 à 
Elise Lagarde. — Fontanges <Cantal). 

MALET (C te Elie de), né le 30 no- 
veml.ro 1846; marié le 14 mai 1872 à 
Antoine de Faubournet de *Mo.\t- 
ierr.and; dont : Louis, lieutenant au 
20° régiment d'infanterie; Henri, as- 
pirant de marine; Gabrielle, mariée 
a M. Gondinet; Anne-Marie. — 2ô, 
rue du Mont-Thabor (I er ) — et fia 
de Montréal, E) Mussidan (Dordogne). 

malet (de) : Marie-Constance, ma- 
riée au V t0 Gaston-Tristan de*Lher- 
mite; Edvige, mariée à Léonce de 
Tey.ssièue; Cécile, mariée à Charles 

DE TEYSSIÈltE. 

RAMEAU DE LA GARDE 

malet (Jean, M ia de), *, colonel 

d'artillerie; né le 2!) octobre 1818; 

marié le 19 mai 1873 à Madeleine de 

*Rougé (décédée le 11 mai 1880), dont: 

6 Marie, née en 187-1, mariée au C te 



Charles Bonnin de La Bonninière de 
*Beaumont [12, boulevard de* Inca- 
lides (VU*) — et £a de Cbatigny, a 
Fondcttcs (Indre-et-Loire)]; 2° Anne, 
née en 1875; 3 g ,l' Jeanne et François 
(jumeaux), nés en 1889. — 131, rue 
de Grenelle (VII e ) — Brest (Finistère) 

— et ^ de Puvcharnaud, E! Bus- 
sières-Badil, f?- Piégut-Pluviers, gi 
Janeilhac i Dordogne). 

RAMEAU DE ROgUEFORT 
MALET-ROQUEFORT (Oscar, M" 
DE), né en 1821; marie en 1855 à Ma- 
rie-Laure de Mares; dont un fils 
(qui suiti. — Gironde (Gironde). 

MALET-ROQUEFORT I Raoul, C** 
de), ne en 18t')() ; marie à M" e Tabu- 
TEAU,dont Marguerite. — £3 de Ko- 
chet'ort, s Montinoreau (Charente). 

MALET-ROQUEFORT (C te GEORGES 

de) et C tCiS0 , née Louise Caminadi: de 
*Chatenet; dont : 1° Louis ; 2° Jehan. 

— Ê de la Galleliere, s Saint-Emi- 
lion (Gironde). 

MALET-ROQUEFORT (V te EUGÈNE 
DE) et V ,esse , née Elisa de Larmandil; 
dont un hls (qui suit) et une lille : 
Joséphine, mariée au C tc Raoul de 
Barde. — Périgueux ( Dordogne i. 

MALET-ROQUEFORT (B on HENRI 
de) et B ,J " : '°, née Perrau; dont : Jean. 

— Pensionnat de Saint-Elnie, à Ar- 
cachon (Gironde). 

MALET-ROQUEFORT ( Y ls CAMILLE 
dp.) et V tcâs «, née Marie de Cai.i.iére ; 
dont deux lils (qui suivent). — Li- 
boui'ne (Gironde). 

MALET-ROQUEFORT (V te GUIL- 
LAUME dei et V 1 ** 36 , née de Vimont; 
dont : Hugues. 

MALET-ROQUEFORT ( B ou Louis DE) 
et B onne , née Mai. en. 
Il 
BRANCHE 
DE MALET DE COUPIGNY 

D'azur, à un 
écusson d'or en 
abîme (Coupignyï ; 
au chef cousu île 
gueules, chargé de 
trois fer maux 
d'or (Malet . 

MALET DE 
COUPIGNY ( C ta 
Robert de) et 

Qtcssc j m , DK 

eà de Louverval, s 
fp fâi Hewnies (Pas-de-Calais*. 

MALET DE COUPIGNY t V 1 ' Jean DE) 
et V tessc , née Jourdain de*Muizon. — 
102, rue Joujî'roy (XVII e ) — et ÊÊ3 de 




F89 



Pond ron, E3 ]$=■ Morienval, t^j Mo- 
rienval et Crépy-en-Valois (Oise). 

RAMEAU DE NOYELI.ES 

MALET DE COUPICNY (M 11 Al.BERT 

de) et M" c , net; van Pradeli.es de 
Palmaert; dont : I e Gabrielle ; 2° Su- 
zanne, mariée au C u Pierre de*Vau- 
celi.es de Ra vigny ; 3° Laure, mariée 
au C te Guy de *Fromont de Bouail- 
les; 4° Georges, 5° Marie-Françoise, 
mariée à Ernest Taffin de*Given.chy 
[êêî de Verchocq, la Huqueliers (Pas- 
de-Calais ij. — Boulognu-sur-Mer ( Pas- 
de-Calais ). 

MALET DE COUPIGNY i(> FOR- 
TUNÉ de), frère du précédent, etC u '"°, 
née Launoy. — t& de Courset, e \f= 
tS Desvies (Pas-de-Calais) — et «Ê3 
de Verchocq, C3 fy= Huqueliers tS 
Vercliocq (Pas-de-Calais). 

111 
BRANCHE CADETTE DE GRAVILLE 

MALET, C" DE GRAVILLE (HENRI), 

ancien officier d'infanterie ; marie a 
Marie-Thérèse de Bodard ue *La Ja- 
co pi ère ; dont : 1° Marie-Thérèse; 2 U 
Elisabeth. — & de l'Epinay, ca Cossé- 
le- Vivien (Mayenne). 

MALET, V u DE GRAVILLE (Robert), 
ancien ot'licier de cavalerie; marie le 
26 mai 1885 a Thérèse Le Mercier 
Moussaux; dont : 1° Joseph; 2° Paul. 
— Éi de la Chaise, m Saint-IIilaire du 
Harcouét (Manche). 

MALET DE GRAVILLE (C te5se ), née 

Prudhomme. — Gisoi't (Eure). 




MALEVILLE (de). 

D'azur, à trois 
molettes d'or. 

MALEV IL L E 

(M :s de).— 2~l,aoe- 
n u e d ' A n t i n 

( yiif). — & Ao 

I-Y'iiéloii, CED |!>= t^3 
Calviac — et È3 
de Caudon, ia p= 
Domine, ëi Sarlat (Dordogne). 

maleville (C te de), officier de ca- 
valerie, et C tesse , née*BERTHiER. — 
33, avenue Henri-Martin (XVI e ) — 
et même tùi. 

MALEVILLE (C te JACQUES DE). — 

27, avenue d'Antin (VIII ) — et 
ê£î de Sivrac, s Razae-sur-I'Isle (Dor- 
dogne). 

MALEVILLE (C te Henri de), secré- 
taire général du gouvernement delà 
Principauté de Monaco. — Même 
adresse. 



MALEZIEUX du HAMEL 
(de). 

l'icAUnii: : D'à-. 

sur, ii l'aigle d'or, 
aux ailes î : plot/eeg, 
fixant un soleil 

lecanl au canton 
de.ctre. 

TlMIiRE : Cou- 
ronne de Comte . 

Devise : « Rien 

de bas ne m'en- 

Jlamme ». 

MALEZIEUX DU HAMEL (Francis 

de, *). — 1-4, avenue Niel (XVII e ) — 

et & de la Blanchardais, e f>- Mor- 

delles, £§ Rennes (llle-et-Vilaine). 

MALEZIEUX DU HAMEL (H EN RI DE) 
et M"' L ', née Alhane de*Marbais; dont: 
1° Alhan, ne le 23 mars 18'J7 ; 2° Cuy, 
ne le 11 novembre 1899; 3° Yvonne, 
née le -1 octobre 1901. — même Êb. 




MALGLAIYE {de). 

D'azur, au ehecron d'or, accompagné 
en chef de deux molettes d'argent, et. 
en pointe, d'un ylaîee du même. 

MALGLAIVE (DE), 0. #. — & de 
Neuviller, 3 fj- éâ Bayon (Meurthe- 
et-Moselle). 



MALHERBE {de). 



deux jumelles de gueules, 
de deux lions affrontés du 



D'or, 
surrnontt 

même. 

Premier auteur en France: Malerf, dit 
Malherbe, à qui Guillaume de Norman- 
die confia la garde d'un de ses châteaux. 
Ses trois fils formèrent trois branches 
dont les armes sont différentes. 

PREMIÈRE BRANCHE (DE SAINT-AIGNAN) 

(Etablie dans le Calvados). 
D'argent, semé d'hermines, à six 
roses de gueules posées 3, 2 et 1 

MALHERBE [C ic * ie DE), née DE Ll- 
GNEROLLES. — OrbcC (Calvados). 

DEUXIÈME BRANCHE (DE MÉAUFFLE) 

N R M A N DIE : 
D'or, à deux ju- 
melles de gueules 
posées en face, 
l'une au-dessous de 
l'autr-e, et deux 
lions aussi de 
gueules affrontés 
et pusés en chef. 

MALHERBE 
I.oLisd\UT. Chris- 
tian C u ni:), >î<, 
né le 17 février l^ôo, etC'"", née 
d'*Ksimnay Saint-Luc ; dont :l"llenry; 
2° René; 3° François; -1° Jeanne, 
mariée au IF" Jean d'*Adoville (t& 



WM: 












■.::■,■■; :: .:-. '- . ■,- '■ 


siii 


,w 







— 790 



du Gasscau, Mayenne): 5° Jacque- 
line. — th de Foulletorte, Kl ]r- fiëi 
livron (Mayenne). 

MALHERBE (V tc Ai.ain-Paui.-Mau- 
RICE-Guyde), îftf, capitaine au 2 e hus- 
sards à Sentis; né le 8 lévrier ltt.7.) ; 
marié le 7 janvier 1895 à Mane- 
''laire-Yvonne de Laya de*Lostange; 
dont: PRavmond, né le 20aoûtl890; 
2' Jean, n'ù le 18 lévrier 1898; 3 J 
Armand. — ÊÊ3 de Poillô, El p= Mar- 
çon, ê3 Marçon-Vnuvray (Sarthe). 

MALHERBE (C ,e8SC Raymond de), née 
pe -La Chaise. — Beauvais (Oise). 

TROISIÈME BRANCHE (DE MEUVAINE) 

De. gueules, à six coquilles d'or, 3, ~ 
et 1 ; rat chef d'or, chargé d'un lion 
jias&ant de (jucules. 

MALHERBE DE MEUVAINE (C ,e DE). 



LïALINGUEHEN {de). 

1- 1 \mamik (depuis 1200, en Picardie près 
Béarnais) : D'argent, ttu fer de moulin 
de sable. 

Timbre : Couronne de Baron. 

Supports : Lions léoparde's. 

Devise : « Vaie* ce que voudrais 
tic oir J'ai et quand mourras ». 

MALINGUEHEN (Al.l-RF.D DE). — 

ûà de Juin aux, [-} ]:■- é§ Tournon- 
Saini-Martin i Indre). 

MALÎNGUEHEN (M" ,e PlERRE de), 

née Bcislinaud. — Même adresse. 

MALINGUEHEN (SUZANNE DE), lille 
de la précédente; née le 1 er juin 
1ST2; mariée le U mars 1899 au B 01 ' 
Louis d'Encausse de Ganties, trôso- 
) ier payeur de l'Inde, dont Cliris- 
liîine, née à Pondichéry, le 25 avril 
r.) io. — il, rue Léonie" (IX e ) — et à 
P.. ndi -liéry. 



MALIVOIRE de BUTET. 

1).' (idéales , à 
trois ïuscei d'ar- 
gent, e/iargéeseha- 
cu/te d'une étoile 
tTunir. 

MALIVOIRE DE 
BUTET (VlCTOR- 
Loiis-Amkdée),* 
C.Kp, ►£< (( ►range- 
Nassau, Nicliam), 
O. )%*, (Uose du 
Brésil), etc., mi - 
nislre plénipotentiaire en retraite, 
marie à M"' Marie Senkz. — 2 ( J, rue 




MALLET. 

I)'a:ur,à la fasce 
;.-.: : '■" ' -■ } d'or or,- unjxujnce, 

K^y VC/ quinte leuilles et, en 




du même. 




Cimier: Un checal 
issant. 

Supports : Le- 
vrettes. 



de liuurijoijnt' (.VII e ). 



MALLET DE CHALMASSY (B°" Al- 
phonse), *R», régent de la Banque de 
France, chef actuel de la famille. — 
35, rue d'Anjou (VIII e ). 

mallet (Albert) et M ,ue , née Pou- 
part de*Neuflize. — Même adresse. 

mallet (Ernest) — 103, rue La 
Boëtie (VHP). 

mallet ( Raoul) et M mc ,née Luuyt. 
— 101, avenue des Champs-Elysées 

(vnp). 

MALLET (Georges) et M'" e , née 
Hartung. — 3, boulevard de la Tour- 
Maubounj (VIP). 

mallet (M me Edouard) — 30, ave- 
nue de Messine (VHP) — et à Lou- 
veciounes (Seine-et-Oise). 

mallet (Henri) et M rae , née *An - 
dric. — 49, rue de Lisbonne (VHP). 

mallet (Guillaume) et M n,e , née 
*Grunelius. — Même adresse. 

MALLET (Théodore) et M" ,e , née 
Iaugkl. — 13, square de Messine 

(VHP') 

mallet (Etienne) et M"' e , née 
Bouioux. — 51, rue de la Faisan- 
derie (XVP). 

MALLET (Frédéric) — 16, rue du 
Ciênerul Foy (VHP). 

MALLET (Maurice) et M mo — 118, 
boulevard Ilaussmann (VHP). 



MALLEYAUD (de). 




D'argent, à trois 
vires d'azur, avec 
bâton du même, 
posé en pal. 

MALLEV AUD 
(M me DE), née de 
*Gassart. — Êsâ 
d'Esson, s fi= 
Tliury-Harcourt, 
tS Croisilles-Har- 
court (Calvados). 



MALLEVOUE {de 



Normandie : 
D'azur, à trois 
remettes d'urgent 
posées 2 et 1. 

MALLEVOUE 
(François - Ed - 

MONO lil'.iCt M'" c , 

née Josépliine- 
Louise-Victori- 
ne Jacobk de 
Farkmont, décèdes : dont : l ù Albert, 
marie à Hélène de *Perthuisde Laii- 
leval-i.t; dont : Eudes ; 2? Fernand, 
marié à Clémence Le Borne ; dont : 
a) llohcrt; b) Marie-Blanche, mariée 
■i Henri Jousski.in Chagrin de *Saint- 
Hilaire. — 22, rue de Verncuil (VII B ) 
— et Les Moutiers-Hubert (Calvados). 

MALLEVOUE (CAMILLE de), marié à 
Juliette Saugeron. — Mortagne 

(Orne). 




MALMAZET 
AMDÉOL [de). 



de SAINT- 









Vivarais : D'a- 








zur, au chevron 
d'or, abaissé sous 
une fasce du 
même, accompa- 
gnée en ehej de 


rj 


Supports : De 
Devise : « Pro 

CO r. 


mal ordonnes 
d'argent. 

Timbre : Cou- 
ronne de Marquis 
licornes. 
>, Putria et Re<je 



MALMAZET DE SAINT - ANDEOL 

(C tc Charles-Nicolas- Anatole de), 

ne le 13 juin 1837 au 6à de Myéli- 
nes (Nièvre) ; iils du C te Charles- 
Victor (né le 29 juillet 1804, dé- 
cédé en 18511; marié, en 1872, a 
Emilie Druard ; dont : 1° Laure-Hen- 
riette-Amélie, née le 10 octobre 1873 
(décédée le 8 lévrier 1882); 2° Robert- 
Charles-Henri, né le (i avril 1875 ; 3° 
Jelmnne-Emilie-Zoé, née le 25 juin 
1S77 ; 4° Pierre-Hilaire-Lucien, né le 
25 avril 1879 ; 5° Lucie-Marie-José- 
pliino, née le 10 mai 1881 ; 6°Jacques- 
Hilairc-Ernest, né le 15 mai 1882; 
7° Marthe-Henrietie-Amélie, née le 
28 lévrier 1881 (décédée le 2-1 juin 
1835). — êê3 de M venues (Nièvre). 



MALOUET. 

D'azur, à la fasce d 'argent, chargée 
de trois oiseaux de sable. 



m — , 



**^ 3M 



malouet (B on Pierre), *;»■ — ~^> 
rue Saint-Dominique iVlI c ). 

MALUQUER (de). 

BÉARN : D'a- 
zur, à la colonne 
d'or , sur une 
terrasse d'ar - 
gent, accompa- 
gnée à dextre 
d'un ma rie a a 
aussi d'argent, 
posé en barre , 
au-dessus d'un 
boulet de sable, 
et à sénestre 
d'une croie pattée d'argent; àlacham- 
pagne c/e pourpre. chargée d'une rlcièrc 
où d'une fasce ondée d'argent. 

BRANCHE AINEE 
MALUQUER (FÉLICIE-SoPHIE-CarO- 

i.ine HE», mariée à Melchior-Alphonse 
DE *L)LTAU, autorise, par décret du 
Président de la République, en date 
du 18 auùi 1881, a ajouter à son nom 
patronvmiquu celui de de Maluquer. 
— £ de Bernet, Monlaur-Bernet, El 
\y- Chélan, ta Mirande (Gers). 
Enfants : 

DUFAU DE MALUQUER (JEAN-JOSEPH- 

Albert de). — Saint-Faust (Basses- 
Pyrénées). 

DUFAU DE MALUQUER (IlENRl-.4r- 
»mnJ-ALPHOXSE DE), président du 
tribunal de P re instance. — Florac 
(Lozère). 

DUFAU DE MALUQUER (PlERRE- 

Lomîs-Henri de), sous-lieutenant au 

88° d'infanterie. — Aucli (Gers). 

BRANCHE CADETTE 

MALUQUER {Marie- Angélique- 
Athai u: de), veuve de Josepli Polrta- 
let , avocat, notaire à Monein — 
Pau (Basses-Pyrénées). 
Sœurs : 

MALUQUER (MaRIE- CaroZÎ rte-Al'llA- 
lie de), mariée a Theodule LaCac- 
Saint-Guily. — Salies- de -Béarn 
(Basses-Pyrénées). 

maluquer (Marie - Eulalie de), 
mariée a Antoine Broqua, receveur 
do l'enregistrement. — Sainte-Foy- 
la-Grande"(Gironde). 



MALUS {de). 

Béarn : Ecartelë : aux 1 et -1 d'or, 
au pommier de sinopla ; aux 2 ei '6 
d'a:ur, à la croix d'or. 

MALUS (fi»»™ m», née de Fontgal- 
lanu i.Armieu. — & de Fot'itgilHand, 
Si Vinav, p- ta l'Albenc (Isère). 



792 — 




' m 



MALYBZZI. 

Italie : D'a- 
sur, à la bande 
d'or, accompa- 
gnée en chef d'un 
lambel de gueu- 
les à quatre pen- 
dants intercales 
de trois Jïeurs 
de lis d'or ; à 
un écusson de 
queules, posé en 
abîme, chargé 
d'une ainle essorante d'argent regar- 
dant à droite. 

* malvezzi (C te Alexandre -Fran- 
çois-Marie - Anne - Gaétan) , natura- 
lise Français par décret du 13 novem- 
bre 1807 ; veuf d'Augusta-Frédérique- 
Marie-Johanna-Oharlotte de Struve ; 
dont: 1° Antoinette-Math ilde-Alexan- 
drine-Pia , mariée à Sir William 
Howard Russell ; 2° Joséphine-Eu- 
génie- Anne - Alexandrine - Blanche, 
mariée au B on Georges de Saint - 
Buisson de La Chesnaye. — 31), rue 
Iioissière (XVI e ). 



MALZINE >RECQ de'. 

Hainaut : D'argent, à trois pals de 
gueules; au chef d'azur, chargé de trois 
étoiles d'or. 

RECQ DE MALZINE. — Ê de Coû- 
tant, ej {!f ta Avesnes (Nord) — et 
îûî de Hogeries, 53 Maubeuge, p= ta 
Feignies (Nord). 



MANAS (de). 

Lomagne : D'azur, à la croix d'argent; 
à la bordure du même, chargée de 
treice tourteaux île sable, 2 en chef, 8 
en flancs et 3 en pointe. 

TiMiiitE : Couronne de Marquis. 

Devise : a Memini et permîmes ». 

I 

manas (Jules, M is de). — â de 
Pcrquinnes, h ]}~ ë~à Lieupeniale 
(Tarn-et-Garonne). 
II 

manas i L'Abbé de). — 35, rue de 
Notre-Dame-de-Loretle (IX e ). 

MANAS (M n,c dei, née Marie Lacour, 
veuve d'Albert de Manas ^décédé en 
1898); dont: deux enfants (qui suivent). 
— M, rue Dorée, à Avignon (Yau- 
cluse). 

manas (Jules de). — Même 
adresse. 

manas i Jeanne de). — Même 
adresse. 



MANDAT-GRANCEY (cl 




Limousin e t 

BoUKGOr.NE : I >' a- 

sur, au lion d'or ; 
au chef d'argent, 
charge d'une bure 
de sanglier de sa- 
ble, défendue d'ar- 
gent, accostée de 
deux roses de 
gueules. 



MANDAT-GRANCEY (Le C el B on DE), 

et B ouae , née Elisabeth de *Gontaut- 
Biron. — 1, rue Las-Cases i\'ll u i — 
et & de la Chapelle, s ]?= Juzennc- 
eourt, t-.-a Chaumont (Haute-Marne). 

MANDAT-GRANCEY ( B u » GUILLAUME 

dei et B onno , née Sarolta Erdôdy. — 
5, rue Boeeador(Vlll e ) — et même £. 

MANDAT-GRANCEY (H 011 Amonin 
de). — 4, rue Las Cases (VII e ) — et 
i/ic nie Êà. 

MANDAT-GRANCEY (B on EDMOND 

de) et B OUBC , née Jeanne d'Avesgo de 
*Coulonges. — t), rue Greuze i\YI e i 
— et Sc3 de Coulouges, sf^eS Mesle- 
sur-Sarthe (Orne). 




MANDRES 'ROZAT de'. 

Lorraine: D'a- 
zur, à la croix 
d'or, cantonnée 
de quinze billet- 
tes du même, po- 
sées en sautoir 
aux 1", )i< et -1" 
quartiers , cinq 
du ns eh a q u e 
quartier, et de 
trois étoiles d'ar- 
gent, 2 et 1, dans 
le 3" quartier. A 
la bordure de gueules, du tiers de Vécu, 
chargée du signe des chevaliers légion- 
naires, au 2° point en chef. 

Timbre : Casque de checalier orné de 
ses lambrequins. . . 

Devise : a Je crois, j aime, j espère». 

ROZAT, CH er DE MANDRES (AnDRÉ- 
Jules-Octave), général de brigade, 0. 
#, C >x< (Sainte-Anne de Russie), ►£ 
(Espagne), >J<, ►£«, né le 7 juin 18 10 
(décède à Lille le 4 avril 1899); marie 
àValentine Brouzet, dont: 1° France, 
née le 3 avril 1872, mariée le2G avril 
1N98 au V te d'*Apchier le Maugin, ca- 
pitaine au 1'-' dragons, dont une lille, 
Irène, [villa dos Charmilles, 21, route 
de Lyon, à Chambéry); 2" Napoléon, 
né le 21 août 1877, sous-lieu tenant au 
<1 B dragons, a Chambéry, chef actucj 
de nom et d'armes; 3° Jean, né le 25 
lévrier 1881; 4°. Victor-Napoléon, né 



— 793 

le 18 février 1888.— 7 Ws, rue Dupont | 
des Loges (VII e ). 

FRÈRE : 
ROZAT DE MANDRES (CHARLES), 

capitaine do cavalerie, breveté cl Etat 
major, marié à M lk Jeanine *LKi'ic, 

dont • 1" Claude; 2° Ludovic. 7, 

rue d'Engliien, à Lyon (Rhône). 



MANNEVILLE (de). 



MANDROT {de). 

Vai'd (Suisse) : D'azur, frettè d'or. 
-MANDROT (Bernard de). — 42, 
avenue du Troeadéro (XVI e ). 



MANGIN D'OUINCE {de). 

D'azur, à deux croissants chargent, 
rangés en /«.sec. 

MANGIN D'OUINCE.— «fia desBordcs, 
l^ h- gg le Blanc (Indre). 



MANGOU (CHENU de 

THUET ET DE*. 

D'or, au eheoron d'azur, accompagné 
de trois hures de sanglier de sable, 
deux en chef et une en pointe, le che- 
cron chargé sur lu cime d'un croissant 
d'argent. 

CHENU DE MANGOU (CHARLES), 

capitaine au 6 e chasseurs ; marie en 
premières noces à M 11 * Champion- 
Leteluer d'Orvilliers ; en secondes 
noces à M n, ° Champanhet de *Sarjas, 
née GoùïN d'Ambrières, — Rouen 
(Seine-Iiiférieure). 

CHENU DE MANGOU (Paul). — & 
du Plaix, Œ] Levet (Cher). 

CHENU DE MANGOU ( EMILE) et 
M me , née Le Gouz de *Saint-Seine. — 
£ du Mangou, a Levet (Cher). 



MANGOUX(de). 
BIN. 



Voy.COR- 



MANIQUET du FAYET 
de PELAFORT (de). 

Dauphinû El' Forez : D'azur, à trois 
demi-cols d'argent, t et 1. 
Supports : Deux aigles. 

MANIQUET (V tesse DE). — & de la 
Citadelle, L-J f?= â VillelVanche 
(Kliùne). 




No KM anime ET 

Boulonnais iKear- 
télé: aux 1 et 1 de 
sable, semé de croi- 
seltes tré/lées d'ar- 
gent, un lion de 
même, lampasséde 
gueules, brochant 
sur le tout, qui est 
de Manncvillo de 
Belledalle; aux 2 

et 'à de sable, à 

nie éployée d'argent, becquée et 
membr'ée de gueules, qui est de Manne- 
ville de Charlcmesnil. 

Timure : Couronne de Marquis. 

Supports : Deux lions. 

MANNEVILLE (HENRI-GUSTAVE-BE- 
no'it, C t0 de), &, deuxième secrétaire 
de l'ambassade de France à Londres; 
chef de nom et d'armes; né le 27 lé- 
vrier 1865; marié le 23 avril 1901 à 
Anne-Marie-Blanche -Gabrielle *Mi- 
chei: de Boislisi.e. — 17-1, boulevard 
Saint- Germain (Vl u ) — et & de la 
Corbillière, Kl, jk Ingré, ^ Orléans 
(Loiret). 

FRÈRES ET SŒURS : 
MANNEVILLE (AnDRÉ-ChaRLES-Be- 

noît, V tc de), né le 2\ mars 18(17. 
— 3, rue Notre-Dame-des-C/iamps 

(VI e ) — et même &. 

MANNEVILLE ( PrOSPER-MaRIE-Be- 

no'it de), né le 17 septembre 1873.— 
fg» de la Motte -Barace, a Durtal 
(Maine-et-Loire). 

MANNEVILLE (MaRIE-ThÉRÈSE DE), 

née le 9 avril 1878 ; mariée le 15 jan- 
vier 1901 à Amador-Marie-Fulgence 
de *Busnel, lieutenant au 13 e régi- 
ment de hussards. — Hue Broussais, 
à Dinan (Côtes-du-Nord). 

MÈRE : 

MANNEVILLE (C' e " a de), née Marie 
*Benoist, lille du comte Prosper Be- 
NOIST (decede sans postérité mâle); 
veuve de Charles-André, C tu de Man- 
neville (décède le 10 janvier 1902). 
_ & de la Motte-Barace. K Durtal, 
~J£ Baracé, ta Etriché-Chàteauneut 
(Maine-et- Loire). 

tantes : 

MANNEVILLE (CéLINE-MaRIE Bois- 

seau-*Werlé, C tcs,c D re de), veuve du 
C'° Isidore-Olivier (décédé le G mai 
1S-12 à l'âge de 45 ans). — 51, rue de 
liourgoqneiyW ) —et & de la Villo- 
ncuvè-lé-Koy, Kl, 03 Mèru (Oise). 
MANNEVILLE (ThKUÙSK n'*Y.\UVILl.E, 

Vu** y™ Henri dei, veuve du V lu 
Henri-Etienne (decede le 8 lévrier 
1885); dont: 1° Eernand-Eugène, Y lc 



91 



de Mannkviu.k, 1)6 le 1 er août 1872 ; 
2° Anne-Marie-Pauline, née le 13 fé- 
vrier 187-1, en religion sœur Agnes 
de la Société de Saint- Vincent-de- 
Paul; 3° Jean-Marie-Amable, ne le 
18 août ISSU. — 1, nie llocca, Mar- 
seille (Bpuches-du-Hliône). 



MANOEL [de). 
D'or, à trois mains uppuumées tU 
gueules, posées 2 et 1. 

manoel (Ch. de). — (Si de l'Hon 
D3 Saumanc, \%- Saint- André, &= 
Anduze (< rard). 




MANOÎR de JUAYE (LE 
CHANOINE du). 

Normandie: D'ar- 
r/ent, au checron 
'accompagné de 
trois merlettes, le 
lotit de su/dp (d'a- 
près certih'cal d'ar- 
moiries du 30 août 
1097). 

SUPPORTS : Deux 
grillons. 

LE CHANOINE, 
O DU MANOIR 

de JUAYE (Gabriel-Gérard), #, Iieu- 
ténant-colonel du S" chasseurs à 
Auxonne, et C tc-ssc , née Marie Kou- 
howsky; dont : 1° Stanislas; 2° Isaure 
— 31, rue Galilée (XVI e ) (p.-à-t.) — 
et êÎ3 de Juaycaf;^ Juayé-Mondaye, 
t-S Bayeux (G kil.) (Calvados). 

FRÈRES : 

LE CHANOINE DU MANOIR DE 
JUAYE (V te Thibaut), marié à Yalen- 
tine d'Arthenay ; dont : 1° Richard ; 
2° Cari. — êê3 de Berniôres-Boeage, 
[-] ]'•- Juave-Mondave, i^5 Baveux 
(10 kil.) (Calvados). 

LE CHANOINE DU MANOIR DE 
JUAYE (V te Paul), capitaine de ré- 
serve de cavalerie; marié à Adrienne- 
Juliette DelaCOUR ; dont : l u Guil- 
laume; 2" Etiennette ; 3°Magdeleine; 
-1° Hubert. — 1(1, rue Montalicet 
(VIII e ) (p.-à-t.). — êfo de Fresné, oa 
Rves (3 kil.), Jf= Asnelles é3 Baveux 
(11 kil.) (Calvados) — et villa d'Arcy, 
La Ciotat (Bouches- du-Rhûne). 

LE CHANOINE DU MANOIR DE 
JUAYE (V ,e Robert), lieutenant au 
5 U chasseurs ; marie a Maiïe-Noémie 
de *Liénard. — Ncufchàtcau (Vosges). 



MANS iFAYOLLE de», 

Via.AV : Parti : 
au 1 d'argent, au 
checron de gueu- 
les, accompagné de 
trois iér es de Mau- 
res de sable, posées 
2 en chef et 1 en 

pi nid,: ; ait 2 de 

gueules, d la fleur 
'de lis d'arge'nt.ac- 
compagnéede trois 
croissants du mê- 
me, deu.e et un; au chtf d'or, char- 
gé de trois craie de sable. 

Voir nos précédentes éditions. 




MANS de CHALAIS {du) 



PS 



iiHiM 




D'or, à la fus- 
ée de gueules, 
chargée de trois 
étoiles d'argent, 
accompagnée en 
pointe d'une mer- 
lette de solde. 

Devisé :« Fulse- 
runtj'ulgcbunt». 



MANS DE 
CHALAIS (M 1 * 

du) et M' =e , née Leveii.. — 171, rue 
Mo/net (XV e ). — et £ de la Girar- 
iliére, s Saint-Jean-sur-Mayenne, [s 

t ^j Louverné (Mayenne). 

MANS DE CHALAIS (C te HENRI DU,' 

fils des précédents. — Mêmes adres- 
ses. 

MANS DE CHALAIS (C tcssc CAMILLE 
DU). — JÊâ de la l'iharais, :-; Montait- 
din (Mayenne). 

MANS DE CHALAIS (JoSEPH-MaRIE- 
Pierre-Hené du), cousin du marquis, 
maire de Simple (Mayenne^, ne le 
2 février 1850; marié a Marguerite de 
*Messey; dont : 1° Lllen, née en ISSU; 
2° Anne, née en 1SS7: 3° Robert, ne 
en ISS!) ; 4° Léon, ne en 1891 ; 5° Ma- 
l'ie-Joséph.e, née en 1S!)^. — fiîâ de 
Bourg-1'E véipie, ES Cossé-le- Vivien, \;~ 
t Ji laChapelle-Craonnaise (Mayenne) 
— et à Lewes (Sussex-Angleterre). 



MANUEL (de). 



Kcartelé : aux 1 et 1 de sable, à une 
tour d'urgent ; aux 2 et 'S d'or, à un 
lion de sable et une bande d'argent, 
brochant sur le lion et chargée de trois 
coquilles de sable. 

manuel |C lu de). — tsè de Con- 
llans, :-J f/>- tïft Albertville (Savoie). 



7!).) 



MANV1LLE-BIANCHI (de). 

Etats nu Saint Kièue [Bimchl), Nor- 
man* mu, Languedoc, Pkovknci: [Mancille). 

Armoiries complètes : Paru: au I 
d'arocnt,à la croie de r,ueules ; auchef 
d'aiur. charge dû trois fleurs de lys 
d'or, intercalées entre l x 1 pendants 
d'un lambel de tjueules, qui est de Bo- 



Au II, coupé: au 1 '/'or, << In croix-, di- 
ii/ni, : \ ancrée de fable (qui est Manville 
ii Normandie) ; au 2 de. gueules, à Vétoile 
lii rais d'argent (qui "est do Baulx.) 
Sur le tout: Armoiries simples: Par- 
ti: au I d'aroent, 
à a bandit d'a- 
:ur , ac 'C une 
J'asce d'argent 
brochant sur le 




tout 



:st 



Bianchi de Bolo- 

eue) et au chef 
dur, chargé d'un 
t/rand tourteau 
'orale d'azur à 3 
fleur* de lys d'or 
accosté de 2 tourteau,e plus petits de 
guculea [qui est de Médicis, concession 
de nom et d'armes du l'ape Clément VII). 
Au 11 de sable, au lion d'or, suas une 
cille. forUJiée d'argent[i[\x\ estdoManville, 
en Provence). 

Bianchi a pour adage : « Forteliùia et 
TurrcsdcBlancis «pour cri :« bologna» 
et pour devises : « Candet Intérim » ou 
« Robur prudentia ftrniut ». 

Mîinvillu a pour cri : « Marille » et les 
devises : « Je maintiendrai » ou « Crescit 
certando ». 

Notice. — Confirm. d'extract. et d'armes 
ccdliit. nouvelle avec, pour le chefdemai- 



■dita 



sou. Litre de prim 
(r;ni-' de l'ancien p.'ilnlin du Saint-Empire), 
par bref du o septembre 1900, de s. S. 
Léon XIII, et pour le cadet, litre de mar- 
quis héréd. par primug. (bref en même 
date). 

L'ancienne et illustre maison des Bian- 
chi de Bologne remonte par filiation inin- 
terrompue à Martiuu Bianchi [diS], gou- 
vi'i mur d'Orvieto. Alliée aux plus consi- 
dérables maisons d'Italie, elle a produit 
notamment deux chevaliers croisés : Ven- 
turino, Corradino (1~2!1); ('osa, célèbre 
condottiere (1300); Giordino ambassadeur 
prés du roi de Sicile (13-15) ; Astor, comte 
et palatin du Saini-Lmpire élu par l'Em- 
pereur Louis V de Bavière; les cardinaux 
Gherardo (1227) et Airangelo (L510); Pie- 
tro. comte souverain de Piane, sénateur 
romain, ambassadeur près Charles VI, roi 
de France (.1100); nombreux jjonfalonniers 
de la République, comtes palatins de La- 
Iran hérédil.; chev. de la Milice Dorée et 
divers Ordres, etc. i Vid. Gamurrini, Uolfi, 
'l'cltoni. etc.) 

A la maison de Manville, ancienne che- 
valerie normande (armoiries, salle des 
croisades à Versailles) se l'attachent Jehan 
de Manville, chevali.-r, puis Cirait de Man- 
ville iliiso) , Fond. Clair. Bib. Nat., sceaux 
cl archives de fimille)et les sei- de Man- 
ville, marquis de Manville-Levignac en 



Languedoc, dont Jean de Manville, capi- 
toul de Toulouse illSiMI'JI) (uobil. a. 
Brémond.) 

Guiilcm et Claude passent par alliance 
ave<; les des Aimais et de Briou, de Lan- 
guedoc eu Provence (vers lîf'0). ( lande t« 
.s'y illustre comme ctiiiil. iïwi. des galère» 
et vaisseaux du Roi; l'ait chevalier de la 
main de François I",uue nouvelle seigneu- 
rie, détachée du domaine royal des Baux, 
fut érijrée en fief haut justicier on sa faveur 
et en sou nom en Prov'i nce I liilG) [Chron. 
Pn.v. Nostrad. et Palliot, qui écrit Ma- 
vaille, coquille pour Manville-. Cette mai- 
son donna encore des gouverneurs de châ- 
teaux royaux, des capit. d'armes, etc. 

M ANVILLE-BI ANCHI-M ÉDICIS 

(Louis, P co de), (L O. ^, G. < >. >J<, des 
C te3 Bianchi de Bologne, C tes et Pala- 
tins du Saint-Empire (13-15), ('"' .s o u - 
Yerains de Piune (1400), sénateurs 
romains, C" palatins de Lutran lié- 
rédit. (1533), etc. et, par transmission 
par alliance du nom éteint (décret 
impérial ^ Empire) des M ij de Mati- 
ville-Laveignac(xv c ) t Languedoc), B ons 
de Manville de Baulx txvi") (Pro- 
vence); seigneurs haut, justiciers rie 
Manville; seigneurs de Ginliac, Mari- 
gnane, etc. — 6, rue Monsieur 1 
(VII e ) Jfc 705.94 — ÊÊ5 de Manville et & 
des Baux, a Maussane (Bouches-du- 
liliône). 

FRÈRE : 
MANVILLE-BIANCHI-M ÉDICIS 

(Henry, M 13 i>e), G. 6. *, O. ►£. 
— G, rue Monsieur (VIl°j — et a 
'l'unis. 

Mi: rf. : 

MANVILLE (M' 3Î DE), née d'*An- 
thouard de Vraincourt. — 0, rue 
Monsieur (VII e ) — et mêmes SÎL 
sœur : 

manville (Marguerite de), mariée 
à Fevnaud, C te de *Raveneac. — 0, 
rue Monsieur (A' 1 1" , — sa .ie Noyai 
et fia Riquerval, is Guise (Aisne). 



MAQUILLÉ (du BOIS de). 

Maine : Coupé, 
emmanché d'ar- 
gent et de subie de 
'trois pièce? ci deu. /- 
demies. 

MAQUILLÉ 
(Henri, O de). 
— Ùt de la Tou- 
che, SfsFtâ Nu- 
zav ( Loire- Inl'r- 
rieiire)— et 3, rue 
Basse-du-Chàteau, a Nantes. 
MAQUILLÉ (C 1 " Constant de) et 

Çtasso UU(J i)E LA GONNIVIÈRE. — & de 




— 796 

Vaugoubert, S fe= Sainte-Mère-Eglise 
(7 kil.),<SChef-du-Pont(10 kil.) (Man- 
che) — et SÎ3 de Montreuil, i-i ]■>- ë§ 
Nort (.'J kil.) (Loire-Inférieure). 

MAQUILLÉ (V 1 - 850 D™ DE), née DE 

Lauiumkre. — Û de Marcillé, :-] j^= 
é&l La Membrolle (3 kil.) (Maine-et- 
Loire). 

MAQUILLÉ (LOUIS-MARIE-CHARLES, 

V e de), né le 28 décembre 1818, et 
V tossc , née Marie-Madeleine-Charlotte 
des *Nos. — 120, rue du Faubourg 
Saint-Honorè (VI11 1 ') — même £n — 
etâà deClivoy,lH)j£=Ghailland (3 kil.) 
(Mayenne). 

maquillé (V te René de) et V tusso , 
née de *Quatrebarbes. — flîâ des Ro- 
clies, Î-: [;- ëH Morannes (,1 kil.) 
(Maine-et-Loire) — et û de la Mon- 
nerie, :-] f;- Alexain, éi Martigné 
(Mayenne). 

MAQUILLÉ (C t0 CHARLES DE). — 
Villa Madeleine, El Montguilhem, 
\r- Etang (7 kil.) (Gers), t3 Ville- 
neuve-de-Marsan (12 k.) (Landes). 

MAQUILLÉ (C te A. de). — â d'Har- 
Ijean,:-: Montguilhem, f;- : Villeneuve, 
ʧ Cazères (Landes). 



MARAIS (LE HARDY du,) 

Artois : De sable, semé de billettei 
d'or, au lion de même, arme, la.mpa.88t 
et couronné d'argent, brochant sur U 
tout. 

LE HARDY DU MARAIS. — 3^ de 

Chereng, ;-j \?= ig Baisieux (Nord). 



MARAIS (MICHON du). 

Lyonnais : D'a- 
zur, à la J'asce 
d'or, accompa- 
gnée de trois ba- 
sante d'argent, 2 
en chef et 1 en 
pointe*. 




MICHON, B un 
DU MARAIS, et 
U '"", née Fe- 

ROUILLAÏ. — 10, 

rue des Marronniers, à Lyon ( Rhône). 

MICHON, B°» Emile DU MARAIS, 
ingénieur civil des Mines; marie le 
20 avril 1 ( J01 à Germaine Bachelard. 
— Même adresse. 



MARANDE (dt 




M A R A N D E 

( Louis -Auguste 

de), né le 25 mai 
1827, et M""\ née 
Alice-Ellen-Marie Hallaure; dont : 
1° Maximilien ; 2" Jeanne - Alice- 
Marie mariée à Louis-SimonLaut'ent. 
Boucher, V*e de *La r upeile; 3<>Geor- 
ges-Lionel-Elie. 

MARANDE | FRANÇOISE-JOSÉPHINE DE) 

née le 10 mars 182U. 



MARANDS UOUYET des'. 

Auvergne : D'azur, à une salaman- 
dre d'or: 

marands (Henry Jouvet des), of- 
cier de cavalerie, et M WB , née de *Re- 
nlsson. — £ des Ligneries, O Cha- 
rentilly (Indre-et-Loire). 

MARANDS (André Jouvet des). — 
fiîâ de Chappes, Kl Ennezat (Puy-de- 
Dôme — et a Hioni. 



MARANSANGE (PETIT- 
JEAN de). 

Berki : D'azur, à une fasce d'or, ac- 
compagnée -de trois croissants d'argent, 
surmontés chacun d'une croix de Lor- 
raine d'or, et une étoile d' argent en chef. 

PETITJEAN DE MARANSANGE (HEK- 
RY), marie à Marie DE Mordant de 
Massiac ; dont : 1° Louise, née le 20 
septembre 1881; 2° Marguerite, née 
le 10 mai 1888; 3° Marie, née le 20 juin 
1800; 4° Jeanne, née le 3 décembre 
1802; 5° René, né le 5 septembre 1808; 
(j° Madeleine, née le 10 mai 1900, — 
8, rue des Beaux-Arts (VI e ). — 
ÊÊâ de Vieille-Forest, r-j \r- ^S Chate- 
let-en-Berri (Cher). 



MARBAIS (de). 



©s Qp qj?s> 



Belgique : 
D'argent, à la 
J'asce de gueules, 
accompagnée de 
trois merlettesdu 
même, rangées 
en chef. 



T 



/)< 



armes ci-dessus. 



saucages portant 
des pemions aux 



707 



marbais (C toBM de), née de *Boury 
- 101, rue du Une (VII e ). 



MARBOT {de). 

Limousin : D'azur, au hussard monté 
et armé, d'argent, udeœtré en chef d'une 
étoile d'or, tranché d'argent, au cerf 
rampant de gueules somme d'or. 

marbot (B onne Alfred de), née 
Jard-Panvillier. — 13, rue Du- 
phot (ï- F ). 



MARBOT {de). — Voy. VA- 
LENCE de MINARDIERE. 



MARBOTIN-SAUYIAC(de) 

D'azur, au lion d'or. 

MARBOTIN-SAUVIAC (B on DE) et 
B û "" e , née de *Claye. — 19, rue Mont- 
bazon, à. Bordeaux — et & de Sau- 
viac, lE2 îf 1 ta Bazas (Gironde). 



MARCÉ {de 




D argent, « six 
quintejfeuilles île 

queutes, posées 
3, 2 et 1. 

Sl'PPOR T S : 

Lions. 

Devise : « Arte 

et Mûrie ». 

MARCÉ (C te 
Raoul de) et 
C twae , née Gri- 
maui.T de i.a Noë. — ÉA de Saint- 
Jean, :-:. |?= PloumîUiau, gjg Kérau- 
zern (Côtes-du-Nord). 

MARCÉ (Léopold, Y te de) et Vt"=% 
née Marguerite de *Lestrade deCon- 
ty. — Même ses. 

MARCÉ (V tesse FERNAND DE), née Cos- 

six de Maurivet. — â de Maurivet, 
jHifFThénezay, ^5 La Ferrière (Deux- 
Sèvres). 

MARCÉ (Léonce de) et M'" e , née du 
Faouéoic. — £â de Casso, El f?= tis 
Pont-( Jhàteau I Loire-Inférieure). 

MARCÉ i Arthur de) et M" ,c , née de 
*Lauzon; dont : André, né le 13 fé- 
vrier 18U7. — & de la Barillôre, Si 
[;- t-iï Montaigu (Vendée). 

marcé iM"' ; de). — & de Saint- 
Philbert, r-j ]*= ê§ Chantonnay 
(Vendée). 

MARCÉ (O* 880 D re de), née de *Car- 
bonnières. — Place de l'Hotel-de- 
Ville, à Neuilly-sur-Scine (Seine). 

marcé i(' ,e de) et C tessc , née i>v. 
*Seguin. — & de Beaure, a {?= éii 
Mimbaste (Landes). 



marcé (C** André de), lieutenant 
au I e cuirassiers, et C teM6 f née Billet. 
— Cambrai (Nord). 

marcé il' 1 '''"-' Roger de), née Lemon- 
mi.i:. — 13, quai de Foix, a Blois 
(Loir-et-Clier). 

marcé (Y'^ c D r0 de), née de Mar- 
C1 : : . — Sainte-Anne de Nantilly-Sau- 
mur (Maine-et-Loire). 

marcé (V te del et V teMe , née de 
Beuverand de La Loyère. — 10, place 
de L'Etape, à Orléans (Loiret) — £ de 
Vaumenaize, 31 Chinon, fs= Lerné, 
gg la Roche -Clerrnault (Indre-et- 
Loire) — et & de Vaux, :-: Cesny- 
aux-Vignes, fF & Mézidon (Calva- 
dos). 

marcé (V tc Henri de) et V 1 '" , née 
de *La Broise. — éês de Haut-Busson, 
Kl p= ê§ Evron (Mayenne). 

marcé (C tcsso Louise de), chânoi- 
nesse# _ io, rue Borghèse, a. Neuilly 
(Seine). 



MARCELLUS'DEMARTIN 
du TYRAC de'- 




Limousin, Guyen- 
ne : De gueules, à 
la tour- doiijonnée 
à dextre d'argent, 
maçonnée desable. 



Voir nus précé- 
dentes édilions. 



MARCÈRE 'des HAYES 



DE», 

Norman die 
(Rouen) : D'azur, à 
lu croix d'urgent, 
chargée d'un crois- 
sant de sinople en 
abîme, et de quatre 
merlettes du mê- 
me, une. à chaque 
branche. 

SuPPOR rs : Deux 
léeriers. 

MARCÈREiKmi- 
LE-GUSTAVE DES HaYE.S DE), <i. < '. ijl, 

(Charles III d'Espagne), sénaleur.an- 
cien ministre, veut de Marie-Louise- 
Cliarlottc Simonxot. — 23, rue Mon- 
taigne (VIII e ) — et â de Messei, :-; 
f,= ^ Messei (Orne). 

i lis : 
MARCÈRE (É»0UARD-L0U1S-Y\ K.S DES 

Hayes de), ancien préfet, receveur 





* 


■J 



— 798 — 



des finances, marié à M" ,; Marguerite 
Klamknt, donl Odotie-Loniso-Gene- 
viéve. — 11, vue Sèdilloi (VIPj — et 
même êêl 



MARCHÉ (de). 



Cï d'argent ; ah 
soleil parti d'oi 
gur l'azur et di 
gueules sur l'ar- 



MARCHÉ (F.- 

G.-H. oui, <i. 0. 
#, contrôleur 
général de l'ad- 
ministration de l'année. — 53, avenue 
Montaigne (VIII e ). 

MARCHÉ ij. ne) et M" 1 ", née Décret 
de Langes. — Hue de la Caserne, a 
Boni" (Ain i. 




MARCHÉVILLE (de). 
D'azur, à cinq bes-mts chargent, 2, 2 
et 1. 

MARCHÉVILLE I MaRCEL DE i OtM mc , 

née Daguin. — 138, boulevard Hauss- 

radiai i VIII e ). 

marchéville (Louis de). — Même 
adresse. 




wmm 




MARCHI della COSTA 
(de). 

Suisse (Aslano 
Ticino) : D'argent, 
au lion de sable,au 
, hef d'azur, cliar- 
f/c île trois fleurs 
île lis tCargènt. 

Timbre : Cou- 
ronne putricienn ;. 

Devise : *Oinnia 
rnhorcflectofran- 
goque .. 

MARCHI DELLA COSTA H°" SYL- 
VESTRE de;, chef de nom et d'armes, 
et li"" 1 " , née *Rocca. — Pallanza 
i Italie). 



MARCHI DELLA COSTA lB on Carlo 

DE),ei B u '""-, née d'Hertauet de*Beau- 
i-ort. — 37, avenue Victor-Hugo 
(XVI e ) — et même adresse. 

MARCHI DELLA COSTA (B on Anto- 
nio de), cl li""" 1 ", née Rouca. — Bue- 
nos-A% i-cs. 



MARCIEU (ÉMÉ de'- 

Haut Daupiii - 

m': : lïtt.ur, au 
mouton passant 
d'arr/ent; anche} 
d'or, ri, urne de 
trois rencontres 
de taureau de 
table. 

Supports : 
Deux griffons. 

Cimier : Un 
griffon coupé , 

portant un êeu aux armes de Sacoie. 

Devises : « ~\'ires dulcedine ciuco » 
et u Vinco dulcedine robur ». 

BRANCHE AÎNÉE 

marcieu (ÉMÉ,M ise D re DE),née Isa- 
belle de *Chanai.eilles. — 2, rue de 
Chanaleilles (VIP). 

marcieu (Henry Émé, M is de), *, 
officiel" de cavalerie; marie a Marie DE 
*Saint-C»amans ; dont un iils, Pierre, 
et cinq filles. — l^o, rue dit liae 
lVIl c ) — _£ du Touvet, r-: [f Le 
Touvet, ihâ Gonceliri — et Ê3 deSaint- 
Egrôve, '^2]}- "£ Saint-Egrève 1 Isère). 

marcieu 'C ,c Humbert Émé de), 
chevalier d'honneur et de dévotion de 
l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem 
(Malte); frère du précédent; marie à 
Pauline de *Beauekort; dont deux fils, 
Henry et Paul, et une fille. — 3'J, rue 
Saint- Dominique 1 VIP). 

marcieu (C' c Guy Emé de), officier 
de cavalerie ; frère des précédents-; 
marié à Françoise de *Clermont-Ton- 
nerre; dont un nls, Gaston, et une 
fille. — 2, rue de Chanaleilles (VIP). 

MARCIEU (Ç ,eSie D re DE), née Eugé- 
nie de *Grim.e d'Estoublon; belle- 
sœur de la M i?e de Marcieu. — 51, 
avenue Marceau iXYI'-i — hôtel de' 
Grille-d'Estonblon, rue de (Jrille, à 
Arles-su r-Rh on c — et Ê de Mont- 
paon, :-: ]•• - Fontvieillc, ta Tarascon 
(Bouehes-du-Hliône). 

MARCIEU iC 1 ALBÉRIC ÉmÉ DE), lils 

de la précédente. — Mêmes adresses 
— et 2, rue Marcherai, a Grenoble 

marcieu (M lle Pauline Émé de), 

sieur du précèdent. 

branche cadette 

marcieu <(>' Emmanuel Emé de), 
cousin des précédents. — Nantes 
(Loire-Inférieure^. 

marcieu (Pierre Émé de), de la 
C"-' de Jésus; fils du précédent. 



■ii9 — 



MARCILLY 'CHASSAIN 

DE 1 - 

Forez : D'arpent, au sautoir engrêlé 
il'<ctir: au che.f de même, chargé de 
trois billettcs d'argent. 

CHASSAIN DE MARCILLY (bl me ), 

nre tiabriellc DK Lai.aki.i:. — 51, ace- 
nue de l'Aima (VIII') — villa Bijou, 
a Monte-Carlo (principauté de Mo- 
naco) — et ùi de Linièrcs, Si Saini- 
Fulgent (Vendée). 

CHASSAIN DE MARCILLY (Guy).— 

Mêmes adresses. 



MARCILLY PETITJEAK 



Bourgogne et 

CHAMPAGNElD'ft/-- 

gent, au bourdon 
d'azur posé en 
pal. 

Tenants: Deu r- 
pèlerin*. 

Devise:* \ anus 
sto ». 

Voir nos précé- 
dentes éditions. 



1 




1 

i 




! 
v* * 





trand, ra \p- êi Quimper (Finistère). 

MARCOTTE DE QUIVIÈRES iI'aii.i. 

- m,boulecard Malesherbes(VUV >. 

MARCOTTE DE QUIVIÈRES (A. -1 '. I, 

artiste peintre. 

MARCOTTE DE QUIVIÈRES. — Ê 



de Jànville, :-: ]■.-- £ Cany (Scine-In- 
lèrieure). 

MARCOTTE DE QUIVIÈRES (CHAR- 
LES) et M""', née Mveller. — êês les 
Eparses Jfc, EJ fF éH Giromagny (ter- 
ritoire de Belfort). 



MARCILLY de LA YER- 
NADE de . 

D'azur, à trois merlettcs d'or, posée» 
2 et 1. — Alias : de sable à trois fasces 
d'or-; à la bordure, de gueules. — Alias: 
d'or, a la croix recroisetée de gueules. 

MARCILLY DE LA VERNADE (XA- 
VIER de) et M"", née de *Laoarde. — 
Montbrison (Loire) — et ÉÊ3 de Mar- 
cilly-le-Chastcl, El p= fcâ Boën-sur- 
l.iqnon iLoire). 

mls : 

MARCILLY DE LA VERNADE (MAU- 
RICE de;, marie en 1901 à M 110 Yseult 
d'*Arbaumont. — Mêmes' adresses. 



W1ARCOMNAY {de). 

l>e gueules, ci une étoile d'or, accom- 
pagnée en chcT de deux roses d'argent, 
et en pointe d'un croissant île même. 

MARCONNAY (M"" DE). — ÊÊS de la 
Coutancière, El \f= Allonnes, ta Va- 
rennes (Maine-et-Loire). 



MARCOTTE de QUIVIE- 
RES, 



Picardie: D'ar- 
gent , au lion de 
sable , armé et 
l a m passé de 
gueules. 





MARCUARD- 

Suisse, Berne, 
Payerne et Yvkii- 
IiON : D'azur, a 
deux (ornes de 
chamois d'argent, 
accompagnées </-' 
trois étoiles d'or, 
posées 1 et ï et, en 
pointe, de trois 
pommes de pin </- 
SÎnopli. 

Supports : Un griffon, tenant dans 
son bec un sceptre et une figure d'en- 
fant, représentant l'emblème de la jus- 
tice. 

Devise : » Nil desperandurn ». 

MARCUARD I FrÉDÉRIC-LoUIS-JulES), 

►ï< (Christ de Portugal), chevalier 

du Saint-Empire romain (lettre de 
noblesse de Joseph II, 1772); ma- 
rié a Madeleine-Elise Hartmann; 
dont : 1° Marguerite, mariée à 
M. *Boissier, conseiller d'ambassade 
[32, rue Galilée (XVI e )]; 2° Alexandre; 
3° Roger; 4° Hélène. — 02, avenue 
Marceau (VIII | — a Eaubonne, S 
|£= g§ Ermont (Seine-et-Oise) — et à 
Einigen, canton de Berne (Suisse). 



MARCY 'ANDRAS de 



^ 



MARCOTT E 
DE QUIVIÈRES 
<P.) et M" ,e , ime 
Mac-Bride. — 
ùi de Kerber- | 




Ecosse (en 
Fiance, depuis 
CharlcsVH ; Niver- 
nais (depuis 1289) : 
D'argent, au che- 
vron de gueules 
accompagn é de 
trois tourteaux du 
même, placés deux 
en 



mente, places ae< 
^yd en cher et un 



pointe. 

Supports: Deux lions. 



prei 



édciih! 



800 



MARENCHES {de) 




Comté i>k Bour" 
r.ooNR (originaire 
du Piémont) : D'a- 
zur, au lion d'or, à 
trois cotic.es de sa- 
ble, formant une 
tierce en bande et 
brochant sur le 
lion. 

Tenants : Deux 
saurages urines de 
leurs massues. 



MARENCHES (ANSELME- EUGÈNE- 

Marie-Constance, C tc de), chef actuel 
de nom et d'armes ; et C tesse , née 
Champanhet de Sarjas , dont : 1° 
Charles; 2° Léonie ; 3° Gabrielle ; 
-l u Maxiinilienne ; 5° Henri — 11, 
rue d'Auieuil (XVI e ). 

sœlr : 

MARENCHES ( MaRIE-CoNSTANCE- 

Claudine-Geneviève de), mariée à 
Robert-Auguste-Louis, C te DE *Burey; 
dont : Jeanne-Marie-Louise-Gene- 
viève. — ÈÊ3 de Xénon, E îf Roehe- 
fort-sous-Nenon (2 lui.) ta Rochefort 
(1 lui.) (Jura). 



MARESCHAL(de) 




MARES <LE MOINE des'. 

Normandie :D'or, 

frotté de subie, nu 
franc-quartier du 

même. 

LE MOINE DES 
MARES (Constan- 
tin), ancien offi- 
cier de cavalerie, 
ancien receveur 
des finances ; né 
le 28 septembre 

1 83". > ; et M me , née de *La Vieuvh.le. 

— Villa Saint-Pierre, s h- Saint- 

Seivan, ë§ Saint-Malo (llle-et-Vi- 

laine). 

LE MOINE DES MARES (ROBERT), 

O. #, capitaine de frégate; frère du 
précèdent; né le 29 juin 1851 ; el M'" e , 
née Mekgin du Yaldailly ; dontdeux 
lils et une tille. — Û Le L,ogis-du- 
Gripppu, El \f= fcS la Haye-Pesnel 
(Manche). 

LE MOINE DES MARES (M ,,,c AmÉ- 

dée), née de Yidaillan. — ùi d'Antras, 
Jegun, L-": ÎF tS Auch iGers). 



BOUHQONNAIS 

D'or, a trois toui 
teaux d'asur.vha 



De 




MARESCHAL 

(Léon de), no' eu 
1821 ; marié en 
18C2 à Marie DE 
Seguins-Pazzis; dont : 1° Xavier; 2° 
Lconide, mariée en 181)7 au V te H. 
de *Maussabré: 3 ,j Marguerite, eu 
religion sœur Marie-Magdeleine de 
Pazzis. — & des Magnoux, i-i f?= 
Youssac, ta Tl'onget (Allier) — et & 
des Manteaux, El Le Montet (Allier). 



MARESCHAL-VEZET (de). 

Franc» e-Comtk : D'argent, à la bande 
d'anir, chargée de trois étoiles d'or et 
accompagnée' de trois grappes de raisin 
de pourpre, feuillées de sinople, celle 
de la pointe, la queue en bas. 

Timbre : Couronne de Comte. 

Cimier : Une étoile d'or, entre un col 
d'azur. 

Devise : « Semper codi, solique mu- 
nere ». 

MARESCHAL-VEZET (JOSEPH, Y te 

de) — nie Charles-Nodier, a Besançon 
(Doubs). 

MARESCHAL-VEZET ( C te DE). — 

Même adresse — et ÉÊ5 de Chàtillon, 
Kl Quingey (Doubs). 



MARESCOT (de). 




Italie, Norman- 
die : Fascé de 
gueules et d'argent 
de six pièces, au 
léopard lionne bro- 
chant sur le tout ; 
au chef d'or, char- 
gé d'une aigle cou- 
ronnée de sable, au 
col étendu. 



MARESCOT 
(Georges-Hyacinthe, M iâ de), chef du 
nom et d'armes ; né le 12 mai 18-11-; 
marié àGabrielle-Caroline n"* Aux aïs ; 
dont : l u Antoîne-Hyacinthe-André, 
lieutenant au 17 e chasseurs ; 2° Jeanne- 
Marie-Simonne, mariée a Camille, 
C te de *Laubesimn. — 31, rue de Lis- 
bonne (VIII e ) — Êfc des Noës, ra \' f - 
& Mesle-sur-Sarthe (Orne) — et É& 
de Béarnais, es] 1 ;" Ceton, ta Le Theil 
(Orne). 



— 801 — 



MARET (de). 



D'asur, au c/iecron d'or accompagné 
en chef de deux étoiles d'argent et, en 

pointe', d'une ancre de même. 

MARET (B on de). — & de Haute- 
Maison (Aisne), a f?= éIî Fismes 
(Marne). 



MAREUIL iDURAND de', 
Ile de France : Vairé d'or et d'asur. 

DURAND DE MAREUIL (B on ) et 

B 01 "^, néeDEVATRY.— 31, rue de Chail- 
lot (VIII e ) — et î^ Le Boscq, B 
Saint-Servan, ]y= Saint-Jouan-des- 
Guérets (3 kil.), ta Saint-Malo (I Ile-et- 
Vilaine). 



MAREUIL (d« 
BOULA. 



Voy. 



MARGON LE MOINE de). 




Bretagne , Pi- 
cardie, Angleter- 
re, Naples, Sicile, 

Auvergne, Ile-de- 
France : Parti : au 
I de gueules , à 
trois fasces ondées 
d'argent; au chef 
d'a:ur, chargé de 
trois fleurs de lis 
qui est de 



d\ 



Fargis; au II cou- 
pé : au 1 d'or, au cep de vigne terrassé 
de sînople, accosté de deux mouchetures 
du même, qui est de Lavit des Vignes; 
au 2 d'or, à la barre de gueules, char- 
gée de trais têtes de lévriers contournées 
d'argent, colletées du second émail, qui 
est de Mercorent de Mercossërfc; sur le 
tout d'or, à trois pals de gueules; au 
chef d'azur, charge de trois étoiles d'ar- 
gent, qui est Le Moine. 

LE MOINE DE MARGON (C te ),0.#, 

£ là?. 1, *i* (Saint-Sépulcre), membre 
nu la Société Archéologique-Scienti- 
fique ei Littéraire de Béziers, du 
Conseil héraldique de France, de 
l'Académie Stanislas de Nancy, etc., 
et C ,essc , née d'*Escrienne, dont : l u 
Yvonne; 2° Paule; 3° René; 4° Léonce. 
— & de Margon, si f;- êS Roujan 
i Hérault)— et £ de Rupt-sur-Othain, 
:-:. [5= Mai-ville (Meuse), *S Longuyon 
(Meurthe-et-Moselle). 

LE MOINE DE MARGON (0== e D re ), 
née I.i Coat de * Kervéguen. — 
Même Û. 

LE MOINE DE MARGON (V" Jé- 
rôme), lieutenant d'infanterie dé- 
missionnaire , veut' de M" e Marie 
Angles. — Indo-Chine. 



LE MOINE DE MARGON (M? ,e JEANNE), 

membre de lu société Archéologique 
Scientifique et Littéraire de Béziers, 
de la Maintenance du Languedoc, 
adhérente a la société des Gens de 
lettres. — & de Margon. 



MARGUERIE (de). 



:-ur, à trois margue- 



Normandie : D\ 
rites, tigées et fouillée* d'argent. 

marguerie <M" dk.i et M'* e , née de 
*Carmoy.— 11), boulevard de La Tour- 
Maubourg (VII e ) — et â de Saint- 
Bpvre,si j>= ë§ Remillv (Alsace-Lor- 
raine). 

MARGUERITTES (de 
TEISSIER de). 

Languedoc: D'or, 
au porc- épie de 
sable, sur une ter- 
rasse du même, au 
chef de gueules, 
chargé d'un crois- 
sant d'argent ac- 
costé de deux étoi- 
les du même. 

Supports : Deux 
levrettes. 

Devise : ■ Qui s'y frotte s'y pique ». 
MARGUERITTES (B ù " EUGÈNE DE), 

O. #, et B onne , née Claudine de *Fé- 
ligonde ; dont : 1° Jean, né en 
1882 ; 2° Paul, né en 1883. — 70, rue 
de Ponthieu (VIII e ) — et ùi de La- 
niothe, S ta Espiet, \?= La Sauve- 
Majeure (Gironde). 



"i'vi 


fel 






J9Ù 


mm, 


v- 











MARICHALAR (de). 

D'or, à un chêne de sinople, accom- 
pagné d'un loup passant et contourne 
au naturel, brochant sur le fût, le tout 
soutenu d'une terrasse du second. 

MARICHALAR (C te de.. — 41, rue 

de Verneuil i VIL,. 



MARICOURT du M ESN IL'.' 



Normandie : 
D'asur, à la ban- 
de d'or, accom- 
pagnée de deux 
ruses d'argent. 
Devise: « Intacte 
vieillit , intacte 
perçu nt )>. 

BRANCHE AÎNÉE 



MARICOURT 
iCloth.de de), fille du M :s du Mesml, 
B°" dl Maricourï, gentilhomme du 
P cc de Conti.— Rue Vaneau (VII e ). 

51 




802 — 



MARICOURT* Aux de), lille d'Henry, 
capitaine de vaisseau, et do Thérèse de 
Scoraillks-Langeac, C tcsso de *Gram- 

MONï. 

MARICOURT (O 3 * 8 D re DE), née HUE, 

fille du B<"' Hue, veuve de René, lils 

de l.miis, C lc de Maricourt, consul 
de France. — Villemétri, ;-; [;. ^S 
Senlis (Oise). 

maricourt (C te Henri de), vice- 
consul, veuf de la C ,i "" c , née de Va- 
i uaire ; dont trois, enfants. 

MARICOURT i\' lc EDOUARD DE i. — 

57, rue Taitbout (IX e ) — et à Ville- 
métri, E ]y- &à Senlis (Oise). 

MARICOURT <B Û " André de). — 
Mêmes adresses. 

MARICOURT (NÉES de) : M"' c de 
*Maui.d e- I .a C i.AVi i: ri:; M" 10 ' de *Tonnac- 

VlI.LENEUVE etC u " u D'*A.STIERD'Us.SEI.. 

maricourt (V te Georges de), frère 
consanguin de René; marié a M Ile 
de *Poxtai.ba; dont une lille : M !,,e 
<r. Firmix-Didot 150, rue des Saints- 
l>ères (VII e ;]. — Écâ de Vieux-Maisous- 
Sainte-Colombe, 33 î?" Couriacon, t-S 
la Fertô-Gauclier (Seine-et-Marne). 

MARICOURT (B°° Léon de), ancien 
of.icier; frère de Georges (décédé en 
1!J02); marié à M lle de Montubert; 
<lont deux filles : H u "" 1 ' DE *FoNTEXAY 
[& deBresleau,Ei ( lonnerré (Sarllie)| 
et M""' P. de *\Yailly |Bagatelle, 3 
Abbeville (Somme)]. — & de la'fhier- 
raye, s \>- Souday, ta Saint- A vit 
(Loir-et-Cher). 

MARICOURT (NÉES Dé): C te " e Pa- 
GUEU.E DE FoiXENAY ; M" 18 Henry DE 
*PONTAU$A. 



MARIGNAC ^GALISSART 



seigneurs de 
Maiugkac Gard). 

D'argent, à un 
pont de trois ar- 
c/ics d'argent, ma- 
çonné de sable, les 
arches remplies de 
sinople, le pont 
sommé d'un coq 
de gueules; au chej 
d'ujur, chargé de trois étoiles d'ar- 
gent. 

CALISSART DE MARIGNAC (ClIAR- 
i.Es-Anoi.iMii-:), ancien juge a la Cour de 
(jiMieve.— Genthod (Genève). 




MARIGNAN (de SEISSAN 

DE 1 . 

Gascogne : D'argent, à un oranger de 
sinople, ter ramé du même; au clièfd'a- 
~-ur. chargé d'une canette d'or, accostée 
de deux cœurs d'argent. 

MARICNAN (B 0Me DE), née DE *I,US- 

trac, veuve du B ou de Marignan dé 
cédé le 1C décembre I89lî, dont : 
Olivier né le 8 mai 1880 , 2 e Ann<», 
née le 24 janvier 1891 ; remariée le 
19 décembre 1899 a Joseph, C" de 
*Boissoudy. — 14 Ois, rue Marbeuf 
(VIII e ). — £ de Marignan, 3 f;- Mi- 
rande, ë§ Laas (Gers). 

SŒUR DU BARON 
MARIGNAN (THÉRÈSE DEI, veuve de 
Louis DE GuiRINGAND. 

MARIGNAN (MARGUERITE DEI, veuve 

du M 1 - de *Gai.ard-Terraube. — es de 
Pellehaut, a Jf é! Montréal (Gers). 
marignan (Lucie de), mariée au 
C te Paul de *Montbel. 

TANTE : 

MARIGNAN (M'"" de 1, née Anita DE 
Blanche de La Perrière, veuve de 
Hubert de Seissan de Marignan, décé- 
dé en mars 1888. — Ile deBerens, zz: 
Urt (Basses-Pyrénées). 
Enfants : 

marignan (Gabriel de), ancien offi- 
cier, marié à M ,,c Marie de Uorday- 
gck, dont : 1" Hubert; 2° Pierre; 3" 
Roger; 4 U Robert; 5" Henri ; ('>•• Ma- 
rie-Antoinette; 7" Madeleine; S" 
Germaine. — Même adresse. 

MARIGNAN (Rouer de), p, chef de 
bataillon au 57 e régiment d'infanterie, 
marie a Marie-Thérèse de Béchade, 
dont : 1- Henri; 2" Alain : 3 U Mar- 
guerite; 4° Valeutine.— Bordeaux. 

MARIGNAN (GENEVIÈVE DEI. 



MARIN 
de). 



de CARRANRAIS 



Italie, Provence (Marseille) : Écar- 
te lé : aire 1 et I, d'argent a trois bandes 
ondées entées de sable, qui est do .Marin 
1 Mari ni ou Marinisj ; aux 2 et 3, d'argent 
à trois fasces de gueules, qui est de'Car- 
ranrais. 

Devise ; a Fragile si ma bello ». 

MARIN DE CARRANRAIS (FRANÇOIS 

de), licencié en droit, archiviste auxi- 
liaire des Bouclies-du-RliOne, et M" 11 ', 
née de *Narbonne-Lara. — 1, cours 
Pierre-Puget, à Marseille (Bouches- 
du-Rhône). 



803 




MARIN de MONTMAR1N 
(de). 

B O U II G G N E 

(Auxonne et Per- 
che : D'azur, à la 
fuscc d'or, accom- 
pagnée en chef de 
trois croissants 
d'argent , et en 
pointe, d'un coq 
aussi <£ argent,bec- 
quë et membre de 
ijiteules. 

Supports: Deux 
grijfons. 
Devise : >< Aspiciendo crescit ». 

MARIN DE MONTMARINiOPlERRE- 

Ai.bik-Arthur.-de), chevalier de Pie 
IX, né à Orléans, et C ,eâSC , née de 
Uoux de Puivert; dont: 1° Jeanne, 
religieuse de l'Adoration réparatrice, 
née" en 1873; 2° Gabrielle, née en 
1>>75; 3" Madeleine, née pu 1877, 
mariée à Gaston d'*Ii.liers. [& de 
la Fontaine, El Olivet (Loiret)]; 4° 
Pierre, ne en 1880; 5" Hubert, né 
en 18S3 : 0° Marthe, née en 1885. — 
10, rue Notre-Daine-de-Uccouvrance, 
a Orléans (Loiret). 

MARIN DE MONTMARIN (C el V le DE i 
et V tcise , née d'*Ai.ks. — 14, rue d'Es- 
cures.ù Orléans I Loiret). 



en-Retz (Loire-Inférieure) — et rue 

Anizon, à Nantes. 



MARIN-DUBUARD. 

Coupe': au 1 losange d'azur et d'ar- 
gent, a une billvtte de gueules brochant 
en abîme; ait U. de sinople, à un croco- 
dile contourné d'or, à la Jasce d'azur, 
brochant sur le coupe et chargée d'une 
L'Utile d'argent entre deux bombes du 



MARIN-DUBUARD (B onne ). — 11, 

rue de VerneuiL iVII e i. 



MARION {de). 

Bretagne : D'argent, à trois peurs 
de Us de gueules, posées 2 et i. — Alias: 
D'azur, à trois Jleurs de lis d'argent. 

MARION DE BRÉSILLAC ( LOUIS 

de). — et îîî de Launaguet, s j*= ^ 
Toulouse (Haute-Garonne |. 

MARION DE BRÉSILLAC (M" ,e DE), 
née Dueay de LAUNAGUET. 

MARION DE GLATIGNY (B on DE), 
&, L'I H""", née DE PEXFENTEXYO DE 

Kkrvéréguex. — Beaune (Côte-d'Or). 

MARION DE PROCÉ IDE). — Ê de 

Greix, :-: ]■- t-=] Painibeuf (Loire- 
Inférieure). 

MARION DE PROCÉ (GEORGES). — 

&\ de la Kouaudiere, El Saint-Pore- 



MARISY BAILLEUX de 1 . 

( iiampagne : Ecartelé : aux 1 et 1 
d'azur, à la patte de cygne (Vantent, 
accostée de deux fleurs de lis mi-partie 
de gueules et d'or, aux 'J. et o d'or à la 
Jasce d'azur, accompagnée de cinq roses 
de gueules posées ii en chef ci ~ en 

]. ointe. 

marisy (Victor Bailleur de). — 
73, rue de La Tour (XV1«).— et £ï de 

CUevillon, s {5= Prunoy, ta Cbarny 
I Y o n n e I . 



d'aï 



MARLIAVE {de). 

De gueules, à deux bars adoss 
gent. 

marliave (M ia de) et M'= e , née 
C u '" e de Hubner. - ti do Fonsorbes, 
a Fonsorbes, fp Saint-Lys, ^ Muret 
(Haute-Garonne) — et 4, rue de la 
Dalbade, à Toulouse. 

marliave (de). — llabastens 
(Tarn,. 

MARMIER {de). 

Franche-Com- 
té : De gueules, 
à la mur motte 
d'à ruent. 

MARMIER 

(Raykald- Hu- 
gues-Emmanlel- 
Philippe-Alexis, 

Due dei, ne le 
13 avril I831;tils 
du due Alfred(né 
7 niai 1805, décède le U août 1873), 
et d'Anne, née Dubois de Courval 
ulécédee le 23 juin 18U2) ; succède à 
son père; marié, en premières noces, 
en 185C), à Coralie *LeMarois, née en 
1837 (décédée le 22 septembre 1858); 
en secondes noces, le 31 août 18(55, a 
Marguerite-Renée-Xavière de *Mous- 
tier. — 18, avenue de La Bourdonnais 
(VII e ), — et ÉA de Ray, a Vellexon 
(Haute-Saône). 

enfants : 
(du second lit) 

MARMIER (FraNÇOIS-RaYNA1.-E TIENNE, 

M 13 dei, capitaine au 4° bataillon d'in- 
fanterie légère d'Afrique : ne le 17 
juillet 1866.— Kairouan (Tunisie). 

MARMIER (Anne de), née le 15 sep- 
tembre 1875. 

marmier (Etienne de), r.é le 30 
août 1870. 




— 804 — 



MARMIES (de).—Voy. CAN- 
TELOUBE. 



MARNE (LE MAIRE de'. 

Burelé d'azur et d'or de neuf' pièces : 
sur- le tout, chargent, à la croix ancrée 
de gueules, cantonnée de quatre étoiles 
du même. 

Timbre : Un casque de chambellan, 
surmonté de ta couronne de comte. 

LE MAIRE DE MARNE | C ttsie ), née 
MOYAUD. 

LE MAIRE, C tc DE MARNE (PHI- 
LIPPE), tils de la précédente. — 

LE MAIRE, V* e DE MARNE (JEAN), 

frère du précédent. 

LE MAIRE DE MARNE (ANTOINE) et 
M me , née Le Comte de Teil; dont : 1° 
Jehan, marié a Marguerite Faure- 
Deligny, [Le Pavillon, SI^= è^3 Ville- 
neuve-sur- Allier (Allier)]; — 2° Antoi- 
nette, mariée à Etienne, B on de *Ville- 
neuve : 3° Laurencie, mariée à 
Armand Maufras du *Chatellier — 
Villa de Civeuil, S! Verrières, ta 
Lhommaizé (Vienne). 

LE MAIRE DE MARNE (ALFRED) et 
M" ,e , née de *Lavesvre ; dont : Edme. 
— ts$ deChavannes,iS)^=ÉiiChantenay- 
Saint-Imbert (Nièvre). 

LE MAIRE DE MARNE (M me ), née 

Tiersonnter de Meauce; dont Jeanne, 
mariée à Roger, V te de*Soultrait. — 
âà de Dornes, ?JÎ.r= Dorne.s, ta Chan- 
tenav Saint-Imbert (Nièvre). 



MAROCHETTI. 

De gueules, à la fasee d'or, chargée 
de trois lions contournés de saule, et ac- 
compagnée en chef de trois- étoiles du 
même; à la Champagne d'argent. 

MAROCHETTI (B oa ), et B oanc , née DE 
Grand val. — 11, rue cCAquesseau 

(VHP). 

MAROCHETTI (B onne PHILIBERT). — 

Sa de Chenailles, E) If 1 Jargeau, èâ 
Saint-Denis (Loiret). 



MAROLLES «CAHOUËT 




U^J 



Orléanais : D'a- 
zur, à la croie 
crénelés de Saint- 
André d'or, can- 
tonnée de quatre 
Lésants du mûm ■ ; 
au chef d'or, char- 
gé d'un chevron 
renversé de gueu- 
les. 



TlMIiRF; 



Cou- 



Lions. 



'onne de Comte. 



MAROLLES (Abel-Marie-Alphonse, 
C tc Cahouët de), #, ancien trésorier- 
payeur général; et M me . — Nantes 
(Loire-Inférieure). 



MAROLLES (JeaN-AbEL-PieRRE-Ma- 

rie Cahouët de). — Même adresse. 



MAROLLES (MARTIN de), 



k- 



D'à r gent, à 
deu.c f'asces on- 
dées d'azur. 



MAROLLES 
(Gaston de), 
lieutenant au 2 e 
hussards; ma- 
rié en 1899 à 
M" c de *La Sal- 
le. — £ de La 

RozelleH Celleties (Loir-et-Cher) — 

et à Senlïs (Oise). 



MARQUESSAC {de). 

Pkriuord : D'a- 
zur, à trois 6e- 
sants d'argent. 

Tenants -.Sauva- 
ges. 

MARQUESSAC 

(C ,esie de), née 
d'Humières. — *!3 
de Cieurac, l3|?= 
êS Souillac (Lot). 

MARQUESSAC (C«« JOSEPH DE), fils 

du la précédente. — Même Sk. 

marquessac fV^ Pierre de», *, 
lieutenant de vaisseau. 




MARSAC [dé 
NIS, 



"J- BER- 



MARSANGY I BONNE- 
VILLE DEL 




D' a s u r , à l a 
fasec d'or accom- 
pagnée en chef 
d'une étoile du 
même, placée en- 
tre ileue roses 
aussi d'or et, en 
pointe, d'une tête 
(le cerf du même, 
posée île front. 



MARSANGY 

21, rue de Mirornesnil 



(M™ DE) 

Mil -_.. 

BONNEVILLE DE MARSANGY 
(Louis) #, avocat à la Gourde Paris, 



— 805 — 



et M m0 BONNEVILLE DE Marsangy. — 
1U, rue Duphot (P r i — et â la Tour, 
a |f i=£3 Villeneuve - sur - Yonne 
(Yonne). 

BONNEVILLE DE MARSANGY (Ro- 
bert), *, ancien magistrat, etM ,no BoN- 
neville de Marsangy. — 19, rue de 
Miromesnil (VIII e )— et & de Cham- 
pigny, :-z ^= t~5 Champigny (Yonne). 

MARSAULT de PARSAY. 

D'azur, à l'aigle éployée d'argent. 

MARSAULT DE PARSAY. — Ùi de 
Parsay, ES Chizé, Jf= ë~3 Beauvoir 
(Deux-Sèvres). 



MARSAY (de). 

De sable, semé de fleurs de lis d'or. 

MARSAY (C teS3e de), née d'Angot. — 
28, rue Jean-Goujon (VIII e ). 

marsay (C te de). — 33, avenue 
d'Eylau(X.Vl e ). 

marsay iY te de).— Même adresse. 

marsay (V te de) et Y te " e , née de 
*Sers.— Q t rue Clément-Marot(Vlll e ). 

marsay (V ta R. de). — 191, boule- 
vard Saint-Germain (VII e ). 



MARSILLY 'de COMMI- 
NES de). 

De gueules, au cheoron d'or, accom- 
pagne de trois coquilles d'argent. 

COMMINES DE MARSILLY tM me DEÏ, 

née Bâtes. — 2, quai de la Répu- 
blique, à Auxerre (Yonne). 

COMMINES DE MARSILLY (ARTHUR 

de). — 80, avenue Kléber (XVI e ) — 
et villa Saint-Georges, a Saint-Lû 
(Manche). 

COMMINES DE MARCILLY (P. DE), 

receveur îles Domaines. — Regard 
(Cùtes-du-Nord,. 



MARTEL (de) 



mm. 



S 



Bretagne: D'or, 
aux trois martels 
de gueules. 

Supports : Deux 
lions. 

Devise : Martel 
en tête. 



MARTEL (Char- 
les, M*' DE), •#, 
chef de nom et 
d'armes, né le 13 mai 1850; marié à 
M" e Mathilde Hubert de Salmont ; 
dont : 1° Charles-Henri ; 2° Damien- 



f'harles, attaché d'ambassade. — 11 

bis, rue Torricelli (XVII e ) — et & 
de la Porte-Martel, 13 Outarville ]^ 
Autrey-sur-Juine ëë Monneville et 
Angerville (Loiret). 

martel (C te de) et C teS3e , née de 
*Saixt-Ferréol. — 93, rue de Lille 
(VII e ). 

MARTEL (V te C.-R. DE), #, capi- 
taine de frégate, etV ,e33e , née Jeanne 
*Boscal de Réals de Mornac ; dont : 
1° Marie-Yolande ; 2° Jeanne ; 3° 
Henri, — 29, rue Voltaire, à Brest 
(Finistère). 

martel (de). — ù\ de la Chesnaie, 
2) Rouziers, Js= Langennerie, eâ 
Notre-Daine-d'Uë (Indre-et-Loire). 

BRAN'CHE DE J AN VILLE 
MARTEL DE JANVILLE (C tc DE) et 

C te " e , née de *Miraueau. — 38, rue 
Chézy, à Neuilly (Seine) — et t!i de 
Mirabeau, sfF ta Mirabeau (\"au- 
clusei. 

MARTEL DE JANVILLE (V tesse DE), 

née du *Mesnildot. — 23, boulevard 
Montmorency (XVI" 1 — ^i de Gou- 
berville, si j>= Saint-Pierre-Fglise, 
ta Cherbourg (Manche) — et & de 
lk-aumont-Hague (Manche». 



MARTENS (de). 
BRECHT, 



oy. AL- 



MARTHES (de). 




Artois : D'ar- 
gent, au checron 
d'azur , accompa- 
gne en chef de 
deux étoiles d'or, 
et en pointe d'un 
lion rampant du 
même. — Kcu tim- 
bré d'un casque de 
front avec ses lam- 
brequins. 

Très ancienne famille de l'Artois; dès le 
commencement du xn* siècle, on cite Jean 
de Marthes, Seigneur de Fiennes. 

MARTHES (ABEL DE), #, @, %$ I., 
é, ancien préfet.— FaucogneyiHaute- 
buûne). 

MARTHES (Alexandre de), frère du 
précédent, percepteur des finances, 
et M mc , née M. Reullo.x. — Saint- 
Boil, i3 fF e3 Buxy (Saùne-et- 
Loire). 

MARTHES (Marie De), sœur du 
précèdent, mariée à M. MEULlk-Des- 
jardins, *, capitaine du génie (dé- 
cédé): dont : 1° Paul, lieutenant d'ar- 
tillerie a Bourges, marié a J.-M.-M. 



— soi; _ 



Fiot ; 2" Jules, lieutenant de chas- 
seurs y pied à Baccarat; 3° Henri, 
lieutenant île chasseurs a pied a An- 
tibes. — Rue Montignv, à Diion 
(Cûte-d'Or). 



MARTIGNAC 'DEGRAN- 
GE-TOUZIN de'- 

D'or, à lu bande d'à; tir c/iaruée de 
trois Igs au naturel. 

MARTIGNAC (LOUIS DE), et M" 16 , 

née Marie-Armande-Sarah - Loui.se 

PRON-CUGNOT DE LlI'IXAY SaINTE-Ra- 

degonde, dont : l ù Marie-Auguste- 
Jeau-Baptiste, officier do marine; 2° 
I'ierre-Auguste-Étienne ; 3° Marie; 
4° Philippe ; 5° Louis. — 15, rue 
Vezelaij (VI1I«). 



MARTIGNÉ (COUSIN de». 

Berri : Parti : De gueules au checron 
d or, accompagné d'un fer du même et 
d une rose d'argent ; et d'azur au bols 
d'argent, et deux J'asces d'or bro- 
cha nies. 

MARTIGNÉ (Maurice de). — tfa de 
Saint-Août, 3 La Châtre (Indre). 

martignÉ (Albert de). — Chà- 
teauroux (Indre). 



MARTIGNY [de). 
BOUCHET. 



lu,/. 




MARTIMPREY (de). 

Duché de Bour- 
gogne: D'azur, à 
la fasce d'or, 
chargée de trois 
étoiles de gueu- 
les. — Vécu tim- 
bré d'un casque 
grillé en fasce de 
neuf grilles d'or, 
couronné d'une 
couronne cauda- 
le, surmonté d'un 
lion issant et 
fJt'Tif a lanù 9 u *. d 'or. tenant entre 
ses pattes une étoile de Vécu et en sa 
gueule un liston d'azur, charné de ces 
mot, : . Pro lide pugnando. „ _ Vécu 
orne de lambrequins 
Supports : Deux lions au naturel 
Devise .- « Pro Jlde pugnando ». 
MARTIMPREY DE VILLEFONT DE 

ROMECOURT (Marie -Charles - 
Ldouard, C • de), chef de non, et 
d armes né le 24 avril 1840; marié à 
Jeanne-Antoinette Chautan de Ver- 
cly; dont : 1» Hugues; 2» Gérard; 3° 



Nicole; 4° Xavier. — 2'.), rue Montes- 
quieu, à Nancy (Meurthe-et-Moselle) 

— et & de Romécourt, ;-j f;= Maiziè- 
res-Azoudange, gg Azoudange (Alsa- 
ce-Lorraine). 

MARTIMPREY (C* MM DE), née Clo- 

tilde Bradant ; dont : 1° Roger, C ,B 
de Martimprey, nu le :ii ' |auviur 
1878; 2° Louise, née le 17 janvier 
LSSO ; 3° Yvonne, née le 2G juin 1881; 
4° Madeleine, née le 5 niai lNK!)! 

— 182, boulecard Haussmann (VIII«i 

— et& de Bel-Air, L -jf;= Le Chesnav, 
èS Versailles (Seiue-et-Oise). 

MARTIMPREY (C le Alber t-DlDlER- 

Marie de), #,clief d'escadrons au 28 e 
dragons; ne le 7 niai 1851 ; veuf de 
M" c Marie-Thérèse Tissot de La 
Barre de *Merona ; dont : 1° Jean ; 
2° Henri ; 3" René ; 4° Odette. — Sedan' 
(Ardennes) — et â de Merona, r-j 
ê3 Dompierre-sur-Mont, ]y= Orgelet 
(Jura). 

MARTIMPREY (C te AUGUSTE DE) et 

C Ussc , née de *Bi:rnovii.le. — 5 bis, 
rue du Cirque (VIII e ). 



MARTIN (de). 



Languedoc 
D'azur, à labran- 
clied'olicier frui- 
tée d'or, posée 
en bande. 

MARTIN (Al- 
phonse de), an- 
cien attaché 
d'ambassade, et 
M"' L ',neeAlexan- 
dra d'Augisty- 
nowicz. — 5, avenue Bosquet (VII°j 
— et Êœâ de Nouvelle-Ricardelette, El 
Narbonne, ff= Coursan (Aude). 




MARTINEAU des CHES- 
NEZ. 

Bretagne : D'argent, au checron d'a- 
zur, accompagné de trois merletlcs de 
sable, au chef de gueules, chargé d'une 
coquille d'argent, entre deux étoiles 
d'or. 

MARTINEAU DES CHESNEZ (B onno ). 

— 186, rue du Faubourg- Saint- Ho- 
noré (VIII e ; — et à Vilîers-sur-Mer 

(Calvados). 

MARTINEAU DES CHESNEZ (Le 
Contre-Amiral B u " IL), G. 0. #. — 
liueil (Seine-et-Oise). 



807 



MARTINENG (cfcï. 



De nu eûtes, au 
checron d'or, char- 
né (l'un croissant 
de sable, surmonté 
d'une étoile d'or et 
accompagné de 
trois canettes du 
même, posées 2 en 
chef et l en pointe, 
tournées à dextre. 

Supports : Deux 

vautours. 

MARTINENG (JULES DE), né le 2!) 

mars 18 18, à Versailles; marié en 1875 
à. Madeleine de Lacoste de *Belcastel; 
dont : 1° Hélène, née en 187(5; 2° Mar- 
guerite-Marie, née en 1878; 3°Josepli, 
né en 1881 ; 4 ù Gabrielle, née en 
1884 ; 5" Laurence, née en 1887. — 
ÊÊ3 de Valbertrand, h fF 1 ta Toulon 
(Var). 




MARTINI (de). 







~~" T 



f^:' <& 



De a uc nies, à la 
fasce d'or, char- 
gée île trois roues 
de moulin d'azur. 

MARTINI (A. 
deVîJ, professeur 
au Conservatoire. 
— 11, rue Marx- 

sart (IX e ). 




MARTRAY (BONNEAU du). 

Bourgogne, Ni- 
vernais : D'azur, 
à trois grenades 
d'or tige es et f'euil- 
lées du même, ou- 
vertes et grenées 
de gueules. 

Supports: Deux 
levrettes d 'or colle- 
tées de gueules. 

MARTRAY (Eugène du), O. #, ins- 
pecteur général des Ponts et Chaus- 
>ées ; chef actuel de nom et d'armes ; 
dont: 1° Suzanne, mariée à Paul 
Chomette; 2° René. — & de Marry, 
E }^ ë& Moulins-Engilbert (Nièvre; 
— et 33, rue de Béthune, à Ver- 
sailles (Seine-et-Oise). 

J-RÈRE ET SŒUR : 
MARTRAY (JuLES-MaRIE-PaUL DU), 

•&, et M" 10 , née de *Laplanche; dont: 

Raymond, lieutenant de reserve au 
27 l régiment d'infanterie à Dijon. — 
26, rue Marbeuf(VUl e ) — & de Mont- 



moyen, :-i h : t^â Recey-sur-Ourcc (7 

kil.") (Céle-d'On — et Û du Prieure, 
:-: fj ë£3 Malain (Cûtc-d'< >r). 

BONNEAU DU MARTRAY (MARGUE- 
RITE), religieuse du Sacré-Cœur. — 
Tours I Indrc-Ct Loire |. 
tante : 

BONNEAU DU MARTRAY (M mo 
Adrien), née Martin de Ciiantei.oup; 
dont une tille : Isabelle, mariée à 
Olivier C te de Mol'ventel. — 115, 
rue de Grenelle (VU' ') — é& de Clian- 
teloup :-: &i Corbigny (10 kil.j, \^ 
Brirons-sur-Beuvron iXievre). 

COUSINS germains : 

(Enfants de l'eu le général Uonneau m; 
Martray.) 

BONNEAU DU MARTRAY (GaSTON\ 
O. #, colonel, et M me , née Fay ; 
dont : 1° Jeanue;2° Marie-Camille; 
3° Elisabeth; 4° Germaine. — 03, rue 
Prémartine, au Mans (Sartlie) — et £î 
du Martray, E Semelay. f?= Saint- 
Honorédes Bains, ^Hémilly (Nièvre). 

BONNEAU DU MARTRAY (MAURICE) 
et M mt ', née Besse, dont 4 enfants. — 
£â de la Brosse, S3 Saint-Germain- 
Lespinasse (Loire). 

BONNEAU DU MARTRAY (CLAIREl, 
mariée au C te de *L'Hermite, #. — 5<>. 
avenue de Saint-Cloud, a Versailles 
(Seine-et-Oise). — etâà cle Riffardeau, 
S \p^ ta Nerondes (Cher;. 

BONNEAU DU MARTRAY (HÉLÈNE), 

mariée à René du *Lac. — 3, impasse 

de Jouvencel, à Versailles (Seine-et- 
Oise). 



kSif✠



mh= 









MARTRIN-DONOS {de). 

Roi'ERGt'E: Ecar- 
teléiaux 1 elAd'or, 
à l'aigle éployée et 
couronnée de gueu- 
les, qui est de Mar- 
trin; aux 1 et .'i de 
gueules^ à trois 
j usées d'argen t, 
qui est de Donos. 

Timbre : Cou- 

l'onne de Marquis. 

Supports : ï)eu:r lions. 

Le chef de cette famille possède encore 

la charte de Hb'J, dans laquelle Uharlenia- 

fïiie donne à Gomezinde, l'investiture du 

lief de Uonos. 

I 
MARTRIN-DONOS (Gabriel-Victor, 
M'* de), chef de nom el d'armes; ma- 
rie à Claire MartY; don: une lille et 
cinq fils. — â de Lestes, S \^ &l Al- 
zonne (Aude). 

MARTRIN-DONOS ( V u " 1 ' ALPHONSE 



— 808 



de), née de Thonel d'Orgeix. — Foix 
(Ariège). 

MARTRIN-DONOS (B°" n " J. de), née 

de *Gentil-Baichis. — Villa Bonrepos, 
cej è3 Ollioules (Var). 

MARTRIN-DONOS (JuUEN, C tu DE) 

et C tuSb0 , née N...; dont une tille et 
cinq iils. — «Câ de la Hedorte, prés 
Saint-Àgne, S f£= tS Toulouse (Haute- 
Garonne). 

MARTRIN-DONOS (C/mr^S-MARIE- 

Louis, B°" de), lioinine de lettres. — 
15, rue de Surène (VIII e ). 
II 

MARTRIN-DONOS D'ESPLAS 

(Achille, C ,u de), veut' de M" e Cham- 
pigny; dont: 1" Marie; 2" Marguerite- 
Hélène, marié àHenri Fondi de Niort; 
u Jean, prêtre; 4° Charles, marié à 
Guilhelmine de Lingua de Saint- 
Blanquat. 



MARYEILLE {de). — Voy. 
DUMAS. 



MARZAC (CARBONNIER 

de'. 

Poitou, Agknais et Pkrigord : Kcar- 
telé : aux 1 et 1, de gueules, à la croix 
patriarcale d'arpent, accompagnée en 
chef de deux croissants du même et, 
en pointe, de deux étoiles à cinq rais d'or, 
qui est Carbonnier; aux 2 et 'à, d'or au 
lion de gueules, qui est Roffignac. 

CARBONNIER DE MARZAC (M is de), 

chef de nom et d'armes, et Mise, née 
de Pichard de la Tour. — t£à de Puy- 
martin, El Jp ta Sarlat (Dordogne), 

— et à Castillonnés (Lot-et-Garonne). 

CARBONNIER DE MARZAC (C tosso 

, de), née de *Beaumont du Repaire. — 
Saint-Cyprien (Dordogne). 

CARBONNIER DE MARZAC (C te PAUL- 
ILouis-Fernand de), #, lieutenant-co- 
lonel ; veuf do laC tcsS0 , née de*Bojjillé; 
dont: 1" Armand, né le 15 décembre 
1883; 2° Paule, née le G décembre 
1801 ; 3° Elisabeth, née le 7 mai 1894. 

— Même adresse — et à Antibes 
. (Alpes-Maritimes). 



MAS {du), 
LAIN, 



— Voy. POU- 



MAS (BARLATIER de). 

D'azur, à la croix alésée d'or, can- 
tonnée de quatre étoiles du même. 

MAS (B on Paul de), chef de nom et 
d'armes, capitaine au 3° dragons, et 
Bonne nee Marie Garnier. — 91, rue 



de Monceau (VHP) — et a Nantes 
(Loire-Inférieure). 

MAS (B»""° de), née Meunier. — 
2!), boulevard Malesherbes (VIII ) — 
et êû Petit -Château-Gaillard, l-l ]y- 
Dammarie, &1 Melun (Seine-et- 
Marne). 

MAS (Fernand de),0. #, Inspecteur 
général des Ponts et Chaussées, et 
M'"e, née de *Thoisy. — 103, rue 
La Boétie (VIII e ). 

MAS (O e Pierre de) et M me , née 
de Neuversel. — Même adresse — 
et à Tain (Drôme). 



MAS de LAYAREILLE (du). 

Bas Limousin : 
Ec a rie l é : a u 
1 de gueules, à la 
croix d'argent can- 
tonnée de quatre 
fleurs de lis du mê- 
me; au 2 d'azur à 
5 coquilles d'or, 
2-1-2; au'S de gueu- 
les, à unetour d'ar- 
gent maçonnée de 
sable; au 4 d'azur, 
au caisseau d'or, 
une mer du même, accompa- 
hef d'un soleil et de sept 




porte 

gné 

étoile. 



MAS DE LAVAREILLE (C te93c DU), née 

Sauli.et de Florensange. — 54, rue 
Poussin (XVI e ) — eti£âdeSégur,[3!fc= 
Ségur, ˧ Saint-Julien (Corrèze). 



MAS de PAYSAC {du). 

D'azur, au checron d'or, accompagné 
en pointe d'un lion d'argent, fixant une 
étoile mise entre la plus haute, patte du 
lion, sa tête et le checron, et en chef de 
trois croissants rangés d'argent. 

MAS DE PAYSAC (M i8 DU) et M i3e , 

née de Brezets.— ôîâ de Boismartin, 
E3 î?= ta* Saint-André-de-Cubzac (Dor- 
dogne). 

MAS DE PAYSAC (du). — ÉÊâ d'Es- 
cassefort, S î?= ê^ Marmande (Lot- 
et-Garonne). 



MASCLARY {de). 
BAILLOUD. 



Voy. 



809 



MASCUREAU (de). 




Limousin: Cou- 
pé : au 1 faste 
d'argent et de 
gueules de six 
pièces; au 2 d'ar- 
gent, à trois étoi- 
les de gueules. 



MASCUREAU 

(Marie- Frédé- 
ric, C t0 Paul 

de), capitaine de 
cavalerie ; ne le 8 novembre 1861 ; et 
C tK ^ c , née Jeanne de Richer Beau- 
champs-Monthéard : dont : 1° Marie- 
Paule, née le 15 avril 1891 ; 2° Jean, 
né le 17 novembre 1892; 3° Emma- 
nuel, né le 4 mars 1891; 4° Jacques, 
né le 1G janvier 1899.— Le Gaudinet, 
31, rue des Ouarts-de-Borbin, à 
Nantes (Loire-Inférieure). 

MASCUREAU (C te Roger de) et C tesse , 
née de Maunii.lon. — éè du Bouchet, 
El ]z= Availles-Limouzine, ëià Char- 
roux (Vienne). 

MASCUREAU DE SAINTE-TERRE 

(C Ie " e de), née de .Maumixon. — 
& de la Grolliôre, El ^ Pleuville, 
èâ Confolens (Charente) 



111 


liai! 


■III 


tnviiii 


liiiiiiiiiii 


ÉIIIIIIII 





MASIN (de). 

Italie, Piémont; 
Faseé de gueules 
et d'or île six 
pièces, à la tige 
de cltancre de si- 
nople mise en pal. 
Supports : Deux 
estriers d'or sus- 
pendus à leurs es- 
tricières d'argent. 
Devise : « Ferme- 
* toy!» 

MASIN (C te Auguste-Marie-Maurice 
de), iils du C t0 Alfred-François de 
Masin (décédé) et d'Augusta-Berthe 
de la Salle de Louvois ; lieutenant 
au 24 6 dragonsà Dinan ; né le 12 juillet 
18(15 à Belfort; marié le 11 octobre 
1900 à Yvonne Jurien de la Gra- 
vière. — 66, rue Duplessis, à Versailles 
(Seine-et-Oise). 

FRÈRES ET SŒURS : 

MASIN (Marie de), dame du Sacré- 
Cœur. — Tours (Indre-et-Loire). 

MASIN (Jeanne de), née en 18G9. — 
60, rue Duplessis, à Versailles. 

MASIN (Pierre de), né en septem- 
bre 1872. — 66, rue Duplessis, à Ver- 
sailles. 



cousins germains : 
Du mariage du comte Philippe-Joseph-Ri- 
chard de Masin, lieutenant-colonel de 
cavalerie (décédé), et de Jcannc-Marie- 
Louise de la Salle de Louvois. 

MASIN (C tc Ciiarles-Ai.fred-Gas- 
ton de), lieutenant au 31 e dragons 
à Epernav (Marne) ; né le 10 mai 
1870; marié le 9 avril 1896 à Marie- 
Louise- Albi ne- Mat b il de- Philo mène 
du *Coukdic de Kergoai.eh ; dont : 
1° Xavier-Richard- Alain-Antoine , 
né le 31 octobre 1897 ; 2° Richard- 
Jean-Raoul, né le 21 février 1899. — 
Place d'Armes , à Fontainebleau 
(Seine-et-Marne) — et Ûi d'Ouzouer- 
les-Champs, E j?= êS Nogent-sur- 
Vcrnisson (Loiret). 

masin (C te //enrz'-JosEPH-ADOLPHE 
de), lieutenant au 5 e hussards à 
Nancy; né le 4 juillet 1872, marié le 
5 juin 1902, à M Ue Henriette-Claire- 
Marie- Antoinette-Marguerite *Kirge- 
ner de Planta. — Mêmes adresses. 

MASIN (René-Georges de), né le 12 
novembre 1873. — Mêmes adresses. 

MASIN (Fernand-Marie-Léoncede), 
sous-oflicier au 31° dragons ; né le 
15 octobre 1878. — Mêmes adresses. 

oncle et tante : 
I 
MASIN (V te Charles-Fortuné-Léonce 
de), colonel d'état-major en retraite, 
et V 10 ^ , née de Mouvencel. — 75, rue 
de Grenelle (VII e ) — et & de Bran- 
don, s fs= Conches-les-Mines, èi le 
Creusot (Saône-et-Loire). 

Enfants : 
MASIN (de) : 1° Marie-Thérèse, née 
en juin 1874, mariée en avril 1897 à 
François de Bouet du Portal, lieute- 
nant au 21 e chasseurs, à Limoges ; 
dont: a) René, né en juillet : 1898; b) 
Monique, née le 24 lévrier 1900; (e 
Marie-Antoinette; 2° Geneviève, née 
en novembre 1875, mariée le 20 juil- 
let 1902 à Pierre, V te de *Lesquen du 
Plessis-Casso , capitaine d'etat-ma- 
jor, officier d'ordonnance du géné- 
ral adjoint au préfet maritime de 
Cherbourg ; 3° Madeleine, née en mai 
1877 ; 4° Jean, né en février 1882. 



MASIN (Marie-Zknobie de), supé- 
rieure des Sœurs de la Charité. — 
Fougères (Ille-et-Vilainc). 



810 



MASMONTET [de). 




HrRTAGNEîDVi- 

sur,àtrois crois- 
sants d'argent. 

BRANCHE AINEE 

MASMONTET 
DE FONPEY- 
RINE (M me DE). 

née d'àscol ; 
dont une lllle : 
Marie-Cliarlotle-Fernande ; et un pe- 
tit-lils,Jelian-Marie-EdinondBoissERiE 
de Masmontet. — Ùi de Favolles 
(Dordogne). 

BRANCHE cadette 

D'azur, à trois croissants d'argent, qui 
est Masmontet, au franc-quartier de 
gueules, au cheoron d'or accompagné de 
trois trèfles aussi d'or, qui est Masmon- 
tet, La Barlhc et Lombrière. 

MASMONTET (GASTON de), percep- 
teur. — Bazas (Gironde). 

MASMONTET (de) : 1° Emile, ma- 
rie le 23 août 1898 à M" e Marie-An- 
toinette de Bérail; 2° Numa; 3° 
Edouard; 4° Marié-Louise, mariée le 
10 février 1897 au V te Fernand DE 
llussY [Domaine de Couin, El ]?= ta 
Saint-Antoine-de-Beuilhe(Dordogne)]. 



MASMONTET (de 
BOISSERIE. 



Voy. 



MASSA (REGNIER de), 



,i, 



Lorraine : D'hermine, à la fa 
sable chargée de trois alertons d'or ; au 
chef îles dues de l'Empire. 

RÉGNIER, C t0 DE GRONAU, DUC DE 

MASSA (André-Philippe-Alfred), lils 

d'Alphonse, ne le 15 février 1837. — 
111, rue La Uoèlie (VIII e ) — et & 
de Franconvillo, S ]}- fcS Euzarches 
(Seine-et-Oise). 

FRÈRE ET SŒUR DU PÈRE : 
RÉGNIER, C''- S ' e DE MASSA (AdÈLE- 
Marie-Sidome-Matihlde), née en 1827. 
— 122, rite de Grenelle (VII e ). 

RÉGNIER, M is DE MASSA (Al.EXAN- 



DRE - 


Pm 


jp 


PE), né le !» deeen 


ibre 


1831 ; 


nu 


l'K 


■, en décembre 187.' 


5, à 


Eran 


;oise-( 


'aruhne-Mane-Madel 


jine 


(.:opp 


EN s 


; c 


ont : Jean, ne en 188C»; 


2" G< 


isto 


i, 


ie en 1881 ; 3° Jaeque 


s, ne 


en 1885. 




1, rue Royale (VIII e ). 





MASSASiGUIRONNET de» 



Languedoc: D'à- 
;ur, à trois JUS- 
•cs ondées d'or- 
ient ; ou chef tlt 



tble. chai 



de 



trois fleurs de. 

lis d'or, soutenu 
d'une trangle du 
même. 

Supports -.Deux 
léopards. 
Devise : « Semper Spes ». 

GUIRONNET DE MASSAS (C ,c ClIAR- 
LES-Gaston), tfe, capitaine au 7 e chas- 
seurs alpins.— & de Kivoiranrhe,[-j 
]?~ ëi3 Monestier - de - Clerm on t 
(Isère) — et à. Nice. 



MASSÉ {de). 




*»^** 



Br.nm et Pci- 
tou : D'argent, à 
la croix de sino- 
pie. 

MASSÉ DE 
BRENUSSON 

(C t0 Louis-Emi- 
le de), né le 
1 er janvier 1850, 
et M me , née Ma- 
rie - Marguerite 



Ralard d'Herlinvii.i.e ; dont : 1° 
René ; 2° Marguerite ; 3° Andrée ; 4° 
Marie-Thérèse. — Pleumartin (Vien- 




MASSENA. 

Nice : D'or, a 
une victoire na- 
turelle soutenant 
des palmes et 
une couronne de 
sinople, accom- 
pagnée en pointe 
d'un chien re- 
posé d' an/ent ; au 
chef ducal de 
l'Empire de gueu- 
les, chargé d'é- 
toiles d'argent sans nombre. 

MASSENA, P ce D'ESSLING, DUC DE 
RIVOLI (P ce Victor), ancien membre 
du Corps législatif ; ancien officier de 
cavalerie ; no à Paris le 1-1 janvier 
1830; marie le 18 octobre 1882 à la 
peesse Marguerite-Laure-Juliette-Adé- 
laide *Ney, D CS3e d'Elchingen, fille 
adoptive de Charles-Henri et de sa 
femme Cécile, née Eurtado. — 8, 
rue Jean-Goujon (VUE) — et villa 
Massena, à Nice (Alpes-Mai itimes). 

enfants : 
MASSENA D'ESSLING DE RIVOLI 



1 1 



(Anna-Victoire- Andrée), née à Paris 

le 21 mars ISS 1. 

MASSENA DESSLING DE RIVOLI 

(Victoire- Laure -Anna - Gadrielle) , 

née à Paris Je 5 août 1888. 

MASSENA DESSLING DE RIVOLI 
(André- 1 j ri (sper-Victou-Eugène-N ■.- 
POLÉON), né a Pans le 7 juillet 181)1. 

SŒURS : 
MASSENA (Presse ANNA-VICTOIRE ) , 

née à Paris, le 8 janvier 1821 ; décé- 
dée le. . . 1902, veuve du C u Gustave- 
Charles *Reille. 

MASSENA (P ce55e Marie-Anna-Vic- 
toirei, née le juin 1826; mariée à 
Jules-Ernest Lescuyer d'*Attain\tlle 
(veuve en novembre 1882j. — 8, rue 
Jean-Goujon (VIII e ). 

mère : 
pccsse Anna, fille de Jean-François 
de Belle, général d'artillerie ; ma- 
riée le 2:5 avril 1823 à François- 
Victor, P ce d'Essling, Duc de Ri- 
voli, dis du maréchal ; ancienne 
j_'raiide-maitresse de la maison de 
l'Impératrice (veuve le 19 août 1863). 



MASSIA {de). 

Parti : au 1 d'azur, au chccron d'or, 
accompagné de trois roses d'argent; au 
2 d'argent, à un arbre terrasse de si- 
nople, accoste de deux lions rampants et 
ajjrontés de gueules; au chef d'azur, 
chargé de trois étoiles d'argent. 

massia (C le dei. — £î de Verget, 
S] {F Ginestas, tS Cabezac (Aude). 

MASSIA tO de). — 9, rue de 
Lespignan, àBéziers (Hérault i. 

MASSIA (Henri de) et M nie , née de 
*Bealfort. — & de Ricl, E ^ Ég 
Prades (Pyrénées-Orientales). 

MASSIA (de . — Port-Vendres (Py- 
rénees-Orien iules >. 



MASSÏP de BOUILLAR- 
GUES(de). 

Bas-LanoukijOC : D'argent, à trois 
têtes de Maure de sable, tortillées du 
champ. 

MASSIF DE BOUILLARGUES Louis 

dei. — Nimes ^Gard). 



MASSOL {de) ou MAZZOLA. 
Italie (du Mont- 
rera» de Cazal) : 

Coupé : au J d'un, 
a l'aigle éplome 
de sable ; au II de 
gueule*, au dcx- 
li-m h ère armé 
d'urgent, tenant 
une masse du mê- 
me et mourant 
d'une nuée aussi 
d'argent. 
Supports : Un lion et un griffon. 
Devise : « Perspicacia et fortitudine ». 
« Le 15 janvier 1502, l'empereur Maxi- 
milien d'Autriche accorde d'ajouter aux 
armes une aigle éployée eu chef et au ci- 
mier. » 




(Voir nos précédentes 



ms.) 



MASSON D'AUTUME (de). 

D'azur, au c/iecron 'l'or, accompagné 
de trois glands du même. 

(Voir nus précédentes éditions.) 



MASSONNEAU I MERLE 

DE 1 . 

D'argent, au cherron abaissé de 
gueules, accompagné de quatre mcrlettes 
de sable, 'S rangées en chef et 1 posée en 
pointe; au chef d'azur, chargé de trois 
étoiles d'or. 

MERLE DE MASSONNEAU (A.)- — 

Nôrac (Lot-et-Garonnei. 



MASSOUGNES (de). 




Poitou : D'or, à 
la J'asee de gueu- 
les chargée de 
trois eoquillex 
d'argent, accompa- 
gnées de trois têtes 
de couleur re* a rra- 
chées de sable, lam- 
passces île gueu- 
le* et couronnées 
d'azur, posées'^ et 1. 

MASSOUGNES 

— 21, avenue de 



(C te et C tt5ae de). 
Tourcille (VII e ). 

MASSOUGNES DES FONTAINES 
(V tc de), lils des précédents. — Mime 
adresse. 

MASSOUGNES (O et C le " e EMMA- 
NUEL de,.— 8, rue Meissonter {Wll'i 
— et Ùi de la Haule-Maison, E }'•- 
Crécv, t^i Meaux (Seine-et-Marne). 

MASSOUGNES (V* PIERRE DEi. — 

Mêmes adresses. 



S12 



MATHAN (de). 

Normandie : De gueules, à deux ju- 
melles d'un, accompagnées en chef d'un 
lion léopardé du même. 

Supports : Lion*. 

Devises : « Au Féal, rien ne J 'ail » et 
« NU deest timentibus Dtum ». 
Cri : « Mathan ! » 

MATHAN (M h de) et M ise , née Go- 
dard de *Belbeuf. — êîj de Semilly, 
E Saint-Lû (Manche). 
enfants : 

MATHAN (C te de), capitaine au 5 e ré- 
giment d'infanterie, et C teise , née de 
*La Haye-Jousselw. — 18, rue de Ma- 
tignon (VIII e ) — et même dh. 

mathan (C t0 Raoul de), lieutenant 
au 39 e régiment d'infanterie, et C tC5S<: , 
née Renée de Valori; dont : Ber- 
nardin. — Rouen (Seine-Inférieure) 
— et même £}. 

mathan (Le R. P. de), de la Com- 
pagnie de Jésus. 




MATHAREL (de). 

D'azur, à la 
croix d'or, accom- 
pagnée de trois 
étoiles du même, 
1 en chef et 2 
en flancs; au- 
dessous de la 
croix : coupé de 
gueules avec trois 
losanges d'or en 
fasce, moitié sur 
l'azur, moitié sur 
les gueules. 
Devise : ■< In hoc signo rinces ». 

MATHAREL (M ia et M'= e de). — 

à Valenciennes (Nord). 

MATHAREL (C tcase de), née *Féry 
d'Esclànds. — â du Cliery, El g§ 
Issoire (S kil.), \f= Parentignat (4kil.) 

(Puy-de-Dôme). 

MATHAREL (O de'i, inspecteur des 
finances, et C tcsse ; dont : une fille : 
Henriette. — 229, boulevard Saint- 
Germain (VII e )— même & — et & de 
Beaucru, la ^= *S Pinsaguel (3 kil.) 
Haute-Garonne). 

MATHAREL (C te8Se Victor de), née 
Jayr.— 70, rue de Ponthieu (VIII e ) — 
et fiîâ de Pasredon, El |£= ~JS Saint- 
Remy-du-Chargnat, ta Issoire (9 kil.) 
(Puy-de-Dôme). 

MATHAREL (C te Ct O sse HlPPOLYTE 

de), #, chef d'escadron d'artillerie, 
chef d'état-major de l'artillerie du 
13 e corps; dont : Guy et Yvonne. — 
Cours Sablon, à Clermont-Ferrand 
(Puy-de-Dôme) — et même Sk. 



MATHAREL ( C ,e RENÉ DE), et C ,e " e 

née *Lantv ; dont : Hélène et Jean. 

— 70, rue de Ponthieu (VIII e ) — et 
même Ê&. 

MATHAREL (C te Camille de), capi- 
taine breveté au 07° régiment d'infan- 
terie à Soissons, et C te=so , née d'*Arcy. 

— Même £&. 

matharel (V te de), et V te " e , née 

DE *MoNTGOLFIER. — 163, boith'rard 

Malesherbes (XVII e ) — et £a de la 

Grangefort, e |?- Parentignat, ë§ 
Issoire (Puy-de-Dôme). 

MATHAREL (B on DE). — Clermont- . 
Ferrand (Puy-de-Dôme). 

MATHAREL ( B°"" e DE), née DE*R0U- 
vxlle. — Place Michel-de-1'Hôpital, à 
Clermont-Ferrand (Puv-de-Dôme). 



MATHET de LA COMBE. 

France : D'or, 
à la terrasse com- 
bée ou callonée au 
centre de sable, 
chargé d'une wur 
de gueules, maçon- 
née, fer/née, ajou- 
rée (Vargentet sur- 
montée d'une étoile 
de gueules, et en 
chef de deux mar- 
tels de sable em- 
manchés de sino- 
pie; au chef d'azur, chargé d'un lion 
passant d'or, tenant une croix rnaltée 
et fic/iée d'urgent. 

Cri : « Quy mecchèque mat est ». 




MATHIEU de LA YAS- 
TRIE de FOSSEY. 

Haute-Auvergne 
et Bourgogne : 
D'argent, à trois 
bandes d'azur; au 
chej du même, à 
trois étoiles d'ar- 
gent. 

Devise : « Dieu 
et patrie ». 

Cri : « Cum cen- 
tenis Itostibus sin- 
guli pugnant ». 
MATHIEU DE FOSSEY (C te EDOUARD- 
Alexandre), #,chef de nom et d'ar- 
mes; chef d'escadron d'artillerie ter- 
ritoriale (Annuaire Militaire officiel 
1875-1880) et C tC3SC , née d'*Eon (Blan- 
che); dont : Marie ; Edouard; 
Marguerite, mariée à M. Pérkmé de 
Chamorin, à Avranches (Manche) ; 
Patrice; André; Gabriel; Alice. — 
18, rue de la Tour-d'Auvergne, à La 
Flèche (Sarthe). 




— 813 — 



MATHIEU DE FOSSEY (C t0 Paul), 
0. # colonel en retraite, substitué par 
droits d'héritage et privilège, confirmés 
par le Gouvernement de la Répu- 
blique, aux noms, titres et armes des 
*La Tour d'Auvergne-Bouillon, sur 
dispositions testamentairesdu Prince- 
Duc de la Tour d'Auvergne-Bouillon, 
comte d'Apcher (décédé à Clermont- 
Ferrand le l'J février 1890). {Voy. La 
Tour d'Auvergne-Bouillon). 



MATTY de LATOUR (de). 

Provence, Bourgogne : D'azur, au 
phénix d'or sur son bûcher du même en- 
flammé de gueules, et regardant un so- 
leil aussi d'or, mourant du flanc dextre 
de Vécu. 

MATTY DE LATOUR (M me J.DE). — & 

de la Charmée, El p= ëil Chalon 
(Saône-et-Loire) — et 14, quai des 
Messageries, à Chalon. 



MAUBOU (CHAPUIS de). 

Écartelé : aux 1 et 1 d'acur, à la 
fasce d'or, accompagnée de trois roses 
d'argent posées ~ en chef et 1 en pointe, 
qui est île Chapuis; aux £ et 3 d'argent, 
au chef d'azur, chargé de trois étoiles 
du champ, qui est do Chapuis de Bienassis. 

CHAPUIS DE MAUBOU (M is ) et M i8 °, 

née de*Buisseret. ■— -18, rue Faberi 
(VU)— et & de Bel-Air, E f£= éâ 
Rueil (Seine-et-Oise). 

CHAPUIS DE MAUBOU (C te Marc) 
et C ,USâe , née de *Guillervii.le. — fia 
de Beaulieu, E ]■?= t-S Màcon (Saône- 
et-Loire). 

CHAPUIS DE MAUBOU (V ,e Henri) 

et V ****, née 1" C = S8 Ruspoli. — G7, rue 
de ici Faisanderie (XVI e ) — et fiîâ de 
Vinzelles, e Màcon, ]ï~ tS Crèches- 
sur-Saône il kil.) (Saône-et-Loire). 

CHAPUIS DE MAUBOU (C tc JULES), 

— fiza cFEscolles, e: Saint-Sorlin 
(Saône-et-Loire). 



CHAPUIS DE MAUBOU (Y 

chior). — Même fia. 



Mel- 



MAUDUIT (de). 

Normandie : De gueules, au cheeron 
d'or, accompagné de trois roses du 
même, deux en chef et une en pointe. 

BRANCHE AÎNÉE 

MAUDUIT (M» Gabriel de), né le 
2'.) juillet 1830. — & du Bosc-André, 
eJ; lu Barre, â3 Le Fidelaire (Eure). 

Fils : 
MAUDUIT (C te Robert dje), fils du 




précédent, né le 2 mai 1860. — Ê& dos 
Coques, e Chaulgnes (Nièvre). 

BRANCHE CADETTE 

Hameau aîné 

Bretagne :D'or, 
au cheeron d'azur, 
accompagné de 

trois mol, -[[en de 
saule, 4! en chef et 
1 en pointe. 

MAUDUIT DU 
PLESSIX (M mB A- 

drien de), née 

DE *C0R.\LT.1ER. — 

£1 de la Loge, E 
Caillére (Vendée) — et 1(5, rue 
du Lycée, à Nantes (Loire-Inférieure). 

MAUDUIT DU PLESSIX (René DE). 

— £ de Kercadiou, e ]ï= Lanmeur, 
^ Morlaix (Finistère). 

MAUDUIT DU PLESSIX (HlPPOLYTE 

de). — Même &. 

MAUDUIT DU PLESSIX (M me René 
de), née de Kéridec. — Éâ du Plcssix- 
Caudam, Ef?=tâ Lorient (Morbihan). 

MAUDUIT DU PLESSIX (Raoul DE), 

fils de la précédente, Père" de l'Ordre 
du Très-Saint-Sacrement. 

MAUDUIT DU PLESSIX (M me Paul 
de), née de Kéridec — fia de la Vi- 
gnaudrie, e p= Vue (Loire-Infe- 
rieure). 

MAUDUIT DU PLESSIX (M me CHAR- 
LES de^, née de *Kergos. — 42, quai de 
l'Odet, à Quimper. 

MAUDUIT DU PLESSIX (GEORGES 

de), capitaine de dragons ; fils de la 
précédente;etM" ie ,néeDE*KÉRouARTz. 

— 5, rue Maurice-Duval, à Nantes 
Loire-Inférieure) — et même êà. 

MAUDUIT DU PLESSIX (OliviERDE), 
frère du précédent, et M mo , née de 
*Gazeau. — fiîâ des Garennes, E }z= 
Bénodet (Finistère) — et 8, rue Da- 
guesseau, Nantes (Loire-Inférieure). 

MAUDUIT DU PLESSIX (M me Ernest 
de), née Duhil de Bénazé ; dont : 
Henri, marié le 10 juillet 1902, à M Ue 
Jeanne Bouvier de La Motte de *Cé- 
poy.— 4, rue Du Guesclin, à Vannes 
(Morbihan). 

Rameau cadet 

MAUDUIT (Henri dei et M r " e ; dont 
quatre lils (deux sont officiers de ca- 
valerie). — c!î de Kerbertrand, e ];- 
é—, Quimperlé (Finistère). 

MAUDUIT^ Joseph de) et M me , née de 
Keraly. — Quimperlé (Finistère). 



— 81 



MAUDUIT (Casimir de) et M me , née 
de Fuesnes. — Lorient (Morbihan). 

MAUDUIT (Jules de), ofiicier de 
marine, et M ine , née Bourson. 



MAULDE {de). 

D'argent, au sautoir de sinople, ac- 
compayné en pointe d'un croissant du 
mémo. 

maulde (René de) et M me , née 

Avon. 

maulde (O Robert de) et C tcsse , 
née de Maillart de *Landreville. — 
30; rue Hamelin (XVI e ) — & de Ké- 
111 ur, s Ypres (Belgique) — et fiîâ de 
Guignemecourt, s Amiens (Somme). 



MAULDE de LA CLA- 
YIÈRE (de). 

Flandre : D'or, à la bande de sable 
/retire de six pièces d'argent. 

Devise : « Scinper spero ». 

MAULDE DE LA CLAVIERE (BENOIT 

de). — 10, boulevard Raspait (VII e ) 
— et & de Flotin-Saint-Sauveur, ki 
Boiscommun, p= Nibelle (Loiret). 

MÈRE : 
MAULDE DE LA CLAVIERE (M m *RE- 

né de), née Usquin.— Mêmes adresses. 
oncle et tante : 
MAULDE DE LA CLAVIERE (Gus- 
tave de), directeur de la Banque de 
France; marie à M lle du Mesnil de 
*Maricourt ; dont cinq enfants. — 
Ne vers (Nièvre). 

MAULDE DE LA CLAVIERE (M lle de), 

mariée au M is du *Falandre. — 32,' 
avenue Duguèsne (VII e ) — et êûî do 
Falandre, par Moulins-la-Marche 

(Orne). 



MAULÉON (de 



De gueules, au 

lion d'or, armé 
et ampassé de 
gueules. 

Supports : Deux 
lions. 

Devise : « Malus 
leo meusleo ». 



I 

MAULÉON (Henri, M'* de), officie 

du cavalerie démissionnaire, chef de | 

nom et d'armes, né Je 1G avril 1844, 

marié M 11 - Marie-Thérèse d'*Encausse I 




de Laratut. — Êkâ do Lassai o, ei f£= é3 
Gimont (Gers). 

Mère : 
MAULÉON (M iso DE), née DE MaU- 

i.éon-Narbonne. — Même Ê&Ï 
11 

BRANCHE DE MAULÉON-NARBONNE : 
MAULÉON-NARBONNE (ANTOINE, M' 3 

de) et M ise , née Marie-Thérèse de 
Castei.bon-Ledenec ; dont: 1" Alfred, 
né le 31 mai 1885; 2" Jacqueline, née 
le 7 juin 1880; 3" Jean, né lu 5 mars 
1889; 4° Georges, né le 3 décembre 
1893 ; 5° François, né le 25 mai 1897. 

— & de Cha labre, l-j ]y~ Chalabrc 
(Aude), es MoulimNeuf (17 kil.) 
(Ariège). 

F l'ère : 
MAULÉON-NARBONNE (C te OûER 
de), lion leiiant au 10" dragons, et 
C te *», née d'*Aldeguier.— Montauban 
(Tarn-et-Garonne). 

Mère : 

MAULÉON-NARBONNE (M ise D rc de). 

— aÎ3 de Clairfont, si ]■>- é§ Castel- 
sarra«::Ti (Tarn-et-Garonne). 



MAUMIGNY (de). 

D'urgent, auc/ie- 

rron de sable, ac- 
compagné en poin- 
te d'une étoile de 
gueules; au chef 

MAUMIGNY 
(Paul-Pierre-Ga- 
briel-a i.rert- 
Louis, C te DE), 
lieutenant- colo- 
nel d état-major en retraite.— Nevers 
(Nièvre). 

MAUMIGNY (René-Chaui.es-Henri- 
Joseph de), religieux de la Compagnie 

de Jésus. 

MAUMIGNY (MariE-PaUUNE-PhiLO- 
MÈNE DE), veuve du C te Joseph DE 
*CORDOX. 




MAUNI (de). 



Noiîmandie : 
De gueules, au 
croissant d'ar- 
gent. 

MAUNI (Cons- 
tance-Blanche- 

HlPPOLYTE Koi.- 

M. \ DE), C u =™ 
.11. 1rs ,„: *r,A 

-Mire, née le 
1 1 octobre 1845); 
veuve le 13 septembre lH'jr> du C le 




— 81; 



Pierre-Louis-Guillaume-Jules Rivière 
de La Mure, 0.#, C.ifi (Cambodge), 
capitaine de vaisseau. — 42, rue Fur- 
tutu/ (XVII e ) — et êû3 de laGrangette, 
:rj fî- t^j Montélimar (Drôme). 




MAUPAS (lie). — loi/. PI - 
NET. 

MAUPAS iAGARD de), 

D'azur, au clie- 
cron d'or accom- 
pagné en chef de 
deux étoiles d'ar- 
gent, et, en poin- 
te, d'une lêie île 
léopard arrachée 
du même. 

MAUPAS 

i Agard,M' s de). 

— 1, rue Lin- 
co/ft (VIII e ; — 
et Ùi de Maupas, s f J -= â les Aix- 
d'Angillon (Cher). 

maupaSi Henry Agard, C te de», ►£« 
(Christ du Portugal). — 43, rue de 
Lisbonne (VIII e j — même & — et âîâ de 
Yillicrs,;-; Xeuville-de-Poitou, p= ires- 
teint) t-ij Villiers-Vouillé (Vienne). 
MAUPAS (V tcsse de), née Desboudard. 

— Sîa de La Guôriniéie, bî Autrèche, 
|f kS Château- Renault (Indre-et- 
Loire). 

maupas (V te de). — Aféme &. 

maupas (B 0,,,,e J. de). — ii'», boule- 
vard, de La Tour-Maubourg (VII e ). 

maupas (M n,c Paul dck — 123, rue 
de Lille (VII e ; — et villa des Per- 
venches, rue Saint-Honoré, à Fon- 
tainehl ea u (Seine-et-Marne). 

maupas i M ,,,e de !. — 40, rue 
d' Amsterdam (IX e ). 

maupas (Maurice dei ot M me , née 
I.Aiiiii: de Montais. — Même adresse 

— et & de Saint-Georges, a [^ ^ 
Montoire I Loir-et-Cher). 

maupas (M ,ne Emile de), née Guil- 
lemot. — ni, rue de Grenelle (VII e ) 

— et & de Vaux, Elf?=ââ Fougères 
(Aubci. 



<l'ur 



MAUPAS du JUGLART. 

Auvergne, Li- 
mousin, Toi RaI- 
jiF.,lii.ksois: Parti 
'( d'or, au lion de 
sable, armé et 
lampassé du mê- 
me, ijui est do 
"Maupas; b) Kcar- 
telé : au.i; 1 et 
1 d'azur, à lu 
bande, d'argent 
crénelée par en 
bai de six pièces 




ipwjnées de. ci/a/ étoiles aussi 



d'or, 3 en chef et 2 en point • <|ui est 
de Juglart; an./; 2 et 'ô de gueules, à la 
eroijc d'artjent, en souvenir .le Robert de 
Juglart, grand maître de Malle au XII* 
siècle. 

Devise : « in fuie spes ». 

MAUPAS DU JUGLART ( BERNARD 

C tu de), C. >J< de Saint-Grégoire-le- 
Grand, C * de la Milice (Christ), 
C. >J< de Sainte-Catherine du Sivai de 
S. S. Léon XIII, cainérier secret de 
S. S. Léon XII 1; ne le 22 février 
1 8 r> 7 : marié à Clermont-Ferrand, le 
ô avril 1885, à M He Marie Paret; 
dont: 1° Pierre, né le 17 janvier 18SIL 
2 u Hélène, née le 17 septembre 1SST; 
3° Jean, ne le 11 août 188'.'. — 33, 
rue de Lomjchamp (XVI e ) ~Jô b914,!J 
— et & de Busséol, [3 J^'Vic-le- 
Comte, é^ les Martres-de-Vevre (Puv- 
de-Dùme). 




C 
Inférieure) 

MAUPASSANT ( ( l ' 
Mêmes adresses . 




MAUPEOU {ds). 

Ile-de-France : 
D'argent, a un 
porc-épic de sable. 

Devise:» Eminus 
et continus b. 

La famille de 
Maupeou descend 
en ligne directe du 
grand- chancelier 
de Fiance 1711- 
1792, ; elle s'est al- 
liée aux de Saint- 
Genys, de Lansac, de Oeil, de Lamoi- 
gnon, de Itonclieiolles, de lirou, de La- 
roche, Goulet d'Olizy, etc. 

maupeou (M is de) et M iâe , née de 

*L.\ liotUEI.AMBERT-MoNTKOUT ; dont : 

1° René, ne en loo('>: 2° Cécile, née 
en 188'J.— (H), rue de Ponthieu (VIII e ) 

— et ^3 d'Eguilly,E)p=^Illiers(Eure- 
et-Loii). 

maupeou iC ,CSS0 dei, née Kœchlix. 

— 7 7, rue La Boùtie (Vlll e j — et dî 
de- Hoinbourg,E)|£=Ottrnarsheim, â5 
Banzenheiiu ( Haute-Alsace i. 



— 816 — 



MAUPEOU (C te II. de\ ancien offi- 
cier. — 6, rue de Berri (VIII e ). 

MAUPEOU (V te Alfred de), &, 
>J< (médaille coloniale), >J), ►&, >Jl..., 
ancien officier, et V tes,e , née Hart- 
mann' ; dont: 1° Blanche, née en 1881 ; 
2* Jean, né en 1886; 3° Pierre, né 
en 1890; 4° Jacqueline, née en 1895. — 
4, rue de La Baume (VIII e ) — et 
même âiâ. 




MAUPETIT. 

*.**** mm» /^"STL,; 

crénelée de trois 
pièces d'or, ou- 
certe, ajourée et 
maçonnée de sa- 
ble adextrée d'un 
soleil rayonnant 
d'or, cantonné en 
chef; au franc- 
quartier à sénes- 
tre, et brochant 
au neuvième de Vécu, de gueules, chargé 
d'une épée haute de sable, montée d'ar- 
gent. 

maupetit ( B ou Amédée- Joseph), 
ancien maire de la commune de Ju- 
jurienx; ne à Lyon le 17 février 1848; 
marié le 6 juillet 1875 à Louise-Amé- 
lie-Caroline-Yolande-Odon Bonne (dé- 
cédée le 13 juin 1876). — eîî de la 
Tour-des- Echelles, es f?= Jujurieux, 
éâ Pont-d'Ain (Ain). 



MAURAIGE (de). 

Cambrksis : Echiqueté d'or et de 
sable de cinq pièces. 

MAURAIGE (Arthur de), et M me , 
née Curta, de la famille romaine des 
C tcs Curta ; dont : 1° Marguerite, née 
le 10 janvier 1885; 2° Raoul, né le 10 
octobre 1886; 3° Charles, né le 16 
mars 1800 ; l u Berthe, née le 17 juin 
1891.— aîâ de Douzies, iSifF êS Mau- 
Iteuge (Nord). 



MAUROY {de). 



Camurésis, Ar- 
tois, Champagne, 
Bourgogne, Ile-de- 
France : D'azur, 
au checron d'or, 
accompagné de 
trois couronnes 
royales du même, 
posées 2 en chef 
et 1 en pointe. 

Supports : Deux 
griffons, 
n'es pas s y ne le 



Cri : « W/cllincourt ».' 
MAUROY (M i3 Adriex-Chari.es de), 
chevalier de Malte, ( r.O.^, C>R,C.%<, 




>$l, ingénieur breveté de l'Ecole natio- 
nale des Mines, correspondant du Mu- 
séum d'histoire naturelle, membre ho- 
noraire de la Société impériale miné- 
ralogiuue de Russie, lieutenant du 
génie auxiliaire en 1870-1871 ; né le 
18 octobre 1848; marié à Marie-Caro- 
line-Eugénie Hoppenot ; dont: 1° Ge- 
neviève-Marie-Henriette (2 novembre 
1877;; 2° Madeleine-Marie-Louise- 
Henriette (13 novembre 1878); 3° Cé- 
cile-Marie-Berthe (1 er décembre 1879) ; 
4° Jean-Georges-Charles (28 décembre 
1880, décédé le 3 septembre 1883) ; 5° 
Claire-Marie-Antoinette-Ernestine(13 
juin 1883); 6° Pierre-Marie-Hippolyte 
'(13 septembre 1881); 7° Charles-Marie- 
Paul (28 octobre 1885); 8° Marie-Ed- 
mée-Antoinette(10mars 18S7) ;i)°Mar- 
guerite-Marie (3 juin 1888); 10 u Thé- 
rèse-Marie-Eugénie (15 novembre 
1889) ; 11° Elisabeth-Marie-Joséphine- 
Alberte(5août 1801); 12° Joseph-Marie 
(2 août 180 1). — Hôtel des Capucins, à 
Wassy ^Haute-Marne) — ôîâ de Cour- 
celles", s Saint-Germain (Aube) — et 
tà de Suzéinont, Ei|5=Vaux-sur-Blaise 
(Haute-Maine). 



MAUSSABRÉ (de). 

D'azur, au lambel d'or de trois pen- 
dants en chef. 

MAUSSABRÉ (M is DE) et M ine , née DE 

*Goxtait-Biron. — 22 t me Washington 
(VIII e ). 

MAUSSABRÉ ( V te L. DE) et V tes ", 

née Huard de Boisrenauit. — Êûâ de 
Boisrenault, El |5= *S Buzançais 
(Indre). 

MAUSSAC (de). 

D'or, au c/tecron de gueules, accom- 
pagne de trois étoiles du même, posées 
deux en chef et une en pointe. 

MAUSSAC (C ic ^ DE). — ÉÊJ de la 

Chauvellorie, h [f ta Neung-sur- 
Beuvron (Loir-et-Cher). — ûîî dePaya- 
zac, ES ~Jô Terrasson (Dordogne) — et 
boulevard Alexandre-Martin, à Or- 
léans (Loiret). 

MAUSSAC, THEZAN- 
SAINT-GENIEZ (Badeuon de). 

Ëcartclé : aux 1 et 
idegueules, à trois 




lé d'or et de gueules 



pals d'or, qui est 
de Bade run de 
Maussac; aux 2 et 
3 d'argent, à trois 
comédies île sabir, 
becquées et mem- 
brées de gueules, 
posées 2 et 1, qui 
est de Corneillaa; 
sur le tout écarte- 
qui est Thczan. 



— 817 — 



Supports : Lions. 

Devise : « Candor et Jionor ». 



MAUSSAC, M 15 DE SAINT-G ENI EZ- 
THEZAN i IÎUTROPE-FuLCRAN-JosEPH- 

Louis-Marie-Pons-Uostaing Bade- 
rox de), capitaine d'artillerie ; marié 
le 21 mai l8ÏXi à Marguerite Maude- 
ville-Miquel (issue d'une très an- 
cienne famille de Béziers). — 12, rue 
Mahusies, à Castres (Tarn). 




MAUSSION de CANDE 
(de). 

Touraike : D'a- 
zur, au checron 
d'or, accompagné 
en chef de. deux 
étoiles d'argent, et, 
en pointe, d'un peu- 
plier d'argent sur 
une montagne du 
même. 

Support : Lé- 
trier,acec un e ch a i- 
ne h ri née. 
Devise : « Fidèle sans contrainte ». 
MAUSSION DE CANDÉ (DaNIEL- 

Ernest-Robert-Thomas de), né le 5 
octobre 1803, capitaine au e dragons ; 
à Evreux (Eure); marié à Jeanne-Eli- 
sabeth du Buis de Tertu ; dont : 1° 
Jaeques, né en juillet 1881) ; 2° Odet- 
te, nue en octobre 1800; 3° Nicole, 
née en juillet IS'.G ; 4° Ghislaine, née 
en septembre l^'.'T ; 5° Pierre, né en 
juin 189!). — £ de Pincé, >.; Sablé- 
sur-Sarlhe, î>- Prôcigné, êS Pincé- 
Préciurné (Sarthe). 



MAUYAISIN IDE COUSIN 




A N G u E 

-, au cl: 
gueules 



compagne de trois 

cousins au na- 
Uvre.l, 2 en chef 
n 1 en pointe. 

MAUVAISIN 

• Roger de ( "ou- 
sin ce; : marié ;i 
G abri elle de 
*Lestapis; dont 
quatre garçons et trois lilles. — S, 
Jardin Ko val, à Toulouse — £ de Clai- 

refont, H Lanta «Haute-Garonne) 

et Ê de Mauvaisin, :-: f-,= Xailloux, 
t^i Villefranche (Haute-Garonne). 

mauvaisinO Edouard de Cousin 

de), née Baron de *Montuel; dont 
trois (ils et deux lilles. — Asnières 
(Seine) — et & de Latour, ra Saverdun 
(Ariège). 

mauvaisin (Paul de Cousin de. 



marié à Marie Gagniard : dont : 
Adrienne. — 11, rue Vital <XYL, — 

et â «le Cariti.-Houih.Mllc, :-:[-.: ^Sa- 
verdun (Ariétfei. 



MAUVISE (de). 

Boukisonnais : D'argent à la croix 
ancrée de sable, accompagnée en chef 
aux deux premiers cantons de deux 
croissants de gueules. 

mauvise (Charles de). — â de 
Courcoué, e La Tour-Sainl-Golin 
(Indre-et-Loire). 



MAUYOIGÎM iCAUSSIA 

DE ■ 

Guyenne, Languedoc : D'azur, à trois 
trèfles d'or, posés 2 et 1. 

mauvoisin (B°n de). — Ê de La- 
grave, :-: f Lavit(Tarn-et-Garonne). 

mauvoisin decardonne f Henry 
dei et M"", née Amielh de *Mérin- 
dol. — Blois iLoir-et-Chen. 



MAY de CERTAN {de). 

D'or, a un arbre de sinople, accosté 
de deux étoiles de gueules. 

MAY DE CERTAN i M 11 " DE). — & de 

Certan, ;-; |j= es Libourne (Gironde). 



MAYNARD-MESNARD. 

Poitou : D'argent, fretté iCamr de 
si.e pièces. 

(Voir nus précédentes éditions.) 
MAYOL de LUPÉ (de). 



% à 





l'H 


iVKN 


k,Ve 


.AY 


E 


■ !•( 


IREZ 


: De. 


Si- 


n 


,pt, 


, a six p< 


m- 


m 


es 


de 


[><n d 


on, 


3, 


2 t 


l 1. 








Sri 


M'Oit 


TSlDt 


un. 


U 


>n s- 










De 


ISE 


« Deo 


et 


P 


an 


ai ». 







MAYOL DE LU- 
PÉ iC"-' de», *, et 
C 1 "^, née Caracciolo, des Ducs de Gi- 
Rifalco. — lfi, rue Saint- Gui! lai. me 
(VII e ) — et £& de Nuits-Saint-Georges 
(Côte-d'< »r). 

MAYOL DE LUPÉ i C te ALEXANDRE 

de) et C lcssc , née deEchegurex; dont: 
Pierre, né le 3 juillet 1898. — (î8, rue 
Pierre- Charron (VIII°j — Xuiis- 
Saint-Gcorgcs (Côte-d'Or) — et ù\ de 
Lupé, :-j Malleval (Loire». 

MAYOL DE LUPÉ i C'- — D re DE). — 

â de La Vigne, :-_: J; : *S Bourg- 
Argental il.oirei. 



52 



sis — 



MAZADE (d 

:ii|i|H|ii|lii|i||i|i; 



M 




Languedoc : /)'«- 
, (ai chevron d'or, 



y$-.m -Ù uerun.pugnéenpotn 



ted' un lion du mi 
armé et lampassé de 
gueules ; au chef de 
gueules, chargé tï un 
croissant d'à rgen t 
entre dru.it étoiles 



mazade (Alexan- 
dre de). — 107, boulevard Sébasto- 

pol lll"). 

MAZADE (Ed. de). — 33, rue de Toc- 
queoille (XVII e ;. 



MAZAN i'FABRE de.) 



Piu 



gueules, à une tête 
'de bœuf d'or. 

Lettres de no- 
blesse accordées 
par le roi liené un 

1171. 

FABRE DE MA- 
ZAN (Antoine- 

MaRIE-Jo.SEI>H,M" 

de), né le G février 1871 ; marié à Mar- 
the-Mariu-Noémie de *Oourtois. — 
Û de Pontt'rac, >] Jf liiez, ^ Ma- 
nosque | liasses-Alpes). 



MAZARIN i.MAZARS de), 

Ecartelé : au.c 1 et 1 c/'o/', ci une mai- 
son de sable, ouverte et ajourée du champ 
girouettée de gueules (Mazars) ; aux 2 et 
3 d'or, ù une main de table (Mazars de 
Lagarde). 

MAZARS DE MAZARIN et M me , née 

de La Farelle. — Quai de laFontaine, 
à Nimes (Gard). 

^ MAZARS DE MAZARIN (LKOPOI.D).— - 

fù de Camarôs, i-j [?- Camarès, e3 
Sainl-AnVi<|iie (Aveyron ). 



MAZENOD (de). 

Lyonnais : D'a- 
zur, à trois mo- 
lettes d'éperon d'or; 
au chef du même, 
chargé de trois 
bandes de gueules. 




MAZENOD 

(Léon-Jules de), 
O. Vv, capitaine 
de vaisseau ; né 
le 23 septembre 
1818; marié à Marie-Thérèse d'*Ori- 
'■■w; donl : l« Juliciti , née le 13 avril 
1803; ^ Jeanne-Marie, née le 28 août 



18U-1 ; 3° Marie-Caroline, née le 30 

janvier lN'.iii. — 51, rue do Bourgoyne 
(VII e ) (p.-à-t.) — et £ du Plcssis-àux- 
Cha | ils, •-: h Donnemarie-cn-Montois, 
ëâ Vinipelles (Seine-et-Marne). 

mazenod (C lc Raoul de) et C tcsse , 
née Saniiaud de la Fressange, dont : 
1° Marie, nue le 31 janvier 1872; 2° 
Charles, inii suit. — 158, boulevard 
Malesherbes (XVII e )— el û de Saint- 
Marcel lin, :-: fr- ÉâjSury (Loire). 

mazenod (V lu Charles de), né le 
22 janvier 1878.— Mêmes adresse*. 

mazenod (V tc Albert dej, veuf de 
Thérèse Uenouard de *Saixïe-Croi.\ ; 
marié en secondes noces à M" 1 ' de 
*Virieu, veuve de M. de Boisouilhem) 
— fiîâ de Chatenoy-en-Bresse, :-_; |;- 
Saint-Marcel, tS Chalon (Saûne-Ct- 
Loire). 

MAZIÈRES UM. 

Hehui: De 'meu- 
les, au lion d'or. 

Famille remon- 
tant à Ci Y iik 
M au Léon ni: M.\- 
zikrks, seigneur ilu 
Mazières, en USO, 
cousin de Raoul ni: 
Maulkox, sauvé à 
Jop 




.le lli 



de 



Ccrur-de-L 

Savary ni: Maulkon, amiral héréditaire 
de Poitou, et l'un des plus grands eapi- 
taines de son époque. 

La famille de Ma/.ières a encore versé 
sou sang au hasard des champs de ba- 
taille, de Marignan à Sainl-Prival (Voir 
notamment la Reçue Arcliéolotjiquc de 
Berry, tome Vil). 

branche aînée 
mazières (M. et M mo Georges de). 

— 20, rue Alphonse- de -Neuville 
(XVII e ) — et Les Lilas, h Ven- 
dœuvres-en-Brunne (Indre). 

Fils : 
MAZIÈRES-MAULÉON (V'° FlENRl 
de), avocat à la Cour d'appel de Paris. 

— Mêmes adresses. 

MAZIÈRES-MAULÉON (B on LUCIEN 

de), né en 1881). — Mêmes adresses. 

Frfcrcs : 

mazières (V tc et V tessc Ernest de); 

dont : 1° Jean, ne en 1801; 2° Aline, 

née en 18!)'.); 3 U Marie, né en 1002. 

— Buzançais (Indre). 

MAZIÈRES (B"" Loris DE); dont: 
1° Marguerite, née en 1X02; 2" Marie- 
Thérèse, neu en I8'.»3;3" Geneviève, 
née en 1805 ; 1" Louis, né en 1808. 

— La Poute (Mayenne). 



— 819 



BRANCHE DE CHAMBON 

MAZIÈRES DE CHAMBON (Y" 'CONS- 
TANT de), #. — 30, rue Marey, à Mus- 
tapha (Algérie). 

Fils : 
MAZIÈRES DE CHAMBON lB"" CONS- 
TANT de), nô en 1802, ci M mc ; dont: 
1° Yolande-Charlotte, née en 18'.»',); 
2° Constant-Serge, né en 1901. — 
Smyrne (^Asie-Mineure). 

MAZIÈRES DE CHAMBON (FERDI- 
NAND de), ne en 1805, et M""-'; dont : 
Odette, née en 1000. — Ain-Rôgada 
(Constantine). 

mazières (Auguste de), né en 1809, 
et M ,ue ; dont : 1° Roger, né en 1897; 
2° Marcelle, née en 1898. — 4, rue de 
Lyon, à Mustapha (Alger). 

mazières (Maurice de) né en 1875, 
et M" 10 ; dont : Marc, né en 1902. — 
Fedj M'zala (Communes-Mixtes). 

mazières (Marc de), né en 1875, 
et M me , née Marguerite Murât. — 
30, rue Marey, à Mustapha (Algérie). 

BRANCHE DES VARENNES 

MAZIÈRES (B ouno Alfred de); dont: 
1° Marie-Louise, née en 1880; 2 J Al- 
fred, né en 1880. — Gohée, s Le- 
vroux (Indre). 

MAZIEUX i'de CLAUZADE 

DE», 

D'argent, à trois grenades ouvertes de 
gueules. — Ou : De gueules, au checron 
d'argent, chargé de cinq mouchetures 
d'hermine de sable, accompagnées de 
trois clefs d'argent posées en pal, 2 etl, 
l'anneau en bas; au chef cousu d'azur, 
charge d'un croissant d'argent, accosté 
de deux étoiles d'or. 

CLAUZADE DE MAZIEUX (M me LÉON 
DE), née Bokkixet. — îîî de la Chaus- 
sée, El tS Saint-Savinien — et â 
Grandjean (Charente-Inférieure). 

CLAUZADE DE MAZIEUX (M. et M" ie 

Carlos de). — Hue Victor-Hugo, à 
liochefort- sur-Mer (Charente -Infé- 
rieure). 

CLAUZADE DE MAZIEUX IDE), re- 
ceveur des Domaines. — Carcassonne 
(Audei. 

MAZINGHEM {de). 

D'or, à la rose 
de gueules , à 
cinq pointes de 
sinople. 

MAZINGHEM 

( Cli" Robert 
de) et M" ,c , née 
de *Renty. — ±23 
de Mazinghem, 

El f>- ëS Aire 
(Pas-de-Calais). 



MAZINGHEM (de). — Ê3 de Hovaval, 
El ÎF Hcuchin, èâ Bergueneuse (Pas- 
de-Calais). 




MAZÎS {des). 
De gueules, à la fasee d'or, charnéede 

trois molettes de sable. 

mazis i V"-m;esi.— êî de Salbruno, 
H p- t-.-j Montmarault (Allier,. 

mazis (V te Albert des).— 2ê5 de 
Villars, :--; J?= ^ Bourbonne (Haute- 
Marne). 

mazis (des). — 6Ê de la Uobiuiére, 
El \y i-.^j Villofranche (Allier). 
_ mazis (M 11 " des,. — £ de la Briehe, 
El p= Boissy-sous-Yon (Seinc-ct-Oisc). 

mazis (des). — â de Beaucamps, 
El Aumale (Seine-Inférieure). 



ME AULNE (de). 

D'argent, à neuf fusées de gueules, ac- 
colées en bande, accompagnées de sic 
fleurs de lis de sable, rangées en m-le. 

MEAULNE (C te DE) et C tcssc , née DE 
*La Blotais. — ù\ de Landeronde, :-; 
îp Bécon, ë3 Champ tocé (Maine-et- 
Loire). 



MEAULTSART iCORBI- 
SÏER DEL 

lîii.'ii.jn: : D'argent, à trois trèfles de 
sinople; au chef d'azur, charge d'une 
étoile d'or. 

CORRISIER DE MEAULTSART (B°"J 

et B° ,,nc , née Dlx-hesxois-Vallols. — 
£3 de la Genetière, El Selles-sur- 
Cher, J/>- Éâ Chabris-Gièvres (Loir- 
et-Cher) — et 13, rue de la Charité, 
à Bruxelles (Belgique). 



MÉAUTIS (de). 



Normandie : 
De i/ueules, à 
trois macles d'ur, 

2 et 1. 

MÉAUTIS 

(Edouard-Mar- 
tial de), lieute- 
nant-colonel de 
cavalerie en re- 
traite, O. # ; 
marié : en pre- 
mières noues, a Mathilde-Lucile S.\- 
vary ni: Léimnkravs (décodée à Niort 
en 185lii ; en secondes noces, ta Maiie- 
Alphonsine- Charlotte - Caroline du 
*Lagrené; dont deux tilles. 




— 820 



MEAUX {de)- 



D'azur , à un 
chevron d'or, ac- 
compagnécn chef 
de deux étoile* 
d'or, et, en poin- 
te, d'un trèfle du 
même. 

MEAUX (V te 

dei, ancien mi- 
nistre, et V tcsse , 
née de *Monta- 

UEMBERT. — 101, 

rue du Bac (VII e ) — et ù. d'Eco tay - 
l'Olme, ca p= éS Montbrison (Loire). 

meaux iH on de), ancien inspecteur 
(1rs Finances, et B onnc , née Balsan. — 
10, rue de Coureelles (VIII i — et 
même £>. 

meaux (Antoine dei, enseigne de 
vaisseau; marié a M" Anne de*Fra- 
guier. 




MEAUX {de). 

Brie : D'argent, 
à cinq couronnes 
d'épines de sable, 
2-2-1. 

Supports : Deux 
lions armés etlam- 
passés de gueules. 
])i.\ ISI-: :« Ex ■■ru- 
ce et spinis nost >• 
salus ». 

meaux(Hené- 
Louis-Raoul, V te 
dei, né en 1870; marié à M cllc Yvonne 
Bui i-E. - 13, rue de Coureelles |V111«). 




MECFLET (de). 

Noumasoik : D'n:ur, à deux oh écrans 
iVhi'l mine; UU chef dcnc/œ d'or. 

mecflet (M' s de).— <Ê de Quesnay, 
v-i f". Langannerie (Calvados). 

MECQUENEM ou de MEO 
KENHEIM [de). 

Sjggl Coi.or.NK : /)'«- 
„•/</•, (i deux scep- 
tres fleurdelisés 
en. leur pointe et 
li'>st : s en sautoir 
dur. 

Devise: « Tout 
par amour, rien 
par force aulogis 
de mon cœur •>. 

La maison de Mcckcnhcini [alias de 
Mecquc-nem , originaire de la ville de ce 
nom, dans l'Elcctorat .de Cologne, était 
déjà connue en 851 (Areliices de Dusscl- 
dorf). Mlle vint s'établir en Champagne 
en \~o~o~. 



%. 



,/ 



La branche aînée, titrée Graf (comte), 
restée au berceau, s'étanl éteinte au coni- 
mencement ilu xvn* siècle, ce titre passa 
dans la branche française. 

BRANCHE AÎNÉE 
MECQUENEM DE MONTGON (C ,c 

Ernest de), colonel d'artillerie en 
retraite; hls de Louis-Nicolas de 
Mecquenem; chef de nom et d'armes; 
marie en 1ST3 a sa cousine, Marie- 
Gabrielle de Meckenheim d'Artaize 
i'Z* branche); dont ([uatre lilles et 
trois lils : 1° Roland ; 2 U Jacques; 
3° Jean. — 10, rv.edu Pré-aux- Clercs 
(Vil»). 

MECQUENEM DE MONTGON iC le 

Chari.es de), chef d'escadron d'ar- 
tillerie; lils du général de Mecque- 
nem; marie à Berthe Evrard. — 
Toulouse (Haute-Garonne). 

MECQUENEM DE MONTGON (C te 
Adrien de), frère du précédent; ma- 
rié à Marie Habert de Montmort; 
dont un lils : Guy, né en 1881. — S, 
boulevard FiandrirnWl ■'> _^— et ^3 
de Gruyères, E3 Launois fj^éSi Guigni- 
court-sur-Vence (Ardennes). 

BRANCHE CADETTE 

MECKENHEIM D'ARTAIZE < B on PIER- 
RE DE), marie à M ,,c DE MisCAUT ; dont : 
Raoul. — SÊ3 d'Elfedange, El Falken- 
bourg ( Lorraine). 

MECKENHEIM D'ARTAIZE (C te FER- 
Nand de), veut' de la C' 1 ""-', née de 
Bompart; dont deux lils: Jean et 
Paul, et deux lilles: remarié a la 
C u "' de *La Rochebrochard, née 
d'*Avrange du Kkrmont. — ùi de la 
Coussaye,L-:Bressuire (Deux-Sèvres). 

MECKENHEIM D'ARTAIZE (C 1 ^ LuD- 
WIG de), marié a Auguslinu Texier 
de i.a Salue : dont : 1° Louis ; 2° Ma- 
rie-Antoinette ; 3° Hélène. — £ de 
La Brouardière, s ]ï= ê§ Fénêry 
(Deux-Sèvres). 



MEDIC [du). — 
MIER. 



!/• COR- 



MEDINE {de). 
Normandie : Ecartelê en sautoir : nu 

1 d'u:ur, a In /leur de lis d'or; aux t 
et 'S d'argent, au lion de snble, arme et 
lampass'é de gueules, celui du second 
contourné; nu 1 d'argent, à l'arbre de 
simple, tracersc 'l'un loup passant de 
sable. 

MÉDINE iriEi. — & de Gaymont, i-J 
f.- ta Vouvray (Indre-et-Loire). 



821 



MEFFRAY {dé). 

Daupiiink : De gueules, à un griffon 
d'or.— Ou : Ecartelé : aux 1 et 1 de 
gueules, au gri ffon volant d'or; aux 'i 
et 3 de gueules, à la fasce d'or, chargée 
du trois sautoirs de sable. 

MEFFRAY iO'== c DE), M 1 ' DE CÉ- 

sarges. — ( J, avenue Victor-Hugo 
(XVI e ). 

meffray (C le II. de). — 8, rue 
Magellan (VIII e ) — et &> de César- 
ges, :-; ]■■ eil Bourgoin (Isère). 



MÉHÉRENC DE SAINT- 
PIERRE {de). 

Hkkiagne : D'argent au chef d'azur, 
a la bordure do gueules. 
Devise : u Fais honneur ». 

I 
MÉHÉRENC DE SAINT-PIERRE (M 13 

de), veuf do M"° de*Romex. — ÉÊ du 
Bois-de-la-Salle, i-j. \%- Lanvollon 
(Côte.s-du-Nord). 

Enfants : 
MÉHÉRENC DE SAINT-PIERRE (C ta 

Auguste de), et C lcsSe , .née de Mont- 
bret. — £i de Romain, a Fismes 
(Marne). 

MÉHÉRENC DE SAINT-PIERRE ( V ,e 

IIii'i'oi.vii. de), et V Us *°, née Marie- 
Thérèse de *Lespinay ; dont : 1" 
Hervé; 2° Yvonne; 3" Jacaues. — 
Sa duPally,SJ Chantonnay (Vendée). 

MÉHÉRENC DE SAINT-PIERRE (V«" 

Yvi.s de). — Ê du Bois-de-la-Salle, 
El Lanvollon (Côtes-du-Nord). 

II 

MÉHÉRENC DE SAINT-PIERRE (C* a 

Alphonse de), et C ,ebSe , net' N... — 
éè de ICeraoul, 3 Paimpol (Côles- 
du-Nord). 

MÉHÉRENC DE SAINT-PIERRE (V te 

Henri de), et V' esse , née de *Beau- 

vii. i.ic. — 95, boulecard Malesherbes 
(VIII e ) — et é& de Beaumanoir, SI 
Quintin (( !ôtes-du-Nord). 

MÉHÉRENC DE SAINT-PIERRE (Y K 

Alexandre de). — 49, avenue de 
l'Opéra (II e ), — et cfi) de la Ville- 
soui-io, s Lafn balle (Cùtes-du-Nord). 



mékarski (André), officier, et 
M""-, lieu Gkraro, — même adresse 
— et 10, rué Rameau, à Versailles. 



MEKARSKI. 

Polounk : Coupé: au I d'argent au 

lion de gueules tssant du coupé, tenant 
entre t'es pattes un annelet aussi de 
gueules; au II, d'argent maçonné de 
sable. 

MÉKARSKI (C« a Loris), ingénieur, 
et M ,uc . — 14, rue d'Athènes (IX e ). 



MELLON (de). 

D'azur, à trois croix pattées d'argent. 

mellon (Gabriel de) et M me , née 
*Ogier d'Ivry. — Hennés (Ille-et- Vi- 
laine). 

mellon (Adrien de) et M'" e , née 
Hkmery de *Coascaradec. — & 'le 
l'Epinay, :-: Flamangat, p= Saint- 
Jouan, til Canines (Cûtes-du-Xord). 

MELLON DU QUESNOY | M 1 "" 1 1. DE i. 

— - gcâ de la Pigacière, El \?- Saint- 
James, ta Pontaubault (Manche). 



sa 



MÉLOIZES 'RENAUD d'A- 

YÈNE des. 

N i V i: RNAIS : 
Ecart clé : aur \ 
et 1 de gueules, 
à l'aigle d'argent 
bec(juée,tnetnbrée 
et couronnée d'a- 
?ur,qui estde Co- 
ligny ; aux 'À et 
3 d'or, au sau- 
toir de sable, qui 
est de Frcsnoy, 
Sur le tout, d'a- 
zur, au cheoron 
d'or, accompagné en chef de deux quin- 
tefeuilles d'argent, et, en pointe, d'une 
fourmi du même, nui est Renaud d'Avône 
des Méloizes. 

I 
RENAUD D'AVÈNE DES MÉLOIZES 

iM 11 Albert,) et M ise , née Renaud 
d'Avkne des Méloizes. — Bourges 
(Cher) — et £â de Thizay, si fc= ta 

Neuvy-Pailloux (Indre). 
fils : 
RENAUD D'AVÈNE DES MÉLOIZES 
(O Henri) et C lu; ' e , née Carra de 
*Vaux. — 6, rue de La Trèmoillc 
(VIII e ), — et mêmes adresses. 

RENAUD D'AVÈNE DES MÉLOIZES 
iV 1 " Georges), capitaine au 1 15 e d'in- 
fanterie, et V tcSâe , née d'Auuert lie 
Résie.— Maubeuge (Nord). 

RENAUD D'AVÈNE DES MÉLOIZES 

(B on Jean), lieutenant au 13'- cuiras- 
siers, et B onne , née de *Mai>re. — 
Chartres (Eure-et-Loir). 

RENAUD D'AVÈNE DES MÉLOIZES 
(Louis). — Bourges (Cher). 
Il 
RENAUD D'AVÈNE DES MÉLOIZES 

(V lcbBC ), née PouiMLii.R. — S», rue 
Saint-Louis, a Versailles (Seine-et- 

Oise). 



MELUN {de). 




Josski.is : D'a- 
zur, à sept be- 
sants d'or poses 
ù, 3 et 1. 

Cimier : Un tau- 
reau d'or, issant 
(('un donjon de 
tour d'or. 

Tenants : Deux 

portant Vcpée nue 
« lu main. 
Devise : « .-1 qui tienne •>. 
Cm DE guerre : « A moi, Melun ! » 
Le premier vicomte de Melun tenait 
un rang distingué parmi les grands sei- 
gneurs de la cour de Hugues Capet. 

MELUN (V tosse de), née Marie d'Her- 
lincourt; dont deux tilles: 1° Va- 
lentine, née le 20 juillet 1880, mariée 
au < ' 1o ( 'liailes * de Maleissye, lieu- 
tenant au 13'-' cuirassiers [3, square 
de La Tour-Maubourg (Vil 1 )] ; 2° 
Blanche, née le l Ll novembre 1882. 
— '.), rue Bayant (VIII e ) — & de 
BniiiieU, :-; ]\ Gandelu, ꧧ Crouy- 
sur-Ourcq (Aisne) — et ê$ de Belan- 
-sur-Ourcé, :-: fj= t-S Bolan-sur- 
Ource (Côte-d'Or). 



MENIL (MENU de). 



MENDITTE [de 
BERTERÈCHE. 



— Voij. 



MENEYAL (de). 



* 



■àsê 



Ecartelé : au 1 
d'aryent, à trois 
étoiles d'azur; aux 
2 et ;; d'argent, à 
un arbre arraché 
de sinople ; au 4 
d'aryent, au che- 
rrai de gueules, 
chargé de trois 
a n n elet s d u 
champ. 

MENEVAL (B ou N. DE) et B omic , née 
de *Roquekeuil. — 21, avenue Dcbas- 
soux, à Versailles (Seinc-et-Oise) — 
et £â d'Issus, :-.: Montgiscard, r.7î Ve- 
nerque-le-Vernet | Haute-Garonne). 



MENGIN FONDRAGON 
(de). 

Flandre : D'a.:ur, au griffon d'or 
isunii d'une bande du même. 
Supports : Dragons. 
Devise : » Semper Jidelis ». 

MENGIN FONDRAGON i B 011 DE) Cl 

B , née ni *Jr.r. — û du Montper- 

ruux,:-: f'. Sainl-Léger-sous-Beuvray, 
tS Etang-sur- Arroux (Saônc-et-Loire). 




France : D'or, 
au drapeaud'azur, 

bâtonné, ferré et 

crandé d'aryent, 

flanqué de deux 

épées hautes d'a- 

:ur, une à dextre, 

une à sénestre; au 

franc-quartier des 

'barons tirés de. 

l'armée, brochant 

au neucième de 

Vécu. Pour livrée 

les couleurs de Vécu. Extrait du titre 

donnéàSaint-Cloud, le 11 septembre 1813.) 

Supports : Lion et licorne. 

MENU DE MEN1L (B on FÉLICIEN-Au- 

guste-Marie), né le lfi juillet 1800; 

et B'"" J , née Aline Grandsart ; dont: 
1° Robert, né le 17 mais 1893 (décédé 
le 11 niai 1899); 2° Ivan, ne le 29 
mars 1898. — 4G, boulevard Magenta 
(X°). • 

FRERE : 

menu DU menil, capitaine au 2 e 
cuiiassie: 



Paris. 




MENJOT, alias, de MEN- 
JOT. — Voy. CHAMPFLEUR. 

MENOU (de). 

Perche, Tou- 
raine, Orléanais 
Herri, Bretagne 
et Nivernais : 
De gueules, << la 
buiide d'or. 

Devise : » Ma- 
gna sustinentur 
magnis ». 

MENOU (M ia 
DE) et M ise , née 
rue Jean-Goujon 
(VIII' i — et ê& de Boussay, :-: fs-eâ 
Preuilly (Inth-e-ct-Loire). 

MENOU (C tc Guillaume de) et C lesse , 
née des *Nouhe.s. — Sade laChapelle- 
Bouëxic, :-! f ; ; Maure, &?j Messàc 
(Ille-et- Vilaine). 

menou (C ie Max de), lieutenant au 
10 e cuirassiers, et C K ' sse , née de 
Noues.— Lyon (Rhône). 

menou iY tc de) et Y u " c , née des 
Verxières. — iî de Jeu, ca p= 
Ecueillé, t-^3 Châtillon- sur- Indre 
(Indre). 

menou (C ta Henri de) et C leM0 , née 
Vigne.— 7, rue Delai/.emcnt,àNcuil- 
lv-sur-Seine, ^ 502.31 (Seine). 

menou (C te de). — ÈÊâ de Saint- 
• Savin, ;-] f>- t-^j Bourgqin (Isère). 



MENOU (C te 1 

le Pessac, à Ro 


i:m ; : de). — 1 10, rue 
idéaux ■ < ïironde). 


MENTHON i 




Savoie : /'■' queu- 

h ?, <U( liait (i'nr- 
yent; à la Lande. 
d'azur broc/tant 
sur le tout. 


'■'--. \:.- 


Supports: Lions. 


'S \ 


Devise : « Tou- 
jùiws partout b. 



MENTHON (C u 

de), veut' de la 
'' ,=i , née des 
Acres de *L' Aigle (décédée 1" lOmars 
l'.ini ,— 3àdeMenthon,iZ!ÎJ=Ment]ion- 
Saint-Bernard, tS Annecy (Hautc- 
Savoic) — et £ de Saint-Loup, ZZ. 
Sauvigney-les-Angirey, Jf Gy, tS 
Sauvigney-Saint-Loup Haute-Saône). 

MENTHON (C tcsse Bernard de), née 
de *La Bourdonnaye; dont : 1° Jeanne; 
2° Bernardine. — 11 bis, rue du Cir- 
que VIII — et inclue £ de Mcn- 
thon. 

MENTHON (C tc Henri dei, ancien 
lieutenant de vaisseau, et ( -t ~ , née 
*Picot d'Aligxy : dont : 1° Jean, né le 
13 mai 1808; 2° François, ne le 8 jan- 
vier 1900 : 3 J Bernard, né le 20 janvier 
1002. —27, quaid'Orsay (VII e ), — £ 
de Mentlion — et £ île Saint-Loup, 
Lf] Sauvigney-les-Angirey, L- Gy, ta 
Sauvigney-Saint-Loup i Haute-Saône). 

MENTHON (O Antoine de). — Scâ 
de Menthon. 

menthon (O René de!.— MêmeSk. 

MENTHON (Marguerite de), mariée 
au < Pierre de *Viry, capitaine d'ar- 
tillerie. -T- Villa Bon-Accueil, a Ai- 
l.ertville (Savoie). 

menthon (Anne dei. 

BRANCHE D'aVIERNOZ. 

MENTHON LORNAY D'AVIERNOZ 
i*' 1 DE), et C ; " -■■, liée DE *TlîlCAL"D. — 

Place Bellecour, à Lyon (Rhône) — 
et ït de liubcaud, :-: Chainoux (Sa- 
voie). 



MENTHON LORNAY 

iC u =='- de). — Même (SA. 



D'AVIERNOZ 



MEONS NEYRON de. 

Lyonnais: D'azur, au héron d'uryent 
NEYRON DE MÉONS (GabriBI.) et 

M . née Bai.ay. — aà «le- Méons, :.-: 
[• tJi Saint-Etienne (Loirel — et â 
les Layons, :-j J;- Moyliou-Montroiid 
(1 kil.i, tS Montrond Loire;. 



MERCY-ARGENTEAU(tîe). 

Ll : I/azur.à la cruix d'or < ha/'/ce 

de cinq < oquillm de queutes .-i cantonnée 

■ ■'■> <t > ,- ■ i ,iea I /'-. ï.-f:- ■; uu , ; •,/ 
ficlic d'or, ;> dans chaque canton, -, 1 et 
~, qui est d'Ar^cntciiu ; sur /<• tout d'or, à 
la croix d'azur, qui e>l deMerey. 

MERCY-ARGENTEAU (M ,M DEI. — 

25, rue de lioulainvilliers (XVI ). 



MÈREDIEU de . 

Guyenne: D'or, à la croie de queutes. 

mèredieu (Edmond de). — 38, al- 
lée- d'Orléans, a Bordeaux (Gi- 
ronde). 

MÈREDIEU (M me DE . — Si de la 

Goderie, H fe= tS Periirueux (Dor- 
dogne . 

mèredieu (de), avocat. — Blidali 
(Algérie). 



MÉRENS (de). 

Ecarteté : aux 1 et A d'azur, à trois 
trèfles d'or; aux 1 et 3 d'argent, à trois 
oiseaux de sinople, becqués et membres 
d>- fiueules ; sur le tout, de sable, d trois 
flanchis d'aryent, rangés en J'asce. 

MÉRENS(de). — ± de Saint-Sever, 
13 f;- ta Kabastens (Hautes-Pyré- 
nées ». 



MERIGN ARGUES de CAIS- 
SARGUES PALISSE de . 

Languedoc-Nîmes : Coupé ■ au 1 de 
gueules, à une palissade d'aryent ; au 

2 iCazur, à une cordelière, d'or, ploijée 
en cercle, les extrémités nouées en 
sautoir. 
Timisre : Couronne de Comte. 

PALISSE DE MÉRIGNARGUES DE 

CAISSARGUES (Jules), veuf de Marie- 
Louise-Gabrielle-Beitlie de*Laxtiany. 
— Nimcs (Gard) — et à Montfavet, 
prés Avignon (Vaucluse). 

enfants : 

PALISSE DE MÉRIGNARGUES DE 
CAISSARGUES (ClIARLES). — Mêmes 

adi esses. 

PALISSE DE MÉRIGNARGUES DE 

caissargues (Louis). — Mêmes 
adresses. 

PALISSE DE MÉRIGNARGUES DE 
CAISSARGUES (L'Abbé HENRI . — 

Mêmes adresses. 

PALISSE DE MÉRIGNARGUES DE 
CAISSARGUES (M ,lcs CLÉMENTINE, 

Jeanne et Armande). — Mêmes 

adresses. 



— 824 — 



FRERE : 

PALISSE DE MÉRIGNARGUES DE 
CAISSARGUES (AmÉDKE) et M" ,L , née 
Dksmians. — 17, rue Viéneuve, a Avi- 
gnon (Vaucluse). 

Enfants : 

PALISSE DE MÉRIGNARGUES DE 
CAISSARGUES (Jean), religieux île lu 
( lompagnie de Jésus. 

PALISSE DE MÉRIGNARGUES DE 
CAISSARGUES (L'Abbé JOSEPH). — 

Même adresse. 

PALISSE DE MÉRIGNARGUES DE 
CAISSARGUES (M" e AMÉLIE). — Même 
adresse. 




MERINDOL 'AMIELH de). 
PitovKSCE : D'à- 

sur, à une hiron- 
delle d'anjent vo- 
lant en bande. 

MERINDOL 
(M- |)w Amii.i.h 
DE). — iîi des 
Hautes - Vernes, 
E f;- t^l Ferriè- 
res - eu - Gàtinais 
'(Loiret). 

MERINDOL (Ferdinand Amiei.h, M iB 
de), ingénieur, membre de la Société 
des Ingénieurs de Fiance; né le 17 fé- 
vrier 1851; et M' 3 ", née Haskett-Smith. 
— 20, rue Pauquet (XVI e ) — etHyde- 
Weston, Balli (Angleterre). 

mérindol (Raoul Amielh, C te de), 
fils du précédent. — Mêmes adresses. 
mérindol iEmii. Amielh, C te DE), 
frère du marquis. — ê£3 des Hautes- 
Vei'ncs, :-: ]y éà Fcrriéres-en-Gà- 
tinais (Loiret). 



!, 




U 


sino~ 


I 


b 


'0 


le de 
chunt 



MÉRITENS {de). 

D'aryent, à un chêne un; 

pie ; ù un Icorier arrête' e 
gueules, colleté et bouclé </'> 
sur le fût. 

MÊRITENS DE VILLENEUVE (C tc J. 
de). — £i des Espas, :-; \ï= t^j Saint- 
Girons lAriége). 




PKOVENCElD'a- 

;ur, au checron 
d'or,aecompar)né 
en chef de deux 
molettes et en 
pointe, d'un lion 
rampant, le tout 
d'arijent surmon- 
té d'un comble 
d'or, c/iart/ii de 
trois merleltesen 
l'a -a c itasur ; au 
franc - quartier 



des luirons tires de l'armée, brochant 
au neucième de. Vécu. 

L'aïeul, Jean-Joseph Miau.i:, naquit le 11 
dcccml.ro 1770a AUnucIi li.-du-U.). Soldat 
le l- r septembre 1792 dans le <1« bataillon 
de Volontaires du Var, incorporé dans lu 
90* demi -brigade de ligne, il devint ser- 
gent le s du même mois et capitaine à 
l'élection le 2 lévrier 1793, âgé seulement 
de 22 ans. il fil les campagnes du Nord et 
du Rhin, 1792-1793, celle de la Moselle et 
de Sambre-ct-Mcuse de l'an II a l'an VI, 
et reçut au combat d'Esseneux, le 2- jour 
complémentaire an II, une blessure à la 
tète. Passé à l'armée de; l'Ouest en l'an VII, 
il servit à celle d'Italie en l'an YII1 et en 
l'an IX. A la bataille de Montcbello, il lit 
2U0 prisonniers de guerre, il n'avait avec 
lui que 20 grenadiers, et il eut pendant 
l'action le bras droit traversé d'une balle', 
('lui' de bataillon le <i fructidor de la 
même année, il passa à l'armée de Portu- 
gal en l'an XI et entra en France au com- 
mencement de l'an XII. Le Premier Consul 
le nomma, le 11 brumaire an XII, major 
du 1" régiment d'infanterie de ligne, et 
membre de la Légion d'honneur le I ger- 
minal suivant. Pendant les ans Xlll et 
XIV, il servit de nouveau à l'armée 
d'Italie et fut blessé d'une balle à l'allaire 
de Gonscia. En 1806, il était à l'armée de 
Xaples et en 1S07 à celles de Prusse et de 
Pologne. Hclourné en Espagne en 1SUS, 
il combattit à Busaeo iPortugal) le ; 27 
septembre 1S10, à la tête du 2° régiment 
d'infanterie légère dont il était colonel 
depuis le 7 avril de l'année précédente. 
Blessé dans cotte affaire d'un coup de l'eu 
au genou gauche, il subit l'amputation le 
17 mars 1N11 et mourut à Valladolid le 
1U novembre suivant, à peine âgé de -41 ans. 
Napoléon 1" lui confirma le litre héré- 
ditaire' de baron avec une dotation de 
2,UUU fi\, par décret du 15 août 1810 et 
lettres patentes du 2 août 1811. 

Dans ses cahiers, le capitaine Coignet 
parle ainsi de cet officier supérieur : 
« Notre capitaine se nommait Merle, il 
possédait tous les talents militaires : sé- 
vère, juste toujours avec des grenadiers 
aux distributions, à l'exercice deux fois 
par jour, sévère pour la discipline; il as- 
sistait aux repas, il nous faisait apprendre 
à tuer des armes. Tout notre temps se 
trouvait employé; dans trois mois nos com- 
pagnies pouvaient manœuvrer devant le 
Premier Consul ». 

Son lils unique, Jean-Lazare- Achille, né 
le 31 août 1S09, licencié en droit, s'occupa 
de taxidermie et d'ornithologie. Auteur 
du Guide du Chasseur, 1875, il fut investi 
du titre de baron par lettres patentes du 
15 juin 1813. 11 est mort dans ses pro- 
priétés de Marseille le 20 novembre 1S76. 
La famille Mr.iu.i-: a été apparentée à 
Elisée Pi-vie l'ci rv, capitaine au 8tj° de 
li-ne, décoré du lys et membre de la Lé- 
gion d'honneur, mort bibliothécaire de la 
ville do Toulon eu ls;;.".. grand-oncle; à 
Martial A,- *1 .;i\»>\ terie, tour a mur capi- 
taine de vais-eau, général de brigade en 
1.S70 et préfet du Var en 1872-1873, com- 
mandeur de la Légion d'honneur; àîXI.de 
*Pignoiiueau, barun du Teil, major au as* 



825 — 



île ligne, officier de la Légion d'honneur, 
mort lieutenant-colonel à Salon, en 1S13, 
à M. H.-A.-L.-F. Merle, officier d'ordon- 
nance de Napoléon 111 (de 1852 à 1S55) 
commandeur de la Légion d'honneur; 
mort général de brigade à liouen, en 1877. 

merle (B u " Lazare), receveur dos 
Contributions Indirectes; né le 14 no- 
vembre 1858, investi du titre de 
baruii par arrêté ministériel du 22 
janvier 18S5 ; marié le 21 janvier 
1888 à Léontine Bonnecarrkre ; dont: 
1° Henri, né le 17 janvier 1889; 2° 
Marguerite, née le iô juillet 18«.)0; 3° 
Léon, né le 30 novembre 18D1. — 
Nîmes (Gard). 

merle (Henri), né en 1860; marié 
en Algérie. 

merle (Lazarine), née en 1863; 
religieuse de la Présentation de Ma- 
rie. 

merle (Sophie), née en 1805; 
mariée à Joseph Lamotte, officier 
d'artillerie de reserve; dont deux 
enfants. — Marseille iBouclies-du- 
Rliûne). 



MERLE (du). 




NûR M A N D I E , 

Maktinique : De 
gueules, à trois 
<j u i ntej'e uil les 
a" argent, rangées 
2 et'l. 

T r. n a n t s : 
Deux vieillards 
en dalinatiquc. 

Voir nos 
précédentes 



MERLEMONT (dé). — Voy. 
COURTILS. 



MERLES [de). 
D'azur, à la bande d'arpent, chargée 

de trois merles de sable, bècqués et mem- 
bres dur. 

MERLES (C te DE). — dà de Saint- 
Pierre, lJ ]}- ta Bollône (Vaueluse). 



MERLET. 




Bretagne : D'or, 
<i huit merlettes de 
subie, rangées en 
orle. 



MERLET (B un 
Louis). — Ullioule 
(Var). 



MERLIN. 

Coupé : au 1 de sable, à un cheval 
d'argent, galopant sur une terrasse 
penchée d'or ; au '2 d'aztir, à une cui- 
rasse d'argent, c/iargée d'un château 
d'azur, sommé de trois tours du même. 

MERLIN (B ou Cu.) et B u '"" : , née DE 

Saugy. — 5, rue Auguste-Vacquerie 
(XVI e ). 



MERLIS (GOURSAUD dei. 

Limousin : D'azur à l'arbre d'or ter- 
rassé du même, ucec un lion de sable 
couché nu pied. 

merlis i Ciiaiu.es de), et M""\ née 
de Labroqukre : dont : 1° Pliiliberte; 
2" Henri; 3 J Jacques. — 178, rue de 
Convention (XV e ), 

MERLIS (Joseph de), et M' ne , née 
Clémence de *Pichon; dont: 1° Jean ; 
2" Henri ; 3° Louis ; 4° Marie ; 5° 
Kade-onde; <i" Anne; 7 U Elisabeth. 



MERODE (de). 

Belgique : D'or, à quatre pals de 
gueules, à lu bordure engrêlée d'azur. 

MERODE-WESTERLOO (C 1 "' 15 DEI, 
née P ll " c d'*Arenberg. — 41, rue 
Saint-Dominique (VII e ) — 23, rue 
aux Laines, à Bruxelles — et &) de 
Weslerloo, El Anvers (Belgique). 

MERODE-WESTERLOO (C te DE) et 

C ,esse j née P eessc de *Croy. — Même 

adresse — et Ùi de Merode, iZ] Lan- 
gerwehe (Prusse rhénane). 

MERODE-WESTERLOO(C tcS:ie JEANNE 
de). — Mêmes adresses. 
merode (C tesse Louis dei, née C lesse 

DE *R.OCHECHOUART-MORTEMART. — 16, 

rue Matignon (VIII e )— Êà de Lover- 
val, ;-: Conillet (Hainaut, Belgique) 
— et 21, rue aux Laines, a Bruxelles. 

MERODE (C te Jean de) et C tcS3e , 
née P eeSie de *Baufkremont-Courte- 
nay. — 123, rue de Lille (VII e ) — et 
même Éh. 

merode (C ,u Werner de) et C te:,so , 
née C u " ,i de La *Rociiekoucauld. — 
25, rue aux Laines, à Bruxelles (Bel- 
gique). 

MERODE (C ,e Werner dei. — 55, 
rue de Varenne (VII c j — et ÊÊâ de 
Trélon (Nord i. 

MERODE (C ,e Hk.rmann DE) et C tessc , 
née de*La Rochefoucauld. — Même 
adresse. 



s-jc, 



MERONA 'TISSOT de'. 

D'azur au sautoir cngrêié d'or, 
chargé en cwur d'une quin.tefeu.ille 
de yueules. 

Devise : « Virlute magis quam 
igné. » 

MERONA (Paul Tissot de), marié 
à M»- Claire Roullet de *La Bouil- 
leiue. — 61, rue Seheffer (XVI e ), — 
et SÊ3 de Merona, 3 es Boinnierrc- 
sur-Mont, jjp Orgelet (Jura). 

frères : 
merona (Xavier de), ingénieur 
civil des Mines, et M me , née Butfoy. 
— 52, avenue Bosquet (VII e ). 

MERONA (Albert de). — 9, rue 
Théophile-Gautier, à Neuilly-sur- 
Seine (Seine;. 

cousin : 

MERONA (Roger de). — iû de Dur- 
fort- Viviers, s | ; - t-Li Margaux (Gi- 
ronde i. 



MERVEILLEUX du VI- 
GNAUX. 



MERTENS (de). 

D'azur, à la J'asce d'or, accompagnée 
de nuis croissants tCarwit. 

mertens (B oni,c Adolphe de), née 
de Laurosse. — Avenue des Fleurs, 
à Nice (Alpes-Maritimes <. 



MERTIAN de MULLER, 

Alsace : D'azur 
au c/tecron d'or, 
accompagné de 
trois truites du 
même, deuœ en 
chef et un en 
pointe. 

TmwKF. : Cou- 
ronne de marquis. 

MERTIAN DE 
MULLER ( M 1 "" ), 

veuve do Lucien 
Mertian i>k Muller, avocat (décédé 
le 27 août lî*02j liée Jeanne Patois 
de I5iu.rn. ; dont : r-iinj tilles. — .7, 
rue Masséna, à Lille (Nord). 

MERTIAN DE MULLER (LÉON*), *, 
commissaire de la marine ; marié 
à M"° Anne-Marie Aved de*Magxac; 
deux garçons el ijuaire lilles. — 
Brest (Finistère). 




^r^Sl 



nos pi 



Suissk (Neur- 
châlcl), Sainton- 
isk kc Poitou : 
D'azur, à lu si- 
rène d'urgent po- 
sée de face, te- 
nant de ses </>•» e. 
mains ses queues 
à la hnuteur des 
épaules. 



;s édilk 



MERVILLE 

TAT de 



de VOLON- 




Bas - Languk - 
noe : D'urgent, 
à un taureau 
furieuse, lecé, de 
sable, accorné et 
ongle d'or, ac- 
costé île deux 
branches de t mis 
roses de gueules 
tigées de sinople, 
auchef de Malte; 
cantonné d'azur 
à trois tours 
ompntUiui'. 
VOLONTAT DE MERVILLE (O Rû- 
SARIO-IlYACINTIIE Dl:;, #, ►£, <>. ; > î 11- 

génieur en chef des Ponts et Chaus- 
sées: né le ."> juin I85(î. Be son ma- 
riage (17 novembre 1881): l°Gabiielle- 
Marie-Klisaheth, née le 31 octobre 
1887; 2° Henri-Joseph-Alexandre, né 
le 19 décembre 1888; 3° Robert-Ro- 
sario, né le 17 janvier 1890; 1° Caro- 
line, née le 25 octobre 1891. 



tt argent, qui est de 1 



MESCHINET de RICHE- 
MOND. 



Poitou : D'or, au 
pin terrasse île si- 
nople,sénestréd'un 
lion grimpant de 
gueules et adejitré 
de trois étoiles d'a- 
zur, 1 et 2. 

On trouve aussi : 
D'argent à trois 
pins de sinople, 
terrassés du même, 
et encore : D'or au pin ternisse de si- 
nople, fruité d'or, accompagné en chef 
du monogramme du christ de gueules 
laîias : de pourpre , ft'aprês le cliaiji i«r 
du duc de La '1 rémoOle, niuînbrc de l'ins- 
titut). 

Timbre : Couronne de Comte. 
Supports: Deux ait/les d'or. 




Devise : * In hoc sir/nu rinça » (Moni 
gra mmc du Christ sur le Laharum). 

D'après Lncurio ot Ilarhof delà Tréso 
rière, celle maison a fourni un homm 
d'armes à la bataille de Taillebourg cl 
1212 (lettros conlirmalivcs de Henri l\ , 
mais K.'J.'J, 2S août 1025, 1617, l<>(>7, etc.). 
La filiation suivie remonte à Hugues Mes- 
chinct, seigneur de la Guiehardièrc, vivant 
en 1460. 

MESCHINET DE RICHEMOND 

(Louis-Marie), fils de Samuel-Louis, 
officier supérieur de la marine, #, >J< 
(de Saint-Louis, du Mérite militaire, 
etci, (21 mars 187<L i|| I. (25 mars 
187G), médaille d'honneur de la So- 
ciété Nationale d'Lncouragement au 
bien (20 mai 1878), chevalier du Saint- 
Sauveur (1901), O. ►£< du Nieham-el- 
Anouar (20 mai 1889), archiviste dé- 
partemental, correspondant du minis- 
tère de l'Instruction publique pour 
les travaux historiques, et des So- 
ciétés de Lisbonne, Leydo, Londres, 
New-York, Charleston, etc.; né le 
4 janvier 183!) ; chef de nom et d'ar- 
mes ;el M""', née Charlotte-Lucie Gues- 
non des Mesnards. — 23, rue Ver- 
diôre, à La Rochelle (Charente-Infé- 
rieure). — La Bonnauderie, commune 
de Vitre, :-: Celles-- ui-Helle (Deux- 
Sévres). 

FILS 

MESCHINET DE RICHEMOND (Sa- 
muei.-Louis-Adolphe), pasteur, ancien 
aumônier militaire, né le 3juilletl870. 
De son mariage à Montpellier, le 
16 mai 18!)5, avec Louise-Jeanne-Hê- 
lône Leenhardt : 1" Soline-Elise-Ide- 
lette, née le 19 mars 1890; 2° Louis- 
René, né le 20 septembre 1897; 3° Char- 
lotte-Lucie-Florence, née le 2 avril 
1900; 1° Madeleine-Inès-Eliane, née 
le 22 octobre 1901, — Yunçais (Deux- 
Sèvres). 

MESCHINET DE RICHEMOND 

(Chari.es-Lucien-Paul), docteur en 
médecine; né à La Rochelle le limai 
1873 (décédé à Lardeau, près Berge- 
rac, le 31 décembre 1899, victime du 
devoir professionnel); marié à Ber- 
gerac le 20 juin 1899, N à Emilie-Hé- 
lène - Adeline- Gabrielle Labrousse, 
(décédée le 19 juillet 1902). 

MESCHINET DE RICHEMOND (Ro- 
dolphe-Iîlie-André), ne à La Rochelle 
le 17 juin 1878. — Poussais (Vendée). 



mesence (Alex. de). — â de 
Beaurepaire, .-] [; & Ifcoucliu 

( Intel. 



MÉSENGE {de). 

NOKMANIHK : l )<■ t/UClllcS, à trois mcr- 
ettes dur ; à la bordure cousue de an/de. 

mésenge iM ,s de). — 7, rue de la 
Terrasse (XVII e ). 



MESGRIGNY (d< 




D'argent au 
lion de sable , 
armé et lampassé 



MESG RI GNY 
(C 1 DE). - Si 

île Briel, ;-j fr- 
ë§ Vendeuvre 

(Aube). 



M ES LÉ (de). 

D'azur, à un vaisseau d'or, voguant 
sur une mer de sinople, accompagné au 
canton de.rtre du chef d'une étoile d'ar- 
rjent. 

meslé (C tcsso DE). — 12, rue Ribvra 

iXVL).' 

MESLON (de). 

Ecartelë : aux 1 
et 1 d'a:ur, à trois 
fers de pique d'or; 
aux 2 et 3 de sa- 
ble, à trias mains 
chargent ; les deux 
du chef, posées en 
fasces et celle de 
la pointe posée en 
pal. 

MESLON (V le 
de), lieutenant au 
l or hussards, et V tesse , née de Durand 
de La Boyssë. — & du Mourcau, ;-] 
fe= t^j 'l'argon (Gironde), — et a Va- 
lence (l)rôme). 

MESLON (B 0,me de), née de *Lava- 
lette. — Éâ de Lanlay-Bassens, s 
Carbon-Blanc (Gironde) — et 33, rue 
du Temple, à Bordeaux. 

meslON (B on de). — Mêmes 
adresses. 

MESLON (M me Émeric de), née 
d'*Adeler. — Bordeaux (Gironde). 




MESNIL {du) 



Ecartelë : aux 

1 et 4 d'a;ur. à 
un checron d'or 
accompagné de 

trois étoiles du 
même, deux en 
chef et une en 
pointe ; aux 2 et 
3 de nurules, à 
la eor'/nillr d'or. 

MESNIL DU 
PAVÉ, M'= DE 
SAINT-FRONT (B on LÊON-OcTAVE-ANGE- 




828 



Marie-Joseph du), G. C. >J< (Saint-Sé- 
pulcre), et B°"" e , née Clémencc-Au- 
gustine - Elèonore *Aixard. — 104, 
avenue des Champs-Elysées (VIII e ) 
— et £i du Chanip-de-Guet, S f;- é§ 
Villeneuve-sur- Yonne (Yonne). 




MESNIL du BUISSON (du). 

Normandie : De 
sable, au lion cou- 
pe, or et argent, 
urine et lampassé 
de gueules. 

Supports: Deux 
lions. 

MESNIL DU 
BUISSON (C tesse ,. 
DU), née Berthe 
de *CouRCY;dont: 
1° Hubert, né le 
1!) avril 181)5 ; 2° Georges, né le 12 niai 
1 «'-Mi ; 3° Hubert, né le 14 novembre 
18!)7; 4° Anne-Marie, née le 5 dé- 
cembre ÎS'JS. — 25, rue Saint-Domi- 
nique (VII e ) — et ù\ de Cbampaubert, 
s|^Kxuies,tS Nonant-le-Pin (Orne). 

MESNIL DU BUISSON (V tesse DU), 

née de *F'orhix desIssarts. — 85, rue 
Joseph-Vernet, à Avignon (Vaucluse) 
— et ^3 des Issarts, 133 jp Villeneuve- 
les-Avignori (Gard), t^i l'ont d'Avi- 
gnon (Vaucluse), 



MESNIL de GRIBEAUYAL 
(BAZIN du). 
Ile-de-France, Beauvaisis, Picardie : 

Ecurtelé : aux 1 et l d'azur, au cheoron 
d'or, accompagné en chef de deux flam- 
mes, et en pointe d'un soleil aussi d'or, 
qui est Bazin; aux 2 et 3 d' argent, fretté 
de gueules; au chef aussi d'argent, c/iar- 
gé de trois roses de gueules, qui est 
Vacquette de Gribenuval, 
Y 



nos précédente 



htioi 



MESNILDOT {du). 

D'azur, au c/te- 
rron d'or borde 
de gueules, ac- 
compagné de 
trois vroiseties 
d'or posées deux 
en chef et une 
en pointe. 

Devise : « Tou- 
jours tout droit ». 

MESNILDOT 

( Edmond -Au - 
gustk-Berxardin du), ancien député; 
chef de nom et d'armes; veuf de Mar- 
guerite-* >ctavie de Pierre de*Bernis; 
dont : l u Clotilde, née le 27 février 
1878; 2° Joseph, né le 29 août 187'J; 




3° Louise, née le 14 mars 1881 ; '1° 
Pierre, né le 27 juin 1882; 5° Paul, 
né le P.) octobre 1883; 6° xVuguste, 
né le 25 mais 1886; 7° Albert, ne le 

21 septembre 1888; 8° Hervé, ne le 

22 juin IS'.mj. — & du Tourps, Jfh 
Anneville-en-Sais, ê=j Valcanville 
(Manche). 



MESPLES (de SERRES de). 
Langu edoc et 
Comtat Vknaissi.n: 
D'argent, au che- 
vron d'azur, char- 
gé de trois étoiles 
d'or, accompuijné 
de trois trèfles de 
sinople, 2 et 1. 

Supports : Deux 
aii/les. 

Devise: « Sordi- 
da quœque J'ugit ». 

SERRES DE MESPLES ( C" EMMA- 
NUEL de), marie à M Ue du *Broc de 
Segange (décodée). — 7, rue Chan- 
tai, à Montpellier — et Sb de Four- 

cade, Sainte-Marie, E3 \}= êS Méze 
(Hérault). 




MESSANGE i.WATELET 



France : Ecar- 
telé : aux 1 et 1 
d'azur, au cheoron 

aceonipuoitc en 
chef de deux étoi- 
les, et, en pointe, 
d'un croissant, le 
tout d'or; aux 2 
et 3 d! argent, à la 
bande d' azur, char- 
gée de trois tour- 
teaux d'or, accom- 
pagnée de deux 
-, l'une en chef, l'ail- 
le tout d'or, (i trois 




en pointe ; s 
■lies de subit 



WATELET DE MESSANGE. — & ÙC 

Nieppe (Nord i. 



M ESSE Y (de). 

Ciiap.oi.ais, Du- 
ciiéde Bourgogne: 
D'azur, au sau- 
toir d'or. 

Cimier : Un cru- 
cifix entre les cor- 
nes d'un cerf ivi- 
sion de Saint-Hu- 
bert). 

Supports : Un 

Uon a de.rtrc et un 

suucageùséncstre. 

vise : « Deo soli ». 

depuis Hubert de Messey en 




ation 



829 — 



1100. Maison d'ancienne chevalerie. Ro- 
bert de Messey, troisième croisade en 1191. 
Guillaume de Messey, chevalier croisé en 
1210. Le nom et les armes île Guillaume 
de Messey sont à la salle des Croisades. 
La Maison de Messey subsiste en deux 
brandies, 

BRANCHE DES MARQUIS DE MESSEY 
BARONS DE BRAUX 

MESSEY (M is de), chef de nom et 
d'armes; capitaine commandant de 
cuirassiers; marié en 181W à M" u Du- 
boys-Fresney. — 23, rue des Vieux- 
Capucins, à Chartres (Eure-et-Loir). 

MESSEY (M i8e D ro DE), née de *Mor- 
laincourt, mère du précédent. — 
55, rue de Flore, au Mans (Sarthe). 
Cousins germains du marquis de Messey 

messey (C te Louis de) et C tc »= e , née 
de *Sahuqué ; dont deux fils. — àà de 
Loucherais, El f;- éià le Lion-d'An- 
gers (Maine-et-Loire). 

MESSEY (V 46 HlLAIRE DE) et V tcâ3 °, 

née Arnous-Hivikre ; dont deux fils. 
— Rue Basse, à Nantes (Loire-Infé- 
rieure. 

messey (V tessc DE), née de*Faviers; 
belle-sœur des précédents. — 70, ave- 
nue Henri-Martin (XVI e ). 

MESSEY (C tcsse Xavier de), née de 

*Cougny-Chatillon ; dont deux fils. 

branche des barons de messey 

comtes de bielle 

(Établie en Hongrie) 

MESSEY (C t0 Carlos de), chevalier 
de Malte. 

messey (C te de), né en 1846, et 
C-^^, née Lucq. — 20, avenue Mar- 
ceau (VIII 1- ), — âîâ de Rracquetuit, El 
h- ëii Saint-Victor-l'Abbaye (Seine- 
Inférieure) — âîâ de Beaupré, Efj= ta 
Gondrecourt (Meuse). 



METZ (de). 

D'azur, au globe 
de monde d'or. 

METZ (B ou DE). 
— ÉÛ de la Vigne, 
El p= ta Cirey- 
sur - Vezouze 

(Meurthe-et-Mo- 
selle). 

METZ-NOBLAT 
(Antoine de). — 
37, cours Léo- 
pold, à Nancy — et ùi de Bey, El ^= 
^eyr, t3 Brin (Meurthe-et-Moselle). 
METZ (Victor de) et M" ,e , née de 
*La Chaise. — 3, Terrasse de la Pé- 
pinière, à Nancy (Meurthe-et-Mo- 
selle). 




MEYCOURBY (d, 
ALESME. 



Voy. 




MEYNARD (de). _ 

l)'u:ttr, à une 
main dextre ; ap- 
paumée d'</r au 
chef de gueules, 
chargé de deux 
croissants d'ar- 
gent. 

Supports: Deux 
lions. 

MEYNARD (f> 
et ( '"•"» de). — ÊÊ3 
de Savignac, El Samatan (Gers). 

MEYNARD i V te de), lieutenant de 
vaisseau, marié en premières noces 
à Renée Delarue de Beaumarchais; 
dont : Antoine; en secondes noces à 
M mc Charil de Ruii.i.é, née Chatard. 

MEYNARD (B°" CHARLES - MARIE - 

Martin de), no le 9 janvier 1817 ; ma- 
rié à Madeleine d'*Argent de Deux- 
Fontaines; dont : Jean, né le 20 août 
1877 ; Marie, née le 23 février 1880. 
— ûîâ de la Sudrie, H Jf éS Tulle 
(Corrcze). 



Hj» 


<# 




31 

1_L1 ULi 




g? iî ùi 


M 



MEYNARD de FRANC 
de MAILLANE. 

Provence : 
Ecartelé : aux 1 
et 1 d'or, à t'ar- 
bre de sinople 
plante sur une 
montagne de cinq 
coupeaux du me- 
nu', accompagné 
d'un arc de gueu- 
les corde de -sa- 
ble, passéen ban- 
de dans le pied 
de l'arbre ; au 
chef d'azur chargé de trois étoiles d'or, 
celle du milieu comptée, qui est de Mey- 
nard ; aux 2 et 3 d'asur, à deux tours 
d'or maçonnées de sable, et oucertes de 
gueules ; au chef d'or, chargé d'une croix 
fteuronnée de gueules, qui est de Franc. 
Tenants : Deux sirènes. 

MEYNARDDE FRANC DE MAILLANE 

(M ,s Raymond-Louis-Maxime), marie 
à Lucie Berger de Castellan, fille 
du général B°" Berger de Castellan : 
dont: 1° Maxime -Raymonde- Hen- 
riette - Françoise, née' le 12 juillet 
1885 ; 2° Marie-Justinien-Maxime, né 
le 30 décembre 1887. — t£s de Gui- 
gnes, E)Éë§ Beaugenev, f^Tavers (Loi- 
ret) — et â de l'Ortie, BJFâ Or- 
léans (Loiret). 



— 830 



MEYRAN de LAGOY {de). 

Pale, contre-paie d'argent et d'azur, 
de cinq pièces ; à la fasi e d'or, brochant 
sur le tout. 

MEYRAN DE LAGOY (M ise D re DE), 

néeDEs *Isxards. — & de Lagoy, a 
f; ir^j Saint-Remy(Bouches-du-Khône) 
— et î!î du Cliainbonnet, CEI tS Saint- 
Martin,^ Arles (Bouches-du-lihùiie). 

MEYRAN DE LAGOY (M 1 * DEI. — 

Même adresse. 



MEYRÏGNAC duBOISde'. 

Limousin : D'argent, à l'arbre de si- 

nople sur une terrasse isolée du même, 
et un lion de gueules passant decant le 
fût de l'arbre. 

BOIS, B°" DE MEYRÏGNAC (C cI CoN- 

rad du) (décédé lu -1 décembre 1901) 
et IV""". née de *La Celle; dont une 
iille : Henriette, mariée le 18 avril 
l'JOl à Jeun d'*Achox. — 21, rueVau- 
ban, a Dijon (Cûte-d'Or). 

BOIS DE MEYRÏGNAC (Hexri nrï, 
veuf du M 11 ' de I. i:\zmh :na; dont : Hu- 
bert. — & du Mcsinont, :-: Som- 
bernon, es Malin (Côte-d'Or). 




MEYRONNET (de). 

I>'u:-ur, à un 
rocher d'argent 
s'élecant d'une 
mer du même, 
accompagné en 
chef de deux 
croissants d'ar- 
gent. 



MEYRONNET 

(M is de) et M ,ie , 

nùe du Quesxe. 

— 5ÎJ rue de 

Pont/dea (VIII*) - et £ de Puellc- 

montier, sfc m Montier-en-Der 

(Haute-Marne). 

*„ 1 ï I £X RONNET »z SAINT- 
MARC BOYER de FONSCO- 
LOMB E de , 

Ecartelé : aux 1 
et 1 iV azur, à la 

trangle d'or sur- 
montée d'un biruf 
passant du même, 
île trois étoiles, et, 
en pointe, d'un 

et 3 'd'n:ùr!"d la 
montagne iC urgent 
issttnt <<< ,„siée en 
^ chef de deu.r crois- 

sants du mena-. 
Supports : Lion d'or à dextre et aigle 
de sable à sénestre. 
Devise : « Lento sed , . ,v> gradu b. 




^£23 



MEYRONNET DE SAINT-MARC Mi"' 

de) #,rt]J ■■'•■■"•■, néenESouviu.E.— Êdc 
Saint-Marc, El \f= êS Aix (Bouches- 
du-Kliûne)— et 18, cours Mirabeau, a 
Aix (Bouclies-du-Rhône). 

MEYRONNET DE SAINT-MARC I B" n 



W 



*, et h 



née M; 



guérite Corbix; dont : 1° Jacques ;2" 
Pierre ; 3° Jean. — & de Mortefon- 
taine,Ei [;-- -Jô Plailly (1 kil.) (Oise), 
tâSurvilliers iSeine-et-Oise). 



MÉZAUBRAN 'LE GUA- 
LES de). 

Bretagne : De 

gueules, à sir c<>- 
nuiU.es d'argent, 
rangées 3 et '6; 
au croissant du 
même en abîme. 
S u P v u T s : 




I)i 



itibus asti 



Fa- 



LE GUALÈS DE MEZAUBRAN (C« c ) 

et ('■•---, néo de *Cornllier; dont : 
Adolphe et Annie— êês de Lucinière, 
E! h- Joué-sur-Erdre (4 kil.), ^ Nort 
iT kil.) — et 3, rue Tournefort, à 
Nantes (Loire-Inférieure). 
frère : 

LE GUALÈS DE MÉZAUBRAN | Y" 

Alain) et V ,csse J iiéeMagdeleine de la 
Forest *d'A rm AILLÉ; dont: Guv et 
Yolande. — Le Légué, prés Sàint- 
Bneiic, e J;^ Lègue (Côtes-du-Nord), 
3» à domicile— et êà du Kerlmel, par 
Saint-Nicolas-du-Pélem, ^ Quinlin 
(Côtes-du-Nord). 

COUSIN GERMAIN : 
LE GUALÈS DE LA VILLENEUVE 
DE MEZAUBRAN (V e EDOUARD), fils 

du C a »« V*«, et de la V 1 —- (née de 
*Gouyon de Matignon), et V*»**, née 
Marthe *Barbou des Coorrières ; 
dont : 1° Edouard ; 2° Yvonne ; 3° 
Alain. — Ey ni ou tiers, :-: £= t^ 
Eymoutiers ^Haute-Vienne). 



MICHEL. 




Beauvaisis ; E- 

cartelé : au m 1 et 
1 d'azur, au che- 
vron d'or accom- 
pagné de trois co- 
quilles iVurt/cnt, 2 
en chef ci l en 
pointe : au.r 2 et 3 
d'or, a l'étoile d'a- 
zur en abîme, uc- 
compagnée des 3 
cloua de la Passion 
de sable, 2 en chef 
et 1 en pointe. 



BRANCHE I) AXSERVILLE 

MICHEL D'ANSERVILLE (PlERRK- 

Edmoxd), né eu juin lS.iT; marie le 
17 juillet IST1 à Mario-Clotildc Ai:- 

BOl.RO DE *BoiiRY. — î2î «l'A Iiserville, 

:-j. f; : Méru (Oise) — et Gisors (Eure). 

Enfants : 
MICHEL D'ANSERVILLE : l°Jeannc- 

Marie, née le Hî juin 1872 fdécédé le 
12 janvier ls'.»:i, ;' 2 • Pierre-Marie, ne 
le 12 niai 1871; 3° Mar-uerilo-Marie, 
née le 13 juin 1870; 1" lilisabeih-Ma- 
rie, née le 27 mars 1STS; 5° Anne- 
Marie, née le 27 mai Insu ; IV Henri- 
Marie, née le 21 mars 1881: 7° Béa- 
trix-Marie, née le lu" avril 1890. 



Tige : André-Michid, maire tic Beauvais 
susnommé (lCiliO-1719 . 

MICHEL DE BOISLISLE (ArTHUR- 

Axdré-Gabriel), #, 0. C), membre 
de l'Institut, administrateur du do- 
maine Je Chantilly, (ils de Gabriel- 
Arsène, et de Amablc de *Maxxe- 

vii. le ; chef de nom et d'armes; né à 
Beauvais en mai 1835; marie à lilan- 
che-Emelinc Perxolet. — 171, boule- 
vard Saint-Germain (VI e ) — f£a de la 
Tour, :-: p= Montlignon, ^ Ermont 
(Seine-et-Oise) — et £ d'Enghien, 
f£i^=t^5 Chantilly (Oise). 
Enfants : 
MICHEL DE BOISLISLE (Ax.\E-Ma- 

rie-Gabrielle-Blaxche) née à Paris 
le 20 février 1875 ; mariée le 23 avril 
l'JOl à Henri-Gustave-Benoit, C ,e de 
*Makkeville, # .— Mêmes adresses — 
e_t_£ de La Corbillère, Eî ]?=■ Ingré, 
i~i Orléans (Loiret). 

MICHEL DE BOISLISLE (JEAN- 
Georges-Léon), officier de réserve au 
51° régiment d'infanterie; ne à Saint- 
Prix (Seine-et-Oise) le 10 août 187G. 

MICHEL DE BOISLISLE iMartiie- 
Marcelle-Zoé), née à Paris le 28 
mars 1879. 

Frère : 

MICHEL DE BOISLISLE (GeORGES- 

Marie-Gabriel), #, président à la 

Cour d'appel de Paris; né à Beauvais 

en 1838. — 8, rue de Mézières (VI U ). 

III 

BRANCHE dite dès MICHEL-WALLON 

Tige : Romain-Nicolas-Victor Michel, 
né in novembre 17:^, épouse en janvier 

17:;s Thérèse Wallon, fille de Charles 
Wallon de Massy et d'Angélique Anga- 
dreine Ricard. 



MICHEL-WALLON (RAYMOND- Ax- 

drk), O. #, limiLeiiniit-coloitel de ca- 
valerie en retraite, ué à Douai, le 
3 août IX 12, marié à Marie ni-: Geiry 
dont : I" André-Nicolas; 2» Roger- 
Marie. — Ê de Saint-Germer-de- 
l r ly, :-: f &£ Saint-Germer-dc-Ely 
1 hse) — et à 'l'unis. 

Sœur : 

MICHEL-WALLON (GeoRGINE , ma- 
riée le 27 avril 185'J u Gaston I.k Ca- 

ROX, P u " DE *Fl.EURY.— t!î du Plossis*- 

Saiithenay,L~!f;=Herbault, ëli On/.ain 
(Loir-et-Cher). 




MICHEL de MONTHU- 
CHON et D'ANNOVILLE. 

XORMAXDIE : 
/ Va : nr.ii la croix 
d'oreantonnée de 
quatre coquilles 
du même. 

BRANCHE 
DE MONTHCCHON 

MICHEL DE 
MONTHUCHON 
i S T A N ISI.AS- 

Fraxçois-Louis) ^ , né le (i janvier 
1835; veuf" de Marie-Camille Pixc- 
zon du *Sei..— sÊâ de Monthuchon, s 
p= t=i Coutances (Manche). 

MICHEL DE MONTHUCHON (LouiS- 
Marie-IStanislas), lils des précédents; 
ne le 7 juillet 18G3 ; marie à Margue- 
rite Le Chartier de *Sédouy ; dont : 
1° Pierre-Louis-Marie , ne le 2ô juin 
1888; 2° Jacques-Stanislas-Marie, ne 
le 2 août 189-1; 3 J Guillaume-Char- 
les-Marie, né le 16 juin 189fi ; 4° 
Charles-Thomas -Marie, né le 28 août 
1898; 5° Antoinette ; 6° Camille ; 7 U 
Renée ; 8°Françoise. — Même adresse. 

BRANCHE D'ANNOVILLE 

I 
MICHEL D'ANNOVILLE iChari.ES- 

Louis-Raoul), né le 1 er avril 1878; fils 
de Charles, lieutenant de vaisseau 
(décède dans le naufrage de V Arro- 
gante le 19 mars 1879). — 11, rue 
Demours i XVII e », — et £i de Coisel, 
.-.; Vassy (Calvados 1 ). 



MICHEL D'ANNOVILLE (Henry). 

fils d'Alfred ; cousin du précédent. 
— Lingreville, > [;- Monlinartin-sur- 

Mer, éS Orval (Manche.. 

Frère : 

MICHEL D'ANNOVILLE (ROBERT). 



— 832 



111 



MICHEL D'ANNOVILLE (GEORGES), 

oncle des précédents, né le 22 décem- 
bre 185b; marié le ti octobre 1898 
à Lokoma *AMELOTDECHAiLLOu;dont: 
Jean, né en 1902. — £ d'Annoville, 
[-3 |£= Montmartin-sur-Mer, gâ Orval 
(Manche). 

Frères : 

MICHEL D'ANNOVILLE (LUDOVIC), 

ne le 17 niai LSt')2. — Hauteville- 
sur-Mer, El |j= Montmartin-sur Mer, 
ë§ Orval (Manche). 

MICHEL D'ANNOVILLE (Pierre), 

né le 11 septembre 1870. — Même 
adresse. 

III 

MICHEL D'ANNOVILLE (FlORENT)j 
né le 28 janvier 1829 (décédé le 
10 septembre 1900) ; marie à Louise 
du *Fay. — Caen (Calvados). 

MICHEL D'ANNOVILLE (JOSEPH), 
fils des précédents ; né le 13 juin 
1803; cure du diocèse d'Evreux 
(Eure). 

MICHEL D'ANNOVILLE (Charles), 

lieutenant au 120 e d'infanterie; frère 

du précédent; né le 18 juin 18(17; 
marié le 15 février 1902 a Jeanne 
Gressier. — Saint-Denis (Seine). 




MICHELS (des). 

Piémont, Proven- 
ce ( date d'anoblis- 
sement , 20 janvier 
1150): 

D'azur , à un cor 
de chasse d'or, oiro- 
lé et lié du même, 
accompagné en chef, 
à dextre, d'une 
croie de Lorraine 
Ju même et à sé- 
nestre d'une épée d'argent, la pointe 
en haut. 
Timijre : Couronne de Marquis. 
Cimier: Une croise de Lorraine. 
t Tenants : Deux génies, tenant, l'un 
lépée haute d'argent, l'autre le cor de 
chasse. 
Devise: « Signo, manu, coce vinees». 
I 

BRANCHE AINEE, ÉTABLIE EN' ESPAGNE 
MICHELS DE CHAMPORCIN (An- 
toine-Jo.seph-Vincent DES), H"" DE 
Champorcin et de La Jaire, chef de 

nom et d'armes ; né le 28 novembre 
1807; marie a M"" Ernestine-Elvire- 
Norljcrte de Moran de Lovedo. — 
11, Juan de Mena, a Madrid (Espa- 
gne). 



BRANCHE FIXEE EN FRANCE 



MICHELS (B on des), C. #, ambassa- 
deur, et B on,ie , née de *Las Cases. — 9, 
rue cCAguesseau (VIII e ) — et fa de 

Melays Kl $= ê§ Moulins (Allier,). 



MICHELS (Alexis-Barthélémy des). 
— Mêmes adresses. 

FRÈRE : 

Michels (Etienne-Abel des) et 
M" ,e , née d'Escalles. — Villa Saint- 
Etienne, à Hyères (Var). 
Fils : 

MICHELS (Henri des), $, capitaine au 
3 e régiment de spahis, etM me , née de 
l'Espée; dont postérité. — Batna 
(Constantine). 

MICHELS (Joseph des) et M" ie , née 
Marguerite de *Vallavieele, dont : 
1° Fcmand; 2" Micheline; 3° Hen- 
riette ; 4° Jean. — Quartier Brunet, 

à Toulon (Var). 



MIER {de). 

D'argent, à la bande d'azur chargée 
de trots étoiles d'or. 

MIER (M mc JOACHIM DE), née DE Al.- 

mendaro. — 19, boulevard Victor- 
Hugo, a Neuilly-sur-Seine (Seine). 

mier (M me Antonio de), née Pesado; 
veuve de S. Ex. l'ex-ministre plénipo- 
tentiaire du Mexique. — 14, rue 
Dura (VIII e ). 

mier (S. B. de) et M" ie , née Cuevas- 
Rubio. — 19, boulevard Victor-Hugo, 
a Neuilly (Seine). 



MILAN D'ASTIS (de). 

La Kociiki.i.e: De gueules, à un milan 
d'argent posé sur un roc/ter du même. 

MILAN D'ASTIS (JULES DE). — (g) 

de la Sybillière, si f⧠Ingrandes-sur- 
Vienne, j£= Chàtellerault\Vienne). 



MILHAU (de)- 

D'or, à un pélican et sa piété de 
gueules, soutenu de deux drapeaux 
passés en sautoir de sable, cravatés d'or 
et surmontés en. chef à sénestre d'une 
étoile de gueules. 

milhau (O Raymond de). — êêé de 
Cambiac, [=j f£= Oui-aman, ^3 Ville- 
franche (Haute-Garonne). 

milhau (V te «° Gaétan de), née Hol- 
terhoff. — 32, rue Chalgrin (XVI e ). 



— 833 — 



milhau (C U8Se de). — GG, boulevard 
Malesherbes (VHP). 

milhau (C t0 IL de), inspecteur gé- 
néral de la Compagnie de l'Ouest. — 
11, ciiè des Fleurs (XVII"). 

milhau (V tc de). — ^ de Berniè- 
res, :-; ]:- tJî Courseules (Calvados). 



MILLAUDON-COUDU- 
RIER [de 

Provence et Comtat Venaissin : 
D'argent, à un cœur enflammé de 
gueules, accompagne de trois roses du 
même, deux en flancs, une en pointe; 
au c/it'f d'azur, chargé de irais étoiles 
d'or. 

MILLAUDON-COUDURIER (M me DE), 
née Claire-Marguerite-Joséphine de 
*Montaigu. — S, rue Laboureur, à 
Aviimûn (Vaucluse). 




MILLEYILLE {de). 



Anjou, Poitou, 
Normandie, I'ays- 

CllARTRAlX, Pi OS- 

se: I>e gueules, au 
sautoir d'argent, 
cantonné de quatre 
glands dur. 

La branche ca- 
dette porte : De 
rue me, le dernier 
canton du sautoir 
en pointe, restant libre. 
Supports : Lions. 

Devise : « Sicut guercus ineorrupti- 
bde ». 

MILLEVILLE (C u HarOLD DE), capi- 
taine de cavalerie, clief de nom et 

d'armes. 

MILLEVILLE (C te GOXTRAN DE). — 

3, avenue Thiers, à Vannes (Mor- 
bihan,!. 

MILLEVILLE (V tc de), fils du pré- 
cédent. — Même adresse. 

MILLEVILLE (V— DE) née DeSSON 

de *Saint-Aîgnam. — â de- Saint- 
Aignun, El f>- ë*5 Marolles (Saillie). 
milleville (M mc de). — & de La- 
val, El Flcury-sur-AndelIe (Eure). 

MILLEVILLE | C u ' JeaN-PiERRE-BaP- 

tiste Lai.i.y de), trésorier-payeur gé- 
néral (décédé en 1851); dont: laC u " c 
de *Lali y de Milleville, mariée en 
premières noces au C t0 Karl-Michel 
d'Ai.thann, dont un fils (qui suit) en 
secondes noces au C te Jasinsky (dé- 
cédé en 1894). 

_ MILLEVILLE (C tc DE I.AI.I.Y DE). — 

Cannes. 



MILLEVILLE (B on de) et B oaae , née 
Jeanne de *Beausse; dont : 1° Joseph, 
né le 17 janvier 1881 ; 2 ,J Jean, ne. le 
25 avril 1882 ; 3° Madeleine ; 4° Hen- 
riette ; 5° Claire ; 0° ( "harlotle. — 10, 
rue- Porte-aux-llats, à lumen (Seine- 
Inférieure) — et Sb de Perriers, :-:f;- 
Perriers-sur-Andelle, éS Charleval 
(Eure). 

MILLEVILLE (M mc DE), née DU PAS- 
SAGE; veuve de Gontran de Milleville, 
officier de cavalerie; dont : 1° Ar- 
mand, né le 11 mai 1881 ; 2° Adrien, 
né en 1882; 3° Jacques, né en 1883; 
P Maurice, ne en 1890 ; 5° Margue- 
rite -Marie ; 0° Elisabeth. — Pue de 
la Gare, à Dinan (Côtes-du-Nord — 
et Éi de Sainte-Segrée, E f/,- ta Poix 
(Somme l. 




MILLON. 

Picardie, [le 
de-France : De 

sinople,à la tour 
d'argent, maçon- 
née de sable, ou- 
verte et ajourée 
de. gueules, en- 
flammée du mê- 
me, a deux épées 
d'argent, garnies 
d'or, passées en 
sautoir derrière 
tour. 

Supports : Deiuc lions. 

Devise: « Tantum pro liliis ». 

MILLON DE MONTHERLANT (FrÉ- 
déric-Fraxçois), né en lN;{r> (décède); 
marié: en premières noces, en 1861, 
à Elise Bessirard de Latouche 
(décédée en 1870) ; dont :l°C tc Joseph, 
chef de nom et d'armes, né le (> no- 
vembre 1865, marie eu 1894 à Mar- 
guerite de *Riancey, dont Henrv, né 
le r, avril 1895 [106, rue de Laur'ision 
(XVI e )]; 2° Clotilde, née en 1S70, 
mariée en 188^ à Louis Béguin- 
Billecocq; en secondes noces, a Clo- 
tilde Bii.i.ECOCQ (décodée en PsTt'n; 
dont : 3° Marie, née en 1872; 4° Ge- 
neviève, née eu 1873; 5° Thérèse, 
née en 1871; en troisièmes noces, à 
Marie-Dorothée Billecocq isans pos- 
térité). — 39, rue de Grenelle (VIP). 

MILLON DE MONTHERLANT (Ro- 
bert,, né en 1805; marie un 1890 à 
Clotilde Amy; dont : Charlotte, née en 
1891.— Provins (Seine-et-Marne). 

MILLON DE MONTHERLANT (Ca- 
mille), ne en 1840; marie, en 1805, à 
Adélaïde Bessjrard de Latouche; 
dont : 1° Jeanne, née en 18li(j, mariée 
en 1888 à Ludovic *Soulès, petit-ne- 
veu du général C te Sùulés, pair de 

53 



834 — 



Franco, lieutenant généra] du royaume 
sous Louis-Philippe; dont : a) Jean; 
b) et c) Jacques et Pierre, jumeaux, 
nés en ÎS'.U ; 2° Marie, née en 18(57, 
mariée en 1891 ù Paul Vigxoi.et, ca- 
pitaine au 7U C d'infanterie; dont : a) 
Madeleine, née en 181)1 ; b) Margue- 
rite, née en 18!):5 ; c) Jean, né en 18'.M'>. 
— 82, rue de Lille (VII e ). 

MILLON DE LA VERTEVILLE (Er- 
nest), né en 1828 (décédé en 1898i; 
marié en 1862 a Jeanne de *La Motte; 
doni : 1° Geneviève, née en 18(13, 
mariée en 1885 au B on Victor *Reille ; 
dont : a) Karl, né en 1886; b) Renée, 
née en 1887 ; c) Guillaume, né en 1891 ; 
2° Dagniur, mariée en 1891 au M ia de 
*Pins-Montbrun; dont: a; Galcerand, 
ne en 181(2; b) Foulques, né en 1891; 
ci Yolande, née en 1898, 8,bouleo ard de 
la Tour-Maubourg (VII 1 ;. 3° Pierre; 
ne en 1874; 4 u Christian, ne en 1877; 
5" Gérard, né en 1880. — 54, rue de 
Varenne (VII e ) — et éêJ de Razay, s 
Ce ré I Indre-et-Loire). 



MILLY (du HAMEL de). 




Bailliage d'A- 
lençon : D'azur, 

au checron il' cer- 
nent, accompagné 
de trois roses du 
même, posées 2 et 1. 

Supports : Deux 



Di 



0/ 



du), née 
rue des 



HAMEL DE MILLY (M™ 

Marie de Kéridec. — 11 
Courtils, à Avranches (Manche). 

HAMEL DE MILLY i MAURICE DU), an- 
cien oflicier de marine, et M'" u , née 
Fournel. — éû de Milly, [g] fj^ Milly, 
gS Fontenav-Millv (2 kil.i (Manche). 



MILLY de THY ou THY 
de MILLY, 

Picardie et Bourgogne : Eeartelê : 
aux 1 et -1 d'argent, ù trois lions pas- 
sants de gueules, 2 en cJief, 1 en pointe, 
le premier tenant dans sa patte droite 
une fleur de lis d'or, qui est de Thil ; aux 

2 et 3 de sable, un chef d'argent, qui est 
de Milly. 

MILLY (C tcs3e de Thy de), née de 
Gérentet. — flîâ de Berzé-le-Chàtel, 

3 Saint-Sorlin (Saône-et-Loire). 

MILLY (C le ExGUERRAND DE) et 

C 1 ''^' , née de Cotton du *Puy-Mont- 
brun. — Même &. 

milly (V to Henry de). —Même ëfe. 

milly (C lu Louis-Henri de Thy de), 



marié en 1851 à Mathilde Comeau; 
dont : 1° Ludovic-Auguste, marie en 
1881 a Marie DE MoNTMORILLON ; 2" 
Antoine-Ludovic-Augustin, dont : Em- 
manuel -Jean -Pierre. 



MIMERAND 
COURT dei. 




de RAN 



Berri et Oi<- 
léanais : D'azur, 
au bélier passant 
d'or, surmonté de 
deux étoiles du 
même. 



Voir nos 

précédente; 

éditions. 



MIMEREL. 



ioiries enregistrées dans 

■ance le 13 janvier 1702 à 

à deux pals dentelés 



Picardie (an 
l'Armoriai de 1- 
Amiens): D'or. 
d'azur. 

Armoiries concédées par l'empereur à la 
famille Mimerel avec le titre de comte 
héréditaire : 

Ecarlelé: au \de 
gueules, à une roue 
d' horloge d' argent; 
au franc-quartier 
de comte-sénateur, 
qui est d'azur, au 
miroir d'or en pal, 
autour duquel se 
tortille et se mire 
un serpent d'ar- 
gent ; au 2 d'ar- 
gent, à un nacire 
équipé de su/de, vo- 
guant sur une mer aussi d'argent ; au 3 
d'or, à une tour ouverte de sable; au 4 
de sinople, à un canal d'argent onde, 
maçonné sur les bords. 
Devise : a Labore decus ». 

mimerel (C' e n#,né le 28juillet 1807. 
— 8, rue de Presbourg (XVI e ) — et 
à Roubaix (Nord). 




MINIÈRES (BELLOT des). 

Payké ^Vienne) :Dc 

saule, au loup d'ar- 
gent contourné. 

Supports : Deux 
chevaliers armes. 

Devise : « In pace 
belloque patrite ini- 
tias, a 

BELLOT DES 
MINIÈRES (le Cil" 

Roger) et M u,c , née 

Madeleine de * Lauroisse. — flb de 




— 8 



Cellevezay,L-:J; rSI.usmnau (Vienne) 
— et2, rue Saint-Pierre-l'Hospilalier, 
à Poitiers I Vienne |. 



MINVIELLE (de). 

Gers : De sinople, frettê d'or; à la 
fasre d'hermine brochant sur le tout. 

Supports : Lions. 

MINVIELLE (de). — Sè de Luzanet, 
H f j= tS Montréal (Gers). 

minvielle (Joseph de; et M r " c , née 
Alix *d'Achon ; dont : 1° Henriette; 
2° Roger; 3 U Yvonne. — & de Monte- 
vran, h f; : Chaumont-sur-Tharonlie, 
Êâ Vouzon (Loir-et-Cher). 

minvielle (Raymond de). — âà de 
la Couvraye, E! f?= Lijrny-le-Ribault, 
Sj La Ferté-Saint-Aubin (Loiret). 



MIOL-FLAVARD [dé). 

Piémont et Daupimné : D'azur, à la 
fasce d'or, accompagnée en chef de 

trois étoiles à si.c rais du même, et en 
pointe de trois tiges de millet aussi 
d'or. 

1 
MIOL-FLAVARD (M me de), née Mar- 
guerite de *Vienne, veuve d'Hippo- 
lyte de Mioi.-Flavard, ancien ot'licier 
de chasseurs (décédé le 10 janvier 
18%); dont: 1° Armand ; 2° Sophie; 
3" Marie ; 1° Emile. — 0, rue Bara- 
cane, a Avignon lYaucluse) — et a 
Eyzin (Isère). 

Il 

MIOL-FLAVARD | Louis-Bruno DE), 
O. #, colonel d'artillerie en retraite, 
et M ,nc , née Mélitine Domergues ; 
dont: 1° Louise; 2 U Marguerite: 3" 
Geneviève; 4° Yvonne ; 5° André; 0" 
Jean ; 7" Maurice. — Miollis, près 
Valence (l)rômej. 



MIOLLIS (de). 

D'azur, à une lyre antique d'or, bro- 
chant sur une e'pée d'argent, aarnie 
d'or, posée en pal, accostée de deux épis 
au naturel, les pieds passes en sautoir. 

MIOLLIS ide). — St de Breuil, S 
fs= fe?i Verlheuil (Gironde). 

miollis (François de), conseiller 
à la Cour d'appel. — Bordeaux (Gi- 
ronde). 

MIOLLIS (de), fils du précédent, 
avocat a la Cour d'appel. — Bor- 
deaux. 



MIRABEL de NEYRIEU 
(de). 

Vivarais, Dauphiné: h'<>r, au griffon 
de gueules empêché d'un cherron d'ar- 
gent. 

l'iMimi-'. : Couronne de Marquis. 
Devise : « Je suis Nei/rieu ». 

MIRABEL DE NEYRIEU (M'» RoilKitf 

de), mûrie en 18'.i l a M 11, Jeanne DE 
*Bimard; dont; l« Georges;2" Cullie- 
rine; 3' Paule; 4° Suzanne. — & de 
Domarin, :-; |;- tJl Bourgoin (Isère). 



MIRABEL DE NEYRIEU (Jeanne ue), 
mariée le5 mai 188'Jau M'- Pierre de 
*Bimard. — sa de < 'habeuil, :-: î' ^ 
Valence (Drôme). 



• 






MIRAL de TONY (RUDEL 
u)- 

Auvergne : I>e 
sable , au lion 
d'or , arme et 
lampassé de 
gueules; au chef 
d'argent, chargé 
d'une étoile de 
gueules. 

MI R AL DE 
TONY(PSAMELT- 

Amable - Eue 
Rudel du), né 
le 5 août 1838; marié le 30 avril 1861 
a Marie-Antoinette d'Alegambe-Au- 
weghem: dont: P.sahnette-Agnè.s-Mu- 
rie-Margueriie-Françoise-Yvoi me, ma- 
riée le 18 octobre 1892 a Ludovic 
Forqueray, capitaine au 23 e dragons, 
attache au cabinet du directeur de la 
cavalerie au ministère de la Guerre. 
— 05, avenue Bosquet (VII e ) — et Sa 
du Mirai, [3 f?- èâ I.ezoux (Puy-de- 
Dôme). 



MIRAMON-FARGUES 'de 
CASSAGNES de BEAU- 
FORT et de • 




URANCIIE HE M1RAMON 

MIRAMON i M ,sc D" DE), née Bu.->( ARY 



836 




de *Romaine. — 32, avenue Bugeaud 
(XVI e ). 

M IRA MON (PiERRE-GaSPARD-NaPO- 

léon, M iâ de), C tc de l'Empire; ne le 30 

septembre 1835; ot M iso , née Thérèse 
Feuillant. — 10, rue Creoaux (XVI) 

— et £3 de Paulliac, El p,- eâ Brioude 
(Haute-Loire). 

miramon (François C ,e DE)et C ic ^°, 
lée Ferdinunde de *Lesseps. — 28, rue 
Copernic (XVI e ) — et même &. 

MIRAMON i(' ,,: Ga.sp.mui de), marié 
le l(î juillet 1901 à Suzanne de *Saint- 
Paul de Sincay, ilniit Jacqueline. — 
2ii, rue Fra/ci net (XVI e ) — même £1 

— et a Vielsam (Belgique). 

UKANCilË DE MIRAMON-FARGUES 

Rouergue et Au- 
vergne : D'azur, 
ou lion d'or, à la 
bande de gueules, 
brochant sur le 

tout. 

CASSAGNESDE 
BEAUFORT, M'' 
DE MIRAMON- 
FARGUES (DE) et 
M ,M , née de Mi.k- 
1 n'j'R (décédée le I er mai 1899). — 
1, rue Saint-Dominique ^ V 1 1 ° ) — 17, 
rue des Farges, au Puy-en-Velay 
(Haute-Loire) — et éêS de Pesteils" 
[-: ]:- - ta Polminhac (Cantal). 

CASSAGNES DE BEAUFORT, C l ° 
DE MIRAMON-PESTEILS (EMMANUEL" 

Marie-Gabriel de), (ils du précédent; 
et C ,esse née Clotilde-Marie de*Rougé; 
dont Antoinette, née a Versailles le 
3 juillet 1899; Louis, né le 21 avril 
l'.iiil ; Emmanuel, né le 21 juin 1902, 

— 15, rue Saint- Dominique (VII e ) 

— ù\ de Pesteils, ;-; [5= ^S Polminhac 
(Cantal) — et 17- rue des Farges, 
Le Puy (Haute-Loire). 

CASSAGNES DE BEAUFORT, C'° 
DE MIRAMON-FARGUES (CHARLES- 

Emmanuel de), frère du marquis, et 
C tcsse , née Marie Uoullet de *La 
Bouillerie. — \, avenue de Tourville 
(VII e ) — et êa de Fargues, L-J fe= 
Saint-Mamet, ë§ Le Rouget (Cantal). 
Enfants : 
CASSAGNES DE BEAUFORT, V u 
DE MIRAMON-FARGUES (DE) et V tossc , 

née lidith de Varines ; dont: l°Odette; 
2° Yvonne. — Mêmes adresses. 

CASSAGNES DE BEAUFORT DE 
MIRAMON-FARGUES (JOSEPH DE), VI- 

r.sui'ii a Sainte-Marguerite. — 209, 

boulevard Voltaire iXL). 

CASSAGNES DE BEAUFORT DE 



MIRAMON-FARGUES (O JACQUES de), 
marie le 1<> juillet 1902 à M"' llose 
d'*Orsetti. — 1, avenue de Tourville 
(VII e ) — et Éi de Fargues. 

CASSAGNES DE BEAUFORT DE 

miramon-fargues (Germaine), ma- 
riée au B°" Gaston de * Villeneuve. — 



*j de 
(Indre 1 



lu Choltière, g| Le Blanc 



MIRANDOL {de). 

Guyenne : D'argent, à une aigle à deux 
têtes de saule, becquée et onglée de 
gueules ; au chef d'azur, chargé de trois 
étoiles d'or. 

MIRANDOL (C te DE) et C te33e , née DE 
*Monteil. — & de Condat-sur-Vézère, 
H Condat, ]s= Vézère, ^3 Condat- 
Beauregard (Dordogne). 



MIRAYAL (de). 

Ecartelé en sautoir: aux 1 et 4 de 
sinople, à quatre burèïeè ondées d'ar- 
gent ; aux ~ et 3 de gueules plein. L'écu 
entouré d'une bordure de gueules char- 
gée de huit flancliis dur. 

miraval (B ori de). — £3 de Meysse, 
H fi= Meysse, ëâ Kocheniaure (Ar- 
dechei. 



MIRIBEL et du BONNET 
(COPPIN DE'. 

Daupiiiné: De gueules à trois heaumes 
{ou casques) d'argent, panés de profil, 2 et 
1, qui est de Coppin. 

miribel (C ,e de) et C tesse , née Cla- 
ret de *Fleurieu. — !), boulevard de 
La Tour-Maubourg (VII e ) — êêî de 
Montbonnet, S f;- Montbonnet, ta 
Grenoble (7 kil.) (Isère) — et & de 
Vois, E3 Villard-Bonnot, f;- ë§ Lan- 
cey (2 kil.) (Isère). 

miribel (V tesse de). — t£i Griotier, 
Et Jf ë§ Annonay (Ardèche). 

MIRIBEL (M" 10 la Générale de), née 
de *Grouchy. — 9, avenue du Tro- 
eadëro (XVI*) — et £1 du Cliatelard, 
El f;- Hauterives (Drôme). 

miribel (Henri de), capitaine d'ar- 



tillerie, marie ; 
Marnes adresses. 



D 1 



UlEALRE. 



miribel (Gabriel dei. 
miribel (Guy de), 
miribel 1M 11 - Mari 



de"), daine 

l'OllLÉANS, 



d'honneur de M'"" la I)' 

miribel (Clotilde de), mariée à 
Pierre de *Chazettes de Bargues. 
— 9, avenue du Troeadéro (XVI e ). 



MIRIBEL (MaGDELÉINE DE). 

adresse. 



— 837 
Même 



MI RM AN {de). 



D'or, au lion de 
(//truies, au clicf 
à! azur chargé de 

deux étoiles d'or. 



MIRMAN (M^ 5 

Henri de). — £î 
Saint-Georges, S 
]\- Saint-Georges- 
d 'Orques , *~j 
Montpellier (Hé- 
rault). 
MIRMAN (C u Roger de). — SES de 

Vergières, a fc- ëi Saint-Martm-de- 

Crau (Bouches-du-Rhône). 







miron (Paul).— Chougny,E3 Chft- 
tillon-en-Ra/.ois (Nié vie). 

miron (Mathii.de], mariée à Fer- 
nand *Moreau. — êîî do Lévault, ;-i 
$= Onlay, éS Moulins-Engilbert (Niè- 
vre). 



MIRON. 

Catalogne : De 
gueules, au miroir- 
arrondi d'argent, 
■pommelé et cerclé 

d'or. 

BRANCHE d'aUSSY 
MIRON D'AUS- 
SY (M me ), née de 
Cardon ue *San- 
drans. — 19, rue 
du Colombier, à 
Orléans — et âà des Coutures, 3 J?= 
é§ Puiseaux (Loiret). 

MIRON D'AUSSY (François), chef 
d'escadrons au 1 er cuirassiers, et M me , 
née de Lestre du Saussois. — 44, rue 
Fabert (VII e ), — et ê& de Juillenay, 
EiMontlayfe=Précy-sur-Thil,êiMon- 
tlay (Côte-d'Or). 

MIRON D'AUSSY (M me ), née de Gar- 
nier des *Garets. — Se de Patran, SI 
fp Loulans, e5 Bruailles (Saône-et- 
Loire). 

MIRON D'AUSSY ( M" ,e ADOLPHE), 

née de*Morogues. — 16, rue desFau- 
chets, à Orléans (Loiret). 

MIRON D'AUSSY I C te JOSEPH) et 

C tes=e ,née de *Foucault. — 10, rue des 
Fauchets, à Orléans (Loiret) — et âà 
de Bclletouche, c-3 La Possonnière 
(Maine-et-Loire). 

BRANCHE UE I.'esPINAY 
MIRON DE L'ESPINAY, avocat. — 

Blois (Loir-et-Cher). 

AUTRE BRANCHE 

MiRON(FRANçois),ingénieurcivil,et 
M me , née Paillard (décédée;; dont 
deux dis. — Paris — et a Corbigny 
(Nièvre). 



MISSIESSY(deBURGUES 




Espai 


N E : 


De 


gueules 


à la 


tri- 


pie tout 


d'or, 


fo- 


nelée et 
de sabU 


macoi 

i; celle 


liée 

du 


centre 


s ommee 


d'une grue 
tenant sa cigilt 
en sa de./tre. 


t or 
nce 


SUIM' 


hits:D 


eux 


lions. 







Devise : « Les voies droites sont les meil- 
leures ». 

missiessy (C t0 Marie-Thêodore- 
Lï.os-Jcan de), lieutenant au 27 e 
bataillon de chasseurs alpins; né le 9 
novembre 1868; marié le 27 novembre 
1901 à.M"« Louise Moret de ♦Roche- 
prise. — 2 ( J, rue d'Artois (VIII e ) 
(p.-à-t.), — Villa Mandarine, à Men- 
ton (Alpes-Maritimes), — et fia de 
Rocheprise, H }?= «S Aiscy (Côte- 
d'Or). 

MISSIESSY (V te Gaétan de), — & 
des Peiiiauv, E3 Champigiieullos 
(Yonne). 



MISSOLZ {de). 

Montpellier, Montauban : D'argent, 
au cerf passant, accompagné à dextre 
d'une 'branche de chêne et à senestre 
d'une branche d'olivier de sinople. 

MISSOLZ u\. DE). — & d'Anty, El 
f?= tJî Annonay (Ardôche). 



MITRY {de). 

Lorraine : D'or, à trois tourteaux de 
gueules. 

mitry (C te Georges de) (décédé), et 
C tL " sse , née de *Gargan; dont postérité. 
— 17, Avenue de Breteuil (VII e ), — 
et â du Menil-Mitry, a fF ëâ Hayon 
(Meurthe-et-Moselle). 

mitry iC te de), #, chef d'escadrons 
au 20° chasseurs. — Vendôme — et 
même &. 

mitry (C UsSl ' D ro de). — Même ÊÊ. 

MITRY (Marie de). — Même ÊÊâ. 



— 838 — 
MNISZECH i'YANDALIN) 





n 
a 

(1 


l'on 
leulo.s 
u-he d 
m <r« 
Me, s< 
•oissai 
aryen 


gnk : De 
à un pa- 
e tsept plu- 
ttruche de 
utenud'un 
t. renoersé 


ti 


Dkvis 


i : » Virtu- 
■um, prie- 



MNISZECH (O"' 1 - 
LÉON), née ISAURE DE *MoNTAULÏ. — 

S, avenue Hoche (VIII") — ot fil de 
Galleville, ;-: Jf è3 Doudeville (Seine- 

Inlerieure). 



MOCOMBLE {de). — Von. 
CAYELIER. 



MOGES (de). 

Toukaink : De gueules, à trois aigles 
éployées d'argent. 

moges i\l" de) et M ise , née de *Me- 
mov. — fil de Brou, [-] ]■>-- tià Sainte- 
Maure i Indre-et-Loire). 




MOGNIAT. 

DAUPHINK : D'a- 
zur, à un c/tecron 
d'or, accompagné, 
en chef, de deux 
étoile* da même, et, 
en pointe, d'un 
croissant d' argent; 
au chef d'argent, 
chargé de trois ro- 
ues de gueules, ti- 
gées et feuillées de 
sinople. 

Armoiries réglées à Paris, le 2-1 décem- 
bre 1705, par Charles d'Hozier, juge 
d'armes de Krance, on conséquence des 
lettres d'anoblissement accordées à Louis 
Mogniat, l'un des hérauts d'armes du titre 
d'Aiiguulême, le 3 décembre 1705. 

MOGNIAT-DUCLOS (GEORGES), offi- 
ciel- au 28 e dragons; chef de nom et 
d'armes; né le 1 er avril 1867; marié à 
M" u Julia Bonnet; dont un (ils : Ma- 
rie-Gcorges-Edouard, né le 31 août 
1901. — 1, place de Torcy, à Sedan 
(Ardennes) — et fil de Furonnières, 
;-] M Pont-de-Claix <3 kil.), f£= Claix 
(Isère). 



MOIDREY (TARDIF de). 

l)'f("ur, à la croit- d'or, cantonnée en 
chef île deux roses, et, en pointe, de 
deux rouait tes mourantes vers le centre 
de Ce, u. 



TARDIF DE MOIDREY (O) et 98e , 
née Autuu de *La Yiu.akmois. — fil 
de Moidroy, r-: f?= *& Pontorson 
(Manche;. 

TARDIF DE MOIDREY (V le ) et V te8M , 

née des Dujuèues. — fil de Sévigny, 
S f>- £§ Argentan (4 kil.) (Orne). 

TARDIF DE MOIDREY (B on ), capi- 
taine au 12 cuirassiers, à Vitry-le- 
Françpis (Marne). 



MOISMONT (de BEAU- 
YARLET de). 

Picardie : De 

sahle, au (larron 
d'argent accompa- 
gné de deu.i: étoi- 
les d'or en chef et 
d' un croissant d' ar- 
gent en pointe. 

BEAUVARLET 
D E MOISMONT 

(Henri-Bernard- 
Gaston de), ■# ; veuf de M""', née Jac- 
quin de Cassikres ; dont une Hlle. — 
fil de Moisniont, ra |f Pontliieu 

(Somme) — et à Auch (Gers). 

BEAUVARLET DE MOISMONT (F6- 

mx-Antoine-Lucien de), # (décédé), et 
M"' c , née Chrestien dk *Lihus ; dont 
trois enfants. — Même fil. 




MOISSAC (d'HILAIRE de). 
Poitou: D'azur, 
à trois tours d'ar- 
gent posées ~ et 1. 
Timisiu: : Cou- 
ronne de comte. 



HILAIRE DE 

moissac (Pier- 
re d') et M" ,e , 
née de Montmar- 
tin. — 8, rue du 
Pont-Neuf, à Poi- 
tiers — et fil du Bois-Doucet, es 
\y- ^ Saint-Julien-l'Ars (Vienne). 

HILAIRE DE MOISSAC (CHRISTIAN 

n'), et M" 10 , née de Ménibus. — fil de 
la Violaie, ra Segré, }£= ê§ Chazé-sur- 
Argos (Maine-et-Loire) — et fil de 
Chante-merle, ta |£= Crèey-en-Brie 

(Seine-et-Marne). 




MO LA Y (du). 
COUTEULX. 



Voy. LE 



839 — 



MOLEMBAIX (d< 



& argent, à trois etriers de gueules, 
liés d'or ; au franc-quartier d'azur 
chargé d'une bande d'argent. 

MOLEMBAIX ( B"" DU SaRT DE). — 

êû de Bérelles.KtÎF ë& Solre (Nord). 



MOLEN (de). 

AUVERGNE : D'azur, à irois flanchis 
d'or. 

molen (V*°- e de). — â de la Ver- 
nède, El ]i-~ Combronde, ^3 Aigue- 
perse (Puy-de-Dôme). 

MOLÈNES {de). 

D'azur, à un cygne d'argent, essorant 
sur une rivière du même; au chef de 
gueules, chargé d'un croissant d'argent 
entre deux étoiles d'or. 

MOLÈNES (Paul de), docteur en 
médecine. — 29, boulevard Males- 
herbes (VIII e ). 

MOLÈNES (de), avocat a la Cour 
d'appel. — G, rue de Marengo il"). 



MOLITOR, 

De gueules, à une colonne d'or, accos- 
tée, de deux épées d'argent, garnies du 
second, surmontées chacune de cinq ra- 
meaux de laurier de sinople aboutés 
en forme d'étoile. 

MOLITOR (C tc3SO ). — 10, née de Mon- 
ceau (VIII e ) — et £ de Burtheeourt, 
SI Vié-sur-Seille (Alsace). 

MOLITOR 1O), O. *. — 40, ruede 
Monceau (VIII e ) — et même fâ. 

MOLITOR iV le ), officier de dragons, 
et V usse , née Dutreil. — 7, rue Mar- 
guerite iXYH e ) — et même &. 

MOLLANS (d'AMEDORde). 

Franche- Comté, Bourgogne : De 

gueules, à la croix patriarcale d'or 
cantonnée de quatre trèjles du même. 

BRANCHE AÎNÉE 

MOLLANS (Charles d'Amédor, 
M'= de) et M iso , née Hélène d'Esmond; 
dont : 1° Charles; ~2 U Meinard. — fi 
d'Amblans, S |£= @1 Lure (Haute- 
Saône). 

BRANCHE CADETTE 

MOLLANS (C tesi0 de), née Marie- 
Geneviève de *Simony. — ùs île Ville- 
gusien, EitS Villegusien,f;=Longeau 
("Haute-Marne). 

Enfants : 

MOLLANS (C ,e CHARLES-MARIE-Jfen- 



ri de) et C' 1 ^', née Mathilde Gardil- 
1 ane. — Dax (Landes) — et même £â. 
mollans (Marguerite-Céline d'A- 
médor de), mariée au C t,; Gonzague 
de Pili.ot de *Coligny-Chatillon. — 
ffî de Villegusien (Haute-Marne). 



MOLLES (de VERDELH AN 

DES 1 ' 

Languedoc : Ecartelé : au 1 de sable, 
à l'étoile d'argent; au 2 d'azur, a trois 
coquille* d'or, posées ^ et 1; au 3 d'azur 
au lion d'or; au 1 de gueules, à six be- 
sants d'argent. 

VERDELHAN DES MOLLES (DE). — 

4, rue de Strasbourg, à Bourges 
(Cher) — et fè de Barre, El {f ta 
Langogne (Lozère). 



MOLLIENS (POUJOLde)" 

Montpellier : D'azur, au phénix 
d'argent sur un bûcher de gueules, au 
soleil naissant d'or. 

POUJOL DE MOLLIENS. — & de 

Molliens, si \f= Villers-Bocage, *â 

Flesselles (Somme). 



MOLY {de). 

D'azur, à trois meules de moulin d'or; 
au chef de gueules, chargé d'un crois- 
sant entre deux étoiles d'or. 

MOLY 1 Henry de), ancien magis- 
trat. — & de Majouret, si ^= Mont- 
giscard, ëëk Montlaur (Haute-Ga- 
ronne): 



MONCEAU {du). 

D'argent, à la croix ancrée de gueules. 
MONCEAU (du). — Villa de Lor- 
bette, Kl fj- ëÈ Saint-Jean ^Loiret). 



MONCHY {de). 




Picardie : De 
gueules, éi trois 
maillets d'or. 

Timbre : Cou- 
ronne de Comte. 

Supports : Deux 
lions lampassés de 
gueules. 

Devise : xVirtus 
in armis ». 



MONCHY iV' cs = e 
de), née de Vexiau; dont un fils : 
Haoul. — 19, avenue Bosquet (VII e ). 
monchy <deï : l*Marie- Thérèse ; 
2° A-nes-Jeanne-AMWe; 3° Marie- 
Chixvïoui-Elisabeth. — B de Gillo- 
court, El ]s- ^ Orrouv (Oise). 



— 840 — 



MONCHY ide 
VAILLANT. 



— Voy. LE 




MONCLARok MONTCLAR 

PÉRIGORD ET 
AGKNOIS : D'ar- 
gent, a trois lé- 
vriers (('■ gueules 
courant l'un sur 
l'autre. 

MONCLAR 

i Pierre - Eu - 

gène de), prêtre 
de la Congré- 
gation de Saint-Sulpice. 

MONCLAR (Pierre-Ulysse de), ma- 
rié à Marie-Joséphine Chégaray. 

MONCLAR (Marie-Henriette de), 
mariée au H on Dufaur de Gavardie, 
ancien sénateur, ancien député des 
Landes. 

monclar (Michel-Edouard de), né 
le 1D mai 1839; marie à Marie-Adé- 
laïde Laborde, née le 10 décembre 
1852; dont: 1° Marie-Louise-José- 
phine-Adéiaide, née le 28 lévrier 1888 ; 
2° Michel-Paul-Gaston-Emile, né le 
6 août 188!) ; 3 J Michel-Adolphe-Henri, 
né le 15 octobre 1892. — Biarritz 
i Basses-Pyrénées). 

MONCLAR (MaRIE-HeRMINIE DE). 



MONCUIT 
CUILLE (de). 



'fit ù 




q p. 






m 


mu 


• i 


[■n 


it) 



DE BOIS- 



NonMANDiE : 
Parti : au 1 de 
gueules , à six 
croissants émar- 
gent posés 2, 2 et 
2, chacun sur- 
monte d'une étoi- 
le du même et, 
en pointe, une 
autre étoile aussi. 



hermines de sable 

Voir nos précédentes jédilio 



d^ argent; au 2 

d'argent, à sent 
3 et 2. 



MONDINI {de). 

De gueules, à un cerf passant d'ar- 
gent, sur une terrasse de sinople, accom- 
pagné de trois étoiles d'or, rangées en 
chef. 

MONDINI (O Roger de) et O sse , 
née d'Exili de *Gardes. — 30, rue du 
Vieux-Raisin, à Toulouse (Haute- 
Garonne) — et & de Mézerville, s 
^Salles-sur-1'Hers, ÉâSégala(Aude). 



MONDION (de). 



mm 



D'argent, à deux 
faSCCS de subie, 
relie en chef sur- 
montée de 3 roses 
de gueules. 



Deux 



SUPPORI 

lions. 



Devise: « Deo re- 
gique semper flde- 

BRANCHE AÎNÉE 

MONDION (Armand-Maximilien, O 
dei, chut' de nom et d'armes; né 
le 29 janvier 1852; marie a Mario- 
Antoinette de Saint-Chéreau ; dont : 
1° Aliette, née le 20 octobre 1885 : 
2° Léopold, né le 1 er février 1888. — 
Sb d'Artigny, S Loudun, ]$= ééî Cliam- 
pigny-sur-Vendée (Vienne). 

BRANCHE CADETTE 
MONDION (V te ADALBERT DE), COU- 

sin germain du précédent, et Y l «=% 
née Louise de Villechèze de *La 
Mardière ; dont : 1° Jacqueline, 
née le (J novembre 1877 ; 2° Made- 
leine, née le 17 février 1879 ; 3° Hen- 
riette, née le 7 février 1881 ; 4° Mi- 
chel, né le G mai 1882 ; 5° Hubert, 
né le 20 août 1888 ; 6° Yvonne, née 
le 17 janvier 1893. — â du Colom- 
bier, e fî- é§ Saint-Martin-d'Auxi- 
gnv (Cher). 



MONEYS D'ORDIÈRES (de), 

Ecarielé : aux 1 et -1 d'or, au lion de 
gueules; auai2 et 3 d'azur,à trois bandes 
d'argent. 

MONEYS D'ORDIÈRES (M ia DEI. — 
JÛ d'Allas-Bocage, a p= Mirambeau, 
es Jonzac (Charente-Inférieure). 

MONEYS D'ORDIÈRES (C' e DE). — 

«fe de Bretanges, si f?= Mareuil, él 
Marthon (Dordogne). 



MONICAULT (de). 

Bourges: D'ar- 
gent, à deux pal- 
mes de sable, po- 
sées en sautoir et 
accompagnées de 
quatre têtes de 
léopards de gueu- 
les. — Vécu tim- 
bré d'un casque 
taré de profil^ 
orné de lambre- 
quins. 

MONICAULT (DE), &, et M rae , née 
'Dufaure. — 127, boulevard Hauss- 




— 841 — 



mann (VIII) — . et t& de Versailleux, 
B Versailleux fj= Villars-Ies-Dombes 
(7 kil.), eS Yillars-Chalamont (7 kil.) 
(Ain). 

monicault (Gaston de). — Mêmes 
adresses. 

monicault (Alexis de). — Mêmes 
adresses. 

MONICAULT (Pierre de) et M'" e , née 
de *Perthuis de Laillevault. — 9, 
rue Jean-Goujon (VIII e ) — ÉÉ3 de 
Versailleux, [g Versailleux p= Villars- 
les-Dombes (7kil.), ai Villars-Chala- 
mont^7 kil.) (Ain). 

MONICAULTiCiiari.es de), ancien 
avocat a la Cour d'appel de Lyon, et 
M 1 "', nùe Blaxchon (décodée); dont: 
P Jean ; 2° Paul ; 3° Louis ; 4° Marie- 
Antoinette. — Même Ê&, 



MONJOUR (QUINQUET 

DE 1 - 

Soissons : D'azur,à deux bars adossés 
d'or, accompagnés en chef d'une étoile 
d'or, en cwur d'une rose d'argent et en 

pointe d'un croissant du même. 

quinquet de monjour, magis- 
trat. — Reims (Manie). 



MONLEVADE (de). 
DISSANDES. 



Vou. 



MONNECOVE {de). — 
LE SERGEANT. 



BEC- 



MONS fMARTHA 

KER de). 

Ecartelé : au 1 d'azur, êi Vépée haute 
d'argent, montée d'or; aux 2 et 'à d'or, 
('< lu tête de checul de sable, arrachée 
et allumée d'argent; au 1 d'a:ur, éi trois 
étoiles d'argent posées en pal. 

MONS (C u ' de), — Su de Cordes, 
Kl ]y- Rochefort, e#3 Bourgeade (Puy- 
de-Dôme). 



MONSABERT (GOISLARD 









Ile-de-France, 
Anjou, Gasco- 
gne : Parti : au 1 
d'azur, à trois 
roses d'or, 2 et 1, 






<)iii est de Gois- 








lard ; au 2 d'azur, 






"$%& 


semé de trèfles 
d'or accompa- 
gnés île deux 










bars adossés du 




même, brochant 


su 


r le tOt 


t, qui es 


t de Kyants. 



TIMBRE : Couronne de Marquis sur- 
montée d'une Tliémis tenant d'une main 
une épée, de l'autre une balance. 

Supports : Griffons agressifs, tête 
tournée en dehors de Vécu. 

Devises: « Astruca et placidas spurgit 
acerba rasas » et, depuis environ un 
siècle : u l'cttria- impendere ritum». 
Voir nos précédentes éditions. 



MONSEIGNAT (de). 




Champagne: D'a- 
zur, au cygne d'ar- 
gent becijué de sa- 
ble, posé sur un 
terrain de sinople 
et surmonté de 
trois étoiles d'or 
rangées en chef. 

Supports: Deux 
lions. 



MONSEIGNAT 
(Marie - Jules - 
Théophile de), né le 20 septembre 
1838; conservateur des hypothèques; 
marié le 20 novembre I8f>7 a Km nia 
de *La Barre; dont : 1° Blanche- 
Marie - Amélie - Hortense , née le 
16 septembre 1808; mariée le 3 lé- 
vrier 18'.U a Emile Boutillier du 
Retail, à Saint-Brieuc ; 2° Jean- 
Louis-Paul, né le 21 novembre 1X73, 
juge suppléant au tribunal civil 
de Loudun (Vienne); 3° Françoise- 
Marie-Denise, née le 12 octobre 1877 ; 
4° Emma-Geneviève-Fanny, née le 
7 lévrier 1885. — 19, avenue d'Iéna 
(XVI e J — et 5, rue Dalermo, a Nice 
(Alpes-Maritimes). 




MONSPEY (de). 

Anglo - Nor - 
mande, Bresse, 
Beaujolais: D'ar- 
gent, éi deux che- 
rrons de. sable, 
au chef d'azur. 

Timbre : Cou- 
ronne de Marquis 

Supports et ci- 
mier : Lévriers 
d'argent colletés d'azur. 

Devise : « J'en rejoindrai/ les pièces ». 

RRANCHE AÎNÉE 

MONSPEY (Marie-Gonzague-Louis- 
Henri-Elysée, M is DE),0. #,►&,■$(, ijlj 

etc., colonel du 25 e dragons; marié en 
1872 à Alix de *Sinety ; dont : 1° So- 
phie, religieuse ; 2° Louis (qui suit). 
— 173, buu/erard Saint-Germain 
(VI e ; — ÈÊ3 de Montrlicrvet, [-' Ji~ ^3 
Saint-Georges-de-Reneins [Rhône) — 
et à Angers (Maine-et-Loire). 



m - 



MONSPEY (MaRIE-JûSEPH-AnDRÉ- 

Elysée-Louis, C u ' de), marié le Kl juil- 
let 1U02 a M" 8 Bayon. — Mêmes 

adresses — et & de Bcaulon, i-: fj- 
Beaulon, ^3 Tliiel (Allier). 

BRANCHE CADKTTE 

MONSPEY (C tc Louis-Marie-Joseph- 

Ilenri de), né le 1 ( J niai 187G; marie 
le 21 novembre 1901 à Blanche 
de *Fleurieu. — éfe de lu Roche- 
Jullié, SI \'> '- (sans express) Jullié 
(Rhône), r=3 Pontanevaux (10 kil.) 
(Saône-et-Loire) — et f& de la Borde, 
'-: h*~2 Menars ou Blois (6 kil.) (Loir- 
et-Cher). 

MONSPEY (C te38e Louis de), née de 
Brullemaie; mère du précédent. — 
éêj de la Borde, ra |£= £3 Menars 
(Loir-et-Cher). 

monspey (Marguerite de), fille 
du M' 5 et de la M ise , née de*Luzy de 
Pellissac (décédés); mariée au C te de 
*Sparre. — âîa de Valliére, œj Saint- 
Georges-de-Reneins (Rhône). 




MONSTIERS-MÉRINVIL- 
LE {des). 

Poitou, Savoie : 
Ecartelé : aux 1 
et 1 d'azur, à deux 
lions pansant d'ar- 
gent, l'un sur l'au- 
tre; aux2 et 3 d'ar- 
gent, trois J'asees 
de gueules. 

Tenants : Deux 
anges de carnation 
vêtus de blanc. 

Cimier : Une tête de chien courant de 
face. 
Devise : « Quod opta est immortelle*. 
Cri de guerre: « Dieu nous secourt! » 

MONSTIERS-MÉRINVILLE (M 15 DES) 

etM iac , uéeCALuwELL. — Éà du Fraisse, 
r-i ]v- Mézières-sur-Issoire, tel Bellac 
(Haute-Vienne). 

MONSTIERS-MÉRINVILLE(C te Hen- 
ri des). — 19, avenue Montaigne 
(VIII"). 

MONSTIERS-MÉRINVILLE ( O 

Maurice des). — 4, rue Danard(VUl e ), 
^S 501 .79. 

MONSTIERS-MÉRINVILLE (O RENÉ 

des) et C t03SC , née Firino. — 23, rue 
d'Artois (VIII e ) — ÊÊ3 de Sannat, El 
Bellac. (Haute-Vienne) — et Éà de 
Mornac, El Ruelle-sur-Touve (Cha- 
rente). 

MONSTIERS-MÉRINVILLE (V ta DES), 
&, rhef d'escadrons au 3'' dragons à 
Nantes; veuf de la V lessc , née Oester- 



reich. — 11 bis, avenue du Troca- 
dero (XVI e ). 



MONT CM-— I ; o(/.DOMET, 



MONT de BENQUE (du). 



D'an 



à trois monts d'or 



MONT DE BENQUE (du), secrétaire 
du Gouvernement de la Banque de 
France. — Rue RadsiwilL (I"). 

MONT DE BENQUE (DU), fils du 
précèdent, directeur d'une Succursale 
de la Banque de France. 



MONTAGNAC (de). 
D'azur, à l'aigle d'or, accompagnée de 

trois étoiles du même, rangées en chef. 

MONTAGNAC (B on DE), #, et B°"" e , 

née de Hosai.es. — 11 bis, avenue 
Klébet>iXVl e ). 

MONTAGNAC (LUCIEN DE). — ÉÊS de 
Lamecourt, [Z1^=êS Sedan (Ardennes). 



MONTAGU (de). 

Bourgogne : De gueules, à une tour 
d'or, maçonnée. 

MONTAGU (f> François de) et 
îû de Boiras, H Vergt (Dor- 



le). 



montagu (V te Joseph de) et V tes8e , 
née de Lestre du Saussois. — ii de 
Conehes,E)Conches-les-Mines(Saône- 
et-Loire). 



MONTAGUT (de). 



Ecartelé : aux 1 et 4 de gueules, à un 
mont d'argent; aux 2 et 3 d'azur, à un 

eugne d'argent, nageant sur des ondes 
du même. 

MONTAGUT (OHoc.ER DE) et C t039e , 

née de Castelmore-Fondeville. — Sa 
de Monpardiac, El fc- Marciac, M 
Miélan (Gers). 



MONTAIGNAC (de). 

Limousin : De 
sable, au sautoir 
d'argent, cantonne 
de quatre molettes 
d' éperon d or (alias: 
d'argent). 

BRANCHE aînée 
MONTAIGNAC 
DE CHAUVANCE 
(('«' i>i:>, r\wï do 
nom et d'armes. 
— £$ de la Couture, H fc= £â3 Fvaux- 
les-Bains (Creuse). 




843 — 



Frère et Soeurs 
MONTAIGNAC DES LIGNIÈRES (M'« 

de) et M" , née Raguenet de *Saint- 
Ai.iux. — Même âîâ. 

MONTAIGNAC DE CHAUVANCE (V te 

Guv de). — Même SES. 

MONTAIGNAC DE CHAUVANCE (M lle 

de), mariée au M is de*Longueil. — Ê& 

de Boussac, &i Target (Allier i. 

Mère : 
MONTAIGNAC DE CHAUVANCE 

(C tcsse t>E), néeDE*LA Ferté-Mecn. — 

ÉÊ3 (le la Couture, SI fj= ëS Evaux-les- 
Bains (Creuse). 

braxche cadette. 

MONTAIGNAC (M 1 " D re DE), née 
d'Auberville. — 21, rue Saint-Do- 
minique (VII e ). 

MONTAIGNAC (V te DE). — tà des 
Trillers, :-j J;= tS Montluçon (Allier). 

MONTAIGNAC (B on de). — & du 
Plaix, :£] f;- ta Montluçon (Allier). 

MONT AIGNAC( Gérard de), lieutenant 
au 1 i ,: dragons, et M""', née Aérienne 
Le Beik de *Montgermont. — Même 

MONTAIGNAC (O MAURICE DE). — 

12, rue de Ponthieu (VIII e ). 



— et ê& de Beauregard, Kl ]r Ar- 
tlion, t^ Ardentes (Indre). 



MONTAIGU {de). 




Auvergne, An- 
jou et Poitou : 
D'azur, êi deux 
lions d'or debout, 
armés et lampas- 
sês de gueules et 
couronnés a l'an- 
tirjùe iV argent. 

Tenants : Deux 
hercules. 

Devise: « Aspreà 
faillir Montaigu ». 



MONTAIGU (M is de). — £i de la 
Bretesche, s fF Missillac, ëi Pont- 
Chàteau (Loire-Inférieure). 

enfants : 
MONTAIGU (C le de), #, député de 
la Loire-Inférieure, et C tesse , née de 

*\Vexdel; dont: 1" N ; 2" N ; 3° 

Auguste, marié à M"'' de *Montes- 
quioi-Kezknsac. — 18, rue Marti- 
gnae (VIV), ^R 250.22 — et mêmetfa. 

MONTAIGU (M"' s Marie et Jeanne 
de). — 21, rue Barbet-de-Jouij (VII e ) 



MONTAIGU {de) 
TASSIN. 



Voy. 



MONTAIGUILLON {de). — 
Voy. GRAMONT de YILLE- 
MONTÈS. 



MONTAIGUT ou de MON- 
TÉGUT (BONHOMME de). 

Limousin : 
Devise : « QuLetus in procella ». 

BRANCHE AÎNÉE : 

montégut (Henry de), ancien 
magistrat, chef de nom et d'armes. 
— ÉÊ5 des Ombraies, ŒJ La Rochefou- 
cauld (Charente). 

montégut (Hélène Reverony), née 

de), dont: 1° Charlotte Thibaued; 
2° Amélie de *Vanssay ; 3 U Henriette 
Reverony. 

branche cadette 

I 

MONTAIGUT (Alfred de), ancien 
magistral. — Manoir de Pontardin 
E Bazas (Gironde). 

Enfants : 
MONTAIGUT (ROBERT de), né à 

Bazas (Gironde), juge suppléant au 
tribunal civil, à Ribérac (Dordogne). 

MONTAIGUT (JosEl'H DE). 

II 
MONTAIGUT (JOSEPH DE). — Paris. 
Enfants : 

MONTAIGUT (ALBERT DE). — ÊÊ3 de 

La Jourdanie, E! Limoges (Haute- 
Vienne). 

MONTAIGUT (MARCELLE de). 

111 

MONTAIGUT (Charles de), juge au 
tribunal civil, né en mars 1841, marié à 
M Uc Léonic LANGLADE.dont: 1° Yvonne; 

2° Germaine; 3° Odette. — A Saint- 
Etienne (Loire). 



8'i4 — 



MONTAL (de). 

Italie, France : 

De i/ueules, à trois 
léopards d'or l'un 

sur L'autre. 

montal (Al- 
bert de) et M me , 
née de *Luppé. — 
îîî du Rieutort,EJ 
f?=tS A uc 1 1 ( G ers ). 

MONTAL (FER- 
NAND DE) et M"' c , née DE *Mo\'TEY- 

nari*. — &\ de Ribaute, l-_: Béziers, fj^ 
Lieuran, t=§ Bassan (Hérault i. 




MONTAL 

de). 



(de FERRIER 




Espagne, Dauphi- 
né : Ecartclé : aux 
1 et 1, d'arpent à 
quatre fer?, de lance 
d'azur posés en sau- 
toir, les J'ers appoin- 
tés , qui os: d'Ar; - 
gon; aux 2 et 3, d\ - 
sur a lu tour d'ar-- 
oent, qui est i!e Cas- 
tille. 

Tenani s r :jDeux chimères. 

Devise:» Vincam J'erro aut moriar ». 

FERRIER DE MONTAL (ARTHUR, O 

de) et c ieS3e , née de La Rouvraye. — 
& de la Rivière, El Saint-Quentin- 
sur-lsére, f?= La Rivière, t~s Poliénas 
(4 kil.), l'Albene (8 kil.), ou Tullins 
(10 kil.) — et a Grenoble (Isère). 



FERRIER DE MONTAL (V te PaUL 
de) et V te "°, née Jeanne de*Raousset 
Soumabre; dont: 1° René; 2° Made- 
deleine. — Même £5 — et 27, quai 
de l'Archevêché, à Lyon (Rhône). 

FERRIER DE MONTAL (Joseph V tc 
de:. — ec3 de Grande-Grange, El \*>~- 
Saint-C>ucntin-sur-lsère, té5 Tullins 
.Isère». 

FERRIER DE MONTAL (René DE). 

— Éè de la Rivière. 

cousix : 
FERRIER DE MONTAL (O ERNEST 

de), jg, conseiller général de Vau- 
^luse, officier de reserve ; né en fé- 
vrier 1808 ; et C tesso , née Desmont ; 
dont: Hubert, ne le.... septembre l'JOO. 

— £5 de Cari ta, El }%= èâ Orange 
(Vauclu.se)— et & de la Rocliette, 
;-. Saint-Geoire-eu-Valdaine (Isère). 



MONTALBO (de). 



Saint - Marin 
(Italie) : Coupé 
au 1 de gueules, 
à trois tmtrs 
d'or ouvertes , 
ajourées et cré- 
nelées de saule ; 
au ~ d'azur, au 
mont d'argent. 

Supports 
Deux lions. 
Devise : « In monte albo Ubertas ». 

MONTALBO (C te et B on LOUIS DE), 
patricien héréditaire de la Republique 
de Saint-Marin ; G. C. >J<, ►£ ; G. 0. >J<, 
>îb >ïb ^> >ï<> 0- CI) conseiller de la 
Légation Dominicaine, près le Saint- 




Si 
à Roi 



— Luniro Tevere Caste 



3, 



MONTALEMBERT (de). 

D'ar'i/enl, à la croix ancrée de sable. 

MONTALEMBERT (M'='DE), née Marie 
de *Choiseul-Praslix. — Alassio (pro- 
vince de Gênes, Italie). 

MONTALEMBERT ( O b5C DEI, née DE 

*Beauchesi\'E. — 122, rue de Grenelle 
iVII-.. 

MONTALEMBERT (C tesse ARTHUR DE,, 
née DE *R0CHECH0UART. — 15, TUC 

Saint- Dominique [VII e ). 

MONTALEMBERT (C te Geoffroy de), 

députe du Nord, et C tesâe , née de *Ma- 
lartic — 210, boulevard Saint-Ger- 
main (VII e i — âà d'Annappes,Eif?=ëi 
Ascq iXord) — et îÎ3 d'Arnouville,E!=£| 
Fontaine-le-Dun i Seine-Inférieure). 

MONTALEMBERT (Henry DE). — & 

de La Bristière, El ]> z Saint-Agnant, 

ë! Rochefort (Charente-Inférieure). 

MONTALEMBERT I C te " e DE), née DE 

*Mérode. — 101, rue du Bac (VII e ). 



MONTANGON (de) 



mM^m'--^ 



Champagne : 
Gironné d'or et 
d'azur de douze 
pièces. 

S u P P o h t s : 
Deux licornes. 

Timbre : Cou- 
ronne de Comte. 

BRANCHE aînée 



MONTANGON 

(O DK ) et O**?, 

née Pistolet de Saim'-Fi:ri;ei\. — «fe 
de Chataillenot, ;-; Prautbov (Haute- 
Marne) — et 51, rue Jeanniii,a Dijon 
(Cùte-d'Or). 



— 845 — 



MONTANGON (C ,c PlERRE DE>. — & 

de Lavaulx, oSainl-Léger-sous-Beu- 
vray (Saône-et-Loire). 

BRANCHE CADETTE 

MONTANGON i C lc HENRI-MARIE- 

Louis de) #, colonel du 8 ,; hussards; 
ne le février 181(5 ; et C ,u > se , née Ma- 
deleine Merle de La Brugière de 
*Laveaucoupet ; dont une fille, qui a 
épousé le 15 juin 1898 le Y tc Denys 
de *La Marlière |£s de Fontaine-la- 
Guyon, [-: ]r-- ta Fontaine-la-Guyon, 
e^s Saint-Aubin-Saint-Luperce (Eure- 
et-Loy'i); et un fils: Jehan de Mon- 
tangon. — âÎ3 d'Qrmoy-sur-Aube, ::-j 
Châteauvillain (Haute-Marne), f?=Mon- 
tigny-sur-Aube iCôte-d'Or), éS Latre- 
cey (Haute-Marne). 



MONTARBY (de). 

~; Lorraine : De 
gueules, au c/te- 
cron d'urgent. 

Timbre : Cou- 
ronne de Comte. 




MONTARNAL (de GUI- 
RARD de). 

Uouekgue : D'azur, au Hua d'or, sur- 
monte de trois étoiles du même, rangées 
en chef. 

Supports : Deux lions. 

GUIRARD, C" DE MONTARNAL 

(Etie.nne-Antoixe-Eugène-Joseph de), 
lieutenant au l'> chasseurs, chef de 
nom et d'armes; né le 29 avril 1862.— 
2, rue d'Angleterre, à Lille (Xordi. 



MONTAUDOUIN (de) 




Orléanais et 
Nantes : D'azur, 
a un mont de sic 
co upe a use d'ar- 
gent, moucant de 
la pointe de Vécu. 

Supports : Lé- 
vriers. 

Devise : » Auxh- 

lium a montibus d. 



MONTAUDOUIN (HUBERT DE), marié 

le 17 février 1892 à M ,lc Marie de 
*Noblet; dont : 1° Marie-Josèphe ; 2° 
Henri (décédé); '.V J René. — âîâ des 
Quatre-Vents, Kl Olivet (Loiret). 



MONTAUDOUIN (M mc la D ro de), née 
Clotildc de*Chargères. — £) de Vaux, 
:-: Lu/.y (Nièvre). 

MONTAUDOUIN (Raoul de), capi- 
taine au 2 e régiment de chasseurs; né 
en 1858; marie le 30 novembre! 1887 à 
M" c Marguerite Lenicolais des Bri- 
dellières; dont: 1° Stanislas ; 2° Ma- 
rio; 3° Guy; 1° Jean. — Pontivy (Mor- 
bihan) — ■ et êêî de Saint-Pal laye, ;-j 
Vermenton, ]$= Accolay, i~i Prégilbert 
i Yonnej. 

MONTAUDOUIN (RÉGIS DE), né le 24 
mai 18(')2; marié le 12 octobre 1892 a 
M Uc Blanche de *Parseval. — 57, 
Cours Pierre-Puget, Marseille (I3ou- 
ches-du-Rhône). 



MONTAUGEiTHERON de) 

i . a n g uedoc, 
Quercy, Martîni- 
qoe : D'or, au c/te- 
cron d'azur, uc- 
compagné de trois 
tulipes de gueules, 
tigees et feuillées 
desinople^lenckef 
et 1 en pointe. 

THÉRON DE 

MONTAUGÉi Hen- 
ry), ►£<, né le 11 

août 1855; marié à Elisabeth Nebout ; 

dont: 1° Louis, né en septembre 1880; 

2° Henriette, née en septembre 1881. 

— SÊ5 de Grammont-Périole, ~jd f?= 
t^5 Toulouse ( 1 kil.) (Haute-Garonne) 

— et 75, boulevard Carnot, à Toulouse. 




MONTAULT (de). 




Ah.magnac, Lo- 

MAGNE, Ar.KNOIS 

et Normandie : 
Losange d'argent 
et d'azur. 

Devise -.uAtacis 
et intégra flde ». 

MONTAULT 

(Odet- Armand- 
Georges, M' s 
de), ne à Paris 
le 27 novembre 1827; marié le 12 août 
1818 a Cécile Marquet de Montbre- 
ton, filledu Y lu Eugène de Montbreton 
et de Clémence de *Nicoi.ay ; dont: 1° 
Odet, ne le 20 juin 181!», marie à 
Agnès de Rohan-*Ciiaisot, 1877 (décè- 
des en 1881); dont: a) Bernard, né le 
20 août 1878; b) Marguerite, née le 
7 janvier 1S.S1 ; — 2° Clémence, née 
le 22 septembre 1852, mariée le 25 
juin 1872 au li on Guillaume d'*Etche- 
goyen; dont : a) Henri, né en 1873; 



846 



b) Odette, née en 1877; c) Armand, 
né en 1887; — 3° Isaure, née le 14 
juin 1857, mariée le 29 avril 1870 au 
C 1c 'Ll'OiiVaM)ai.in-*Mm.szkch (décédé), 
fils de André, C te MNiszECH, et de Aima, 
C Wsse *PÔTOCKA.— Èêâ de Baclaii-,s^ 
è& Nointot, près Bolbec (Seine-Infé- 
rieure). 



IIJJJJI 


fll 












^k^ 


/ 



MONTAUT-BRASSAC 
(de). 

Haut- Languedoc 
(Muntaut.prësNoë): 
Ecartelé : aux 1 et 
I. d'argent à la 
J'usce de ffueules, 
qui est de Montaut; 
au.-f ^ cr 3, d'or à 
l'arbre terrassé de 
sinople, charge de 
dcu.r merlettes a f- 
front ces de .sable, 
quiestdeHonrepos. 
Supports : Deux- lions. 

MONTAUT-BRASSAC (PlERRE- 

Alkxandre-Noel-Charles, M ia de), né 
le 24 décembre' 1829; marie à Hen- 
ri ette-Mélanie-An toi nette Lagoanère 
de Laubadère. — & de Xaintrailles, 
L : 3 fî= ^ Gimont (Gers) — et 10, rue 
Mage, à Toulouse (Haute-Garonne). 

enfants : 

MONTAUT-BRASSAC (HENRI-Jo- 

seph-Marc, C tc de), né le 27 mai 1873; 
marié le 5 avril 1899 à Blanche-Ma- 
ric-Mathildc de *Pins, née le 3 no- 
vembre 1870, dont : 1" Marie-Joseph- 
Charles-Arnaud ; né le 11* février 
1900; 2° Marie-Joseph-Autoinette- 
Adrienne, née le 19 janvier 1901. — 
Même &. 

MONTAUT-BRASSAC (MarIE-ThÉ- 

rèse-Henriette de), née le 29 août 
1875. 

MONTAUT-BRASSAC (MaRIE-LoUISE- 

Paule de), née le 15 décembre 1870. 



MONTAZET (de). 

D'azur, à trois coquilles d'or. 
montazet IDE». — Êè de Mauriac, 
3 ]t éS Gaillac (Tarn). 



MONTBAS (BARTHON de)- 



La Marche : D'azur, au cerf gisant, ou 
reposée d'or, ongle et ramé du 



la reposée d\ 
même; au chef évhiquetc d 
gueules de trois traits. 



Timuhe : Couronne de Comte. 

i imier : Un sauvage. 

Tenants : Deux sauvages armés de 



massues et ceints de feuillages de si- 
nople. 

Devise : x Sans y j>enser ». 

[Voir nos précédentes éditions.) 



MONTBEL (de). 

D'or, au lion de sable, armé et lam- 
passé de gueules; à la bande composée 
d'hermine et de gueules de six pièces {ou 
à la bande de gueules, chargée de trois 
coquilles d'or), brochant sur le tout. 

MONTBEL (Philippe de) et M me , née 
du *Pré de Saint-Maur. — îli d'Ar- 
<rent (Cher). 



MONTBEL (YIALET de) 

P I É M N TAISE : 
D'azur, à la croia 

de Suint- André 
d'or, accompagné 
en chef d'une étoile 
du même. 

VI AL ET DE 
MONTBEL (C u 
G cil la i; me- Ma- 
rie), né le 27 lé- 
vrier 1859, et C lc '= e , née Marie-Mal vina 
de Sêverin; dont : 1° Françoise, née le 
9aoûtl893; 2° Raoul, né le ^septem- 
bre 1891; 3° Emile, né le 11 octobre 
1890; 4° Henriette, née le 20 août 
1899. — jb de Combefort, El Jf M 
Montmélian (Savoie). 




MONTBOISSIER BEAU- 
FORT CANILLAC (de). 

Auvergne: Ecar- 
telé: aux \et\ d'ar- 
gent, à la bande 
d'azur, accompa- 
gnée de six roses 
de gueules, rangées 
en or le; aux ^ et 3 
d'azur,à un lévrier 
rampant, d'argent, 
arme et colleté de 
gueules; à la bor- 
dure crénelée d'or. 
Sur le tout, d'or semé de croisettes de 
sable, au lion du même, brochant sur 
le tout. 

Timbre : Couronne ducale. 
Cimier : Un lion de sable, tenant une 
épée, et issant de. la couronne. 
Supports : Deux lions. 
Devise : « Nunouam impune ». 

MONTBOlSSIER-CANILLACiM'^m:) 

— 270, boulevard Saint-Germain 
. VII- , — et Ê de Thoisy,:-:J Tliuisy- 
la-Bercliére, ëil Saulieu (Côte-d'Or). 

MONTBOISSIER-CANILLAC (O*** 




.— 847 — 



de), née de *Wignacoi;rt. — 274, bou- 
levard Saint- Germain (Vll e i. 



MONTBRET [de). — Vuxj. 
COQU EBERT, 

MONTBRIAL (de). 

Auvergne : Ecartelé : aux 1 et 1 d'a- 
zur, à un mont d'or; aux 2 et 3 d'argent, 
à trois mouchetures d'hermine de subie, 
posées 1 et 2. 

MONTBRIAL (V te Didier de) etV tMae , 
née Miraxda de Araujo. — 21, are- 
nue t/e Touroille (VU"). 



MONTBRON (de CHÉ- 
RADE de). 

Angoumois : D'azur, à trois losanges 
d'or. J 

MONTBRON (Al.EXANDRE-EDOUARD- 

Marie de Chérade, C tc de), ancien 
sous-préfet, et M'" c , née Marthe Re- 
naud (I'Avesne des *Méi.oizes-Fres- 
noy. — (b de Buzay, :.-: Aytré (Cha- 
rente-Inférieure). 

MONTBRON ( MaXIME-XaVIER-Ma- 

rie-Joseph de Ciiérade, V te de), lieute- 
nant au 15 e dragons ; marié en 1903 

àM" e Marie Mo.nteiro de Barros. — 
Liljourne (Gironde). 

MONTBRON (HENRI DE ChÉRADE DE), 

et M'" , née Louise de Martin du Ty- 
rac de *Marcellus. — Ùi de Chauf- 
failles. :-j Coussac-Bonneval (Haute- 
Vienne). 

MONTBRON (JoSEl»H DE ChÉRADE 

de), et M""', née Alberline-AIix Ber- 
thelinde Doulevaut. — âb de Monta- 
gnier, H St-Bonnet-de-Bellac (Haute- 
Vienne). 

MONTBRON ( AugUSTE-AdRIEN-Jo- 

seph-Etienne de), et M"», née de Ché- 
rade de Montbron, sa cousine. — 
Même ÊÊi. 

MONTBRON (ROBERT DE ChÉRADE 

de), veut' de Marie-Laure-Herminie de 
Chérade de Montbron. — Forsac 
(Corré/e). 



MONTBRUN (de). 




D'azur, à la 
bande d'or, char- 
gée de trois mou- 
ch et ures d'/i erm in e. 

de subie. 

MONT BRUN 
(<> DE). — £j de 
Saint -Augustin, 
El Thérouanne, 
tift Aire (Pas-de- 
Calais). 



MONTBRUN(B OUI «D r »DE), née *Tas- 

cher de La Pagerie. — t& de la Tui- 
lerie, El fc= ^ Dammartin-en-Goële 
(Seine-et-Marne). 

MONTBRUN iB°» et B on »« Henri de), 
née Serre.— 09, quai d'Orsay (VII e ). 



MONTBRUN (de). — Voit. 
PANON DESBASSYNS. 

MONTBURON (CHOSSAT 

DE), 

Bresse : D'azur, au cheoron d'or, ac- 
compagne en chef de deux croissants d'ar- 
gent, et, en pointe, d'une rose de même. 

CHOSSAT DE MONTBURON 
(Edouard). — êÊ Chàteauvieux, El 
Neuville-sur-Ain, k= Poncin (6 kil.), 
Éâ Pont-d'Ain (8 kil.) (Ain) — et M, 
rue Henri-IV, a Lyon (Rhône). 

CHOSSAT DE MONTBURON (M n,e 

Adrien-). — & de la Garde, t3 ]$= ë3 
Bourg (1 kil.) (Ain) — et rue de la 
Caserne, à Bourg. 



MONTCALM (de). 

Ecartelé : un 1 d'azur, à trois co- 
lombes d'argent, becquées et membrées 
de gueules; aux Z et M de subie, à une 
tour d'argent, sommée de trois tourelles 
du même; au 1 de gueules, à lu bande 
d'azur, bordée d'argent et à la bordure 
crénelée du même, qui est do Gozun. 

MONTCALM-GOZON (M" DE). — & 

de Saint-Pierre, El fc= Camarès, ta 
Saint-Al'frique LAveyron). 



MONTCEL fBOYER du». 

Fqrez : D'argent, à deux f'usces ondées 
d'azur; au chef de gueules, chargé de 
trois pattées d'or. 

BOYER DU MONTCEL (Xavier). — 
Montbrison (Loire). 



LA 



MONTCHANIN ( de 
GARDE-MARZAC de). 

Bourgogne : De gueules, au cheeron 
d'or. 

MONTCHANIN (Marc DE), et M me , 
née de *Burgat de Taisey ; dont: 
Marie, mariée a Guy (de Macquelot 
de Chantemerle de Villette. — 3î 
des Jaliieres, Kl fe= Vandenesse, fâl 
Saint-Honorcdcs-Bains (Nièvre). 

MONTCHANIN (H. i>e), frère du pré- 
cédent. — aà de Mazille. ^; Luzy 
(Nièvre). 



— 848 — 



MONTCHENU [dé). 

De gueules, à la bande engrêlêe d'ar- 
gent. 

Dkvise : « La droite ccte ». 

montchenu (M 1sc de), néo Margue- 
rite de Valhreuse: dont : 1° Thérèse, 
née le 31 juillet 1807, mariée en 1888 à 
Hubert Bresson, dont: (u'oruvtte, Ge- 
neviève, Madeleine, Marie, Abel, Ro- 
bert, Georges et Hubert [Fougerolles 
(Haute-Saûne)J; 2" Georgette, née le 
10 avril 1872. — Éi de Montchenu, 
:-] Montchenu, f?= Crépol,î&a Hauterive 
et Saint-Donat (Drûme). 




MONTCHEUIL (MOREAU 



D'or, au che- 
vron ilf gueules, 
accompagne de. 

train étoiles du 
même, 2 et 1. 

TiMuitE : Cou- 
ronne de Mar- 



BRANCHE 
DE MONTCHEUIL 
MOREAU 

B û " DE MONTCHEUIL ll'.vll.l, et B on,le , 

née de *Baritault. — & de Monl- 
cheuiljCE] f- é§ Nontron (Dordogne) 
— et 12, place des Quinconces, à Bor- 
deaux (Gironde). 

MOREAU, B onno D re DE MONT- 
CHEUIL. née de Mf.ki.is. — 10, arc- 
nue Ditfjziesne (VII e ) — et à Roche- 
chouai't i Haute-Vienne). 

MOREAU DE MONTCHEUIL (MAU- 
RICE), de la Compagnie de Jésus. 

MOREAU DE MONTCHEUIL (B on 
Charles), commissaire de la marine, 
et H' 1 -" 1 ", née de Merlis. — Brest 
(Finistère). 

MOREAU DE MONTCHEUIL (Henri), 

auditeur a la Cour des comptes (ad- 
mis en 1898). — 10, acenue Du- 
quesne (VII e ) — et à Rpchechouart 

(Haute-Vienne). 

MOREAU DE MONTCHEUIL (Marie), 

veuve de Martial de La Bonne. — 10, 
avenue Duquesne (VII e ) — et à Ro- 
cliechouart (Haute- Vienne). 

MOREAU DE MONTCHEUILI Jfax.NF), 

religieuse du Sacré-Cœur. 




MONTEBELLO (LANNES 

DE). 

De simple, « l'd- 
pee d'argent nor- 
me d'or, posée en 
pal, la pointe en 
haut : au chef du- 
cal de l'Empire. 

LANNES, DUC 
DE MONTEBEL- 
LO et de- SIE- 

vers (Charles- 
Louis -Maurice), 

O. #, O. >J<, H, (g), (M), ,M) ; ),,'; à 

Berne le 27 octobre 1830; marié à 
Paris, le 24 octobre 1805, a Marie- 
Joséphine-Jeanne-Thôrèse O'Tard de 
*La Grange, née à Cognac (Charente). 
— Villa de Kersaint, à Nice (Alpes- 
Maritimes)— et Ê de Mareuil-sur-Ay 
(Marne). 

fii.s : 
MONTEBELLO, P co DE SIÉVERS 

(Maurice -Jean-N a polkon, M 1 ^ Mau- 
rice DE), marié le 27 lévrier 1902 a 
M"' Hay, V ve Morado. — 0, rue 
Grejjulhe (VIII e ) — et même villa. 

FRÈRES ET SŒURS : 

LANNES, M is DE MONTEBELLO 

(Louis-Gustave), G. C. #,anc ambas- 
sadeur de Fiance à S'-Pétersbourg; 
ne à Lucerne le 1 octobre 1838; 

marié à Paris, le 27 août 1873, à Ma- 
rie-Louise-Hortense-Madeleine Guil- 
lemin ; dont : Louis-Auguste, lieu- 
tenant au 27 e dragons, né à Paris le 
12 juin 1871, marié le 20 juin 1900 a 
Marie-Louise dk *Salignac-Fênelon, 
dont : Nicolas, né à Versailles, le 
C, avril 11)00. — 11, rue Copernic 
(XVI e )— et ùi de Stors, ta ^= i'Isle- 
Adam, tSMei'iel-Valmondois (Seine- 
et-Oise). 

LANNES, C tu DE MONTEBELLO 

(Fernand-Ai.kred), né à Naples, le 
7 octobre 1843 ; marie à Paris, le 
1 mai 1874, à Elisabeth de *Mieuli.e; 
dont : 1" Stanislas-Alfred-Joseph, 

ne à Paris le U novembre 1870 ; 
2° Alice, née le 10 janvier 1881, au ëâ 
de Mareuil-sur-Ay (Marne). — 17, 
avenue Bosquet (Vil") — et sis de 
Mareuil-sur-Ay (Marne). 

LANNES, C te ADRIEN DE MONTE- 
BELLO, député, né à Paris le 9 août 
1851. — 30, rue Boissière (XVI e ). 

LANNES DE MONTEBELLO (JlaNNE- 

1)i':siuf.f.-< ï:cii.i:i, née a Paris eu 1832; 
mariée a Paris, en niai l8T*fï, a Amé- 
dée Messier i>f *Saint-James (veuve 
en 1883). — 30, rue Boissière (XVI e ). 
LANNES DE MONTEBELLO (Ma- 



— 849 — 



thilde), née à Naples on 184G ; ma- 
riée à Paris le 10 juillet 1805 au C te 
Alfred * Wkki i:.— 41, quai d'Orsay 
( Y1P). — â de Pai-gny-les Reims, isi 
^ Reims »8 kil.), Jf Pargny-les- 
Ueims — êû du Mesnil-Oger — Écâ 
d'Oser, s f;= «S Avi/e {2 kil.) (Marne) 
— £3 d'Eclaron (Haute-Marne) — et 
15, boulevard Lundy, à Reims (Marne). 

FRÈRES DU PÈRE : 

LANNES DE MONTEBELLO(C te Er- 
nesï) (décédé le 21 novembre 1882), 
marié ù Mary Bodington (décédée en 
1898); dont:"! Jean-Gaston, #, né à 
Pau en 1810, chef d'escadron d'artil- 
lerie en retraite [15, avenue du Tro- 
cadéro (XVP)] ; 2° René, ne a Pans 
en 1815, marié à Paris le G novembre 
1875 à la P ccsse Marie Lubomirska, née 
en 1812 (8, avenue Porte-Neuve, à 
Paui ; 3° Marie, née à Pau, mariée à 
Pau à Henri O'Shea. 

LANNES DE MONTEBELLO (C ,e 

Gustave), G. C. #, général de divi- 
sion, ne le 1 décembre 1801 (décède 
le 25 août 1875); marie à Pans à 
Advienne de *Vili.eneuve-Bargemon 
(decédée en 1870); dont: Jean-Aïban, 
ne à Paris le 28 lévrier 18 18, marié 
à Paris le 2 juillet 1871 à Mane- 
Louise-Alberti'ne de *Briey; dont : 1° 
Adrienne, née en 1875 ; 2° Roselyne, 
née le 23 novembre 1880. — 33, rue 
Barbet-de-Jouy (VIP). 



MONTEIL {de) 




PÉRIGORD : 

De gueules, à 

la croix d'or, 
cantonnée de qua- 
tre roses du mê- 



(Voir 

nos précédentes 

éditions.) 



MONTENON (GEAY de), 
Haute-Marche; Poitou; Saintonge; 
Amérique : D'or, au chevron de gueu- 
les, accompagné de deux molettes de su- 
bie en chef, et d'un geai du même en 
pointe. 

MONTENON (le G al Henri de), com- 
mandant la 3 U brigade de hussards. 
— Verdun. 

cot'siN : 

MONTENON (Jean de), capitaine au 
138" régiment d'infanterie; marié à 
M lle Louise-Fabienne Garrigues de 
Flaujac. — Bellac (Haute-Vienne). 



MONTERBAN (BERNAR- 
DEAU de). 

D'as ut; à deux épées d'argent en sau- 
toir lit pointe en bas, accompagnées en 
chef d'un cœur enflammé d'or, et en 
pointe d'un soleil de même. 

MONTERBAN (Ma RIE- AUGUSTIN- JO- 
SEPH de) et M me , née Marie-Mathilde 
Corderoy du Tiers. — Niort (Deux- 
Sèvres) — et a Adriers, [^jl'Isle-Jour- 
dain (Vienne). 



MONTERNO (PENET de). 



Beaujoi 

au chef d 



D'asur, à un col d'argent; 

PENET DE MONTERNO(V u ) et V'«» e , 
née d'*Hespel. — Ê de Bel-Air, [3 f?= 
gg Vendôme (3 kil.) (Loir-et-Cher). 




MONTESQUIEU (de SE- 
CONDAT DE». 

Gascogne, Age- 
NA1S, G UYENNE : 

D'azur, à la fasce 

d'or, accompagnée 
en chef de deux co- 
quilles du même, 
en chef et en poin- 
te d'un croissant 
d'argent. 

L'écu entouré du 
collier de l'ordre 
de Saint-Michel. 

Timure : Couronne de Marquis. 

Supports : Deux griffons. 

Devise : « Virtulem l'ortuna secun- 
dat ». 

A cette famille appartien l'illustre au- 
teur de l'Esprit des lois. 

MONTESQUIEU (PlER'.t , B on DE), 

chef de nom et d'armes — 7, rue 
Pasquier (VIII e ) — et £É deLaBrède, 
El f$- La Bréde (Gironde). 

MONTESQUIEU (B omie de), née DE 
*Villers. — Mêmes adresses. 

MONTESQUIEU ( B on Gaston de), 
conseiller général. — Éà des Fougè- 
res, Kl \}- La Bréde (Gironde). 

MONTESQUIEU (B on HENRY DE) et 

B""" , née Valentine Bordes; dont : 
1° Charles; 2" Denyse. — 30, aoenue 
d An tin (VIII e ) — et môme ai. 

MONTESQUIEU (B on Gérard de) et 
Bonne ; nee DE *Kergorlay. — ÈÊ3 Ray- 
mond, [£] Saint-Germain-du-Pucli (Gi- 
ronde). 

MONTESQUIEU <'B"" Al.RERT DE) et 
Bonite „éc DE *VlI.EERS. — 23X, boule- 

vard Saint-Germain (VII 1 ) — et â 
de Brecy, El ])~ Bricy (Cher) — et à 
Argenton-sur-Creuse (Indre). 

54 



8r>0 — 



MONTESQUIEU (B"> Roger de), ma- 
rié le 8 avril 1902 a M" c Louise Au- 
caigne de *Sainte-Croix. — 5 bis, rue 
de Berri (VIII e ) — et même &. 

MONTESQUIEU ( B -' JACQUES DE). — 

238, boulevard Saint-Germain (VII e ) 
— et même £1. 

MONTESQUIEU (B oa Alain de) et 
B "'"--, née Delbos. — 52, boulevard 
Malesherbes (VIII e ). 

MONTESQUIEU i Jean de), lieutenant 
au Gl" régiment d'infanterie ; et M"' e , 
née de Perrien de Crenan; dont un 
fils* Raoul. — Saint-Na/.aire (Loire- 
Inférieure). 



MONTESQUIOU {de), 

Dur, à deux tourteaux de gueules, l'un 
sur l'autre. 

MONTESQUIOU (O L.-A. DE) et 
C lesse , née de *Hes.séguier. — £ de 
Lussac, e f?= Villelïanehe-de-Qiiev- 
ran (Lot-et-Garonne). 



MONTESQUIOU-FEZEN- 
SAC (de). 

Parti : au 1 de gueules plein; au 2 d'or, 
à deux tourteaux de gueules, l'un sur 
l'autre. 

MONTESQUIOU, DUC DE FEZEN- 

SAC (Phtlippe-André-Aimery-Charles 

de), ne le 20 septembre 1843; marié, 
le 28 janvier 1805 à Suzanne-Ar- 
mande Roslin d'Ivry. — 5, rue de La 
lia urne (VUb-i — et â de Marsan, El 
]^ êS Aubiet (Gers). 

MONTESQUIOU-FEZENSAOM i3e DE), 
née Anne-Marie-Jose]ilie-Radegonde 
de Rouan-*Cuabot. — 35, avenue 
Victor-Hugo {XXl<) — et & des Hâves, 
E fj- Bnon, es La Ménitré, Blou 
(13 kil.), Longue et Beaut'ort-en-Val- 
lée (0 kil.) (Maine-et-Loire). 

MONTESQUIOU-FEZENSAC (Jo.SEi'H 

M 13 de). — Mêmes adresses. 

MONTESQUIOU-FEZENSAC (ELISA- 
BETH de;. — Mêmes adresses. 

MONTESQUIOU-FEZENSAC (C le 

Thierry de). — 11, rue Bayard( VIII e ) 

— et îi de Charnisay, H |f â 
Preuilly | Indre-et-Loire"). 

MONTESQUIOU-FEZENSAC iC te Ro- 
bert de), homme de lettres. — 95, 
rueCliarles-Lal'lite, à Neuilly (Seine) 

— et â d'Artagnan, [3 Vic-en-Bi- 
gorre (Hautes-Pyrénées;. 

MONTESQUIOU-FEZENSAC (O W. 

de;. — -Ui, aeenue de l'Aima (VIII e ) 



^ 503.81 — et êêi de Bourron, S fc 
éS Bourron (Seine-et-Marnei. 

MONTESQUIOU-FEZENSAC (C t0 
Loljs de; et O*" 5 , née d'*Aramon. — 
2, bouler ard La Tour-Maubourg 
iVIK, "Jô 700.50 — et même &. 

MONTESQUIOU-FEZENSAC (0' se 

(Fernand de), née de *Goyo.n. — 36, 
rue Pierre-Charron (XVI e ; — et û 
de Longpont, a f^ M Longpont 
(Aisne). 

MONTESQUIOU-FEZENSAC (C*« 
Henri de, et O'* 88 , née de *Noailles. 
— 107, rue de la Pompe (XVI e ) — et 
même £s. 

MONTESQUIOU-FEZENSAC (C ,e8B * 
Odon di:,, née P cesse *Bibesco. — û,rue 
Cimarosa XVI e ), ~Jô (VJ 1.27 — et ^i de 
( "ourtenvaux, E J*'- éS Bessé-sur- 
Braye (Sarthe). 

MONTESQUIOU-FEZENSAC ( C te 
Raoul de,. — Mêmes adresses. 

MONTESQUIOU-FEZENSAC <OFer- 
dinand dei. — Mêmes adresses. 

MONTESQUIOU-FEZENSAC ( C te 

Léon de,. — Mêmes adresses. 

MONTESQUIOU - FEZENSAC ( C' e 
Georges de,, et O^, née Suzanne 
de *Chavagnac. — 31, avenue Henri- 
Martin (XVI e ) (p. -a. -t.), -Jà 523.73 — 
et ± .le Cuurtenvaux,E^-'tSBessé- 
sur-Braye (Sarthe). 

MONTESQUIOU-FEZENSAC (C te Ana- 
tole de). — £ de Bligny, e Briis- 
sous-Forges, fj= *g Limours (Seine- 
et-Oisei. 

MONTESQUIOU-FEZENSAC (O Ber- 
nard de,, et C tesse , née de *Beaune. — 
0, rue de Solfêrino (VII e ). 

MONTESQUIOU-FEZENSAC (C le LIO- 
NEL dei. — Même adresse. 

MONTESQUIOU-FEZENSAC (O GAS- 
TON DE), lieutenant au 51 e d'infanterie; 
marié le 1 er octobre 1901 à M» e de *La 
Tuer d'Auvergne-Lauraguais. — 10, 
boulevard des Invalides (VII e ) — et à 
Bcauvais (Oise). 

MONTESQUIOU-FEZENSAC (C te HU- 
BERT de), et (>" e , née *Siméon. — 50, 
rue de Varenne (VII e ). 

MONTESSON (de). 



m 
» 




d'armes 



Maine : D'ar- 
gent,a trois quin- 
tefeuilles d'azur. 

Sl'ppok t s : 
Deux lieornes. 

Devise : « Ral- 
lye au Roy ». 

montesson 
(Marie-Joseph- 
Renê, M- de), 

chef de nom et 

15 décembre 1812; et 



— Sol 



M 18e , née Sophie-Joséphine-Claire 
Prost; dont : 1° Madeleine, née le 
10 août 1875, mariée à Henri de la 
Charie;2° Marguerite, née le 31 août 
1870; 3° Raoul, né le 31 juillet 187'.); 
4° Jean, né le 24 janvier 1882; 5° Ge- 
neviève, née le 6 décembre 1883. — 
l'J, boulevard Malesherbes (VIII e ) — 
£â de Maquille et i£â de Mon tesson, S 
Lourdaude (Saillie). 




MONTEYNARD (de). 

De cair, au chef 
de gueules, chargé 
d'un Uun issant 
d'ur. 

MONTEYNARD 
(C tessc DE), née DE 
*CûURTARVEL. — 

5l,ruede 1 [ T arenne 
(VII e ) — et ùl de 
laQuentinière,E 
Vibraye, ]^ ê§ Saint-Calais (Sarthe). 

MONTEYNARD (M ia DE) et M' 5e , 

née de *Gabriac. — 23, rue Auguste- 
Vaequerie (XVI e ) — et Ù\ de Tencin, 
El ^ è3 Tencin (Isère). 

MONTEYNARD (C tes3e ALBERT DE), 

née de *Ml*rard. — 30 bis, place Bel- 
lecour, à Lyon. 

MONTEYNARD (C te HUGUES DE). — 

16, rue Martignac (VII';. 

MONTEYNARD (C le LOUIS DE) et 

C t,:sae , née de *Michai.on. — 100, rue 
de V Université (VII e ) — 6ÊJ de Mon- 
telier, s fj= Montelier, ê3 Montelier 
et Valence (10 lui.) (Drûme) — et £è 
de la Buisse, E) Voiron,|j- LaBuisse, 
ëâ Voiron et Moirans (Isère). 

MONTEYNARD (O HECTOR DE) et 

C leaae , née Camuset. — 100, rue de 
l'Université (VII e ) — t& de Vérigny, 
H Vérigny, fs= të3 Clevilliers et ta St- 
Aubin- Saint- Luperce (Eure-et-Loir) 
— et Chalet de Beauvoir, El \r Neu- 
vy-sur-Barangeon, éS Vierzon (Cher). 
MONTEYNARD (O Lantel.ME de), 
frère du précèdent, et C te3se , née de 
*Pisançon. — 100, rue de l'Uni- 
versité (VII e ) — et Ê de Pisançon, 
(S) j?= Bourg-du-Péage, ^ Romans 
(Drûme). 

MONTEYNARD (C te5Se CHARLES DE), 

née de Chadùns. — La Tour-du-Pin 
(Isère). 

MONTEYNARD (C te EynaRD DE) et 
C Us:,e , née Dujon. — Ùi de Montf'rin, 
El jjf ëâ Montfrin (Gard) — et t& de 
Chezelles, a|j= La Tour-Saint-Gelin, 



ê*3 Saint-Maure (16 kil.) (Indre-et- 
Loire), et l'Ile Bouchard (8 kil.). 



MONTFALCON (GIROD 

DE'. 
Daupiiiné et Bugey : Ecartelê : aux 

1 et l d'urgent, à l'aigle de sable, bec- 
quée et membres d'or ; une 2, et 3 losan- 
ge d'hermine et de gueules. 

GIROD DE MONTFALCON (B 0,mc ). 
— Ê de Collonges, E Js= Rut'lieux 
(Savoie). 

MONTFAUCON (de). 

Parti émanc/té d'argent et de sable de 
huit pièces. 

MONTFAUCON (B on de). — 25, ave- 
nue de Marigny (VIII e ). 



MONTFAUCON (dePER- 

TUIS DE'- 

Provence et Languedoc : D'azur, à 
un griffon d'or, et une cotice de gueules 
brochant sur le tout. 

PERTUIS DE MONTFAUCON (B on 
de). — & de Montfaucon, s; f?= Roque- 
maure (3 kil.), ê§ Saint-Geniès- 
Montfaucon (1 kil. 800) (Gard). 



MONTFERRAND (deFAU- 
BOURNET de). 

Ecartelê : d'or 
et de gueules. 

FAUBOUR- 

NET DE MONT- 
FERRAND (Lo- 
DOÏS, M' s DE). — 
£3 de Montréal, 
El J>= tS Issac 
(Dordogne). 

FAUBOUR - 

NET DE MONTFERRAND (C t0 DE) U. #, 

capitaine de vaisseau, attaché naval 
en Russie, et C te == e , née Delpit. — 
74, rue du Faubourg -Saint- Honoré 
(VIII e ). 

FAUBOURNET DE MONTFERRAND 

(C te Charles de) etC tESSO ,née Suzanne 
de *Lestrade. — 11, quai d'Orsat/ 
(VII e ; — et & de Montréal, E f>= iâ 
Issac (Dordogne). 




MONTFERRÉ (BANUYS 

de). 

Houssillon : Fascé d'argent et de 

sable. 

MONTFERRÉ (M ia DE). — l£â du Gué- 
des-Pierres, e Evron, }f= ɧ Montsurs 



— 8." 



(Mayenne) 
à Laval. 



et 14, rue des Fossés, 




MONTFERRIER du VIDAL 
de LA TERRADE île). 

Languedoc : 
Ecartclë : aux 1 
il 1 d'or, au tsau- 
tttir échiquelë de 
deux lires d'ar- 
gent et de sa- 
ble, accompagné 
d'- quatre quinte- 
feuilles de gueu- 
les; aux 2 et 3 
d'or, à trois fers 
à cheval ' de 
;iue u h- a cloues 
d'or, -± et 1. 

MONTFERRIER DU VIDAL DE BAIL- 
LARGUET lM' s ANT01NE-ABELDF.),Ilé 11! 
17 avril 1801, et M'= c , née Marie- 
Louise Tallien de Cabarrus. — 1-ST, 
rue de ta Pompe (XVI e ; — & de Lan- 
gos-en-Loctudy, El \p= ï^î Pont-1'Abbé 
(Finistère) —'et £ des Clayes, El ]ï= 
aS Villepreux (Seine-et-Oisè). 

MONTFERRIER DU VIDAL (C u 

HenrnMarie-Justin de), né en 1864. 

MONTFERRIER DU VIDAL (LbCIE- 

Caroline ok), mariée le 1 1 avril 1891 
au C te Philip'pe Fischer de*Chevriers. 




MONTFLEURY de VI- 
NOLS de). 

Forez : D'or, 
à un cep de ci y ne 

de sinople, au 
chef de gueules, 
chaîné ile trois 
coquilles d'or. 

Timbre : Cou- 
ronne de Comte. 

VINOLS, B on 
DE MONT- 
""* FLEURY iKav- 

mond de), chef de nom et d'armes ; 
veuf do Béatrice de *Sémallk; dont 
une fille.— & de MontHeury, h}f ta 
Vic-le-Comte (Puy-de-Dôme); 

frère et sœur : 
^ VINOLS DE MONTFLEURY ( B on 

François de) et h j '- u -, née Corbisier 
de *Meaultsart. — Le Puy (Haute- 
Loire). 

VINOLS DE MONTFLEURY (M" c DE), 

mariée à Félix du *Boys. — â do 
Bornctte, :-; ]r &g Le p U y (Haute- 
Loire). 

Mi: ri: : 
VINOLS DE MONTFLEURY (B ù "" e 



Jules de) née de*Chateauneuf-Randon 

du Toi km. l. — Ê de Volliac, :-_; \r &5 
Le Hua i Haute-Loire). 



MONTFORT 
THES de), 



de BAR' 



aV^/ 



y'f 



m 



Languedoc 
Parti : au 1 d'or, 

au l'aucun essorant 

de Subie, perché Sur 

un rocher ù cinq 

c u p e a u x d u 

même, au bord 

d'une mer de sinu- 

pie et fixant un 

fc--?à, soleil de gueules 

pose en chef à dex- 

tre ; au 2 d'uzur, 

au clicoron d'or accompagné de trois 

étoiles d'anjent posées deux en chef et 

une en pointe. 

Devise : « Sans s'étonner». 

MONTFORT ( B ùr ""- D rc DE), née DE 
Fajac. — 1, rue Nazareth, à Toulouse 
(Haute-Garonne). 

ENFANTS : 

MONTFORT (B on Léon de), né le 
2 février 1855 à Béziers ; et B u, " ,e , née 
de *Pégueiroi.i.es. — -1, rue Salles- 

l'Evéque, à Montpellier (Hérault). 

MONTFORT (Joseph de) etM me , née 
Thérèse L)rouilhetde*Sicalas; dont: 
1° Léon ; 2° Henriette ; 3 J Gabriel. 
— £s Fongrave, El |s= êà Layrac 
i Lot-et-Garonne). 

MONTFORT (Jacques df.j. — Phan- 
Rang (Annam). 



MONTFORT (de) 




D'azur , à la 
croix en grêlée 
d'anjent. 

MONTFORT(C ,e 

de). — ùl de Ker- 
dclaliaic, par Bel- 
le-lsle (Côtes-du- 

Nordi. 
MONTFORT (C le 

Jules de). — fib 



f.î= es Malestroit (Morb 



de Lobo, 
han). 

MONTFORT (V te de), sénateur de 
la Seine-Inférieure, et V tesse , née de 
♦Martel de Janville. — 11 Ws, rue de 
VArcade (VIII e ) — et tâ de Cras- 
ville-la-Roquefort, El Fontaine-le-Dun 
(Seine-Inférieure). 

MONTFORT i B u " DE). — Ê de 

Chant, loup, E! Js= ta Arpajon (Seine- 

et-Oise). 

MONTFORT (B onne de), veuve du gé- 
néral. — Même Û. 



8." 



montfort (B°" de) et B°"" c , née 
i>e PosiEr. — fâ de l'Hôpital-lç-Mer- 
cier,Ei tS Saint- Yan, fFParay-le-Mo- 
niai (Saône-et- Loire). 



MONTGAILHARD {de). 
\'oij. DESAZARS. 



>c *& ~ùi%*u 



MONTGAILLARD (de 
FERROUIL de). 

ComtkdeFoix: 
Parti : au 1 de 

(/Kciilcs, a troiê 
ccrrouils d'ar- 
gent fleurdelisés, 
accompagnés en 
vhej de deux étoi- 
les d'or, qui csi 
de l-'ei rouil ; "u - 
de subie « trois 
cerrouils d'ar- 
gent en /urine de 
T, et à deur Monttt-Ga'illards du même 
en pointe: au chef aussi d'argent, char- 
ité de trois étoiles d'or, qui est île Mont- 
gaillard. 

FERROUIL DE MONTGAILLARD 

(Henri de) et M 1 " , née Mignard. — 
& de Lamottc, :-j f;- t^î Marcorignan 
(Aude) — £5 tle Lascourlines, HGaja 
l'Aude) — et rue de l'Ancien-Courrier, 
a Narbonne. 

FERROUIL DE MONTGAILLARD 

(M'"° de), née Jenny Magmard Cas- 
tres, veuve de Jean-Franoois-Mau- 
rice DE Montoaili ARl) ; dont : l u 
Adriennc-liugénio-Mario- Maurice, 
mariée à Emmanuel-Pau! Calvet de 
Chénier ; ~ J " Hippolyte-Eugéne-Marie- 
Gaston, volontaire au 5 e dragons. — 
50, rite Mtulaine 1 VI e ). 



MONTGEON (d< 
CAYELIER. 



MONTGERMONT (LE 
BEUF de)- 

[le-de-Fhanck : D'or, à un bœuf pas- 
tant de sable, sur une terrasse <le si- 
nople. 

MONTGERMONT ( C ,e GEORGES DE), 

et C tesâo , née Alice de *Villeneuve- 
Glibert. — G2, rue Pierre-Charron 
(VIII e ) — et ùi de Montgeriuont, S 
f;-^ Ponthierry (Seine-et-Marne). 

MONTGERMONT (L. DE), et M me , 

née Schnetz. — 72, rue de Varenne 
(VII e ) — et A Je Fiers, o \y- ââ 
Fiers (Orne;. 

MONTGLAT {de). 

Ecartelé : aux let 
4 d'or à quatre pals 

fde gueules, au chej 
TTT^ '1 ■£• ^1 ■ L ['ar g e n t c h a r </ é 
H H 'WéIH-^J d'une croie de Jé- 

rusalem d'or, aux 
t et '3, d'azur à 
trois Jlcurs de lis 
g et 1, ci la bordure 
de gueules ; enté en 
pointe, de gueules à 
an château d'ar- 
gent, maçonné de 
„ quatre tourelles de 
même, sur lesquelles passe un renard 
d'or; sur le tout, de sable à deur lions 
d'or passants, l'un sur l'autre. 
TlMUKE : Couronne ducale. 
Tenants: Deux anges portant chacun 
un étendard. 
Devise : a Tutus in arce vigil ». _ 
M 5 DE MONTGLAT, B'" : BENZÉ DE 
BENZENHOFEN-CHATEAURENARD 
(Je\n-Akguste-< Huon), Chambellan de 
S. A. S. Mgr. le P" Régnant de*REUss 
(br. ainée), chef de nom et d'armes, 
né le 8 décembre 1857, marié à 
Marie-Louise Luling du Repaire de 
'l'un kin; dont : Jeanne -Mane-Louise- 
Victoria, né le 11 mars 1896. — 35, 
avenue d'An tin (VIII e ) — Ê de Ben- 
xenholen (Wurtemberg) — et â de 
Chàteaurenard (Provence). 



MONTGERMONT 

• DROUÈT de'. 
CoKituN (près 
— - , , ,. Naines, : I>e gueu- 
les, à trois cœurs 
d'or, 'Z et\, et une 
rose du même en 
abîme. 
Supports: Lion*. 
In. vi se : « Ad 
honorent semper». 

tVoir nos préeé- 
drilles éditions.) 



mé 







sable, sommé de 



MONTGOLFIER {de). 

\ ivauais: D'ar- 
gent, à un mont 
'de sinople mou- 
rant du coté dex- 
tre,et issantd'une 
mer d'u;-ur; en 
chef une mont- 
golfière [aéros- 
tat) de gueules, 
ailée du même, 
les ailes abais- 
sées. 

Timiirb; Un calque de Cheealier,orne 
de ses lambrequins. 
(Voir nos précédentes éditions.) 




— 854 



MONTGOMERY (de). 




Normandie, AN- 
GLETERRE, ECOSSE : 

Ecartelé, aux 1 et 

■1 contre-écartelé, 
a) et d) de gueules, 
à train fleura de 
lus d'or; b) et c) 
d'azur, à trois an- 
neaux d'or, bordés 
de gueules, une 
molette d'or bro- 
chant sur le tout, 
et à la bordure engrêle'e de même : aux 
2 et 3 contre-ecartelé, a) et d) de gueu- 
les, fretté d'or; b) et c), d'azur', à la 
bande d'or, accompagnée de six croi- 
settes recroisettées, au pied fiché, du 
même. 

I.'écu timbré d'un casque de Comte, 
orné de ses lambrequins de gueules et 
d'argent. 

Cimier : Une femme têtue d'azur, te- 
nant à dextre. une ancre d'or et, à se- 
nestre, une tête humaine coupée. 
Devise : a Garde bien ». 

MONTGOMERY (Alan, C'° DE), chef 

de nornetd'armes,et C te53e ,nôe Jeanne- 
Berthe-Marie-Marthe Double de 
*Saint-Lambert; dont : 1° Gabriel, né 
le 23 août 1890 ; 2° Yvonne, née le 17 
août 1891 ; 3° Louis, née le 17 octo- 
bre 1892 : 4° Madeleine, née le 7 fé- 
vrier 1899. — 23, rue de Villejust 
(XVI ) — Ê& de Fervaccjues (Calva- 
dos) — et & de Comteville, El js= ë§ 
Dreux (Eure-et-Loirj. 



MONTGOMERY (C te5Se de), née Blan- 
che-Catherine-Georgéne de *Portes. 
— 25, rue de Constantine (VII e ) — et 
Ùi de Fervacques, E3 f5= Fervacques, 
ë*i Lisieux (Calvados). 



MONTGOMERY (de PEM- 
BROKE et). 

AN G LETER RE : 

Parti : d'a.:-ur et 
de gueules, à tr'ois 
lions d'argent po- 
sés 2 et 1, et un 
filet de sable bru- 
chant. 

Cimier : Un dra- 
gon de sinople te- 
nant dans sa gueu- 
le,une main gauche 
coupée au poignet 
de gueules. 
Devise : « Ung je servira y ». 
La Maison des comtes de Penibroke et 
de Montgomery, l'une des plus illustres 
d'Angleterre, <juc l'un ne doit pas con- 
fondre avec la Maison des Muntgoinerie, 
comtes d'Eglinton, a projeté un France un 
rameau devenu français. 

Henri-Georges de Pembrokc et Mont- 




gomery, est fils reconnu de lord Ro- 
bert- Demi Herbert, comte de Pembrokc 
et de Montgomery, pair d'Angleterre (dé- 
cédé à Paris, le 25 avril 1862, à l âge de 
70 ans), bis de Augustus Herbert, comte 
de Penibroke et de Montgomery, et d'Eli- 
sabeth Bauclerk. 

PEMBROKE ET MONTGOMERY(C Ussc 

Henri-Georges de), née Ditte. — En 
son hôtel, 1, rue Brignolle (XVI e ), 
"Jô 088,55 — villa d'Arétliuse, au Cap- 
Martin, ra Cabbè-Roquebrune, h- 
Cap Martin, é3 Menton (Alpes-Mari- 
time) — et le Claireau, s)fe=^fô Che- 
vreuse, éS Saint-Remy-les-Chevreuse 
(Seine-et-Oise). 

PEMBROKE ET MONTGOMERY 
(Henri de), frère du précédent; no 
le 1 er novembre 1818; marié le 8 juin 
1882 à Pauline Desmotier-Gamard- 
Goblain ; dont: 1° Elisabeth ; 2° Marie- 
Thérèse ; 3° Robert; 4° Henri ; 5° Jean. 



MONTGON (de). 

Echiqueté d'argent et d'azur. 

MONTGON (de Cordebœuf, M 19 de), 
et M' 30 , née Martinet. — 22, boule- 
vard de La Tour-Ma'ubourg (VII e ) — 
et ûÎ3 de Montagne, El Crevant, k- Mo- 
ringues, é§ Lezoux (Puy-de-Dôme). 

MONTGON (de Cordebœuf, C te de), 
et C tei3e , née Simon. — 6, rue Léo- 
nard-de- Vinci (XVI e ). 




MONTGRAND (de). 

Vivarais : D'azur, 
à une haute monta- 
gne d'or mouvante 
de la pointe ; à une 
nuée d'argent, bro- 
c/tant sur le tout, en 
fasce. 

Timbre : Couronne 
de Marquis. 

Supports : Deux 

aigles couronnées. 

Devise : « Espérance ». 

MONTGRAND ( Chari.e.s-Marie- 
Jean-Baptiste, M' 3 de), chef de nom 
et d'armes; né le 20 février 1825; veuf 
de Berthe de Pierre de *Bkrnis. — 
£& de Saint-Menet, e J£= Saint-Mar- 
cel, éS Saint-Menet (Bouches-du- 
Rhône). 

FILS : 

MONTGRAND (C te Henry DE) et 

C 1 ^' , née de Georges. — Boulevard 
Noire-Dame, à Marseille — et même 

MONTGRAND (C te LÉON DLJ. — Û 



855 — 



de Lamanon, ;-:i f;- éâ Lamanon 
(Bouchcs-du-Rhône). 




MONTGREMIER AUGIER 

DE 1 , 

Creuse (Evaux): 
D'anjcnt, à deux 
couronnes d'épine» 
de sinop'.e, posées 
cn/asce et accom- 
pagnées de trois 
croissants degueu- 
les, deux en chef 
et un en pointe. 

Timbre : Cou- 
ronne de Comte. 

Supports : Lions. 

Devise : « Augere et Viccrc ». 

AUGIER DE MONTGREMIER (Geor- 
ges-Claude), ne le 11 mars 1835; 
marié le 24 avril 18G1 à M lle Inès-Ca- 
therine-Claudine 'Gautier de Breu- 
vand. — â de Chavigny, Kl Jf ëS 
Moulins (Allier). 

enfants : 
AUGIER DE MONTGREMIER (GeoR- 

ges-Marie- Laurent -Raoul), né le 

23 septembre 1802. — Même Û. 

AUGIER DE MONTGREMIER (Marie- 
Ludovic), né le 10 janvier 1801. — 
Même &. 

AUGIER DE MONTGRÉNIER, rece- 
veur des Domaines. — Plouescat, 
El f^= ëéï Morlaix i Finistère ,. 



MONTHERLANT (A 
Vmj. MILLON, 



MONTHEROT {de). 

Bourgogne : !>■■ gueules, à une aigle 
d'or, accompagnât', en chef d'un soleil' au 
canton dextre, d'une étoile au canton 
senestre, et en pointe d'un mont de trois 
coupeaux, le tout d'argent. 

TiMiuu. : Couronne de Marquis. 

Supports : Griffons. 

Devise : ■ A la garde de Dieu ». 

MONTHEROT I PlERRE-jEAN-CAaWeS- 

dei, chef de nom et d'armes, né en 
1852; marié à M.-L. Fanny Clausse, 
dont : I e Hélène, née en 1886; 
2° Gabrielle, née en 1888. — 69, rue 
de Courcelles (VIH c j — et & de Saint- 
l'oiut, L-: Saint-Point, J;- Traniayes, 
&3 Sainte-Cécile-de-Valouse (Saône- 
et-Loire). 



MONTHOLON {de). 

Bourgogne: D'azur, à un mouton pas- 
sant d'or, accompagné de trois quinte- 
f ■utiles d'or rangées en chef. 

Devise : « Suboenit oppresso ». 

MONTHOLON-SEMON VILLE (P ee DE) 
veut' de la P— , née Hue de Saint- 
Jean. — 142, rue de Grenelle (VII e ) 
— Ê de Quévillon, la \^ Saint-Mar- 
tîn-de-Bosclierville, tS Rouen i Seine- 
Inférieure) — et â de Clessy, œ fc= 
Gueugnon, é3 Rigny-Clessy (Saône- 
et-Loire;. 

MONTHOLON (M iM D re DEi, née 
Marcotte de *Qit\tkres. — 85, ace- 
nue Klèber (XVI e ). 

MONTHOLON (M is de) et M : = e , née 
d'*Haucourt. — 1, square de La 
Tour-Maubourg (VII e ) — et £ de 
Saint-Ensoge, ïl ]^ Rogny (Yonne). 

MONTHOLON (C te François de), 
attaché à l'ambassade de France. — 
85, avenue Kléber (XVI e ; — et à 
Londres. 

MONTHOLON iC tes = e DE), née FE 
d'Ostiani. — ùi de Bornato, E3 Bres- 
eia — etâ de Bierno, E Isco i Italie ». 



MONTHUCHON (de) 

MICHEL, 



Voyj. 




MONTI {de). 

Florence iIOIO : 
D'azur, à la bande 
d'or, accompagnée 
de deux monts de 
six coupeaux du 
même. 

La branche atnée, 
celle de France, 
porte : aux \ et 1, 
de Monti; aux 2 
et 3 de Médicis. 

Devise : « Iné- 
branlable ». 

MONTI, C ta DE REZÉ (HENRI-MA- 
rie de), chef de nom et d'armes, et 
C le==e , née Marie de *Saint-Meleuc, 
dont postérité. — 31, rue de Stras- 
bourg, à Nantes — et Ê de Rezé, :-_: 
f?- a Pont-Rousseau (Loire-Infé- 
rieure). 

MONTI DE REZÉ | Y te de'i, et V ,eïM , 

née de *Frédy. — 2, rue de La Tré- 
moille (VHP;. 

MONTI DE REZÉ O Hent: VK), ►£ 
^ (Pie IX, Fid'-i et Virtutn, né lu 31 
juillet 18-18, veuf de M" 1, N...; dont : 

a) Henri, né le VJ avril 1882 ; 

b) Yvonne, ne le 4 avril 1885; — 



— SfiG 



— 9, rue Marbeuf (VIII e ) — et â du 
Theil, h Î5= £3 Parthenay (Deux-Sè- 
vres). 

MONTI DE REZÉ (CLAUDE DE). — 3, 

quai Ceineray, à Nantes (Loire-Infé- 
rieure). 

MONTI DE REZÉ (BERNARD DE). — 

Rue de Nantes, à Laval (Mayenne) — 
et La LantViére, s Loii'on i Mayenne). 

MONTI DE REZÉ (C t0 JOSEPH DE) et 

C lc "'', née *Jonglez de Ligne. — SSâ 
du Launay, U3\f= Guéméné-sur-Scorf 
(Morbihan), iâ Pontivy (Morbihan) 
et Rostrenes (Côtes-du-Nord). 

MONTI (V t0 Henri de). — 20, ave- 
nue de Messine (VIII e ). 

MONTI (V tc Maurice de) et V tesse , 
née de *Gabriac. — & de Saint-Geor- 
ges, ra f?= ^S Doué (Maine-et-Loire). 

monti (de). — ÊÊ3 de la Bourdi- 
nière, El |£= g*l Vertou (Loire-Infé- 
rieure). 



MONTIGNY {de)\ 

Champagne et 
Bourgogne : Echi- 
gueté d'azur et dCar- 
gent, à la bande de 
gueules engrêlée de 
sable. 

Supports : Deux 
griffons. 

Devise : « Mo y 
franc et sans dol ». 
Descendant de Galon de Montigny, qui 
sauva le lui à la bataille de liouvin.es. 
(Voir nos précédentes éditions.) 




MONTIGNY >CARDONde>, 



Artois (Monti- 
gnv, à Tcnlughem, 
près Casscb : D'a- 
sur, à la fasce 
d'or, accompagnée 
de six guintefeuiL- 
les d'argent. " 







Titre de baron de 
l'Empire, donné le 

21 août 1811 et con- 
firmé par lettres pa- 
tentes du 3 février 1815. 

CARDON, B°" DE MONTIGNY (JAC- 
QUES), oflicicr de réserve au 21 e régi- 
ment d'infanterie, marié a D lu Jo- 
sette Gonse ; dont : Antonia. — 40, 
rue Barbet-de-Joay (VII e ) — & de 
Granchin m]y- &êi Bcaumesnil (Eure). 



frères et sœurs : 

CARDON DE MONTIGNY (B««> AN- 
TOINE). — Même adresse, — et & de 
Saint-Léger, &|5=£3 Bernay (Eure). 

CARDON DE MONTIGNY (Bon J„_ 

seph). — Mêmes adresses. 

CARDON DE MONTIGNY, Reli- 
gieuse. 

CARDON DE MONTIGNY (MARGUE- 
RITE), mariée au M 1 * de *Caz.\ux. — 
8, aoenue de VAlma (YIIL). 

CARDON DE MONTIGNY (MARIE). 

Mère : 
CARDON DE MONTIGNY i B onno ), née 

d'Estolilly. — 40, rue liarbet-de- 
Jouy (VIL) — et SÊ3 de Saint-Léger, 
E>f£=âil Bernay (Eure). 




MONTIGNY 'LUCAS de'. 

a n g leterk r, 
Bretagne, Poitou, 
Ile-de-France, Pi- 
cardie, Norman- 
die : D'or, au tau- 
reau panant île 
gueules, surmonté 
de trois roses du 
même, rangées en 
che J' pour la bran- 
che ainée; et d'ar- 
gent, au checron 
d'azur, accompa- 
gné eu chef de deux roses de gueules, 
boutonnées d'or, et, eu pointe, d'un tau- 
reau passant de gueules, pour la bran- 
che de Lucas de Montigny. 
Devise : « In labore suacitus ». 

montigny (Gabriel de), né le 5 dé" 
cembre 18 1 làEcques | Pas-de-Calais)' 
marié le 17 septembre 1872 à Pauline 
de *ïressemanes-Brunet-Simiane. — 
Villa Désirée, à Aix (Bouches-du- 
Rliûne). 

frère : 

montigny (Paolino-Auguste de), 
marie en septembre 1879 à Marie- 
Rose d'*àrras. — â de Blessy, fia 
Aire-sur-la-Lys (Pas-de-Calais). 



MONTILLE (BIZOUARD 



Auxois en Bour- 
gogne : Parti, au 
J d'azur, à deux 
ehecrons d'or, ac- 
compagnés en poin- 
te d'un lion ram- 
pant du même, ar- 
mé et lampa&sé de 
gueules ; au II d'a- 
zur, à Vange ttar- 
geilt, tenant dans 
su il ex t re une 
brandie de lis au naturel. 




— 857 — 



Timbre: Un casque arec lambrequins 
et taré de profil. L'écusson repose sur 
deux canons croisés en forme de croise 
de Saint-André,une épée posée en pal et 
une eimarre. 

Supports : Deu.c lions. 

Devise : « Knse et toga ». 

montille (Léonce Bizouard de), 
né à Beauue, le 21 février 1828.— 40, 
rue Bretonnière, à Beaune — £ de 
Créancey, S \^ Pouilly-en-Auxois 
(Côte-d'Or) — et à Volnay, n-3 Pom- 
mard, f;- rS Beauue (Cùte-d'Or). 

MONTILLE ( François Bizouard de), 
avocat. — Beaune (Côte-d'Or). 

montille (Pierre Bizouard de) 
et M""', née Josserand. — Beauue 
(Côte-d'Or). 

MONTILLE (LOUIS BlZOUARD DE), 

ancien officier de marine. — 203 bis, 
boulevard Saint-Germain (Ali 1 -) — 
Ù de Combes, :-3f;^i3 Irigny (Rhône) 
— et a Saint-I.éger-sur-Dhene (Saône- 
et-Loire). 



MONTILLET (de). 




RuUKCûe.NE^car- 
telé : aux 1 et 4, 
d'azur, au checron 
d'argent, surmonté 
d'un croissant du 
même, qui est de 



M. 



îllet 



■S, de gueules, à 
deux bandes ondées 
d'argent, qui est de 
Grenaud. 

Supports : Lc- 

rreties. 
Devise : « Prêt et fidèle ». 

MONTILLET (M iM DE), née DE MoN- 
tillet de Grenaud ; duiit : 1° Aviné, 
M" de Montii m.t de Grenaud, élève 
officier à l'école de Saint-Maixent ; 2° 
Théodore; 3° Fernand. —Dijon (Côte- 
d'Or;. 

MONTILLET DE GRENAUD (O RAY- 
MOND de), veuf de Blanche-Marie Mo- 
reau Le Blanc de Belley (décédée le 
20 juin 1898); dont: 1° V te Henri; 2° 
V te Guy, lieutenant au 10° hussards 
à Bordeaux ; 3° V te Edouard, ofticier 
d'infanterie de réserve, et V tea » e , née 
de *Blanchetti ; 1° René; 5° Albert. 
— 110, rue Joseph-Vernet, à Avignon 
(Vaucluse) — dh de Chevigny, Ê3 Di- 
jon (Côte-d'Or) — et Ê de Bonpas, 
;-: Caumont (Vaucluse). 

MONTILLET (X.W lER-HODOl l'UE, B 0Q 
DE), et B' J " Uu , née DE LagouTTE du Vi- 
vii r ; dont : 1° Germaine ; 2° Jehan ; 
3° Emmanuel. — (Si de Cliampdor, h 
Brenod, \f= Chainpdor, fâ3Tenay (10 



kil.), "u La Cluse (22 kil.) (Ain) — et 
à Lyon (Rhône). 

MONTILLET DE GRENAUD (C t0S8e 

Henri de), née de *Suremain de Sai- 
ZEREY,dont: \° Marguerite, mariée au 
V lc Pierre de *Truchis de Varennes, 
[dû de Dracy-lès-Vitteaux (Côte-d'Or)]; 
2" Henriette, veuve du V lu Leschevin 
de Prévoisins. — Dijon — et êû de 
Chevannay (Côte-d'Or). 

MONTILLET DE GRENAUD (V 1 "* 

de), née de Vanoy. — 2, rue do la 
République, à Avignon (Vaucluse). 

MONTJOIE (LE FEBYRE 

DEI. 

Ecartelë : aux 1 et 1 d'or, à un buste 
de cerf au naturel, mouvant de la 
[jointe, r<^ chef d'azur, chargé d'une 
larme d'anjent entre deux quinte feuil- 
les d'or; aux 2 et 3 d'azur à trois pals 
d'argent, au chef de gueules chargé de 
trois étoiles d'or. 

Supports : Deux lécriers. 

MONTJOIE (Le Febvue de). — & de 
Lasnez,E! jiF tiî Nancy (Meurthe-et- 
Moselle). 




MONTJOU iGABORITdeL 

Vendée : D'a- 
zur, à trois têtes 
delion arrachées 
d'or, lampassées 
de gueules, posées 
2 et 1, accom- 
pagnées en chef 
d'un croissant 
d'argent, sur- 
■ monté d'une étoile 
du même. 
Supports : Deux chimères. 
Devise : « Amator urbis ». 
GABORIT DE MONTJOU (Henri), 
né le 27 mai 1800; marie à Margue- 
rite BONNEAU DU *ClIESNE DE BEAURE- 

gard; dont : l u Yvonne, née le 5 mai 
1887; 2° Andrée, née le 2 juillet 1889; 
3° Robert, né le 22 décembre 1804; 4° 
Gérard, né le 5 février 1903. — tù\ 
de laTroussaye, El ]}- éS Iteuil (3 kil.) 
(Vienne) — et 20, rue Bourbeau, à 
Poitiers. 



MONTLAUR (de BONNE- 
CARÈRE de)- 

A km ES : D'azur, 
à la duché d'ar- 
gent bulaillée de 
sable. 

MONTLAUR 
(B"" I..M Isi.ki, #, 

6, -w. «>t 15 , 

lice m: S UNT-Es- 
TÈVE. — ^ de 
Briunel,au llézo, 




— 858 — 






a fs- Thuix, tiS Vannes (Morbihan) 
— 1, rue du Jointe, à Vannes (Mor- 
bihan). 



MONTLAUR (d'ESCOUR- 

BÈS DE'- 

Gascogne : De gueules, à deux lions 
affrontés d'argent, soutenant de leurs 
pattes un monde d'argent, cercle et cin- 
tre de gueules, croisé du champ. 

ESCOURBÈS DE MONTLAUR (C te 

Raymond d'i et C te " c , née du*Demaine. 
— 91, boulevard de La Tour- Ma. u- 
bourg (VII c j — et ES du Pondres, :-". 
]'j,- Sommières (Gard). 

ESCOURBÈS DE MONTLAUR-QUIN- 

SON (C u A.mauky d'i et C tcssc , née 

CtlH OYNEAU DE *La VALETTE. — 41, ace- 

Tiue de Friedland (VIII e ) — et même 



MONTLAUR deVILLAR- 

DI DE'- 

Milanais : D'azur, au dextrochère 
armé d'argent, mourant de se'nestre et 
tenant une palme d'or. 

Devise : « Vîrtuti palma prœmium ». 

VILLARDI, M ; ^ DE MONTLAUR (EU- 
GÈNE- Humbert-Lkoi'Old de) et M'*, 

née Marie-Madoleine-Augustine de 
Chamerlat. — îîî de Lyonne, s ]r 
Cognat-Lyonne, ^S Monteignet-Es- 
(.•urolles i Allier i. 



MONTLÉART (de). 



D'azur, à trois besants d'argent. 
MONTLÉART (P«" e DE ^ n é e DE *L A 

Tkémoili.e. — 1^8, boulevard Hauss- 
raann i VIII e ). 



MONTLEZUN {de). 

France : D'argent, au lion de sable 
couronne de gueules, accompagne de 
neuf crueilles du second, becquées et 
menibre'cs de. gueules rangées en orle, 
posées 1 en chef, ^ et ï en flancs et 1 
en pointe. 

MONTLEZUN (DE). — fÊ5 de Mont- 
lezun, :-: Lévîgnac-sur-Save, tS Mé- 

renvielle ( Haute-Garonne). 



MONTLIBERT (de). 

D'argent, à la fasce de gueules, ac- 
compagnée de trois roses du même. 

MONTLIBERT (Edcard DE). — £ de 

Boisguinant, LE] |;= Vibraye, èS Tlio- 
i-igné (Sartlie). 

MONTLIBERT (de). — & de Bè- 

chuére, El fj= ta Saint-Calais (Sar- 
the). 



MONTLIBERT (M Ue DE). — £l do 

la Thierraye, L£J Souday (Loir- 
et-Cher), f;F ^ La Bazoche-Gouut 
(Eure-et-Loir). 



MONTLIVAULT ^GUYON 
de). 

Normandie et Orléanais : D'or, à 

trois fosecs ondées d'azur, posées en 
chef, à la branche d'arbre de sinople, 
rencei-sée, posée à la pointe de Vécu. 
GUYON DE MONTLIVAULT (C lei5e ), 

néO DE *B<>DIN DE BoiSRENARD. ^3 

de Montlivault, ŒZ ]r- Montiivault, 
èS Blois et Mer (12 kil.) (Loir-et- 
Cher). 

GUYON DE MONTLIVAULT (C te JAC- 
QUES i et C tti=c , née d'Irumberry de 
Salaberry. — Même Si. 

GUYON DE MONTLIVAULT (C ,e 

Christian) et C te "S née de *Barban- 
çois. •— â de Rochefuret, ^: \r- â 
Ballan (2 kil.) (Indre-et-Loire) — et 

ti, rue du Cygne, a Tours. 

GUYON DE MONTLIVAULT i V 1 ' Ray- 
mond i et V tc == c , née de la Saussaye. 
— ùi de Bois-Renard, B ]§- Muids, 
é3 Mer (Loir-et-Cher). 

GUYON DE MONTLIVAULT (V te ) et 
V ,cssc , née Collas. — 10, rue de 
Monceau (VI IL; — et aux Bordes, z: 
Kaint-Ennemond, f?= tS Moulins (Al- 
lier). 



MONTLOUIS 'DUFOUR- 
NODIER de-. 

Lorraine: D'azur, à V étoile d'argent, 
accompagnée de trois croissants d'or. 
Timbre : Couronne de Comte. 

MONTLOUIS (Charles dej, né en 
1864 a Pougues (Nièvre) ; juge au 
tribunal civil. — Sancerre (Cher*. 

MONTLOUIS (M me Louis de;, mère 
du précèdent. — Pougues (Nievrej. 



MONTLUC (de). 

Navarre, Agknais : Eeartelé : aux 1 
H 1 d'azur, au loup ravissant d'or: aux 
l et 3 d'or, à un tourteau de gueules. 

Supports : Deux hippogriphes. 

Devise : « Lex, Patma ». 

(Voir nos précédentes éditions.) 



MONTMAGNER de LOU- 
TE de LA PREYOSTIERE 
MARCOUL de. 
Maki iie, Limousin, IIkhmi, Poitou : 
D'argent, au lion passant de gueules, au 
chêne déraciné, feuille et cnglanté de 
sinople. 



— 850 — 



Supports : Deux lions à têtes retour- 
nées. 

Devise : « J'atteindrai ». 
MONTMAGNER DE LOUTE (C te PAUL- 

Edouard de), B on de la Prevostière, 

et C tes3C , née Douglas-Hogg ; dont : 
1° Henry-Marie-Douglas, no le 21 août 
1878; 2° Jean-Baptiste-Paul-Bruno- 
Walter, né le 12 juillet 1879. — 10, 
rue Leroux (XVI e ) — et â!a de Mont- 
magner, LS Arnac-la-Poste (Haute- 
Vienne), ë§ la Souterraine (Creuse) 
— et âîâ de la Boisvinière, El Pont- 
vallain, éS Mayet (Sarthe). 



MONTMORAND (BRE- 
NIER de). 

Uaupiuné : D'azur, semé de fleurs de 
lis d'or, au sautoir de gueules, ehargë 
de cinq coquilles d'argent, broc/tant sur 
le tout. 

Les armes données au baron étaient : 
Coupé'.au 1, parti, à dextre, de Brenier, 
à senestre de gueules à l'épée d'argent, 
garnie d'or en pal; au 2 d'argent, à la 
forteresse de sable, enflammée de gueu- 
les ajourée à dextre, au lion d'azur te- 
nant de ses deux pattes de decant une 
épée haute à dextre de la tour. 



AUTRE 




BRANCHE 

On trouve encore: 

D'argent, au che- 
vron degueules, ac- 
compagné de trois 
molettes de sable. 

BRENIER DE 
MONTMORAND 
(V te DE) et V tesso , 
née DE *MlRAMON. 
— 31, rue de Lu- 
beek (XVII e ). 



MONTMORENCY {de). 

MAISON DE MONTMORENCY 

(Eteinte en ligne masculine). 
D'or, à la croix de gueules, cantonnée 
de seize alertons d'azur. 

MONTMORENCY ( ANNE - EdOUARD- 

Louis -Joseph de), Duc de Beau- 
fort, P ce de Luxembourg, décédé, 
laissant connue veuve la D esBe , née 
Léonie-Ernestine-Josèphe de *Croix 
(décedéo en 1887) et comme enfants: 
1° Marie-Anne, née en 1838 (décé- 
dée), mariée le 20 mai 1850 au C te An- 
toine d'*Hunolstein ; 2° Anne-Marie- 
Eugénie, née en 1810, mariée le 30 
mai 1864 à Marie-Louis-Augustin de 

*DURFORT-ClVRAC DE LORGE, V tu DE 

Dureort. — 49, rue Saint-Dominique 
(Vil"). 

MAISON DE TALLEYUAND-PÉRIGORD 

D'or, à la croix de gueules, cantonnée 
de seize alertons d'azur, quatre dans 



chaque canton, qui est de Montmorency, 
brisées, en cœur d'un écu de gueules, à 
trois lions d'or, armés, lampassés et 
couronnés d'azur, qui est de 'lalleyrand. 

TALLEYRAND-PÉRIGORD, DUC DE 

montmoRENCY(Nicolas-Raoui.-Adal- 
bert de), 2 e iils de Louis, Duc de 
Talleyrand, et d'Alix, sœur de Haoul, 
dernier Duc de Montmorency; né le 
20 mars 1837 ; veuf de Carmen *Aguado 
y Mac Donell (décédée en 1880). — 
38, rue de Ponthieu (VIII e ). 
Fils : 
TALLEYRAND, C te DE PÉRIGORD 

(Louis de), né le 22 mars 1807, marié 
le 1 er juillet 1891 à Marie- Joséphine- 
Henriette de Rohan-*Chabot (déce- 
déo en avril 11)03). — 35, boulevard 
des Invalides (VII e ). 



MONTMORENCY {de). 
Voy. TALLEYRAND, 



MONTMORILLON {de). 

D'or, à l'aigle de gueules. 
MONTMORILLON (MaRIE-FrANÇOIS- 

Rodoi.pue, M 1S de), lieutenant au 1 er 
dragons. — Joigny (Yonne) — et tSâ 
de Bouton, 13 {£= la Grande-Verrière, 
Ëfl Autun (Saône-et-Loire). 



MONTMORT (RÉMY de)- 

Limousin : De gueules, à trois roses 
d'argent, )i et 1. 

MONTMORT (M ise de), née DE *VlL- 
leneuve-Bargemon. — flîs de la Bou- 
Iaye E p- Toulon-sur-Arroux, ëH Gé- 
nélard (Saône-et-Loire). 

MONTMORT (M 13 de). — 5, rue 
Masseran (VII e ). 

MONTMORT ( V te J. DE), #, et 

V teS3e , née de Letterstedt. — 15, rue 
de Siam (XVI e ) — et A de Bois-Mil- 
let, El fc- Voulx (Seine-et-Marne). 



MONTPEZAT (de). 

Ecartelé : aux 1 et I d'or, à trois 
bandes de gueules; au chef d'azur, 
chargé de trois étoiles du champ; aux 2 
et 3 d'azur, au chevron d'or, accompagné 
en chef de deux étoiles du même et en 
pointe d'une colombe d'argent, tenant en 
son bec un rameau d'olivier d'vr. 

MONTPEZAT (M ib0 de). — Blois 
(Loir-et-Cher) — et Û de Cliampa- 
gnette, [-] fe= Soulgéde-Bruant, ê3 
Bazougers (Mayenne). 



860 



MONTRAVEL (de TARDY 





■ 


HcTl 


M] 




m 


l 


II 

1 





VlVARAlS, Lan- 
guedoc : Ecartelê 
aux l et I contre 
ècurtelê d'or et 
d'asur, qui est de 
Montravel : aux Z 
et 3 d'àrr/ent, à 
trois cyprès arra- 
diésdesinople ran- 
r/Jsen pal ; au chef 
de gueules chargé 
de troi* basants 
d'or, qui est du 
'l'an! y. 



MONTRAVEL (LÉOPOLD DE TaRDY, 

C tc de). — Colonia Alocar, province 

du Mendoza (République Argentine). 

More : 

MONTRAVEL (C ,, ' ,8 ° UE TaRDY DE), 

née du Colombier. — 21, rue de Ja- 
rente, Lyon (Rhône). 
Frère : 
MONTRAVEL (Henri DK TaUDY, V 10 
de), marié à Jeanne Manzoni ; dont 
un fils et deux filles. — a. Bouira, 
province d'Alger (Algérie). 
II 

MONTRAVEL (LUDOVIC DE TarDY, 

V ,c de), marie à Henriette de Trémo- 
let de *Laciieys.serie. — 130, rue 
Montaux, Marseille. 

III 
MONTRAVEL (LOUIS DE Tardy, V te 
de), veuf d'Amélie du Ribert. — 
«fia de Blou, ra Thueyts (Ardèche). 
Enfants : 
MONTRAVEL (EMMANUEL DE TaRDY, 

V ,c de), eapitame au 19° régiment 
d'artillerie, marié à Amélie d'*Amo- 
relx ; dont : un lils. — Nnnes 
(Gardj. 

MONTRAVEL (Jean DE TaRDY, B°" 
de), marié à Léontine Morand ; dont: 
un lils et une lille. — Annecy (Haute- 
Savoie). 

MONTRAVEL (Pierre de Tardy de). 

— New- York (Etals-Unis). 
MONTRAVEL (Henri DE TaRDY DE), 

ingénieur. — Lyon (Rhône). 
Sœurs : 
MONTRAVEL (LOUISE DE TaRDY DE), 

mariée au V U; de *Gigord. 

MONTRAVEL ( P\l I.INE DK TaRDY DE). 

— Joyeuse < Ardèche). 

MONTRAVEL (HÉLÈNE DE TaRDY DE). 

— Mèmç adresse. 



MONTRAVEL (EUGÉNIE DE TaRDY 

de), religieuse du Cénacle. 
IV 

MONTRAVEL (FRANÇOIS DE TaRDY, 

B on de), avocat, marié à Laure Piol- 

i.kt ; dont : quatre filles. — Ni mus 
(dard). 

MONTRAVEL (M" ,u DE TaRDY DE), 

née Isabelle de Saladin de Chauras, 

veuve de Maurice de Tardy de Mon- 
travel. — aîa du Cheyla, r-i f^ c3 
Bourg-Saint- And éol (Ardèche). 
Fils du la précédente : 
MONTRAVEL (FÉLIX DE TaRDY DE), 

directeur de la C ic d'électricité. — a 
Montpellier (Hérault). 

MONTRAVEL (MAURICE DE TaRDY 

de), ingénieur des Manufactures de 
l'Etat. - Riom (Puy-de-Dôme). 

V 

MONTRAVEL (THÉODORE DE TaRDY, 

C u dk), Vf, © (Pie IX), marié a Clé- 
mentine de Léautand de Mablan ; 
dont: un fils et deux filles. — Vers 
(Gard) — et Tarascon (Bouches-du- 
Rhône). 

MONTRAVEL (HuMBF.RT DE TaRDY, 
B°" de). — Vif (Isère). 

MONTRAVEL (M"' c DE TaRDY De), 

née Léonie Borel, veuve d'André 

de Tardy de Montravel. — Saint- 
Romans (Isère). 

MONTRAVEL (MaRC DE TaRDY DE), 

fils de la précédente, capitaine au 
7 e régiment du génie; veuf de Marie 
Trappe (décodée le 1 er septembre 
1W02; ; doni : Anne-Marie, née le 11 
août 1902. — 16, rue Victor-Hugo, à 
Avignon (Vaucluse). 



MONTRÉAL (ALLOU- 
YEAU de). 

Limousin ; Écar- 
telé : au 1 d'a:ur, 
à un s-deil d'or; 
(iu,r2 et '.i échifjucté 
d'or et d'azur; au 
•1 d'a:ur, à trois 
croissants"d , or;sur 
le tout, de tjueides 
au lion d'or. 

MONTRÉAL 

(Louis Ai.i.ouveau 

de) et M"' c , née 
Charlotte Quarré de *B<>iry; dont: 
1° Etienne, lieutenant au 08" régi- 
ment d'infanterie territoriale; ^Hen- 
ri. — ÊÊ3 de la Vialle, i-i la Croisille 
(Haute-Vienne). 




— 801 



MONTREDON {de). 
Languedoc : D'azur, au lion d 

la bordure componëc i 
sable. 



ni et ik 



MONTREDON (PAULIN DE), avocat. 

- Uoziers (Hérault). 



MONTREUIL (de). 




If urgent, au che- 
vron de gueules, 
accom p a g n è de 
trois tours de si- 
mple; au chef cui- 
re d'or et d'azur. 

MONTREUIL 

(B 0,I,, ° de). — & 

d'Ivoy - la - Pré 
(Cher). 



MONTREUIL (de). 

D'argent, à 

trois massacres 
de cerf de sable. 

Ces armes sont 
celles de René de 
Montreuil,écuyer 
seigneur de la 
Chaux. 

MONTREUIL 

(Henri de). — 

éè d'Aunou-le- 
Faucon, par Argentan (Orne;. 

MONTREUIL (de), lieutenant-colonel 
en retraite. 




MONTREUIL(BRUNETde). 

D'azur, à la tour 
d'or, accompagnée 

île deux étoiles en 
chef et d'un crois- 
sant en pointe, le 
tout d'argent. 

Devise : « Nunc 
et sernper ». 

MONTR EU I L 

(C te Richard de). 

— 37, avenue des 
Ch a ni/is - Klysées 
(VIII e ) — et tfetfc de la Masselière et 
de Cailbert, El fe= &3 Ba/.ouges-sur- 
Loir (2 kil.) (Sarthe). 

MONTREUIL (C tesse DE) mère du 
précédent. — 73, avenue des Champs 
Elysées (VIII e ) — et même fiîâ. 

MONTREUIL (V le Ed. DE), et V tc33e , 

née Ruyssenaers. — 57, avenue d' An- 
Un (VIII*), -Jô 532,87 — et à Angers 
(Maine-et-Loire). 




MONTRICHARD (de). 




Franchi-: Comté. : 


De ca 


r a la ri 


•DIX 


de gu 


mies su 


r le 


Sri' 


>ORTS : 


Des 


antjes 


tuniques 




Div 


SE : « P 


nr- 


m tu m 


oirtulin, 


IlO- 


nos ». 







MONTRICHARD 
(M ia DE), et M' 5 *, 

née Cochard ; 

dont : 1° Jean ; 2° Suzanne; 3° Ro- 
bert; 4° Claude. — 4, rue Galliêra 
(XVI e ) — et à Montmédy (Meuse). 

MONTRICHARD (C te DE) ; dont : 1° 
Louise, religieuse; 2° Gabriel ; 3° An- 
toinette. — 29, rue Marbeuf (VIII e ) 
— et & de la Chasseigné, EJ f;- 
Saint-Parize-Ie-Châtel, £§ Mars-sur- 
Allier (Nièvre). 

_ MONTRICHARD (C te GABRIEL DE) et 

C teSse , née de Terrier de Loray ; 
dont : Marguerite, mariée au C tc Ro- 
bert d'*Uilliamson. — G, rue Monia- 
livet (VIII e ) — et £à de Cleron, El 
]f= Maizières (Doubs). 

MONTRICHARD (V te " e Louis DE), 

née de *Flers, veuve de Louis, V te 
de Montrichard, (décédé le G mai 
1 ( JU2) ; dont : 1° Roland, né le 21 fé- 
vrier 1882; 2° Fernand, né le 7 juil- 
let 1885; 3° Joseph, né le 29 décembre 
18 ( J8. — 29,pue Marbeuf (VIII e )- et 
ÉÊ3 de Saint-Gervais, a|F â Blois 
(Loir-et-Cher). 




MONTROND (de). 

VivaraisetDau- 
piiiné : Coupé: au 

I, parti de gueules 
et d'azur, c/uirgé 
de deux croissants 
d'argent, entre 
deux mouchetures 
d'hermine de sable, 
mises en fasce, au 

II, d'or, à un inonde 
d'azur, cintré et 
surmonté d'une 

croix recroisettée de sable. 
Supports : Deux lions. 

MONTROND (B onuo D re de), née DE 
*Chivrê. — & de Recoubeau, El t3 
Recoubeau, fc= Luc-en-Diois (Drôme). 

MONTROND (B ou Paul de), marié : 
1° à Irma de *Serres deMonteil (dô- 
cêdée); 2° à Suzanne de *Milhau. — 
43, rue de Cliché (IX ), — 8, rue de 
l'Orangerie, à Versailles (Seine-et- 
Oise) — et ËB de Jonquorettes, El f?= 
Èâ Saint-Saturnin -lès- Avignon (Vau- 
cluse). 



802 — 



ENFANTS 

(Du premier lit) 

MONTROND (B on Pierre de), capi- 
taine au 58 e régiment d'infanterie; 
marié le 22 novembre 1902 à Miss 
Cecilia Walker. — ôsâ au Chêne- 
Vert, e f?= Villeneuve-les-Avignon, 
(Gard;, êî§ Avignon (Vaucluse) — et 
mêmes adresses. 

MONTROND (Jean de). — Mêmes 
adresses. 

(Du second lit) 

MONTROND (ANTOINE DE). — Mêmes 

adresses. 

MONTROND (GlLBERT DE). — Mêmes 

adresses. 



MONTROUGE fCHIRAT 

DE). 

Lyonnais et Forez : D'azur, au lion 
rampant sur une montagne d'argent, 
mourante à dextre. 

MONTROUGE (de) — 17, rue Saint- 
Joseph, à Lyon (Rhône). 




MONTSdeSAVASSE(de)- 

Dauphin k : Bandé 
d'or et de sable de 
huit pièces. 

Tenants : Deux 
renommées. 

Devises : a Omnia 
oum tempore. » 
a Fortis ut mons. » 

MONTS DE SA- 
VASSE (C lc DE), 
lieutenant de réserve au 4° dragons. 
— 70, rue Saint-Joseph à Lyon 
(Rhône). 

MONTS DE SAVASSE (V ta de), lieu- 
tenant de réserve d'artillerie, et 
V tc8se , née de Mallerange. — 7, rue 
d'Obligado{XVl e )— et & d'Alivet, El 
}F= 7: ëâ la Côte-Saint-André (5 kil.) 
(Isère;. 

MONTS DE SAVASSE (Elisabeth 
de), mariée le 6 mai 1897, à Ernest 

DE GUYON DE GEIS DE *PaMPELONNE. — 

Hôtel de Pampelonne Grand'Rue, à 
Valence (Drôme). 

MONTS DE SAVASSE (C teS3e Louis 
DEJ, née DE *MONTEYNARD. — Û (le 

Porte, Efs-Bougé-Chambalud (Isère), 
<Jà Epinouze (Drôme). 

MONTS DE SAVASSE (PlERRE, C* 
de), lieutenant de réserve au 19 e dra- 
gons et C U ' B9 % née Amélie La Periune 
d'Hautpoul, dont : 1" Jean ; 2° Hen- 
riette ; 3° Marie ; 4° Yvonne. — (Si 



d'Armanais, E |?= ~Jfc ë£ la Côte- 
Saint-André (3 kil.) (Isère). 

MONTS DE SAVASSE (C te Bertrand 
de), enseigne de vaisseau, et C tcB6 °, 
née Thérèse La Perrine d'Hautpoul; 
dont : Anne, né le 24 octobre 1902. 

— Toulon (Var) — Û de Gaure.EfF 
é3 Pomas (2 kil.) (Aude) — et 16, rue 
delà République, à Carcassonne. 

MONTS DE SAVASSE (C tc RobERT 

de). — Û de Porte. 

MONTS DE SAVASSE ((>' GUY DE). 

— Même A. 








MONTSAULNIN (de). 

Bourgogne, Rer- 
ri : De gueules, à 
trois léopards d'or 
passante couronnés 
à l'antique, l'un 
sur l'autre. 

Tenants : Deux 
saucages portant 
massue. 

MONTSAULNIN 

(Oase D re DE), née 

de*Maistre.— 78, 
rue de l'Université (VII e ) — et tSi 
de Bernay, s f?= ^ La Guerche-sur- 
l'Aubois (Cher;. 

MONTSAULNIN (C te de), M is DU 
Montal, B ùu de Fontenay, ^,^<, député 
du Cher, et C tt3se , née Zborûwska ; 
dont : 1° N..., marié à Roland Le 
Gras, C te du *Luart [185, rue de la 
Pompe (XVI e ,)] ; 2° N... mariée auV t0 
Hervé de *Gourcufk [58, rue Pierre- 
Charron, (VIII e )]. — 5, rue Nitot 
(XVI e ), % 690-43 — et tSè de Fon- 
tenay, E ^ éOà Nérondes (Cher). 

MONTSAULNIN (V te DE) et V 4 " 56 , 

née de *Gargillesse ; dont: N..., 
mariée à Paul *Bernard, C 10 de La 
Barre de Danne. — 78, rue de 
V Université (VIP) (p.-à-t.) — et au 
Rendez-vous de la Grande-Garenne, 
E fe 2 Neuvy-sur-Barangeon, eg Vier- 
zon (Cher). 



MONT-SERRAT (de). 

De gueules, à un mont de deux cou- 
peaux d'or, sommé d'une scie du même. 

MONT-SERRAT (C t6 DE), et C teBsa , 

née de Chassy. — 1, square du 
Roule (VllPj — et fia d'Echenevex, E 
f^ 1 éS Gex (Ain). 



— 803 — 



MONTUEL (BOUCHER de) 
Normandie: De 
gueules , a la 
lande d'argent, 
chargée de trois 
cloches de sino- 
pie. 

BOUCHER DE 
MONTUEL 
(Louis- Marie - 
Albéric), ancien 
officier de ca- 
valerie ; né en 1854; marié à Pauline- 
Suzanne Pinatel; dont : 1° Louis- 
Antoine-René, né en 1887; 2° Louis- 
Claude- Jacques, né en 18 ( .)5. — 132, 
avenue Victor- Hugo (XVI e ). 




MONTVAILLANT (de FA- 
BRE de'. 

Provence et Languedoc ; Ecartelé 
aux 1 et 4 d'azur à un dextrochère 
d'or sortant d'une nuée d'argent, tenant 
une épée du menu: dont la pointe sup- 
porte une couronne fleurdelisée d'or 
accompagnée à dextre d' un lion contourné 
couronné d'or, lampassé et armé de 
gueules, supportant d'une de ses pattes 
une fleur de li* d'or, et en pointe d'un 
casque aussi d'or, posé de profil, et om- 
bragé de plumes d'argent, qui est de 
Kabre : aux 2 et 3 d'or à deux palmes 
de sinople en sautoir, à la fasce de 
gueules brochant sur le tout, qui est de 
Saunier. 

MONTVAILLANT (B onne dej.— Mont- 
pellier (Hérault). 

MONTVAILLANT (B™ r>E), 0. #, et 

B°" ,lL -, née de Monclak. — & de Flo- 
rac, K ]$= kS Florac (Lozère). — et 
à Montpellier. 



MONTVAILLANT (RIEU de) 

De gueules, à 
trois lances d'or 
en pal, sommées 
de trois besants de 
même. 

MO N TV AIL- 
LANT (Henri-Mi- 
chel - Alfred 
Rieu de), chef de 
nom et d'armes ; 
né en 1820; dont : 
1° Yseult; 2° Eugénie. - Û de Mont- 
vaillant, s fs= Lasalle, ë§ Anduze 
(Gard). 

MONTVAILLANT (Pierre RlEU de), 
neveu du précédent; né le 23 février 
1873. — 4, place Bouquerie, à Nimes, 
J£ 128 — et éû de Boisset, e |f SES 
Anduze (Gard). 



r? . : . ..... 

11111 


?■? 


pi 






MONVAL (de FRESSE de). 

Provence : De 

gueules, à la fasce 
d'argent surmon- 
tée de trois étoiles 
d'or et accompa- 
gnée, en pointe, de 
trois croissants du 
second émail, poses 
en fasce. 



m&MSi 



FRESSE DE 
MONVAL (F. DE). 
— 6c3 du Gron, E 
p= «sS Pertuis (5 kil.) (Vaucluse) — et 

24, rue Emeric-David, à Aix-en-Pro- 
venec (Bouches-du-Hhônej. 

FRESSE DE MONVAL (René DE), et 

M mc , née de *Bournat. — & de la Du- 
ranne, :-: p= ^3 les Milles (Bouclies- 
du-Rhûnei — Aix-en-Provence — et 
a Valensolle (Basses-Alpes). 

FRESSE DE MONVAL (JûSEPH DE), 

et M ,r '% née Fournies.. — & de la 

Vernéde,:sfj= ta Avignon i Vaucluse). 



MONVALLIER (BABAUD 

DE 1 - 

D'or au sautoir de gueules engrelé 
de sable. 

MONTVALLIER ( PhiLIPPE-Jean-Bap- 

tiste de), marié en 1878 à M I,e Mar- 
the Grassin-Delyle, dont: Henri. — 
8, rue du Jardin des Plantes à Poi- 
tiers. — et & des Essarts, e Nantiat 
(Haute-Vienne). 

MONTVALLIER (FraNÇOIS-JoSEPH- 

Paul de), marié le 12 juin 1882 à 
Marie-Alice Dufresne de C'hassaigne 
— Route de Saint-Germain à Confo- 
lens (Charente). 



MONVEL (BOUTET de. 



M 

delà 



Parti de gueules 
et d'azur, le gueules 
chargé de troiscrois- 
sants d'argent, l'a- 
zur, de trois che- 
vrons alésés d'or, 2 et 
1 ; à la Champagne 
d'azur du tiers de 
Vécu brochant sur le 
parti, chargée du 
signe des chevaliers 

Réunion qui est une étoile à douze 

d'or. 



BOUTET DE MONVEL (Louis-Mau- 

rice), •#, et M me , née Jeanne Le- 
baigue ; dont : 1° Louis-Charles-Roger, 
né le 4 décembre 1879; 2° André- 
Bernard, né le août 1881. —20, rue 
de Condé (VI e ). 



— 864 



MORACIN ide). 

D'argent, à un écureuil issant de 
gueules. 

moracin (B on F. de). — '.», rue 
des Pyramides (I er )- 

MORACIN (B ou Edouard de). — 1'.), 
rue de Presbourg (XVI e ) — et cù tic 
Javercy, l-j ïf ê3 Chartres (Eure-et- 
Loir). 

moracin (B on Arthur de). — ùi 
de Requïecourt, par les Thilliers-en- 
Vexin, êS les Bordeaux-Saint-Clair 
(Eure). 

MORACIN (B on Etienne de), capi- 
taine commandant au 3 e cuirassiers. 

— 22, avenue des Champs-Elysées 
(VIII e ) — et à Reims (Marne). 

MORACIN DE RAMOUZENS (B ou "° 
de), nue de *Forton. — Montpellier 
i Hérault i. 

MORACIN DE RAMOUZENS (B on 
Georges de). — Même adresse. 

MORACIN DE RAMOUZINS ( ISABELLE 
de;, mariée à Joseph de Pigache, B ou 
de*Sainte-Marie, officier d'infanterie. 

— à Auxonne (Côte-d'Or). 




MORCOURT (PETYST de)- 
Picardie : D'a- 

sur, au pélican 
d'argent posé sur 
son aire du même, 
avec (jouîtes de 
sauf/ de gueules, 
su r monté d'un 
croissant d'or et 
accosté en flanc de 
deux étoiles du 
même. 

Tenants : Deux sauoages. 

Devise : « Pux in bello ». 

PETYST DE MORCOURT (C tesie ), 
née de *Girard de la Chaise. — ÉÊ5 du 
Tertre, s j£= ^ Moulins-la-Marche 
(Orne). 

PETYST DE MORCOURT (EuGARD- 
Aluert-Erne.sti, capitaine adjudant- 
major au 115 ,; d'infanterie; né le 22 
novembre 1858; et M me , née de *La 
Chaussée; dont: 1° Gilberte-Héléne- 
Michelle, née le 13 août 1887 ; 2° Mi- 
chel, né le 7 mars 181)1 ; 3° Richard, 
né le 30 novembre 1893. — Mamers 
(Sai-lhe). 

PETYST DE MORCOURT (Paul- 
Charles-Albert), né le 11 octobre 
18(')2; veuf de Jeanne-Eugénie Cai.isti ; 
dont : Hubert, ne le 2 mai 18«J2.— 19, 
rue Littrc (VP). 



MORÉAL (de). 

D'azur, à quatre ait/les d'arpent, bec- 
quées et membrëes de sable, 2 et !i. 

moréal (de). — & de Saint-Lo- 
lliain, t-] \f= êS Poligny (Jura). 

moréal iM'" c de), née de *Bala- 
tiiier-Lantage. — Ê& de Villars-Dam- 
pierre, a |r= Précy, &3 Semur (Côte- 
d'Or). 

MORÉAL (René de), président (lu 
tribunal-civil. — Lons-le-Saulnier 
(Juraj. 

MOREAU. 

Nivernais :Ecar- 
télé : aux 1 et 4, 
d'argent, à une 
tête de More de sa- 
ble, tortillée d'or; 
aux 2 et 3, de 
gueules, à trois 
J'asces ondées d'ar- 
gent. 

L'écu timbré d'un 
casque de prnjil, 
orné de ses' lam- 
brequins d'or et de gueules, d'argent et 
de sable. 

Famille originaire du Poitou, venue en 
Nivernais au XV* siècle. On cite en 1180 
François Moreau, écuyer, secrétaire du 
Roi, seigneur de Montalin, qui épousa en 
1485, Marie de la Court d'une famille 
noble du Poitou. (Collections d'Hosier, 
et Armoriai général de France). 

MOREAU (Ferdinand) et M me , née 
Moreau. — 54, rue Saint-Joseph, à 
Lyon (Rhône)— et le Castel des Houil- 
lères, l-j }$= giâ Moulins Engilbert 
(Nièvre). 

MOREAU (François), fils des précé- 
dents; lauréat de la Faculté de droit 
de Lyon, avocat. — Mêmes adresses^ 

MOREAU van COUSTRE- 
MANS(de). 





Flandre Orientale : D'or, à deux 



se: 



lions affrontés de yueules supportant un 
homme sauoaye tortillé d'aryent et ha- 
billé de sable, coticé aussi d'uryent 
(armes des de Moreau) . Vécu timbré (l'un 
casque taré au tiers, orné de ses lam- 
brequins, yrillé de cinq yrilles, et pour 
cimier, le More de Vécu. 

Contiie-sceau : Une hermine de sable . 

Accolées aux armes de van Coustre- 
mans, seigneur de Landenbourg, qui sont : 
D'aryent, à la fusée de yueules, ehar- 
ijee de deuc croissants d'aryent, et ac- 
compagnée de trois rencontres de bœuf 
aussi de yueules, sommées d'or, posées 
2 et 1. 

Ces familles seigneuriales et d'une no- 
blesse iëodale ont été confirmées à diverses 
époques et remontent à l'an 15S9par actes 
authentiques. Elles ont été reconnues no- 
bles d'extraction de noms et d'armes par 
jugements de Flandre en date des 139 sep- 
tembre 1902 et 3 et -1 juillet de la même 
année. 

La famille de Moreau descend de la 
maison de Flandre; elle compte parmi ses 
ancêtres sire Guillaume Jacohs, procureur 
général et conseiller ordinaire en Belgique 
{'M janvier 1628). I.a famille van Coustre- 
nians descend de la maison royale ac- 
tuelle de Belgique. Files ne se sont alliées 
qu'à des familles nobles d'extraction, de 
iium et d'armes. 

REPRÉSENTANTS ACTUELS 
LACKMANN [M' ae V™ JuiiN), née DE 
Moreau-van Coustremans, et ses en- 
fants. — 9 , boidecard Delessert 
(XVI e ) ~£ 685-16. — 71, boulevard do 
Versailles, à Xaint-Cloud (S.-et-O.) — 
et à Hambourg (Allemagne) 



MOREAU du FOURNEAU. 

Yonne : D'or, à un mûrier de sinople 
sur une motte du même, surmonté de 
deux têtes de More de sabl-', bandées 
daryent et posées de profil. 

Descendant du célèbre historiographe 
Moreau de Chambourcy. 

MOREAU DU FOURNEAU (JacoB- 
Louisj. — Saint-Florentin (Yonne). 



MORELL 

D'ASSY (u'e). 




né, en premières 
*Kerc;ariou ; dont 
en secondes noces 



D'AUBIGNY 

Normandie : 
D'or, au lion de 
sinople, armé et 
lu m pas se de 
yueules,couronné 
d'aryent. 

Tenants : Sau- 
rayes. 

MORELL, M 1 ' 
D'AUBIGNY 

D'ASSY(bE),ma- 
nooes, à Mélite de 
ti'ois enfants ; et, 
Guillemette 



*Achard de Bonvouloir; dont cinq 
enfants. — t& d'Assy, o I.angan- 
nerie, f?= Maizières, ^ Mézidon (Cal- 
vados). 

MORELL, C te D'AUBIGNY D'ASSY(DE), 
fils aine du précédent, marié à Hélène 
Bus.so.n Duviviers. — 10, avenue de 
l'Aima (VIII e ). — & de la Tribouil- 
lière, l-J f?= Courdemouche, i^j La 
Chartre-sur-le-Loir (Sarthe) — et 
même £l 

MORELL D'AUBIGNY D'ASSY (V te 
de). — Au Canada. 

MORELL D'AUBIGNY D'ASSY (C te 

Marc de), #, lieutenant-colonel en 
retraite ; frère du marquis ; marié :ï 
Marie "Le Couteulx du Molay.— Sz3 
d'Aubigny, Hf?^ âH Falaise (Calvados;. 

autre branche 
MORELL (B ou de) (décédé), marié 
à M 11 " deBordesoui.ee; dont une fille. 
mariée au C te de *Mailly-Chaslon, 
P ce de Lisle-Montréal. — 22, rue 
Washington (VIII e ) — et & de Fon- 
taine, la {?= ta Senlis (Oise). 



MORES (de). — Voy. VAL- 
LOMBROSA, 



MORGAN [de), 




Pays de Gali.es 
(fixé en Picardie 
depuis sa venue 
avec Marie Stuart) : 
D'argent, à trois 
rencontres de tau- 
reau, allumées et 
lanyuées de yueu- 
les. 

Supports : 
Deux levrettes. 

Devise : « Patien 
lia cictrix ». 
I 
MORGAN DE MARICOURT (Eu- 
gène-Louis-Marie-Adrien de) , # 
(1871J, et M""% née Marie-Louisa de 
*Gomer, dont : 1° Louise-Adrienne- 
Marie-Jeanne, mariée en 18'J3 à En- 
guerrand Ethis de Corny ; dont: a) 
Gaston, né en 18U J ; 6) Marie-Thérèse, 
née en 18% ; 2° Magdeleine, mariée 
en 18'.)8 au C te Robert Jourdain de 
*Thieulloy, dont : Charlotte, née en 
1900, et Marguerite, née en 1901. 
— £è de Maricourt, o Combles, f?= 
Longueval (6 kii.), é3 Albert (12 kiï.) 
et Montauban (2. kit. rj()()) (Somme). 

MORGAN DE MARICOURT (II. DE). 

5, avenue Montaigne (VIII e ). 

MORGAN (M'" u Paul de), — 114, rue 



de Grenelle (VII e ) — et «fia de Béthen- 
courlel, ei f? êS Clennont (Oise). 

MORGAN (M. et M" ,e Henri de), 
dont deux filles et un iils. -- Camon, 
:-J Amiens (Soinine). 

MORGAN (B°"" e de), née d'Angosse, 
dont deux tilles. — 15, rue Saint-Di- 
dier (XVI e ). 



— 8GG — 

MORILLOT. 



- tSà de 
(Pas-de- 



MORGAN (Eugène de). 
Dot'lines, El f;F êS Tincqui 
Calais). 

MORGAN (Henri de), fils du précé- 
cédent, et M"' e , née Catherine de 
*Nattes-Villecomtal. — 22, rue do 
Croissy, à Chatou (Seine-et-Oise) — et 
fiîa de Doi'lineSjEaf^^Tincques (Pas- 
de-Calais). 

MORGAN (Jacques de), frère du 
précédent, et M" 115 , née de *Saint- 
Martin; dont une fille. — 26, rue 
Victor-Hugo à Amiens (Somme). 



MORGES {de). 

D'azur, à trois têtes de léopard d'or, 
lampassées de gueules couronnées d'ar- 
gent. 

MORGES (C le3S0 de). — tà de Saint- 
Pierre, s |^ ê51 Pont-Sain te-Maxence 
(Oise). 



MORGUES (de). 
De gueules, au sautoir d'or; au chef 
d'azur, chargé de trois étoiles d'or. 

MORGUES (Joseph de) et M ine , née 
Le Tourneur. — Saint-EIoy, El fF= 
Saint-Amand, £13 Ambert (Puy-de- 
Dôme). 



MORIÈRE (CHABIEL de). 

Espagne : D'a- 
zur, à trois pom- 
mes de pin d'or, 
posées X et 1, la 
queue tournée 
cers la pointe de 
Vécu. 



CHABIEL DE 
MORIÈRE (MEL- 

chior). — ôûa de 
Sévigny-Waleppe, E Bannogne-Re- 
eouvrance, p= Château-Porcien , tS 
Saint-Erme (Ardennes). 

CHABIEL DE MORIÈRE (CHARLES). 

— Même ê&. 




BoURRONNAIS ET 

Bourgogne : D'ar- 
gent, à une tête 
de Maure de sable 
tortiller, d'argent. 
Timhre : Un cas- 
que de Chevalier, 
taré de trois- 
ouarts, orné d'un 
bourrelet, et paré 
de ses lambrequin* 
aux couleurs de 
Vécu. 

MORILLOT (Jean - Baptiste-Léon), 

ClL <Ju lTj J-j lTj lTj LTi wTj kjj ■ 

député de la Marne; né le 19 juillet 
1838; marié à Léonore-Josépliine- 
Mathilde, fille du C te Ducros ; dont : 
1° Jeanne-Françoise, née en 1870 (dé- 
cédée la même année); 2° François- 
Joseph-Jean-Adrien, né en 1877; 3° 
Joseph - Ange -Léon- Octave, né en 
1878; 4 Ù Marie-Charlotte-Aline-EIéo- 
nor'e -Claudiane, née en 1880; 5° 
Christine-Fan ny-Mathilde-Eléonore- 
Noele, née en 1882 ; G Antoine-Joseph- 
Louis-Roland, né en 1885.— 36, rue de 
Varenne (VII e ) — - et ÊÎâ de Bussemont, 
El fc- Blesmes, è3 Blesmes-Haussi- 
gnémont (Marne). 




MORLAINCOURT (de). 

Lorraine -.D'a- 
zur, au clieoron 
d'or, chargé en 
pointe d'une croi- 
sette de pourpre, 
en face de deux 
Jl animes de gueu- 
les; accompagné 
en chef de d'eux 
lionceaux d'ar 7 
gent et, en poin- 
te, d'une arba- 

lestre d'or, entrelacée de deux épées 

d'argent garnies d'or. 

branche aînée 

MORLAINCOURT (Chari.ES-Marie- 
Edouard de),0. #, C. ^(Isabelle-la- 
Catholique); général du génie; né à 
Montpellier le 28 avril 1811 marié lo 
10 avril 1872 à Marie-Caroline-Elisa- 
beth de Latouche ; dont trois filles.— 
Versailles (Seine-et-Oise). 

MORLAINCOURT (François - René 
de), O. #, O. ►£< (Sauveur de Grèce), 
>î< (Sainte-Anne de Russie), ffa (Cam- 
bodge), >J< (Annam); chef d'escadron 
d'artillerie breveté ; né le 7 janvier 
1853; marié, le 4 février 1885, a Marie- 
Joséphine - Louise - Charlotte Tardif 
h'MIamonville ; dont: Marie-Loui*- 
Henri-Pierre, né le 12 janvier 1881). 
— A Châlons (Marne), — et g& de 



— 8G7 — 



Boucq, H |j- Bon 
Moselle). 



BRANCHE CADETTE 

MORLAINCOURT (RûGER-ErNEST- 

Marie de); ne le 8 novembre 1858 
(décédé à Paris le 3 juin 1902); marie 
le 20 avril lN'.iO à Madeleine DE 
*Vai.roger; dont : 1° Jean, ne le 17 
février 1891 ; 2° Guy. — 16, rue 
François / er (VIII 8 )— et Û d'Esches, 
E) î?= ëg Méru (Oise). 

MORLAINCOURT (M" lc K. DE). — 

Mêmes adresses. 



iMeunhe-et- | MORNY {de). 



MORLIER «LONGUE- 
VILLE DE. 
D'argent, à trois merlettes de sable. 
MORLIER (LONGUEVILLE DE). — â 

de l'Ile-Ponneau, l3 ^= ê3 Saumur 
(Maine-et-Loire). 



MORNAC (de). — Voy. BOS- 

CAL de RÉALS. 



MORNAY 



LAGUETTE 



Bug E y : D'or, à 
l'ours passant de 
sable, soutenu en 
pointe d'une aif/le 
du même, au chef 
d'azur chargé d'un 
soleil d'or. 

MORNAY (B on 
Jules de), ancien 
conseiller géné- 
ral de l'Ain, de 
1817 à 1874 (décédé le 4 septem- 
bre 1899), et B oun ", née Edmée de 
Montluisant ; dont une fille, mariée à 
Paul de*Billy (dècédée en 189G). — 
Paray-le-Monial (Saône-et-Loire). — 
et â d'Heyriat.Ei pF Izernove(4kil.), 
Êâ Nurieux (Ain). 




MORNAY - MONTCHE - 
VREUIL. 

Tiurclé d'argent et de gueules de dix 
pièces, au lion de sable, armé, lampassé 

et couronné d'or, broc/tant sur le tout. 

MORNAY - MONTCHEVREUIL (M 13 
DE), O. #, C ,e DE MORNAY-SOULT DE 

Dalmatie. — 70, rue de Ponthieu 
(V11I«). 




A U V K K G N E : 

D'argent, à trois 
merlettes de sa- 
ble , ijui es» de 
Klahaul;d la bor- 
dure comportée 
d'azur et d'or de 
seize pièces; Ira 
compons d'azur 
chargés d'une ai- 
gle d'or empié- 
tant un foudre 
du même, qui est 
de l'Empire; les compons- d'or chargés 
d'un dauphin d'azur, crête, barbé et 
oreille du même, qui est dus dauphins 
d'Auvergne. 

morny (Auguste- Chari.es- Louis- 
Valentin, Duc de), né à Paris le 
25 novembre 1859; fils du duc Charles 
(né le 22 octobre 1811, décédé le 10 
mars 1805); marie à Paris, le 1 er 
juillet 1880, à Carlotta-Maria, fille 
de Guzman Blanco y Ybarra, général 
et président de la République de Ve- 
nezuela; dont : 1° Auguste, né à 
Paris, le 10 janvier 1889; 2° Ana- 
tersa, née à Paris, le 4 janvier 1800; 
3° Antoine -Charles- Napoléon -Joa- 
chim-Marie, né à Paris le 20 mars 
1800. — 27, rue La Pérouse (XVI e ). 

frère et sœurs : 

morny (Marie-Eugénie de), C Ua3e 
de Cortzana (décédée). 

MORNY ( Simon - André - Nicolas- 
Serge, C te dej, né à Paris, le 20 no- 
vembre 1801. 

MORNY (Sophie-Mathilde-Adèle- 
Denise de), née à Paris, le 20 mai 
1803; mariée le 11 décembre 1881 
à Jacques Godard, M ia de *Belbœuf. 



MOROGES {de). 

D'or, à trois bandes d'azur; à la bor- 
dure de gueules. 

MOROGES (Hubert de) et M rae , née 
de Seroux. — di d'Elfiat, a Jf éS 
Aigueperse (Puy-de-Dôme). 



MORSIER (de). 




De sable, à un 
mors de c/tecal 
d'argent pose en 
pal; à la bordure 
d'or. 

MORSIER 
(Gustave de). — 

30, avenue Ilen- 
r i - M a r t i n 
(XVI«). 



808 — 



MORTEAUX {de). 




Normandie: De 
gueules, à trois 
c/tccrons d'ar- 
gent, accompa- 
gnés en pointe 
d'un olifant cer- 
sé d'or] (lu chef 
c o u s u d' azur, 
chargéd'un crois- 
sant d'argent ac- 
coste de deux étoi- 
les d'or. 

Timbre : Couronne de Marquis. 
Supports : Deux levrettes couronnées. 
Devise : « Mes souffrances à Dieu, 
ma cie au Roi ». 

MORTEAUX DE MONTCRU (Marie- 
Ferdinand de), chef de nom et 
d'armes; né en 1842; marié à Marie- 
Louise de Domingon ; dont : Henri- 
Maurice, né le 8 juin 1872; marié à 

InèS VlSDELOUP DE LA VlI.LETEHART J 

dont : Simone, née le 11 mai 1901. 

— £â de Montera s p= la Bastide- 
de-Sérou, ^ Foix (Anège). 

MORTEAUX (Marie de), somr du 
précédent; née en 1839. — £â Mas 
d'Azil, El fs= Mas d'Azil, ta Carbonne 
(Ariôge) 

MORTEAUX (M me V ve Edouard de). 

— La Baslide-de-Sérou (Aricge). 



MORTEMART {dt 
ROCHECHOUART, 




MORTEUIL (de RIOLLET 

e)- 

Poitou, Bour- 
, gogue : De gueules, 

au citer ron d'or 
accomp a g n é de 

trois étoiles du mé- 

Supports : Deux 
lions. 

Dkvise :« Plus de 
sang que d'or ». 

Cri : a A moi, 
Riollet ! C'est pour 
le Duc ». 

RIOLLET, C tu DE MORTEUIL (LoUIS- 

Ci.aude de;, B 011 de Mai.aix, né le 4 
septembre 1810, et O" , née Louise 
de *Ladastide. — & de Chilliac-Tan- 
sac, t£] fj= Lavoûte-Chilliac, ëS Saint- 
Gcorges-d'Aurac iHaute-Loirej. 
enfants : 
RIOLLET, V u DE MORTEUIL (AdhÉ- 

mar de). — Belgique. 

RIOLLET DE MORTEUIL (M* DE), 

mariée au B o: ' de *La Bareyre, un- 
cien directeur de la Banque de 
France. —Valence (Drame). 



RIOLLET DE MORTEUIL (M lle DE), 

religieuse. — Lyon (lihône). 



MORTHEMER I TAYEAU 

DE i 

Vienne : D'or, au chef de gueule» 
chargé de deux pal* de cuir. 
Supports : Deux sauoages. 
Devise : a. lnter pericula constans •. 

MORTHEMER (JaCQUES-AdRIEN Ta- 

veau, B on de), chef de nom et d'armes, 

né le 29 août 1840, marié à Marie- 
Berthe-Octavie de *Lichy de Lichy ; 
dont : l ù Hilaire, né le 21 avril 1870; 
2° Marguerite, née le 21 janvier 1878; 
3° Marie, née le 1 lévrier 1880; 1° 
Guillaume, ne le 11 février 1881. — 
Éï de Coursée, a f5= ~%> m ê3 Poitiers 
(Vienne). 



MORY DE NEUFLIEUX 

(de). 

Artois, Picardie, Anjou, Languedoc: 
D'or à une fasce d'azur chargée de 
trois étoiles du champ. 

MORY DE NEUFLIEUX (M me DE), née 

Berthc *I.i: Breton ni: Vannoise. — 
£3 de Boisrier, ra Savigny-1 'Evoque 
(Sarthc). 



MOSTUEJOULS {de). 

De gueules, a 
la croix fleur- 
delisée d'or, can- 
tonnée de quatre 
lillettes du même. 

MOSTUE- 
JOULS (M 13 de). 
— Ê deMostue- 
jouls, \iL}r- Pey- 
releau^Agues- 
sac (Aveyron). 
MOSTUEJOULS (C ta DE). — & de 
Boirac, a fj= IMlegrue, ëS Moncarét 
(Gironde). 

MOSTUEJOULS (C te G. DE). — Û 
de Haut-Pomarède, El f?= ^ Castres 
(Gironde;. 




MOTTAY i.CHAUCHART 

DUJ- 

Bretagne : D'azur, à trois têtes de 
cygne d'argent, arrachées et becquées 
de gueules . 

CHAUCHART DU MOTTAY.— Ê du 

Mottay, :-: \:- Kvran r> kil.i, tJi le 
Quiou-Iivran u kil.i ou iMnan ( 12 kil.) 
(Cûtes-du-Nord). 

CHAUCHART DU MOTTAY (HENRY) 



8(59 



et M mc , née de *Kerautem. — MêmeÊb. 

CHAUCHART DU MOTTAY (JOSEPH) 

et M I,,L ', née de *Mauduit du Plessix. 
— ÉÛLa Vignaudrie, :-:\y Vue (ti kil.), 
ë§ Sàinte-Pazanne (8 kil.) (Loire-In- 
térieure i. 

CHAUCHART DU MOTTAY (PlERRE) 

et M""', née de Ferron du Chesne. 
Ù\ de la Haute-Rivière, O js= Evran 
(1 kil.), *S le Quiou-Evran (Côtes-du- 
Nord). 

CHAUCHART DU MOTTAY (Jean). — 

Ëè du Moltay, S Evran (C.-du-N.) 




MOUCHERON (de). 

Bretagne, Nor- 
man oie : D'ar- 
gent, à une fleur 
de lis d'azur, cou- 
pée en pal, en 
deux moitiés. 

Supports: Grif- 
fous. 

Devise : « Al- 
tumaliiteneant». 

MOUCHERON (C tcSbe DE), née DE 
*Mi:ri.emont— 1 !).•{, rue de V 1 7 niccrsité 
(VIL). 

MOUCHERON ( O DE), C. >J, >J<, 

marié en premières noces à M" e de 
*Muyssart; en secondes noces àM" e 
Salles. — 6, rue de Tournon (VI e ) 
— ùi de Maison-Maugis, œd \?= &â 
Boissy-Maugis (Orne) — et & de Se- 
ry, H Jf & Mailly-la- Ville (Yonne). 
MOUCHERON (V 1 » de), lieutenant 
au 14° dragons, marie en 1902 à Mar- 
celle Boussenot.— 193, rue de l'Uni- 
versité (VII e ). 

MOUCHERON (O JACQUES DE). — 

Même adresse. 

MOUCHERON (O RENÉ DE). — 

Même adresse. 

MOUCHERON (V e EUGÈNE DE), C. 

#, colonel en retraite, et V tc8se , née 
de Paris de Boisrouvray. — éè de 
l'Hydoinière, El |f Collettes, £§ Train 
(Loir-et-Cher). 



MOUCHY (de) 
NOAILLES. 



MOUGON {de] 
AVICE. 



Voy. 



— l'o;/. 



MOULLART de TORCY. 

Artois: D'or-, au lion de cuir, armé et 
larnpassé de gueules. 

MOULLART, B u " DE TORCY (Mau- 
rice) et B """, née Le Viconte de 
*Blangy. — £â le Pas d'Authie, El {?= 
ëià Concliil-le-Teinple (Pas-de-Ca- 
lais). 

BRANCHE DE V1LMAREST 
MOULLART DE VILMAREST (B oa 
Edouard) et B°" ne , née de *Laage de 
Bellei-aye. — ù\ de Bomy, El l'iecliin 
(Pas-de-Calais). 

MOULLART DE VILMAREST (B on 

Albert), et B oniuJ , née de Vicq. — dâ 
de Nielle-lez-Ardres, ta Ardres (Pas- 
de-Calais). 

MOULLART DE VILMAREST (B° n 

Raoul) et-B unne ,néo Renard de Saint- 
Malo.— 7, rue Boccador (VIII e ),— et 
villa Saint-Malo, 1S3 Argelès-sur-Mer 
(Pyrénées-Orientales). 

MOULLART DE VILMAREST (B° Q 

Gaétan), #, et B onne , née Macquart 
de*Terline.— £5 de Batavia, 3 Arques 
(Pas-de-Calais). 



MOUNIER. 

De sinople, au sautoir accompagné de 
trois roses, 1 en chef et 2 en flancs, et 
d'un poisson nageant en pointe, le tout 
d'or. 

MOUNIER (Le G al Gaston), O. #, 
commandant l'artillerie de la place et 
des forts de Paris, et M me , née Ma- 
louet. — Paris. 

mounier (Joseph), sous-lieutenant 
de réserve au 38 e régiment d'infan- 
terie. — Orléans (Loiret). 



MOURRE. 

Taillé d'or sur azur; à une balance 
en équilibre, de l'un en l'autre. 

MOURRE (B ou et B ouue ). — 21, rue 
Saint-Guillaume(VU')—et & de Lau- 
gerie,El f?= të Lorris (2 kil.) (Loiret). 

MOUSSAC {de). — Voij. AU- 
GIER. 



MOUSSY {de). 



D'or, au chef de gueules chargé d'un 
lion lénpardé d'argent. 

MOUSSY (C le de). — fÊS de la Con- 
tour, par Montmorillon (Vienne). 



870 




MOUSTIER {de). 

Franche-Comté: 
De gueules, au 
cheoron d'argent 
accompagné de 
trois aigles d'or, 
posée* 2 en chef et 
1 en pointe. 

Cimier : Une ai- 
ijle Usante. 

Supports: Deux 

Devise : « Mous- 
tier sera maugre le Sarrasin ». 

MOUSTIER (M 15 DE), député, et M i8e , 
née Legrand. — 11, avenue de VAlraa 
(VIII e ) — et eCa de Bournel, El fs= eâ 
Eougemont (Doubs). 

MOUSTIER (C t0 Renaud de), et 

Qtesb^ n ^ e E *CûSSÉ-BrISSAC. — 1^, 

avenue de Tourville (VII e ). 

MOUSTIER (C te Edouard deI, con- 
seiller général de Seine-et-Marne, 
et O sse , née de *Curel. — 87, rue de 
Grenelle (VII e ). 

MOUSTIER (C le Georges de) et C te93e , 
née Thibaud de La*Rochetulom. — 85, 
rue de Grenelle (VII e ). 



MOUTIS (des). 

Touraine : D'or, à trois cherrons de 
sable, accompagnés en pointe d'une rose 
de gueules. 

MOUTIS (Frédéric des), et M me , née 
de Chégoin. — 51, rue Pierre-Char- 
ron (VIII e ), J£ — et & de Flacy, si 
Entrains (Nièvre). 

MOUTIS (Charles des), 0.*. — â 
de la Forêt-Auvray (Orne). 




Picardie : De 
rjueules ,fretté d' or . 

Les origines con- 
nues de la Maison 
de Moy remontent 
au début du xn" 
siècle sous le règne 
de Louis VI, dit le 
Gros. Elleest fondée 
sur la Seigneurie de 
Moy en Verman- 
dois, et ne tarde 
pas à acquérir par 
mariage la Seigneurie de Mouy en lieau- 
vaisis. Son nom patronymique s'écrivait 
parfois sous cette dernière forme, dont il 
a d'ailleurs la prononciation. 

Elle est illustre sous loulc la race des 
Valois, tant par le nombre et la valeur 
de ses représentants que par l'éclat de 
leurs services et de leurs alliances. 

lui 1578, la baronnic de Moy est érigée 
en Marquisat et celui-ci passe bientôt dans 



les maisons piïncières de Lorraine, puis 
de Ligne, par suite du mariage de Claude 
de Moy, unique héritière avec Henry de 
Lorraiic, comte de Chaligny, prince du 
Saint-Empire, frère do la reine de France 
Louise de Vaudemont. Par les descendants 
de Claude, la maison de Moy se rattache 
aux grandes maisons souveraines d'Europe. 

L'aînesse de la famille passe alors suc- 
cessivement aux diverses branches ou 
rameaux dits des amiraux de la Maille- 
raye, des sénéchaux héréditaires de 
Yermandois, des seigneurs de Véreinncs, 
dont plusieurs membres sont connus 
comme marquis d'Llbeuf, de IJoves, de 
la Mailleraye et Mouy en Caux, de Ri- 
berpré, et échut, dans la deuxième moitié 
du xvh* siècle aux seigneurs de Riche- 
bourg. 

L'ainè porte, dès lors, le nom patrony- 
mique de Moy, sans aucune adjonction, 
avec le titre de Marquis (ce nom est dé- 
sormais fixé par l'état civil) : il a les 
armes pleines, et doit seul être qualifié 
chef de nom et d'armes de la maison de 
Moy : il doit à sa qualité d'être possesseur 
d'une généalogie écrite, en 1633, par 
d'Hozier, pour Nicolas de Moy, marquis 
de Boves, seigneur de Riberpré, etc. 

La branche cadette de la Maison de Moy 
a pris naissance en Espagne en 1770, s'y 
est fixée définitivement, et y a eu de nom- 
breux représentants : son chef est aujour- 
d'hui le comte Carlos-Maria de Moy, qui 
a descendance et dont la sœur a épousé 
D. ÏLDEI'ONSO, M" de las Atalavuelas. 

MOY ^Georges-Alexandre - Gaston, 
M 13 de), #, né le 8 janvier 181 ( J; et 
M 18e , née Amédée-Louise Mimer. — 
66 bis, rue Saint-Didier (XVI e ). 

Enfants : 

MOY (O Charles-Henri de), né le 
6 février 1870, marié àMinnie Gibb. — 
15, rue Léo-Delibes (XVI e ). 

MOY (Noémi de), sœur du précé- 
dent ; mariée à René Acollas, con- 
seiller référendaire à la Cour des 
comptes. — 27, avenue de Friedland 
(VIII e ). 



MOY de SONS (de). 

Picardie, Nor- 
mandie, Champa- 
gne et Lorraine : 
De gueules, fretté 
d'or. 

Cimier : Un lion 
léoparde issant et 
regardant à dex- 
tre. 

Supports: Deux 
lions au naturel ou 
deux unges. 

Devises: • De mieuLr en mu-ulx Moy. 

a Ferme en l'adcersité ». 

Celte branche de l'ancienne Maison che- 
valeresque de Moy ou Mouy, est la seule 
qui ait répondu au nom de cette souche 




— 871 — 



antique, à la convocation de Louis XVI 
pour l'élection des députés de la noblesse 

aux derniers états généraux, six de ses 
membres ont pris pari à celle manifesta- 
lion suprême de leur ordre dans les diffé- 
rents bailliages de Lorraine et de Cham- 
pagne à Saint-Michel, Reims et Vitry-le- 
François (Cataloqu.es prooinciauas de L. de 
La Roque et de E. de Barthélémy). Elle a 
fait ses preuves pour les honneurs de la 
Cour à deux reprises, devant Chérin père 
en 1783 et devant Chérin fils en 1789. Elle 
y a été admise à dater du 15 mai 1783 
avec titulature portantsur lenom deMoy, 
sans adjonction (Listes des honneurs de 
lacourdonnéesparla M l,o deCréquy, Saint- 
Allais, Courcelles, Borel d'Hauterive, C" 
de Reiset; etc.). Il est à remarquer qu'elle 
s'est toujours maintenue par ses alliances 
à la hauteur de sa noble origine. — Lors 
delà Révolution, elle était divisée en deux 
rameaux représentés l'unet l'autre au cha- 
pitre de Bouxières, dont les quartiers 
étaient les mêmes que ceux deRemiremont 
avec l'obligation eu sus des preuves de la 
Cour, ce "qui le rendit le chapitre le plus 
sévère de France. (Henri Lepage, président 
de la Société d'Archéologie de Lorraine : 
L'Abbaye de Bouxières, Nancy, Wiener 
aine, 1859, p. 67.) Le rameau aîné s'est 
éteint en se fusionnant fémininement dans 
le chef actuel du second rameau, le seul 
subsistant, dont nous donnons ci-après 
l'état présent. 

Pour plus amples détails consulter'entre 
autres documents: 1° «Armoriai général 
de France de d'Ilozier» VII» registre 
complémentaire (Pans, Firmin-Didot, 
1883).— 2° « Maisonde Moy, étudesurdes 
pilastres armoriés consercés dans l'église 
de Saint-Quentin », par Henri Tausin 
(Abbeville, Foudrinier, éditeur, 1897). — Le 
premier de ces deux ouvragespublie le texte 
in extenso du mémoire composé par Ché- 
rin, le fils, en 1789, pour le renouvellement 
des preuves de Cour de la branche de Moy 
de Sons, en continuant la filiation jusqu'à 
nos jours à l'aide des actes de l'état civil, 
scrupuleuscmentindiqués. Le second donne 
l'arbre généalogique complet, dressé d'a- 
près Chérin et les états civils avec l'ascen- 
dance suivie de la représentation actuelle 
et la transmission légitime et légale de sa 
titulature sans interruption. 

L'original du mémoire de Chérin est aux 
mains de la famille, mais on en trouve trois 
copies du temps expédiées dans les formes 
authentiques, sous la signature de Chérin, 
au cabinet des titres de la Bibliothèque Na- 
tionale, MSS. Collection Chérin, colume 
144, dossier 2,950, i" 10 à 14, — 38à45, 
— 46 à 51. Le f« 36 du même dossier 
contient une pièce également intéressante; 
c'est un arrêt du Conseil d'Etat daté de 
Versailles le 17 décembre 178S, confirmé et 
signé par le roi Louis XVI et enregistré 
à la Chambre des comptes le 29 du même 
mois, en faveur de « Louis-Joseph de Moy 
de Sons, marquis de Moy », frère cadet 
de « Charles-Louis de Moy de Sons, mar- 
quis de Moy, conitu de Montbéliard de 
Franqucmont et d'Aspremont ». Elle y est 
en copie authentique de l'époque sur pa- 
pier au timbre royal ; l'original sur par- 



chemin revêtu de la signature du roi est 
aux archives de la famille. 

11 serait superflu de s'appesantir sur la 
valeur des preuves établies devant les Ché- 
rin pour les honneurs de la Cour, puis- 
qu'il a été jugé qu'elles constituent un 
acte souverain, qu'aucun tribunal n'a le 
droit d'infirmer ou d'altérer, suivant un 
arrêt de la Cour de cassation du 18 mars 
1831 qui dit en propres termes: « attendu 
que les généalogies de Chérin faites en 
certu de l'ordonnance du chef de l'Etat, 
et ayant reçu la sanction royale, échap- 
pent au domaine des juges cicils qui ne 
peuvent y porter atteinte, sans violer 
l'article 7 de la loi du 20 aoril 1810 ». 
— Et en effet les Chérin, dont le nom de- 
meure synonyme d'intégrité, n'étaient pas 
de simples juges d'armes reconnus ou ac- 
crédités par le roi, mais bien des généalo- 
gistes officiels nommés et commis par 
Sa Majesté. — On peut lire la teneur du 
jugement du 18 mars 1831 en question 
dans la Jurisprudence générale du 
royaume, recueil périodique et critique 
de législation et de jurisprudence de 
Dalloz et de Tournemine, année 1831, 
1" partie, p. 222 et 223; l'Intermédiaire 
des chercheurs et curieux en fait l'ana- 
lyse et le commentaire dans son LX° vo- 
lume, 35* année, n°859 — 22 novembre 1899. 
colonnes 8S9 et 890. 

BRANCHE AÎNÉE 
MOY DE SONS (ADOLPHE-MARIE de), 

M ia de Moy, chef de nom et d'armes; 
né à Reims le 9 février 1846; et M' 6e , 
née Marie-Eugénie-Hortense-Valen- 
tine de *Ségur-Lamoignon [mariés le 
11 mai 1880; Etatcioil, Méry-sur-Oise 
(S. O.), 8 mai]; dont : 1° Robert-Ma- 
rie-Joseph-Francois, né le 18 mai 
1881 à Paris (VHI e j ; 2° Yolande-M&r- 
guerite-Marie-Françoise, née le 14 
août 1883, au fiîa de Méry-sur-Oise (S. - 
et-O.) ; 3° C/aude-Françoise-Marie- 
Rose-Juliette, née au fiîâ de Méry le 
10 juillet 1891. — 25, avenue Marceau 
(XVI e ) — et êîj de Saint-Denis d'Hé- 
ricourt, H |?= Héricourt-en-Caux, éS 
Yvetot, Doudeville et Ourville (Seine- 
Inférieure). 

BRANCHE CADETTE 

De gueules, fret- 
té d'or de six piè- 
ces, au franc-can- 
ton d'azur, chargé 
d'une anille d'ar- 
gent. 

Tenants : Deux 
anges. 

Celte branche , 
émigréeen Bavière, 
y a été immatricu- 
lée au commencement du xix° siècle, par 
Charles- Antoine de Moy, décédé à Wurz- 
burg en 1836. Elle y est représentée par 
les trois fils (qui suivent) de feu Charles- 
Marie de Moy de Sons, comte de Moy 




8' 



(décédé le 5 novembre 1891) (cousin issu 
de germain du marquis précédent et petil 
fils de Charles-Antoine), et de sa v. uve 

Màl'ie, née baronne d'Aui;n.\, qui lui 
survit. 

La branche de Moy de Sons brisait pri- 
mitivement le frclté de Moy, d'un J'runc- 
quartier d'azur chargé d'une vraie an- 
crée d'argent, d'après un sceau apposé à 
une charte du 2 décembre 1310, à la Bi- 
bliothèque nationale (collection Clairem- 
bault, mss. volume 101, page fc>075). — Cette 
croix ancrée, et non recroisettée, comme 
on l'a dit quelquefois par erreur, devint 
plus tard, par corruption sans doute, une 
anille, '>u fer de moulin, dont les ailes 
sont ancrées (maintenues dulG juillet 1Go7 
devant la généralité d'Amiens et du 8 mars 
1SGS devant Caumartin, intendant de 
Champagne). La branche de Moy de Sons 
a conservé cette brisure jusqu'au début 
du xvnr siècle, où elle a repris le fretté 
plein; le rameau de Bavière l'a relevée pour 
sa part lors de son immatriculation en 
Bavière. 

MOY (C te Ern-est dej, membre de 
la Chambre des Seigneurs de Bavière,, 
chambellan de S. M. le roi de Bavière; 
capitaine à la suite de l'armée ; né le 
17 octobre 1800 ; marié le 1 1 mars 1890, 
à Sophie d'Arco, C u ' 5 = e de Stepperg. 
— 24, Theatinerstras.se, Munich — 
et & Stepperg, El Neubourg (Bavière). 

MOY iC te Maximilien de), grand- 
maitre des cérémonies et chambel- 
lan de S. M. le roi de Bavière; ca- 
pitaine à la suite de l'armée ; né le 8 
avril 1802; marié le 2 octobre 1889 
à la C. t,é3e Elisabeth de Waldburg- 
Zeil-Wcrzach, des princes médiati- 
sés de ce nom (Voy. Gotha),; dont 
trois fils : 1" Charles-Eberhard, né 
en 1890; 2° Ernest, né en 1892; 3° 
Guillaume, né en 1895; et deux filles, 
l u Marie, née en 1893; 2° Elisabeth, 
née en 1899.— Munich. 

MOY (C te Charles de), chambellan 
deS.M. le roi de Bavière, conseiller de 
la légation de Bavière près la Cour 
impériale d'Autriche : né le 7 sep- 
tembre 1803 ; marié le 23 janvier 
1899, à la C te65e Lucie de Radolin, 
fille de S. A. S. le prince de Radolin, 
grand écuyerde l'Empereur, ambassa- 
deur d'Allemagne à Paris, et de feue 
la P cesse de Radolin (Voy. Gotha), née 
MissWAKF.FiELD ; dont : 1° Hugues né 
en 1901 ; 2° Jean-Ernest, né en 1902. 
— Vienne (Autriche). 

Les deux oncles de ceux-ci et frères 
consanguins de Charles-Marie, leur père, 
sont implantés en Autriche. 

MOY DE SONS (ERNEST DE), B ûu DE 

Moy, chevalier de l'ordre de la Cou- 
ronne de fer, conseiller au ministère 
autrichien de la défense nationale ; 



né le 12 mai 1852; marié le 25 octo- 
bre 1881 à Anne Barcsay de Nao.y- 
Barcsa ; dont deux lilles : 1° Irma, 
née en 1882; 2° Françoise, née en 
1880. — Reiinweg, 1, A., a Vienne 
i Autriche). 

MOY DE SONS (JOSEPH DE), B ûa DE 

Moy, né le 19 avril 1855 ; marié à 
Henriette Van Goethem de Sainte- 
Agathe. — Innsbruck. 



MUIZON (JOURDAIN de). 





gggf -IIAMPAGNi; : 




fpfvvS 


D'argent, au 


c'a 


f *&? 


daim passant, au 




i ** 6 ' 


naturel, sur une 


'.ri''' 


\ h 


terrasse de sino- 


f 




ple, d'où s'élèee à 
dextre un arbre 

au naturel : au 


c • 


— ~™ — __ 


canton sénestre du 


^ 


chef, unnuaged'a- 






sur chargé d'une, 
étoile d'or. 



Timbre : Couronne de Marquis. 

Supports : Deux lions. 

Devise : « Ducit in riam ». 

Branche détachée, au xvni" siècle, de 
la famille Jourdain de *Thieullov, d'A- 
miens. 

branche aînée 
JOURDAIN DE MUIZON | MaURICE), et 
M""', née de Gavardie ; dont : 1° Jean ; 
2» Joseph; 3° Marie; 4° Thérèse; 
5° Elisabeth; U Henriette.; — â de 
Muizon, s f>- ta Muizon (Marne). 
branche cadette 

I 

JOURDAIN DE MUIZON (ALBERT). 



JOURDAIN DE MUIZON (MargL'E- 
ritei, mariée au V te Jean de *Malet 
de Codpigny. — 102, rue Jouffroy 
(KVIE) — et ÊÊ3 de Pondron, a p^ 
tS Morienval (Oisej. 

Mère : 

JOURDAIN DE MUIZON (M"' e CHAR- 
LES», nue DaUPHINOT. — Même 5b. 



JOURDAIN DE MUIZON (OCTAVE), et 
M me , née Wagner. — ficâ de Virly, :•: 
Braisne (Aisne). 

Enfants : 

1° JOURDAIN DE MUIZON ("PIERRE), 
enseigne de vaisseau. 

JOURDAIN DE MUIZON : 2° Pall- 
Ay.m\r idéeede en 1909| ; :î' J Jkan- 
Henri; 4 u Geneviève; 5 u Renée. 



87.'} — 



MULLENHEIM 
BERG (de). 



REICH- 





^::i|f|if|'ii[i|j;:mi(ij 




PpSHjj; 




V - "' .,,;,[: ':'■[ 





A i, s a C E : De 
cumules, à une rose 
d'argent ; boulon- 
na- 'd'or, et barbée 
de sinople : à la 
bordure il'or. 

MULLENHEIM- 
REICHBERG (B on 

Henri de), offi- 
cier de dragons, 
i, Stotzheim, ta 



— t£i de Grûnstei 
Barr (Alsace). 



FItKItE ET SŒURS : 
MULLENHEIM-REICHBERG (B on Lu- 

TiioLDDE),oi'licier dans la marine fran- 
çaise. 

MÙLLENHEIM-REICHBERG (Clo- 
TiLDE de), mariée à Louis de*Sury 
d'Apremont, capitaine instructeur de 
l'armée suisse. — Lucerne. 

MÙLLENHEIM-REICHBERG (CHAR- 
LOTTE de), mariée le 8 octobre 1901 
au 13°" de *Reinach-Hirtzbach. — âîâ do 
Grùnstein, Stotzheim, l-j Barr (Al- 
sace). 

autre branche : 

MÙLLENHEIM-ROSENBOURG (B on 
Christian de), ancien officier de ca- 
lorie et B onilc , née Plagino. 



MUN {de). 




BlGORRE : D'azur, 
à un monde d'ar- 
gent, cintré et croisé 
d'or- ; Vécu en bun- 
nièrc, entouré du 
manteau de Pair. 

Timbre: Couronne 
de Marquis, arce le 
taquet de Pair de. 
France. 

Titres : Marquis 
de Mun (1597) ; mar- 
quis de Sarlabous (1G35). Comte de Mun 
et d'Arblade ; comte d'Asquc. Baron de 
Montégut, de Bize, de Guiserix. Pair de 
France héréditaire; Grand d'Espagne de 
l r ° classe ; Chevalier honoraire de l'ordre 
de Malle. 

BRANCHE AÎNÉE DE SARLABOUS 

MUN-SARLABOUS (M ise de), nue DE 

*Montaut-Brassac. — âîâ de Cadar- 

eet, tej La Bastide-de-Sérou (Ariège), 

— t& île (iensac, r-. 1 Boulogne-sur-r 

Gesse (Haute-(ïaronne) — cl en son 

Hùtel, 1G, rue Mage, a Toulouse. 

BRANCHE CADETTE 

MUN (Adrien, M ia de), chef de nom 

et d'armes, et M'- c , née Yvonne de 



*Venoge; dont: l°Gïga; 2° Colette.— 
6, avenue Marceau (VIII e ) ^ 523.26 

— É& de Luiiiigny ~%>, [-j f; 'Rusoy- 
en-Brie, *Jl Maries (Seine-et-Marne) 

— et à Epernay (Marne). 

FRÈRE ET SŒURS : 
MUN ET D'ARBLADE (GABRIEL, O 

de). — 10, avenue de t'Aima (VIII ), 
•Jô 522.98. 

mun (Eugénie de), mariée au C'» 
de *Blacas. — 33, avenue de l'Aima 

mun (Alexandrins de), mariée au 
C t0 de *Pomereu d'Aligre. — 10 rue 
de Chaillot (VIII e ). 

MÈRE : 
MUN(C teBse DE),née P ce89e DE*BEAUVAU- 

Craon ot du Saint-Empire, Dame de 
l'Ordre de la Croix-Etoilée.— 10,ave- 
nue de l'Aima (VIII e ). 

FRÈRES du père : 

I 

MUN (C te Albert de), de l'Académie 
française, #, G. C. >%, >£, ^, député 
du Finistère, et C te9S0 , née d'*Andlau. 

— 5,avenuedel'Alma(V\U u ),^5lÇ>.\b. 

Fils : 
MUN (C ta Bertrand de) et C te39e , 
née *Werlé. — 11, boulevard de La 
Tour-Maubourg (VII e ), ;jô 710.80 — 
et fiî) de Pargoy-les-Reims," E) Reims 
(Marne). 

MUN (C ,c Henri de) et C tCH3e , née 
Anne Perquer. — 8 bis, avenue du 
Bois-de-Boulogne (XVI e ) — et iû de 
Sassetot-le-Mauconduit, El £r= Sas- 
setot, ë3 Cany et Fécamp (Seine- 
Inférieure). 

mun (C u ' Fernand de). — 5, avenue 
de l'Aima (VIII"). 

II 

mun (l'Abbé de). — 19, rue des 
Halles (F r )- 



MURARD {de). 

Dauphin É : D'or, à la fasce crénelée 
d'azur, maçonnée de sable, accompagnée 
de trois têtes d'aigle, arrachées de sable, 
rangées en chef, et d'une flamme de 
gueules en pointe. 

Supports : Deux aigles, aux ailes 
éploj/ées. 

Devise : <• Foris, sed magis intus ». 

MURARD(MARIE-Al.I.XA\DRK-//fVtr7, 

C' tc de), né en 1812; marié a Marie- 
Juslina-A nioinette de Pérusse des 
*Cars. — 70, rue de Lille (VIF) — eSl 
de La Roche de Bran, Kl J£= ta Foi- 



S?' 



tiers (Vienne) — et & de Bresse-sur- 
Grosne, raf?= Bresse, <si3 ', Senneceyde- 
Grand (Saônc-et-Loire). 

ENFANTS : 

murard ( Pons -Antoine -Marie - 
Pierre, V t0 de), lieutenant do cavalerie 
hors cadres ; ne le 11 avril 1873. — 
Au Tonkin. 

MURARD (de) : Lo«/s-Marie-Fran- 
çois-Joseph et Joséphine-Louise- 

Marie-Isabelle, jumeaux, nés le 30 
juillet 1887. 




MURAT. 

Coupé : au 1 d'or, à 
un cheoal cabré con- 
tourné de sable; au 
2 d'or, à trois cuisses 
et jambes de carna- 
tion posées en pairie, 
mourantes d'une tête 
humaine de carna- 
tion, posée en abîme: 
au clief des Souoe- 
rains de l'Empire 
Français , qui est 
de l'empire. 

MURAT (Joachim-Napoléon P ce ), of- 
ficier' de cavalerie; né le 28 février 
185G; marié a Paris, le 10 mai 1884, 
à Cécile -Marie-Michelle * Ney d'El- 
chingen, née le 28 août 1807; dont: 
1° P ca Joachim-Napoléon-Michel, né à 
Paris le 6 août 1885; 2° P ceM « Margue- 
rite -Malcy-Caroline-Alexandrine, née 
à Paris le 28 novembre 1886; 3° P ce 
Alexandre-Michel -Eugène -Joachim- 
Napoléon , néàRocquencourtle ^sep- 
tembre 1889 ; 4° P cc Charles -Michel- 
Joachim-Napoléon, né le 10 juin 1892; 
5° P ce Paul-Michel-Jérome-Joachim- 
Napoléon, né le 3U septembre 1893; 
6» P co Louis-Marie-Napoléon, né le 
8 septembre 1890; 7° l Ko Jérùme-Gaë- 
tan-Michel-Joachim-Napoléon, ne le 
1 er février 1898. — 28, rue de Monceau 
(VIII e ) — • eîâ de Rocqueneourt, cz] ]$= 
£â Versailles (Seine-et-Oise) — et 
ë£â de Cbambly, ta fe= gl Chambly 
(Oise). 

sœurs : 

murât ( peesso Eugénie - Louise - 
Caroline-Zénaïde), née à Paris le 23 
janvier 1855; mariée à Paris, le 18 juin 
1887, au Duc Guiseppe de Lavello, 
P ce de Torella. — Naplcs (Italie). 

MURAT (Presse ANNA - NaPOLÉONE - 
('auoi.ine-Alexandiune), née à Paris 
le 21 avril 1803; mariée le 3 juin 1885 
auC te Agénor Goluchowski. — Vienne, 
2, Ballhausplatz, (Autriche). 



FRERES ET SŒURS DU PERE : 
MURAT ( Pccsse ( IaROI.INE-L.KTITIA) , 

née le 31 décembre 1832 ; mariée le 
6 juin 1850 au H"" Charles de Chas- 
siron; veuve en 1871; remariée en 
1872a John Garden ov IÎedisham Hall 
(décodée en 1885). — 12, Mandeville 
pi. W. Londres (Angleterre). 

MURAT (P<«ss= Anna), née le 3 février 
1811 ; mariée le 18 décembre 1805 au 
C le Antoine-Marie de *Noailles, Duc 
de Modchv, P ce de Poix, etc. — îîâ de 
Mouchy-le-Châtel, LE) Mouy, |>- f€ 
Heilles (Oise). 

MURAT (P ce Achille-Napoléon), né 
le 2 janvier 1847 (décédé le 27 février 
1895); marié le 13 mai 1808 à Salomé 
Dadiani, P cesse de Mingrklie; dont : 
1° P ee Lucien, né en 1870, marié le 
3 juin 1897 a Marie de Rouan-*Chabot, 
dont : P ce Achille-Napoléon, né le 
3 juillet 1898 [41, [avenue de La Bour- 
donnais (VII e )] ; 2° P oe Louis-Napo- 
léon-Achille-Charles, né le 25 août 
1^72, lieutenant au 14 e hussards; 3° 
pcesse Antoinette-Catherine, née le 
15 août 1879. — Zougdidi (Mingrélie). 

MURAT (P CB Louis-NAPOLÉON),ancien 
officier d'ordonnance du roi Char- 
les XV de Suède ; né le 22 décembre 
1851; marié le 11 novembre 1873 à 
la P= e5 » e Eudoxie de Sumow ; dont : 
1° P ce Eugène-Louis-Michel-Joacbim- 
Napoléon, né le 10 janvier 1875; ma- 
rié le 20 avril 1899 à Violette *Ney 
d'Ei.chingen ; dont : a) P ce Pierre, né 
le 20 avril 1900; b) P ces5e Paule-Ma- 
Ihilde-Caroline, née le 21 mai 1901 
[10, rue Jean-Goujon (VIII e )] —2° 
P ce Michel-Anne-Charles-Joachim-Na- 
poléon, né le 20 janvier 1887. — En 
Crimée. 

grand'tante : 

MURAT (P« 3âe Louise- Julie-Caro- 
line), née le 22 mars 1805; mariée le 
15 octobre 1825 au C tc Jules Rasponi 
(veuve en 1877). 



MURAT. 

Losange d'or et d'azur. 
Les branches cadettes y ajoutent : une 
bordure enarêlée de gueules. 

MURAT (C le Joachim-Joseph-Andué), 
né le 12 décembre 1828; marié : en 
premières noces, en 1851, à Blanche- 
Alice -Marion Vallée (décédée en 
1801); en secondes noces, en 1800, a 
Marguerile-Marie-Goorgino Bakrot. 
— 17, rue de Téhéran(Vlll e )— et & de 
Labastide-Murat, ta |f= Labastide, g*3 
Gramat (Lot). 



875 



Enfants (du prcmior lit) : 1° Jeanne- 
Pauline - Mario - Caroline, née le 30 
mars 1860; mariée, en 187'J, au C t0 
Laurent-Camille dk *Gouvion Saint- 
Cyr ; 2° Gaétan - Français - Lucien - 
Joacliiai, né le l tr mars 1801 (décédé), 
marié à M 1 ' Bianchi. 

Enfants (du second lit) : 3° Clo- 
tilde-Marie- Pauline- Adolphine, née 
le 18 juin 18(18; 4° Napoléone-Marie- 
Louise-Eugénic, née le 22 juillet 1874; 
5° Georgine- Catherine- Amélie-Marie- 
Blanche. 



MURAT de L'ESTANG 
(de). 

D'azur, à trois fasces crénelées d'ar- 
gent, maçonnées de sable, la première 
crénelée de cinq pièces, la deuxième de 
quatre, la troisième de trois, cette der- 
nière ouverte en partie au milieu. 

MURAT DE L'ESTANG (M ise DE), née 
Gautray. — dû de Viéville, ra ]f^ 
Saint-Cyr-en-ValJ?=Sandillon il kil.) 
(Loiret). 

MURAT DE L'ESTANG (C te DE) et 

C te6BU , née d'*Ailly. — 1, rue Lincoln 
(VIII e ) — & de Vadré, s p= Mali- 
corne, ë& Mezeray (0 kil.) (Sarthe) 
— et tfo du Brnel.ra f^ Sandillon, ë§ 
Saint-Cyr-en-Val (Loiret). 



MURAT-SISTRIÈRES(o'e). 

Ecartelé : aux 1 et 4 d'azur, à trois 
fasces crénelées d'argent, maçonnées de 
sable, la première crénelée de cinq pièces, 
la deuxième crénelée de quatre pièces 
et la troisième de trois pièces, cette der- 
nière ouverte en partie au milieu ; aux 
2 et 3 d'azur, à un Saint-Michel d'or, 
tenant enchaîné à ses pieds le démon, 
aussi d'or, et le frappant d'une épée 
flamboyante de yueules. 

MURAT-SISTRIÈRES (de). — É& de 

Vic-sur-Cére (Cantal). 



MURET (de). 

D'azur, à trois besants d'or. 

MURET (Henri de).— âSâ de Gaube, 



H fs= Villeneuve, ëâ Mont-de-Marsan 
(Landes). 

MURET (Ferdinand de) et M me , née 
de Meynot. — Même adresse. 



MUSSET (de). 

D'azur, à Vépercier d'or, lon'jé, perché, 
chaperonné de çjueules. 

Supports: Deux lions. 

Dkvisk : « Courtoisie, bonne aventure 
aux preuses ». 

MUSSET-COGNERS (M iae de), née 
de Sauville. — & de la Croix, ra 
f:F Saint-Calais (Sarthe) ëS Sargé 
(Loir-et-Cher). 



MUYSSART (de). 

D'azur, à trois coquilles d'or. 
MUYSSART ( C tes3e DE ), née DES 
*C0URTILS DE MeREEMONT.— 20, boil- 

lecard des Invalides (VIL). 



'M Y THON (de). 

Comté d'Eu :(1400) : 
De f/ueules à deux 
lérr-iers affrontés 
d'argent, surmontés 
d'une hure de san- 
glier d'or, 

Timbke: Couronne 
de Marquis. 

Supports : Deux 
lévriers 

enri de), chef de nom 
t£s de Marseille-le-Pe- 
tit, H Jf £â Marseille-le-Petit (Oise). 



MYTHON (Jean Marie-Laurent-Pûm/ 
de), ne le 20 mars 1800, marié a 
M lk ./eanne-Marie-Zoé-JulieDE*pEi.ET ; 
dont : 1° Anne-Marie, née le 11 no- 
vembre 1800; 2° Marguerite-Marie, 
née le 19 novembre 1807 ; 3" Richard- 
Marie-Jean-Laurent, né le 10 août 
1000. — 01, rue François 1" (VIII e ) 
— et même fiîâ. 






NADAILLAC (du POUGET 

DEJ- 

Quercy : D'or, 
au chevron d'azur, 

accu m pu n né en 
pointe d'un mont 
de six eoupcaux 

de sinople. 

Timbre : Cou - 
ronne de Marquis. 

Tenants : Deux 
sauvages de car- 
nation, armés de leur massue, au repas. 
Devise : «■ Virtus in hœredes. » 

NADAILLAC (FÉLIX -FRANÇOIS- JO- 
SEPH du Pouget, M is de), chef de nom 

et d'armes; né en avril 1876; marié à 
M"« Marie-Madeleine Doyon, dont 
deux enfants. — 20, rue Doissière 
(XVI e ). — Hki de Nadaillac, [£] fc- ^3 
Lamothe-Fénelon (Lot) — et cûâ de 
Lalande, H Aigurande, f?= Crevant, 
Ë3 La Cliâtre (Indre). 

NADAILLAC (M' se de), née de ♦Rou- 
ge, _ 21, rue Las Cases (VIL) — et 
ûs de Lalande, El Aigurande, fc= Cre- 
vant, ëâ La Châtre (Indre). 

NADAILLAC (M is de), #, et M' àC ,née 
de *Courcy. — 18, rue Duphot (L r ) — 
et tù de Rougemont (Eure-et-Loir, El 
]T ë3 Saint-Jean Froidmendel (Loir- 
et-Cher). 

NADAILLAC (( nc SiGISMOND DE), et 

C tcsse , née Gouhier de *Charencey. — 

Mêmes adresses. 

NADAILLAC (V te de), O. #, co- 
lonel d'infanterie, et V 1 "^, née de 



*Maillé de la Tour-Landry. — 71), 
rue de Lille(V\l c ).— et& de La Fer- 
riere, El J?= ^Maray (Indre-et-Loire). 

NADAILLAC ( C tesia BERTRAND DE), 

née de *Saint-Julien. — 70, boule- 
vard Malesherbes (VIII e ) — et ^ de 
Chilry-les-Mines, a fs= è3 Corbigny 
(Nièvre). 

nadaillac (Jean de). — Mêmes 
adresses. 

nadaillac ( C'" âe de), née db 
♦Beauvoir. — 17, avenue de Fried- 
land (VI II e ). 

NAGLE {de). 

Vendée : Coupé : au 1 parti, a) de 
contre /termine, chargé en abîme de 
deux losanges en fasce d'argent; b) des 

barons militaires; au 2 d'azur, au dex- 
trochère mourant du flanc senestre 
d'une nuée et tenant une épée en pal, le 
tout d'argent. 

NAGLE (M mo DE). — & de Saint- 
Christophe, El fs= ëS la Jarrie (Cha- 
rente-Inférieure). 



NAIRAC [dé). 

Gueldre : Eeartelé : au 1 de gueules, 
à une croix de Malte d'or, les rais bou- 
tonnés; au 2 d'or, au lion de sable; au 3 
de queules, à un demi-col contourne 
d'argent; au 1 d'asur, à trois losanges 
d'argent. Sur le tout: d'argent, au chej 
de sable. 

NAIRAC (Loris de). — «2s de Saint- 
Drône, CD ]f- éâ Castres (Tarn). 

NAIRAC (E. de). — Pau (Basses- 
Pyrénées). 



— 877 



NALÈCHE(BANDY de). 

. N.\u':< iik (Creu- 
se) : l)'u:ur, au 
c/tecron d'argent, 

<ci- coin pa >i n c île 
trois molettes d'or, 
deux un cite/ et 
une en pointe. 

nalèche (Gil- 
bert,^ de), lieu- 

tonant au 23" dra- 
gons, et C tesse , 
née dk Jannel deVauréal.- — 3'.*, ave- 
nue Marïgny, à Vincennes (Seine) — 
et domaine de Nalèche, r.-: Felletin 
(Creuse). 

nalèche (C te Etienne de), et C tcsse , 
née de Jannkl de Vauréal. — 10, rue 
de Berlin (VIII e ), ^ô 158.38— et Mon- 
teil-au-Vicointe (Creuse). 

NAMUR D'ELZÉE {de). 




O. *,{) I., Ii 

nre Augustino 
Rcaumur (II"). 



*énieur civil, et M me , 
Armand. — 122, rue 



NANTES 'de)- 

Dauphin k : D'azur à la licorne d'ar- 
ï/ent chargée sur V épaule senestre 
d'une Jleur de lys d'or. 

Nantes (Paul dk) et M me , née de 
Morand de Mouffrey, dont : 1° Marc, 
aspirant de marine : 2° Ed mond, 
3° Camille ; 4° Robert; 5° Yvonne ; 6° 
Germaine ; 7° Marie-Thérèse. — ÈÊ3 
de Chonas, ra les Roches de Condrieu 
(Isère) — et rue Victor-Hugo à 
Evon. 



PilOVINC 


E 1)1 


Namur : D'or, au 


lion 


de sable, c 


rme 


, lampassé et couronn 


è de 


aueules. 









NAMUR D'ELZÉE (V tes ? B DE), née DE 

Saint-Mauris. — 51, rue de Lille 
(VII e ). — et & de Dhug, r-] f; ; ëS 
Leuze-Longchamp(Namur-Belgique). 



NAMUROY (de). 



D'or à une hure de sanglier de sable, 
détendue d'argent, soutenue de deux 
pieds de sanglier de sable passés en 
sautoir et accompagnée de sept croix 
recroisetées au pied fiehé de sable, 
quatre en chef, une à chaque flanc, c£ 
une en pointe: au chef d'asur, chargé 
de trois palmes d'or posée* en bande. 

NAMUROY (J. DE). — 11, rue du 

Débarcadère (XVI I e ). 

NAMUROY (DE). — Et de Thorigny, 
s Eevergies, \ï= éâ Saint-Quentin 
(Aisne). 



NANSOUTY (CHAMPION 

DE'. 

Bourgogne : D'azur, au champion 
armé et cuirassé de toutes pièces d'ur, 
épéi 



tenant une 
et courant 



même, 



et un boucliei 
ombat. 

CHAMPION DE NANSOUTY (C tesse 

Charles), née Hortense de*Dion. — 
11, rue Chanzy, à Uax (Landes). 

CHAMPION DE NANSOUTY (M'"° Eu- 

gène), née Emma de *Dion. 

CHAMPION DE NANSOUTY (Paul), 

C. &, lioulenant-colonel du Ki2 c régi- 
ment d'infanterie. — Verdun (Meuse). 
CHAMPION DE NANSOUTY (Max), 



NANTEUIL de LA NOR- 
YILLE'POISSALLOLLE de». 

Taris : D'a;ur, au coq chantant d'or. 

NANTEUIL DE LA NORVILLE (B u " 
Edmond-J ri. es-Marie-Roger de), et 
U°" nc , née Gilbert de*Vautibault. — 
10, avenue de Yi/lars (VII e )— et ùt du 
Haut-Brizay, ca ]i- eâl l'Ile-Bouchard 
(Indre-et-Loire). 

POISSALLOLLE DE NANTEUIL DE 
LA NORVILLE (MaRIE-FrANÇOIS-Ed- 

mond), et M""', née *Lavalette. — Ul, 
rue de Monceau (VIII e )— et à Mal/y, 
r-J [i~ Proizy, tiS Guise (Aisne). 

POISSALLOLLE DE NANTEUIL DE 
LA NORVILLE (Henri), ancien élevé 
de l'Ecole polytechnique. 

NANTEUIL (de LA BAR- 
RE DE) 

Ile-de-France : De gueules, à trois 
merlettes d'argent, 1 et 1. 

NANTEUIL iC' e de La Barre de).— 
28, rue du Port, à Saint-Brieuc (Côtes- 
du-Nordi — et ^ de Nech'oat,iH]fFÉ3 
Morlaix (Finistère). 

NANTEUIL (B on,,c DE La BaRRE DE). 

— 12, rue de Bourgogne (VII e ) — et 
A de la Chapelle, L3 Jf ^S Evreux 
(Eure). 



NARBONNE-LARA (de). 

Ecartelé : aux 1 et 1 de gueules, à 
deux chaudières fascées d'or et de sable 
en chacune huit serpents de suwple, is- 
sants du côté de l'anse, qui est de Lara; 
aux 2 et 3 de gueules plein, qui est de 
Nar bonne. 

NARBONNE-LARA (M ifl0 de), née DE 
*Mo\tuoissier. — 50, rue de Baasano 
(VIII e ) — et & de Niscus, Kl J>- b^ 
la Bastide-de-Sérou (Ariège). 



— 878 — 



NARBONNE-LARA (M id DE). — Mê- 
mes adresses. 

NARBONNE-LARA (C le DE) et C tcMe , 

née de *Gourgue. — Castelsarrasin 
(Tarn-et-Garonne). 

NARBONNE-LARA (C te DE). — tfa de 

Canet, E] f;- gj§ Salindres (Gard). 

NARBONNE-LARA (C te DE). — ÊÈ de 
Vielvic,L-j f; : t-.-j Villefort (Lozère). 

NARBONNE-LARA ( C le Jean DE ), 
capitaine commandant au 3° hus- 
sards, à Verdun (Meuse). 

NARBONNE-LARA ( C tei6e DE), née 

Phalen. — 23, rue Auguste-Vaéquerie 
(XVP). 

NARCILLAC (de). — Voij. 
PANDIN, 



NATHAN {de). 

Normandie -.D'a- 
zur, à la J'asce 
d'argent, chargée 
d' a n e œ u r d e 
gueules et acconx- 
pagnée en chej 
d'un lion d'or pas- 
sant, et, en pointe, 
d' un croissant 
d'argent. 

Devise : « Au fi- 
del rien ne fault.» 
NATHAN (Henri de), ancien magis- 
trat, avocat. — Libourne (Gironde). 

NATHAN (Georges de), capitaine au 
57 e d'infanterie, et M me , née Anne- 
Marie de la Porte de Puieeerat. — 
21, rue de Strasbourg, à Bordeaux 
(Gironde). 

Nathan (Louis de), inspecteur des 
Finances. 




NATTES (de). 
Languedoc, Lorraine : De gueules, à 
trois nattes d'or, traversées chacune d'une 

épée d'argent, garnie d'or. — Alias : De 
gueules, à trois nattes d'or. 

NATTES (M 19 de), 0. #,etM ise , née 
du*Laud'Ai.lemans. — 21, rue de Ma- 
rignan (VHP) — et flîa de Montet, s 
\^ ë3 Ribérac (Dordogne). 

NATTES-VILLECOMTAL (C te3se DE), 

née de *Castii.lon. — 52, rue de Sa- 
tory, à Versailles (Seine-et-Oise). 

NAU de BEAUREGARD. 

Anjou : De gueules, à la gerbe de blé 
d'or liée du même soutenue de deux lions 
aussi d'or. 

NAU DE BEAUREGARD. — 23, rue 



de Verneuil (VII 8 ) — et Û île Neu- 
ville, sfe Ë*3 Moulins (Allier). 



NAUROIS [de). — Voxj. JA- 
COBÉ. 



NAYACELLE (FABRE de 
ROUSTAND de). 

COMTAT - VE- 




sin : Ecarle- 

aux 1 cl I 
ir, (i deux 
uints d'ar- 



gent taillés en 
triangle appoin- 
tés et posés en 
fasçe ; aux 2 et 
3 d'azur , aux 
trois rochers po- 
sés sur des on- 
des et surmontés d'un croissant, le tout 
d'argent. 

FABRE DE ROUSTAND DE NAVA- 
CELLE (Maurice), ne en 1851; marié 
à M lle Sauvage; dont une fille, m a liée 
au H u " de *Maruot, lieutenant au 
2' 2 dragons à Lyon [ld, rue Duphot 
(1 er )] — 50, rue des Saints- Pères 
(VIP). 

frère : 

FABRE DE ROUSTAND DE NAVA- 
CELLE (Paul), jjj, né en 1801 ; marie à 
M lle Certain-Canrobebt, lille du ma- 
réchal de France Canrodert et de 
la maréchale, née Mac Donald ; dont: 
a) Henry-Mareellin, ne en 181)1; b) 
Charles-Napoléon, né en 1802 



NAYAILLES (de). 



Premiers barons de Béarn et comman- 
deurs héréditaires de Bessaut (Ordre de 
Saint-Jacques de l'Epée) pour services 
rendus à la religion et à l'Etat, principa- 
lement en combattant contre les infidèles. 

Cadets des vicomtes souverains de Béarn 
de la première race, descendant de Cari- 
bert, roi d'Aquitaine, dont l'origine est 
prouvée par la tradition constante, par di- 
verses chartes et par un jugement de la 
cour des pairs de France (en 1317), recon- 
naissant l'indépendance des barons de tra- 
vailles comme descendant des premiers 
vicomtes de Béarn (Bibliothèque nationale, 
dossiers bleus, n° 56S2, Nacailles); juge- 
ment qui est, sans doute, l'arrêt du 7 mai 
1317, cité par Marca {Histoire de Béarn, 
pages 350 et 351). Les barons de Navailles 
possédaient, dès le x* siècle, la partie du 
Béarn connue sous le nom de «Navaillais », 
dont le (diâleau de Navailles était le chef- 
lieu; dès cette époque et depuis, on les 
voit figurer dans l'histoire «lu pays et 
autres. 11 ne subsiste aujourd'hui que les 
branches aînées de Banos et de Labatut, 
dont les représentants au siècle dernier 



879 — 




furent admis aux honneurs de la Cour, sur 
preuves faites devant Chérin. 

BRANCHE AÎNÉE 
DE NA VAJLLES-BANOS 

Béarn : Ecarte- 
lé: au I et -1 d'a- 
zur, au lion d'or 
(qui est do Na- 
vailles); au )i et 3 
de sableauœ losan- 
ges d'argent. 

Timbre : Cou- 
ronne de Marquis 
ou Couronne fer- 
mée eornine an- 
ciens Barons li- 
bres descendant de maison souveraine. 
Supports : Dragon et merlette. 
Devise : « Na cailles » ou « Ahuntada 
nu se habeado ». 
Cm Di; guerre : « Navailles! » 
Nicolas-Jean-Iîaptiste, lî" 11 de Navailles- 
Banos et grand'père du Baron actuel, 
était page du due d'Orléans, maréchal de 
camp, inspecteur des gardes nationales 
des Landes et membre du conseil géné- 
ral jusqu'en 1830. 

NAVAILLES-BANOS (JEAN-BAPTISTE- 

Marie- Georges, B un de), chef actuel 
de nom et d'armes; né le 13 mars 
1855; marié le 31 août 1880 à Jeanne 
de *Ponthaud, dont : Jean-Charles- 
Louis-Marie-Joseph, né le 10 mai 
1893 ; Marguerite -Henriette -Marie- 
Thérèse, née le 25 octobre 1881.— ÊÊ& 
des Grange, [Lifc- Souprosse, ê3 Saint- 
Sever-sur-Adour (Landes). 

FRÈRES ET SŒUR : 

NAVAILLES-BANOS (Louis de), ma- 
rié le 12 août 1889 à Marie-Antoinette 
de *Roquette-Buisson. — âîâ de Ser- 
res, (L£Jf?- £§ Artix (Basses-Pyrénées). 

NAVAILLES-BANOS (HENRY de), 

marié le 12 mars 1899 à Jenny de 
*Vii.lars. — 1, rue Nouvelle (IX e ) — 
et & de Dûmes, El |£= âÈ Saint-Se- 
ver-sur-Adour (Landes). 

NAVAILLES-BANOS (MARIE- THÉ- 
RÈSE de), mariée le 12 mars 1889 à 

Louis DE *B0USSÈS DE FOURCAUD. — 

14 bis, rue Marbeuf (VIII e ) — et 
ÉA de Beaumarehez, El \f= Beau- 
marche/. (Gers). 

BRANCHE CADETTE 
DE NAVAILLES-LABATUT 

Branchealnée après 
l'extinction dans la 
maison de Foix de 
la branche aînée pri- 
mitive, puis tombée 
en quenouille à une 
..' ■V V W : '- époque déjà reculée; 

fJ «■!., ,:::q.' :■:■■.■• son nom fut relevé 

! j ; ; \\ : :"-"Xv.1 ■'•:'-■;■.'■.' par un cadet des Na- 
" " ^m\ vailleslîanos, lequel 
épousa l'héritière des 
Navailles-Labatu t, 
d'uù les descendants actuels. 




Ecartelé : au 1 d'azur, au lion d'or, 
qui est de Navailles; au 2. d'azur, à trois 
fleurs délia d'or, qui est de France; au 
'S de gueules, à trois Jlècltet d'or, fer- 
rées a argent, posées en pal, la pointe en 
bas, qui est d'Aster; au I d'or, à l'épée 
antique, de gueules, posée en pal, la 
pointe en bas, qui est de Saint-Jacques. 

Timbre : Couronne de comte ou cou- 
ronne fermée comme anciens burons 
libres descendant de maison souveraine. 

SUPPORTS : Deux lions naturels; deux 
bannières passées en sautoir derrière 
Vécu. 

Devise : « Ahun tada no sa habeado». 

Cri de guerre : « Nacailles ». 



NAVAILLES-LABATUT (Lo-UIS-Aga- 

thocle-Gaston, C tu de), B°" d'Angais, 
M 1S de Cabris, lieutenant au 7 e dra- 
gons ; marié le 10 mai 1889 à M" e 
Kate Wai.ker Shepherd, dont : 1° Gar- 
cie, né en 1900; 2° Gaston, né en 
1901 ; 3° Géraude, née en 1902. — 15, 
rue Béranger, à Fontainebleau (Seine- 
et-Marne) — et flîa d'Angais, E ff 1 
Boeil Bézing, Ëg Nay (Basses-Pyré- 
nées). 

Sœur : 
NAVAILLES-LABATUT (JEANNE DE), 

mariée le 30 avril 1902 au C te Chighi- 
zola-Vicini. — (Si de Roquefort, e 
Aubagne (Bouches-du-Rhône). 

Mère : 
NAVAILLES-LABATUT(C tes3e D re DEÏ, 

née de Navaii.i.es-Labatut, veuve du 
C tc Henri. — tâà d'Angais. 

il 
NAVAILLES-LABATUT (V te EDOUARD 

de). — Siagne, E js= éâ Grasse (Al- 
pes-Maritimes). 

Sœur : 
NAVAILLES-LABATUT (MARGUERITE 

de). — Même adresse. 



NAVAILLES (de SAULT 

DE)- 

Guyenne : Ecartelé : aux 1 et 1 d'ar- 
gent, au sanglier de sable passant; aux 
2 et 3 d'azur, à l'aigle éployée d'or, le 
vol abaissé. 

SAULT DE NAVAILLES (B°» n0 de), 
née de*Couneillan. — é& de Corneil- 
lan, E Riscle, \f- ë§ Saint-Germe 

(Gers). 



NAYS (de). 

Béarn : D'or, à la croix ancrée d'azur. 

NAYS (V t0 de). — & d'Lscout, HfF 

Oloron, ê§ Escou (Basses-Pyrénées). 



— 880 — 



NEDDE (de GARAT de). 

Iîkakn : D'azur* 
aux lacsd'amour 
accompagnes île 

trot* rmilcs d'ur, 
posées 2 et 1, 
au chef d'or, 

eh a r q é d ' H n 

croissant d'azur. 

GARAT DE 
NEDDE (M>DE). 

— fiîâ de Nedde, s f;- ë§ Eymoutiers 
Haute-Vienne). 



NÉDONCHEL (de). 

D'azur, à la bande d'argent. 
NÉDONCHEL ( M' d DE). — 215 bis, 

bouleoard Saint-Germain (VII e ). 




NÉGRIER (de). 

Touraine : D'argent, au checron de 
gueules, chargé de t/-ois têtes de Maure 
"de sable, nu bandeau d'argent. 

Cette famille a fourni quatre généraux 
en l'espace de moins d'un siècle. 

NÉGRIER (de), G. C. #, é\,®,Q; 
né à Bellbrt le 2 octobre 183!); capi- 
taine de chasseurs en 1870; l'ait pri- 
sonnier, s'évade; rentre en Franco 
et est incorporé dans l'armée du Nord; 
colonel en Afrique, l'ait la campagne 
du Sud-Oranais ; général de brigade 
en 1883; général de division en 1885; 
successivement commandant en chef 
du corps du Tonkin, des 7° et 11 e 
corps d'armée; membre du Conseil 
supérieur de la guerre et inspecteur 
d'armée. — 4, avenue de La Bourdon- 
nais (VII e ). 



NEGRONI (NEGRONE de). 
Milan, Gènes : 

D'ur, à trou pals 
de sable. 

Cimier : Une ai- 
gle, auœ ailes é- 
ployées de sable. 

NEGRONI (M ia 
Rocu - Pascal - 
Marie-Cyr de), 
0.#, Q,A. C. * 
>J<, chef de ba- 
taillon en retraite ; né le 16 août 
1823 ; et M ise , née Marie-Blanche-Lia 
Uerthelot: dont: Robei t-Pascal- 
Pierrc-Louis, né le 10 octobre 18(58. 
— & de Brives, El jJF &h Mayenne 
(Mayenne! — et Û de San Colom- 
buno (Corse). 

FRÈRE : 
NEGRONI (Le Gi 




veuf de M lle N...; dont : 1° V te Henri, 
capitaine au 20" dragons, à Limoges, 
marié a M"" SeraiûNE ; 2" Marie, 
mariée à Francis Dkzaunay, #, chef 
d'escadrons an 24 e dragons à Dinan ; 
3 e Mathilde, mariée à Maurice GjL- 
LET, lieutenant-colonel, a l'école de 
cavalerie deSaumui". — fiîa de Roque- 
feuille, L-lf'.-tSS Mayenne (Mayenne). 



ilC" DE),C.*, 



NERVAUX (de). 

Franche-Comté : Degueules,au dextro- 

cliere armé d'urgent sortant d'un nuage 
à sénestre et tenant un sabre en pul, la 
pointe en haut. 

Nervaux (C tc de). — 27, rue d'As- 
tonj (VIII e ). 

NERVO (de). 

D'or, à quatre cantons posés dans les 
angles de Vécu ; au 1, de gueules, au 
dextrochère armé d'argent, la main de 
carnation tenant un sabre du même; 
aux 2 et 3 d'azur, au lion d'or ; au 4 
d'azur, à la tour d'argent ruinée à sé- 
nestre, et au chef d'argent, chargé 
d'une croix de sinople. 

nervo (B ou Robert de) et B onne , 
née deSansal; dont : Suzanne, mariée 
au V tu lien ri de*Sinéty. — 17, rue de 
Marignan (VIII e ) — et tfa do la Mont- 
marye, Q fj"- tS Olliergues (Puy-de- 
Dôme). 

NERVO (B oa Prosper de), capitaine 
au 102° d'infanterie, et B on,lt: , née *Da- 
villier, dont Jeanne, née à Paris,, le 
22 janvier 1894. — 31, avenue de 
Friedland (VHP) — Reims (Marne) — 
et même fà. 

NERVO (B on Léon de) et B 0,ine , née 
Germaine *Davillier; dont: 1° Jac- 
ques; 2° Hélène. — 73, rue de Cour 
celles (VIII e ) — et même é&. 



NESMOND {de). 



Irlande : D'or, 
à trois cors de 
cli asse de sinople, 
liés de gueules, 
2 et 1. 

NESMOND 
(Paul - Xavieu- 
Arnould de ) , 
marie à Rose 
Durieux d'Es- 
pARASjdontdeux 
enfants, une iille et un fils : Camille. 
nesmond (C tc Pierre-Clément-Jus- 
tin de), tu arié à. Vicionnc Cantaie ; dont 
quatre enfants : trois lilh'S et nu IHs, 
Jean-Paul-Georges.— £\ de lténôville, 
L£] f^ é3 Fécamp (Seine-Inl'érieure). 




881 



NETTANCOURT-YAUBE- 
COURT {de). 



De gueules, au che- 
cron d'or. 



WM 



m 






I.a branche aînée 
porte : Éeartelê aux 
I et 4 dcNettaucourt; 
aux 2 et 3 d'Haus- 
sonville ancien, qui 
est d'or à la croix 
de gueules frottée 
d'argent. 

Panaches et Lambrequins : Aux cou- 
leurs de Vécu principal [de gueules et 
d'or). 

Cimier : Tête de chien d'or, colletée 
de gueules. 

Supports : Deux griffons d'or. 

Devise : « Virtuti inîtil incitun ». 

Cri de guerre : « Nettancourt ! » 

BRANCHÉ AÎNÉE 
NETTANCOURT-VAUBECOURT (M' 8 

de), #, et M 13e , née d'*Aili,y. — 17, 
avenue Montaigne (VIII e ). — Ù\ de 
Nettancourt, É é3 |JF Nettancourt 
(Meuse). 

NETTANCOURT-VAUBECOURT (O 

Jean-Charles-Marie-René de), né le 
15 lévrier 1834, et C teSâe , née P ceS8e Mar- 
guerite dp: *Bauffremont, Dame de la 
Croix Etoilée. — 17, rue Vaneau 
(VIL') — et Ùl de Thillomboïs, Ej fc = 
Pierrelitte -sur- Aire, tS Woimbey 
(Meu.se). 

Enfants : 

NETTANCOURT-VAUBECOURT 

(Yolande de),1 )amede la Croix Etoilée; 
née le mai 1871 ; mariée le 1 juin 
1891 au M' s d'*Albon. — Même adresse 

— cl & d'Avance (Rhône). 
NETTANCOURT-VAUBECOURT 

(C te Charles-Marie-Emmanuel-Eu- 
géne-Jean de), né le 27 octobre 187(5. 

— 17, rue Vaneau (VII e ). 

IJRANCHE CADETTE 
NETTANCOURT (M 13 CONSTANTIN DE) 

etM' 3C , née Anne de *L'Fstourbeillon. 
Knfants : 

NETTANCOURT (C to DE), et C tc3Se , 
née de *Crochard. — 22, rue Riffault, 
à Poitiers (Vienne) — et ÉÊâ de la Ve- 
rni iserie, E Jj- Saint - Barthélémy 
(Maine-et-Loire). 

NETTANCOURT (V te DE) et V t(,ssc , 

née Bérengére de *Maillé de i.a Tour- 
Landry. — Boulevard de la Reine, à 
Versailles (Seine-et-Oise). 




NEUFLIZE (POUPART de), 

AlîDENNES : D'à- 

sur, au chevron 
d'or accompagné 
de trois roses d'ar- 
gent tigées effeuil- 
lées du même ; un 
c/iej'd'argent,char- 
gé d'un croissant 
de saule, accosté 
de deux étoiles de 
gueules. 

NEUFLIZE 
(Jean - Frédéric - 
André Pouf-art, B on de), chef de nom 
et d'armes ; marié -le 28 avril 187 1 à 
Madeleine Doi.lkus ; dont : 1° André, 
né le 16 avril LS75, marié le... février 
1903 a M 110 .... ; 2° Jacques-Ger- 
main, né le 9 mai 188.'}; 3° Roberte, 
née le 15 septembre 1892. — 7, rue 
Alfred-de- Vigny (VIII e ), "£ 508.83 — 
fiîâ de Soisy,^p>a Soisy-sous-Montmo- 
rency, f* r "J° Montmorency (2 kil.), êS 
Enghien (2 'kil.) (Seine-et-Oise) — et 
& de Brinav, E |:F é3 Foécy (4 lui.) 
(Cher). 

NEUFLIZE (B om,e de), née André, 
mère du précédent. — 15, place Ma- 
lesherbes (XVII e ), ^ô 515.47 — et & 
de Brinav, e 1^- &z Foécy (4 kil.) 
(Cher). 

NEUFLIZE (M Ue de), fille de la pré- 
cédente. — Mêmes adresses. 



NETUMIERES ulei 
HAY. 



NEUFYILLE (de). 




Flandre, Ar- 
tois : D'azur, au 
checron d'or, ac- 
compagné de 
trois croix du 
même, 2 en chef 
et 1 en pointe. 

DEVTSEîocJVe cile 
celis y. 

BRANCHE AÎNÉE 

NEUFVILLE 

(J:\COU-GuiLLAU- 

ME, B u " de), M 1S de Villeroy et 
d'Alincourt; chef des armes et du 
nom; fils de Sébastien-David-Guil- 
laume de Neufville et de Mina Bien- 
venue de Vélay; seul représentant et 
héritier- des titres de la branche de 
Neufville- Villeroy; né le 15 décembre 
1852; marié à Lrnestiiie-Louise Bon- 
grand-Albaret; dont : 1° Gérard-Uo- 
ger-Sôbastien, ne le 29 août 1879, ma- 
rié le 30 septembre 1901 à Jenny Pe- 
reire; 2° Gilbert-Jean-Antonin, ne 
le 25 décembre 1881. — 11, rue Am- 
père (XVII e ). 

50 



BRANCHE CADETTE 

l)'u:ur, seine de 
È'-Tît <H'" :<u> K Heurs de lis d'or. 

[&*<■£ -é'ïf 

|- • ' .t " ^'° ot ~ . N E U F V I L L E ( B°" 

frh '' -.-)■ \-t- ",'^>! Sébastien ui:),>î<, 

l^'.h "\->\*^.r. marie àlleiirielle 

!&-.<),%)■ ™-r& PERREAU HE Rl" 

l'F -> * a>— *&*\ . iiKMoM.donl An- 
dré-Sébastien. — 
93, boule car cl Ma- 
lesherbes (VIII e ). 

NEUF VILLE (B on HenRI-AuGUSTEDE), 

marié à Miss Ncll.v Gasrett, dont 
Sébastien. — 1, rue Gallièra (XVI B ). 

NEUFVILLE (B ou ROBERT-ADOLPHE 
DE). 

NEUFVILLE ( B°" GUSTAVE-FRÉDÉRIC 

de), marié à Henriette-Inès Saussine; 
dont : 1° Godefroy-Sébastien-Léon- 
Frédério, nô le 2'> octobre 18D1 ; 2" 
Baudoin-Alain-Paul-Albert, né le 11 
juillet 1895. — -18, Cours la Reine 
• VIII e ). 

Frères : 
NEUFVILLE (B ou Jean de) et B onno , 
née d'Amboix de Larbont. -- 7,- rue 
Dupont-d es- Loges (VII e ). 

NEUFVILLE ( ALEXANDRE DE ). — 

35, avenue du Bols-de-Boulogne 

(XV1°). 

NEUKÏRCH [de). 

Bale : D'arfjcnt, 

à un château som- 

P F | mê de deu c tours 

1 t-oucertes de toits 

pointus, le tout de 

^:ft|H ! ifùeules, le château 

-<^,«.:^vv_^ • nercédedeu.ti arca- 

! des du champ, les 

tours e/irouettées 

de (aïeules. 



NEUKÏRCH 
(B 0,mu DE Zedlitz 
de), née Louise *Arnauld de Praneuf. 



NEUKÎRCHEN de NY- 
YENHEIM [de). 

Prusse, Hollande, France : Ecartelé: 
aux 1 et 4 d'argent, à la /usée de sable, 
accompagnée au canton dextre du chef 
d'une étoile du même (Neukirehon) ; aux 
2 et 3 de gueules, à la fasce d'or (Ny- 
vonheim). 

Timbre : Couronne ducale. 

<i.Mii.ii : Une tète et col de le'orier con- 
tournés d'argent, colletés et boucles de 
sable. 

Lambrequins : A dextre, d'argent et 
de sable; à senestre, d'or et de gueules. 

Supports : Deu e béliers d'argent, col- 
leté* et boucles de sable. 



*, 
lan< 
che 
la I 
183 

DE 
(VI 

CAp. 



eukirchen de nyvenheim (Ma- 
Camille-Alphonse, 15 U " de), 0. #, 
►Ji, ►£< (Chevalier du Lion Nôcr- 
lais, de Lèûpoldde Belgique, etc.); 
f du nom et dernier survivant de 
tranche française; né le '23 juillet 
1); et B u "" ,; , née Henriette-Béatrice 
Chanal. — 14, rue Cambaeérès 
II e ) — et aîâ de Cédiôres, H fî- 
rgoux, ta Eyrein (Corrèze). 



NEUVILLE (de). 
QUEBERT. 



»J. CO' 



NEUVILLE (DUFOUR de'. 
che- 
deux 




i)'a;-ui 
croît tl'e 



,1, 



quinte feuilles, en 
chef, Cl d'un lion 
rampant et lain- 
passé d'or en poin- 
te. 



NEUVILLE 

(Louis de.) et.M , 

née Berthe Picquart (d'une famille 
parlementaire de Lorraine). — II), Plie 
François-I et (VIII e ) — et ê£b_ do Com- 
has,;-': |; - Magnac-Bourg, éa Magnac- 
Vicd (Haute-Vienne). 



NEUVILLE (RIOULT de). 

Normandie : D'argent à l'aigle à deux 
têtes, le col abaisse de sable, à la bor- 
dure enijrélce du même. 

1 

RIOULT DE NEUVILLE (M 130 D re ), 

née de *Rolgé. — £^ de Neuville, ej 
\f- ta Livarot (Calvados). 

RIOULT DE NEUVILLE (M iâ HENRI), 

iff, capit. commandant au 4 e spahis, 
à Sfax — et même É2l. 

RIOULT DE NEUVILLE (< '- ,c JOSEPH) 

et C t0:ao , née Henriette de *Rougé. — 
t& de Courtonne, È3 \t &1 Lisieux 
(7 kil.) (Calvados). 
II 
RIOULT DE NEUVILLE (C t0 LOUIS), 

veuf de MélanieDE *Villèle, décédée 
en 1890. — tfa de Livet, El ^= ël Li- 
varot (Calvados). 

RIOULT DE NEUVILLE (V te ALFRED), 
&, capitaine au 118 e d'infanterie, et 
ytcbsc ( ne \ DB *Robien, dont : 1° Hen- 
riette; 2° Louis; 3» Elisabeth. — Mor- 
laix (Finistère) — et mrme Û. 

RIOULT DE NEUVILLE (Marie), ma- 
riée en 1877, à René M 13 de *Sarcus. 
— 17, avenue de Touroille (VII ). 



— 883 



RIOULT DE NEUVILLE(GaBRIELLE), 

mariée en 1881, au V" Jacques de 
*Reviers de Mauny. — Jfiâ de la Cha- 
pelle-Guillaume, isiJFËg LaBazoche- 

Gouët (Eure-et-Loir). 

NEUYILLETTE LEVES- 
QUE de'- 

D'a;ur, au cœur 
d'or perce de trois 
flèche*, aussi d'or; 
auchc/de gueules, 
charrié de irais 
fleurs de lin au 
pied coupé. 

NEUVILLETTE 

(M ,uc Charles Le- 

VESQL'E DE), lire 

Eudoxie Élan- 
ça rt, née le 2 
avril 1818.— & de Ligcscourt, :-. fF 
t-.-j Crccy-en-Pontbieu (Somme). 

FILS : 

NEUVILLETTE | IIenri de), né le 
31 mai 1839; marié à M ,ta Julia Len- 
m:i, née le 17 août 1813; dont: 1° 
Charles, né le 30 juin 1804, vicaire à 
Saint-Vulfran-d'Abbeville (Somme); 
2° Marie, née le 25 décembre 18<i7, 
mariée a Paul d'Avovr, dont quatre 
curants. — Même ÉÊS. 



1 




NEYERLEE [de). 

Flandres : De 
gueules, à trois 
jfleui .s île lis d'ar- 
gent, ~ et 1. 

Suppokts: Deux 
lions d'or, armés 
et lampasses de 
gueules. 

Devise : « Mieux 
valoir que parois- 



NEVERLEE (C tcsse DE), lire Nicole 
d'*Audifiret-Pasquier. — 7, avenue 
Malakojï (XVI*) — et Éa de la Brû- 
lerie, s f;- ta Uoucliy | Loiret). 

enfants : 

NEVERLÉE | FraNÇOIS-PhILIPPE- 

Jean, C le de), nu le 1 octobre 1878). 
— Mêmes adresses. 

neverlée (Gérard-Henri- Gaston 
de), né le 2'.) novembre 1881. — Mê- 
mes adresses. 

neverlée (Zoé-Marie -Jacqueline 
DE), ne le 23 mars 1881. 



d'argent affrontées, et le sinople d'un 
cerf d'or, à la J'ascc ondée d'arnent, 
brochant sur le coupé. 

NEVREZÉ i Ciiahll.s-Emile-Uaymond 
de i, marie : en premières noces, a 
M lle Lécrivain; en secondes noces, à 
Amélie de *Hevel; dont (du premier 
lit): l u Bertrand; 2' J Charles-Jean - 
Baptiste. — 40, rue des Ecoles (VI e ). 

NEVREZÉ (Alphonse de), oncle pa- 
ternel. — £3 de la Tuilerie, US ]^ 
Mérignac, t-Âi Pessac (Gironde). 



NEVREZÉ iMAUREL.DE>. 

AUVERGNE : Coupé il'a:ur et de sino- 
ple; l'azur chargé de deux colombes 



NEXON GAY de)- 

Limousin : D'azur au cheoron d'or 

accompagné de trois c/iaussc—trappe 
d'argent, 'J en chef et 1 cnpointe. 
Supports ; Lieux- lions. 

nexon (B on Armand de), et H°»" e , 
née de *Montbron. — £i de Nexon, [E3 
pî= t^j Nexon (Haute- Vienne). 

nexon di ij " Félix de). — Mentes 

NEXON (B on AuGUSTEDE),#, ehefd'es- 
cadruns de cavalerie territoriale, 
ne en 185'L marié a M 11 " Kicardo, 
dont : 1" Maurice 1884; 2' Alice 1885; 
:i- Thérêsel81)() : 4° lioberl 18^2; 5° 
.leanne I.S9. r > ; li° Georges 1000; 7- 
Marguerite 1901. — éi de la Garde, 
:-; [#= é^ Nexon [2 kil.) (Haute- 
Vienne). 



NEY. 

iDucd'Elchingen, prince de la Moskowa.) 
D'or, à. l'êcusson d'azur, chargé d'une 

orle du même et accosté de deux mains 
tenant des badeluires adossées de sable ; 
a la bordure d'azur; au chef de gueules 
semé d'étoiles d'argent. 

Le duc d'Klching'cn a pris pour brisure : 
Vu lambel d'azur de trois pièces, posé 
en chef. 

Le comte Ney a adopté de même : Une 
étoile d'or posée en abîme. 

NEY, P* c DE LA MOSKOWA (NaPO- 
léox- Louis-Michel) ; ne le 11 janvier 
1870; marié en 1898à la P"* 8 " Eugénie 
♦Bonaparte; succède le23 lévrier 1881 
à son père, le général Dur Michel. — 
8, rue Jean- Goujon ( VIII e ). 

Frère et sœurs : 1° Cécile-Marie- 
Michaela, née le 28 août 1807; mariée, 
le 10 mai 1884, a Joacbiiu, P- (héré- 
ditaire! *MURAT, P" DE PONTECORVO 

[29, rue de MoweeaK (VHP) | ; 2° Rosc- 
Blancbe-Matliilde, née le 2 octobre 
1871; :i'' Cliarles-Aloïs-Jean-Gabriel, 
Duc d'Elchlnoen, né le 3 décembre 
1873, marie eu 1901 à la G 1 — Charles 
Le Tonnelier de Mîrltli il, née Rous- 
sel [8, rue Jean-Goujon (VIII')]; 
4° Violette-Jacqueline-Charlottej née 



le!) sep 
1899 un 
ehim-N 
Jcan-G 
Mèri 
Juliette 
Charlc: 
Cécile 
chel le 
1881 : r 
Victor 
d'Essu 
(VIIP) 
(Alpes- 



Lcnibru 1878, mariée le 26 avril 
P c0 Eugèue-Louis-Michel-Joa- 
apoléon *Murat. — 10, rue 
■ouj'on (VIII e ). 
: : Paula- Marguerite- Laure- 

- Adélaïde, lille adoptive de 
■^ Heine et de sa femme, née 
Purtado; mariée au Duc Mi- 
'.) août 1801»; veuve le 2:i lévrier 
emariée, le 18 octobre 1882, à 
*Massena, Duc de Rivoli, P ce 
ng. — 8, rue Jean-Goujon 

— et villa Masséna à Nice 
Maritimes). 



NICOLAY {di 




VlVARAIS : D'a- 

zui-, au lévrier 
courant d'urgent, 
colleté du prê- 
ta ier. 

Devise : « Lais- 
se; dire ». 

NICOLAY (M 1S 
de), veut' de la 
1 *^^^ M iàe ,née de*Bon- 
xeval. — 35, rue . 
Saint- Dominique (V II*)— & de Blet, 
Ei ]; - lîl.-t, ta Nér'ondes (Cher) —.et 
& d'Ozouer-le-VouIgis (Seine-et- 
Marne). 

NICOLAY (RoGEn, C lL ' DE S #• — 8 °. 
rue de Lille (VII e ) — £â de Mont- 
fort-Ie-Rolrou,ra Montiort-le-Rotrou, 
f?='ëâ Poiit-dc-Geuncs ou t=â Con- 
nei ré (Sarthe). 

NICOLAY (C te Antoine de) et C tcsse , 
née de *Vogué. — 80, rue de Lille 
(VII e ). — fÊ3 duCreux, :-: fî= é& Val- 
lon-en- Sully (0 kil.) (Allier) — et & 
de Monll'ort-le-Rotrou (Sarthe). 

nicolay (M Uc de), née de*Turenne 
d'Ayxac. — 4, rue Cimarosa (XVI e ) 

— â de Brinon-sur-Sauldre, :-: }r- 
Brinon-sur-Sauldre,^ La Motle-Beu- 
vi. m (19 kil.) ou èS Cerdon (12 kil.) 
(Cher) — ^ Abbaye de Valmagne, Z3 
(?= êiS Villeveyrac (4 kil.) i Hérault) 

— et â <le Cavillargues, s Bagnols 
(14 kil.), fi- tS Cavillargues (Gard). 

NICOLAY iM u de) et M isc , née *Ne- 
uroxi. — Mêmes adresses. 

NICOLAY (C tessc Raymond de), née 
d'*Axdigné. — 89, rue de r Université 
(VII e ) — et £ de la Châsse, El fs= 
lflfendic illle-et-Vilaine). 

nicolay iM" de) et M isc , née d'*Ar- 
MAii.i.É. — Mêmes adresses. 

NICOLAY (C 11 Théodore de) et C 105 * 6 , 
née *Ducos. — 14, quai de Passy 
(XVI e )— ÉÊîde la Neilhe, CEJ J5= Chà- 



teâuneuf-du-Pape, eS Sorgues (Vau- 
cluse) — et & Loupoigne, El Genappe 

(Belgique). 



NIEL. 

Comtat Venaissin : D'azur, à une L 

majuscule d'or, surmontée d'un nid du 
même. 

NIEL (C te Léopold), O. #, général, 
commandant la 3~- brigade de dragons 
à Reims (Marne). — G, rue de LaTré- 
moille (VI II e ). 



NIEUL (de). 

Bekky : D'azur, au eheeron d'or, 
accompagné de six coquilles d'argent, 
4 en chef et 2 en pointe. 

nieul (M is de), et M iie , née de 
*V.\i.on d'Ambrugeac. — 94, avenue 
Henri-Martin (XVI e ) — et & de No- 
gentel, El Courgivaux (Marne), tis 
Château-Thierry (Aisne). 

NIEUL (de). — Ê de Limazay, s 
Chaunay, £?= ta Epanvillers (Vienne). 



NISSOLE «HENRI de 1 , 

Fraxciie-Comté : Kcartclé : aux 1 et i 
d'urgent, a trois têtes d'aigle posées 2 
et 1, tenant chacune en son bec une tor- 
du: de sable allumée de gueules, en cha- 
que bout (qui est de Henry) ; au II coupé, 
I, d'azur, au cusque antique taré de 
vrojil d'or, ;?, de gueules, à l'épée en 
pat d'argent au franc quartier des ba- 
rons de' l'Empire ; au II de sable, à la 
cuirasse d'or percée au cœur et ensan- 
glantée de >jueules qui est de Henry, 
baron de l'Empirui ;au III d'urgent, au 
eheeron de gueules accompagné de trois 
sauterelles île sinople posées ~ et 1, en 
abime une étoile a azur au chef cousu 
du même, au soleil d'or accompagné île 
ileu r étoiles de même ■ <jui est de Nissolo). 

Ti.MltRK : Couronne fermée des princes 
du lias-Empire. 

Si im'okts : Deux lions d'or. 

Devisk : <* Mon sang teint les dra- 
peaux de France ». 

NISSOLE i Kdoiwkd-Emilh-Gaston, 
P ce m:., chef de nom et d'armes, ne 
à Loulans (Haute-Saône) le 22 octo- 
bre 1871: marie' a Londres le 30 mars 
1808 à Blanche-Eugénie de *Golyon 
ni: Coipix; dont : 1° Serge-Gaston- 
Edouard, né a Paris le 22 octobre 
1899; 2 Û Hermine-Blanche-Paris, née 
à Paris le 29 septembre 1900. — 29, 
rue Lalo i \Y1°>. 

nissole (Pklicité-Emilik-Adélaï- 
dk-Marie, B 0,,,,u Hkxry de), née Saba- 



tier, more du prec 
adresse. 



Même 



NIVIERE. 

Bresse : ,12 juillet 1820). Tiercé en 
pal : au I d'azur, à la muraille créne- 
lée, d'anjent, maçonnée de sable, au II 
d'or, au lion rampant de sable; au III, 
d'azur, à trois basants d'argent, 2 et 1. 

Supports : Lécriers. 

I 

NIVIÈRE (Henry-Léon, B on ), # ijan- 
vier 1871), né le 5 novembre 1831, 
marié à Marie-Cécile Bassery. — 
18, avenue de La Bourdonnais (VII e ) 
— £ de Villebon, El ]?= ^ Palai- 
seau (Seine-et-Ûise) — et villa Bon- 
séjour, à Arromanches-les-Bains, El 
[F Arromanches, t^s Bayeux ( Calva- 
dos». 

ENFANTS : 

NIVIÈRE (Mathilde), veuve du C te 
de *Pleumartin; dont un dis et une 
lille. — 11!), avenue des C/iamps- 
Elysêesi VIII e )— et ^ de Pleumartin, 
H jî= ^S Pleumartin (Vienne). 

NIVIÈRE (B on Henri), lieutenant au 
5 e chasseurs à Neufcliàteau. — Mêmes 
adresses. 

NIVIERE (B M Fernandi, capitaine 
au 17 e chasseurs, à Rambouillet, et 
B onne , née Olga de *\Varu. — 119, ave- 
nue des C/tamps-E/ ijsées (VIII e ) (p.- 
à-t.) — et même ù.. 

nivière (Hélène). 

II 
nivière (M"" 8 Anatole), née Mar- 
cotte m. Quivières. — 30, avenue de 
Messine (VIII e ). 



nivière (Jacques). — Même a- 
dresse. 

NIVIÈRE (Rogeri, et M"», née Su- 
zanne Giraudeau. — 19, rue de Cour- 

celles (VHP). 



NOAILLAN (de). 
Guyenne, Gascogne: De gueules, à la 
croix trêjlée d'argent, vidée du cUamp. 

NOAILLAN (O de').— & de Lame- 
naude, s \i~ Ambès, ta Lagrave- 
d'Ambares (Gironde). 

NOAILLAN (V**** DE ) __ ^ (j e p,. at 
(Ariège). 




NO AILLE S {de). 

Limousin : De 
gueules , à la 
bande d'or. 

T K N A N T S : 
Deux saucages. 

Devise : « Los- 
di mur haud aura 
letali » 

Filiation au- 
t h e n t i (ht e ide- 
puis Pierre de 
Noailles en 12301: Comte d'Ayen, 1503; 
duclié-pairie de Noailles, 1G(33; irrand d'Es- 
pagne, 1712 ; titrée de Mouchv et de 
Poix; duché héréditaire d'Ayen, 17">s ; 
prince-duc de Poix, 181-1. 

Illustrations : Pierre de Noailles, 
chevalier croisé en 1212, en Palestine en 
1218; François de Noailles, évèque de 
Dax, ambassadeur ; Anne-Jules, maréchal 
de France, 1603; Adrien-Maurice, lils du 
précédent ; Louis et Philippe de Noailles, 
lils d'Adrien-Maurice, tous trois maré- 
chaux de France ; Antoine, cardinal de 
Noailles. 

BRANCHE DES DUCS DE NOAILLES 
noailles (Adrien -Maurice -Vic- 
turnien-Mathieu, Duc des né a Paris 
le 22 septembre 1809, lils du Duc 
Jli.es i 12 octobre 1820 — mars 1895), 
marié a Dampierre le décembre 
1892, à Yolande d'Albert de *Luynes, 
née le G août 1870; dont : l ù Jean- 
Mauriee-Paul-Jules, Duc d'Ayen, ne 
à Paris le 18 septembre 1*93; 2" Yo- 
lande, née a Paris le 2 janvier 1 8V M ï ; 
3 d Elisabeth, née à Maintenon le 
27 octobre 1897. — 70, rue de la Fai- 
sanderie (XVI e ) — et ^3 de Mainte 
non, :£: Jî^ ta Maintenon (Eure-et- 
Loir). 

frères et sœurs : 

NOAILLES' ELISABETH- VlCTURNIENNE 

dei, née a Paris le 2-1 août 1805; ma- 
riée a Pans, le 3 juillet 1880, a Wil- 
frid. M is de *ViHiht:. — 107, rue de la 
Pompe (XVI e ) — et £} de Pupetières, 
Kl ta Virieu-sur-Bourbre, Jf Clia- 
bons (Isère). 

NOAILLES Marie-Kmma-Madei.einf. 
dei, née à Paris le 20 novembre 180*», 
mariée à Paris le 1 juin 1880 à Henri, 
C tc de *Montesqi:ioi'-Fezensac. — 107, 
rue. de la Pompe iXYIi — et ^3 de 
Longpont, :-: L- tS Longpont (Aisne). 

noailles (Helie-Guillaume- Hu- 
bert, C lu de), ne a Maintenon le 
2t> mai 1871, lieutenant au 27" dra- 
gons, marie le 2 juillet 1901 à M 11 " 
( 'orisande d;: *Giïamont; dont Mario- 
Clnistine. — 52, rue de Chaillui 
(VHP) - et 12, boulevard. du Roi, a 
Versailles i Scine-ct-( >ise>. 



886 — 



NOAILLES (MaTHIEU-FerNAND-FrÉ- 

dkric-Pascal, C tc de), né à Paris le 
13 avril 1873, marié a Evian (Haute- 
Savoie), le 17 août 1897, a Anne-Eli- 
sabeth, P cc&iu de *Brancovan ; dont 
Anne-Jules, né le 1S septembre 1900. 
— 109, avenue Henri-Martin (X\T> 
mère : 

NOAILLES (D csse D re Cl.0TH.nE DE), 
née de *La Ferté-Meun-Molé, née à. 
Paris le 23 septembre 1831. mariée le 
3 mai 1851. — 107, rue de la Pompe 
(XVI e ) — £â île Cliamplatrcux, ~Jfc Kl 
é^i Luzarehes, ]p- Mareil-en-France 
(3 kil.) (Seine-et-Oise) — et & de La 
Uoche-Millay, a La Rocbe-Millay, 
p= ta Luzy (Nièvre). 

FRÈRE DU PÈRE : 

NOAILLES { Emmanuel-Henri-Vic- 
turnien M is de), G. O. #, ancien am- 
bassadeur à Berlin, ne le 15 septem- 
bre 1830; marie, le 30 janvier 1808, a 
Eléonore - Alexamlrine Lac h m ann, 
Qtcssc S\viEYKO\v.sKA(decéilee le 5 sep- 
tembrel892); dont : Fmnianucl-Jean- 
Maurice-Félix, C te de Noaii.i.es, né le 
30 mai 180!). — 2, rue de Saigon 
(XVP). 

BRANCHE DES DUCS DE MOUCHY, 
PRINCES-DUCS DE POIX 

NOAILLES, DUC DE MOUCHY(An- 

toine-Juste-Léox-Marie dei, P ec -Duc 

de Poix, marquis d'Arpajon, G. ('. >J< 
(Malte), grand d'Espagne de l ro classe ; 
ancien députe de l'Oise; ne le 10 
avril 1811; marié, le 18 décembre 
1805, à la P cessc Anna *Muraï (née le 
3 janvier 1811); dont: François-Jo- 
seph- Eugène- Napoléon-Emmanuel - 
Marie de Noaii.i.es, P co de Poix, ne le 
25 décembre 1800, lieutenant de ré- 
serve au e cuirassiers, décédé le 8 
mai 1000, marié le 25 juillet 188'.), ù 
Madeleine-Marie-Llisabetb Dubois de 
( 'oritvAi. ; dont : 1° Henri-Antoine-Ma- 
rie, L' u -Duci)i; Poix, né le avril 1890; 
2° Charles-Arthur-Anne-Marie, né le 
28 septembre 1801; 3- Plulippine-Ma- 
rie-Cécile, née le 23 août 1808. — 0, 
rue Paul-Baudrtj (VIII") — fi& de 
Mouchy-le-Châte'l, ra Mouy, fj~ ta 
Heilles(Oise) — et Éà de Pinon, Eifc= 
Ëâ Pinon (Aisne). 

TANTE : 
NOAILLES (C lesse V vc ANTONIN DE), 

née Iléléna Cosvelt. — Hyéres(Var). 
cousin : 
NOAILLES (O Alkred-Louis-Marie 
de), ne le 13 janvier 1825 (décédé le 
23 mars 1805); tils du C'° Alexis et de 
Cécile de *Boisoi:i.in; marié, le 29 avril 
1852, a Pauline- Françoise-Marie de 



*Beaumont (fille du C'° Ambiant de 
Beaumont). — & de Buzet, 52 ]> Bu- 
zet, ^3 Aiguillon (Lot-et-Garonne); 
dont : 1° Marie-Olivier-Alexis le DE 
NOAILLES, officier de réserve de ca- 
valerie, ne le 10 novembre 1853 [12, 
rue Montalivet (VIII e ) — et ù> de 
Noailles, El f?= Brives, é3 Noailles 
(Corrèze)]; 2° Cécile-Marie-Gabrielle- 
Elisabeth, née en 1851; mariée, le 5 
juillet 1877, au C tc de *La Croix- 
Laval [30, rue de la Charité, à Lyon] 
— et éê3 d'Orliénas, si f>- Orliénas, 
ta Oullins-Givors (Rhône)]; 3° Am- 
blard-Marie-Raymond-Amédée, V tL de 
Noailles, cliet" de bataillon au 12 e 
d'infanterie territoriale, né en 1850; 
marie, le 6 octobre 1884, à Marie- 
Suzanne-Louise-Caroline de *Gour- 
jault: dont : Marie-Thérèse -Anne- 
Thaïs, née le 11 mars 1880 [43, rue 
de V '.Université (VII e )— et & de Saint- 
Aubin, :3 ]$= tëâ Fresnay-sur-Sarthe 
(Sarthe)J ; 4° Marie-Olivfer-Antoine- 
Lucien, né le 27 janvier 1858, entre 
dans les Ordres, missionnaire au Ja- 
pon ; 5° Geneviève-Marie-Edmôe-Eu- 
pliémie, née le 28 septembre 1800; 
mariée, le 10 juin 1883, à Auguste- 
Ferdinand-Marie V tc ' de Brlxeteau 
de *Sainte-Suzanne. — 12, rue Euler 
(VIII ) — et & de Saint-Georges, E 
]'r- ta Jalons-les-Vignes (Marne). 



NOBLENS (CHEYNIER 
de). 

Bresse -.Écartelë : aux 1 et 4 d'argent, 

à un chêne de sinople posé sur une 
terrasse du même, et accosté de deux 
rochers de trois coupeausc de sable, qui 
est Cheyniei' : aux )i et 'à, de gueules, au 
chevron d'argent, accompagné en pointe, 
d'un lion du même; au chef cousu d'a- 
zur, à un croissant d'or "entre deux 
étoiles du même, qui est Le Je-uhan de 
Nubiens. 

Devise : « Noble en tous jours se- 
rai ». 

NOBLENS (Paul de), O. *, lieute- 
nant-colonel, directeur de l'école 
d'artillerie de Tarbes, né à Bourg 
(Ain), en 1817: marié à Paris, en 
novembre 1877, à M cl,e Marie West; 
dont : 1° Gratien ; 2" Anne-Marie ; 
3" Bernard ; -1° André ; 5" Made- 
leine ; G° Suzanne ; 7" Jacqueline ; 8" 
Gérard ; 0° Olivier. — 13, rue Bona- 
parte (VI ) — et 1, rue Lordat, à 
Tarbes. 



NOBLET d'ANGLURE [dt 




NOBLET D'AN- 

G L U R E LA 

CLAYETTE (M lsu 

1)"-' DE), liée DE 

*Dormy. — ÉÊ5 de 

Cressy-sur-Soni- 

ine,i-: ê§ Cressy- 

sur- Somme, p= 

(Saône-et-Loire) — 

; fâlMaltat, ]:>- Bour- 

e-et-Loire). 

NOBLET D'ANGLURE LA CLAYETTE 

(M"*" Aimée et Marguerite de). — 

Mêmes adresses. 

NOBLETD'ANGLURE LA CLAYETTE 

(M ia de) et M"", née de Noblet d'An- 
glure. — ÉÊ5 Je La Clayette, :-_]|>- âl 
La Clayette (Saône-et-Loire) — et 
ékî de Pluvy, El f> :: tel Saint-Sympho- 
rien-sur-Coise (Rhône). 

NOBLET D'ANGLURE LA CLAYETTE 

(C le Octave de) et C tC35e , née deVer- 
nouillet. — 13, rue Vaneau (VIl u ) — 
et Êâ de la Caillolière, :-J \?= ^ Can- 

ilé i Maine-et-Loire i. 

NOBLET D'ANGLURE ( O F.TIENNE 

dej. — 5, rue du Dôme (XVI e ). 

NOBLET D'ANGLURE (O JACQUES 

de), et C ,csse , née d'*Yversex. — Sr5 de 
Pomay, H fF Lusigny, éS Moulins 
(Allier). 

NOBLET D'ANGLURE (V te DEI et 
V U ' S3C , liée DE GRENET DE Fl.ORIMOXD. — 

ùi des Boursons-la-Comelle, siSaint- 
Léger-sous-Beuvray, jV êSj lilang-sur- 
Aitoux (Saône-et-Loire). 

NOBLET D'ANGLURE (B°" DE) et 
B""" c , née de*Saui.ieu. — Sade Beau- 
cliainp, si ÎF Neuvy-Grand-Champ, 
éS Saint-Aignan (Saône-et-Loire) — 
& d'Anjou, :-j ^= eS Anjou (Isère) — 
et lu. tue du Clou, à Nèvers (Nièvre). 

NOBLET D'ANGLURE (B on HENRY 
de) et B""" e , née DE *LEUDEV1LLE. — 
Mêmes adresses. 



NODLER. 

Bai.k : D'azur, à trois aiguilles d'ar- 
gent Jet pointes en bas, une en pal et 
deux en sautoir, soutenues d'un, tertre 
de sinoplc. 

Devise : « Seinpcr ubique recte ». 

NODLER (O) Cl C tcSie , née *Dui.ONG 
de Uosnay ; dont : Geneviève, née 
en 1803, et Odette, née en 189-1. — 66, 

boulevard Maillot, :i Nouilly I Seine) 



- ei & de Bol-Aicueil, :-: f; ^ Jul- 
ien, t-^j Buurgoin (Isère). 
Mi'aiE : 
NODLER iM'" u l, née DE *MuRAT DE 

,'Estang. — Même adresse. 



NOÉ (de 



\-:--. .\-.---,;\-.-.-.\ \ Gascogne : Lo- 

\/ \. : '"'\' f !N saii'/e d'or et de 

<■ \ \ \ Supports . 

V ; / \:/ Y:'/ N Douas lions pas- 

t urines et 



['/ ( ( 4 l«».p«m, . 

\- %'%•; V N Devise : « Post 

* !!LM!I ■' Jr dilucium primus 



NOÉ iM ,j de), né en 1868, et M isc , 
née Gijzman-Blanco. — 30, rue Co- 
pernic (XVI ). 

NOÉ (O et C ,e: - Sc F. de). — JE de 
risle-de-Noé (Gers). 




NOGARET [de). 

Languedoc: D'or, 

au nouer de sino- 
ple ; au chef d'u- 
HÉl^ - : ur,r/i arf/c de trois 
étoiles d'arfjent. 

Et urtelê : au 1 
cF azur, au crois- 
sant d'argent ac- 
costé de dell.e étoi- 
les du même ; uux 
2 et 3 d'or, au 
noyer terrassé de 
sinople : au 1 d'azur, à lu foi à" argent 
en bande. 
Tenants : Chimères. 
Devise : « Malo rumpi quamjlecti ». 

NOGARET (C le CHARLES De), ancien 
maire, ancien conseiller général : ne 
le 11) octobre 183!); marié te 9 octobre 
1865 a Marie-Sophie de * Reversât. — 
Éc3 de Sallelles et û de Montgésieu, 
r-: \$= La Canourgue, ë*1 Benassae-la- 
Canourgue (Lozère). 

NOGARET (GaurieI.I.E de), fille des 
précédents; née le l ur octobre 1867; 
mariée le 2 juin 1806 au C te Jean DE 
*Cacqueray de Saint-Quentin; dont 
deux enfants : Charles et Marie-An- 
toinette. — & de Macey, :£] Jf ti^j 
Pontorson (Manche). 

NOGARET (C lc Denis de), conseiller 
général; né le 3 septembre 1870; 
frère de la précédente ; marie le 28 
juillet 1807 a Marie-Louise Diiiorit 
de Chazei.i.e; dont un fils : Charles, 
ne le 5 décembre 18 ( JS. — t& de Sal- 
lelle et fi£â de Montgésieu, El f?- La 



888 — 



Canourgue, fil Banassac-la-Canour- 
gue (Lozère). 

NOGARET (B on BaRTHÉLEMY-HeNRI- 

Denis de), né le 2 novembre 1858, et 
B ouu8 , née Marie-Lucie de Baudinet de 
Courcelles ; dont : 1° Robert-Bar- 
thélémy, né à Cannes le 14 janvier 
1802 ; 2° Marie-Angèle, née à Cannes 
le 6 lévrier 1805; 3° Henri, né à 
Saint-Laurent-d'Olt le 7 mai 1896; 
4° Gabrielle-Olga, née le 26 juillet 
1809 à Pueehmaynade, près Rodez. 
— & do Saint-Laurent-d'Olt, Kl f^ ëâ 
Saint-Laurentd-'Olt (Aveyron). 

NOGARET (V te de), né le 9 octobre 
1833; marie le 4 février 1804 à Marie- 
Emilie-lsabelle de *Sassenay ; dont : 
l u Madeleine ; 2 Û Ada ; 3° Joseph ; 
4° Germaine. — ÊË5 d'Arthé, af>= éâ 
Couey (Yonne). 



NOGUÈS (d«). 



Navarre, Guyenne: D'azur, au che- 
vron d'<>r, accompagné de trois fers ilt 
lance Jleuronnés d'argent. 

noguès (M me du). — É& de La 
Tour-Beaupoil, o ]*- kS Pessae-de- 
Gensac (Gironde). 



NOINYILLE tDUREY de), 



De 



■:lu 




niale) ; né le 
à Marguerite 



liOUR 

sable, < 

d'argent surmon- 
te d'une croisette 
du même. 

SUIM'OR T S : 

Deux léoriers. 

DUREY, C lL 
DE NOINVILLE 

(René-Paul),*, 
® (inéd. colo- 

27 août 1858; marie 
DE *< rROLLIER ; dont : 

1° Blanche-Marie-Pauline, née le l or 
août 1893; 2" Kenée-Marie-Jusépho- 
Alix, née le 3 avril 1895. — 58, rue 
de Ponihieu (VHP) — et £â de Bien- 
faite, s ]:,- t-3 Saint-Martin-de-Bien- 
faite (Calvados). 

BRANCHE CADETTE 
DUREY, C lu DE NOINVILLE, et C'"" u , 

née Subtil de Franqueville ; dont : 
1° Daniel, né le 21 novembre 1885; 
2" Christine, née le 6 octobre 1888; 
3 U Claude, née le 20 novembre 1889. 
— û de la Cressonnière, ;-j Orboc, 
]•- ta Saint-Martin-de-Bienfaite (Cal- 
vadosi. 



NOIRMONT (d< 



D'à r g e n t, au 
noyer arraché de 
sinople, surmonté 
en cime d'un coq 
</<■ gueules : au 
chef d'azur, char- 
gé à dextre, d'une 
étoile d'argent, et 
à senestr^e, d'un 
c/'oissant tourné 
du même. 



NOIRMONT 
(B û,l " e de ), née Martel. — 66, rue 
Pierre-Charron (VHP) — et & de 
Suisnes, S jj= é3 Grisy-Suisnes 
(Seine-et-Marne). 




NOIRON (BALAHU de). 

D'ur, à quatre cergettes de gueules, au 
cheeron d'argent brochant sur le tout , 
au chef cousu du champ, chargé d'une 
aigle de sable. 

BALAHU DE NOIRON. — £ d'Acis- 
le-Ponsard, a Jf ^j Fismes (Marne). 

BALAHU DE NOIRON. — Éâ de 
Briaucourt, [51 Jf Bologne (Haute- 
Marne). 

BALAHU DE NOIRON. — & de Nan- 

tillv, >'. f- : Autrey, t-^j Gray (Haute- 
Saône). 

BALAHU DE^NOIRON. — & de Noi- 

ron, :-i f;; t^j Champvans (Haute- 
Saône h 




NOIRON iBERTHEAULT 

Auru.N : D'a:ur, 
à une fleur de li/s 
d'or, surmontée de 
U étoiles du même. 

A-RM ES ANCIEN- 
NES : D'azur, au 
ehecrou d'or ac- 
compagné en chef 
de deux "toile* et, 
en po in te, d'u n 
croissa n t aussi 
d'or. 
BERTHEAULT DE NOIRON (ANDRÉ) 

et M"", née du Moustif.r de Canchy. 
— £i du Puy, 13 Saint-Leger-des- 
Bois, f;- t-.-j Sâint-Léger-Sully (3 kil.) 
(Saône-et- Loire). 

cousins germains : 

BERTHEAULT DE NOIRON (M.U- 

rk ei, capitaine de cavalerie, et M , 

lire DE M IRIN. — Beaune (Côte-dM h). 

BERTHEAULT DE NOIRON (ROME) 

et M 1 ", née de Verunette de *La- 
motte. — Beaune (( lôtc-d'Orj, 



— SX!» 



BERTHEAULT DE NOIRON (M mo ), 

née de Saux.— «Êâde Chcvignerot, Kl 
\F t-Ji Beaune (Cûte-d'Or). 

NOLHAC {de). 

Beaujolais, Lyonnais : D'azur, à un 
vaisseau d'or, ooguant sur une mer d'ar- 
gent. 

NOLHAC (Pierre de), conservateur 
du musée de Versailles, et M"», née 
de Goys. — êês de Versailles (Seine- 
et-Oise). 



NOLIYOS (de). 

Bkarn : De sable, à trois os de mort 
d'argent mis en fasce l'un sur l'autre. 

NOLIVOS (M ia de) et M ise , née de 
*Ségur. — 21, rue du Lycée, à Pau — 
et El de Sauveterre-de-Béarn (Basses- 
Pvrénées). 



NOTS [des).— V6y. AMON- 
YILLE- 



NORMANT (Le)- 



Picardie : E- 
cartelé d'or et 
gueules, à quatre 
roes d'échiquier 
</(' l'un en J'au- 
tre et en abîtne 
un tourteau d'a- 
zur, chargé d'une 
fleur de lis d'or. 

NORMANT 
DESVARANNES 

(Marius-Edouard le), ingénieur. — 
Saint-Vincent, na fe= Cébazat, gâ 
Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). 




NOS {des), 




BRI 


-TA 


(i N E : 


D'arcrent, 


au lion 


de sa 


ble 


arme, 


lampi 


use 


et cou- 


ronnè 


de. 


/ueules. 


S i; 


pp 


JKTS : 


Lions 






Di.v 


ISE 


: « Mar- 


che di 


■oit 


». 



NOS (C tes3a 
DEs),nôeDE*Cu- 
mont; dont : 1° Hélène, née le 17 avril 
1880, mariée le 19 avril 1899 à 
Georges, O d'O/.ouyiu.e des Nos; 
2° Jeanne. — fiîâ de Pannard, m ÎF éil 
Ernôe (Mayenne) — Si du Puy, ce 
Villiers -Charlemagne ,f£= Grey-en- 
lïouère , é3 Gernes - Longuefuyc 
(Mavenne) — et villa du Vieux- 
Moùlin à Dinard. 





Y"pTr 


s ïï 




Sllli V liy 



Cil A M PAfiN R, 

Soissons : Eehi- 
quetd d'argent et 
d'azur, au chef 

de gueules. 

Supports : Un 
lion grimpant à 
gauche et un 
aaucage à droite. 

Devise :« Uenis 
fidelis vigilan- 
ter s. 

NOUE (O de), O. #, colonel du 
1 e cuirassiers, et O sse , née Dagault. 

— Cambrai (Nord). 

NOUE (M Ue de), sce.ur du précédent. 

— 20, rue de l'Université (VII e ). 
NOUE (V te Armand de), O. #, >£, 

né le 13 juin 18:58; colonel en retraite; 
marié à M" L ' de *Mézières (décédée) ; 
dont : Henry, né le 1" juin 1878, 
lieutenant au 23 e dragons àVincennes. 

— e», rue de Babylone (VII e ). 

noue (M" B Stéphanie de), sœur du 
précèdent. — Même adresse. 

NOUE (Pierre, V t0 de) et V te63e , née 
Rodier. — 40, rue Hamelln (XVI e ) 

— et êè d'Heuqueville, l-j les Ande- 
lys, fF Pont-Saint-Pierre, é§ Pont- 
Saint-Pierre (8 kil.) et Saint-Pierre- 
du-Vauvrav (Eure). 



NOUGARÈDE de FAYET 
{de). 

D'azur, à la fasce de sable, bordée 
d'or et chargée d'une coquille d'argent, 
accostée de deux étoiles d'or ; en chef, 
une lerrette courante d'argent, colletée 
de gueules et bouclée d'or, et, en pointe, 
trois losanges d'argent. 

NOUGARÈDE DE FAYET (B on ADRIEN 

de).— 24, rue de l'Université (VII e ). 



NOUHES {des). 

Poitou : De 
gueules, à une 
fleur de lis d'or-. 

Supports : 
Deux terriers 
d'argent à col- 
tiers d'or, sur 
lesquels est ins- 
cHt:*Fiiles,spe$». 

Devise :«Afmi* 
protegam ». 
Cette famille remonte aux Croisades (12-18). 




— m 



BRANCHE DE LA CACAUDIÈRE 

NOUHES (EUGÈNE-LOUIS, C ta DES), 
chef de nom e! d'armes; né en 1811; 
marié, en premières noces, à Amicic 
de Moulins de *Rochekort ; en se- 
condes noces, ù. Alix. Gilles de La 
Bérardière de La Barbée ; dont : 
Marie, mariée en 18i»8 au C te Henri 
de *Rouault. — Ê de la Cacaudiô- 
re, ei ^= eg Pouzauges (Vendée*. 

II 

BRANCHE DE LOUCHERIE 

NOUHES | C te ARTHUR- Alexis -Ar- 
mand des), ancien conseiller gênerai 
de Mai n e-el-Loire ; cousin du précé- 
dent; né le 4 octobre 1837 (décédé en 
1901 1 ; marie, en 181)3 à Aliène *Pantin 
de Landemont. — êêî de Soinloire, ŒQ 
\r Vihiers, ^ Maulévrier (Maine- 
et-Loire). 

Enfants : 
NOUHES (O Aymar -Alexis -Jo- 
seph des), né le 21 novembre 18C.3, 
et C tcsse , née Malhilde Torchon ; dont : 
Yvonne-Marie-Gabriclle, née le 13 
lévrier 18'JG. — 1, rue Madame (YL> 
— et même &. 

nouhes i Madeleine-Alix-Marie 
DES), née le 1 er mai 1871 ; mariée en 
1807 au O Guillaume de *Menou. — 
& de la Chapelle-Bouéxic, ï-j fF 
Maure-de-Bretagne, ^Messac (Ille- 
et-Vilaine). 

III 

BRANCHE DE ROBINEAU 
NOUHES DE ROBINEAU i R on Phi- 

lippe-Henri-Amédée-Marie des), cousin 

des précédents ; né en 1802; marie, 
en 18 ( .U à Marguerite Poignand delà 
Sai.inière; dont : 1" Jean, né en 18ÏM ; 
2° Elisabeth, née en 18%; 3° Henriette, 
née en 1900. — ÉtS de la Pommeraye, 
ra Js= Vallet, & Le Pallet (10 kil.J 
[ Loire-Inférieure). 



NOUHES DE ROBINEAU (GENEVIÈVE 

des), mariée à Alphonse de *Coukspe.l 
du Mesnil. — & de l'Échasserie s 
|5- La B ru f fi ère (Vendée). 

NOUHES DE ROBINEAU (MARIE 

des). — â de la Bastière, E £= Ver- 
tou (Loire-lnlerieure) — et 13, rue du 
Lycée, ù Nantes. 



NOURY {de). 




Nivernais, Mor- 

VAN : I)'a:ur, au 
sautoir d'or, can- 
tonné de quatre 
couronnes ducales 

du nicnie. 

Supports: Deux 
lions, un debout, 
un couché. 

Devise :* Niltil 
oarietur ». 

lentes éditions. 



NOUY 'LE COMTE du . 

Piémont ki Languedoc : l>c sable, « 
une cierge d'argent couronnée d'or; au 
chef édiifjueté de gueules et d'or de trois 
traits. 

LE COMTE DU HOUY (JEAN-ANTOINE 

Jules), #, ('. ^;né à Pans le 10 juin 

181V; marie à Caroline Evrard; dont: 
Jacf|iies-Tlieodore-Jules, ne a Paris 
le 18 avril 1885.— 30, boulevard Flân- 
ât in lXVP). 

LE COMTE DU NOUY (ANDRÉ), &; 
frère du précédent; marié a M e,, « Her- 
mine *< Iudinot; dont: Pierre.— Même 
adresse. 




NOYALÈS [de). 

Biscaye : Par- 
ti : au 1 d'ar- 
.'/<'/< r, à l'arbre 
de sinopîe el au 
loup de sable 
passant à son 
tronc, à la bor- 
dure d'arr/ent 
courue de sable, 
chargée de quatre 
télex d'aigle cou- 
pées, qui est de 
Novalès; au 2 d'u- 
nir, aux irais tours d'argent posées 2 
et 1, surmontées chacune d'une étoile 
d'argent, et flanquées a gauche d'un lé- 
vrier du même regardant rétoile, à la 
bordure de gueules", cousue d'or, chargée 
de huit hermines d'argent, qui est" de 
Bringas. 

novalès (Emile de). —3, rue Cho- 
ron (IX e ). 

NOVALÈS (M™ Gabriel de). — Place 
du Réduit, à Bayonne ( Basses-Pyré- 
nées i. 

NOVALÈS (M Ues Isabelle et Thérèse 
de). — Même adresse. 



NOYION (de). 

Champagne : D'azur, à la bande d'or, 

accompagnée de trois colombes d'argent. 

NOVION (Charles de), sous-lieute- 



— 801 — 



nant de dragons, et M'"°, née Adrienne 
de Lajamme de *Bei.leville. — 13, 
bouleravd de La Tour- Mauboury 
(Vll>) (p.-à-t.). 



NOYER i.FAYIER du). 
De gueules, à la grue d'argent becquée 
et mèmbrée, arec sa cigilançc d'or; au 

chef cousu d'azur, ù trois bandes d'ar- 
gent. 

FAVIER DU NOYER (B on Max) et 
B onne , née de *Prandières. — & Tar- 
devel, [•! Chamoux, ë*1 p= Chamous- 
set (5 kil.) (Savoie; — et rue Juiverie, 
à Chambéry. 



NUCHEZE (de). 

Poitou : De 
gueules, à neuf 
molettes d'éperon 
d'argent de cinq 
pointes. 

Supports : Deux 

lions de profil. 

NUCHÈZE (C te 

F. de). — eâ de 
la Séguinière, a 
]f^ &3 Saint-Julien (Vienne). 

nuchèze (C le DE)etO s = , née Marie 
d'*Oiuon. — c£a de Bagne, e |£= tram- 
ways Usson du Poitou (Vienne.) 



Rrf 




III 


m^ 






P°1 




il 



NUGENT (de). 



T , I . ï 



ijin j i^? 1 ; i m 



—-^- 



Perche, Norman 
Ijik : D'hermines 

à douai Jasces de 

gueules. 

Supports: Douât 

cocatria:. 

Devise : « Deere- 



NUGENT (Pier- 
re, C te de) et 
Qtesse > nee Made- 
leine de *Boutray; dont : 1° François, 
né le 7 juin 1887; 2° Yvonne, née le 
2 octobre 1888. — 101, rue du Bac 
(VII e ) [p.-à-t.] — et Pavillon de la 
Talle, E) Les Essarls-le-Roi, \f^ Les 
Mesnuls, ê! Les Essarls-le-Roi et 
Montfort l'Amaury (Seine-et-Oise). 

NUGENT (UlLUEJîT ET RlCHARD DE), 

fils du C ,e Patrice de Xlcent, capi- 
taine de tirailleurs tonkinois (décédé 
le 20 mai 1888), et de la <'<•—, née 
Christine p'*Espagnet. — 38, cours 
Mirabeau, a A\x-en-Provence (Bou- 
ches-du-Rhône). 



NULLY (de). 
Franche-Comté : D'or, à un pore-épic 

de suide, sommé d'une croix au pied 
fiché de gueules. 

NULLY (M me de). - Û Je la Bloti- 
nière,iH! Lunay,f£=Montoire,të!Thoré 

(Loir-et-Cher). 






OBERKAMPFF de DA- 
BRUN. 

Parti : an 1, 
coupe: au a (for- 
gent, au griffon 
issan t de yueules, 
au b) de yueules; 
au pal d'aryent 
chargé d'une ro- 
se de gueules; 
au ï d'aryent, à 
une fasce de 
yueules, accom- 
pagnée en chef 

de deux roses du mena', et, en pointe, 

d'une fleur de lis d'azur. 

OBERKAMPFF DE DABRUN (B oa 

Emile-Georges-Charles), marié en 

18(')2 à Julie-Zélia Glizot; dont : 
1° Henriette-Ernestïne , née à Agen 
le 2 novembre 1802; mariée à M. Del- 
PECll DE Suriray ; 2° Ernest-Jean- 
Frédéric, né à Agen le 4 juin 1864 ; 
3° Isabelle-Emilie-Zélia, née à kgen 
le 22 décembre 18GG. — Mais (Gard) 
— et & de Sauvebœuf, Eiffel Mon- 
tignac (Dordogne;. 



OBERT de THIEUSIES. 

Auvergne : Ac- 
colés : au 1 d'a- 
zur, au chevron 
d'or, accompagné 
de trois chande- 
liers du même, 
ranyés ^ en chef 
et 1 en pointe, 
qui est Obert de 
Thieusies; au 2 
de sable, au chef d'aryent, chargé de 
deux losanyes d'azur, qui est Chrystyn 
de Ribaucoûrt. 




Supports : Deux griffons. 
Devise : « Pro luinine virtus ». 

OBERT DE THIEUSIES A' t0 Amail- 

rij-MMin: - Camille-Joseph- Martel), 
né le 1(1 juillet 1858, marie le 21 
avril 1887, a Louise-Tliéièse- Corné - 
lie Chrystyn , C tessa de Ribaucoûrt ; 
dont : 1° Alain- Camille -Gliislain- 
Marie-Joseph-Martel, né le 10 mars 
1888; 2° Elisabeth -Marie -Bertbe- 
Ghislaine, née le 11 août 18U2. — '6U, 
rue du Commerce, à Bruxelles, — et 
â (le Thorieourt, Kl ^~ Sillv (Hai- 
naut, Belgique). 



OCAGNE (d 




N O R M A N D I E : 

D'aryent, au che- 
vron de sable, 
accompagné de 
trois étoiles de 
que.ules, posées 
2 et 1. 

OCAGNE 
(MORTIMER D'), 

né à Paris le 
21 lévrier 1831 ; marié a Pauline- 
Marie Nay. — 2, rue Tronchet iVlII"). 

ENFANTS : 

OCAGNE (Phtlbert-Maurice d'), #, 
ingénieur des Ponts et ('haussées; 
ne à Paris le 25 mars 18U2 ; ma- 
rié a Maiie-Gabrielle Un i .EMACHER ; 
dont : 1° Frédéric -Mortiincr- Pierre; 
2 J Marie-Suzanne. — 30, rue La 
Boétic (VM e j — et •■ Les Capucines », 
à Villers-sur-Mer (Calvados. 



— 8 ( J3 



OCAGNE (MORTIMER-PAUL d'), in- 
génieur dos Arts et Manufactures ; 
né à Paris le 2'.) novembre 1803 ; 
marié à Marie-Magdeleine Thorail- 
ler ; dont : 1° Paule-Marie-Thérèse - , 
2° Thérèse-Marie-Siinone ; 3° Marie- 
Mortimer-Guy. — 72, avenue Victor- 
Hugo (XVI e ) — et villa des Lierres, 
à Etretat (Seine-Inférieure). 



O'CONNELL. 

Irlande : Coupé d'argent, sur sinople; 
à un cerf passant, au naturel, brochant 
sur le coupé et accompagné de trois 
trèfles de l'un à l'autre, 2 et 1. — Alias : 
D'argent, au lion de sable, tenant un 
trèfle de sinople; au chef d' asur , chargé 
de trois étoiles d'or. 

O'CONNELL (C te ),. #, C. >£, et 

C teS3 ", née P" Sse Nonia Bertong. — 
Rome. 



O'DONNELL. 

Irlande : Parti ; au 1 d'or, à l'aigle 
éplugée de sable, becquée et membrée du 
champ, chaque tête couronnée d'or, 
l'aigle surmontée d'une couronne impé- 
riale et portant sur la poitrine un écus- 
son de gueules, chargé d'une J'asce 
d'argent, surchargée du chiffre J. F. 
d'or ; au 2 ecartelé en sautoir d'or et de 
gueules, à un bras paré d'or, mourant 
du parti la main de carnation, tenant 
une croix latine de gueules. 

O'DONNELL (C tc3SC ),née*DE*GuiTAUT. 
— 17, rue Blanche (IX e ).' 




OGER de SPEYILLE (d'). 

Lorraine : Aï 

sable, au cheoron 
d'or, accompagné 
en chef de deux 
Jleurs de lis du 
même,et,enpointe, 
d'une merlet te aus- 
si d'or, couronnée 
et tenant dans son 
bec un cor de chas- 
se et reposant sur 
une clé d'argent; le 
cheoron soutenant une J'asce en dicise 
aussi d'or, chargée de "trois étoiles de 
sable et surmontée en chef de trois têtes 
de merlettes aussi d'or. 

OGER DE SPEVILLE(OAl.EXA\nRE- 
Marie-Antoine-Jui.ien d'), chef actuel 
du nom et des armes ; marié à Ca- 
mille-Perrine Nayi. ; dont : 1° C te 
Charles-Georges, docteur en méde- 
cine ; marié à Jeanne Delthil de 
Fontré.u. [15, rue Vezcletf (VIII e )] ; 
2° Louise-Marie; 3° Elisée-Henri ; I" 
Julien -Pi erre; 5° Jeanne-Marie-Char- 
lotle. 

OGER DE SPEVILLE (ChaRLESt 



Edouard-Nicolas d'), marié à Marie- 
Amélie Fouquereaux; dont: l u Ma- 
rie-Amélie ; 2 U Marie-Blanche ; 3° 

Charles-Ferdinand; 4° Marie-Anna; 
5 U Charles - Adrien ; C° Charles- 
Edouard ; 7° Raoul-Mathieu. 

OGER DE SPEVILLE (CtlARLES- 
Arthur d'), marié à Marie-Louise 
d'E.mmerez de Cuarmoy ; dont : 1° 
Georges-Louis ; 2° Antoinette ; 3° Ar- 
thur-Charles ; 4° Marthe-Marie; 5° 
André-Charles ; 6° Adrienne-Marie. 




OGÏER d'IYRY. 

.Ile -de- France, 
Vexin, Maine : 
D'a/-(jent, à trois 
trèfles à queue 
arrachée de sa- 
ble, 2 et 1. 

Supports : Deux 
lions affrontés. 

Devise : « A Do- 
mino datas ». 

OGIER D'IVRY 

, née de *Moy.nier- 
CiiAMisoRANT. — 48, rue Ragnouard 
(XVI e ) — et a& de Moynier, h ]^ ta 
Saint-Laurent (Gard). 

OGIER D'IVRY (V«° He.\RY-PierrE- 

Marie-Georges), &, >J<, né le 9 août 
1845 (décédé en 1901); et V tc = se , née 
Thérèse Masso.n. — éà du Vertbois, 
r-J La Ferté-Fresnel, f^ Saint-Evroult- 
Notre-Dame-du-Rois, g§ La Gon- 
frière-Bocquencé (Orne). 

OGIER D'IVRY (V t0 AmaURY), fils du 

précédent; ne le 18 août 1873; lieute- 
nant au 130° d'infanterie. — 48, rue 
Ragnouard (XVI ) — et même flà. 

OGIER D'IVRY (M me ), née *Dupuy 
d'Anoeac. — êû de Chaîne-de-Cœurs, 
S fF é§ Le Mans (Sarthe). 

OGIER D'IVRY (BathildeK — 10, 

rue du Mail, au Mans (Sarthe). 

OGIER D'IVRY (Raoul) et M me , née 
d'Herbounat. — Montréal (Canada). 



O'GORMAN, 




Lorraine, Ir- 
lande : D'asur, au 
lion léopardé d'ar- 
gent, accompagné 

de trois épées du 
même, garnies d'or, 
posées en pccls 2 
et 1. 

O'GORMAN 

i<>) (décédei, et 



(> 



d'Hof- 



ruc Saint-Dizier, à 



894 



Nancy — et Éà de Pixérécourt, c?j 
fc= ëâ Nancy (Meurthe-et-Moselle). 
O'GORMAN (M mo ), née de *Lamber- 

TYE. — Rue du Haut-Bourgeois, à 
Nancy — et tù\ d'Essey, El ^= é53 Nan- 
cy (Meurthe-et-Moselle). 

O'GORMAN (O Robert) et C te3âc , 
née des *Roys. — 11, boulevard de La 
Tour-Maubourg (Vil 1 -')— et t& de la 
Neuve-Ville, s f;- êS Nancy (Meur- 
the-et-Moselle). 

O'GORMAN (O Gaétan) et C tc63e , 
née de *Cherisey. — Villa O'Gorinan, 
a Pau (Basses-Pyrénées) — et îîâ de 
Choloy, l=J fe- ëëi Toul (Meurthe-et- 
Moselle). 

O'GORMAN (O Hyacinthe), lieute- 
nant au 3^' : d'artillerie, et C' 033 *-', née 
de *Truchi. — 11, rue du Cotisée 
i VIII) — et a Orléans (Loiret). 

O'GORMAN (O Patrice). — & de 
Pixérécourt, s f£= fâ Nancy (Meur- 
the-et-Moselle). 

O'GORMAN (O Sixte), lieutenant 
de cavalerie. — Lunéville (Meurthe- 
et Moselle). 




OILLIAMSON (d'). 

Non M AN 1)1 E : 

D'azur, ù V aigle 
d'argent éploùée, 
inembree ci bec- 
quée d'or, posée 
sur un baril aus- 
si d'or, cerclé 
d'argent. 

Tenants: Deux 

lln</CS. 

Devise: « Yen- 
turc and icin ». 
OILLIAMSON (M' s D') et M isc , née 
peesso ru , *Brogue-Revel. — 82, rue de 
Varenne (V II e ) — et éûj de Saint-Ger- 
main-rAngot, ;-: fr- Ussy, éS Falaise 
(Calvados). 

OILLIAMSON (O 880 D'), née P CCS5C 

de *P(ii.i(.\ac. — J.e Guetlara, i-i 
Guiard, \:~ Aïn-Temouchent (12 kil.) 
province d'Oran (Algérie). 

OILLIAMSON (C t0 Pierre d') et 
Çtcssc^ noc D1 . ; *Couxui.ier. — 82, rue 
de Varenne (VII e ) — et (Sa Fontaine- 
Henry, k f^- Thaon, ë§ Caen (Cal- 
vados). 

OILLIAMSON (C*" Robert d') et 
C tcsse , née Marguerite de *Montri- 
chard. — Ci, rue de Montalicet (VIII e ) 
— et ÊÊâ de ( 'leron,:-:f; "- tSMaizietes- 
Notre-Uaine-du Chêne (Doubs). 



OIRON (d'). 

Ile-de-France : D'argent, à trois roses 
de gueules, tigées et feuillëcs de sinople. 

OIRON (B on D'). — t& du Peux- 
Jousseland,E)LaTriinouille (Vienne). 

OIRON (H ou Joseph d'). — & du 
Peux-Haut, :-j La Trimouille (Vienne). 

OIRON (B on Alfred d'). — tfa de 
Pelorge, :-2 |5= *3 Ruffec-lc-Chàteau 
(Indre). 



O'KELLY, 



BRANCHE AINEE 

Irlande, Franck : D'azur à une tour 
donjonnée de trois tourelles d'argent, 
chargée au-dessus île lu porte, d'une 
croix latine île table, et accostée de 
deux lions aljron tés d'or. 

O'KELLY-FARRELL (C te ), O. &, 

commandant en retraite, et C teSoC , 
née O'ToOL de Lemster. — É& de La- 

niothe-LandeiTon (Gironde). 

O'KELLY (C Ie et C le33C ). — ûîi de la 
Soriniere, :-:] Chemille (Maine-et- 
Loire). 

BRANCHE CADETTE 

Irlande, Bel- 
gique, France : Dj 
gueules, à la tour 
triplement donjon- 
née d'argent, ou- 
verte du champ, 
ajourée et maçon- 
née de sable, sou- 
tenue de deux 
lions d'or, armés et 
lam passés d'azur. 
Cimier : L'n léorier 
passant d'argent, 
accolé de gueules, bouclé d'or, posé sur 
une couronne d'or à Jleurons. 

Supports : Deux lécriers d'argent 
accolés de gueules, bouclés d'or. 
Devise : a Turris fprtis mihi Deus ». 

O'KELLY DE GALWAY (Alphonse- 
Charles-Albert, C tc ), C. >J<, ►£<, — 
^, >J<, archiviste-généalogiste, au- 
teur du » Dictionnaire archéolo- 
gique et explicatif de la Science du 
Blason », etc., né le 22 juillet 1831. 
— 8, rue Menesaier (XVIII e ). 



ÉmM. 
, _ j 



OKSZA [d'). 

Pologne : De gueules, à une hache 
d'argent, emmanchée de sable, en put, le 
tranchant à dextre. 

OKSZA (C te d') et C t06S0 , née de 
Kaczkowska. —34, rue MosarHXYl c ) 
— et aïâ de Parenclière, 13 \i~- gâ 
Sainte-Foy-la-Grande (Gironde). 



OLBREUSE (<T 

DESMIERS. 



— Y 



OLÉON d' 



!/.BONET, 



OLIVE (d' 

Languedoc : D'or, au chevron de fiucu- 
les, charrié de neuf besants (F argent, ac- 
compagné en pointe d'un olicier de sinople 
terrassé du même : au chef d'azur, chargé 
de trois étoiles d'or. 

e olive (M la d'i. — â d'Esperce, 3 
pF ta Auterive (Haute-Garonne). 



OLIVIER {#). 

Provence : D'azur, à trois colombes 
d'argent, volant en bande, la première 
tenant en suit bec un rameau d' olicier 
de sinople. 

Timbre : Couronne de Baron. 

OLIVIER DE PEZET B onne d'i, née 
de *Barrême-Montravail. — l.'arpen- 
tras (Vaucluse). 

OLIVIER DE PEZET (B on ALBERT L)'). 

— Même adresse. 



OLLENDON DOUEZY d". 



De f/ueules, au vhen 
ne de trois besants d' 



DOUEZY D'OLLENDON iB°"" c )- 18, 

rue de l'Odvon (VI -,— et â île Mou- 
lins, g| Saint-Julien-l'Ars (Vienne). 

DOUEZY D'OLLENDON B OU EDOUARD) 

e< 15 •, nec- pi: *Beaumont.— 11, rue 
de l'Odèon (Vl p ) — ci munie SES. 



OLLONE ou OLONNE (d') 



E 



Lorraine, Fran- 
che-Comté, Lan- 
tiUEUoc: Dr as ur, au 
l'uni d'or, la queue 
J'uurchée, nouée et 
passée en sautoir; 
a la dicise d'ar- 
gent, surmontée de 
trois étoiles d'or. 



OLLONE (C te 

d'i, et C USSb , née 
de *Terves. —31, rue François-I" 
I VIII e ) — et 20, avenue de Sceaux, à 
Versailles (Seine-et-Oise). 

OLLONE (V rt D'), *, capitaine d'in- 
fanterie hors cadres. — 40, rue Ha- 
melin (XVI e ). 

OLLONE iMax d'), compositeur de 
musique, et M"' 1 ', née pi: Poxthiere. 
— 116, rue Saint-Dominique (VU"). 



OLLONE (C lcâse d'i, née D'AMAN- 

dre. — 10, rue Hamelin (XVI e ) — et 
a St-bie | Vosges . 

OLLONE ("■--"" d'i, née de *Lam- 
bertye. — Rue du Haut-Bourgeois, à 
Nancv — et &A d'Essey-les-Nancy 
(Meurthe-et-Moselle). 




OLTRAMARE CENTU- 
RIONE ULTRAMARINI . 

Gênes et Genève: 

Parti au 1. d'or à 
deux ondes d'ar- 
[) e nt po s é e S e n 
bande ; au 2 d'azur 
à un animal, [peut- 
être un loup ma- 
rin i, rampant cou- 
ire le parti, uccoin- 
pagnéen chef d'une 
'rote de gueules au- 
dessus de deux fleurs'de lis d'o". 
Timhre : Couronne de Marquis 
L'origine de cette famille patricienne 
remonte au xn a siècle, par Guhelnio Cer- 
turione Ultramarino (1165,, qui vécut à 
Paragi, aux environs de Gênes. 

Elle a donné à la République de Gènes 
un très grand nombre de membres du 
Conseil des Anciens, des commandants de 
galères vainqueurs des Maures d'Afrique, 
un ambassadeur auprès du comte de 
Savoie, et, en 1-11-1, un ambassadeur au- 
près de Henri III d'Angleterre. Adam 
Ultramarino, membre du Conseil des 
Anciens, de 1511 à 1525, fut créé marquis 
d'Estcpa ou de Stepa,par le roi d'Espagne. 
Les manuscrits de Ganduccio établissent 
les alliances des Ultramarini avec les 
marquis Cattaneo, Lomellmi, Spinola. 
les princes Grimaldi, etc. — On 
trouve dans les « Itogiti » de Bartolomeo 
Defornari (lX'61), le" nom d'Oltramare, 
qualifiant des membres de cette famille. 
Le 1 avril 160$, Antoine Oltramare, fils 
d'Augustin ,de Gènes), fut admis à la 
bourgeoisie Genevoise. La lignée a fourni 
bon nombre de professeurs, pasteurs et 
théologiens notables, parmi lesquels il 
envient de cilei : Nicolas Oltramare 
(1611-1680), qui fut successivement pas- 
teur de l'église italienne de Londres (lt',10- 
1646i, puis pasteur de l'église Saint-John 
(Cornouailles) ; Marc-Jean-Hugues Oltra- 
mare 11813-1890), docteur en théologie, 
pasteur et professeur de théologie à l'Uni- 
versité de Genève, auteur d'une traduction 
du Nouveau testament ; André Oltramare 
(1822-1.S9U), professeur de littérature latine 
à l'Université de Genève; Etienne Oltra- 
mare 1851-1898), fils du précédent, prési- 
dent de chambre au Tribunal de première 
instance de Genève. 

La famille est actuellement représentée 
par : 

I 
OLTRAMARE (M" Gabriel), chût' de 



— 890" 



nom et d'armes, marié à M" e Bedot, 
dont postérité. — Buenos-Ayres. 

FRÈRE : 
OLTRAMARE (Alphonse), banquier. 

— 27, rue Lqfjitte (IX e ), — et â 
de Moyembie, El Coucy-le-Châleau 

(Aisne). 

ONCLES : 

OLTRAMARE (Gabriel), Doyen de 
la Faculté des sciences à l'Université 
de Genève, marié à Aline Mouchon; 
dont : Hugues, docteur en médecine, 
professeur à la Faculté de Genève. 

OLTRAMARE (François), astronome. 

— 34, rue Madame (VI e ). 

II 

OLTRAMARE (C te JacrjueS-kXDRÉ), 
Attaché a la Légation de Suisse a 
Paris, né le 8 avril 1878. — 9, avenue 
Marceau (XVI e ). 

sœur : 

OLTRAMARE (JruETTE), née le 8 
mai 1880, mariée à Enrico, des Barons 
Tramonti. — Païenne. 

oncle : 
OLTRAMARE (Paul), Doyen de la 
Faculté îles lettres a l'Université de 
Genève, marié à Bertlie Carteret. 



OLTRAMARE (Raoul), né à La Ro- 
chelle en 1846, marié le 1 1 juillet 1874 
a. M" Claire Mention de La Gonterie, 

dont Julien, ne à La Rochelle le 
14 juillet 187G. 



O'MAHONY. 

Irlande, France: Ecartelë : aux 1 et 
4 d'or, au lion d'azur, armé et lampassé 
d'argent; au 2, parti d'argent et de gueu- 
les, au lion de l'un en l'autre; au 3 d'ar- 
gent, au cheoron de gueules accompagné 
de trois bisses de sinople. 

O'MAHONY (O). — 16, rue Dau- 
phine, à Orléans (Loiret). 



O'MORE. 

Irlande : De sinople, au lion d'or, 
armé et lampassé de gueules, accompa- 
gné en chef de trois étoiles d'or. 

Timbre : Couronne de Comte. 

Devise : « Spes mea De us ». 

Illustre maison du royaume d'Irlande, 
issue des anciens souverains de ce pays, 
et dont la branche cadette s'est établie' en 
Lorraine, à l'époque .le l'exil, en France, 
du roi Jacques II. 

OMORE (B on Pierre), chef de nom 
et d'armes. — fia des Plos, 3 fë= Ri- 
gnac (Aveyron). 



O'MORE (M lle Jeanne), sœur du pré- 
cèdent. — 22, rue de Grenelle (VIPj. 

O'MORE ( Madeleine- Ernestine), 
tante des précédents; née à Stenav 
(Meuse; le 10 juillet 1828; tille de feu 
Jean-Baptiste-Emmanuel, B on O'MôRE, 
officier de cuirassiers, #, et de feue 
Henriette-Jean ne-Ernestine de*Finfe 
de Saint-Pierremont ; veuve d'Alexan- 
dre-Charles-Gustave DE BlGAULT DE 
Préfontaine, ancien conseiller géné- 
ral, ancien maire de Varennes-en- 
Argonne. — Varennes-en-Argonne 
(Meuse). 



ONCIEU de LA BATIE, 
et de CHAFFARDON uli, 

Bugey, Dalpuiné, Savoie : D'or, a 
trois c/iecrons de gueules. 

1 
^ ONCIEU, M is DE LA BATIE (D'). — 

tîî de Montgex, i-j p= é§ Chambéry 

(Savoie i. 

ONCIEU DE LA BATIE (O PHILI- 
BERT d'). — Même adresse. 

ONCIEU DE LA BATIE lO EUGÈNE 

d'j et C ,esse , née de*Leusse. — fié de 
la Bâtie, st^ Leysse,^ ^Chambéry 

(Savoie). 

ONCIEU DE LA BATIE (C le A.MÉ d'), 
et ( ; ,esse , née de *La Chesnais. — Cha- 
let île Bis.sy, S p- ta Chambéry (Sa- 
voie). 

ONCIEU DE LA BATIE (C te Paul d'), 
général en retraite, dans l'armée ita- 
lienne, sénateur, et C les=e , née Suardo. 

— 52, rue Pô, à Turin (Italie). 
ONCIEU DE LA BATIE (C te GciDO 

d'j, lieutenant de cavalerie dans l'ar- 
mée italienne, et C u " e , née Bia.nchi. 

— Même adresse. 

II 
ONCIEU , M ls DE CHAFFARDON 
(Antoine d') et M isc , née d'Oultre- 
mont. — 16, rue Auguste-Vacquerie 

(W'I'i — et 6â de CÏiaffardon, Ê fj= 
Saint-Jean-d'Arvy, es Chambéry (Sa- 
voie). 

ONCIEU, M iM DE CHAFFARDON 

(d'j, née de *Bocn. — Même â — el 
a ( 'hambéry (Savoie). 

ONCIEU DE CHAFFARDON (C u 
Pau. d'), veuf de la C ,csse , née X... ; 
dont deux iils, Joseph et Henri, offi- 
ciers au service d'Italie, et ileux filles, 
Ida et Betina. — Place Saint-Léger, 
à Chambéry ( Savoie i — et a Brescia 



897 



OOSTHOYE (van ZELLER 

D'I. 



*?* ééééés œ>. 




général du cavalerie (décédé); et 

Vt«ss Cj , u ;, UE *SoULT»AIT. — 10, l'UO do 

Bourgogne, il Moulins (Allier) — ÊÎâ 

de Retz, i-j f;- Dornes, fj Décize ou 

I Moulins-sur-Allier (Nièvre) — et à 

Oreet, l-: Le Cendre (Puy-de-Dôme). 



D'argent, à une étoile de gueules, ac~ 
compagn.ee de trois merlettes de subie, 
2 et 1, qui est Van Zeller u'Oosthove; ac- 
colé de Lcncquesaing, qui est : D'azur, 
fretté d'or; au chef d'argent chargé de 
deux étoile* d'or. 

OOSTHOVE (O van Zeller d') et 
C tcssu , née de Lencquesaixg ; dont : 
1° Roger, né en 1801 ; 2° Suzanne, 
née en 1880, mariée le 30 juillet 1902 
a Jean de *Barbier de La Serre, 
sous-lieutenant au 7 e chasseurs a 
Sampigny (Meuse). — â& de Bambec- 
qucv^jV- rS Raequinghem, parNar- 
dracque — et35,rue Carnot, à Saint- 
Oiner (Pas-de-Calais). 



ORBIGNY (DESSALINES 



Uuralisle 



Armes 

I.a famille d'Orbigny porte un nom il 
lustre dans les sciences par 1< 
Alcido d'Orbigny et Charles d'Orbi., 
auteur du Dictionnaire universel d'his- 
toire naturelle, par le docteur Charles 
d'Orbigny, leur père, etc. 

ORBIGNY (Al.cil)K D') #, fi A, >£,>£ 
(Chevalier de la Couronne d'Italie et 
des Saints-Maurice et Lazare), maire 
de La Rochelle, conseillergénéral de 
la Charente-Inférieure, président de 
la Chambre de commerce, membre 
du Conseil supérieur du commerce 
et de l'Administration des Chemins 
de fer de l'Etat, etc., etc., etc.; marié 
à M lk Bernon (d'une très ancienne 
famille noble, qui porte: de gueules, 
au lion d'or). — Rue Saint-Côme, à 
La Rochelle — et & à( Mintel-Aillon, 
El ]r- ëH La Rochelle (< 'harente-Infé- 
rieure). 



ORCET (ARAGONNÈS d»). 

De sable, à la 
fasce d'or accom- 
pagnée en chef de 
deux étoiles " du 
même et en pointe 
d'un croissant 
d'argent. 

Devise : «Espoir 

ORCET(V 1i - > Ara- 
gonm:s t.'), C. #, 





ORESMIEULX de FOU- 
QUIÈRES. 

Artois et Pi- 
cardie : D'or, à 
la tête de Mau/e 
lice d'un bandeau 
d'argent, accom- 
pagnée de trois ro- 
ses de gueules, pla- 
cées 'J. en cl tef et 1 
en pi unie. 

Tenants : Deux 
saucages armés de 
leurs massues. 

Devise : » Meliora sequentur » et 

« D'or et mieux ». 

Une sentence du conseil d'Artois, ren- 
due en lâSl, établit que Pierre, seigneur 
du lief d'Oresmieulx, sis en Artois, Vivait 
en 1300, en qualité de noble. 

ORESmieulx (C lc Léonce d'k an- 
cien colonel d'état-major et aide de 
camp du prince de Monaco; marie à 
à M" c Prady de Neuville. 

ORESMIEULX DE FOUQUIÈRES 
(René-Ai.exandre d'), chevalier d'hon- 
neur et de dévotion de l'ordre sou- 
verain de Saint-Jean de Jérusalem 
(Malte), reçu en 1893, sur preuves de 
huit quartiers de noblesse conforme 
aux règles dé l'Ordre; né le 2 l octobre 
18-15; et M""», née Mathilde de Roma- 
net de Beaune ; dont : 1° Charlotte- 
Anne-Marie-Joseph, née le 28 mars 
18X3; 2 U Jeannc-Marie-Joseph-Anne- 
Céline-Camille, née le 20 juin 1880 ; 
3° \'a le n ti ne- Marie -Joseph- Anne - 
Louise, née le 20 juin 1888; -PMarie- 
Joseph-Aiine-Amandine, née le 9 mai 
1890. — â de Fouquières, o fc= Bé- 
thune, ê5 Fouquereuil (Pas-de-Ca- 
lais). 



ORFEUIL (ROUILLÉ d'). 



Ile-de-France : De gueu- 
ains senestres appaumées 
i de trois molettes d'éperon 



NORMAND) 
les, à tn us 
d'or, charge 
de gueules. 

ROUILLÉ D'ORFEUIL ( C tessc D"), 

née Moika.nt. — 110, rue de Lille 
(Vlhi — o( â de Karc\-les-lAs, ;-l 
Daiiimaric-lcs-f.ys (Scùir-H-Mànio). 

ROUILLÉ D'ORFEUIL iC 1 ') et ( ls ', 

née ue *Gol'laine. — Mêmes adresses. 



57 



ORFEUILLE {d 1 ). 
Poitou : D'asur, à trois feuilles de 
chêne d'or, 1 et 2. 
Tenants iJ^Deuas anges. 

ORFEUILLE (C u d') ut C tcs3C , née 
Plauzoi.es. — 7, impasse des Gen- 
darmes, à Versailles (Seine-et-Oise). 

ENFANTS : 
ORFEUILLE (V e d'). — Même 
adresse. 
orfeuille (Jean d'). — Même 

adi esse. 

ORFEUILLE (MaRIE-AnTOINETTE d'), 

mariée au M is d'*Albignac. — Même 
adresse. 

orfeuille (louise d). 
sœur : 

ORFEUILLE (Marie d'). — Poitiers 
(Viennej. 



ORGEYAL ILE BARROIS 



D'j. 



Mm 



es i m 






Normandie, Ile- 
de-France: D'ar- 
gent, un Hun de 
sable, lampassé 
de gueules; au 
chef d'asur, char- 
gé de trois cou- 
ronnesde laurier 
d'or. 

ORGEVAL(B oa 

T Le Barrois d'), 

#, ministre plénipotentiaire, et B°"" c , 
née Foissac. — 51, avenue Duyeaud 
(XVI e )— et tà du Pavillon si p= M 
Orsay (Seine-et-Oise). 

ORGEVAL (B on Georges d') et B onBe , 

née Wooiavaro. — 1!)2, boulevard 
Ma les/i erbes (XVI I e ) . 

ORGEVAL (B' m ItOBKRT d') et B 0D " C , 

née de Ferré des Fkrris. — 31, rue 
de Tuequerille (XVII e ). 

ORGeval (,Ii:\n d'), lieutenant au 
155 e de liirne, et M" 1 '-, née Marie de 
*Saintignon. — Même adresse — et à 
(/huions. 



ORGLANDES {d'). 

Normandie : D'hermine, à six losanges 
de gueules, 3, 2 et 1. 

ORGLANDES (C te d') et C tesse , née 
Mari lie de Lancosme. — 2, rue de 
Penthièore (VIII°j — et fiîâ de Lonne, 
•'-: ]:>- i£i Igé (Orne). 

ORGLANDES ( V te n'j et V tes8B , née 
Agnès de *Durkori . — Mêmes adres- 
ses. 



ORIÈRESMw). 
VIN. 



^oy.CHAU 



ORIGNY HUTTEAU d- 






i , i 







Bretagne, Tou- 
raine, Languedoc: 
Parti : nu 1 de 
gueules, à la croix 
d'argent chargea 
d'' cinq ferma u e 
de salili'; au 2 
d'asur, au chevron 
d'or, accompagné 
de trois mcrlt'W* 
d'argent; au chef 



l'é 



d'h 



Devise : « Deo Regique fuies impa- 
cida ». 

HUTTEAU D'ORIGNY (V tLS5 <= D rc ), née 
*M aillé de La Tour-Landry. — 235, 
boulevard Saint-Germain (VII e ) — 
et &. de Faueonniere, a Gannat 

i Allier). 

enfants : 
HUTTEAU D'ORIGNY ( V te ) et V tca3c , 

née Pkcoul. — 33, avenue Henri-Mar- 
tin (XVI e ) — et Éi de Villiers, E |f 
Draveil éS Draveil-Vignieux et Juvisy 

(Seiiu'-et-Oisej. 

HUTTEAU D'ORIGNY (V tu Louis), 

capitaine de cavalerie, officier d'or- 
donnance du général commandant 
la brigade de cavalerie, et V tesse , née 
de Beauplan. — a Lyon (Rhône). 

HUTTEAU D'ORIGNY iV ,e ), — au 
Phare de Ver, G3 Courseulles-sur- 
Mer (Calvados). 



H 



ORIVAL {d'). 

Franche-Comté: 
De gueules, à trois 
fasces d'argent. 

ORIVAL DE MI- 
SEREY (Sl mo D'), 
née de Charmoil- 

LES DE FRASNOIS. 

— 6Ê de Misèrey, 
afF ê Besan- 
çon (Doubs). 

ORIVAL DE MISEREY (R.A.OUL n v ), 
capitaine commandant au 12 e hus- 
sards, marie le 3 juin 1800 à Isabelle 
d'*Huart, dont Marguerite. — Gray 
(Haute-Saône) — et même fia. 

ORIVAL (L'Abbé d'j , curé-archi- 
prêtre. — Baume-les-Dames (Doubs). 

ORIVAL (Henri d'j et M n,e , née 
Louise d'*Allemagne. — £i de Mouta- 
gney, l^j ]f= éS Montagney (Haute- 
Saône). 



— R99 — 



ORIVAL DE FONTENELAY (M mo Ar- 
thur d*), née Durand de*Gevigney; 
tlonl : L°Jean; 2° Henri. •—■ Serres- 
les-Sapins, î-i Vaux-les-Prés (Doubs). 

ORIVAL DE FONTENELAY (L'Abbé 

d',, clianoine do la Métropole. — Be- 
sancon (Doubs). 



ORLÉANS {d'). 

Ohléanais, Beauce, Berry : D'argent, 
à trois fasces de sinople, accompagnées 
de sept tourteaux île gueules, posés '6 et 
3 entre les fasces, et 1 en pointe. 

Tenants : Deux anges. 

Devise : « Cunetls nota fides ». 

Orléans (Jacques, C<° d') et C tesse , 
née d'Aymar de*Chateaurenard^. — 
05, rue de Varenne (VII e ) — et é& de 
Rère,E)j?=Éà ïheillay (Loir-et-Cher). 

Orléans ( V IC d 1 ).— ( 'hàlet des Sau- 
teroaux, S! ]i= t-S Thoillay (Loirc-et- 
Chor). 

ORLÉANS (V t0 G. d') et V teS8e , née 
de Puyvert. — Hue dos Anglaises, à 
Orléans (Loiret) — et Ùi do la Porto, 
a Sandillon (Loiret). 



ORMESSONiLE FÈVREdO. 



lit 



din d', 



&L, 



Orléans (V tu Pierre d').— Même 



ORMEAUX (tlesi.— Voy. BA- 
GUENIER. 



ORMEAUX ide LÉON des) 
Bretagne .•-D'ar- 
gent, au lion de 
fjueiiles,armé,lam' 

!;■ r ? ' 

Devise : « ltobur 
et flducia ». 

Timure : Cou- 
ronne de Comte. 

SuproRTS:Lions. 






LÉON DES OR- 
MEAUX (Arthur de), chef de nom et 
d'armes. — Villa Miramar, El f;- ta 
Croix-de-Vie (Vendée). 

ENFANTS '. 
LÉON DES ORMEAUX (HENRY DE), 

maire de Saint-Urbain (Vendée). — É$ 
de la Bonnetière, El î^= tFi Saint-Ger- 
vais (2 kil.) (Vendée). 

LÉON DES ORMEAUX (MAXIME DE), 

Enseigne do vaisseau. 

LÉON DES ORMEAUX (SUZANNE DE), 

mariée au C tc A. du Boispéan. — ti& de 
Lorgcrais, i-i Rougé (Loire-Infé- 
rieure). 



fleuris d'or, tiges et feuilles Je sinople, 
2 et 1. 

ORMESSON (Le G al M' b D') ol M 1 ", 
née de *Montalembert ; dont : Anne, 
mariée le 13 novembre MOI à l«'élix 

DE *I.iAAUE DE La UOCHETEUIE. 

ORMESSON (C t0 d'), 0.#, et C tC!i!i0 , 
née du Bueuil Hélion de *La Gué- 
ronnière. — 7~, avenue Vielor- 

Ifinj'j iX VI' ; — et villa d'Orinosson, 
45, promenade dos Anglais, 
(Alpes-Maritimes). 



Ni 



ORNANO (tt'.j 




Couse (Vico d'Or- 
nano, pur Sainlc- 
Marie-Sichê); Tou- 
raine : Ecartelé 
aux 1 et 1, de 
gueules à une tour 
dunjonnée d'or : 
au.c ï et 3, d'or 
au lion de gueules, 
au chef d'azur 
chargé d'une fleur 
de lys d'or. 
Devise : « Deo facente cornes cor- 

Cri : « Ornano ». 

Maison féodale issue de Hugues Colonna, 
prince Hoinain, Vice-Roi de Cuise pour 
lu Saint-Sic'gti, en S1G. 

La généalogie de eette illustre maison, 
publiée par Borel d'Hauterivc (Reçue de 
lu noblesse, t. 11), mentionne une branche 
d'Ornano, issue du mariage de Scipion 
d'Ornano, Gonfalonnier de la Sainte-Eglise 
liomaine, et de Constance Paléologue 
(130Uj . — Ses membres ont porte les litres 
de Princes de Cystria, Ducs d'Agrigente, 
Ducs de Miltiliano, Despotes de Corcas.ctc. 
Cette branche se fondit dans la maison de 
Faucigny-Lucinge au xvn e siècle, ce 
< [in est mentionné dans la généalogie des 
Lueinge : l'aîné de cette maison porte en- 
core le litre de Prince de Cystria. 

A mie autre blanche de la maison 
d'Ornano appartient notamment, le célèbre 
Sampiero Corso, le héros de l'indépen- 
dance de la Corse, plus tard Colonel- 
général au service de France, le » Pre- 
mier Corse français » (1-11*8-1567), qui, 
avant sauvé* le Dauphin, au siège de 
Perpignan (1542), reçut du roi Henri II, 
le droit d'ajouter à ses armes la fleur de 
ly S . _ C'est de lui dont parlait le Prince 
de Bourbon, lorsqu'il disait: « Un jour 
de bataille, le colonel des Corses vaut dix 
mille hommes ». Les maréchaux Alphonse 
ol Jean-Baptiste d'Ornano étaient ses lils 
et polit-fils. 

TrriiES : Marquis de Montlor, de Mau- 
bec, de Monlpczat, premiers barons du 
Dauphinè, barons d'Aubenas, etc. 

Au xvi" siècle, un membre de cette 
famille patricienne, Pierre-Paul d'Ornano, 



— 900 



Colonel-général des troupes pontificales, 
recul du Saint-Siège, le titre île marquis 
Romain. Ce titre a été relevé régulière- 
ment par l'aul-Francois, comte d'Ornano, 

rumme chef de nom et d'armes de la 
branche de Corse. (Bref en date duo mai 

La branche fixée en Touraine, est celle 

du :v maréchal d'Ornano (Philippe-An- 
toine), lils tle Louis d'Ornano, colonel de 
la u f arde nationale d'Ajaccio, et d'Isabelle 
Bonaparte, tante de l'Empereur Napoléon, 
mort gouverneur des Invalides en 1863, 
créé comte en 1608 par Napoléon, el pair 
de France par Louis Philippe. — Son lils 
Uliinue épousa Aime de l'aulmv de Yoyer 



.l'Ai 



dont il eut Alphonse d'Oman* 
et d'armes, et plusieurs autre 



Le 



armes de ce rameau très distingue, 
sont : llartelé: ttu.u 1 et i, de ytieuk*, 
à mw. tour donjonnée d'or : au.r, -1 el 3, 
d'or au lion de gueules; sur le tout, 
coupe, ou I, parti, a), d'azur au glaior 
en pal d'or (des comtes de l'Empin 
d'hermines plein (allies à la famille impé 
riale); au II, de gueules au griffon dot 



b), 



ORNANT (d')- 

Maine : De gueules, à une tour som- 
mée d'une, tourelle d'or. 

ORNANT (Charles d'), &, chef de 
bataillon au (>7 C régiment d'infanterie, 
et M" 10 , née Lambrecht. — Soissons 
(Aisnej — et ÉÊ3 des Vallées, ŒJ {£= êS 
Alençon (Orne). 

ORO iYERGERS d»). 

Guyenne : D'or, « rai luup passant de 
sable. 

VERGERS D'ORO (GUSTAVE). — tââ 
d'OlO, :-l\: m Dùx (Landes). 



ORSANNE (d'). 

Bekry: D'argent, au chevron de gueu- 
les; au chef d'azur, charge de trois ma- 
rtes d'or. 

ORSANNE (V u ' ssc I)'), née LOCKHART. 

— tb de Mézièrcs, [-:: [;= Cléry, &3 
Meung-sur-Loire (Loiret). 

ORSANNE (Henri d'). — 21, rue du 
Bourdon Blanc, à Orléans (Loiret). 



ORSEL. 




Savoie , Dau- 
PlilNÉ : D'or, à 
l'ours de sable en 
pied. 

ORSEL (Hen- 
ri), maire d'Ar- 
taix ; ne le l or 
août 1839 ; ma- 
rie a Lucile mm 
Sagets ; dont : 



1° Gilbert, ingénieur civil des mines ; 
2° Charles, lieutenant au 38 e d'infan- 
terie, marie à Mathildc Guérin; 3" 
Maurice; 4° Raphaël; 5° Eugène. — 
ôÎ3 des Sagets, par Artaix, S f;- ggj 
Marcigny (Saône-et-Loire). 



ORS1NI, 



IlOME, Naim.KS : 
Bandé de gueules, 
et d'argent : au 

chef dtl second, 
chargé d'une rose 
de gueules et sou- 
tenu d'une dirise 
d'or, chargée d'une 
anguille ondoyan- 
te en j'asce d'mur. 



O R s i n i (Le 

C ai "), O. $, et M mc , née Vali.eton de 
*Boissiï:ut:. — 63, rue de Saintonne 
(III 1 ). . 





En 



ORTHO (d'). 

Luxembourg : 
Coupe : au 1 par- 
ti : a) d'azur, a 
trois étoiles d'ar- 
gent, 2 et 1; b) de 
sable, au cygne 
d'argent, becqué et 
membre de 'gueules; 
au 2 d'or, <ui lion 
188 ant de gueules. 

Devise : <1'OP0Û 
(Tout droit). 
erlu d'une ordonnance de 1551, 
signée île Charles-Quint, cette famille 
surmonte ses armoiries d'un casque de 
Marquis, sans pouvoir toutefois en prendre 
le titre. 

ORTHO (Eomond-François-Féi.iciti!:- 
Jean-Baptiste, d'). — 21, avenue de 
Médicis, à Blois (Loir-et-Cher). 

ENFANTS : 
ORTHO (Paul-Louis-Edmond b'). 
marie a Jeliaune Morillonnet, dont 
Béatrix. — 5, avenue' Albert a Bois- 
Colonibes (Seinej. 

ORTHO (Maurice-Henry d'), marié 
à Martlie-Ursule-Elisabeth-Marie DE 
Grand Boulogne, dont Gérard. — 13, 
avenue de Médicis, à Blois (Loir-et- 
Cher). 

OrthO (Jeanne-Aline d'), veuve de 
Léopold, C te DE *Forceville; dont: 
1° Marie ; 2° Bernard. — Même 
((dresse — et fi£s de Cliantreuil, '.-':]r- 
t3 Cour-Cheverny (Loir-et-Chen. 



ORYAL 'ERNAULT D'). 

Bretagne : D'argent, « la fascc de 
queules, chargée de trots fers a cheoal 
d'or cloues de sable. 

ERNAULT D'ORVAL (V t0 ) et V te9se , 

née d'*Avril. —27, rue Saint-Domi- 
nique (VII e ). 

ERNAULT D'ORVAL (FeRNAND) et 
M m f nÔU H°» nc Hi:i»PMANX-VAI.BEl.I.A.— 

i(i, arrime rie l'Ai ma (VIll*-) — et 
Ê du Bois de Bonance, ". ]■•■■ Abbe- 
ville, ê3 Port-lo-Grand (Somme). 



OTRANTE'FOUCHE d> 




OSMOY <LE BŒUF d»). 

Normandie: D'or, 
au bœuf de gueu- 
les, passant, la 
queue passée entre 
les jambes et rele- 
vée en pal. 

Tenants : Deux 
a n :) es. 

Devise : « In ea- 
pite robur ». 



LEBŒUFD'OS- 
MOY i(>- ie ), née 
du *Bourg de Bozas; dont : 1° V«^ su 
de *Coli.eville ; 2° C" Henry : 3° C" 
Tanneguy; '1° Louis. ^- 179, boulevard 
Haussmànn (VIII e ) — et ÊÊJ d'Aptot, 
a ÏF Boissy-le-Châtel, £ê* Samt- 
Léger-Boissey (Eure),— Écâ d'Osmoy, 
Eif;- të Osnïoy (Eure). 

LE BŒUF D'OSMOY (V tesse ), née DU 
Croquet de Saveuse. — & do Fer- 
rières :-: ]r- Ailly-sur-Somme, «â 
Saveuse, Ferrièi'es, Amiens (Somme). 

LE BŒUF D'OSMOY (V te ) et V ,e "°, 

née Le Roy Dresser. — Même & — 

et Ê du Plessis, [3 |?= ^ Pont-Aude- 
iii cr (Eure). 



OSTROROG, 




Pologne : De 
y u eu le s, à une 
éeharpe d'argent 
pluye'e en cercle et 
1rs extrémités 
nouées en sautoir. 

OSTROROG 
(O** Marie). — 
119, rue de. la 
l*ompe (XVI»). 







llRKTAGNK KT 
Siï:i,r. : D'azur, a 
une colonne d'or, 
acculée d'un •>••/•- 
prnt du inclue, cl 
n i i ii mp a ij n Je i'e 
cinq mouchetures 
d'hermine d'tir- 
qent, 2, *-' d 1 ; au 
'chef' dr gueules, 
neriié d'étoiles d'ar- 
gent. 
FOUCHÉ, 5' DUC D OTRANTE (C te 

Gustave-Armand), ancien capitaine 

de cavalerie, aide de camp de l'eu le 
roi Charles XV de Suéde, écuver du 
roi; ne a Paris le 18 juin 18-10; 
lils du duc Athanase (né à Pans le 
25 juin 1801 1; marie : en premières 
noces, à Stockholm, le 2 mai 1805 a 
la H-"-- Augusta Bonde; en secondes 
no ies, a Londres, le 5 juillet 1873 
à la H""" c Thérèse Stedingk, née ù 
Stockholm le 30 janvier 1837, dame 
d'honneur de la princesse de Galles 
(décédée le 21 juin 1901.1 — & d'Elg- 
liaminar, H Hjorlunda (Suéde) — et 
a Stockholm. 

Enfants (du premier lit) : Adélaïde- 
Augustine, née a Paris le 2 mai 1800, 
mariée le 11 mai 1893 à F. Peyron, 
lieutenant de vaisseau et chambellan 
de la Princesse Royale de Suéde el 
Norvège; 'du second lit): Charles- 
Louis, C ,c d'Otrante, né au £) d Elg- 
hammar, le 21 juin 1872, sous-Iieute- 
nani au régiment de dragons de la 
garde suédoise. 

Sieur : Pauline-Erncstine, née le 
25juin 1839; mariée le 7 novembre 1801 
au (> Bieike, ancien capitaine d.' 
cavalerie suédois (décédé). — Sture- 

Ibrs (Suéde). 



OTTENFELS (<*)■ 

Suisse : Cinq points de gueules, eqtli- 
polées a quatre d'argent. 

OTTENFELS (B on d'). — Chalet 

Eden, par le Golfe-Juan (Alpes-Ma- 
ritimes). 



OTTLEY {Esquivé). 

Angleterre : Parti : au I d'argent, d 
la bande d'azur chargée de trots gerbes 
d'or; au IL coupé denchè d'azur el il or, 
chargé en.ehef de deux fleurs de Igs 
d'argent. 

Timiihe : Un bourrelet dancicn ecuuer. 

Cimier : Une </'•'•'"■ de /</<•'. chargée 
d'un faisceau de trois fiches tombantes, 
posées en pal et en sautoir. 

Devise : <> Dat Deus incrementum ». 

Famille anglo-normande, remontant à 
l'époque de Guillaume le Conquérant. 



OTTLEY (G1.ENDOWER) ot M""\ — 
Villa la l'orobe, :-. f Saint-Servan, 
pbS, Saint-Malo (2 kil.) (Ille-et- Vilaine.) 



OULLENBOURG (d' 



Ecartelë : aux 1 et 1 d'or, à la corne 
de cerf de sable; au ~ des barons mili- 
taires; au 3 de si no pie, au sanglier d'or 
posé en bande ; sur le tout d'argent, un 
buste d'homme au naturel cêiu et coijf'ë 
de sinople, tenant de la main deœtre un 
trèjle du même. 

OULLENBOURG (B on dY — Villa 
des Lierres, 5, carrefour de Mon- 
treuil, à Versailles (Seine-et-Oise). 




OYLEY (<0 ou OUILLI (<*'). 

Non XI A MME 
(près Lisieux) : 
D'or , à deux 
bandes d'azur. 

Cimier : Un de- 
mi-dragon. 

Sdppor t s : 

Deux c/tecaliers 

Te na ni cli a cun 

un étendard. 

Devise : « Ostenelo non ostento ». 

OYLEY (John-Henry-Evans, M' 5 Ij'j, 

O et B on féodal; G. 0.'^. •£,>£.»£, i£, 

etc.; né le 7 juin 1838 : et M'~ c , née 

Annie-Alexis*MACDOXALD de Keppoch. 

— 19, avenue de l'Opéra i I er ), "£ 230-72 

— et Manoir Sans-Souci, i-J }}- ~jfc ^ 
Bellevue (Seine-et-Oise). 

OYLEY (Gilbert-Raoul, C te d'), C. 
>fc, >J<; né le 13 février 1875 ; marie 
le 20 septembre 1899 à M lle Terry 
Hainsworth de Tagna ; dont deux 
(ils: Donald, né le 10 décembre 1900; 



Noël, né le 21 novembre 1901. — 09, 
avenue de Longcbamps, û Bruxelles 
Belgique). 

OYLEY lAi.AST.\iu-IvA\;V ,0 rj'), <>.►£, 
C. ►£, ne à Paris le 2 février 1880; 
camérier .secret de cape et d'ôpée de 
S. S. Léon XIII. — !'•», avenue de 
l'Opéra il") — et Manoir Sans-Souci, 

;-: p ë*k Bellevue (Seine-et-Oise). 
OYRON (FOURNIER d»). 

Bretagne et Touraine : De gueules, 

à la bande denchée d'or, accostée de 
deux molettes d'éperon alias : étoiles) 
d'or. 

OYRON iM'= c d'), née de Stacpoole. 

— ÉÊ5 d'Oyron, s ]?= Oyron, èâ Pas- 
de-Jeu (Deux-Sèvres). 

OYRON (C te d'). — & de Verrières, 
3 f;= ta les Trois-Moutiers (Vienne). 

oyron iV ,c Louis d'i et V ,cssc , née 
Lessart. — 51, rue Ampère (XVII e ) 

— et éê5 de Saint-Léonard, e Oyron 
(Deux-Sèvres). 



OZOUYILLE {d'). 

Maine: De gueules, à la pile d'argent, 
accompagnée de six losanges du même 
rangés en deux puis. 

OZOU VILLE (M ia d') et M ise , née de 
*L"Estourbeillon. — Éi de Sacé,K! p= 
t-S Martigné (Mayenne) — et rue des 
Rosiers, à Vannes (Morbihan). 

OZOUVILLE-TREMIGON (M me AL- 
PHONSE d'), née de Tigxé. — ùi de la 
Roche-Picbemer, s ]t~- é§ Monteurs 
(Mayenne). 





PAC de MARSOLIES de 
BADENS {du). 

L A N G U E II C : 

D'or, à V arbre de 
sinople, terrasse 
du même; à. lu 
cache de nueules. 
accolée, clurinée 
d'azur, passant 
el brochant sur 
le fût de l'arbre. 
S U P P o u r s : 
Deux lions lam- 
passds de gueu- 

De vises : « Atacis et armis ». 

PAC DE BADENS (Henry-Guy, M is 

;i. (> de Marsoues, capitaine au 




... nt d'infanterie, O. *, C 
>fr, C. ijh C. >£, ® (Tonkin); veuf de 
Marguerite Revilliod ; dont: Jean, 
ne en décembre 1802, et Odette, née 
en février 1895. — ÊÊ3 de Saint-Ro- 
main, :-: f;- tJi Montélimar iDiôme) 
— et £i d'Argelas-Roussas, S^= Grt- 
gnan, êS Pierrelatte (Drôme). 

PACQUEMENT'B "BACH- 
MANN, DITS). 

De sinbple, au 
lion naturel ram- 
pant, lampOSSC et 
rilene de fjucules, 
tenant dan» sa 
patte de-rire une 
,-;„-;• h, on.- ,Cor y et 
appuyant sa hotte 
senestre sur une 
urne imti'jue re/t- 
eerse'e d'arijent. 




Timiire : Couronne de Baron allemand 
à sept perles. 

Suppohts : Deux lions. 

Devise : « Se manque pas «. 
.. Mal ne dure ». 

Famille originaire de Claris; Baron al- 
lemand (UO(t). Elle compte^ parmi ses 
membres de nombreux officiers, trois 
maréchaux de camp, plusieurs chevaliers 
de Saint-Lazare, de Saint-Ixmis, de la 
Lésion d'Honneur, des Commandeurs de 
Saint-Louis et de SS. Maurice et Lazare. 
L'un d'eux reçut un sabre d'honneur. Sun 
cousin, major général des Suisses, périt 
sur l'échafaud, tandis que son frère émi- 
grait, et obtenait, avec le rang de Com- 
mandeur dan> Tordre de Saint Léopohl, 
le litre de Baron autrichien [septembre 
181;. . 

PACQUEMENT (( 'IIART-ES-LOUIS, B""\ 

né .'n 1825; veuf de M"'' Elisabeth 
Shki'I'ard (décédée en 1902).— 91, rue 
JouJJ'roy iXYIl'-i. 

l'iis : 
PACQUEMENT (B ott Alfred), né en 
1872; marié en 1890 ù M llc Margnerite- 
Berthe Harth, dont :1° Germaine, née 
en 18U7; 2° Edith, née en 1S99 ; 3" 
Jean-Charles, uè on 1901; i" Robcrt- 
Guorgcs, né en 1902.— &0,bouleoard 
Malesherbes (VIII'). 

PACQUEMENT (U'" < 'harLES-FrBDÊ- 

ric), ne en 1871, ingénieur des ails et 
manufactures. 

PACQUEMENT (B"" fcERNAND-LKON), 

né en 1879. 

PACQUEMENT I B' J " GeORGES-Ai.- 

kred, _ et B" a Robert-Charles), nés 
en 1887 (jumeaux). 



— { .m 



PADIRAC (de FOUILHAC 

DE 1 - 

D'azur à la bande d'or accompai/née 
en chef d'une étoile d'argent. 

PADIRAC (( '' ' '■ l'un IP1-K ni:), née 
Amélie i»i. * < '.vcgl'KU \i m; Saint- 
Quentin. — Angora I M.-et-L.). 

padirac (V tu de;, chef d'escadrons 
au ... cuirassiers, et V tcsse , née N... 
I--; Montmaur; dont: 1" Hobert ; '2° 
Gaston ; 3" Madeleine. — Sainte-Mo- 
nehould. 



PAILLART (de). — Voy. DU- 
MOULIN. 



PADOUE (D l ~° de). — Voy. 
ARRIGHI de CASANOVA. 



PAGANELLI de ZICAVO. 

Florence : D'argent, à un croissant 
d'azur, accompagné en chef d'un lambel 
de gueules. 

PAGANELLI DE ZICAVO. — 20, ave- 
nue Ifoc/iC (VIII e ) — et Éé de Tuda, 3 
f;= tàl Oletta (Corse). 



PAGE du l. — Voy. PI- 
CHARD. 



PAGES {de 




PAGES DE POURCARES 

B°" m-:), #, lioinine île lettres, né le 
20 août ISI I, y.miï do Clé neu Ver- 
ni. m: m. l 'ORNEU i ,.\N. — (i, boulevard 
Emile-Awjier <W'V i— pi â do l.our- 
niarin l Vauduse). 
II 

PAGES DE BEAUFORT (ClIARI.ES, 

C u de), docteur en droit, ancien ma- 
gistral ; né le 11 novembre 1852 : ma- 
rie à Jeanne Barrik ; donl : 1" Ilen- 
reite, née le 'i juillet 1885; 2" Louis, 
ne le 1" février 1888. — â do Ra- 
clietv, :-; l Cugnaux, ê5 Portut- 

Saint-Si n illaiiie-daronnei — et 

Castul Sarrasin (Tarn-et-Garonne). 



PAÏLLERETS (BONNET 

DEJ- 

Languedoc : De gueules, au chevron 
d'or accompagne en chef de deux cas- 
ques d'argent et, en pointe, d'une épéede 
môme, posée en y-"/, bruchant sur le 
checi'on. 

PAÏLLERETS (ClIARI.ES ni:), #, et 
M» 10 , née |, K L\ Motte m: *La Mqttc- 
Uouge. - £â du la Ville-au-Maitru- 
en-Hénan-Biben , :-: } Hénan-Bi- 
lien, êâ Landébia (8 kil.) (Côtes-du- 
Nord). 

PAÏLLERETS (M. Ct M"" J FlAVIEN 

de). — Marvejols (Lozère). 



PAILLOT (de). 






Bourgogne, Cham- 
pagne, Picardie : 
D'à:- tu; au chevron 
d'argent surmonte 
d'un' 1 étoile d'or et 
accompagné de trois 
feuilles d'orme du 
même; au chef de 
gueules chargé de 
trois couronnes d'or. 



PAILLOT (C tesso 

A. de). — 12, rueVignon {W') — età 
Sandon, ;-: f. é*3 Pontarlier i2 kil.) 
(Doubs). 

PAILLOT (Le Colonel DE), !& — & 
Ternaii, ;-if;- Pont-do-Vaux (Ain). 

PAILLOT DE MONTABERT (JAC- 
QUES de). — & do Terrangoot, :-: fj~ 
èS Piurre-de-Brosse (Saûnc-et-Loire). 




PAIX de CŒUR {de). 

France : De 

gueules, au che- 
vron d'arnent , 
accompagné de 
trots cœurs du 

PAIXDECŒUR 

(M- de) et M-, 
1ILH' Brandin de 
*Saixt-Laurexs 
— â de Saint- 
Victor, à Ancre- 
tiéville-Saint-Victor, ;-] Yerville, fr-- 
èS Saint-Ouen-du-Breuil (Seine-Infé- 
rieure). 

PAIX DE CŒUR (C ,e DE) et C tcsso , 
née Si mil. DE FraNQUEVILI.E. — ES 

de Grosfy, ta ta Pavilly f. Saint- 
Ouen-du-Breuil (Seine-Intérieure). 




nos — 



PALAMINY (D'AYMAR de)- 




AYMAR DE PA- 
LAMINY iM" Gas- 
ton n'i et M ii0 , née 
Ida DE*Carbonnel.- — tli de Palaininy, 
; " J \?~ !T°> ^â Cazères-sur-Giironiic 
(2 kil.) (Haute-Garonne) — et li, rue 
Darquier, à Toulouse. 

AYMAR DE PALAMINY ( V te G L'Y d') 

et V u " r , née de*Montfort. — êî de 
Beauziac,î3-£i=ÉSCasteljaloux(4kil.) 
(Lot-et-Garonne) — et 10, rue To- 
Iosane, a Toulouse (Haute-Garonne). 

AYMAR DE PALAMINY (C t0 SaMUEL 

f) 1 ; et C tcss ?, née Rexeuevé. — £i La 
Font-du-Moulin, :-': ]> z Captieux, é3 
Bazas (Gironde) — et 22, rue Yital- 
Carles, a Bordeaux. 

AYMAR DE PALAMINY (H 011 D*) et 

B oimo , née ni: Lassence. — t!î du La- 

loubère, H ]>^ m Tarl.es (4 lui.) 
(Hautes-Pyrénées). 



PALIKAO 'COUSIN-MON- 
TAUBAN de'. 

Écartelé: au 1 dos comtes militaires de 
l'Kmpire qui est d'azur, à l'épée limite en 
pal d'argent, garnie d'or; au 'À d'argent, 
à la fusée de yueules accompagnée en 
chef lie deux molettes de sable, et, en 
pointe, d'une molette d'éperon du même; 
au :! d'anjent, au cheorun de gueules, 
accompagné en chef de deu e molette*, et, 
en pointe, d'un croissant cersé de ?able; 
au l d'azur, à la croix de calcaire d'ar- 
ijent terrassée de si impie. Sur le. tout : 
d'or au pont de sable, maçonné d'anjent 
à une seule arche, criblé de boulets et 
chai-'jc de signes chinois. 

Devise : « b :o, Imperatori et Patriœ ». 

PALIKAO (C tcsse de), née de Gri- 
court. — 75, rue du Faubourg-Saint- 
Ilonorê (V1ÏI«) — et ê£a du Cosquer, 
;-: f;: Pont-l'Abbé, *S Combrit-Tré- 
meoc (Finistère). 



PALLARÈS (de). 

Comtés de 
Roussii.i.on, Con- 

H.KNI' ET CkU- 

hai.m; : D'azur, 
au soleil </'()/• , 
soutenu de deux 




éDlS de blé, la/es 
du même, passés 



pas 
en sautoir ; cou- 
pé d'argent, à 

deux tours join- 
tes par un arc 
de pont, le tout 

de sahle posé sur une terrusse de si- 

nople. 

URANC1IE DE PALLARÈS-ROGER 

PALLARÈS (Jean de), conservateur 
des hypothèques eu retraite. — Cal- 
luar (Pyrénées-Orientales). 

PALLARÈS (Valentin de), lieute- 
nant d'infanterie. 

BRANCHE de pai.i.arês-lsarréra 

pallarès (Gustave- Valent-Jean- 
Cyr DE), #, |$ A., ►£, président du 
tribunal civil de Prades ; ne le 5 juil- 
let 1825 ; et M" 10 , née Emilie Pares ; 
dont : 1° Jean-Cyr-Emile-François, 
né le 28 février 1851, marie a Ma- 
thilde Baquere, dont : a) Gilberte, 
née le 9 août 1883 ; b\ Valentine, née 
le 2ï> juillet 18S5 ; c) Jean, né le G dé- 
cembre 1891 ; 2° Charles, ne le 12 mai 
18.7.) (décédé), marié à Rosine Bei- 
lhoc ; 3° Valentine, veuve de Amédée 
Saisset, remariée au général Fabre, 
commandant la 22° division a Nice-. 
— Prades (Pyrenees-Orientales). 



PALLAYICINI. 

Crémone, Gènes : Cinq points d'ar- 
gent éiiuipolés à quatre de gueules; aa 
'chef d'or, chargé d'une aigle de sable, 
chaque tète couronnée d'or. L'éeu posé 
sur l'estomac d'une aigle éployéede sa- 
ble, becquée et membrée d'or, surmontée 
d'une couronne impériale, tenant de sa 
serre de être une épée et de sa senestre 
un sceptre d'or. 

pallaviCini (M iie ).— 4, boulevard 
Raspail (VII e ;. 

PALLUAT de BESSET. 

D'or, à une ti<je. de trois œillets de 
gueules, feuilles et soutenus de sinople. 

Alias : Ecartelé au 2 et 'S d'azur, 
au ehecron d'argent, accompagné de 
trois étoiles d'or, qui est lie^sut. 

Supports : Un lion et la déesse 
Pallas. 

Devise : « Anunus et prudentia ». 

PALLUAT DE BESSET (("" -i et C '", 

née d'*Adhémar. — 40, acenue Victor- 
Hugo (XVI e ) — 2, rue Saint-Thomas- 



— 90fi 



d'Aquin, à Avignon (Vaucluse) — et 

tà de J.a SalU'-Nnvieux,:-J fF Ner- 
vieux, ê3 Balbigny (Loire). 

PALLUAT DE BESSET (C ,c At.FRED) 

et(' tL ' >sc ', née de*La Plagne. — Mêmes 
adresses — et IG, quai des Brotteaux, 
à Lyon i Rhône). 

PALLUAT DE BESSET (O ROGER) 

et C u " e , née Mathilde Perquer. — 
23, rue Galilée (XVI e ) — 42, côte 
d'Ingouville, le Havre (Seine-Infé- 
rieure). — et chalet Brinborion, 153 
Nervieux, tS Balbigny (Loire). 



PAMPELONNE 'de GUYON 
de GEIS de). 

VlVAKAIS : D'azur, à la tour créne- 
lée d'argent, maçonnée de sable, soute- 
nue par deux lions d'or et accompagnée, 
en pointe, de trois badelaires d'argent, 
lu garda d'or, posés en J'asce, qui est de 
Guy on -.parti de gueules, à la bande 
d'or, chargée de huit points de table et 
accompagnée de trois /leurs de lis d'ar- 
gent,^ en chef et 1 en pointe, qui est de 
Guis. 

Timbre : Couronne de Comte. 

Supports : Lions. 

Devise : « Via uni ta fit fortior ». 

GUYON DE GEIS DE PAMPELONNE 

(B°" Edmond de), O. &, capitaine de 
vaisseau, et B ,J,,: "', née Gabrielle de 
MIaousset-Boulbon, dont : 1" Roger; 
2« Antoine; 3' Marthe; 4- Claire. — 
'l'union (Yai-j — et â de Chabret, ;-: 
Hoiïies lArdccliu). 

GUYON DE GEIS DE PAMPELONNE 

(Henri de), oflicier d'infanterie, et 
M mo , née Boyek de Sainte-Suzanne. 
— Grande-Rue, à Valence (Drûme) — 
et îc3 de Perrier, :-: Vernoux (Àr- 
dèehe). 

GUYON DE GEIS DE PAMPELONNE 

(Ernest de) et M"", née de *Monts 
de Savasse. — Hôtel de Pampelonne 
Grandc-Rue.à Valence (Drôine). 



PANAT [de).— loi/. ADHE- 

MAR. 



PANAT ide BRUNET DE 
CASTELPERS de). 

Rouergue : Écartelê : au 1 d'or au 
lécrier rampant de gueules, à la bordure 
componée d'argent et de sable de seize 
pièces, qui est de Brunct; au 2 d'argent 
au sautoir de gueules, qui est de Panât; 
au 3 d'azur au château d'argent de trois 
tours, celle du milieu plus éleeée, qui est 
de Caslclpers ; au 1 d'or, à trois checruns 
de sable, qui est de Levis. 

panât (Samuel, M lb de), marié en 



1885, à Marguerite Salles, dont : 1° 
Avincric, né en 1S8G; 2° Simone, 
née en 1888. — [19, rue de lierri 
(VIII e )] — L'Isle-en-Jourdain (tiers) 
— Toulouse, — et & de Nolet, ta 
Grenade (Haute-Garonne). 



PANAT (M'= e DE), née de*NARB0NNE- 

Lara. — â de Nolet, [-2 Grenade 
(Haute-Garonne). 



PANDIN- 

Poitou, Angoumois, Saintonge, Lan- 
guedoc : D'azur, à trois pals d'argent; 
au chef de gueules, chargé de deux 
fasces d'or, à la bande d'or brochant sur 
le tout. 

PANDIN, C ce DE NARCILLAC, veut' 

de M' 11, d'*Espinassy de Fontanelle. 
— Chalet de la Germanie, par Houdan 
(Seine-et-Oise). 

PANDIN, V te DE NARCILLAC, et 

V tcssc , née de *Mathan. — lU5,rue de 
l'Université (VII e ) — et û de Laino- 
the-Tilly, El \ï= èÉ3 Nogent-sur-Seine 
(Aube). 

PANDIN DE LUSSANDIERE. — ÉÊ5 

des Forges, s p= &£ Pons (Charente- 
Inférieure). 



PANEBEUF 
NARD (de). 



DE 



MAY' 



Toulouse : Ecar- 
telê : aux- 1 et 4 
de gueules, à un 
bœuf passant d'or; 
au ' chef d'azur, 
chargé d'un paon 
rouant d'argent 
entre deux étoiles 
du même (Pane- 
bœuf) ; au 2 de 
gueules, semé de 
deux palets d'ar 
gent, à un avant- 
de carnation paré d'argent, en 
, mouvant du flanc senestre, tenant 
une épee d'argent garnie d'or, en pal 
(Maynard); au 3 de gueules, à la croix 
d'argent. 

PANEBEUF DE MAYNARD (M' 5 DE), 

chef de nom ei d'armes, et M ,su née 
de Brezëts. — (J, rue Tolosane, a 
Toulouse (Haute -Garonne) — et Éi 
des Quintarretz, e fc= c^ l'Isle en 
Jourdain (Gers). 




bras 
rasa 



PANGE IDE THOMAS de'. 
Lorrains -.D'argent au cheoron d'azur, 

chargé à dexlre d'une épée d'argent 
garnie d'or, à senestre d'un roseau d'or, 
et accompagne de trois étoiles de gueules, 
2 en chef et 1 en pointe. 



Cimier : Une étoile de gueules. 

S, iMMiiiTs : Deux li",,s d'or, armé* et 
lumpassés de gueules. 

PANGE (M ise D re de), née ov. Lobau. 
_ 12, nie de Marti/mac (Vil i — et 
Ê do l'ange, >"-p £& Pange (Alsace- 
Lorraine). 

pange iM is .de) — 32, rue Fran- 
çois-I er i VI ll e i — et 7>u ; //n- Eâs. 

pange iO de), secrétaire d'ambas- 
sade, marié le 29 juillet l'JOl à M 11 
l-'rançoise de *La Roche-Aymon. — 
Mêmes adresses. 

pange (O Maurice de) et C tuàse , 
néeDE*RiQi:ET de Caraman. —8, rue 
Murillo (VIII e ) — et la Maison-Verte 
y>,:i Saint-Germain-en-Laye (Seine- 
et-Oise). 



PANON DESBASSAYNS, V* DE RI- 
CHEMONT (ROMUAI.D), ''I V "". '"'" 

de*Trui ihs de I.ays.— Même adresse. 

PANON DESBASSAYNS, C ,<; DE RI- 

CHEMONT (KDGAUD). — Villa UlcllC- 

mont, a Mustaplia — et domaine de 
Baba-Ali, :-:f - 7>. Birtouta, uS Baba- 
Ali et BoitOUta 'Algérie). 



PANISSE - PASSIS (de 
MARK de TRIPOLI de». 

Provence : Parti: au I d'azur à douze 
épis de blé recourbés, tige'* et feuilles 
d'or, posés G.-1.2, qui est de Punisse; au 
II d'azur à neuf croisettes pattées, au 
pied Jiehé d'or, posée* '6.'6 et 3, à deux 
barbeaux adossés d'argent, brochant sur 
le tout, qui est de Passis; et sur le tout, 
d'azur à trois pointes de diamant, ou 
triangles, d'argent, les pointes en haut, 
surmontées d'une étoile à six rais d'or, 
qui est de Mark de Tripoli. 

PAN1SSE-PASSIS (M- 3 Henri de) et 
M'--', née de Robin de *Barbentane. 

— 24, avenue Marceau (VIII e ! — & 
de Beauplan,E! fc= ^ Saint-Remy- 
lès-Cbevreuse (1 kil.)(Seine-et-Oise) 

— et £â de Villeneuve-Loubet, a ta 
Gagnes (2 kil.), Jf Villeneuve-Lou- 

bet (Alpes-Maritimes). 

MARK DE TRIPOLI DE PANISSE- 
PASSIS ( Makie-Caroune-Lhilomène 
de), mariée le 20 avril 1864, au O 
Guillaume de*Sabran-Pontevès. — 3, 

place Yauban (VII e ) — et & de La- 
manon, El p^= eS Lamanon (Bouches- 
du-Uhùne). 



PANON DESBASSAYNS, 

Ile-de-France, Ile-Bourbon, Guyenne : 

D'azurfi un paon rouant et mir aillé d'or. 

Devise : « Esse quam cideri ». 
BRANCHE de montbrcn 

PANON DESBASSAYNS, B ou DE 
MONTBRUN | Hknri-Hoger-Voirol), 
ne le 11 juin 1S57, marié à M lIe SERiu> 
Kenollt. — 6'.), quai d'Orsay (VII e ). 

BRANCHE DE RICHEMONT 
PANON DESBASSAYNS, C l " DE RI- 
CHEMONT, et C tcsse , née de*Merona. 
— O'.i. avenue Marceau (XVI e ). 



PANTIN. 






:'? 




Ile-de- France, 
Bretagne, Anjou, 
Poitou, Bekri, 
Brie, Gascogne et 
Angleterre: D'ar- 
gent, à la croix 
\lc salde cantunn e 
</,' quatre molette* 
d'éperon il cinq 
rais de gueules. 
Tknants : Deux 
anges revêtus des 
émaux de Vécu. 
Cimier : Une queue de paon d'azur 
miraillée d'or entre un roi banneret. 
Dkvisl: : « Crux dux certa sululis ». 
dus de guerre: « Hardy, Pantin! En 
acant ! » 

BRANCHE DE LANDEMONT 
PANTIN, C te DE LANDEMONT (Ma- 

rie-Elgène-Ambroise), M" de La 
Hamelinière, chef de nom et d'armes; 
maire d'Ancenis (Loire-Inférieure) ; 
marie a Euphémie-Elisabeth *Costa 
de Beal'REGARD ; dont : l ù Mane-Lu- 
sène-François-Joseph-Hardy ; 2 J Ma- 
rie-Augustin-François-Josepb-Henry. 
— 6, place Saint-François-Xavier 
(VII e )'— £ de la Marchandene, :-. 
\s= ta Ancenis — et £ de la Guère, 
[3 f.- eiî Ancenis (Loire-Inferieure). 
oncle : 
PANTIN, V u DE LANDEMONT, O. 
#, ancien chef d*escadruiis de cava- 
lerie. _ Angers (Maine-et-Loire). 
BRANCHE DE LA GUÈRE 
LA GUÈRE (M îsc de), née *Destutt- 
d'Assay. — £ de Deflens, E |f Lmn- 
sur-Auron, ta Avor (Cher). 

LA GUÈRE (Henri, M" de), fils de la 
précédente, et M'-, née de *SainT- 
Phalle; dont : Bernard et Jeanne. — 
Même adresse. 

LA GUÈRE tC le Joseph de) et C tc=3e , 
née Cécile de *Couët de Lorry ; 
dont : Marie-Thérèse. — £ de lian- 
nav, H ]?= Bannay, ta Bannay et 
Cosne (Cher). 

LA GUÈRE (C tC5SC DE), née Mario- 
Antuiiieite-Charlottc-Louise DE*I. E«s- 
caloimer; veuve de Mario-Jacquos- 
Rayinond (décédé le 21 mars 1N!»7).— 
(i, rue Pérou (VI e ) — 33, rue Porto- 



91 



Jaune, à Bourges (Cher)— et Û des 
Chesneaux, a ]$= ^g Aubigny-sur- 
Nère (Cher). 

LA GUÈRE (MaRIE-PaULINE-AnaTO- 

line-Jeanne de), tille de la précédente; 
née le 28 août 1872 ; mariée à Bour- 
ges, le 2 juin 1892, àRené,C ,c de*Po- 
MYEii;dont : 1° Edward ;2°Madeleine; 

3 J Xavier; 4° Koger. — £ de 
Vault-Saint-Georges, ;-: f; ■ gg Thésée 
il kil.j (Loir-et-Cher). 

LA GUÈRE (C te Olivier de) et C teSàe , 
née de *Bon.\eval. — & de Puynor- 
mand, :-j Lussac-de-Libourne, fs= *3 
Saint-Scurin-sur-1'IsIe (3 kil. 500) 
(Gironde). — et fi, rue Jacques-Cœur, 
à Bourges (Cher). 

la guère (C tMSe Alphonse de), née 
de *Cof.ombel ; dont: 1° GeoiFroi; 2° 
Berthe; 3° Marguerite. —22, rue 
Paradis, à Bourges (Cher) — et & 
de Dame, :-:].■ Saint-Eloi-de-Gy, ë! 
Mehun-sur-Yèvre (Cher). 



PAPUS (de). 

Guyenne, Gascogne : Coupe : en chef 
de sable, à l'aigle éployée aï argent; en 
pointe emmanchée d'or et de gueules. 

PAPUS (B on Pierre de). —20, place 
Saint-Georges, à Toulouse (Haute- 
Garonne). 



PAR AGE {de). 

Touraine : De sable, à un bouclier 
d'or. 

parage (M me de). — Ê de Parage, 
ISI J£= Simacourbe, «S Pau (Basses- 
Pyrénées). 



PARAIZE {d( 
DANE. 



- I oy. ALA- 



PARAZOLS de MON- 
TRATIER de). 

Languedoc: D'a- 
zur, à trois pals 
d'or; au chef du 
premier chargé de 
trois soleils du se- 
cond. 




PARAZOLS (C te 

P.\n. de Montra - 
TiEK de) et C lt = sc , 
née de *Peyron- 
net. — 27, avenue 
dAntin (VIII") — £ de la Baronnie, 
>: | La Française, eâ Montauban 
(Tarn-et-Garonne) — et eâ de la Croi- 
zille, i£. ^- Cuq-Toulza, ëës Lavaur 
(Tarn). 




Bretagne : 
Ecartelé : nu 1 
ci l d'argent, a 

trois jumelles, de 
gueules (qui est 
du l'aie); aux "J 
et :', d'or, à lieu n 
J'asccs d'azur uc- 
compagn des de 

neuf merlettes de 

ifueules, posées A, 
:■! et t |qui est 
de Paynel] ; bri- 
se d'un franc-canton d'hermine (oui est 
de Bretagne). 

Supports : Un lion passant et une 
aigle. 
Devise : « Vaincre ou mourir ». 
Cri : " Honneur et Patrie ». 

Voir nos précédentes éditions. 

i3uan-che du locmaria 

Bretagne : 

D'argent, a trois 
jumelles de gueu- 



la terre de Loc- 
maria, qui, réu- 
nie au Gucrrand, 
fut érigée en mar- 
quait en 1(137, en 
faveur de Vincent 
du Parc, maré- 
chal de camp, est 
■e dans la paroisse de Plumagour, 
Guingamp. 



»s pr< 



dentés 



PARC COURAYE du. 




No rmandi i: : 
D'azur, à un 

checal d'or, ac- 
compagné de 
trois quintefeuil- 



les d 



u même, pi 



secs i et 1, au 
chef aussi d'or, 
chargé de trois 
roses de gueules. 
Sergent du roi 
(1110:; Vicomte 



le Granville ,1700). 

Voir nos précédentes éditions. 



PARCEYAUX (de) 




Bretagne : 
D'argent, à trois 
cheerons d'azur. 

Devise : « S'il 

pluist à Dieu! ■ 

URANCIIE AÎNÉE 



nos précédentes 
éditions. 



— 909 



ou 


ronne 


*Y 


ZARN- 

Or- 



PARDIEU (de). 
Normandie : D'or, au lion 
de gueules. 

PARDIEU (M" c de), née d' 
Freissinet. — â de Family, 

bec ^Calvados). 

PARDIEU (M' se de) née de Moybert. 
— Ê d'Ecrainville, ia f?= Goderville 
(Seine-Inférieure). 

PARDIEU it> de) et C ,csse , née de 
*L\ Moite. — û de Louchy,s Saint- 
Pourçain (Allier). 

pardieu (V te ). — 17, rue de Ma- 
drid (VIII e ). 



PARENT de LANNOY et 
de CURZON, et du CHATE- 
LET. 

Auvergne : 'De gueules, à deux bâtons 
d'or écoles, alaises et passés en sautoir, 
et accompagnés d'un croissant Rangent 

en chef et de trois étoiles d'or posées 2 
en flanc et 1 en pointe. 

I 

PARENT DE LANNOY i Louis-Léonce) 
(décédé |, marié a Hélène Le Levreur ; 
dont : 1° Anne: ^° Madeleine; 3° 
Raoul, né en 1879 ; 4° Félix ; 5° 
Contran. 

PARENT DE LANNOY (JaCQUES- 

Raymond), célibataire. — Herman- 
vilLe, El \ï= Bacqueville, ^ Longue- 
ville (Seine-Inférieure). 

PARENT DE LANNOY (EDOUARD), né 
en 1855 ; célibataire. 
11 

Ile-de-France: 
D'azur, à deux bâ- 
tons noueux d'or 
écotés, alésés et 
posés en sautoir, 
accompagnés en 
chef d'un crois- 
sant d'argent et de 
trois étoiles d'or, 
2 en flanc et 1 en 
pointe. 

Supports : Deux lévriers. 

PARENT DE CURZON (E.) et M me , 
née Goi.-rdon. — ÊÊ3 de Jorigny, El Vi- 
vonne (Vienne). 

PARENT DE CURZON (ANDRÉ), *, 

ancien commandant des volontaires 
de Catlieliueau (1870-1871), et M*», 
née Le Roy. — & de Peuchot, El 
Vivonne ( Vienne). 

PARENT DE CURZON (HlLAIRE) et 

M mc , née Bain de la Coquerie. — Rue 
du Moulin-à-Vent, a Poitiers < Vienne). 




PARENT DE CURZON (René;. — - 

Faubourg de la Pierre-Levée, u Poi- 
tiers (Vienne). 

PARENT DE CURZON (E.MMERANJ >Jt, 

et M""', née Mereau. — fia de Saint- 
Denis, e Mézières (Haute-Vienne;. 
PARENT DE CURZON i Henri i, archi- 
viste aux Archives nationales, et M" ,c , 
née Jacqcinot de *Puesle. — 7, rue 
Sa in t- Dû m in iq ue ( VII e ; . 

PARENT DE CURZON (U me V v « 

Edouard), née Dumûys. — Orléans 
(Loiret). 



PARENT DU CHATELET (M me E.M- 

mani ei.), née Harlé d'Ophove. — 
2:'>>, boulevard Saint-Ga main < VII e ). 

Enfants : 
PARENT DU CHATELET (M.VRIE- 

Joseph-Palj.-Bernard), >J< de Saint- 
Grégoire-le-Grand ; né le 30 mai 
1801 ; marie le 21 juillet 1890 à Cécile 
*Froger des Chesnes ; dont : 1° Marie- 
Joseph-Hcnri-Albert-Emmanuel, né 
à laVrillèrele 12 juin 1891 ; 2° Marie- 
Joseph -Gabriel-Octave-Xavier, ne à 
Paris, le 1 1 décembre 1802; 3° Amé- 
lie-Caroline-Joséphine -Marie-Thé- 
rèse, née à Paris le 20 avril 1807; 
4° Marie-Josèphe-Gérarde-Paulette- 
Gencviève, née à la Vrillère le 6 
mai 18'J'.». — Même adresse — et *Î3 
de la Vrillère, ŒD f;- Saint-Lubin-en- 
Vergonnois, ^ Blois (Loir-et-Cher). 

PARENT DU CHATELET | M.\R1E- 
Joseph-Paul-Eugène), >J«, ►{< (Sainte- 
Aune et Saint-Stanislas de Russie), 
capitaine instructeur au 11 e cuiras- 
siers; né le 21 octobre 1801; marié 
le 18 août 1802 à Caroline *Froger des 
Chesnes; dont: 1° Marie-Joséphine- 
Octavie-Gabriolle, née à Saumur 
le 10 août 1803; 2° Marie-Joséphine- 
Augustinc-Cécile, née a Compiègne 
le mars 1805; 3° Marie-Joseph-Albert- 
Charles, né à Compiègne le 1 1 dé- 
cembre 1806 ; 4° Anne-Marie-Ger- 
inaine, née à la Vrillière le 20 octo- 
bre 180!). — Mêmes adresses — et à 
Lunéville (Meurthe-et-Moselle). 

PARENT DU CHATELET (Gene- 
viève), mariée en 1875 à Paul de 
Crousaz-Cretet. — 71, rue des 
Saints-Pères iVIL) — et à Gretz 
(Seine-et-Marne). 

PARENT DU CHATELET (M\RIK), 
mariée en I88T» A Léon de Cnoi naz- 
Cretet. — Même adresse — et i!î de- 
là Baronnic, El Pont-de-Beauvoisin 

(Savoie). 



— 910 



BRANCHE CADETTE 
PARENT DU CHATELET (Gabriel) 

et M" ,e , néei.K Cornierde*Cu>eville; 
dont : 1° Marie-Tliérésc, mariée à 
Charles Geoffroy de *Grandmaison 
|!(, rue de Poitiers {\ T ll v )\;2° Yvonne, 
mariée à Pierre Rolland dk MIenger- 
vé; 3° Cécile; 4° Thérasie. — £s de 
Nagcl, ;-] fi- è3 Couches (Mure). 



PARFOURU (ABAQUES- 
NÉ DE'. 

Normandie : D'azur, à la fasce d'or, 
accompagnée de trois étoiles du même, 
posées 2 en chef et 1 en pointe. 

TiMiiiiK : Couronne de Comte. 

PARFOURU (JuSEPH-RoUERT Aba- 
quesxé de), lieutenant de vaisseau. — 
Éîâ de la Grossiaière, i-j Mortagne 
(Orne). 

parfouru (Marc Abaquesné de). 

— fii de Servigny-Yvetot, E3 Valognes 
(Manche). 

PARFOURU (Guy Abaquesné de), 
lieutenant au 70' d'infanterie; marié 
à M 110 Aline de*Glos. — 32, boulevard 
des Jacobine, a Vitré (Ille-et-Vilaine) 

— et £ d'Haute vil le, ;-:[:- Saint-Sau- 
veur-le-Vicomte (4 Uil.), (Manche). 

parfouru ( Hugues Abaquesné 

de), lieutenant au 1S : d'infanterie. 

— Guingamp (Cùlcs-du-Nord) et — ùs 
do Parfouru, H f;- Villers-Bocage 
(Calvados). 



de MONDON 



PARIS {dt 



H 


S© 






a , 







Il.E-DE-FuANCE : 

D'azur, d la fasce 
d'or accompagnée 

en chef d>- trois 
roses du même, et 
en pointe d'une 
tour aussi d'or: 

PARIS (ANNE- 

Fhançois-Gratien 

M 11 de), né le 31 

1, rue de lierri, 

(VIII e ) — et th de la Brosse-Mont- 
ceaux, :-j.]y z giâMontereau (Seine-et- 
Marne). 

EU ÈRE : 

paris (Gabriel- Antoine-Georges, 
C te DE), #, né le ~'0 décembre 1838, 
marie a Guillcincttc DE Baillardel 
de *Lareinty; dont unlils(qui s\iit) — 
21 bis, acenue du Troeadéro .(X\l c ) 
— et £â de Guormantes, ::•.) |- : *•..--> 
Lagin i Seine-et-Marne). 

paris (François, V te de). — Mêmes 
adresses. 



PARIS 
VILLE. 

Bretagne : D'argent, à la croix </<■ 
gueules, cantonnée de quatre lionceaux 
du même (alias : d'hermine plein). 

Alias : D'or, ('( une fasce d'azur, char- 
gée d'une pomme d'or, tigée effeuillée 
de sinople. 

PARIS DE MONDONVILLE (M'» ), 

née O'Diette. — 30, rue de Verneuil 

(VII--'). 

PARIS DE MONDONVILLE, chef 
d'escadrons au 7 U dragons, et M""-', 
née Guy. — Fontainebleau (Seine-et- 
Marne). 



PARRON {de). 

Daupiiini'. : D'azur, à une croix pattée 
alésée d'argent; au chef du même, char- 
gé de trois molettes de sable. 

parroh (B 0tt de). — ii de Maison- 
neuve, ;-j f;- t^S Coulummiers (Seine- 
et-Marne). 




PARSEYAL {de). 

Orléanais et 
Dunois : D'ur- 
'ji-nt, au pal de 
sable, chargé de 
trois étoiles du 
c/iump. 

Timiîre : Cou- 
ronne de Mar- 
quis. 

Supports : 
Deux lions. 

PAR SE VAL {Joseph -Charles-Marie 
de) et M me , née Marie-Jeanne Le- 
fèvre; dont: Diane-Marie- Joséphine. 
— 17, avenue d'Eylau (XVI e ). 

parseval iChari.es de) et M me , 
née Gautier de *Charnacé. — GO, , rue 
de Ponthieu t VIII e ) — et & deCroissy- 
Beaubourg, H Làgny, f^ Torcy (3 
kil.), ë& Fmerainville-PontauU (4kil.) 
(Seine-et-Marne). 

parseval (Henry de) et M me , née 
Gourdieh des Hameaux ; dent : Mar- 
guerite-Anne-Marie. — 18, avenue La 
Bourdonnais_(YU") — et & do Som- 
mervieu, s ëS Bayeux,f^ Hyes (Cal- 
vados). 

PARSEVAL (Marthe de), mariée le 
12 février 1881 à Robert Le Fores- 
tier, C 1 ' de *Vkndeuvre. — £ de Ven- 
deuvre, :-: Jort (Calvados). 

PARSEVAL (M ma Alexandre de), née 
Rstellu Bruu.ey de la Brunière. — 

Porte-Bellon, à Senlis (Oise). 



911 



PARSEVAL (M"" Claire de), reli- 
gieuse. 

parseval (Georges de). — Senlis. 

parseval (Paul de), capitaine au 
68" régiment d'infanterie; marié le 
11 juin I8'.»2 à M" c Loonie Escallier; 
dont : 1" Roger (1893); 2° Henriette; 
3° Eugène (18!)0); 1" Bernard (185)8); 
5° Pierre (11)00); 0" Guy. — Issoudun. 

parseval iM" lc Berthe de), reli- 
gieuse. 

parseval (Adolphe de), capitaine 
au 30'' d'infanterie. — Caen i Calvados). 

PARSEVAL (Gaston de) et M'" e , née 
ue *Maussac. — Senlis. 

PARSEVAL (M me LOUIS de), née Mar- 
the de Frotté. — Senlis (Oise). 

parseval (Hubert de), né le 17 oc- 
tobre 1873. — Senlis (Oise). 

parseval (Marie de). 

PARSEVAL (Jacques de), né le 8 jan- 
vier 1882. 

parseval (Hermine de), veuve île 

Gabriel PuYHABILIKR DE L.EYRAC. — 

Senlis. 

PARSEVAL ila G :,le Max de), née 
Jeanne Steinacker. — 32, Brieners- 
trasse, à Munich. 

PARSEVAL i Ferdinand de), « Rit- 
meister » au 8 e régiment de uhlans, 
veuf de M" e Louise Meyer; dont : 
1° Fcrdinande [178, Nymphenburger- 
strassc, à Munich); 2° Maximiiien, 
lieutenant au 3 e régiment d'artillerie, 
à Munich. — Rossouer-Kaserne à 
Vienne (Autriche). 

parseval (Joseph de), capitaine 
au 5 e régiment d'artillerie, marié a 
M"'' Louise Kaiser. — 10, VVeslring, 
Landau | l'alatinat). 

PARSEVAL iFanny de); mariée en 
mars 1900 à Louis Kirschner. 

parseval (M ma Joseph de), née 
Marie de Sciiaden. — 27, Gisela- 
strasse, a Munich (Bavière). 

parseval (Auguste de), capitaine 

au 3 e régiment d'infanterie, marié à 
M»- Georgette Hoen. — 21, Morells- 

trasse, à Augsbourg (Bavière). 

parseval (Ferdinand de), marié à 
M" e Mathilde Peterssen; dont : 1° Ru- 



dolph, né a Deggondorff le 28 novem- 
bre 18!) 1; 2° et 3° Otto et Ferdinand, 
nus a DeggendorlT le G août 1800. — 
Ansbach. 

PARSEVAL (Léonik de), mai'iéo le 
•1 septembre 1888 a Maximiiien de 
Frey, professeur à l'Université de 
Wùrf/bourg. 

parseval M 11 " Julie de). — 27. 
Giselastrasse, à Munich. 

PARSEVAL (CÉCILE DIï), marin; le 

23 avril 188!) au M »■ Udo de La Roche 

Si aukenhi.s. 

parseval (S. E. M""-' la G a,e Otto 
de , née Cécile de Rexnenkampi ;dont: 
Ada, mariée a Gunthei'DE Bornstadt. 

— 11, GeorgeTistrasse, à Munich 
(Bavière.. 

parseval (M ,ka Ei.isa et Carla de). 

— Même adresse. 

parseval (Ferdinand-Jacques de), 
général-major en retraite au service 

de Bavière, marié à M" e Anna de 
Wanueheim. — 7, Scbillerstras.se, à 

Baden-Baden. 

parseval (Erna de). — Même 
adresse. 

parseval (Philibert de), né le 
22 novembre l8i>S, lieutenant au 
h Kadctiencorps ». — l, Marsplalz, à 
Munich (Bavière). 

parseval (Alexandre dei, né le 
2 décembre 1S73. — 7, Schillerstrasse, 
a Baden-Baden. 

PARSEVAL iM rae Frédéric dei, née 
Thérèse Miciion de Pierreclau. — 
Villa Belair, s f;- ta Mâcon (Saône- 
et-Loire). 

parseval (M wo Georges de), née 
Louise-Henriette de Parseval-Grand- 
maison. — £ des Perrières, Màcon 
(Saûue-et-Loire). 

parseval (M mc Jeanne-Marguerite 
de), religieuse. 

parseval (le capitaine André de), 
marie a M" c Gabrielle Passer at de 
*La Chapelle; dont: 1° Georges (18%); 
2 J Marguerite-Marie; 3° Thérèse. — 
12, rue de Longvie, Dijon. 

parseval (le capitaine Frédéric 
de), marié à M 110 Madeleine Boyer; 
dont: 1° Marie; 2 U Henri (1889). — 
2, avenue de Villeneuve-l'Etang, à 
Versailles (S.-et-O.). 

PARSEVAL iC"^' BlIKTIII. DE). — A) 

des Perrières, i-j Mnruii (S.-et-L.). 

parseval (M»« Marie de). — 
Même ê&. 



_ D12 



parseval (Camille diï), lieutenant 
au I er chasseurs d'Afrique. — Blidali 
(Algérie). 

parseval (Henri dei, enseigne de 
vaisseau. 

PARSEVAL (BivRTHE de), veuve de 
Loui.s Brossin di: Saint-Didier. — 
77, rue des Ecoles, Laon (Aisne). 

PARSEVAL (M ,ne Sophie de), reli- 
gieuse. 

PARSEVAL de O 1 Fernand de), >J< 
(Malte), marié à M ,lc Adrienne *Be- 
noisï de Laumont. — 1, rue Pierre- 
Charron (XVI e ). 

parseval (M mc Eugène de), née 
Me>me. — ;. ; 5, rue de Maubeuge \\' <. 

parseval (Aline de). 

PARSEVAL île 11. 1\ ANDRÉ DE). — 

55, bouleo. de Mènilmoniani (XI e ). 

parseval (Blanche de), mariée à 
Régis di. *Mont.vui>oi:in. —57. cours 
Pierre-Puget, Marseille- (Bouches-du- 
Rhône). 

parseval (Henri de) et M me , née 
d'*Amoreux. — Les Tailles, es }f= èS 
Uzès (Gard). 

PARSEVAL (Marie de), mariée a 
Edine de *Lomhard, V lc de Montciia- 
lin. — tûi do Montchalin, :-; Moreslcl 
(Isère). 

PARSEVAL (Heniii de», né le 10 juin 
1872. — Lus Tailles, :-: Lïzès (Gard). 

parseval (Edmond de), lieute- 
nant-colonel en retraite, marié à M"" 
Marguerite Têtard; dont : Gaston, 
né a Paris le 1 octobre 1882. — 102, 
rue de Vaut/irai d. 

parseval (M" 1 " Marthe de). — 17, 
rue du Cherche-Midi lVl c ). 

parseval (Marie de), veuve de 
Henry Le ' "harpentier. 

parseval-deschênes (M ,le So- 
phie de). — rue Saint-Antoine, à 
Bourg-en-Bresse ( Ain). 

PARSEVAL - DESCHÊNES (GUSTAVE 
de/, marié a M' lc Suzanne Callanan. 
— Même adresse. 



PART iSAUTEREAU du' 

Nivkrnais : D'azur, à la croie d'or, 
cantonnée de quaire éperciers d'argent, 
becqués, membres, liés et qiletés d'or. 

TiMiuu: : Couronne de Luron. 

part (La (i alc du). — ^ de Cheve- 
non, E3 Nevers | Nièvre'. 



part il) on Félix de), fils de la pré- 
cédente, # , capitaine au 7 e régiment 
d'artillerie. — Rennes — et même Û. 



PARTZ de PRESSY (de). 

Flandre, Ar- 
tois: D'uryent, au 
léopard de sinople, 
arme et cilene de 
(lueules. 




PARTZ DE 
PRESSY (M ia DE), 
ancien députe, et 
M i=c , née d'*Al- 
sace. — 49, rue 
deGrenelleÇVU") 

— et êê3 d'Ecmirre, ca fe= Hachin, ^3 
Envin etEquirre (Pas-de-Calaisj. 

PARTZ DE PRESSY (O CarL DE). 

— Mêmes adresses. 

PARTZ DE PRESSY 'O DE) et 
C l "% née Cartel de Saint-Martin. 

— 19, rue du Général-Foy ( Ylll . ~Jfc 
541.03 — £ Willemau, a^Le Parcij 
(Pas-de-Calais) — et à Saint-Nudeç, 
ZZ; f:>- ^S Batz (Loire-Inférieure). 



PAS DESCHAMPS de i. 

Artois : D'c tzur, 
au c/ieci'on d'ar- 
yent, charyé de 
cinq tourteau. /■ de 
ytieules, et ac< <>m- 
payné de trois 
quinte feuilles d'or.. 

DESCHAMPS 
DE PAS Il'STINJ, 

né en 1801 : marie 
a Blanche *Pagart d'Hermansart; 
dont : 1° Anne-Marie, née le 2T mars 
1892; 2° Simone, née le 13 mai 1891; 
3° André, né le 17 avril 1900. — lo, 
rue Omer-Plev, à Saint- Orner (Pas- 
de-Calais). 




PAS 'LE MESRE de. 

De t/ueuli 



êS &2 



trois quinte feuilles 
d'aryent. 

LE MESRE DE 

PAS (Oj, cher de 

nom et d'armes. 

— â île Pas-en- 
Artois, ;-:[;- Pas, 
t^j Montdieourt 
(Pas-de-Calais) 

— â du Bourg, 
à Lambersart, près Lille (Nord) — 
et 20, rue de Pas, a Lille. 




mes : 
LE MESRE DE PAS (( 



Paul), 



913 



veuf de M Ho Cleénewerck deCrayen- 
cour. — â& d'Hoiiu, I3f£= Pas-en-Ar- 
tois, ^5 Montdicourt (Pas-de-Calais) 

— Sa dn Mont-Noir, s Bailleul (Nord) 

— et 26, rue Marais, Lille (Nord). 
LE MESRE DE PAS (C'° Edouard), 

et C tcsso , née Baillieu d'àvrincourt. 

— êû de Ramctz, [3 fF âH Bavay 
(Nord) — et 97, rue Royale, à Lille. 

LE MESRE DE PAS (O JULES) 

et C tesse , née du*Maisniel deSaveuse. 

— â£â de Cocquerel, s {;- Long, ê§ 
Fontaine-sur-Somme (Somme). 

LE MESRE DE PAS (C to Miza'Él) 
et C teâ:5e , née Quecq d'*Henripret. — 
30, rue Gauthier-de-Châtillon, à Lille 
(Nord). 

LE MESRE DE PAS (C to EDMOND) 

etC tcssu , née de*Barrême-Montravail. 

— Villa de Pas, chemin de Branco- 
lar, à Nice (Alpes-Maritimes). 



PASSAGE (du 

m 



?sssininns T ssîs^'''i^ ; 



De sable, à trois 
fasces ondées d'or. 



PASSAGE (O 
du) et C lcsae , née 
van den Bossche. 
— 2 bis, rue Le- 
roux (XVI e ) — et 
Êà de Frohen-le- 
Grand, El Berna- 
ville, (Somme), 
\$=& Auxi-ie-Château (Pas-de-Calais). 

passage (V te du). — Mêmes 
adresses. 

passage (B onne du). — éês de Saintc- 
Segrée, s J?= ^3 Poix (Somme). 

PASSAGE (Adrien du). — Même 
adresse. 

PASSAGE (B on du) et B 0,mo , née dû- 
Passage. — 7, cité Vaneau (\ \\*)— 
et ÉÊâ de Lequesnoy, isi ]ï- ^ Hesdin 
(Pas-de-Calais). 

PASSAGE (M" ,e du), née de *Hau de 
Staplande. — 104, rue du Bae (VII e ) 
— et (Sa de Bezencourt, El ^ Éâ 
Homoy (Somme). 

PASSAGE (Louis du) et M me , née 
de *IIau de Staplande.— 10, rueCons- 
tantine, à Amiens— et Ê de Woirel, 
El |s= Oisemont, éS Wiry (Somme). 



PASTOREL (de). 

Languedoc : Ecartelé : aux 1 ci 4 cfor, 
<i trot* cheorons de gueules; auso 2 et 3 
de gueules, au bélier pansant et au chef 

cousu d'azur, chargé de trois cloches 
d'argent. 



PASTOREL (de). — t£â du Bourg, 
El Rivière, ]$- Millau, gjg Aguessac 
(Aveyron). 



PATY de CLAM (MER- 
CIER du). 




de 


Champ-louis. 




Pa 


villon 


va 


ux-Léger, à 


\ 


ersa 


illes 


Oi 


se;. 









Au.nis : Tranche 
d'arrjent et de sa- 
ble. 

MERCIER DU 
PATY, M i3 DE 
CLAM, #, lieute- 
nant-colonel ;veuf 
de M lle Daras, 
marié en secon- 
des noces à M lle 
des Che- 
(Seine-et- 



PAULTRE de LAMOTTE. 

Bourgogne, 
Brie : Coupé : au 

1 de sable, au lion 
d'argent, la patte 
posée sur une cui- 
rasse du même; au 

2 d'azur, à une 
licorne saillante 
d'or, 

PAULTRE DE 
LAMOTTE (V e 

Pierre) et V teab % 
née de *Rougé ; dont : 1° Jacques, né 
le 4 janvier 1892; 2° Marie, née le 
13 septembre 1805; 3° Robert, né le 
12 janvier 1808; 4° Henriette, né le 
2!) janvier 1902.— 22, place Vendôme 
(I er ) — et fia de Belou, e f?= Nanteuil- 
lés-Meaux, tS Meaux (8 kil.) (Seine- 
et-Marne). 




PAULZE d>YVOY de LA 
POYPE. 

Ile-de-France : 

D'argent, au che- 
vron de gueules, 
accompagné de 3 
se/'res d'aigle d'a- 
zur, les ongles en 
bas. 

PAULZED'YVOY 
C"' DE LA POYPE 
( Jacques -G édéon- 
Christian), #, 
premier seeré- 
taire d'ambassade; chef de nom et d'ar- 
mes né en 1851 ; marié en 1885 à M" e 
Renée du *Chastel; dont : Jean, né le 
28 mars 1880. — 2, place de la Ma- 
deleine (VIII e ) — et & de Lamothe- 

58 




— OH — 



Croutelle, s Jf *S Poitiers (6 kir. 
Vienne). 

FRKRE ET SŒL'R : 
PAULZE D'IVOY DE LA POYPE (Ro- 

gër), commissaire île la marine ; ma- 
rié le 13 septembre 188 1 a Marie 
Bonamy; dont: 1" Roland; 2° Xavier; 
3° Geneviève. 

PAULZE D'YVOY DE LA POYPE 

(Elisabeth), mariée le 28 juin 18S2 a 
Edouard de *Buossix, C tu de Méré ; 
dont: 1° Roland; 2 J Alix. 

COUSIN GERMAIN : 
PAULZE D'YVOY DE LA POYPE 

(Marie -Roland-Elïe), ancien officier 
de cavalerie; lils du général Chris- 
tian de La Poype et de Clotilde de 
*Peyronket; ne a Paris le 11 août 1851; 
marie ; 1° le 5 juin 1881 a Elisabeth 
Law de *Lauriston (décédée sans 
postérité) ; 2' le 20 juin I8U2 a Natha- 
lie Desmarets de Maillebois. — 17, 
rue Vernet (VHP) — et £î de Cour- 
tiras.s j!?= ta Vendôme (3 kil.) (Loir- 
et-Cher). 



PAYAN {de). 

Languedoc, Dauphiné, Provence : 
D'a~ur, au clieeron d'or accompagné de 
trois molettes du même. 

PAYAN (de). — & de Bressae, 3 
ÎF Valence, t=â Portes (Drôme). 




PEAGE (DENIS du'. 

Flandre : D'ar- 
gent, un linn de sa- 
ble, larn passé de 
yueules. 

Timbre : Cou- 
ronne de Comte. 

Supports: Lions. 

DENIS DU 
PÉAGE ( Ferri ) , 
marié a Yvonne- 
Amélie de Madré 
de Norguet; dont: l°Paiil, marie en 
1002 à M ,,c Marguerite *Bkcquet de 
Mkgille [73, rue de Jeminapcs, à 
Lille]; 2° Magdcleiue; 3° Henry; 
4° Marguerite. — 9-1, rue Royale, à 
Lille -Nord). 

FRKRE 

DENIS DU PÉAGE (Jules), marié à 
Elisabeth de Madré de Norguet 
(sœur de la précédente,. — ( J, rue de 
Hassanu (XVI e ) — et IJ3, rue Prin- 
cesse, à Lille (Nord). 



PÉAN de SAINT-GILLES 

Ile-de-France : De gueules, à un 
poignard d'argent, les gardes et la poi- 



gnée d'or, pose en pal surmonté iPune 
étoile et accosté de deux autres dor, 
écartelé d'argent, à une crai.r de gueules 
chargée de neuf coquilles d'or, qui est 
du Catinat. 

PÉAN DE SAINT-GILLES (M.), an- 
cien président de la Chambre des 
notaires. — 07, boulevard Sue/tet 
(XVI e ). 

PÉAN DE SAINT-GILLES (M B « 
Henri i, née Robi.ot. — 2, rue de Choi- 
seul (II e ). 

PÉAN DE SAINT-GILLES (ANDRÉ), 

ancien officier de cavalerie; marié à 
M lle Sayvé ; dont : Jean, né le 
20 juillet 1894.— â des Liniéres, e£f 
ta La Bazoche-Gofiet (Eure-et-Loir). 

PÉAN DESAINT-GILLES (M ine ), née 

Thion de la Chaume. — 53, rue de 
liabylone (VIP) — et Si de Beauvoir, 
s f>- Chaumes, é3 Verneuil-l'Etang 
(3 kil, Seine-et-Marne). 



PÈCHEBRUN CHABOT 
de). 

D'azur, à deux chabots d'argent posés 
en fasce, celui du ckef regardant à 
dextre,et celui de la pointe à senestre. 

pèChebrun (M mc ), née *Aui.neau 
de La Tousche; mère de : 1" Margue- 
rite ; 2 u Madeleine, mariée à Raoul 
des Prez de La Morlais, lieutenant 
au 'J3*' régiment d'infanterie à La 
Roche- su r-Yon (Vendée). — La 
Roche-sur- Yon . 



PÉGÏLE(de).— Vùy. SEYIN. 



PÉLACOT de LA ROUSSE 

A UVERGSE : 

Êeartelé : aux 
1 et 1 d'or, à une 
rose épanouie en 
abîme de gueules, 
qui est de la Rousse; 
aux 2 et 3, échi- 
queté d'or et. d'a- 
zur, qui est de Pé- 
lagot. 

Devise : a Susti- 
neo fidem Dei ». 

BRANCHE AÎNÉE 

PÉLACOT (Charles-Balthazard, 
O de), C #, C »îi, i^, ►£, tfr (Dra- 
gon de l'Annam, Soleil levant du Ja- 
pon, Orange et Nassau de Hollande, 
Léopold de Belgique, Sainte-Anne de 
Russie), O. ïfr, iji, ^ (Cambodge, Ni- 
eham), ig, igi (Tonkin, Tunisie et 
Chine), colonel du 21 e régiment d'in- 
fanterie coloniale; né le 23 mai 1851; 




— 915 



marié à Marie de B rives de Pkyrusse. 
i_ I> ;i ,i.s, — et têA de Chavagnac, e 
Jf â Murât (10 kil.) (Cantal). 
Frères et Sœur : 

PÉLACOT (V tc Jacques de), lieute- 
nant au 92° régiment d'infanterie, 
marié à Marie de La Murette. — 
Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). 

PÉLACOT (Marguerite de). — 20, 
rue du Port, à Clermont-Ferrand. 

PÉLACOT (C te3:,e Eugène de), née 
Louise du Chambon de Beaupoirier. 
_ûde Beaupoirier, iafe= Le Breuil, 
ʧ Art'euilles ou La Palisse (Allier). 

BRANCHE CADETTE 

PÉLACOT (V te Balthazardde) — tSâ 
dés Preux, E Iseure (Allier). 

PÉLACOT (M*>' r Gustave-Adolphe 
de), #, Evoque de Troyes (Aube). 

PÉLACOT (V tc Henry de), capitaine 
au 13 e de ligne. — Nevers (Nièvre). 

PÉLACOT (Alain de). — Paris. 

PÉLACOT (Jeanne de), mariée à. M. 
de *Laji:die — 13, rue de la Ceri- 
saie (IV e ) - et Û de Bagueux, E 
Iseure (Allier). 



et (Sa du Colombier, 

(Gard). 



H fF ê3 AI 



PÉLAGEY 

de)' 



de BERNARD 




Franche-Comté, 
BrkssEjDaupuwé : 
D'azur, au chevron 
d'or accompagne 
de trois étoiles 
d'argent, deux en 
chef et ii ne en poin- 
te, et d'un croissant 
du même aussi en 
pointe. 

Timoré : couron- 
ne, de Comte. 
Supports: Deux licornes. 
Devises : « Furti fide », et » Pugnat, 
oitjilal ». 

PÉLAGEY (RaYMOND-Ge'H.GES- 
Léonce-Yincent-Marie de), chef de 
nom et d'armes; ancien avocat; né le 
I e ' mars 1864; marié à Marie Veyron 
La Croix Duplax; dont: 1° Albert, 
né le 11 août 1888; 2° Henri, né le 

10 mars 1890; 3° Joseph, né le 4 mars 
18U2; 4° Raymonde-Marllie, née le 

11 août 1893. — £& de Massieu, e ^ 
Saint-GeoireÉJlVotron(10 kil.) (Isère). 




PELET de CHIMENCOURT 
(de). 

Artois (xu* siècle): Armes primitives; 
« Trois croix d'or 
et d'argent, deux 
et une, en champ 
de tinople, ucec 
couronne de 
Comte. » 

Messiro Ray- 
mond Pelet fait 
chevalier par 
Louis - le- Gros , 
roi de France, 
échangea ses ar- 
mes en : « Une fleur de lis d'or sur- 
champ d'azur engrélé d'or et en chef de 
timbre une lance avec un croissant d'or 
au bout et deux lions d'or tenant ledit 
e'cu et armoiries ». 
1 
PELET (M m0 de), née Barbanson. — 
4, Grande-Rue-Notre-Dame, à Abbe- 
ville (Somme) — et itâ des Tourelles, 
e Jf Fontaine-le-Bourg, ta Clères 
(7 kil.) (Seine-Inférieure). 
enfants : 
PELET (Roger dej et M me , née Me- 
lin de Vauicourt. —25, place Saint- 
Pierre, à Abbcville (Somme). 

pelet (Fernand de) et M me , née 
d'*AuMALE, dont: l°Thérèse; 2° Agnès. 
— fia de Nordausque, Kl |f La Re- 
cousse, ê£ Audruicq (Pas-de-Calais). 
PELET i Albert de), élève de cava- 
lerie à l'Ecole spéciale militaire de 
Saint-Cyr. 

PELET (Jeanne de), mariée à Paul 
de *Mython. — 64, rue François-I CT 
(VHP). 

PELET (Marthe de), mariée au 
C tu de *Carné Trecesson. — & de 
Beaumont, El Caulnos, JF Médréac 
(llle-et-Vilaine). 

Il 
PELET (M me Raymond de), née Bi- 
nard de Renescure. —39, rue de lia- 
bylone (VII'). 

PELISSIER [de). 

Languedoc : D'a- 
zur, à seize étoi- 
les d'argent ; ran- 
gées par quatre, au 



PÈLERIN (de). 

Ile-de-France, Languedoc : D'azur, à 
un bourdon de pèlerin d'or, pose en 
bande, accompagné de trois coquilles du 
même, 2 en chef et 1 en pointe. 

pèlerin (de), ancien magistrat. — 
13, boulevard Gambetta, à Nîmes — 




lion du mêmejani: 
passé, brochant. 

PELISSIER 

C lc ^ de), née de 
Bastoumi. — 
eûa de Poma- 
rède, e |f £â 



— 916 — 



Saint-Gaudens (7 kil.) (Haute-G 

ronno) — et 32, nie Boulbonne, 
Toulouse. 

PELissiER(C te de) et C tcsse , née 
Chevry. — l'J, rue de Grenelle (VI 
— Éà de Jonquières, |g] Jf Lava 
(8 kil.), (3 Fiac (2 kil. Tarn) — et 
de Chevry-en-Sereine e If Lorre 
le-Boccage (3 kil.), éi Chevry-e 
Sereine (Seine-et-Marne). 




PELLAN (de). 

Bretagne : 
D' argent, au 
lion de gueules, 
couronne d'or, à 
la bordure de 
sable chargée de 
huit Lésants d'ar- 
gent. 

Devise :« Nec 
cactus abibis ». 

PELLAN(C teMe 

D re de), née 
gonne Daminet. — 19, avenue Victor- 
Hugo (XVI e ) — et villa Keralbert, m 
f F &â lePûuliguen (Loire-Intérieure). 

PELLAN (C te de) et C Uâ3e , née del 
Monte. — 57 bis, rue Sponéini (XVI e ) 
— et Éi d'Eegliem, e f;- ë3 pai Pit- 
them (Belgique). 

PELLAN (V t0 de), au 27 e dragons. — 
19, avenue Victor- Hugo (XVI e ) — 
villa Keralbert, s JF t-^j le Pouliguen 
(Loire-Inférieure) — et à Versailles 
(Seine-et-Oise). 

PELLAN (\ u Hervé de). — Mêmes 
adresses. 

PELLAN (V tcsse de), née Green de 
*Saint-Marsault. — Éà de Bissin, El 
]}- ëH Guérande (4 kil.) ou éS La Bôle 
(Loire-Intérieure) — et £j de l'errié- 
res, h |f ta Seyches (4 kil.) (Lot-et- 
Garonne). 



PELLEPORT-BURÈTE {de). 

Guyenne et Gas- 
cogne : De sable, 
à une hure de san- 
glier (avant LS09). 
Depuis l'Empire : 
Coupé : au 1: parti, 
a), de gueules, à 
la croix al aisée 
d' arg en t; h) de 
si no pie, à une 
ancre en bande et 
une épée en barre, 
posées en sautoir, d'argent, Vêpëe mon- 
tée d'or; au II d'or, au sphinx de sable. 
Supports : Lions. 

Devise : a Non par l'argent, mais par 
le fer » . 
Les Pelleport-Burète se rattachent à la 




maison de *La Kl te de Pelleport (Vo\[. 
ce nom). 

PELLEPORT-BURÈTE (PiERRE-EmE- 
riç, V e de), #, ►£ (Pie IX), B on de 
l'Empire, ancien capitaine de cavale- 
rie. — 8, place du Champ-de-Mars à 
Bordeaux (Gironde), ^fô 2.12G — et 
Le Prieuré de Saint-Michel-Mon- 
taigne, E) |f tU La Mothe-Montravel 
(Dordogne). 

enfants : 
pelleport-burète : 1° jean? 
2° Elisabeth. — Mêmes adresses. 

PELLEPORT-BURÈTE (CuaRI.ES,B 0Q 
de), Ch or de l'Empire, avocat a la 
Cour d'appel. — Mêmes adresses. 



PELLERIN de LATOU- 
CHE [de\. 




Orléanais, Mar- 
tinique : D'azur, 

à trois annelets 
d'or. 

PELLERIN DE 
LATOUCHE (G. 

de) ►£», et M n "-', née 
Hallays- Dabot. 
— 86, avenue 
d'Iéna (XVI e ) — 



'Etang-la-Ville (Seine-et- 



PELLERIN DE LATOUCHE (B oa 

Paul de), et B onne , née Rondeau. — 
13, rue Cortambert (XVI e ). 

PELLERIN DE LATOUCHE (J. DE) et 
M"' e , née de YiLLAitsoN. — ^S r illa Ma- 
diana, à Pau (Basses-Pyrénées). 



PELOUX {du). 

Vivarais: D'argent, au sautoir engrêle 
d'azur. 

Voir nos précédentes éditions. 



PENANROS (LE GUIL- 



LOU de). 




Bretagne : 
D'argent, au san- 
glier de sable, 
rampant, sommé 
d'un croissant de 
gueules, à la bor- 
dure du même. 

PEN A NROS 
(Josfcl'H DE). — 

Penfoênnec. [il 



fF t-â Douarnenez (Finistère). 



Q17 



PENGUERN {dé). 




PENGUERN 
et M mc , née Yvonne de 
La Forest; dont: 1" Yvonne, née en 
18'JO; 2" Victor, né en 1892 ; 3° Alain, 
né en 1803; 4° Elvire, née en 1897 ; 
5° Jean, ne en 1903. — £> de Ligolen- 
nec, a f^ Huelgoat, èS Serignac- 
Berrien (Finistère). 



PENGUÏLLY ILE BEL de), 

Bretagne : D'ar- 
' trois fleurs 
de gueules. 

BEL DE 




'/eut, 
de lii 



LE 
PENGUÏLLY 
(C tesse ) , née de 
Maroeot. — £& du 
Ménil-Guillaurne, 
3 Î5= ta Lisieux 
(Calvados). 

LE BEL DE 
PENGUÏLLY (C te ) 

et C l * ssc , née de *Roquefeuil. — é$ de 
Pcnguilly, 3 fj= Saint-Glen, èS Lain- 
balle (10 kil.) (Côtcs-du-Nord). 

LE BEL DE PENGUÏLLY (AUGUSTE, 

V ,e ) et V ,csse , née de *Chappedelaine. 
— Ê& de la Yillemeneuc, ra f?= tes 
Plancoet il kil. 1 ) (Côtes-du-Xord). 



PENHOAT iHERYE de). 

Bretagne : D'argent, à trois trèfles 



Echiquetê d'argent 
oissant d'argent en 



de subie. — Alias 
et de sable, au 
abîme. 

HERVÉ DU PENHOAT (J.) et M me 
née de *Parcevaux. — Ê& deTronjolv 
ra ]t= Cléder, ea Saint-Pol-de-Léoi 
(Finistère). 

HERVÉ DE PENHOAT (H.), SOUS- 

inspecteur de l'enregistrement e 

des domaines. — Saint-Brieuc (Cotes 
du-Nordi. 



PENNART [de). 

Toukaine : D'argent, à deux bandes 
de gueules. 

pennart (Guy de). — Mondeville, 
S î?- kS Caen (Calvados) — et à Bel- 



leau, ei pF Fervacques, (S Livarot 

(Calvados). 



PENNAUTIER 
NAGUET de). 



(de BEY 




Languedoc: D'ar- 
gent, à une canette 
de sable becquée et 
membrde de gueu- 
les, nageant Sur 
une riciùre de si- 
nople, au chef cou- 
su dur, à trois lo- 
sanges de gueules. 



BEYN AGUET 
DE PENNAUTIER 

(M' s de) et M îse , née de *Ch azeli.es. — 
24,rue de Téhéran (VIII e )— et ÉJ'de 

Pennautier, :-l ]y- ëa Carcassonne 
(5 kil.) (Aude). 

BEYNAGUET DE PENNAUTIER (C te 
A.médee de). — Même Sa. 

BEYNAGUET DE PENNAUTIER (C te 

de).— ùl de Villeneuve, Kl^= Pouilly- 
en-Montagne (7 kil.), ^ Blaisy-Bas 
(28 kil.) (Côte-d'Or). 



PERALTA. 

Navarre : De 

gueules, au griffon 
rampant d'or ; à la 
bordure du même, 
chargée des chaî- 
nes de Nacarre 
d'azur. 

Supports: Grif- 
fons. 

Devise : « Ad ar- 
dua per alta ». 

PERALTA (M 13 Manuel de), C. #, 
envoyé extraordinaire et ministre 
plénipotentiaire de la République de 
Costa-Rica, et M i5e , née C te " e de Clç- 
rembault. — 53, avenue Montaigne 
i VIII e ), ]Jô — £ de Kinkempois, "J° au 
£3, 13, è<3 Angleur, f^ Kinkempois 
(Belgique) — et 101, avenue Louise, à 
Bruxelles, "£• 




PERCEYAL 

DE 1 . 
D 

pag 



de ti 

n 1. 



(CAUSSIN 



oq hardi d'argent, aecom- 
croisillons de même, po- 



CAUSSIN DE PERCEVAL (EmII.e) et 
M""', née de *Boissac. — ÉA du Parc, 
:-: Monscgur (Gironde). 

CAUSSIN DE PERCEVAL (LuciEis), 

et M"", née de *Suremain. — Rouen 
(Seine-Inférieure). 



— 918 



PERCIN {de) 



Gascogne : Ecartelé: aux 1 et 4 d'or, 
à la tour d'azur maçonnée d'argent, 
sommée de trois donjons du même; aux 
2 et 3 de gueules, au lion rampant d'or, 
qui est deMoléas; sur le tout d'azur, au 
cygne d'argent nageant sur des ondes 
du même; au chef cousu du champ, char- 
gé de trois étoiles d'argent, qui est de 
Pcrcin. 

PERCIN (O Maurice de), #, lieu- 
tenant-colonel breveté d'état-major 
du 76 e d'infanterie, et C teS3e , née 
Ephrussï. — rue du Pont-de-Say, à 
Orléans (Loiret). 




PEREZ. 

Aragon, Langue- 
doc et Gascogne : 
D'or, au poirier de 
sinople terrassé du 
même. 

Timbre : Cou- 
ronne de Comte. 

Supports: Deux 
lions debout et con- 
tournés, armés et 
lampasséê de gueu- 
la. 
Devise : « Fe y rey ». 

PEREZ (Christi an-Adrien-Marie), 
chef de nom et d'armes; colonel com- 
mandant le 3° hussards; et M me , née 
de*Cornulier-Luciniére; dont: l°Gon- 
zalve ; 2° Madeleine; 3° Germaine; 
4° Octave. — & de Monclar, [3 f?=^ 
Mirande (Gers). 

perez (M mc D re ), née de Calomez 
de Gensac. — Mirande (Gers). 

PEREZ (Adrien) et M" 10 , née de*Res- 
séguier ; dont un lils : Xavier. — (Si 
de Joigny-Cott, Kl f£= è=S Mirande 
(Gers). 




m- 



PERIGNON. 

Lorhaine, Gu- 
yenne : D'usur, au 
bélier passant, 
d'urgent/ accomé 
d'or, la tête som- 
mée d'une croix de 
Lorraine du même. 

PERIGNON (M Ue 

DE),néeDE*REssÉ- 

> ^"^" ^ guier. — (Si de 
Perignon, s Jîf 
Finhan, é& Montbartier (5 kil. 500) ou 
é-S Montauban (exprès, 17 kil.) (Tarn- 
et-Garonne) — et Ê) de Sauveterre, 
ra }}- Loinbez (4 kil.), gâ l'isle-en- 
Jourdain (27 kil.) (Gers). 

perignon (M i3 de), et M i8e , née 
Delsout. — (Si de Maravat, Hfc= Puy- 



M 



casquier, m Sainte-Christie (12 kil.) 
et Aubiet (17 kil.) (Gers). 

perignon (Bernard-Charles-Hen- 

ri-Marie, C t0 de), capitaine d'infan- 
terie; né le 20 janvier 1808; marie à 
M" u Françoise de *Longuerue; dont : 
1° Henri, né à Fontenay-le-Comte, lo 
1G décembre 1895; 2- Antoine, né 
à Paris, le 25 avril 1807 ; 3" François, 
né à Baycux ( Indre i le 2(î août 1901. 

— 58, rue de Varenne (VII e ) — et 
& de Perignon, s fj- Finhan, éè3 
Montbartier et Montauban (Tarn-et- 
Garonnc). 

PERIGNON (V*« de). — (Si de Cas- 
tillon, Kl Montberon (Haute-Garonne) 

— et à Montech, e f?- Montech, t3 
Montbartier (5 kil.) iTarn-e t -Ga- 
ronne). 



PÉRIGNY (SYMON de). 

Boukgognk : Ecartelé : aux 1 et 4, 
d'asur à trois croissants d'or, surmontés 
d'une tranyle de même ; aux 2 et .'•!, d'ar- 
gent, à une cache de gueules, sommée 
entre les deux cornes d'une étoile d'or; 
sur le tout : de gueules, à une cuirasse 



d'à 



>kts : Lécri, 



SYMON, O DE PÉRIGNY (MaRIE- 

Féi.ix-Artuur), veuf du M llc de Nay- 
rac de Ferrières. — '.', rite de Mag- 
debourg (XV h). — -Si de Touscairas, 
S ]y- Verdalle (Tarn) — et L- de 
Saussav, LE) Moutier (Orne). 



SYMON, V te DE PERIGNY (Roger), 
né en 1875. — Mômes adresses. 

SYMON, B°" DE PÉRIGNY (MAURICE), 

né en 1877. — Mêmes adresses. 

SYMON DE PÉRIGNY (GASTON), né 

en 188Lf. — Mé/ues adresses. 



PERIGORD (de). 
TALLEYRAND. 



Loi/. 



PERMANGLE (CHOULY 

DE). 

Limousin : D'azur, à la fasce d'ar- 
gent, accompagnée en chef de trois lis au 

naturel, et en pointe d'une Jleur de lis 
Jîorencéc d'or-. 

permangle (M" de), et M iso , née 
Jourdain. —28, rue de Turin (VIII e ). 



— 919 — 



E PÉROU (du). 




D'azur, à troi<t 
iheorons d'argent, 
( cco mpctfi ncs de 

j'ois étoiles du 

iiêiiie, posées en 

■hef. 

Supports : Deux 



Disvise : « 1 
Deo et rege ». 

PÉROU (M. 



M'" e Edouard du). 
tfo de Grand-Laduloup, l-j ]y- La- 
ide, tS St-Médard-d'Eyrans (10 
.), Labrôdc (G kil.) ou Saint-Mo- 
on (Gironde). 



PERPIGNA (de) 




Béarn, Marti- 
nique : D'azur, à 

cinq molettes d'é- 
peron d'or rangées 
en croix. 

Supports: Deux 
lions. 



Devise : 
sans peur 



Vcritt 



PERPIGNA (O 
Joseph-Em m a- 

nuel-Henri de), né le 18 avril 18 10; 
et O sse , née Thérèse des Hermaux; 
dont : 1° Marie-Cécile-Flavie-Louise, 
née à Rochefort le 8 janvier 1870; 
2" Charles-Marie-Rayinond-Josephj 
né à Rochefort le 14 septembre 1870; 
3° Agathe-Hermine-Henriette-Marie, 
née le 20 mai 1882. — eûi du Chant- 
des-Oiseaux, rs fs= ë§ Royan (Cha- 
rente-Inférieure)— et 62, rue du Rem- 
part, à Roche fort-sur-Mer (Charente- 
Intérieure). 



PERRELET. 

D'azur à la croix 
d'argent cantonnée 
de quatre étoiles 
d'or- à cinq r-ais. 

Cimier : Une tête 
de Maure de sable. 
Famille protes- 
tante, originaire du 
Midi de la France, 
expulsée au mo- 
ment de la révocation de l'Edit de Nantes 
(lGsr>), et réfugiée dans le canton de Neuf- 
chatel, en Suisse. 

perrelet (Léon), ||A., ancien 
professeur de l'Université à New- 
York, publiciste, né le 2!) mars 1839. 
— 30, rue George-Sand (XVI e ). 




PERRET (LAUZE de). 
Lanhuedoo : D'or, au cheoron di 
gueules, accompagné de trois alouettei 

de sable, 2 en chef et 1 en pointe. 

LAUZE DE PERRET. — ià de Ru- 
quette, r-J J;- éli Saint-Romans ( Lo- 
zère). 



PERREY (de). 

Franche-Comté: 
Degueules, à qua- 

tre, losanges d'or, 
posés en ban fie. ac- 
compagnés de deux 
crois sa nts d'ar- 
gent, un en chef et 
l'autre en pointe. 

PERREY (de).— 
— ÉÈ de Balloy, 
a f?= Bray-sur- 
Seine (Seine-et-Marne). 




PERRIEN de CRENAN. 

Bretagne : D'argent, a cinq fusées de 
gueules, accolées en bande. 

PERRIEN DE CRENAN (C to de). — 

tSat de Lannouan, a fë= & Landévant 
(Morbihan). 



PERRIN de LA BES- 
SIÈRE (de). 

Languedoc, Lorraine : Écartelé, aux 
l et 4 de gueules, à trois fasces d'or (qui 
est de Perrin); aux 2 et 3 d'azur, à trois 
/leurs de Igs d'or, deux et une, acec une 
croisette d'arqent en pointe (qui est de 
Durfort de Labessière). 

Timbre : Couronne de Marquis. 

Très ancienne maison languedocienne, 
issue des de La Balme-Saint-Amour, sei- 
gneurs de La Balme-sur-Cerdon, en Bresse, 
vers 1086, et qui a ses preuves de noblesse 
depuis Déodat de Perrin, vivant en 1116. 

PERRIN DE LABESSIÈRE (Martin- 
Arthur de), chef de nom et d'armes, 
ancien capitaine d'infanterie, îfc, né à 
Aubréville-en-Argonne (Meuse), le 
21 décembre 1828, iils d'Antoine-Théo- 
phile de Perrin deLabessière, officier 
d'infanterie, et de Victoire de Ciiar- 
toxgne de Pimodan, petit-fils de Jean- 
Charles-Louis de Perrin de Lades- 
sière, lieutenant-général civil de la 
ville de Bar-le-Duc, et d'Angélique- 
Antoinette de *Finfe de Saint-Pierre- 
mont; marié à Marie-Marguerite Cau- 
vain, dont : 1" Paulinc-Jcaiine-Marie, 
née le 8 novembre 1873, marie»! lo 
1 er octobre 18'J5, à Henri Jullion de 
Chartongne, décédé le 10 juin 1000; 



020 — 



2°Marie-Paule-Victoire, née lo2jan- 
vier 1870; 3° Mario-Louise-Henriette, 
née le 10 janvier 1878; 4° Jeanne- 
Marie-Justine, née le 3 février 1880; 
5° Robert-Marie-Joseph-IIenry, né le 
9 mars 1882. — £i d'Ancernont, El fy= 
Dieue, è§ Ancemont (Meuse). 



PERRINELLE (de). 

Martinique : D'azur, a un vol d'ar- 
gent accompagne en chef d'une étoile 
d'or et, en pointe, d'un croissant du se- 
cond. 

PERRINELLE (A. DE). — & des Ro- 

siers, s |^= ta Cellettes, ou éSBlois 
(Loir-et-Cher). 

PERRINELLE (de), officier au 10 e 
chasseurs; et M me , née de *Chàbot. — 

Moulins (Allier). 



PERROCHEL (de). 
Ile-de-France, Maine : D'azur, à deux 
croissants d'or en chef et une étoile du 
même en pointe. 

PERROCHEL (M 13 DE). — ÊÊJ de 

Grand-Champ, Œ2 Jj- ˧ Chérancé, 

(Sartlie) — et à Angers (Maine-et- 
Loire). 

PERSAN «DOUBLET de), 

Nokm vndie: D' azur, à trois demoiselles 
(insectes ncvroptères) à doubles ailes d'or, 
posées 2 et 1, râlant en bandes. 

DOUBLET DE PERSAN (M is ), *» 

Premier secrétaire a l'ambassade de 
France à Vienne (Autriche). 

DOUBLET DE PERSAN (M"> e ), née 

d'Esclignac. — 222, rue du Faubourg- 
Saint-Honorè (VIII e ). 

DOUBLET DE PERSAN (O Guy), 
>&, chef d'escadrons de cavalerie en 
retraite; marie a Berthe Le Grand ; 
dont : 1° Georges, né le 29 janvier 
1883; 2° Gabriel, né le 11 août 1881 ; 
3" Guyerthe, née le 17 juillet 1880; 
4" Amaury, né le 10 février 1S88 ; 
5" Marie, né le 30 décembre 1889. — 
Même adresse — et & de Pimpeneau, 
El ]$= Vineuil, âH Blois (Loir-et-Cher). 

DOUBLET DE PERSAN ( V te ) et 

ytesse^ uee ] jE Grand. — Même adresse 
— et Ùi du Tapis- Vert, h ^= Cirai 
(3 kil.), ëiâ La Lacelle (2 lui.) (Orne). 



PERTHUIS (de). 

Espagne, Provence, Beauvaisis, Or- 
léanais : D'azur, à la croix ancrée et 
dej ointe d'argent. 

Ciuiek et Supports : Licornes. 

BRANCHE AÎNÉE 
PERTHUIS DE LAILLEVAULT (C tc 



Léon de), #, I. Q, >î<, chef de nom et 
d'armes, ancien préfet, et C UhS0 , née 
Dumas. — fia de Montjalin, L-] \y eS 
Avallon (Yonne). 

PERTHUIS DE LAILLEVAULT <Q e 
Edmond de), ancien officier de marine, 
et C ,e " e , née Peretie. — Beyrouth 
(Syrie). 

PERTHUIS (C tessc Alfred de), née de 
Perthuis. 

PERTHUIS DE LAILLEVAULT (V ta 
Henri de), •#, conseiller à. la Cour 
des comptes. — 9, rue Jean-Goujon 
(VIII e ) — et le Vivier-les-Ruines, l^ 1 
f?= Ëâ Fontenay-Trésiguy (Seine-et- 
Marne). 

PERTHUIS DE LAILLEVAULT (V to 

Pierre de). — 3, rue Goethe (XVI e ) 

— et même îli. 

PERTHUIS DE LAILLEVAULT (V tc 

Jacques de), marié le !) juin 1902 à 

M 11, Juliette Adeline. — 9, rue Jean- 
Goujon (VIII e ) — et même fizâ. 

PERTHUIS [B ' 1 de) et B°" ue , née de 
Thieffries de Layens. — 31, rue de 
V Université (VII e ) — et £è d'Ecou- 
blay, i£ï ]:-~ ^ Fontenay-Trépigny, 
(Seine-et-Marne). 

branche cadette 

PERTHUIS iM" de), et M ise , née 
Gayard. — 26, rue Hagard (VIII e ) — 
et £i de Sorans, El f>=Rioz, êS Deve- 
cev (Haute-Saône). 



PERUSSIS {de). 

Italie (Florence) etCoMïAT-VENAissiN : 
D'azur, êi trois poires d'or, tigées et 
J'euillées du même, posées t et 1. 

Devise : « Datum est desuper ». 

PERUSSIS (Louis- Rodolphe, M" 
de), C. *, intendant militaire en re- 
traite, et M 18 ", née Marie de *Fabry- 
Fabrègues. — 42, boulevard des Inva- 
lides (VII e )— et àCavailïon(Vaucluse). 



PERUZZI. 

Italie : D'azur, 
à six poires d'or, 
tigées et J'euillées 
du même, posées 
3, 2 et 1, qui est I J c- 
ruzzi ; parti, d'or, 
à cinq tourteaux 
de gueules, deux 
en fasce, deux en 
flanc et un en 
pointe ; et en chef 
un tourteau d'azur 

à trois fleurs de lis d'or, <|iu est Mé- 

clicis. 
Devise : « Cunctando restituit rem ». 
PERUZZI (Chevalier Rodolphe), M' 8 




— 921 



de MÉorci, et M 1 ' , néo C'"' Adèle 
Colantoni. — Palais Peruzzi, à Flo- 
rence. 

peruzzi (Edith), née Story, belle- 
sœur du précédent; veuve du Com- 
mandeur Simon Peruzzi, maître dos 
cérémonies dn roi d'Italie, C. tj, >J«, 
G. Cordon, ►£<, ►£<, C. (avec plaque;, 
>î<, ►£, ^, iji, >ï<, »$(, ►£«, G. O. >J<, — 

* «ï«i S» ô ; dont : 1o lo M ' a tJ'NDo 

Peruzzi de Médict, lieutenant en 
Sacoia Caoalleria; 2° la Marchesina 
Mira-Cressida Peruzzi de Médici, ma- 
riée à Major Edward, H. Eldredge, 

de Boston (Amérique) ; 3 Û Uidoll'o 
Peruzzi de Médici. — Palais Peruzzi, 
via Maggio, 28, à Florence (Italie). 

PERUZZI (le Commandeur Cosme), 
cousin germain des précédents ; ex- 
maitre des cérémonies du roi d'Italie. 
— Rome. 



PETITEYILLE (d< 
GOUHIER. 



Voy. 



PETITIER. 

Nivernais et Bourgogne: D'argent, à 
V aigle de sable. 

PETITIER (Hubert), n #, conseiller 
à la Cour de cassatio , et M mc , née 
Aubry, fille du général Aubry. — 
Paris. 



PETIT-THOUARS de 
SAINT - GEORGES (AU- 
BERT du). 




Touraine : D'a- 
sur,à un haubert 
d'or. 

Supports: Deux 
cygnes. 

PETIT-THOUARS 
DESAINT-GEOR- 
GES (Georges, 
C" du), né le 28 
août 1877; chef de 
nom et d'armes. 



FRERES ET SŒURS : 
AUBERT DU PETIT-THOUARS DE 
SAINT-GEORGES : 1° MaTHILDE, ma- 
riée au M'* de*Vassoigne, otlicier au 
20 e chasseurs, à Vendôme (Loir-et- 
Cher); 2° Edmée; 3° Louis, aspirant 
de marine; 4° Elisabeth; 5° Jean. 

mère : 

PETIT - THOUARS (C tosso DU), née 

Lambrecht. — 51, avenue de l'Aima 
(VII h) — et t& du Petit-Thouars 
(Indre-et-Loire), El ^ Fontevrault 
(Maine-et-Loire). 



PETIT-THOUARS (BER- 

GASSE du)- 

Espagne : Ecar- 
tclé:aux 1 et -i d'à 
sur, à deux tinie- 
terres d' argent, 
garnis d'or, posée 
en sautoir, accom- 
pagnés de deux ger- 
bes d'or, lices du 
nié me, V une de chef , 
Vautre en pointe, 
qui est Bernasse ; 
aux 2 et 3 d'azur, 

au haubert d'or, qui est Petit-Thouars. 
BERGASSE DU PETIT-THOUARS 

(M'«° l'A r!lle ). — A de Villiers, :-:i ], - 
Villiers, êÉ£ Vendôme (G kil. 500) 
(Loir-et-Cher). 

BERÇASSE DU PETIT-THOUARS 
(A.), enseigne de vaisseau, et M" 10 , 
née Letizia *Bonaparte-Wyse. 




PETIVILLE (TARDIF de\ 



Normandie : 
D'argent, à un 
lion de gueules, 

accompagné de 
trois feuilles de 
c if/ne de sino- 
ple, posées 2 en 
chef et l'autre à 
la pointe île Vé- 
cu. 



cédentes éditions. 




PEUFEILHOUX (t/e). 

Italie, Bour- 
bonnais, Berri, 
Marche : D'ar- 
gent, ausapinter- 
rassé de sinople; 
au chef d'azur, 
chargé de deux 
étoiles d'or. 

BRANCHE AINEE 

PEUFEILHOUX 
(Vtcsse D™ DE), 
née DE "JH.KDOUVILLE. 

PEUFEILHOUX (V te Gaston de), et 
V tesse , née de Lamothe-Dreuzy; dont: 
1° Jean, né le 20 décembre 1895; 2° 
Henri, né le 12 novembre 18!)7. — 
t& de Peul'eilhoux, El fë= ë3 Vallon 
(Allier). 

branche cadette 

PEUFEILHOUX (André de) et M me , 
née Marie Burin des Roziers; dont : 
1° Marie ; 2° Emmanuel. — i& Cer- 
clier, El ]?= Néris, gâ Chamblet-Né- 
ris (Allier). 




922 



PEYRELONGUE 
Vorj. AUBER. 



(de). - 




PEYRONNENC i'de LAFA- 
BRIE de CASSAGNES de'. 

Koueiigue ; Au • 

VKiîGNE ; QuEKCt : 

De gueules au che- 
vron d'or, accom- 
pagné d'une tour 
de même en poin- 
te : au '7m'/' cousu 
d'azur, e/iargé de 
trois étoiles d'or. 

PEYRONNENC 

(Marie -Charles- 
Henry-Alexandre de), »J<, de Saint- 
Gi'ôgoire-le-Grand,né le 18 mai 1831, 
marié à Jeanne-Gabriel le-Alphonsi ne 
Pagua. — éè de La Roche, El fF ëH 
Penne (Lot-et-Garonne). 
fils : 
PEYRONNENC (Louis de), né le 25 
août 1860, marié en 1887, à M lle de 
*Corn ; dont : 1" Henriette-Yvonne; 
2° Juan. — El de Gary, El Beauville 
(Lot-et-Garonne) — et àè de Puyma- 
ret, El 13 rive (Corréze). 



PEYRONNET (de). 

Guyenne : D'argent, au cheoron de 
gueules accompagné de trois étoiles 
d'azur, celle en pointe soutenue d'an 
croissant du second; au chef d'azur, 
chargé d'une épée d'argent, garnie d'or, 
posée en fasce. 

Devise : « Non solum toga ». 
BRANCHE AÎNÉE 

PEYRONNET (RlCHARD, O DE), et 

C t0S3e , née Marguerite Lambot de *Fou- 
gères. — 27, avenue d'Antin (VIII e ). 

ENFANTS : 

PEYRONNET (O Edouard de) (dé- 
cédé) et C tcsse , née Céline de Goddes 
de Varennes ; dont : 1° André ; 2° 
Germaine ; 3° Guy ; 4° Denise. — 87, 
rue de Flore, au Mans (Sarthe) — 
et t£à de Douville, El fj- Dozulé, ê§ 
Gon ne ville-Sain t-Vaast (Calvados). 

PEYRONNET (C tc RENÉ DE) et C ,e33e , 
née Alice Poussin, dont : 1° Henri ; 
2» Odette ; 3° Franck. — 4, Place 
des Saussaies (VIII e ), — et S& de 
Bellefontainc, m |j- tS La Ferté- 
Saint-Aubin (Loiret). 

PEYRONNET (Madeleinede), mariée 
au C u du *Parazols-Montratier. — 
27, aoenue d'Antin (VIII e ). 
BRANCHE cadette 

PEYRONNET (V te de) et V le3S0 , née 



DK VlMI 

&H Se/.; 



— tfe de Sans-Souci 
îe (Marne). 



isJf 



PEYRONNY (de). 

Guyenne, Normandie, Lyonnais: D'ar- 
gent, à trois tours de sable, posées 2 et 1. 

PEYRONNY (M' 3 de) et M isc , née DE 
*Timère. — <& de Gonneville, El ]?- 
Saint-Pierre-Eglise, gil Cherbourg 
(Manche). 

peyronny (Georges de). — û de 
Raslignac, El ]ï ê! La Bachellerie 
(1 kil. 500) (Dordogne). 

PEYRONNY (DE) et M" 10 , née DE 

*Cintré. — Éà de la Lande, El \r- ésk 
Villedieu-les-Poéles (Manche). 



PEYROUX {du). 
Marche : D'or, à trois c/iecrons de 
queulen ; au pal du même, brochant sur 

le tout, 

PEYROUX (M' 3 et M ise du). 

PEYROUX (C te du) et C tesse , née des 
*MAZis;dont: 1° Pierre; 2° Gilberte, 
mariée à de *Larmi.\at; 3° Anne, 
mariée à Eugène de Mierry — t£$ 
de Mazières, El fF Saulzais-le-Potier, 
é§ Saint-Amand-Montrond Cher). 

PEYROUX (V ,es8e du), née de *Bas- 
tard d'Estang; dont: 1° François; 
2° Antoinette. — 88, rue de Varenne 
(VII e ) — et Ùi de Maligny, El |f èâ 
Maligny (Yonne). 

PEYROUX (B ou du) et B onne , née de 
*Bonneval; dont : Solange. — 94, bou- 
levard Flandrin (XVI e ) — et èà de 
La Pacaudière, El f?= Saint-Bonnet- 
Tronçais, ta Urçay (Allier). 

PEYROUX DE SALMAGNE (C ,c FRAN- 
ÇOIS du) et C tesse , née Jeanne-Laure- 
Majeund; dont: François-Eugène. — 
ÉÈ des Rioux, El ]j= t§ Courpière 
(1/2 kil.) (Puy-de-Dôme) — et tfa de 
Charmes, El |F Denicé, êS Ville- 
franche (Rhône). 



PEYRUSSE (de). 

Guyenne, Gascogne : D'asur, au lion 
d'argent ; au cltef de gueules, chargé 
de trois besants d'or. 

PEYRUSSE (Pierre -Gabriel de), 
chei de nom et d'armes; né le 22 août 
1810; marie à Marie-Thérèse-Clotilde- 
Hôléne nu Bois du Prenne; dont : 
Jean-Emmanuel, né le 29 avril 1900. 
— £â de Priam, s |fc- Bazas (8 kil.), 
&g le Nizan (Gironde). 



923 — 



PHILIP {de). 




P HO V E se K : 

(Marseille- Pélis- 
sanne-Aix) : D'a- 
zur, àuncheoron 
d'or, accompagne 
en chef de deux 
étoiles d'argent, 
et en pointe d'un 
pélican avec sa 
piété du même, 
dans sou aire de 
sable. 

Timisre : Couronne de Comte. 

Supports : Dense lions. 

Dewsi: : « De virtute in cirtutem ». 

philip (C te Gaston de), né le 20 
octobre 18 1G, et C tcSi0 , née Léonie de 
Rivoire de *L.v Bâtie. — & de Ver- 
nielle, E3 Bourgoing (Isère). 

FRÈRE ET SŒUR : 

PHILIP (V (c Raymond de), #, lieu- 
tenant-colonel d'artillerie breveté, 
(19 e régiment), né le 15 février 1851, 
veuf de M" 1 ' Amélie de Pi.antin de 
*Villeperduix (déeédéc le 11) août 
1898) ; dont : 1° Madeleine, née le 1 er 
janvier 1881; 2" André, né leS juillet 
1891 ; Georges, ne le 21 octobre 1891. 
— 22, rue Fenelon à Nîmes (Gard). 

philip (Berthe de), née le 2 août 
1818. — Valréas (Vaucluse). 




PHILIPPE. 

Lorraine : Ecar- 
tele : au l d'azur, 
à trois chaboceaux 
en pal d'argent ; 
au 2 de gueules, à 
trois étoiles en 
fasce d'or; au 3 
de gueules, au ra- 
meau d'ulicier de 
dix feuilles d'or ; 
au 4 d'a;ur, au 
chcoron d'argent. 
Timbre : Une couronne murale à trois 
créneaux d'or, surmontée d'une tête et 
col île checal du même. 
Supports : Léoriers. 
Cette famille descend en ligne directe do 
Paul-André Philippe, sieur du Pin-aux- 
Pies, qui naquit en Lorraine en 10-dL et 
mourut à Metz en 1G7S. — Kn 1G80, elle 
émigra en Allemagne, a la suite de la Ré- 
vocation de l'édit de Nantes, et se fixa à 
Berlin, où plusieurs de ses membres se 
distinguèrent. L'un d'eux, Guillaume-Paul 
Philippe, cchevin de Berlin, fut anobli 
par le roi de Prusse en 17GG. — La fa- 
mille Philippe revint en France en 1771 et 
se fixa à Nantes. 

PHILIPPE (Raoul), chef de nom et 
d'armes; né à Nantes le 6 novem- 
bre 1809. — 2, avenue d-es Ternes 



(XV1P) — et place Canclaux, à Nan- 
tes (Loire-Inférieure). 

frères : 

PHILIPPE (Lionel), no à Belle-Ile- 
en-Mer le 21 novembre 1879. — 9, 
rue Guibal, à Nantes (Loire-Infér.). 

PHILIPPE (Marcel), né à Nantes, le 
6 novembre 1872; marié à Gwendo- 
line Violet Kelsey de Bideford. — 
20 bis, avenue de Neuilly, à Neuilly- 
sur-Seine - et Û de Bodiau, CS 
Pont-Château (Loire-Inférieure). 

PHILIPPE (Charles), né à Nantes, 
le 15 janvier 1875; marié à Ade- 
line -Anne -Marie - Renée -Yvonne 
*Ameil. — Hôtel Philippe, 7, place 
Général Mellinet, à Nantes — et fui 
des Hardys-Béhélee, sfF &à Maies- 
troit (Morbihan). 



PHILIPS. 

G6ri.it/, : D'azur, à deux colonnes 
accostées, l'une d'argent et l'autre de 
gueules, accompagnées de trois étoiles 
d'argent, 2 en chef et 1 en pointe. 

PHILIPS (M me Edouard), née Gail- 
lardon.— 31, rue Marbeuf (VIII e ) — 
et âîa de Narmont, Eif^ Saint-Sévère, 
ʧ La Châtre (Indre). 



PICHARD. 

Marche, Vendée (Fontenay-le-Comte, 
xvi» siècle) : D'azur, au ehecron d'or, 
chargé de deux lions affrontés de smo- 
ple, accompagné en chef de deux crui- 
settes d'argent et, en pointe, d'une aigle 
d'or. 

I 

PICHARD DU PAGE (Quentin-kvmE- 
Marie-Joseph), né le 13 avril 1879, 
chef actuel de nom et d'armes. — fiîâ 
do Beaulieu, El Fontenay-lc-Comte 
(Vendée). 

sœurs : 

PICHARD DU PAGE (MaRIE-Made- 

leine), mariée le 17 août 1898, âJean, 
B°" de *Clock de Longueville. — dîâ 
de Coulaine, El Avoine (Indre-et- 
Loire). 

PICHARD DU PAGE (MARGUERITE). 

— nCâ de Beaulieu. 

mère : 
PICHARD DU PAGE (M" ,e ), née Ma- 
deleine de *Villi:neuve-Ksclapon; 
veuve, le 1 juin 1901, de Quentin- 
François. — Û de Beaulieu, E) Fon- 
tenay-le-Comte (Vendée) . 
II 
PICHARDDE LACAILLIÈRE(Louis), 



024 



et M"" ! , née Paré». — s£a de laGirar- 
diére, C3 Bournczeau (Vendée). 

III 

PICHARD DE LA BLANCHÈRE 

(M'"i, née de Saint-Estkve. — villa 
des Rochers, £3 Champ-Saint- Père 
(Vendée). 

tiLi.i: : 

PICHARD DE LA BLANCHÈRE (Ma- 

kiki, mariée le 10 janvier 1000 au M'* 
de *La Falai.sk m: La Coudraye. 




PICHON LONGUEVILLE 
de . 

GUVF.NNE : fj'u- 

zur, au checron 
d'or, accompagné 
,'/t chef de deux 
molette» du rnê- 
me et, en poin- 
te, d'un agneau 
d'argent , sur- 
montant un crois- 
sant du même. 

S U P I' RTS : 

Deux hippogri- 
phes. 

PICHON-LONGUEVILLE (B 0QO ' : DE) 

née Mai ie -Madeleine- Catherine -Na- 
thalie de Clakens, veuve de Marie- 
Alcxandre-Raoul, B ou de Pichon-Lox- 
gueville, (décédé en 1902). — 1, rue 
Poquelin-Molière, u Bordeaux — & 
de Longueville, :-: Pauillac, |^ ts 
Saint-Julicn-Beycheville (Gironde) 

— et £ de Conques, :-; |£= Mezin, &à 
Poudenas (Lot-et-Garonne). 

ENFANTS : 

PICHON-LONGUEVILLEi B ou Marie- 

Jean-Bernard-Alberi de), ne en 1865; 
marié en 1898 à. Jeanne de *Poulpi- 
quet du Halgouet; dont : Jean. — 
Mêmes adresses. 

PICHON-LONGUE VILLE (B°"Marie- 
Josei'U-Pierre-Riciiard de), capitaine 
au 65 e régiment d'infanterie ; ne en 
1807; marié en 1806 à Gabrielle *Espi- 

VENT DE LA VlLLEBOISNET ; dont : 1° 

Jeanne; 2 U Bernard; 'A" Kaoul. — 22, 
place Vendôme (b' r ) (p.-à-L) — 13, rue 
du Lycée, à Nantes ( Loire-Inférieure' 

— et £ de Briat, e f;= <=§ Mauvezin 
(Landes i. 

PICHON-LONGUEVILLE (MaRIE- 

Jeanne-Berthe-Marguerite de), née 

on 1871 ; mariée en 1805 a Etienne, 
V te DE*VASSAL-SiNLi;iL; dont: Isabelle. 

— 10, me de Berry, à Bordeaux (Gi- 
ronde — Û du Sineuil, la Villefran- 
the du Périgord (l)ordogne) — âb de 
Roquelaure, a Castex - Lectourois 



(Gers) — et C3 de Caudouin-Roque- 
fort, [-3 f?- ëâ Agen (Lot-et-Garonne). 



PICOT de MORAS. 

Champagne '■ //or, au checron d'azur, 
accompagné de trois pots a feu de 
gueules, au chef du même, 

Timbre : Couronne 'le Marquis 

Tenants : Deux sauçâmes, reposant 
sur leurs massues. 

Devise : * Nullus extinguït ». 

PICOT DE MORAS, B"" D'ALIGNY 

(Henry- Anatole-Fidèle) , conseiller 
général du Jura, né le 4 décembre 
18-13, marié à Blanche-Marie-José- 
phine Mi.n'am.s, dont : 1° Marguerite, 

mariée au C u Henry de "Menthon \2ï, 
fjuai d'Orsay, VII e ); 2° André, lieute- 
nant au 20" régiment d'artillerie a 
Poitiers ; '.ï' Marie, religieuse de Saint- 
Vincent de Paul; 4° Henriette; b» Ca- 
therine. — 27, quai d'Orsay [ VII e ) — 
et ;Î3 de Montmirev-la- Ville, 13 Mois- 
sey, ]'?- Montmirey-le-Château, ê3 
Montmirey-la- Ville (Jura). 

PICOT D'ALIGNY, B '' DASSIGNIES 
(Albert), ne le 18 janvier 1855, 
et B , née Denise de Grasset; 
dont : 1° Jacques, né le 28 octobre 
1888 ; 2° Mane-Antoinette, née le 2b 
février 1800; 'i° Simone, née le 10 
juillet 1891 ; 4° Edith, née le 3 sep- 
tembre 1892; 5° Ghislain, né le 11 
août 1804; 6* Marguerite, née le 
7 novembre 1808; 7° Jeanne, née le 
17 décembre 1900. — & de Brans, IS 
]y^ Môntmirey, es Montmirey-le- 
Château 'Jura). 



PICQ(dw)-— Voy, ARDANT, 



PIELLAT. 

Comtat Yf.naissin : D'or, au checron 
d'azur, accompanné de trois têtes de 
li'jt's arrachée* de même. 

PIELLAT iM ,oe de). — «Û de Piellat, 
S Heyrieux, }$= éëâ Saint-Quentin 
(Isère). 



PIERRE {de). 

Languedoc : D'azur, à trois épées 
d'or; au chef £ argent, chargé de trois 
étoiles de gueules. 

PIERRE (Georges-Arthur, M" de), 
marie a Anne-Marie de *Mi;rat-Sis- 
TRIÈRES ; dont cinq enfants : quatre 
filles et un Ms(qui suit). — û d'Hau- 
terive, 13 \r ta Lezoux (Puy-de- 
Dôme). 

PIERRE (Henri. C tc DE).— Même fiÊâ - 



— 92[ 




PIERREBOURG, alias DE 
FLECKENSTEIN (HARTY 



Famille DESCEN- 
DANT DES ROIS L)'Ill- 

lande: D'argent, 
cliargé au deuxiè- 
me, point en chef 
d'une merlette de 
sable becquée et 
onyle'e d'or. 

Timbre : Tortil 
de baron. 



PIERREBOURG (Le G al OLIVIER 

Harty, B" u de), C. #, chef de nom et 
d'armes, lils du B°" dk Pierrebourg 
o( de la B°""°, née C tesse *Guavii:r de 
Vergennes (décèdes); marié à M Uo Rif- 
kault. — Saint-Lubin-en-Vergonnois 
(Loir-et-Cher). 

Filles : 

HARTY DE PIERREBOURG (CÉCILE), 
mariée à Henri Le Bret, capitaine au 
18 e chasseurs. — Saint-Miliiel (Meuse). 

HARTY DE PIERREBOURG (MARIE), 
veuve de Achille, V lc Bégé; remariée 
à GuyMÉGRET de *Devise, lieutenant 

au 25 u dragons. — Angers (M.-et-L.j. 

Frères et Sœurs : 

PIERRREBOURG (GUSTAVE HarTY 

de), Yvi ancien oHicier supérieur; 
marie ;i M Ue HÉRiOT de*Vroïl; dont: 
1° Olivier; 2° Louis; 3° Jacqueline, 
mariée à Jean Guignard, capitaine 
au 25 u bataillon de chasseurs à pied, à 
Saint-Mihiel (Meuse); 4° Suzanne. — 
14, vue de Tuurnon (VI e ), — et à 
Yauxhuin, H Soissons (Aisne). 

PIERREBOURG (Ernest H art Y de), 
#, ancien officier do cavalerie; marié 
à M" c *4'iiomas, lille de l'eu le G al B on 
Thomas; dont: 1° Kené ; U 2 U Charles; 
3" Jeanne, mariée à Etienne Labqé, 

C lu DE *ClIAMI'GRAND [15, dCe/lUC Klê- 

ber (XVI")]; 4" Gabrielle. — Ù\ 
d'Herbault, ra J£= é3 Herbault (Loir- 
et-Cher). 

PIERREBOURG (AlMERY HaRTY de), 
ancien officier de cavalerie, marié à 
M"" M. *Thomas, sœur de la précé- 
dente; dont : 1° Henry; 2 U Madeleine, 
mariée a Louis Séguin de La Salle. 
— £ù de Moulins, El Landes (Loir-et- 
Cher). 

HARTY DE PIERREBOURG (Marie), 

veuve de Gaston de Bourge. 

HARTY DE PIERREBOURG (OcTA- 
vieJ, veuve de xYlbert *Froger des 
Ciiesnes. — âîâ de la Vrilliùre, H Jf 



ëpj Saint-Lubin-en-Vei'gonnois (Loir- 
et-Cher). 



PIERREFEU (de). — Voy. 
DEDONS. 



PIERREFEU ( DEYDIER 

de). 

Lorraine : Parti : au 1 d'azur, à un 
checron, accompagné en chef d'une, étoile 
et en pointe d'un tueur, le tout d'or; 
au 2 de gueules, au cœur d'or, accom- 
pagné en pointe d'un croissant d'argent, 
au chef cousu d'azur, chargé de trois 
étoiles d'or. 

Supports : Deux lions. 

DEYDIER DE PIERREFEU (Henry- 

Louis-Victor-Marie), ancien ol'ficier 
de marine; né le 2(1 juin 1850; et 
M" 10 , née Thérèse de *Villeneuve-Es- 
clapon ; dunt : l u Germaine (18S2) ; 
2° Jacques (188 1) ; 3° Guillaume (1885) ; 
4° Simonne (1888) ; 5° Gillette (1889) ; 
0° François (1801) ; ~° Olivier (1892); 
8 J Antoine (1895) ; "9° Luc (1897); 
10° Anne (1899); IL Jean (1900). — 
10, quai Tilsitt à Lyon — et fliâ de 
Gairouard, Œl ]f= Cuers, &§5 Cuers- 
Pierrel'eu (Var). 



PIEYRE (de). 

Flandre : D'argent, à un palmier de 
sinople, terrassé de sable, adex-iré d'un 
Hou rampant, et contourné de gueules, 
surmonté de deux étoiles en fasce d'a- 
zur ; à la cliampagn: 1 de gueules. 

pieyre (B°" et B 0, " ,e J.). — 07, rue 
de Chaillot (VIII e ) — et Éà de Mon- 
tredon, la j£= Lasalle, gg Saint-Hip- 
polytc (Gard). 

PIEYRE (Adolphe) et M ine , née de 
Boussuges. — 90, boulevard du Via- 
duc, à Nîmes (Gard) — et i£â de Cas- 
telfort, [3 |5- Montblanc (3 kil.), èâ 
Saint-Thil)ery (5 lui.) (Hérault). 



(d< 



PIGNONNEAU du TEIL 




Touraine : D'ar- 
gent à lu fasce fu- 
selée d'azur. 



PIGNONNEAU 
( Louis - Henri - 
Charles- Anasta- 
se de),C u 'du4'eil, 
né le L r janvier 
185!); marié en 
1888 à Clairo- 
Emilie Tomiurelly-Escoekier; dont : 
Henri-Edinond-Ludovic, ne le 30 août 



926 



1894. — 24, chemin dos Chartreux, 
à Marseille (Boucbes-du-Rhône). 




PILLET-WILL. 

Savoie : Ecarte- 
le : aux 1 et 4 d'ar- 
gent, au frêne ar- 
raché de sinople ; 
au chef d'azur sou- 
tenu d'or et chargé 
de trois étoiles du 
champ, qui est de 
Fraisne ; aux 2 et 
3 d'or, à la pie de 
sable, au chef d'a- 
zur, chargé d'une 
étoile d'or, qui est 
de Pillet. 

pillet-will (O). — 31, rue du 
Faubourg- Saint- Honoré (VIII e ) — Sa 
d'Ofïémont ~$, s fF Tracy-Ie-Mont 
(5 kil.)i «â Rethondes (8 kil.) (Oise). 

PILLET - will (C ta Maurice) et 
C te33e , née de *Comminges. — Vieux- 
Moulin (Oise). 

PILLET-WILL ( C te Frédéric) et 
C tesse , née Foy. — 31, rue du Fau- 
bourq-Saint-Honorè (VIII ) — et Sa 
d'Ofïémont, El fi= Tracy-le-Mont 
(5 kil.), ^fô Allancourt, ââ Ribicourt. 

PILLET-WILL (C leiSe ), née Briatte. 
— 33, rue Pauquet(X\ r l e ) — et t& de 
Courtinoulin,El fy- ê3 Gaillon (Eure). 



PILLOT-COLIGNY (de). 

De gueules, à l'aigle d'argent, becquée, 
rnembrée et couronnée d'azur. 

Depuis le 11 novembre 1747, et en vertu 
de lettres patentes antérienres, datées de 
1718, cette maison, fusionnant avec celle 
de Pillot, écartèle des armes de cette der- 
nière et porte : 

Comté de Bour- 
gogne: Ecartclé: 
aux 1 et 4 d'azur, 
à trois fers de flè- 
che versés d'ar- 
gent et placés 2 
et l (armes patro- 
nymiques) ; aux 
2 et à de gueu- 
les, à l'aigle d' ar- 
gentin col abais- 
sé, becquée, rnern- 
brée et couron- 
née d'azur (armoiries de substitution), s.ur 
le tout d'or, à l'aigle éployée de sable 
(immédiat d'Empire). 
Timbre : Couronne ducale. 
Cimier : Une aigle issante d'argent. 
Supports : Deux léoriers d'argent, 
colletés de gueules. 
Devise : « Je les éprouve tous ». 

Voir nos précédentes éditions. 




OïO 

tôt 
loto 



PIMODAN (de RARÉ- 
COURT de LA VALLÉE de). 

Akgonne: /Var- 
ient, à cinq <ui- 
nelets de gueules, 
mis en sautoir, 
accompagnés de 
quatre mouche- 
tures d'hermine 
de sable. 

RARÉCOURT 
DELA VALLEE, 
M is DE PIMO- 

dan (Gabriel, Duc de), duc romain ; 
maire d'Eehénay; conseiller général; 
membre de la Société des Gens de 
lettres; ancien officier d'infanterie; 
né le IG décembre 1850.— 5)8, rue de 
l'Université (VII e ) — et Sa d'Eelié- 
nay, [-] fj- Ecliènay, ëS Soulaineourt 
(3 kil.) (Haute-Marne). 



RARÉCOURT DE LA VALLEE, C te 
DE PIMODAN (I)UC CLAUDE DE), duC 

romain; chef d'escadron, breveté de 
l'état-major de l'armée; chef d'état- 
major du gouvernement militaire de 
Maubeuge; né le 15 juillet 1859 ; ma- 
rié le 29 janvier 1885 à Georgina, 
née C tesse de *Mercy-Argenteau, dont: 
1° Pierre, né en 1886 ; 2° Henri, né 
en 1887 ; 3° Marguerite, née en 1881); 
1° Georges, né en 1892; 5° Jeanne, 
née en 1895; 0° Louis, né en 1899.— 
98, rue de l'Université (VII e ) — et Si 
d'Oc bain, El [f Clavier) Belgique). 

mère : 

PIMODAN (M iSE de), née de *Cou- 
ronxki., dame de la Croix Eloilée 
d'Autriche; veuve du général M is 
Georges de Pimodan, comte autri- 
chien, chambellan de Sa Majesté 
Impériale et Royale, colonel autri- 
chien démissionnaire eu 1855 et de- 
puis chef d'état-major de l'armée pon- 
tificale ; promu général en 1800 et 
tué à Castel-Fidardo, le 18 septem- 
bre 1800.— 98, rue de l'Université 
(VIP) — et d'Echénay (Haute- 
Marne). 



PIN. 

Provence : D'azur, au pin arraché 
d'or; au chef cousu de gueules, chargé 
de trois bandes d'or. 

Devise : « Et sub nice virct ». 

PIN (Félix), O. #, lieutenant-colo- 
nel; né en 1814 (décédé), marié à 
Louise Dieui.ouard (sœur de l'amiral); 
dont : 1° Jules, officier d'infanterie; 



927 



2° Auréh'e, mariée à Damien de *Coye 
Castelet. — 25, rue Villeverte, à Aix 
en Provence. 

PIN (Paul-Marie), neveu du précé- 
dent. — Arles (Bouches-du-Rh6ne). 

PIN (M me Fortuné), cousine du 
précédent. — Apt — et la Grande- 
Bas tide-de-Lauris (Vaucluse). 



PINDRAY {de), 

Poitou : D'argent, au sautoir de 
gueules. 

Cimier : Une grue naissante d'argent 
tenant une vigilance d'or. 

Tenants : Deux sauvages. 

Devise : « En Lis signis rinces ». 

PINDRAY (Eue, O de), chef de 
nom et d'armes. — fa du Grand-Sil- 
lery,E|s=é§Sillery (Marne). 

mère : 

pindray (C tes5e de). — 15, rue de 
Milan (IX e ) — et fa de Malvillars, 
E fj= Saint-Genis, è§ Mosnac ^Cha- 
rente-Inférieure). 

frères : 

PINDRAY (C te Paul de) et C Us3e , 
née de *Saint-Quentin. — fa de Pe- 
rissac, H fy= ta Gemozac (Charente- 
Inférieure). 

PINDRAY (C tc Jean de).— 15, rue de 
M d'i/t (IX e ), — et Éâ de Maloillars. 



PINET 

Nivernais: D'azur, à trois pommes de 
pin d'or. 

branche des écots 
PINET DES ÉCOTS l Hknri ) et M rao , 
née Flamen d'*Assignv. — û de 
Curty, 03 Imply (Nièvre). 

PINET DES ÉCOTS (PaUL). — 

fa des Ecots, s La Machine (Niè- 
vre). 

BRANCHE DE MAUPAS 

PINET DE MAUPAS (E.). — fa de 

Vanzé, S j^= Champvert, ^ Nevers 
(Nièvre). 



PIN I EU X 
BOUEXIC. 



(de). 



To;/. 



PINOTEAU- 

Angoujiois : Ecartelé : au 1 d'argent, 
au lion d<' gable, armé et lampante de 
gueules ; au 2 de gueules, à une épée 
d'argent garnie d'or; au 3 de gueules, à 
un sabre d'or en bande et une' carabine 
d'or en barre posés en sautoir; au 4 



d'argent, au c/iepron d'azur, accompagne 
de trois lapins courants de sable. 

PINOTEAU (B ou ). — 4, cité Marti- 
gnac (VII e ) — et fa la Fontaine, par 
Motte, 3 Chàteauneuf-sur-Sarthe 
(Maine-et-Loire). 

PINOTEAU (B 011 Maurice) et B 0Dn8 , 
née Dhlaunay. ^ — 48, boulevard 

Emile Awjier iXVPj. 






I 



PINS (de). 

Guvenne, Lan- 
guedoc : De gueu- 
les, à trois pommes 
de pin d'or, la 
queue en bas. 

Supports: Deux 

aigles au naturel. 

Devise :* Despues 

Dios La Casa de 

Pinos ». 

Cri de guerre : 
a Dieu et de Pins « . 
PINS ET DE MONTBRUN (M is DE), 
conseiller général du Gers ; chef de 
nom et d'armes; marié à Dogmar 
*Millon de la Verteville ; dont : 
Galcerand, Foulques, Yolande. — 8, 
boulevard de La Tu ai- Maubuur g 
(VII e ) — 19, rue de l'Inquisition, à 
Toulouse — et fa de Montbrun f E}fF 
i— i L'Isle-en-Jourdain (Gers;. 

PINS ET DE MONTBRUN (M i5e D re 

de), née de Labusquière. — Mêmes 
adresses— et fa de Laliusquière,E) ^= 
Lombez (5 kil.), £3 L'Isle-en-Jourdain 
(27 kil.) (Gers). 

PINS ET DE MONTBRUN (O CHAR- 
LES de) et C u " e , née Auriol d'Azas ; 
dont : Germaine. — â de Brax, a 
fî"= Leguevin, éS Brax - Leguevin 
(Haute-Gaionne) — et 14, place Saint- 
Etienne, à Toulouse. 

PINS ET DE MONTBRUN (M lle YO- 
LANDE de). — 10, rue des Renforts, à 
Toulouse. 

PINS (C te Raoul de) et C tei5e , née 
Lemûine des *Marres; dont: Marie et 
Odon. — fa d'Aulagnères, Œl Jj= Va- 
lence-sur-Baïsse, è3 Condoin (Gers). 

PINS (B on de), B on deCoucaillères, 
"k- — L', rue de l'Inquisition, à 
Toulouse — et fa de Calmilhe, H J?= 
éS Mu/.amet (S kil.) (Tarn). 

PINS (V teas * Henri de), née de 
Rohan-*Chahot. — 1, avenue Mon- 
taigne (VIII*) — et fa d'AIzeau, s 
fc-Pezens (3 kil.),<3 Alzanne (Aude). 

PINS i;C te Bernard de), — fa de la 
Châtaigneraie, CE] fï= èâ Bagnères- 
de-Bigorre (Hautes-Pyrénées). 



928 



PINTEYILLE 

NON (de). 



de CER- 



Verdiwois,Cham- 
pagne : D'argent, 

au sautoir île sable 
chargé d'un lion 
d'or, armé et lum- 
pussé de gueules, 
brochant sur le 
tout. 
Supports : Lions 
Devise : « Pro- 
desse omni, obesae 
nulli ». 

PINTEVILLE DE CERNON (B° n FÉO- 

dor-Henri de) #, O. $|, chef d'esca- 
drons au 5 e hussards à Nancy, et 
B omIe , née Marie *1 j uissant nu Lédo ; 
dont : 1° Marguerite; 2° Marie-Antoi- 
nette; 3° Pierre ; 1 J Bernard. — ÊÉS de 
Cernon, E fi= Ecury-sur-Coole, ëï 
Nuisement-sur-Coole (Marne). 





PIOGER (de) 

Bretagne : D'ar- 
fye/U, à trots (/cré- 
pisses de gueules, 
posées en pal, 2 
et 1. 

PIOGER (O 

Henri de) et C^ 888 , 
née Arturde *La 
Villarmois . — 
Une Saint-Guil- 
laume, à Rennes 
— et 60 de la Tourneraye, e |f Gui- 
chen, &Q Bruz (Ille-et-Vilaine). 

PIOGER (V te Paul de) et V tC6Se , née 
d'*Assy. — 10, rue Laooisier (VIII e ) — 
et tù des Loges, El f?= Gevôze (5 kil.), 
tS Saint-Germain-sur-Ille (Ille-et- 
Vilaine). 

PIOGER (V tc Victor de). — Beau- 
mont, :-] \f= tJj Redon (Ille-et-Vi- 
laine). 

pioger (V tc Emile de) et V te89B , 
née de Pioger. — Même adresse. 

pioger (C tesso Frédéric de), née de 
*Gibon. — t£à de Boro, E \f= ^5 
Redon (Ille-et-Vilaine). 

pioger (V te André de) et V teS3e , 
née de *La Touche. — ûti de Launay, 
El ëS Redon (11 kil.) (Ille-et-Vilaine) 
f?= Peillac (4 kil.) ou ta Saint-Jacut 
il) kil.) (Morbihan). 

PIOGER (Maxime du) et M'" e , née 

DU *BoiSGUÉHENNEUC. — fft du Grand- 
Clos, ;-] f?= la Gacilly (Morbihan) — 
cl à Redon (Ille-et-Vilaine). 

pioger (Alain de) et M ,no , née de 
*Saint-Germain — û de la Grée, E 
Allaire (Morbihan). 



PIOGER (HiproLYTE de) et M" 10 , née 

DE *F0UCHER DE CaREIL. — Redon 

(Ille-et-Vilaine). 






PIOLANT 
AYIAU. 



(di 



— Voy. 



PIOLENC [de] 




De gueules, à six épis 
de blé d'or posés 3, 2 et 
1, (i la bordure engré- 
lée du même. 



PIOLENC (O DE) et 
Çtesae ( ne(J Ebba DE 

*Sparre; dont: l°Hen- 
ry; 2° Louise; 3° Ray- 
mond— ùi de Piolenc, 
E \r- ˧ Piolenc (,Vauclusei — et 
chalet d'Ebba, à Coppet( Vaud, Suisse). 



PIREY (ARNOULX ue\ 

Franche-Comté : D'azur, au sautoir 
d'or, accompagné de deux roses tigées 
d'argent en chef, et d'un croissant de 
même en pointe. 

ARNOULX DE PIREY (M me ), ^ née 
Makeschal de *Longeville. — c£â de 
Maizières, E Maizières (Doubs). 

ENFANTS : 
ARNOULX DE PIREY (Charles), 
#, capitaine au 11 6 chasseurs. — Ve- 
soul (Haute-Saône). 

ARNOULX DE PIREY (PHILIBERT), 

marié le 18 mai 1892 à M" Quarrk 
de Château Regnault d'Aligny. — 
Çharcenne, E Gy (Haute-Saône). 

ARNOULX DE PIREY (Gustavb), ca- 
pitaine au 10° d'infanterie, et M me , 
née de *Bonfils. — Auxonne (Côte- 
d'Or). 

ARNOULX DE PIREY (Le R. P. Max), 

missionnaire apostolkpue en Cochin- 
chine Septentrionale, curé de Van- 
Thien, E Ouang-Tri (Annam). 

ARNOULX DE PIREY (Alfred), lieu- 
tenant au 7° régiment d'infanterie do 
marine. — Hère (Annam). 

ARNOULX DE PIREY (LÉOPOLD-P.- 

M.-P.), lieutenant au 12 e hussards; 
marié en septembre 1900 à M" 9 de 
*Sambucy de Sorgues. — Gray (Haute- 
Saône). 

ARNOULX DE PIREY (Le R. P. 
Henri), missionnaire apostolique en 
Cochincbine Septentrionale, cure de 
Tan-Yen, e Cam-lo (Annain). 

ARNOULX DE PIREY (ALBERT), au 



11° hussards. — Belfort (Tei 
de Belfort). 

ARNOULX DE PIREY : ANTOINETTE, 

mariée à Léon d'*Arbaumont ; Clé- 
mknce; Marie, mariée à Georiros de 
*Froissard-Broissia ; Loi 
guérite; Jeanne. 



— 920 — 
toi 



Mâr- 



PISANÇON (de). — Voxj. LA 
CROIX de CHEVRIÈRES. 



tSAINTONG 

de sinople ; 
deux étoile 



'•radié 
rué de 



PISANI-JOURDAN. 

: />'(»/', <( l'arbre i 
au chef d'azur, eh 
- d'argent. 

PISANI-JOURDAN (C te FERRl), # 

chef d'escadrons. — 7, rue Saint-Phi 
lippe-du- Roule (VIII e ; (p.-à-t.). 




PITRAY (de SIMARD de). 

Bourgogne et 
Guyenne : D'a- 
zur, au checron 
d'argent, chargé 
de si,c billettes 
de gueules posées 
dans le sens du 
eheoron et ac- 
compagnées de 
trois tètes de lion 
d'or, couronnées 
à l'antique du 
même. 

PITRAY (le Général O de Simard 

DE), O. *, et C tcS3 °, née DE FLA VIGNY. 

— 40, rue du Général-Fotj t VIII e ) — 
et ÉÊâ de Pitray, El ê^ Castillon-sur- 
Dprdogne, fp Saint-Philippe-d'Ai- 
guilhe (2 kil.) (Gironde). 

pitray (C te François de Simard de), 
fils des précédents. — Mêmes adres- 
ses. 

PITRAY (O Antoine de Simard de), 
frère du précédent. — Mêmes adres- 
ses. 

PITRAY (C tesse Zoé de Simard de). — 
ùi de Castegens, si ^= Castillon (5 kil.) 
(Gironde). 

r PITRAY (V te Jean de Simard de), et 
Vtessb B) ,, eo d'*Etchegoyen. — ÊÊJ de 
Villepreux, [-: Saint-Sulpice-et-Ca- 
meyrac, fp Saint-Germain-du-Puch 
(4 kil.), ^Saint-Sulpicc-d'Izon(7kil.) 
(Gironde;. 



PITTEURS-HIEGAERTS 
(de). 

Lieue : Ecartelé : aux 1 et 4 d'argent, 
au lion de sinople, uriné et lainpassé de 
gueules, à la ha, nie d'or chargée de 
quatre tourteaux de sable, brochant sur 



le tout (Pitteurs); aux 2 et 3 d'argent, à 
trois croisettes de gueules ranu'ées en 
fasee et un chef de sinople (Hiegaurts). 
PITTEURS-HIEGAERTS ( B on AR- 
MAND de) et 15"'""% née de Chaureiy. 

— Et de la Côte, par Reugny, EJ 
Monnaie, t^l Vernou (Indre-et-Loire) 

— et û de Pont-d'Oye, isa îf Habav 
(Belgique). v J 



PITTI-FERRANDI (de). — 
Voxj. ARGENCE. 




PLACE de PLASSE (de). 

Ii.e-de - France, 
Forez et Limou- 
sin : De gueules, 
à une main de.rtre 
appaumée d'or, po- 
sée en pal. 

Timbre : Cou- 
ronne de Marquis. 
Cimier : Une 
main sortant de la 
couronne. 
Supports : Deux levrettes. 
Devise : « In fi de robur». 
Cri de guerre : « Place-Plasse ». 
PLACE (de) et M m % née de Chade- 
nèdes. — t& de Rochebelle, e fc- *â 
Alais(Gard). 

place (M"." de). — 32, avenue 
Rapp (VIP) — et (Si de la Rive, ej 
êS Angers (G kil.), [s= les Ponts-de-Cè 
(3 lui.) (Mâine-et-Loïre). 

PLACE (O de), chambellan de 
S. S. Léon XIII, et C tessu , née Bar- 
don de Vault Saint-Georges. — En 
son Hôtel, rue Moyenne, à Bourges 

— et £i de The/.ee, El fj- jfi Thezée 
(Loir-et-Cher). 

place (René-Louis-Gustave de), 
né le 26 novembre 18<>2 ; et M." 10 , née 
Marie-Joséphine-Henriette Tardé des 
*Sablons ; dont : Marie-Joséphine- 
Nicole, née le 28 octobre 1893; Marie- 
Joséphine-Monique, née le 7 juillet 
18'Jij. — 11, rue d'Aguesseau (VIII e ) 

— ÉÊ3 de la Choltière, [-][;= tramway 
Brezolles, 43 Tillières (Eure-et-Loir). 

PLACE (Gustave de) et M me , née 
de *Bouchard d'Aubeterre. — 10, rue 
des Filles-Dieu, à Angers (Maine-et- 
Loire). 



PLAIX (TAILHANDIER du.) 
Paris : D'argent, au eheoron d'azur, 
accompagné de trois étoiles d'or. 

TAILHANDIER DU PLAIX (M mo Eu- 

59 



— 930 — 



gène), née de *Chabert de Fond- 
vu. le. — 218, rue de Riooli i,I or j- 

TAILHANDIER DU PLAIX (HENRl), 

et M""', née de *Foucher de Careil. 
— tfa de Careil, \E\ \f= fâl Mehun 
(Cher). 

TAILHANDIER DU PLAIX (Maurice), 

marié le 24 janvier 1890, a Jebanne 
de *Menou. — Rue Mayet,à Bourges 

(Cher). 



PLAN (BIOSSE du). 

Languedoc : D'argent, à la croix de 
Saint-André d'azur cantonnée de quatre 
quintefeuilles de gueules, tigées de sino- 
pie. 

PLAN (Gabriel du)- — Valence 
(Bruine). 

PLANCY (GODARD D'AU- 
COUR de'. 

Champagne: De 
gueules, à cinq 
/usées d'argent 
i angéesen bande, 
accompagnées de 
deux bars d'or 
posés en pal, l'un 
en chef l'autre 
en pointe. 

Supp O K T s : 
Lions. 
GODARD D'AUCOUR, C" DE PLANCY 

(Auguste), #, ancien député. — 7, 
rue Saint-Jean, à Genève (Suisse). 

GODARD D'AUCOUR, M^DEPLANCY 
(Charles) et M'* c , née Valentine de 
La Pierre. — £î de Fay, E ]f= é§ 
Clermont (Oise). 

GODARD D'AUCOUR, V tcâse DE 

PLANCY, née Carré. — Même Êà; 

GODARD D'AUCOUR, B"" DE PLAN- 
CY (Georges-Auguste-Chari.es), O. 
*, G- ^B, O. ^, >£<, ministre plénipo- 
tentiaire; né à Paris le 1 er janvier 
1811; marie a la B°"" c Marie-Thérese- 
Aurélie Oppenheim. — 1 1, rite Lincoln 
iVIIl")— et û de Planev,sÎF Plaiicv- 



Devisr : « Grâce à Dieu, je suis ce que 
je suis ». 

PLAN ET ( MaRIE-JûSEPH-FraNÇOIS- 

Xaoier,C ie de), >J<, conseiller général 
de la Haute-Garonne, et C 1 ^, née 
Joséphine-Christine-Gabrielle Touzé 
d'Audibkrt de Lussan; dont : V ,c 
Marie-Jean-Casiiuir-Paul-Etienne, né 
a Toulouse le 25 janvier 188:]. — 110, 
rue de V Université (VIPi — et t& de 
Mei-villa,:^- Castanet *3 Exalquens 
(Haute-Garonne). 




sur-Aube, «^a Mes; 



iv (Aube). 



PLANET {de) 




Languedoc (Tou- 
louse) : De gueules, 
au léorier d'or pas- 
sant sur une ter- 
rasse de sinople ; 
au chef d'or, char- 
rié de trais étoiles 
de sable. 

Supports: Deux 
lécriers d'or col- 
letés d'argent. 



PLANTA {de). — Voy. KIR' 
GENER. 



PLAS (des). 




Quercy, Guyen- 
ne, Gascogne : 
D'azur, au lion 
(Par couronné de 
même, lampassê de 
sable, armé de 
gueules, accompa- 
gné de neuf be- 
sunts d'or rangés 

PLAS (Le Gé- 
néral C u ' Albert des», C. *, et C leââe , 
née de Bougainville. — '.», rue Ro- 
quêpine (VIII e ) — et Éà de Kerdrého, 
E p- l'iouav (1 kil. 500), *& Hen- 
nebont (10 kil.) (Morbihan). 

PLAS (V tesse Georges de), née Er- 
nestine Fergon ; dont : 1° Georgette, 
veuve du B ou Lagé ; 2» Jean-François, 
V 1 ^ des Pi.as, lieutenant d'artillerie 
(2, place Sainte-Croix, à Orléans), 
marié à Amélie NoÊ, dont : Régis. — 
Abbaye des Clairets, ra Le Thcil-sur- 
Iluisme (Orne), [£= *â Nogent-le-Ro- 
trou (7 kil.) (Eure-et-Loir)— et 41, rue 
Gouverneur, à Nogent-le-Hotrou. 



PLAUZOLES'SICARD de). 

Ecartelé : aux 1 et 1 d'azur, à trois 
étoiles d'or, 2 et 1; auto 2 et 3, de gueu- 
les à la badelaire d'or posée en bande, 
entre deux cotices d'argent, accostée de 
cinq besants d'or, trois en chef, poses Z 
et 1, deux en pointe dans le sens de la 
bande; au chef d'argent, charge d'une 
chaudière de sable. 

SICARD, C u DE PLAUZOLES t JuSTI, 
et C teSbC , née Jeanne de Wogan. — 1 
rue Monsieur-le-Prinee iV1 c i. 



931 



PLEIGNES iMUSNIERde'. 

D'azur, au che- 
vron d'aryent sur- 
monte d'un crois- 
sant accompagné, 
à dextre et à sé- 
nestre, de deux 
epis de blé ; ter- 
mine en pointepar 
un mouton pas- 
sant , le tout du 



MUSNIER DE 

pleignes (Paul), C. #, conseiller 
maître honoraire a la Cour des 
comptes. — 19, boulevard Males- 
herbes (VIlr> 

MUSNIER DE PLEIGNES I Et. 'i, con- 
seiller référendaire a la Cour des 
comptes.— 27, rue Marbeuf (VIII e ;. 

MUSNIER DE PLEIGNES (Paul), 

inspecteur dos Finances. — 150, ace- 




nue Victor-Hugo iXYLi. 



PLESSIS '< 
BAS. 



Voy. LE 



PLESSIS LEMOTHEUX 

u. 

D'azur, cm che- 
vron d'or, accom- 
pagné en chef de 
deux étoiles d'ar- 
gent, <■{, en pointe, 
lI' un aiglon aux 
aile, éployées du 




LE MOTHEUX 
DU PLESSIS 

(Maurice) et M" 11 ', 
née de *LaRivière. — & de Géniasse, 
jgGreez-sur-RoeJ? Montmirail iSar- 
the). t^ù Montmirail iSarthe) et Au- 
ton-du-Perche (Kure-et-Loir). 

LE MOTHEUX DU PLESSIS ( Hu- 

iiKKiietM"'", néeJAURET dk*La Mairie. 
_ £ du Bois-Hébert, :-: ]>-- «a Ma- 
mers (Sarthe). 

LEMOTHEUX DU PLESSIS <( 'llAU- 

n:si — 21, rue ("hamp-Garreau, au 
Mans iSarthe). 



PLESSIS de GRENEDAN 

du). 

Bretagne Mau- 
ii.n, Morbihan] : 
D'urgent, a lu ban- 
de de gueulcs,char- 
née de trois nui' les 
tCor, surmontée 
d'un lion de gueu- 
les, armé, lant pusse 
et couronné d'or. 

TlMIlRK : Cou- 
ronne <,u casque 
de Marquis. 



Cimier : Un lion de gueules issant, 

armé, couronné et lampassé d'or. 
Supports : Deux lions nu naturel. 
Devise : » Plcsseis-Muuron. » 

1 

BRANCHE AÎNÉE 
PLESSIS DE GRENÉDAN (M ,a DU), 

chef de iiiiui et d'armes, et M ise , née 
de la Haye de Plouër. — £i de la 
Riaye, :-^. f'.~ Meneac ((5 kil. i, êâ Mau- 
ron (Morbihan). 

Fils : 
PLESSIS DE GRENÉDAN (C te Ju- 

i.ks duj, capitaine de cavalerie, et 
C 11 '* 51 ', née N... ; dont postérité. — 
Meaux (Seine-et-Marne). 

II 

PLESSIS DE GRENÉDAN i(' ! Joa- 

( him Dt), nn le 31 janvier 1870; ma- 
rié a M"- Louise Lolkrat; dont : 1" 
Joachim.né le l février 18 ( J0: 2° Jean, 
ne le 15 janvier 18'.)2; 3° Marie, née 
le 15 septembre Ib'Jï. — Université 
Catholique, à Angers iMaine-et-l.oire) 

— et ^ de la Hernerie, :e: îj- ^ la 
Bernerie ( Loire-Inférieure). 

111 

PLESSIS DE GRENÉDAN C" R. 

DU) etÇ 1 ""', née Denis de Senneviu.e. 

— e£a de Bogard, :-j ÎF Moncontour, 
ta Yffiniac (Cùtes-du-Nord). 

PLESSIS DE GRENÉDAN (C le RO- 
DOLPHE du) ei C lciSe , née de Grave. 

— û de Verncuil, i^ fs= Verneuil 
(Haute-Vienne). 

PLESSIS DE GRENÉDAN (C M GuV 

du), lieutenant-colonel au 11" hus- 
sards. — Belfort. 

PLESSIS DE GRENÉDAN (C te Al- 
l'ltl.1) DUJ et C usâe , née DU *PONTAVIOE 

1,1. Vaugarxy. — ^ de la Croix, :=J 
(Juessoy tCotcs-du-Nord.. 

PLESSIS DE GRENÉDAN (C te r,EOr 

1-roy duj <'t <'»■---■, née Denis de Sen- 
nk.vili.i-: — Êa du Clio, :-j Quessoy 
l Cùtes-du-Nord). 

IV 
PLESSIS DE GRENÉDAN <( ''' A.Dii. 

— Ê de Fesi-al, Si Peaule, fj= I-a 
Roche -Bernard, &ï Questembert 
[Morbihan*. 




PLESSIX JOCHAUD du». 

Évkciik ni: Nantes: Tranché d'argent 
et de sinople, ou lion de l'un en l'autre. 

PLESSIX (M. et M" ,c J. ni !.—_& de 
Saini-Ai-nan, El f.'-; Bouaye, t*3 Boil- 
genais i Loire-Inférieure). 

plessix [Gaston de), capitaine au 
71° régiment d'infanterie, marié à 



— 032 



M"'' Abrial. — Saint-Brieuc (Côtes- 
du-Nord). 

BRANCHE CADETTE 

plessix (Georges du , capitaine au 
lit régiment d'infanterie ; marié à 
Yvonne Dumoulin i>e *Paillart, doni : 
i" Paille; 2" Anne; ',}•• Henriette. — 
Ancenis (Loire-Inférieure). 

Fi ères et sœurs : 
plessix (iiuj : Louise : Joseimi ; 
Albert, lieutenant de vaisseau; Ma- 
tiiilue, religieuse: Cécile. 



PLEUMARTIN YSORE de 

Poitou, Touraine, Anjou : D'argent, 
à deux J'asces d'azur. 

PLEUMARTIN (C tesse DE),née*NlVIÈRE. 

— 119, avenue des Champs-Elysées 
(YIII », -£ 5U7.G2— et ââ de Pleumar- 
tin, [af^Pleumartin, t=ëi Châtellerault 
i Vienne). 



PLEURRE (de). 

Champagne: D'à- 
:ur, au chevron 
d'argent, accom- 
pagne de trois 
•/ririons d'or, ]><- 
ses 2 et 1, ceux 
du chef ujfrontés. 

PLEURRE iM 1 ^ 

de), née de *Bros- 

SIN DE M ERE ; 

dont : 1° Margue- 
rite, mariée en 18'do au C t( dk Lexz- 
dourg; 2° Alix. — 17, avenue de lire- 
teuil lYlPi. 




PLINVAL 'LE FEBYRE de. 

Picardie : Kccir- 
télé en sautoir : 
au.vl etSdesïnople, 
à une étoile d'or; 
aux ~ et -1 d'or, 
à une rose de 
ijueules , tigée et 
Jétiillée desinople ; 
sur le tout, de .*<<- 
ble, a une tète de 
chérubin d'aryen t. 

Supports : Deux 

lions. 
LE FEBVRE. C ~ DE PLINVAL 

née de*Frc.messem. — '.i~, boulevard 
Lu Tour-Maubourg (VIFj — et Pa- 
lais impérial, place Godefroy-de-Bouil- 
lon, a Boulog sur-Mer (Pas-de-Ca- 
lais). 

LE FEBVRE, B u " DE PLINVAL (( >i.i- 
vier), né 11- 13 juin lSôd; marié à 
Germaine de *Sinéty ; dont : l°Louis, 



[ <- imm 









né le 25 janvier 188G; 2° Alban, né le 
2 août 18*7 ; 3° Françoise, née lu 25 
septembre IH'J.i; 1° Guv, né lu 21 jan- 
vier 1.S9S. — ij, rue M"esnil iXYFj — 
et le Petit-Cliàteau a Bergères-sous- 
Montmirail, E f;- tS Montmirail 
(Marne). 



PLŒUC [de). 

Bretagne: D'her- 
mines, à trois che- 
vrons de gueules. 

PLŒUC (M**" 
de), née de *Mau- 
duit de Plessix. 
— l9,ruedeMari- 
g/tan iVIIPj — ei 
& de Guerguelé- 
gand,H Briec-de- 
l'Odet, fî= ^i Quéméneven i3 kil.) ^Fi- 
nis te re). 

PLŒUC (M ia dei et M" e , née Na- 
chet. — 31, rue de Chaillot (XVPj 
— et £i deToulgoat, sf?=^Quimper 
i5 kil.) (Finistère). 

PLŒUC (C ,csse de), née de *Quer- 
hoënt. — 31, avenue d'Eylau (XVP). 




PLUYIÉ {de). 

Bretagne : [>'a:ur, au chevron d'or, 
accompagné de trois roses du même. 

pluvié i(> Auguste de). — â de 
Méneliouarne, 3 f^ Plouay (Mor- 
bihan). 



POCHET le BARBIER de 
TINAN. 

D'asur, au ehe- 

crou cfor accompa- 
gné en chef de 
deux quintefeuil- 
les de même et, en 
poinle,d' une tète de 
cerf arrachée, aus- 
si d'or. 

Le général B" 
Le Barbier de Ti- 
nan, et son frère, 
l'amiral H " Le Bar- 
bier de Tinan, n'ayant pas laissé d'héritier 
mâle, M me Pochet de Tinan, tille tic l'ami- 
ral et petite- tille du maréchal Comte *Exel- 
mans, a obtenu en 1807, pour *es enfants, 
lu droit de relever le num de « Le Barbier 
de Tina a ». 

LE BARBIER DE TINAN (CHARLES), 

officier de cavalerie, cl M"'«, néeP 6 *** 8 

de *C.\RAM.\N-t 'iiimav.— 2C, boulevard 
Malesherbes [VHPj — et villa Ma- 
genta, à Fontainebleau (Seine-et- 
Marne). 




— 933 



FRÈRES ET SŒURS : 
POCHET LE BARBIER DE TINAN 

(Louis-Bernard). — 9, avenue Victor- 
Hugo (XVP) — et villa Le Pirée, 
[3 p= é§ Le Havre (Seine-Inférieure). 

POCHET LE BARBIER DE TINAN 

(Gaston). — Mêmes adresses. 

POCHET LE BARBIER DE TINAN 

(Marie-Amélie). — Mêmes adresses. 



POILLY {de). 

Picardie : D'azur, an checr-on d'or, 
accompagné en chef d'une étoile d'ar- 
gent entre deux anémones tigées et 
j'euillées du même, et, en pointe, d'un 
lion aussi d'argent lampassé de gueules. 

POILLY (B 0,me de), née du *Hai.lay- 
Coëtquen. — • Ê$ de Folembray. s Jf= 
iâ Folembray (Aisne) — et villa Ca- 
mélia, à Deauville (Calvados). 



POIX {de). 
LES. 



— Voit. NOAIL- 



POLÈS {de). 

Tournaisis : D'azur, à trois barilhh 
d'or. 

POLES (M" le Christian de). — 39 
avenue d'iêna (XVI e ). 



POLHÈS {de). 
NET. 



Voy. BO- 



POLI {de). 

Comté de Nice, Comtat Yenaissin, 
Corse : D'argent, à trois violettes d'azur, 
tigêes de sable, sans feuilles; au chef 
d'azur, chargé d'une molette à 8 pointes 
d'or. 

Tenants : Deux chevaliers armés. 

Devises : <i In sudore sanguinis ». 

« Pol en vaillance est lion. » 

POLI (C te de), C. ^, ►£<. — 15, rue 
des Acacias (XVII e ). 

POLI (V e Oscar de), Q, G. C. >J<, 

— ►£<,>!<, ancien préfet, président du 
Conseil héraldique de France, et V tesbe , 
née de *Choiseul-Gouffier ; dont 
deux filles-: l'une \eu\e du C 1 '' de 
*Courtin de Neufbourg ; l'autre ma- 
riée au C 1 '' de *Caix de Saint-Aymour. 

— Même adresse. 

POLI (Philippe de). — villa Fon- 
tanone, a Cervione (Corse). 




POLIGNAC {de). 

Vei.ay : Fascé 
d'argent ei de 
gueules de six 
pièces. 

Devise : « Sa- 
eer custos pacis ». 

POLIGNAC 
(Armand-Héra- 
cli us -M \ rie, 

Duc DE), ancien 
oflicier de cui- 
rassiers ; succède à son père, Armand, 
duc de Polignac, petit-fils du mi- 
nistre, ne le 12 août 1817, décédé le 
17 mars 1800; né le 11 juin 1813 ; 
marie, le 27 avril 1871, à Marie-Odette 
*Frotier de Bagneux ; dont : l u Ar- 
mand-Jules-Marie, V tc DE POI.IONAC, 
né le 2 lévrier 1872; marié le mai 
1902 à la P-'^'- Hélène de *Bauitre- 
mont; 2 U Henri -Marie-Joseph, né le 
2 janvier 1K78; 3°Francois-Marie-Jo- 
seph-Sosthône, ne le 12 octobre 1888. 
— 10, Place de la Concorde (VIII ) — 
et êû de Canappeville, El Jf ta Hon- 
douville (4 kil.) et èSLouviers (Mure). 

FRÈRE ET SŒURS : 

POLIGNAC (P ce Armand-Crillon- 
Ludovic-Marie de), ancien oflicier de 
cavalerie ; né le 18 septembre 1818. 

POLIGNAC (P«e«se YOLANDE DE», née 

le 18 janvier 1855 ; décédée en 1901; 
mariée, le 27 mai 1875, au C tu Guy de 
*Bourdox-Chai.us. — 10, place de la 
Concorde (VIII e ) — et & de Tourv. 
ra j£= éS Moulins (Allier). 

polignac (P cesse Emma de), née le 
4 juin 1858; mariée au C te Joseph de 
*Gontaut-Biron. — Même adresse — 
et âîâ de Navailles, El |£= £& Pau 
(Basses-Pyrénées). 

mère : 
polignac (D Mso de), née Ma rie- 
Louise- Amélie Berton de Balbes, fille 
de feu le M' s de Crillon. — 10, jj/ace 
de la Concorde (VHP) — el â de 
Saint-Jean, El Le Houlme, fF Bour- 
deville, èé! Malaunay (Seine-Infé- 
rieure). 

oncles : 

polignac (P ou Alphonse de), né 
le 27 mars 1830, décédé le 30 juin 
1803, marié le 5 juin 1800 à Jeanne- 
Emilie Mires; dont : P^ !aâu Jeanne, 
née le 11 mars 1801 ; mariée, le fé- 
vrier 1880, au V e François d'*Oil- 
liamson, capitaine au 4° hussards, 
décédé le 30 août 1897. 

polignac (P c0 Charles-Ludovic- 
Marie de), lieutenant-colonel d'étal- 



!»:;' 



major à Paris ; né le 21 mars 1827; 
marié, le 28 janvier 1874, à la P ccs " 
Gabrielle de *Croy-Dui.men. — 40, 
bouleoard Mandrin (XVPj — et à 
Bordj-Polignac-ïîouzaroa, ■-- fe= ^ 
Alger (Algérie). 

POLIGNAC (P<* Ca.miii.i--Ar.mand- 
Jijles-Marie de), né le 10 février 1832; 
marié, en premières noces, le l no- 
vembre 1871, a Marie-Catherine-Adol- 
phine Lange.nberger (décédée le 10 
janvier 1870) ; en secondes noces, le 
3 mai 1883, à Margaret- Elisabeth 
Knight ; dont, du premier lit : P<**se 
Armande-Marie-Mathilde, née le 
8 janvier 1870 ; mariée au C' e Alfred 
oK*CHABA.\xEs[ll,rï«eZ)osne(XVP)]; 
du deuxième lit: 1° p«»« Constance- 
Mubel, née le 29 janvier 1881; 2° 
P cess<! Hélône-Agnés-Anne , née le 
30 juin 1880; 3° P co Viclor-Mansfïeld- 
All'red, né le 17 juin 1890. — & de 
Podwein, r?j f?= Kadmannsdorf, en 
Carniolle (Autriche) — et villa Jessie 
a Cannes (Alpes-Maritimes). 

POLIGNAC il'" Edmond de), né le 
l'J avril 1831, décède le 8 août 1901; 
marie à Winareta Sixger. — 1, rue 
Cortambert (XVI e ; — et Palazzo 
Monteeuccoli, Canal Grande, à Ve- 
nise. 

COUSINS ET COUSINES : 
POLIGNAC (MaRIE-CaMILLE-CaLIXTE 

de), fille du C te Jules, et du la 
C teSbC , née DE *Choiseui,-Prasi.in : née 
le5septembre 1818, mariée a Paris le 
10 mars 1870 à Louis-Marie-Charles, 
M" du Plessis d'*Argentré. — & du 
Plessis, :-: î; ^j Argentré-du-PIessis 
(Ille-et- Vilaine). 

POLIGNAC l ISABELLE-CÉSARINE-< \\- 

i.ixn: de), sœur de la précédente, 
née lc9janvier 1851 ; mariée à Paris, 
le 11 juin 1S72, a Pierre-Adalbert- 
Marie-Guilhein *Fuotier, C te de Ba- 
gneux. — Ta, rue de Lille (VIP) - 
et îîî de Limesy, [3 Limesy, tS Saus- 
sav (Seine-Inférieure). 

POLIGNAC iM" MelCHIOR-JuLES- 

Marie-Guy de), ancien oflicier, lils du 
O Charles, ne le 22 décembre 1821, 
décède le 5 septembre 1881, et de Ca- 
roline-Joséphine Lenormand de Mo- 
rando, née le 27 janvier 1828, décédée 
le 1 er janvier 1883; — né le 20 juillet 
1852, décédé le 17 octobre 1901 ; ma- 
ri..' a M 11 ' Pommery; dont : 1" M>- 
Marie-Charles-Jean-Melchior, ne le 
21 septembre 1 88U ; 2° O* Diane, 
née le t; décembre 1882; 3" C t0 Char- 
les, né le 4 août 1881; 4° t' lu Jean, né 
le 11 juin 1888. — 20, avenue Montai- 
gne (VIII e ;— ^ du Kerbustic, El 



\?=ë& Gestel — et £ du Leslé, ra h- 
Pontscorff, ^ Gestel (Morbihan). 

polignac (C" Melchior-Marie- 
Henri-Georges DE),frére du précédent 
ne le 20 juin 1850, marié le 21) novem- 
bre 18U7 a Constance-Agnès de Mont- 
mort.— 1, rue Galliera (XVPj,— et 
& de la Voute-Polignac, s fi- ^ La 
> oute-sur-Loireflkil.) (Haute-Loire). 

POLIGNAC (O Maxence -M hl^ 
chior-Edouard-Marie-Lolis de), Irère 
des précédents ; né le 13 décembre 
1857; marie, le 10 octobre 1881, à 
laC ,BbSC Suzanne de LaTorre y Mier; 
dont : 1° C lesse Joséphine, née le -î 
juillet 1882, mariée le 15 octobre 
1901 au C le Amaurv de*jACQUELOT du 
Boisrouvray, lieutenant au 2 e chas- 
seurs, à Pontivv (Morbihan); 2° C ,eâse 
Marie-Louise, née le 20 mars 1881; 
3° C tc Xavier, né le 27 novembre 188(5; 
4« Qtcsse Anne, née le 18 novembre 
188!); 5" O Maxence, né le G mars 
18D2; 0" O* itertomd-Marie-Louis- 
Melchior-Rayinond, né a Iverscamp 
le il décembre 1893; 7" C te Pierre- 
Marie-Xavicr-Raphaël-Antoine-Mei- 
chior, né à Iverscamp le 2-1 octobre 
1895. — êêî de Iverscamp, Hennebont 
(Morbihan). 



// 


ISUI 




tu 


cl 


e- 


en 


po 


n 


te 


<r 


un 


u 'i 


ient 




tu 


cl 


ef 



POLIGNY (QUIROT de). 

liSPAGNE-liOUIlGOGNE 

croît d'or, accompat/n 
pélican sur son aire d'à 

du même. 

Supports : Lecrette à deutre : lion à 
senestre. 

POLIGNY (de), #, et M"> e , née de 
Beuverand. — ùi de Chardenoux, s 
Louhans, ]-,~ ^ Sainte-Croix (Saône- 
et-Loire). 

Fils : 

poligny (Jean de), et C'" se , née 
du Fresxe de *Virel. — G, rue du 
Général Foij (VHP), — et même ù\. 

POLIGNY (Jl-st DE), marié a 
Odette de Lodikue. — 10, boulerartf 
Flandrin iXYi c j — & de la Ber- 
cliére, iH] Xuils-Saint-Geor-es (Cote- 
d'Or — et & de Lodiôre,:=j f?=Ville- 
aux-Clercs, è§ Cloyes, Droue et Pe- 
zou (Loir-et-Cher). 



POLLINGES ide CHISSÉ 
de)- 

Haut-Faucigny : Parti <l'<,r et de 
fjueulcs, au lion de sable, armé, rilené, 
lampassr de yueules, brot liant sur le tout. 

CHISSÉ DE POLLINGES (de). — & 

de L'Echelle, ;-: \r- ë§ La Huche 
(Haute-Savoie). 



— 935 



POLY (de). - Voy. CHRES- 
TIEN. 



POMAIROLS {de). 



Kouergue: D'ar- 
gent, au pommier 

arraché de ai/io- 
ple, fruité de 
gueulès,au lion pas- 
sant de sable lun- 
guc tlf >/ ueu les. 

POMA IROLS 
DE PUJOL DE 
G R AMONT (M is 
de), et M Ue , née 
Géliot. — Éi de la Pèze, LED fl= èS 
Villefranche-de-Rouergue (7 kil.) 
(Aveyron). 

POMAIROLS (CHARLES DE). — êÊ3 

do Pesquiés, a \%- hS Villefranche- 
de-Rouergue (Aveyron). 




POMAR (de). 

Aragon : D'or, à cinq pommes de 
gueules, 2, I et 2, les gueues en haut. 

pomar (Duc de). — 121, avenue de 
Wagratn (XVII e ) — et palais Tyranly, 
à Nice (Alpes-Maritimes). 



POMARÈDE (de). 
DUPRÉ. 



Voy. 




POMEREU {de). 

Soissonnais:Nor- 
mandie: D'azur, au 
clœcron d'argent, 
accompagné de 

trois pommes d'or, 
tigées et feuillées 
du même, 2 et 1. 

Timbre : Cou- 
ronne de Marquis, 
reposant sur un 
li e a u m e à sept 
branches, taré de 
face. 

Cimier : Un col, mi-partie d'or et d'a- 
zur. 

•Supports : Deux griffons. 

Devise : « Pereat nomen cum peribit 
Itunor ». 

POMEREU (M is de), chef de nom et 
d'armes, et M iso ,née de *Luppé. — 67, 
rue de Lille (VII e ,, y, 150.71 — û!i de 
Daubeuf, El Goderville, f;- Valmont, 
ë3 Féeamp (Seine-Intérieure) — et 
«Êa de Baronville, ;-j |?= *3 Deville-lc- 
Comte (Eure-et-Loir). 

l'IIS ET FILLE : 

pomereu (O sso Alix de), chanoi- 
nessu du Chapitre Royal de Sainte- 



Anne de Munich (Bavière). — 07, rue 
de Lille (VII e ), ~J3 15(1.91. 

POMEREU ((> de), député de la 
Seine-Inférieure, et C te " e , née de 
*Mun. — 40, rue de Chaillot (VIII e ), 
7£ 518.89 — êÊa du Héron, E^Croisy- 
sur-Andelle (Seine-Inférieure), ta 
Fleury-sur- Andelle (Mure), — et & 
de Fours, SI jj- ta Fours (Nièvre;. 

POMEREU (V te de), et V'" se , née 
çt^e DE *Clermonï-Tonnerre. — 67, 
rue de Lille (VII e ), ~p 150.71. 




POMMEREAU (de). 

Gien : L)' argent, 
au pommier de si- 
nople arrache de 
sable, au chef d'a- 
zur- chargé de deux 
croissait ts d'ar- 
gent. 

Timbre : Cou- 
ronne de Marquis. 

Supports : Deux 

lions couchés. 

POMMEREAU (M me LÉONCE DE), née 
de *( 'iiAiiROL-CiiorsoL. — Baveux (Cal- 
vados). 

POMMEREAU (Marcel DE), *, ca- 

pitainede frégate, et M" 10 , née d'*Indy. 
— 27, vue-. Voltaire à Brest (Finis- 
tère). 

POMMEREAU (Georges de), ancien 
capitaine de cavalerie, et M me , née 
Moueau. — 7 bis, rue de Monceau 
(VIII e ) — et tfo de Beaujeu, E) San- 
cerre, p= Neuilly-en-Sancerre, iëi 
Tracy-en-SancerreetVeaugues(Cher). 

POMMEREAU (Edgard de). — 41, 

rue Cambon (I er ). 

POMMEREAU (JOSEPH DE), et M Me , 

née ni: *Marin de Montmarin. — 101, 
avenue des C/iajnps-Éd/sées (VIII e ) — 
et ffe de Chabannes, E) fc= é3 Puy- 
Guillaumes (Puy-de-Dôme). 



POMMEREUL (de). 

Normandie, Bre- 
tagne : De gueu- 
les, au chevron 
d'or, accompagné 
de trois molettes 
du même. 

POMMEREUL 

(B°" DE), Cl H'>"" e , 

née *MaCDonàLD 

DE Ta RENTE. — 

Û de Mari-iiy,;-: 
]i~- è*3 Saint- Germain -en-Colles (3 




— 936 — 



lui.) (Ille-el-Vilaine) 
Maxime (Van. 



et 



POMPERY (de). 



^4 l ' f « l gueule,, a trois 
^W%mr: quilles d'ur- 


Mi^à 


(Voir 

I nos précédentes 
s?' éditions.) 



POMYERS (< 



Guyenne : D'ar- 
gent, au pommier 
de sinople fruité 
d'or, reposant sur 
une terrasse de 
sinople; au chef 
d'azur, chargé de 
trois besants d'or. 

Supports: Deux 
lions. 



Devise :«Afruc- 
nous eorum cognoscetis eos ». 

POMYERS (MaRIE-FraNÇOIS-Ed- 

ward-Fulgence, C le de), no le 15 août 
1831, et C tesse , née Léonie-Jeanne-An- 
tomelte de *Montreuil. — <& de Po- 
myers, r?j [;= ^ Samazan (Lot-et- 
ie — et A d'Ivoy-le-Pré, s |?= 




Garoi 
&& Ivo\ 



•Pré (Cher). 



POMYERS (O fiend-MARIE-FRAN- 

çois-Fulgence de), né le 12 juin 1800; 
marie à ./ea/me-Pauline-Marie *Pan- 
tinde la GuÈRE.dont: l°Edioard-Mn- 
ne-René, ne le 28 mars 1893; 2° Ma- 
tfe/^ne-Mane-Léonie-Odile, née le 
23 juillet 1891; 3° A"aoû?r-Marie-Al- 
fred-Louis, né le 19 janvier 1890; -1° 
/toyer-Marie-Alexandre-Louis, né le 
11 septembre 1897. — A de Vault- 
Sainl-Georges, Kl £= é£ Thésée 
(1 kil.) (Loir-et-Cher). 

POMYERS (Le R. P. Xavier de), de 
la Compagnie de Jésus, né le 13 mai 
1809. 



PONCEAU 

oui. 



I I 

I 



(TOUBLANC 



Bretagne : D'ar- 

gent, à trais lar- 
mes de sable. 



TOUBLANC DU 
PONCEAU (Au- 

GUSTE),etM'»«,née 

DELAVoYRTEjdont 

deux filles: l'aî- 
née, née 0111854, 
mariée le 10 mai 

'Ponsay [* de Ponlty.^g^ 
née an |l°l" ay F*?***)] I la ca'detut 
avril Ï«ÎS iT'i 18 * mariée le 15 
avnl 1877 a M. Le Galue de Kkri- 

^^^ de ^ e "°vay,^^Guéméné- 
sui-Scortf,â Pontivy (Morbihan). - 
fl Pjf c f d e la Préfecture à Nantes - 
et a duPpnceau, h \r~ â Ligné 
(~ k\L) (Loire-Inféicnre). 



PONCHEYILLE 
LIER de). 



THEL 



Artois: Eeartelé : au e 1 et 1 d'ar- 
gent au lévrier de sable rampant, lié 
e t enchaîne a un arbre terrassé de 
sinople, pose en pal; aux 2 et 3 d'azur 
au Uon d'or, les grimes et la queue d'ar- 
gent; au chef d'hermines, chargé detrois 
ourteauœ de gueules. 

PONCHEVILLE (O CHARLES DE), 

C *, Comte romain héréditaire 
avocat ancien député «lu Nord; né 
en 1812; marié à Mathilde Le Feb- 
vre ; dont : 1- Berhet, née en 1N7> 
religieuse du Sacré-Cœur; 2" Jean,' 
ne en 1871, lieutenant de dragons! 
A Charles, né en 1875, prêtre ; 4° 
Georges, né en 1877 ; 5° Maurice,' né 
en 18,8; 0° Marie, née en 1880; 7° 
iV'l lx '' n T é eu , 1881 ; 8° Louis, né en 
188d; 9 U Joseph, ne en 1885. — Va- 
lenciennes (Nord). 

PONCHEVILLE (M™ LOUISE DE), 

née Stéphanie Fauville ; dont : 1» 
Lmilie, née en 1873; 2" Paul, né en 
18<5. — 20, mie de Mous a Valeri- 
ciennes (Nore). 



PONIATOWSKI, 



Pologne : D'argent, 
de gueules sur une ter 



ni bœuf arrêté 
isse de sinople. 

PONIATOWSKA (P«i* CATHERINE). 

— 54, rue Bassano (VHP)— t .< La 

Verveine .», ca j>- êS Vaucresson 

(Seine-et-Oise). 



037 



PONIATOWSKI (P tfe Stanislas). — 
3 bis, rue de la C 'haussée- d'Antin 

(IX e ). 



PONNAT (de). 

Daupuiné: D'or, à trois têtes de paons 
arrachées d'azur, posées 11 et 1. 

ponnat (B on de), et H u "" c , née 
Berger du Sabi.on Malar de Sormain; 
dont : 1° Henri, qui suit; 2° Gabriel; 
3" Marie-Antoinette. — êêJ de la Ves- 
vre, ra |i =Digoin (8 kil.), ëS Rigny- 
Clessy (000 m.) (Saône-et-Loire) — 
t& deTerzé,isi^^Charolles(Saône- 
etrLoire) — et à Paray-le-Monial. 

PONNAT (B on Henri de) et B°'"> e , 
née Charlotte de Boutechoux de 
*Chavanes. — 1& de Clessy, El f^-Gueu- 
gnon (7 kil.), <3 Rigny-Clessy (4 kil.) 
(Saône-et-Loire). 



PONS (de) 

Picardie : D'azur, à trois croissants 
d'or. 
(Voir nos précédentes éditions.) 

PONSAY (GORIN de). 

De gueules au chevron d'or accom- 
pagné en pointe d'un lion du même. 

ponsay ( Arthur- François-Char- 
les Gorin de). — ÊÊâ de la Homan- 
gère, ta Nesmy (Vendée). 

PONSAY (Gilbert-Ch.-François Go- 
rin de), marie le 10 mai 1871 à sa 
cousine, Valent ine-Marie-Eugénie 

TOUBLANC DU *PûNCEAU. — et du 

Ponceau, Kl Ligné (Loire-Inf re ) — 
et Ù\ du Ponsay, El Chantonnay 
(Vendée). 



P ON SORT (de). 

Champagne : De gueules, au chevron 
brisé d'or, au lion naissant en pointe 
du même. 

PONSORT (B onne de), née de Ferry 

DE MONJTERRAND. — Ù\ de Cliamp- 

guyon, ra |?= Esternay (5 kil.), é§ Sé- 
zanne (14 kil.) (Marne) — et fiîâ de 
Montgivroux, E fF é§ (Suzanne). 



PONT (de). 

Aunis : D'azur, au pont d'or maçonné 
de sable. 

PONT (Henri de) et M"' e , née de 
Sauzet. — Ùl de Salles, E) fs= ê§ 
Saint-Fort-sur-Gironde (2 kil.) (Cha- 
rente-Inférieure). 



PONTAC (de). 

Bkarn : De. gueules, à un pont de 
cinq arches d' argent et sur celui-ci deux 

tours du même, à la rivière d'argent 
ombrée d'azur coulant dessous le pont ; 
le tout surmonté en chef d'une étoile de 
quatre fleur de li/s d'or, 1, '^ et 1. (Cette 
étoile no l'ait pas partie de l'écu ; c'est 
l'ordre de la Royale-Etoile accordé par 
Charles V le 20 février 1375.) 

Supports : Deux lions. 

Devise : « Spes sine spe ». 

pontac ( Jehan-Marie- Olivier- 
Léon, C u de), chef île riometd'armes; 
capitaine de cavalerie démission- 
naire; né le 27 mai 1847 j veuf le 25 
juillet 1900 de Marguerite de *Sabran- 
Pontevès ; dont : l u C'° Agénor de 
Pontac, né le 1 er novembre 1872, ma- 
rié le 23 avril 1901 à M ll<; Drouilhet 
de *Sigalas, dont : Jean, né le 7 fé- 
vrier 1902; 2° Gabriel, né le 8 avril 
1874; 3" Arnaud, né le 18 avril 1880; 
4° Jeanne, née le G juillet 187b, mariée 
le 15 octobre 1901 au C te Armand de 
*Geofi-re de Chabrignac, lieutenant 
au (>' bataillon d'artillerie à pied, à 
Pont-Saint- Vincent (Meurthe-et-Mo- 
selle). — â& des Jauberthes, E fy= ai 
Langon (Gironde). 



PONTALBA (de). 
DELFAU. 



l'oi/. 



PONTAYICE (du). 

Bretagne, Normandie : D'argent, au 
pont de trois arches, alias, de quatre 
arches de gueules, maçonné de sable. 

Timure : Couronne de Marquis, de 
Comte ou de Vicomte selon les branches. 

Supports : Deux lions. 

Devise : « Omnia per coluntatern ». 

BRANCHE DU VAUGARNY 
PONTAVICE DU VAUGARNY (Hi- 

/««'/•e-MARiE-JosKi'U, M' b du), #, chef 
de nom et armes de la famille ; marié : 
1° à M lle Marie d'Héliand (décédée le 
28 août 1871); 2 U à M" B Pauline Ca- 
zin d'Hontncthun. — 7, rue Saint- 
Dominique (VII e ) — et chalet de Saint- 
Guénolé, E) }f= ^ Morlaix (Finis- 
tère). 

ENFANTS : 

(du premier lit) 

PONTAVICE DU VAUGARNY {Pier- 
re-MARiE-JoSEru, C tc du), enseigne 
de vaisseau; né le 17 août 1871 ; marié 
le 21 septembre 1897 à M Ue Murgue- 
rite-Marie-Valentine de Lignaud de 



— 938 



Lussac ; dont : 1° Yvonne-Marie-Jo- 
sèphe, née le août 1898 ; 2° Marie- 
Sabine-Josèphe-Paule, née le lt> juil- 
let 1890; 3" Jean-Marie-Josepb-Lue, 
ne le 18 octobre 1900 ; 1" René-Ma- 
rie-Josepli-Pierre, nu le 21 mai 1002. 

— £} de Beauce, H fs= ta Sablé (G 
kil.) (Sarthe). 

(du second lit) 
PONTAVICE DU VAUGARNY (V te Sa- 
mïteZ-ANNE-MARiK-AuGUsTE, un, lieu- 
tenant au 121° régiment d'infanterie, 
marié le 11 juin 1899 avec Alix de 
*Grollii':r ; dont : Alain, ne en 1902. 

— 7, rue Saint-Dominique (VII e ) — et 
chalet deSaiiit-Guénolé,af5= ta Mor- 
laix (6 kil.) (Finistère). 

COUSINS : 

I 
PONTAVICE DU VAUGARNY (O 
Guy du), marie le 25 avril 1871 à 
M Ue Gabrielle Courte de la Goupil- 
lêre ; dont : Andrée, mariée le 21 
juillet 1804, à Maurice-Joseph, V te dk 
*Chabot, [8, rue Portalis (VIII e ) et 
tèi de la Subrardière, à Meral par 
( 'aille (Mayenne)]. — 17, rue de 
Chateaubriand, à Fougères (Ille-et- 
Vilaine). 



PONTAVICE DU VAUGARNY (Gus- 
tave du i, marié en 1880 à M ile Ber- 
the dk *Hégnier ; dont : Guillemette. 
— tfci de Feulavoir, 3 Luitré (Ille-et- 
Vilaine). 

II 

PONTAVICE DU VAUGARNY (HlPDO- 
lyte, C ,c du), marie le 22 septembre 
1813, à M ,lc Pauline-Marie du *Bruil 
de Pontisriant; dont : l u Félicité, 
mariée le 20 septembre 188!) à Alfred 
du *Plessis-Mauron et de Grenédan 
fâà de Feseal,[-J Péaule (Morbihan)]; 
2- Paule, mariée le 4 avril 1894, à 
Raoul Le Provost de La Voltais [tà& 
de la Voltais, ;-: Guer (Morbihan)]. — 
âîa de Cleo, i\_] ]?= Moncontour, èâ 
Vt'tiniac (Côtes-du-Nord). 



PONTAVICE DU VAUGARNY (LouiS- 

Marie, V te du), frère aîné du précé- 
dent (décédé), et V l,SîL -, née de La 
Tuoui.ays (décédée); dont : Emilie, 
mariée à Jean d'Harembert. — Ùi du 
Cliaud, s ]ï= Saint-Ftienne-de-Mont- 
luc (Loire-Inférieure). 

PONTAVICE DU VAUGARNY (Ed- 
mond, V lc du), #, marié à M"'- de *La- 
gréné. — îîj du Cougoux, a Guer- 
re ue t (Loire -Inférieure). 



PONTAVICE DU VAUGARNY (V" 
Paul du). — 1, rue de Robien, a Ren 
nés i Ille-et-Vilainej. 

MiANCHE DE UEUSSEY 

PONTAVICE DE HEUSSEY (JULES, 
C tc du), 0.#, ancien attaché militaire 
à l'ambassade de France à Londres, 
colonel commandant le 2° régiment 
d'artillerie: marié en 1902 à Germaine 
nu Poxtavk i; du Heussky. — Greno- 
ble (Isère) — et & Saint-Germain- 
en-Cogles, S js= Fougères (Ille-et- 
Vilaine). 

Frères : 

PONTAVICE DE HEUSSEY (ROBERT, 
C lu du), (décédé) marie àM Uo Le Nor- 
mand (décédée) ; dont : l u Yvonne ; 2° 
Jean; 3° Germaine (mariée ci-drssus). 

PONTAVICE DE HEUSSEY (OLIVIER, 
V tfl du), >£, directeur du Haras du 
Pin, et V teS5,: , née d'*Oli.one; dont: 1" 
Jacques, né en 18Sf>; 2° Odette, née 
en 1887 ; 3° Hervé, né en 1890; 4° Ber- 
trand, né en 1892 ; 5° Bernard, né 
en 1893. — 40, rue Hamelin (XVI e ) 

— et êîj du Pin-au-Haras, [H! \v- le Pin- 
au-Haras, tS Nonant-le-Pin — et Al- 
menèches (8 kil.) (Orne). 

BRANCHE DES RENARDIÈRES 

H AMK Al' AÎNÉ 
PONTAVICE (Yves, C ,e du), né le 
M avril 1857: marié ie 22 décembre 
1891 à M lu Marie Durant de *Ma- 
reuil; dont : Viviane, née le 7 fé- 
vrier 1900. — 20, rue Marbeuf 'VIII e ) 

— fvî des Renardières — et £â du 
Pontavice a fc= Landean, tiS Fou- 
gères-Louvigné (I Ile-et-Vilaine). 

sieur : 
PONTAVICE (Marthe du), mariée le 
26 juillet 1882, au O de *Charrin. — 
17, avenue du Trocadéro (XVI e ). 

HAMEAUX CADETS : 

I 
PONTAVICE (Henri, C le du), né le 
5 juillet 1^72 ; marié le 28 janvier 
1899, à M" L ' Antoinette de *Robien; 
dont : 1° Antoine (1809) ; 2° Hen- 
riette (1001). — £ê de Contest, a |f 
ëH Mayenne (Mayenne). 

FRÈRE ET SŒURS : 

PONTAVICE (Marie-Anne du). 

PONTAVICE (Augustine du), mariée 
le 15 octobre 1896, à N... Le Nor- 
mant, V t0 de La Vili.eheueuc 

pontavice (Louis-Marie, V l « du), 
ne en 1875, marie a M Ul du *Verne ; 
dont : Louis. — & de Thuré, E Mar 
tigné (Mayenne). 



— 939 



PONTAVICE (C tL ' SSo nu), née Louise 
de Mai.ortie-Campigny. — ÊÊa d.e Ma- 
lortie, :•:]■■ Ambrières (Mayenne). 

ONCLE : 

pontavice (Auguste-M arie, C ,l! 
du), no ki 7 novembre 1835; marié le 
2 août 1X71 à M 11 " Marie de *Lantivy- 

GlLLOT DE F.ERVENO. — £ù tlu Bois- 

Bide, [-] J£= ta Vitre (Ille-et-Vilaine. 

— et place de la Halle, à Vitré. 

Enfants : 

PONTAVICE (JEAN, C t0 DU), né a Vi- 
tré le 22 niai 1872 ; marie le 10 no- 
vembre 1899 a M" u Marie-Thérèse 
*Hay des Nétumières. — 7, rue de 
liourgogne (VII e ) — et même flîâ. 

PONTAVICE (Micheline m:), mariée 
le 8 janvier 11)01 au V tfl Odon de 
*Kermoysan.— êiâ de Iveradraon, i-i 
Saint-Pol (Finistère) — et place de la 
Halle, a Vitré. 

II 

pontavice (Arthur-RExk, V'° du), 
ancien ofiieier de liaras ; marié : F 
en 1859, à M" e Marguerite de *('au- 
vigny; don1 : un fils (qui suit); 2" à M Ua 
Fernande de*Brî:mond d'Aiîs (décédée 
en 1S7I); 3° d M Ue Anne de Roquan- 
court-Kéravel. — 2.">, rue Fresnel 
(XVI e ) — âÎ3 de Marignv-Cotlage, 
El clives (8 kil.) (Calvados) — et 
place d'Armes, à Fougères (Ille-et- 
Vilaine). 

Fils : 

PONTAVICE (L/Mc-AmÉDÉE V te DU), 

O A., né le 10 août 1800; marie le 
30 août 1893 à M ,lu Claire Bacon- 
nière de *Salverte; dont : 1" Roland, 
né le 5 octobre 1895; 2" Anne-Marie, 
née le 12 septembre 181)0. — 54, ave- 
nue Marceau (VIII e ) — et Se «le 
(iuerville, ;-] [?= Brettoville-l'Orgucil- 
leuse, ê§ Bretteville-Norrey (Calva- 
dos). 

FRERE : 

pontavice (Jules, V te du), veut' de 
M u,! Alix de Fa Noé des Sali.es. — 
(Sa de la Villerouël, ;-] fj- Jugon, fe3 
Plénée (Cotes-du-Nord). 

Fils : 
PONTAVICE (V te Roger du), marié 
le 8 mai 1892 à AI" Anne Rolland 
du Noday ; dont : l u Alix, née le 9 
décembre 1893; 2"Jean, né le 28 mars 
1805 ; 3" Jacques, né le 3 janvier 1897. 

— Même & — et i& de la Ville-Davy, 
[-] Mauron (Morbihan). 




PONTBRIANT {de). 

Bretagne : 
/>'a;ui\ au pont 
« trois arches, 
maçonné de su- 
bie. 

S o i" p o h t s : 
Deux Huns. 

PONTBRIANT 
(V t0 àmédêe de) 
et V tcwe , née DE 
Lagorce. — Éâ de la Murtinière, E3 
f; Bolléne, fil La Croisière (3 kil.) 
(Vauelusc) — et ^ de Dions, [-] |f 
t-S Saint-Mareel-d'ArdecheiArdèchej. 
enfants : 
PONTBRIANT (Jean de), lieutenant 
au l-lli" d'infanterie. — d'oui (Meur- 
the-et-Moselle) — et mêmes adresses. 
pontbriant (Etienne del — Mê- 
mes adresses. 

PONTBRIANT (MARGUERITE DE), ma- 
riée à Gaston, B°" d'*Allard. — 25, rue 
Lesdiguieies, à Grenoble (Isère). 

PONTBRIANT (ANNE DE). 



PONTBRIAND {de). — Voy. 
BREIL. 



PONTCHARRA {de). — Voy. 
DUPORT. 



PONTGIBAUD (MORE de). 
De ijueules, à trois bandes d'or; an 
canton d'hermine. 

MORE DE PONTGIBAUD (C ,e8se DE), 

née de *Mira.mon. — 7, rue Lêonce- 
Reijnaud (XVF) — et <& deChabreu- 
ges, ra f;'~ ta Brioude (Haute-Foire). 
MORE DE PONTGIBAUD (C ta A. 
de), et C tubS0 née Dauuer. — Mêmes 
adresses. 



PONTHAUD {de). 

Normandie : Gironné de sable et d'ar- 
gent. 

PONTHAUD (M. et M">° Joseph de). 
— éê5 de Villechien, ;-] h- Mortain 
(Manche). 



PONTHIEU {de). 

Picardie: D'azur, à trois bandes d'or. 

PONTHIEU (C t0 Gustave de) et C te8S8 , 
née van der Meersch. — Sa Nibas, 
[-: Fressenville (Somme). 

ponthieu (V la Lionel de). — Même 
adresse. 



— 940 



PONTHON'^i de PONTON 
D'AMÉCOURT (de). 




Champagne et 
Ile-de-France : 
De sable, à la 
J'asce ondée d'ur- 
yent. 

Sui'l'OH T S : 
Deux (ions. 

Devise : & A y de 
à aultruy, Dieu 
Vaydera ». 



PONTON D'AMÉCOURT (O DE), O. 
#, et C te3S0 , née DE *Bengy. — éè de 
Jussy, ra ]$= ê3 Avor (Cher) — et 40, 
rue Moyenne, à Bourges. 

PONTON D'AMÉCOURT (V te Henry 

de).— Rue Collin-d'Harleville, à Char- 
tres (Eure-et-Loir). 

PONTON D'AMÉCOURT (B on BouiS- 
Renéde), ne le 22 juillet 1843; marié 
à Marie-Alfredine-Amélie Le Grand 
(déeédée le 17 octobre 1878); dont: 
1° Jeanne-Amélie, née le 8 août 1874, 
mariée à Emile du Buisson; 2° Geor- 
ges-René, ne le 1 er septembre 187t>; 
3" Henry, né le 30 septembre 1878 
— Saint-Calais (Sarthe). 

PONTON D'AMÉCOURT(C tu Maurice 
de), capitaine au l er chasseurs,et C tesse , 
née Lyautey. — Châteaudun — et tfa 
de Ïouclie-Brédier, hÎ>"éS Château- 
dun (5 kil.) (Eure-et-Loir). 

PONTON D'AMÉCOURT (V e ROGER 

de), capitaine au 3° hussards, et V te33;; , 
née de *Saili.y. — 8, rue Mautroté, à 
Verdun (Meuse). 

DR ANCHE CADETTE 

PONTON D'AMÉCOURT (V te39e D re 
DE), née IJumont de Signeviile. — i£i 
de Signeviile, H fs= ê§ Andelot 
(Haute-Marne). 

PONTON D'AMÉCOURT (V te Henry 

de), capitaine d'infanterie, #, et V t9Me , 
née du Hamel de *Breuil. — 118, rue 
du Bac (VII e ) — et 8, rue Balayette, 
à Nancy (Meurthe-et-Moselle). 



PONTICH {de). 

Roossn.i.oN : D'or, au c/tecron d'azur 
accompagné île trois merlettes de sable, 
2 en chef et 1 en pointe, et d'un pont 
d'argent maçonné de sable, sur une 
onde aussi d'azur, au-dessous du che- 
orun. 

Timbre : Couronne de comte. 

BRANCHE aînée 

(Eteinte) 
PONTICH (B û "" e D ri de *Lazerme, née 



Marie-Antoinette de).— En son Hôtel, 
à Vinça, c-i [£= tiS Vinça (Pyrénées- 
Orientales). 

BRANCHE CADETTE 

PONTICH (Hector de), lieutenant- 
colonel d'artillerie en retraite. — 18, 
rue Cuoiér (V e ). 

PONTICH (Henri de), directeur ad- 
ministratif des travaux de la Ville de 
Paris ; marié à. M llc Léonie Martin ; 
dont : 1" Jeanne ; 2° Marcel ; 3° 
Adrien. — 0, boulevard Saint-Mi- 
c/tel(V°). 



PONTLEYOY <FROGIER 

de). 

Anjou et Bretagne : D'azur, à deux 
gerbes d'or. 

FROGIER DE PONTLEVOY. — SÊ3 

de la Ferme, l=j Martigny (Vosges). 



(LOU- 



PONTLEYOYE 
YART de). 

D'or à trois tètes île Maure de sable 
tortillées d'aryent 2 et 1. 

I 
pontlevoye (M me Léonce Lou- 
vart de), née Bain de La CoyuEitiE. 

— {£} de Piorin, E3 de Chantonnay 
(Vendée). — et fixa de la Cigogne, [>j 
Poitiers (Vendée). 

11 

PONTLEVOYE (M me HUGUES BoU- 

vart d.e), née *Baii.ly nu Pont. — 
ûîi de Velaudin, El de Mouillerun en 
Pared (Vendée). 

Enfants : 
PONTLEVOYE (Simon Bouvart de), 

— Même Éà. 

pontlevoye (Marie Bouvart de), 
mariée le G septembre 1809 à 
Amblard Louis, M" *Aymer de Ba 
Chevalerie. — flîâ de la Braudiére, 
G3 Ba Villedieu-du-Clain (Vienne). 



PONTMARTIN (de FER- 
RAR de)- 



un 



Languedoc : D'a- 
zur, à une porte 
coulissée et ren- 
versée d'aryent, 
mouvante du côté 
dextre de Vécu, et 
accompagnée à se- 
neutre d'un lion 
d'or, armé, lam- 
pussé et couronné 
de gueules, tenant 
de sa patte dextre une fleur de lis d'or. 



nnn 



wu 



941 



PONTMARTIN (HENRI DE FER- 

rar, C i,! de), lils d'Armand de Fer- 

RAR, C tu DE PONTMARTIN, homme 

politique et écrivain distingué, cl de 
M 11 " Cécile de Tardy de *Montravel 
(décollés); marie le 27 avril 18S1 à 
Jeanne d'*Honorati. — &È des Angles, 
[-if; Villeneuve-lès-Avignon, ^Pont- 
d'Aviguon il kil.) (Gard). 

PONTOI-PONTCARRÉ. 

lîOUIt G IJNK, 

Lyonnais, Ile-de- 
France : Ecartelé': 
aux 1 et -J d'azur, 
au pont d'argent, 
qui est Pontoi ; 
aux 2 et 'i d'azur, 
à l'étoile d'or en 
cœur, accompa- 
gnée de trois crois- 
sants d'argent, 2 et 
1, qui est de Camus 
Pontcarré. 

Supports : Deux lio/is. 

Devise : «Justitia est potentia regum ». 

PONTOI-PONTCARRÉ (M' a DE). — 

10, rue Montalicet (VIII e )— et Û de 
Villebon, t-i Jf *5j Courville (8 kil.) 
(Eure-et-Loir). 

PONTOI-PONTCARRÉ ( C tesse DE), 

née Le Gras du*Luart. — 61, vue de 
Varenne (VII e ) — et tfa de la Pierre, 
:-; f;- tiS Coudrecieux (Sarthe). 

PONTOI-PONTCARRÉ (LOUIS, C te 

de). — Mêmes adresses. 




PONTOUX (d-ORO de). 

Guyenne : Ecartelé : aux 1 et 4 d'a:-ur, 
au lion d'or armé et lampassé de gueules ; 
aux 2 et '6 paie d'or et île gueules; sur le 
tout d'argent à l'aigle éployée de subie, 
becquée et membres de gueules. 

ORO DE PONTOUX (M is d') et M ise , 
née Hrn.i.É de Iîeauchamp. — âîî de 
Mont lici, E] Jf ê§ Peyrehorade 
(Landes). 

PORCARO (de). 

Bretagne : De gueules, au héron d'ar- 
gent, becqué et membre de sable. 
(Voir nos précédentes éditions.) 



PORTAMd 



'•). 




Languedoc et 
Cévennics : D'ar- 
gent, au lion ram- 
pant de sable, lam- 
passé de gueules; 
au chef d'azur, se- 
mé de six étoiles 
d'or posées '.i et 3. 

Supports : Sau- 
cage et lion. 

Devise : « Armel 
nos ultio regum ». 



(Voir 



précédentes éditions 



PORTALIS. 

Provence : Parti : au 1 d'azur, à la 
tour donjonnée de trois tourelles d'ar- 
gent, celle du milieu supérieure et som- 
mée de trois tiges de lys du même émail; 
au 2 ecartelé : A d'argent plein, 15 d'ar- 
gent, à sept billettes de gueules posées 
1, 2, 2 et 2 ; C d'azur, au double trian- 
gle enlacé d'argent ; I), d'argent, au 
mur crénelé de gueules, maçonné de 
sable. 

Alias (ut le plus souvent) : Parti : au 
1 d'azur, à la tour d'argent, maçonnée 
de. sable, ouverte du premier, crénelée 
tle trois pièces, celle au milieu sommée 
d'une tige de trois lus au naturel, < j u i 
est l'o.talis. 

Au 2, ecartelé : au 1 d'argent, à sept 
billettes de gueules, posées 1, 2, 2, 2 ; 
au 2 d'argent, à la fusée de gueules ; 
au 3 d'azur, à deux triangles d'or écidés 
l'un dans l'autre, et au 1 d'argent, au 
mur crénelé de trois pièces de sable, 
maçonné d'or, qui est do llolk. 

PREMIÈRE BRANCHE 
PORTALIS (C te3se ), née Mounœr. — 

10, rue Montalivet (VIII e ) — - et 'â des 
Pradeaux, C3 J5= tiS Saint-Cyr-de- 
Provence (2 kil.) (Var). 

portalis (Etienne C te ), lieutenant 
au 25" d'artillerie. — Camp de Châ- 
lons (Marne) — et mêmes adresses. 

PORTALIS (V te Waldemar), lieu- 
tenant au 11 e dragons. — Saumur 
(M.-et-L.). 

PORTALIS (B on Casimir), enseigne 
de vaisseau. — Mêmes adresses. 

portalis (Geneviève). — Mêmes 
adresses. 
PORT ALis(V to EDOUARD),0.#, ancien 
chef d'escadron de cavalerie, etV tesse , 
née de *Bonnechose. — Le Beaure- 
gard, Elf?" ëi de Bayeux (Calvados). 

PORTALIS (B u " Henri), lieutenant 
au 137 e régiment d'infanterie, et B onno , 
née de Vogelsang. —r Fontenay-le- 
Comte (Vendée). 

portalis (B on Conrad), O. #, an- 
cien chef d'escadrons de cavalerie, et 
B u,uie , née Martelet. — 1!J, avenue 
Debasseux, à Versailles (Seiue-et- 
Oise). 

PORTALIS (B ûtl Harold) et B°" ne , 
née Germon de Villebourgeon. — 
Mêmes adresses. 

PORTALIS (Edouard) et M ,nc . — 
Mêmes adresses. 

portalis (Joseph). — Mêmes 
adresses. 

PORTALIS (H 011 Skxtius), $, capi- 
taine adjudant-major au 53° d'infan- 
terie, et B" uue , née Amélie BretteS. 
— Tarbes (Hautes-Pyrénées). 



— 94! 



iUXIEME BRANCHE 

D'azur, à la tour 
d'argent, maçon- 
née de sable, ou- 
verte du premier, 
crénelée île trois 
pièces, celle du mi- 
lieu nommée d'une 
tige de trois lys 
au naturel. 

PORTALIS(B°" 
Fl-rnand). — *ûde 
Thièle, m p= Thièle, canton de 
Neuchâtel (Suisse). 

portalis (B on Roger), membre 
de la Société (les Bibliophiles de 
France. — 27, aoen. Bugeaud (XVI e ) 
— et même É&, 




PORTES {des}. 

Paris : D'azur, à trois portes ou ar- 
cades d'or. 

PORTES (M m « ] - \mirale ALBERT 
DES), née BONAMY DE*VlLI.EMEREUIL. — 

21, rue de Varenne iYIFi— el à Pla- 
card, ;-:]r &b Séznnne (Marne). 



PORTES (HAUGOUMAR 

DES». 

Bretagne : D'argent, à trois James 
de sinople. 

HAUGOUMAR DES PORTES (M""), 
née LE GOAZRE DE *T0ULG0KT. — ÎÙ des 

Portes-en-Noyol, la fe= *£ Lamballe 
(Côtcs-dn-Nord). 

HAUGOUMAR DES PORTES (Char- 
les), sénateur et M 1 "", née de Taffart 
de Saint-Germain. — 31, rue Madame 
(VF) — et mente éï. 

HAUGOUMAR DES PORTES (M lk ), 
mariée a M. Huon de Kermadec. — 

éè du Hoc'liau, :-] [5= Plouézo'ch (Fi- 
nistère). 



PORT ET S {de). 

GASCOGNE : Ken, -télé : aux 1 et 4 d'à, 
a l'ancre de table; auœ'l et 3 d'azur, 
la tour d'argent. 

(Voir nos précédentes éditions, i 



POSTEL (tic). 

Normandie : D'argent, à la colonnt 
de gueules mise en bande accostée dt 
trois trèfles de siliople. 

Ti.MiiHk : Couronne de Marquis. 
Devise : « A tout heurt, tout appui » 
Voir nos précédentes éditions.) 



POTERAT (de). 
I>e gueules, au cheoron d'or, accom- 
pagné de trois étoiles du même. 

POTERAT (M ÎM de), née DE*RlBE- 
roli.es. — flîâ du Mardcreau, [-1 J;- 
< !léry, fe*i Meung-sur-Loirc (Loiret) — 
et A de Julia, :-j ]y~ Veyi'o, é3 Le 
Cendre (Puy-de-Dôme). 

poterat (L'Abbé de), chanoine 
honoraire. — Orléans (Loiret). 



POTET (du). 

Bourgogne: D f a- 

ziir, a la bonde 
d'argent accompa- 
gnée en chef de. 
trois pots ou cases 
d'or, posés ^ sur 1. 

POTET (M"' e 

C. du ). -— êêJ de 

Favs, r-] Join- 

vilieJ'^Wassv 

(Haule-Marne). 

potet (Robert du). — Même Û. 

POTOCKI {de). 

Posnanie : D'azur, à une croix alésée 
de trois trar erses d'argent a laquelle 
manque le bras inférieur, à dertre. 

potocka (O»). — Villa Potocka, 

a. Nice (Alpes-Maritimes). 

potocki (O Félix-Nicolas). — 
27, avenue de Friedland (VIII ) — el 




^a de la Croix-Sain t-Jac 



le V 



■t-Oise). 



H î? 



POUCHELON {de). 

Daiimiink : h' ornent, semé d'étoiles 
de sinople, à une mosquée d'azur, som- 
mée d'un croissant du même, ajouré d'or 
et terrasse d'azur. 

pouchelon ( B om, ° Raymond de >, 
née Balay. — Bourgoin, si fc= e§ 

(Isère). 



POUCQUES D'HERBIN- 
GHEM, 

D'or, au lion léopardé de sable, armé, 
lampassé et éclairé de gueules. 

POUCQUES D'HERBINGHEM ( B°" 
AmÊDKE DE) et B 0,,,,B , née UuiNART DE 
*Brimont.— îCâ de Houge-Forl, ej f?= 
Licques [2 kil.), ëi Journv tO kil.) 

(Pas-de-Calais,. 

POUCQUES D'HERBINGHEM | Le 

Viee-Amiral DE), <i. « ). $ el M — 

13, rue Cortambert (XVF; — ci même 

ÉÊ5. 



943 



POUGAULT. 

Nivernais: D'or, à la molette d'éperon 
de sinople; au chef île gueules cfiaryé 
(/'une tête de licorne d'argent. 

POUGAULT DE MOURCEAU ( Louis), 

&, et M" 11 , née; de*Champs (décédés); 
dont deux filles : 1° Geneviève; 2° 

Alix, mariée à Emmanuel ui; Revan- 
gku. — ÉÊS de Moureeau, El Moulins- 
Engilbert (Nièvre). 

FRÈRE : 
POUGAULT DE CORLON (EuGÈNEJ 

et M rae , née Alexandre; dont : plu- 
sieurs entants. — *Î3 de Corlou, El 
Saint- Léger- sous -Beuvray (Saône- 
et-Loire). 

cousin : 
POUGAULT (Henri), receveur de 
l'Enregistrement et des Domaines en 
retraite, et M""' ; dont plusieurs 
enfants. 



POUILLY (de). 

D'argent, au lion d'azur, couronné, 
armé et lampassé de gueules. 

Cimier: Un pélican d'argent, armé et 
lampassé de gueules. 

Supports: Deux griffons. 

Devises : » Fortitudine et caritate » 
et « Sans- carier ». 

pouilly (M is de).— éêî de Cornay, 
El js= é^i Grandpré (Ardennes). 

pouilly (C te de). — Même adresse. 

POUILLY (C teâSC DE), née B""» e K.ER- 
vy.n deLettenhove. — Même ((dresse. 



POULAIN du MAS et de 
LA FORESTRIE. 

Anjou : D'ar- 
gent, au hou.c de 
sinople arraché ; 
au franc-quartier 
de 'gueules à la 
croix engrélée 
d'argent. 

Devise : « Qui 
s'y frotte s'y pi- 
que .. 

POULAIN DE 
LA FORESTRIE 
(Charles), ancien conseiller d'ar- 
rondissement de Segré; né en 1801; 
marié à Léonie Vexian ; dont : 1° 
Paul-Aimé, ancien conseiller de pré- 
fecture, ancien secrétaire général de 
préfecture, ancien receveur des Fi- 
nances ; 2° Henri-Marie, ancien lieu- 
tenant c\v.s mobiles de Maine-et-Loire. 
— êêj de la Forestrie, t-jf-tâ le Lion- 
d'Angers (Maine-et-Loire). 

poulain du MAS (O Gaston), an- 




cien lieutenant aux mobilesde Maine- 
et-Loire ; marié à Madeleine GuÉRIN 
DE La Rochegiffard ; dont : Joseph. 
— A de Launay, h .fe= iSl Segré 
(Maine-et-Loire). 



POULPIQUET du HAL- 
GOUET. 







Bki:tagnk://u- 






*ur, à irais pies 
de mer d'argent, 
becquées et mem- 
brées de gueules 
et posées 2 et 1. 
(Poulpiquet). 

l> a;ur au lion 
morne d'or (Hal- 
gouet). 


Devise : .. Ker < 
Blanc comme le s 
n'aime ». 


Lions, 
tien liag Haleguec » 
aule) ; « Je sers >jui 



BRANCHE du HALGOUET 
POULPIQUET, C t0 DU HALGOUET 

(Amaury de), marié à Marie de*La 

Tousche-Limousiniére ; dont: l°Noé-- 
mie; 2° Antoinette; 3° Marie; 4° Ger- 
maine; 0° Amaury. — £É9 de Juzet, E 
l* 1 ta Guêméné-Penfao (Loire-Infé- 
rieure). 

POULPIQUET, V te DU HALGOUET 

( HiiM'oi vu: de), #, ancien officier de 
cavalerie; conseiller d'arrondisse- 
ment, né en 1815; marié à. Cécile de 
La Pervanchère (décédée je 3 mars 
1902) ; dont : 1" Jeanne, mariée à 

Albert B oa DE*PlCHON-LONGUEVILLE; 2° 

Françoise, mariée à Jean de *Pièpapk, 
officier de cavalerie breveté; il" Her- 
vé. — ■ 15, rue Richepanse (I ,r j — p 
de Tréganteur, El f;- ta Josselin 
(Morbihan) — et £î de Carcado, ;-: 
Pontivy i Morbihan). 

POULPIQUET (Maurice de), O. #, 
V te du Halgouet, ancien 1. -colonel 
d'artillerie (député et conseiller gêne- 
rai d'IUe-et-Vilaine) ; frère du pré- 
cèdent ; marie a Alice de *L'Espée; 
dont : l u Paule; 2° Anne; 3° Maurice; 
1° Yves; 5° Jacques. — 1, rue de Soi- 
férino (VII e ;, — et & du Brossay, ]r- 
Renae,E «=5 Langon (llle-et- Vilaine). 

POULPIQUET (Frédéric de), V te du 
Halgouet, ancien officier d'infanterie : 
frère des précédents; marié à Marie 
de*Boutray; dont : l u Marguerite; 2° 
Alain; :{" Bernard. — & de Corbi- 
nières, El fï- ih?i Langon (llle-et- 
Vilaine). 

POULPIQUET DU HALGOUET ( V ,es8c 

D rc de), née de La Biochaye. — âîâ des 
Hayes, 53 ]y- eâ Plélan-le-Grand 



944 



(Ille-et-Vilaine), — et hôtel du Hal- 
guni't, rue Trassard, à Hennés. 

POULPIQUET (YVAN DE), V te DU 

Halgoueï, #, colonel breveté au 2° 
spahis; fils de la précédente; cousin 
germain d'Hippolytc ; né en 1851 ; 
marié à Marie Barbier de*Lescokt; 

dont : 1° Joseph, secrétaire d'ambas- 
sade à Pékin; 2 U François, lieutenant 

au 7'' chasseurs; 15" Jean, lieutenant 
au I er saphis; 1" Yvonne; 0° Pierre; 
0° André. 

poulpiquet (V t0 Henri de) et 
V UiSU , née DE La Jo.NCHKRE, dont deux 
dis et une fille, Marie-Thérèse. — 08, 
rue Jouffroy (XVlP) — et & de Pen- 
foulic, :-] Fouësnart (Finistère). 




POUMAYRAC {de). 

Languedoc: D'or, 
au pommier de si- 
nople, terrassé du 
même, fruité île 
trois pommes d'or, 
~ et 1 ; accosté à 
de, être d'un lion de 
saule g ri mpaut 
contre 'le tronc. 

TlMBRK : Cou- 
ronne i lu cale. 

I 
POUMAYRAC (Fkrnand-Joseph-Ma- 
Rie, C tc de), chef de nom et d'armes. 
— 02, rue Blanche (IX e ) — et & de 
Belvés (Dordogne). 

mère : 

POUMAYRAC i ('"■■-«■ D re DE), née DE 
*HlBON DE PROHEN DE BRANCAS. — 

Rue du Vieux-Colombier (VI ). 
H 
poumayrac (M 110 Germaine de). — 
G, rue Oudinot (VII e ). 



POURQUERY de BOIS- 
SERIN. 

Pékigord : D'azur, à la balance d'or, 
équilibrée sur une épée d'arqent, à la 
poignée dor, soutenue par un bras armé 
et gantelé de fer, et surmonté d'une 
couronne royale d'or. 

Devise : « Seroio Jideliter ». 

POURQUERY DE BOISSERIN (Gas- 
ton), avocat à la Cour d'appel de Pa- 
ris, ancien député de Vaucluse, maire 
d'Avignon, et M'" a , née Bortoli. — 
27 place du Petit-Paradis, à Avignon 
(Vaueluse) — et à Villeneuve-les- 
Avignon fGard). 



POURTALÈS (de). 

Gard (La Salle) : Eeartelé : aux 1 et 
4 d'azur, au pélican d'argent ; aux 2 et 
3 de gueules, a deux cheerons d'argent 

superposés ; sur le tout de gueules, au 
portail d'argent. 

Supports : Lions. 

Devise : « Quid non dilectis ». 

POURTALÈS (O Auguste de) et 
C tesse , née de Bussière. — 81, rue de 
Lille (VII»). 

POURTALÈS (O Bernard de) et 
C teSbe , née Drouillard. — 81, rue de 
Lille (VIP). 

pourtalès (O Albert de) et 
C tesse , née Joly de *Bammeville. — 
6 Ois, rue de Presbourg (XVI e ) — et 
& de Baudeville, El fc= Rochefort-les- 
Yvehnes,^ Dourdan (Scine-et-Oisej. 

POURTALÈS (O Pierre de). — 
Mêmes adresses. 

pourtalès (O Jacques- Alfred- 
Edouard de), ancien secrétaire d'am- 
bassade; né le 8 mai 1858; marié à 
Marie-Jacqueline Conquéré de Mon- 
brison. — 0, place des Etats-Unis 
(XVI e ) — et ÉÈ de la Robertsau, s 
p= èS Strasbourg (Alsace-Lorraine). 

POURTALÈS (0 9de Edmond de). — 
7, rue Tronehet (VIII )— et même £>. 

POURTALÈS (O Paul dej et C tBSSe , 
née Cottier. — 149, boulevard Hauss- 
mann (VHP) — et £> de Cangé, et 
Saint-Avertin (Indre-et-Loire). 

POURTALÈS (O Hubert de) et 
C tesse , née de *Schicki.er. — sîî de 
Martinvast, 13 Jf â Martinvast 
(Manche). 

pourtalès (O Alphonse de). — 
133, avenue Malakoff (XVI°). 



POUSARGUES (de). 

Quercy : D'argent, à trois corneilles 
de sable, becquées et membrées de gueu- 
les ; au chef du même, chargé de trois 
étoiles d'argent. 

POUSARGUES (Guy de). — & du 
Meilhan, ej fe= Meilhan, ë3 Marman- 
de (Lot-et-Garonne). 

POUSARGUES (Le Général Henri 
de), C. #, et M" 1C , née de Boussost de 
Campels. — flâ du Fossat, El \^ Fumel 
f4 kil.) (Lot-et-Garonne), è§ Soturac- 
Touzac (Lot). 

POUSARGUES (Joseph de). — t& de 
Marti, :-: Baziège, ]}- ta Escalquens 
(1 kil.) (Haute-Garonne). 



— 045 — 



POUTIER de'. 



De sable à la croix engrêlée d'ar- 
gent. 

poutier (C t0 Gustave de), etC t,:S6e , 
née Cécile de *Citoys. — éè de 
Bourdevuire, 1-1 Sainte-Cécile (Ven- 
dée). 

ENFANTS : 

POUTIER (V tc Robert de), marié 
le 29 juillet 1901 à M lle Madeleine 
Glespereau. — 86, rue VaneauWll") 

POUTIER (V tc H. DE), avocat à la 
Cour d'appel de Poitiers, marié le 
22 avril 1902 à Dolorès Monnier. — 
rue Thibaudeau à Poitiers (Vienne). 

POUTIER (M" 1 ' 3 Ci.otii.de et Ce- 
ci! I. DE). 




POUY {de). 

Armagnac, Gas- 
cogne : Ecartelé : 
aux 1 et 1 d'azur, 
au lion d'or gra- 
vissant un roc/ter 
d'argent et sur- 
monte de trois étoi- 
les d'or, qui est de 
l'ouy ; aux 2 et 3 
d'argent, au lion 
couronné de gueu- 
les, accompagné 
de neuf corneilles 
de subie, en orle, becquées et mern- 
brées de gueules, qui est Monlczun. 

Supports : Deux lions. 
Devises : m Al Poug /ter Pouy »et «. Sem- 
per ad ardua lendere ». 

POUY ( C te DE) et C tcsSB , née de 
*Parazols-Montratier. — 18, rue de 
la Dalbade, à Toulouse (Haute-Ga- 
ronne) — et Ê$ d'Avensac, El \?~ Sa- 
lomiac (Gers). 

POUY (I''i'.RN.\\i>,V te de!, &.— 9, rue 
d'Anjou (VIII e )—- cl éi d'Avensac, 

El J?- Solomiac, ^5 Flouranee (Gers). 



POUZALS (d'HEBRAY de). 

'télé : aux 1 et 1 de 

r crénelée d'or ; aux 

•toile d'argent. 

HÉBRAY DE POUZALS (JOSEPH D*). 

— Sis Frescatis, El \? Verdun (Tarn- 
et-Garonne). 



Quekcy : Ee 
gueules, à la tunr 
~ et 3 d'azur, à unt 



POUZILHAC 
DUPLESSIS. 



de). 



PO YEN {de). 



De. gueules, à un paon d'argent, pas- 
int sur une terrasse de sinople ; au 



chef cousu d'azur, semé de trois étoiles 
d'or. 

poyen (M' 8 de). — éû de Barry, El 
Js= Clairac, éëS Tonneins (Lot-et- 
Garonne). 

POYEN (de). — c£â des Jonqueyres, 
El ]*=■ Branne, ta Arveyres (Gironde). 



POZZO di BORGO. 

Ecartelé : aux 1 et 1 d'azur, au châ- 
teau de trois tours d'argent, sur un 
roc/ter du même ; aux 2 et 3 d'argent, à 
Vécusson d'a;ur, chargé d'une fleur de 
lisd'or; au chef brochant sur les écar- 
telures, d'or, à l'aigle impériale de 
Russie. 

Devise : « Yirtutc et consilio ». 

POZZO DI BORGO (Duc), né à 
Ajaccio le 7 août 1832; veut le 11 juil- 
let 1881 de Louise-Aline de*Montes- 
quiou-Fezensac. — 51, rue de l'Uni- 
versité (VII e ) — et ÉÊ3 de Pozzo di 
Borgo, s Ajaccio (Corse). 



POZZO DI BORGO (CHARLES- JEAN- 

Félix, C te ) (décédé en 1902) et C leS3e , 
née de *Boisgeun ; dont : 1° Aline, 
née en 1883 ; 2° Charles-André, né en 
1880; 3° Joseph, né en 1890; 4° Key- 
nier, né ou 1894; 5° Joseph. — 51, rue 
de r Université (VII e ) — et £ de 
Dangu, Ef^tâDangu, (Eure). 

FRÈRES : 

POZZO DI BORGO (Mathieu, C tc ), 
marié u Marie-Hélène Guiseppi ; dont : 
Jérôme, marie à Jeanne, P ceà3e Mon- 
rûy di Belmonte, dont : Mathieu. 

POZZO DI BORGO (C te Félix). — 
îki de Punta, El J?= Venaco (Corse) 
— et à Ajaccio. 

POZZO DI BORGO (C te François) et 
C tesse , née de Chastillon. — Slémes 
adresses. 






PRACOMTAL (de). 

Dauphiné : D'or, 
au chef d'azur, 
chargé " de trois 
fleurs de lis d'or. 



BRANCHE AINEE 



PRACOMTA L 

(Joseph-Antoine- 

Marie-Foulques, 
M' 3 de), né le 14 
mars 1860; marié 
à Bonne-Marie de 
*La Croix de Chevrières de Saint- 
Vallier ; dont ; 1° Jean, né le 22 no- 
vembre 1S01 ; 2° Antoinette, née le 
10 lévrier 1893; 3 U Henry, né le 25 fô- 

60 



vrier 1891; 1" Arnaud, né le 10 mars 
1807. — 28, avenue Montaigne (VIII e ) 
— et & de Châtillon-en-Bazois, El î?- 
Châtillon-en-Bazois, (& Tannay-CIiâ- 
tillon (Nièvre). 

PRACOMTAL (C te ARMAND DE 1 ). — 90, 

avenue d'Icna (XVI ) — et même â. 
PRACOMTAL iAmi-i.h: de), veuve 
du V u Gaétan de*Che/.elles.— fi, rue 
Fabert (VII 1 '), J? 700,65 — et & de 
Glaignes, ^ô r-i [- Ourrouy-Glaignes, 
ê£5 Crespy-eii-Valois et Ourrouy-Glai- 
gnes (Oise). 

BRANCHÉ CADETTE 

PRACOMTAL (C le ChaRLES-EdMOND- 
Rostaixg de), né le 20 janvier 1851, 
el C ,e **, née Harouard de Suarez 
d**Aulan ; dont : 1" Guillaume, ne le 
11 novembre 1884; 2° Yolande, née 
le 19 mai 1880; 3° Béatrix, née le 
2 janvier 1891 ; 1° Alain, né le 8 octo- 
bre 1891. 

PRACOMTAL ( 0> ie D re ROSTAING 

de i, née de la Roue. 



PRADEIX'MAZERON du'. 

D'azur, au chevron d'or, accompagné 
de dru,- étoiles d'argent en chef et d un 
sule.il d'or en [jointe. 

MAZERON DU PRADE1X (Ph.-A.) Ct 

M"'" née de Testas de Kolmont. — 
Cours Sablon, a Clermont-Ferrand 
iPuv-dc-Dûme). 



PRADES (DAURÉE de). 
Guyenne : D'azur, à la croie dot 
cantonnée de quatre croisettes de menu 
DAURÉE DE PRADES (JeaX). — fi 

de Pi-ades, .-: ])- ë3 Lafox (Lot-el 
Garonne). 



du), née d'*Illiers. — et oiî de Bon 
hôtel, i-J Ligny-le-Ribault (Loiret). 

PRÉ DE SAINT-MAUR (ARTHUR DU) 

Même Sa. 

PRÉ DE SAINT-MAUR (N... I>u), 

mariée au Y 1 - Robert de *Kersauzon. 

PRÉ DE SAINT-MAUR (N... DU), 
mariée a Henri de Ciiauliac. 

PRÉ DE SAINT-MAUR (Louis nu), 
colonel du 10 e chasseurs, el M 1 " 1 ', née 
de*LaJ aille. — 97, rue du Bae (VIP) 
— et a Beaune (Côte-d'Or). 

PRÉ DE SAINT-MAUR (Henry DU),*, 
commandant do cavalerie en retraite, 
et M" 1 , née de Frégeville. — Villa 
Régina, à Pau (Basses-Pyrénées) — 
et ùi de I'ardies, L3 Nay (Basses- 
Pyrénées). 

pré de SAINT-MAUR (Augustin du) 
et M""", née *Molitor.— IN, rue d'An- 
jou. (VIII e ) — et & de Bernadetz, E3 
Morlaas I Basses-Pyrénées). 

PRÉ DE SAINT-MAUR (ReNÉDU),#, 

et M" ,c , née de *Bourbon-Busset. — 
53, avenue de Sêgur iVII' ) — et êfe 
de Soulières , l^: Saint - Péreuse 
(Nièvre). 



PRAINGY iSAULNIERde'. 
Bourbonnais, Nivernais : D'argent, 
à trois bandes d'azur. 

SAULNIER DE PRAINGY (M. et 

M'" c I..). — â d'Agonges, [3 fr- é& 
Saint-Meiioux (3 loi.) (Allier). 

SAULNIER DE PRAINGY (G.). — Û 
de la Tuilerie, K ÏF tiâ Menoux (Al- 
lier). 

PRÉ de SAINT-MAUR {du). 

lus- de-Franck : Parti : au 1 d'azur, 
à la bonde d'or, chargée de. trois cosses 
de pois de sinople; au ï d'argent, a la 
fusée de sinople, accompagnée de trois 
trèfles du même, 2 en chej et 1 en 
pointe. 

PRÉ DE SAINT-MAUR (M" 1c GeOROES 



PRÉAU GUILLET del 

Anjou : D'azur, à la fasce d'argent 
accompaqnée en chef d'une levrette cou- 
chée du même, et en pointe d une gerbe 

Vécu timbré d'un casque taré de pro- 
fil, orné de se* lambrequins. 

GUILLET DU PRÉAU (CHARLES) et 

M'" 1 , née de Boisricheux. — «Ê de 
Saint-Denis, l-j ÎF f£ Meslay-sur- 
Maine (Mavenne). 



PRÉAUDEAU {de). 

Bretagne : D'azur, à l'aigle d'or, 
couronnée du même, tenant de sa patte 
senestre une banderole d'urgent montée 
d'or. 

PRÉAUDEAU (Arthur de) et M me , 
née de Castel. — £ de la Huée, S 
fe=Rufiac,âQuestembert (Morbihan). 

préaudeau (M" 10 de). — 30, rue 
Tronchet (VHP) — et â de la 'lou- 
che, l-j \f= Ploërmel (Morbihan). 

préaudeau (Raoul de). — Mêmes 
adresses. 

préaudeau (Gaston de). — Mêmes 
adresses. 

PREAULX {de). 

Toukaink . De gueules, au lion d'ar- 
gent, armé, lampassé, couronné d'or; 
au die/ d'argent, dune de saule. 

preaulx (M is de) etM ,se ,née Barbie 



du Bocage. — 37, rite PauqueUWl") 
"Ji 524.98. — fiîa d'Oublaise, par Luçay- 
le-Mâle (Indre), ëâ Selles-sur-Clier 
(Loir-et-Clier) — & de Qucnct, i-i 
fc= é3 Conclies (Eure) — et la Magde- 
leine Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine). 




v PRECOURT <LE VAVAS- 
SEUR de). 

Eeartelê : aux 1 

et \ d'or à une 
branche de laurier 
de sinople jleuvie 
de gueules; au ~ 
Je (jueules, ù une 
tour lie trois cré- 
neau.t' (Vor sur- 
montée d'une bran- 
che de laurier de 
sinople; au '.'< de 
d'or des chevaliers 



précourt (Octave Le Vavasseur, 
H"" de), 0. &, administrateur de la 
Compagnie P.-L.-M. : mariée à M 11 " 
Marguerite dk La Rivoire de La 
Tourrettk. — ."), rue Lo/jelbac/i 
(XV1P). 



précourt ilV-" Raoul Lk Vavas- 
seur »e), lieutenant au 31 e dragons; 
veut de M" Alix in: *Vai:dhim i:y 
d'Avout ; dont un I ils : Bernard. — 
Même adresse — et à tëpernay. 

précourt (B on Georges de). — 

Même adresse. 



PREIGNE IDE GRAS de). 

Messine, Pro- 
vence : Tranché 
d'or sur gueules, 
à la //oiule d'an- 
<ieut brochante, 
chargée de trois 
aigles de sable, 
essorantes, les tè- 
tes contournées, 
membrées, bec- 
quées et couron- 
nées d'or. 

PREIGNE (Charles-Henri, M' 3 de), 
officier de cavalerie, ancien député, 
et M ,se , née Davis. — ÊÊ5 de Bouffé- 
mont, :-jf'.- Moissclles, t^i Boufïémont 
iSeinc-et-Oise). 




PREÏSSAC (>le).—Vo]i. DU- 
MAS. 



PREISSAC d.ESCLI- 
GNAC (de). 

Gascogne : D'argent, au lion de gueu- 
les, urmé et lampassé d'asur. 

PREISSAC ( C les9e DE ). — & de 
Mauvers, [-] [;- Verdun-sur-Garonne 
(5 kil.), ëâ Dieupentale (8 kil.) (Tarn- 
et-Garonne). 



PREMESNIL REGNAULT 

DE 1 . 

Bretagne : De (jueules, à une fasce 
d'argent, surmontée et soutenue d'une b>- 
s((i((/e d'or. 

REGNAULT DE PREMESNIL (Le 

V c,, -A al Charles), G. 0. #. et M ,ne . 
— 50, avenue Montait/ne (VIII e ) — 
et Ùl d'Equilly, ;-: }?= Beau champs, 
êS Folligny (Manche). 

JUS ET BEl.I.E-ni.LE : 
REGNAULT DE PREMESNIL (Jac- 

ques), lieutenant au 8!)' régiment 
d'infanterie, marié le 10 avril 1901 à 
M llc Anna m; *Lestapis. — Sens — et 
même £5. 

REGNAULT DE PREMESNIL (M"' e 
V ve ), née de *Vii.UERS. — 33, rue 
Pierre-Charron | XVI e ). 

PRÉMONT (van CAPPEL 
de). 

Artois : D'hermines, ù la fasce de 

gueules. 

PRÉMONT (V te et V tcs5e DE). — Ê 
d'Huiniere.SjS Saint-Pol-sur-Ternoise, 
fs= tS Blangy (5 kil.) (Pas-de-Calais). 



PREMONTtVAN CAPPEL 

DE), 

D'hermine, à la fasce de gueules. 

VAN CAPPEL DE PRÉMONT (ANA- 
TOLE) ei M"", née de Brandt de Ga- 
lametz. — ÊÊ3 de Villers, ra Jf ta 
(iou/.eauciuirt (Nord). 

VAN CAPPEL DE PRÉMONT (Al- 

kred) et M""-', née *Le Sergeant de 
Bayenghem. — Sa de Mont huis, L '£] f?= 
ta Montreuil- sur-Mer, eS Beutin 
(Pas-de-Calais). 

PRÉMOREL (DURAND de) 
Comtat Venais- 
si.n : D'azur, à l'ai- 
gle éployée d'ar - 
gent ; au chef d'or, 
chargé a" une hure de 




sabU 



dé/endue d'argent. 

Timiiuk : Un heau- 
me d'argent, grillé, 

colleté, iiseré'et cou- 
ronné d'or, fourré 
et attaché de i.ucu 



— OiS — 



les, aux lambrequins d'argent etd'azur. 
Cimier : Lu hure de Vécu. 
Devise : « Dure, mais n'endure ». 

DURAND DE PRÉMOREL (B.AOUL- 

Antoine de), ancien inspecteur des 
Eaux et Forêts; chef de nom et d'ar- 
mes ; marié en premières noces à 
M" c Marie de *Champeaux (décédée) ; 
en secondes noces à M 110 Donatîe 

DE *VlLLENEUVE-EsCLAPON (décédÔO). 

— É5 de Saint-Jean, l-3 Longuyon 
(Meurthe-et-Moselle). 

ENFANTS 

(Du premier lit) 
DURAND DE PRÉMOREL iRknk- 

Marie de), m, lieutenant au 1 er régi- 
ment étranger à Sidi-bel-Abbôs, Orau 
(Algérie). 

DURAND DE PRÉMOREL (MaRIE- 

Alphoxse de), ®, m-, enseigne de 
vaisseau; marié le 28 novembre 1901 
a M" c Jeanne Prache. — Ecole des 
fusiliers marins, a 1. orient (Morbi- 
han). 

DURAND DE PRÉMOREL (MaRGUE- 
RITE-Marie DEJ. — Ùi de Saint-Jean 
(Meurthe-et-Moselle). 

DURAND DE PRÉMOREL (Roi.AND- 

Marie de"), lieutenant au 29° régiment 
d'infanterie; marié le 2 octobre 1U01 
à M" 1 ' Marie-Christine de Benoist de 
Genïissart. — Autun (Saôno-et- 
Loire). 

DURAND DE PRÉMOREL (( ÎHARI.ES- 

Marie de), élève a l'école Forestière 
des Barres. 

DURAND DE PRÉMOREL (LUCIE- 

Marie de). 

(Du second lin 
DURAND DE PRÉMOREL (DE). — 

1° Louis-Marie, brigadier au 2" régi- 
ment d'artillerie coloniale a Cher- 
bourg (Manche), ne 1 :{ mars 1882; 
2 U Geneviève-Marie-Anloinetto, née le 

o avril 1880; 3 û Marie-Tlicrése-Sidonie, 
née le 27 mars 188'.). 

FRÈRES ET SŒI'R : 
DURAND DE PRÉ